01/06/2018

Trump et Kardashian: les USA sont entre de bonnes mains !

L'Amérique est bien gérée.  

Rencontre au somment entre la bingo Kim Kardashian et Donald Trump dans le déjà célèbre Bureau Ovale (célèbre sous Clinton version Monica Lewinski.)

Rendez-vous qualifié sur Twitter par le président des Etats-Unis de "great meeting"! 

La starlette bimbo se mêle de politique désormais et tente une action en faveur du milieu carcéral.

Lui lance des guerres tout azimut, même à ses alliés.

Voila le monde rassuré ! 

Consternant.

                                            Sylvie Neidinger

 

* Trump écoute "Kim" mais pas les économistes qui réitèrent l'appel de ...1930 à ne pas entrer dans une guerre commerciale. Dont le monde et les USA ont clairement vu les dramatiques conséquences.

#usa,bureau oval,#trump,#kardashian

 

* Suite à l'appel téléphonique qui aurait mal tourné entre Trump et Macron, le premier en fait tout un fromage. Le second se moque légèrement et ose une comparaison avec la "saucisse"!

 

*Etonnant Trump qui peine à chanter les paroles de l'hymne national God Bless America,oubliées !

10:30 Publié dans Pays-Usa, Politis International, Société- Décomposition | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : #usa, bureau oval, #trump, #kardashian | |  Facebook | | | |

30/05/2018

Starbucks, KFC: ségrégation, racisme, formation

Suite à l'incident jugé raciste de Philadelphie survenu dans un Starbuck, contre deux personnes noires demandant à utiliser les toilettes et n'ayant pas encore commandé, l'entreprise a fermé ses portes hier après midi pour une formation de son personnel. L'incident rappelle les heures sombres de la ségrégation.

8000 cafés fermés pour formation!

Les entreprises de fast-food se font remarquer actuellement.

A l'époque où elle pouvait bloguer, on se souvient de l'anecdote  de Meghan Markle il y a une année:

" si elle est aujourd'hui contrainte par sa condi­tion à une certaine réserve, s'est distin­guée par le passé pour son enga­ge­ment fémi­niste et anti-raciste. Sur son blog, il y a un an, elle racon­tait une anec­dote que lui avait rapporté son grand père mater­nel, au moment où sa mère n'avait que 7 ans :« Meggie, durant ce trajet, nous nous sommes arrê­­tés au KFC.En ces temps-là, il fallait que les gens « de couleur » aillent à l'arrière du restau­­rant. Les cuisi­­niers me donnaient le repas par la porte de derrière et nous devions manger sur le parking.C'est comme ça que ça se passait." Celle qui est deve­nue duchesse du Sussex expliquait :  »Cette histoire me hante encore.Cela me rappelle combien notre pays est jeune, que l'on vient de loin et combien il nous reste encore à accom­­plir.Cela me rappelle les trop nombreuses blagues racistes que les gens ont raconté devant moi, sans réali­­ser que j'étais métisse."

Doria Raglan, mère de la désormais duchesse, née en 1956 a donc vécu l'incident ségrégationiste en 1963. Effectivement la ségrégation raciale va officiellement cesser en 1967 aux USA.

On apprend avec surprise et d'une façon inopinée par cette histoire vraie   que le  principe du "drive à l'américaine" part de cette optique de faire manger les personnes de couleurs dehors  sur le parking après avoir pris la nourriture d'une porte arrière du magasin!

                                                      EXCES

KFC étonne toujours en 2018. L'entreprise compte une clientèle de couleur très  importante. Mais rien, rien n'en transparaît dans sa pub. Des problèmes de positionnement marketing  en Europe où elle n'imprime pas  (Suisse, pays où les partis de gauche s'opposent à une implantation à LausanneFrance où l'image du colonel Sanders arrive à la rescousse d'un déficit de notoriété.) Une pub raciste est retirée récemment de KFC Australie . 

Dans l'affaire Starbuck, le comportement de la police US qui choisit d' interpeller deux clients noirs voulant juste aller aux toilettes pose problème. Il est peu probable que cela soit un motif d'interpellation en Europe où la police en général semble avoir  plus de recul

Au delà des fast-food, dans le registre des excès policiers aux USA on visionne

cette semaine une vidéo  montrant un contrôle d'identité musclé, violent et sans réel  motif d'une jeune mère   sur une plage : 

Les bavures policières se produisent toujours. A la différence, aujourd'hui  les téléphones mobiles filment, les réseaux sociaux diffusent.

Ce n'est pas toujours une preuve car de tels incidents doivent absolument supporter une enquête sérieuse avec toutes les données matérielles   et tous les avis.

Mais cela décrit une réalité certaine peu reluisante.

Et les clients - si les incidents  se produisent dans les lieux commerciaux-...réagissent mal face à ces enseignes type KFC ou Starbucks ou autres.

 

                                                                          Sylvie Neidinger

 

 

police us,plage,ségrégation #racisme,#usa,kfc,starbucks,drive,doria ragland,meghan markle

 

20/04/2018

N'est pas CHIRAC qui veut

La France reste membre du Conseil de sécurité, tout  comme le Royaume-Uni,  plus au titre de ce qu'elle fut que ce qu'elle est.

Ces anciennes puissances coloniales devenues puissances moyennes  gardent toute leur place au sein des instances internationales en raison d'un passé d'expérience.

Mais à trop en faire elles se dévalorisent.

France et Royaume-Uni  viennent de se distinguer par une sortie hors du droit international: les récents bombardements type "cow-boy-gendarme du far-west" sur la Syrie.

Theresa May et Emmanuel Macron en tapant ainsi hors des résolutions de l'ONU et en médiatisant à outrance ce coup d'épée dans l'eau  fragilisent la crédibilité juridique de leurs pays sur la scène internationale. 

Macron n'est pas CHIRAC, loin s'en faut.

Jacques Chirac fut le dernier véritable héritier de Charles de Gaulle. Lequel, après guerre a gentiment demandé aux américains de démanteler leurs bases installées dans l'hexagone. Et pris en compte la réalité multilatérale.

L'époque était aux Indépendances. Syrie....premier  pays à clamer son indépendance juste après la 2ème guerre mondiale en 1945.

Durant les années Chirac, la France a compté. Lorsque la France se place à égale distance entre tous, USA, Russie, Chine, elle compte dans le monde.

Le discours de Villepin à l'ONU contre la guerre en Irak, brillant et applaudi était en fait la traduction des positions du Président Chirac.

La vieille Europe ne voulait entrer dans cette prise de possession du moyen-orient par les américains, camouflée sous le casus belli fallacieux d'armes chimiques au supposé kurdistan irakien (se rappeler le ridicule de la fiole agitée à l'Onu par le général Powell comme preuve...)

 Bis repetita en Syrie. Même scénario, kurdes compris.

Depuis l'invasion en Irak par les troupes US, le  proche-orient est à feu et à sang.

Et l'Irak n'a pas suffi.

Nicolas Sarkozy a plongé la Libye avec la même Bande des trois (USA+GB+France) dans un chaos anarchique, en outrepassant une résolution de l'ONU juste destinée à une exclusion aérienne. Modèle d'instrumentalisation déviante du droit.

Bis repetita en Syrie avec les incidents qui démarrent en 2011 dans deux villes frontières..... François Hollande  envoya très tôt ses services secrets sur place et armé les jihadistes locaux (dont al nosra  soutenu à Marrakech par les célèbres paroles de Laurent Fabius en défense de ce groupe jihadiste "qaïdiste" , tous rebelles financés par Qatar, Arabie Saoudite pays amis de Sarkozy, Hollande etc.)

Plus récent encore la protection dont a bénéficié Daesh à Rakka dont les troupes furent autorisées à ...évacuer par les occidentaux en double jeu.

Macron vient de participer à des frappes illégales. Frappes de communication surtout...Il semble que les armements français aient eu du mal à envoyer les missiles ! Un raté à l'allumage.

Le président  français fait plaisir à Donald Trump qui va le recevoir bientôt.

L' ego démesuré d'Emmanuel Macron s'en trouve honoré.

Et la place de la France dans le monde...diplomatique un peu plus ternie.

N'est pas Chirac qui veut.

                                                         Sylvie Neidinger

 

 

Rappel: l'existence de la Fondation CHIRAC  pour la PAIX

 

14/04/2018

Syrie: violation du droit international par les anciennes puissances coloniales

Les anciennes puissances coloniales et la nouvelle (dite  néo-cons pour  néo-conservateurs avec le faucon John Bolton qui arrive à la Maison Blanche) vexées de voir les zones rebelles islamistes reprises viennent de frapper la Syrie.

Pays de Sham qui  échappe  à leur  scénario dit de "prise de possession du pays" par le biais  des  groupes islamistes radicaux  liés à l'Arabie Saoudite, au Qatar, à la Turquie.

Groupes rebelles dont Jaich el Islam, celui qui met en cage les individus femmes et enfants sur les places publiques.

Les occidentaux ont  perdu la main sur le destin de la région. La persistance étant une donnée qu'ils n'avait pas intégré à leur scénario de départ en 2011.

Les acteurs  du bombardement  du jour  se nomment "coalition internationale". Ils sont trois en fait. Dont deux , la France et le Royaume-Uni nostalgiques de leur période coloniale. Et les USA nostalgiques d'une Pax Americana mondiale qui ne fonctionne pas.

Bis repetita. Aucune preuve n'a été apportée comme pour l'invasion de l'Irak par le président Bush, toujours  illégale au plan juridique.

Du coup, les acteurs  commettent un acte de guerre  illégal au plan du droit  en dehors de l'ONU. Ils  viennent de procéder à des bombardements  comme un acte de communication. "Communication"pour peu de résultats selon Frédéric Pichon, géopolitologue spécialiste de la Syrie.

Une goutte d'eau dans l'ensemble du conflit et dont plusieurs missiles semblent avoir été interceptés mais goutte d'eau qui se tient en dehors du droit international et a statut de facto d'acte de guerre.

Rien n'a donc changé depuis le début du conflit. Voir  cet article de ...2011, 2013, 2014.

Le printemps néo-colonial arabe

La France a l'habitude de bombarder Damas

Le printemps n'est pas arabe (2014)

Très tôt, au démarrage du conflit, ce blog avait signalé le processus de prédation-découpage pour le gaz et le pétrole  de la Syrie et la captation territoriale par les occidentaux et leurs alliés islamistes.

. Les russes prennent cet acte de ce  casus belli.

 Macron qui vantait le multilatéralisme apparaît versatile (en même temps) et fait entrer son pays dans la guerre. 

Macron fait entrer la France dans le suivisme unilatéral qui est une rupture avec toute la politique française indépendante depuis De Gaulle. Quel intérêt?

Certes la France est le troisième vendeur d'armes au monde  après les #USA et la #Russie. Armes qui tuent des milliers de civils. Au Yémen notamment.

 

                                                            Sylvie Neidinger

 

  Bombardement 1925

La Syrie sous mandat français

Incendie  de  Damas (photo d'époque collection particulière) .

mandat français,bombardement,damas

 

19/03/2018

"Fired" contre "Poubelle de l'histoire" : bateau ivre au sommet de l'Etat Trump

An II, Donald Trump  est en roue libre .

Il limoge à tour de bras en toute violence. Par les actes. Par le contenu des tweets puérils et diffamatoires (cf: son ancienne adversaire nommée... "Clinton la Crapule" comme dans un conte pour enfants)

Cela donne une image désastreuse des USA.

Dernière mesquinerie en date, le limogeage de Andrew Mc Cabe à  trois jours de sa retraite, le pénalisant de fait d'un montant correct.

Vidé. "Fired". Combat de coqs par tweets. La série de téléréalité de troisième zone bling bling d'un milliardaire  en poste pour soit disant "diriger" se joue quotidiennement. Dans la boue.

                                              DERIVE

La gouvernance US donne le spectacle pitoyable d'un bateau à la dérive qui toutefois entend continuer à régenter le monde.

Donald Trump attaque frontalement les institutions de son propre pays! Ici le FBI qui  enquête sur lui.

A ce limogeage, les responsables à titre divers du service de renseignement visé réagissent.

James Comey répond....sur les réseaux sociaux qu'il va donner des infos sur Trump dans un livre à paraître en avril prochain. Il demande non pas au président mais  aux américains de  juger la présidence Trump au regard des éléments à venir. Il prend le pays à témoin.

L'attaque en défense de l'ancien directeur de la CIA Eric Brennan est plus violente encore et incroyable. Qui pouvait imaginer avant la présidence Trump un tel linge sale lavé en public de la part d'institutions aussi ...secrètes que la CIA?:#blogneidinger,#usa,andrew mac cabe,limogeage,bateau ivre,#trump,#cia,eric #brennan

"Lorsque l'étendue complète de votre vénalité, de votre turpitude morale et de votre corruption politique sera connue, vous occuperez votre juste place parmi les démagogues déshonorés dans les poubelles de l'histoire", a tweeté John Brennan ce samedi 17 mars. "Vous pouvez faire d’Andy Mc Cabe votre bouc émissaire, mais vous ne détruirez pas l’Amérique… L’Amérique triomphera de vous", a-t-il poursuivi.

                                     TRUMP PRESIDENT TARé

Hors du pays, personne ne doute de la tare de ce président...

A partir du moment où Trump se vantait d'attraper les femmes par les parties génitales AVANT les élections. A partir du moment où il a tout de même été élu.... c'est aujourd'hui son pays qui doit prendre un miroir et regarder qui il est.

Un pays d'une violence interne non réglée: armes à feu en masse, tirs dans les universités, les écoles, violences policières contre les minorités, nomination d'une espionne liée à la torture Gina Haspel à la tête de l'agence de renseignement....

De quelle décomposition sociale et politique tout ceci est le signe ?

Comment dès lors vouloir ordonner le monde sous la baguette des USA pays en proie aux plus grandes  incertitudes internes?

 

                                                                   Sylvie Neidinger

 

#blogneidinger,#usa,#torture,gina haspel,bateau ivre,#trump,#cia,eric #brennan,andrew mac cabe,limogeage

 

05/01/2018

Syrie, position illégale du gouvernement Macron sur le procès des jihadistes: pour éviter quoi?

Que faire des jihadistes actuellement  arrêtés sur le terrain en Syrie?

La France ne souhaite pas le retour d'individus français ayant choisi le combat pour l'EI.

Ils ont commis le pire mais sont porteurs de la nationalité. Le cas aigu concerne des femmes avec enfants*.

En l'espèce, la décision ne devrait pas découler d'un choix politique mais du droit. Et devrait  respecter le droit international, ce qui n'est pas le cas ici.

La réponse actuelle dans la bouche du porte-parole Griveaux est la suivante:

"il a estimé jeudi qu'elles seraient jugées sur le lieu de leur capture «si les droits de la défense» étaient respectés lors d'un «procès équitable». Si "dans la partie kurde de la Syrie, dans le Kurdistan syrien", "il y a des institutions judiciaires qui sont en capacité d'assurer un procès équitable avec des droits de la défense assurés, elles seront jugées la bas"

Marie Dosé, avocate d'une femme réclame un rapatriement en France pour faire face à la justice et évoque l'amateurisme du gouvernement Macron.

"Je veux bien que les ressortissants français soient jugés par des Kurdes mais l'état kurde n'existe pas, le Kurdistan syrien n'existe pas", martèle l'avocate. "Je suis un peu surprise par cette improvisation. Emmanuel Macron avait décidé de faire du cas par cas, et je pense que le nom d'Émilie K. a fait peur et qu'on s'est dit 'marche arrière, elles seront jugées là où elles sont'. Mais on ne peut pas dire n'importe quoi", explique celle qui a écrit au président de la République pour demander le jugement de sa cliente sur le territoire français."

Sur une radio, elle indique vouloir que la France organise le procès de ses concitoyens car c'est son histoire et ses échecs.

Au delà du traitement judiciaire individuel se pose un problème majeur d'illégalité en droit international.

Le gouvernement Macron évoque un "procès équitable local" qui est strictement impossible puisque la zone dont on parle, le nord est de la Syrie est occupé par les kurdes, soit par une chimère fabriquée par l'occident, un supposé kurdistan fruit de leur désir et intérêts, le  "rojava".

Cette chimère dévoile au passage un des buts réels de la guerre en Syrie autour des ressources...

La Syrie gouvernementale, celle qui est membre de l'ONU a officiellement demandé fin 2017 aux pays étrangers qui occupent son territoire, la Turquie, les Etats-Unis et alliés de quitter son territoire et de rendre ces territoires syriens.

Son nord-est comme par hasard gazier, pétrolier et agricole est actuellement capté par une entité kurde que le gouvernement légal juridiquement parlant, ne reconnait évidemment pas.

De facto, strictement aucun procès légal ne peut se tenir dans cette zone litigieuse!

Dès lors la phrase de Griveaux et derrière, la position de la France lorsqu'elle suppose la possibilité d'un procès local la fait entrer dans une zone de non droit inhabituelle pour elle.

Mais il ne s'agit pas que d' amateurisme. La France a un grand intérêt à une absence de procès sur son sol.

         QUE VEUT CACHER  LA FRANCE EN EVITANT LES PROCES ?

Sa position floue laisse à penser que la France fait tout pour éviter les  procès de membres de Daech-Isis  sur son territoire.

Pourquoi ?

On peut dés lors légitimement se poser la question.

Un procès va probablement décrypter au millimètre près  les années 2012/13 quand le gouvernement Hollande-Fabius a envoyé des armes en Syrie qui sont passées à l'état islamique, quand il a autorisé la sortie des mineurs du territoires sans autorisation parentale, les financements publics et surtout privés de Daech par les alliés du Golfe, les facilités de passage par la Turquie, les services secrets français et autres (britanniques ) sur place dès 2011 etc. Puis la  phase 2014/17.

La Turquie et les USA ont également fourni des armes  aux groupes armés type EI et autres.

Il a fallu  pour elle dans cet acte de  déstabilisation de la Syrie   soutenir sur le terrain tous ceux qui tapaient contre le gouvernement en place.

Sans trop regarder de qui il s'agissait.

Les médias se pressaient alors à Alep toujours dans le camp des rebelles islamistes alliés. Le monde  était repu de multiples  reportages où le cri jihadiste " allah akbar" était scandé en permanence. Sans que cela ne dérange personne ! Les snipers , ces lâches qui tirent dans le dos devenaient  alors des héros dans les reportages jiste parcequ'ils étaient classés "rebelles islamistes"....

Ce, jusqu'aux premières paniques des assassinats de journalistes...

Tout était fait à l'époque par le couple Hollande-Fabius pour faire sauter le dirigeant syrien Bachar el-Assad, quitte  pour la France à manger avec les terroristes coupeurs de têtes voire ce chef rebelle (donc ami...) mangeur de coeur foie humain frais en mai 2013 (oui véridique !)  mais avec une cuillère à très long manche juste pour que cela ne se remarque pas trop...

Les procès des jihadistes français  actuellement arrêtés dans le territoire syrien illégitimement occupé par les kurdes seront des  procès pour l'Histoire. Histoire de l'occident qui tape fort sur la Syrie dès 2011 pour démembrer ce pays, sous couvert du prétexte du "printemps arabe".

Les procès des français jihadistes, si ils se tiennent en France et respectent les droits de la défense vont éclairer sur  l'ambiguïté de la France très à la pointe  dans sa volonté de faire "sauter "la Libye puis la Syrie,  de complaire aux riches alliés du Golfe.

Libye, Syrie, u hasard, deux  pays arabes nationalistes  laïcs et surtout pétro-gaziers.

 Ces procès vont éclairer  le rôle joué par la France ( et ses alliés..) en Syrie  dans l'installation de Daech-EI-ISIS  au delà de ses "amis rebelles islamistes" car la frontière des amitiés pro-jihadistes était alors  fort poreuse.

La France fait tout actuellement pour éviter cet éclairage de l'Histoire sur une page qui va se révéler SOMBRE.

Même après 2014 avec l'opération Chemmal pour officiellement contrer l'état islamique, les liens avec les combattants de Daesh par moment ont existé.

  LA COALITION A RAQQA PERMET EN OCTOBRE AUX TERRORISTES DE DAESH-ISIS DE FUIR EN COLONNE AVEC ARMES...POUR EVITER ARRESTATIONS ET PROCES.

 

Pour éviter ce genre de procès qui allaient forcément  éclairer les accointances entre les occidentaux+alliés et les jihadistes de Daesh-Isis, les américains et la coalition  ont scandaleusement laisser filer de Raqqa une colonne  qui est partie s'évanouir "dans la nature".

L'évacuation en octobre  d'une colonne avec de 500 combattants radicaux coupeurs de têtes environ avec leurs familles par accord avec la coalition a été bien documentée par la BBC.

Cela fut ...époustouflant.

Ceux la ne seront jamais jugés.

Certains se retrouvent en Afghanistan.

Mais pas seulement il se dit que d'autres viennent d'être incorporés par les  américains  dans  "l'armée syrienne nouvelle "crée il y a deux mois par les USA, après la prise de Raqqa. Force destinée à continuer à diviser la Syrie pour mieux la "prédater".

L'info n'est pas hyper diffusée sur les médias occidentaux. Mais confirmée sur les médias russes et arabes.

Toutefois le gouvernement Macron va un peu vite!

"L'état kurdistan syrien" juridiquement et judiciairement conforme n'est encore que le fruit de son imagination, certes fertile.

 

                                                                         Sylvie Neidinger

 

Autre position d'avocat stupéfait du flou juridique gouvernemental français

*Concernant les enfants, les mineurs,  la Russie par exemple agit différemment. Elle  fait  actuellement  un  travail sur le terrain en Irak et en Syrie de recherche et identification (orphelinats, étude des pistes des signalements des familles,  réseaux sociaux) récupération et rapatriement. C'est une position totalement inverse.

                                                    

*Cet article a vu juste.L'Etat français est attaqué au pénal pour réclamer un jugement sur place dans un kurdistan imaginaire piqué de la syrie

24/09/2017

Trump et ses "fils de pute"

C'est tellement gros que l'indignation publique ne joue plus.

Lassée par les tweets présidentiels.

Sauf que les limites de l'insoutenable sont atteintes concernant la dignité des Etats-Unis d'Amérique

Le président US est directement dans l'insulte la plus vulgaire.

Ici contre une partie de sa population : les sportifs de NFL qu'il traite de "fils de pute".

Contre ceux qui ont décidé de mener une action anti-raciste.

http://www.lci.fr/international/sortez-moi-ce-fils-de-p-i...

http://www.lci.fr/international/sortez-moi-ce-fils-de-p-il-est-vire-donald-trump-insulte-des-joueurs-de-nba-et-de-nfl-et-s-attirent-leur-foudre-colin-kaepernick-steven-curry-2065330.html

http://www.sports.fr/sports-us/nfl/articles/trump-insulte...

Certaines mères des sportifs gravement putassées par Trump ont réagi.

Avec Trump, les USA sont entraînés dans un fond de poubelle.

 

                                        Sylvie Neidinger

03/07/2017

Trump victimise son pays en se victimisant et perd le leadership

Alors qu'il devrait "faire son job" de président, préparer sa visite internationale prochaine etc, Donald Trump joue à la victime des médias, du système etc.

"L'homme parfait" n'accepte pas la critique. Il réagit en mode délirant.

Ses tweets de vendredi à dimanche démontrent une démence sénile et une claire mise en scène de sa violence à l'encontre de la presse ( rappel presse = un des piliers de la démocratie)

Politiquement il  est pris dans une contradiction profonde: vouloir que les Etats-Unis soient numéro un tout en les..... coupant du monde ( protectionnisme de "america first")

 Au résultat: le déclin annoncé ! Lire une analyse intéressante:

http://www.slate.fr/story/146481/superpuissance-americain...

Autre mesure : le baromètre du dollar:

#trumpp,déclin,#violence,victime,se victimiser,#usaSN

05/02/2013

David Douglas Duncan à mon bras gauche: Vietnam, Vietnam!

 Dieu, que le hasard du destin est puissant !!

 En choisissant de visiter  l’expo « Picasso à l’œuvre dans l’objectif de David Douglas Duncan » ce vendredi 1er février à Genève (vite avant la clôture définitive du 3/02) j’avais sans le savoir, choisi de visiter le Musée d’art et d’histoire…en même temps que le célèbre photographe.

P1060944.JPGdavid douglas duncan,picasso,musée des art et de l"histoire,geneve,marines us,neidingerUne inconnue dont le sourire illuminait encore son visage me dit spontanément en me croisant «Duncan est dans les locaux. Il a été applaudi à la cafèt  !»

Je refais vite  un tour de piste muséal : trop tard à 5 mn près. Envolé, l'oiseau…Dommage.

Sa présence à l'intérieur de l’expo fut certainement   du pur bonheur intellectuel pour ceux qui eurent la chance de l'accompagner. En effet, elle court-circuitait le Temps.

Dans les années 50 (1956 exactement) il avait  photographié Picasso en acte de création des Baigneurs  à la Garoupe -entre autres -dans la première « maison » de ce tableau, la villa California à Cannes.

Duncan se  retrouvait ce vendredi 1er février 2013 face à la même peinture hébergée  dans son actuel foyer: le Musée genevois où l'oeuvre est entrée par donation de Paloma.

Face à  ses propres clichés. Des souvenirs pour lui. De l'Histoire de l'Art pour nous.

Enchevêtrement de temporalités.

La présence du photographe a certainement rendu sa visite  carrément ethnologique pour ceux l'accompagnant. Dommage d’avoir raté cela.

 IMMENSE FORCE DE LA DOUCEUR DE DUNCAN

 Quelle ne fut pas ma surprise, en sortant de le voir. Lui. Oui.  Accolé au mur d’accueil, à droite, direction sortie.Seul. Un mur bienvenu pour le soutenir  du haut de ses 97 ans  portés par deux béquilles.

Je lui demande l’autorisation de le photographier. Il accepte.

C’est tout naturellement que je lui tends mon bras  pour descendre le long escalier  en direction de son taxi.

Fort heureusement, les marches du Musée genevois sont nombreuses...

Très rapidement, je lui dis être impressionnée d’avoir à mon bras – côté gauche, côté cœur -une légende du siècle !

Il fait une pause et me regarde très directement en toute simplicité, en toute bonté presque  amicale, déjà.

Il me répond : « VIETNAM, VIETNAM » Pas de référence spontanée à Picasso.

Je continue alors «  le monde est toujours en guerre malheureusement. L’amour n’a pas prévalu » On se comprend. Il sourit.

Il était alors inutile de casser ce moment magique par une parole supplémentaire. La question que je comptais lui poser à savoir «  Picasso était-il un ami difficile ? »  devenant parfaitement superflue.

D’autant que la réponse est largement prévisible :

1) Ami avec  Picasso, il était impossible qu’il le critiquât car on ne critique pas un ami !

2)  Picasso était évidemment un ami, un mari, un père, un amant …très difficile. Sans aucun doute.

3) Mais l’épaisseur humaine de Duncan fut si forte qu’il a réussi à apprivoiser le Minotaure au point de le photographier jusque dans sa baignoire...

P1060940.JPG

 Arrivés sur le parvis, il me vient un geste maternel. Filial serait plus exact. J’enferme sa main entre mes paumes, à plusieurs reprises. Emotion.

Non je ne cherchais pas à capter une quelconque aura du type «  cette main que je tiens, a salué Picasso » Cela eut été parfaitement mégalo.  Et inexact. Car elle   n’appartient qu’à lui !

 La main enserrée était en fait celle qui a ...porté le boîtier de l'appareil photo et dont l’index a appuyé des centaines de fois  sur le déclic : reporter de guerre, aristocrate du métier ! Grand témoin de l’enfer rendu sous forme  humaine sur terre…

 David Douglas Duncan monte doucement dans son taxi. Omission de prendre l’ultime photo d’une scène intéressante: le taxi et le Musée dont les escaliers devenus  plus célèbres pour moi que ceux de Cannes !

 Une  fois le photographe  parti, je reste  sur place à réfléchir. VIETNAM, VIETNAM tourne en boucle.

 DUNCAN ET PICASSO, DEUX ETRES UNIS PAR CE QU’ILS DETESTAIENT : LA GUERRE

Bien évidemment, les deux compères, monstres du XXème siècle étaient amis au point que Duncan a publié plusieurs ouvrages en mémoire de Picasso.

Ces deux célébrités forment-elles un" couple"? Non !Ce terme intéressant pour la notion de complémentarité ne convient pas ici car  il évoque un masculin et un féminin qui n'a pas lieu d'être les concernant.

La terminologie  que je choisis au final appartient au vocabulaire de l’archéologie: des PAREDRES!

A y réfléchir, une parfaite "opposition symétrique  complémentaire" unit les deux artistes-témoins, quelque peu Janus et démiurges. Parfaits "alter ego".

Du structuralisme pur:

* Picasso créé dans un univers interne  protégé, entouré d’enfants, de femmes et d’amis. Atelier photographié, grand capharnaüm débordant de toutes oeuvres posées jusqu'au sol.

Duncan créé en externe, en ambiance hostile, en se mettant en danger dans les pays les plus lointains.

*Picasso extirpe l'acte  créatif  de sa main, de son intérieur, de sa vue, de sa mémoire, de sa sensibilité. Il peut recommencer la même courbe un jour et le lendemain.

Duncan, s’il rate un cliché,   ne peut le recommencer car le monde vit et ne l’attend  pas.

*Picasso agit avec   la matière, la couleur.

Duncan finalise sur papier glacé.

*Picasso est un démiurge du temps. En dessinant un visage à la fois de face et de profil, il intègre deux temporalités.

Duncan capte le monde au centième de seconde d’ouverture et d'obturation de son objectif.

                                                              **

Complémentarités opposées : ils sont , en fait, les deux faces d'une même  feuille... plate. La feuille, support d'information visuelle autour d'une thématique majeure: le PACIFISME.

*Picasso fit entrer la  3 D sur un espace plat (cubisme, Demoiselles d’Avignon) Le peintre réussit à faire cohabiter deux plans abstraits sur une même toile.

Les photos présentées à  l'expo  de Genève sur "Picasso créant" montraient d'ailleurs combien l'artiste aimait à fabriquer des sculptures, en réel   au préalable du rendu plat  dans son processus créatif :femmes aux bras écartés par exemple, de tous matériaux, cartons, fer.

3D  pour mieux  coucher leur représentation sur une toile plate comme finalité qui l'intéresse.

*Duncan, lui, photographie le monde par définition en volume et le présente sur la feuille-cliché.

DEUX PAREDRES UNIS PAR UN PACIFISME SINCERE

Finalement, voici le moteur majeur de leur acte créatif. Chacun de ces Géants du Siècle avec le choix de ses propres armes....son art propre,  la photo ou le graphisme a exprimé   la même exécration  vitale de la guerre.david douglas duncan,picasso,musée des art et de l"histoire,geneve,marines us,neidinger

Duncan s’introduit chez Picasso en 1956. Cinq ans avant, en 1951, il avait publié « This is war » livre de dénonciation dont les bénéfices sont donnés aux veuves et orphelins des Marines US.

Né en 1916, au cœur de la première guerre mondiale,  reporter de guerre pour l’armée US, devenu reporter pour Life, Duncan sera un témoin de la seconde guerre mondiale, de  la guerre de Corée puis de celle du  Vietnam. Et du moyen-orient.

Picasso lui,  peint Guernica en 1937, de colère et de rage face aux bombardements qui  tuent les innocents. Il conçoit  sa Colombe de la Paix en 1949  à l'occasion de son adhésion au Conseil Mondial de la Paix. Il reçoit à ce titre un prix international de la paix.

Le message des deux  parèdres, Picasso et Duncan, profondément anti-guerre  n’ a pas encore été entendu. Ni appliqué.

Mais il est toujours là pour ceux qui savent écouter, en avertissement lancinant prononcé de la voix la plus douce : Vietnam ! Vietnam!

                                                          Sylvie Neidinger

 

Souscription publique pour les clichés originaux de Picasso en action

Musée d'art et d'histoire de Genève,

Crédit images photo   ©Neidinger Autres=captures d'écran (dont exhibition. University of Texas Austin)