UA-65882359-1

10/06/2017

Violence animale extrême dans un zoo chinois

Les violences contre les animaux sont légion et partout dans le monde.

Récemment à Draguignan contre un chat martyrisé.

Pas simplement en Chine.

Toutefois, un fait divers chinois récent est abominable:

http://actu.orange.fr/societe/insolite/chine-un-ane-donne...

 Les faits:   des "investisseurs" ont placé leur argent dans un ....zoo.

Espérant un retour sur investissement que les gestionnaires de l'endroit ne peuvent leur rendre car les frais de fonctionnement sont importants.

A savoir, elles mangent, ces petites bêtes.....!!

Du coup, ces bourricots de "business men" bas de gamme ont jeté un brave âne vivant dans la fosse aux tigres.

En disant,  pour se ....venger "voilà au moins une part de nourriture en moins à donner".

Cyniquement, on constate que les tigres auront été bien nourris ce jour là....

Mais  -car ce sont des félins, c'est leur nature- après avoir "joué" donc torturé l'animal plus d'une demi-heure.

Globalement dans le monde, de nombreux zoos souffrent du comportement des visiteurs, de la gestion des animaux.

Mais ici, la maltraitance  radicale est issue de la "direction".

Dans un lieu institutionnel supposé bien s'occuper des animaux, le parc animalier.

                                L'HOMME CE BOURRICOT

Dans un monde qui fonctionne, l'âne, cet animal intelligent aurait dû jeter dans la fosse aux tigres ces "investisseurs chinois" bêtes comme leurs pieds  et ignobles.

 

                                                         Sylvie Neidinger

 

 

18/05/2017

Trump intellectuellement confus. Scandale de la néo-diplomatie du "cerveau malade" (OTAN)

La présidence Trump est chaotique, entraînant le dollar à la baisse.

La bourse s'inquiète...tout autant que les américains.

Les psychiatres avaient prévenu du fait que la personnalité narcissique de ce président est potentiellement maladive.

Bien au delà du narcissisme de base constaté chez les hommes politiques.

Les médecins insistent à évoquer une probable pathologie.

                  PRESIDENCE PROBLEMATIQUE

Ceux qui  suivent ce président kitch  en interne à la Maison Blanche observent un comportement d'enfant gâté qui prend ses désirs pour la réalité, pique des colères et passe son temps devant la tv.

Ils essayent  de limiter le temps d'exposition du président  US à l'écran plat !

Lequel ne  lit pas ou  peu, consulte peu les dossiers et prend ses infos....de la TV !! Il tweete rageusement sans recul. Ne comprend pas ce qui tient du secret.

Les états-uniens comprennent à l'usage que quelque chose ne tourne pas rond.

Les démocrates évidemment. Mais également les républicains.

Le sénateur Mc Cain essaie de gérer une sorte de contre pouvoir pour "rattraper les bêtises". Au regard surtout du monde  entier qui observe la situation.

Dès les premiers 100 jours la destitution du président est évoquée régulièrement.

 

     INTERVIEW INCOMPREHENSIBLE A L'ASSOCIATED PRESS

Trump a donné pour l'anniversaire de ses 100 jours de pouvoir une interview en face à face complètement incompréhensible à l'Associated Press représentée par la journaliste Julie Paceassociated pres,julie pace,usa,président,trump,enfant gaté,intellectuellement limité,tv,destitution,dollar en baisse,spoilt children

Par seize fois, la transcription de l'interview mentionne le terme "inintelligible".

Incohérence, flou et mensonge. Il oublie  même la phrase qu'il vient pourtant de prononcer!

Edifiant.

Ses réponses prouvent une grande confusion mentale.

Plusieurs médias rapportent cette interview hyper inquiétante pour les américains au sens où ce personnage clownesque dirige le pays et quelque part ...le monde.

Finalement ils commencent à s'en prendre à eux-mêmes.

Un humoriste américain  vient de  porter un commentaire extrêmement fort : John Oliver compare Trump à un enfant qui défèque dans un fast-food !

usa,président,trump,enfant gaté,intellectuellement limité,tv,destitution,dollar en baisse,spoilt children,julie pace,otan,sommet,associated press,néo-diplomatie,cerveau malade,#scandaleIl réclame une auto-critique générale. Oliver  indique que si un enfant fait ses besoins, donc en résumé si Trump fait n'importe quoi de sa présidence twittesque et fantasque, il ne faut pas s'en prendre à l'enfant mais bien à ceux qui ont permis ces faits.

A commencer par les américains eux-mêmes qui -tout de même - ont élu ce personnage bizarre, dingo, qui tenait des propos obscènes.Trump affirmait, entre autre attraper les femmes par les parties génitales. Il a malgré ceci été élu....

Un homme d'affaires issu de la société civile.

La gouvernance Trump est chaotique et ce piège se referme non seulement sur les républicains mais sur les Etats-Unis globalement.

Libération titre "Amérique cherche baby-sitter"...

 

                         LE  SOMMET DE L'OTAN DU 25 MAI AVEC ....UN ENFANT

C'est proprement hallucinant. Slate rapporte que des officiels de l'Otan (cf Foreign Policy) auraient demandé aux chefs d'états de prononcer le 25 mai prochain des discours courts car Trump aurait selon eux une "capacité de concentration limitée" !

 Là, non. Si le président américain a un cerveau limité, déficient, que les Américains fassent leur propre ménage!

En aucune manière le monde entier n'a à s'adapter à cette "néo-diplomatie du cerveau malade."

 

                                                                                Sylvie Neidinger

otan,sommet,associated press,julie pace,usa,président,trump,enfant gaté,intellectuellement limité,tv,destitution,dollar en baisse,spoilt children