17/02/2019

#GiletsJaunes: trois mois aujourd'hui 17 février 2019

La revendication démarrait le 17 novembre 2018.

Peu voyaient alors les Gilets Jaunes comme durables. 

Ce blog ne prenait pas cette jacquerie à légère dès le début (1er article daté du 14/11/18)

Car par extraordinaire le vocabulaire employé était pile celui de la ...Révolution française de 1789 (cahiers de doléances). Pas le vocabulaire de mai 68....Capturedddd.PNG

Ils ne cherchent pas la plage sous les pavés mais à remplir le réservoir de la voiture ! Et vilipender le passage aux  80 km/H. La boîte s'est ouverte avec les pétitions en ligne, la communication 2.0, les réseaux sociaux.

Les raideurs aussi.

Un mouvement de type révolutionnaire contient dans son essence sa propre violence. 

Ceux qui glosèrent sur les Printemps d'autres peuples avec délectation devaient comprendre que les mêmes mécanismes créent les mêmes problématiques. 2.0 ou pas...

Le mouvement ne s'essouffle pas.Toujours là,  trois mois après, malgré les concessions financières de Emmanuel  Macron (en direction des salariés surtout)

Malgré un Grand Débat organisé par Macron autour de quatre thèmes choisis... par lui.

Ils défilent même aujourd'hui dimanche pour marquer le passage trimestriel. Acte XV.

Partout en France, pas seulement à Paris: Bordeaux...LaCiotat...Guise...Dax...etc.

Femmes bien représentées, ce qui n'est pas le cas un défilé  "classique".

Le mouvement porte en lui ses récupérations, ses excès, sa diversité. 

Parce qu'ils ne sont ni des syndicats ni des partis, cela semble destructuré.

Violent parfois. Comme tout mouvement de type révolutionnaire. 

Aujourd'hui Ingrid  Levasseur,  se voit expulsée de la manifestation de Paris. Exfiltrée car prise à partie.

Des péages d'autoroute incendiés ce jour.

Toute discussion avec les  "GJ" montre   qu'ils sont toujours sur leur même ligne: du lancinant "Macron démission" au RIC, en passant par le pouvoir d'achat.

Têtus comme des gaulois... hyper réfractaires.

 

                                                              Sylvie Neidinger

 

                           overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

16/02/2019

En "jupitant" Macron achève la Vème république

La constitution de la Vème république taillée sur mesure par le général De Gaulle avait ses détracteurs, avant la venue de Emmanuel Macron. Mais ce dernier l'a portée au bord du précipice.

Des pays dits démocratiques, la France  est celui qui donne le plus de pouvoir à son élu central. 

Le président  de la république peut décider seul d'une guerre sans en référer au Parlement, sinon une information a posteriori.

Soit une présidence hyper centralisée dans un pays hyper centralisé.

Le citoyen vote une fois tous les cinq ans pour valider électoralement  un  exercice du pouvoir  qui s'apparente dans l'hexagone à celui  d'un monarque républicain. Lustres et palais avec.

Une fois le bulletin dans l'urne le débat est confisqué, en France. 

Dès lors tout pleut du ciel.Du temps des Gaulois comme du temps des Gaulois Réfractaires...

Avec  Macron qui sans vergogne s'est comparé à Jupiter, ( à Jeanne d'Arc voire à Jésus !) Le vertical mène la danse avec une équipe restreinte limite secrète  quelques "boys" dits les "Mormons" souvent énarques et/ou hauts fonctionnaires. Ceux qui se disent "élites" parisiennes et déconnectées. #Benalla aussi...

Macron en représentation. Sa formation attestée et ancienne de théâtre le laisse apparaître comme jouant une comédie. Il récitera  des scènes à l'Elysée devant public comme le fit un certain Louis XIV (ô délire...) Il usite à la fois d'anglicismes bruts de décoffrage et de langage désuet type pièce de théâtre XVIIIème.

Son gouvernement  a pu imposer à la population les 80 km/h brutalement et sans débat.

Il s'est passé des corps intermédiaires, syndicats , élus de terrain, partis.... Voire les a MEPRISE.

Macron, débutant en politique, a confondu la direction d'un pays avec celle d'une entreprise.

Il s'est entouré de ministres issus du monde DRH (M  Pénicaud, E. Wargon) Quand il cherche une plume (Sylvain Fort ayant démissionné) c'est une annonce... d'emploi qui est posée. Start up nation oblige!

Le principe d'une entreprise, communauté privée fermée est qu'il y a ceux qui sont dedans . Ceux qui sont dehors. Ce n'est pas un Etat qui inclut tous ses citoyens.

Emmanuel Macron dès lors  insulte régulièrement par ses petites phrases , contrôlées ou non la population qui selon lui semble en dehors.

                                ELITISME MEPRISANT DECONNECTE DU PAYS

Macron   pousse à son paroxysme l'élitisme française puisque c'est son mode de fonctionnement personnel. Il clive.

Le mouvement des Gilets Jaunes démarre en novembre 2018 par véritable "ras de bol" de l'hyper taxation. Il  fonde  ses piliers argumentaires sur le référendum (RIC) manière de demander l'avis de la population et sur la fin de la Vème république, la fin de l'élitisme au sens de l'égalité  de LIBERTE EGALITE FRATERNITE. Le mouvement impressionne les commentateurs et historiens: tout le vocabulaire de la révolution française de 1789, les drapeaux...jusqu'à l'échafaud ( pour Macron!)

 Il tente de jouer la partition du "nous" tellement difficile pour lui. Il pousse la fonction présidentielle à ses limites.

Le grand débat le voit actuellement certes mouiller sa chemise . Mais en réalité occuper le débat des heures durant à lui-tout seul. Le grand débat: un exercice de com dit chantal Jouanno.

Les thèmes en  sont retenus par Macron lui-même.

Il fait venir à Paris les représentants des outre-mer   (de loin donc, Antilles Réunion..etc) pour leur confisquer la parole, le micro !! Leur donner deux minutes la parole. Un "débat" scandaleux.

Macron raconte n'importe quoi sur le chlordécone à cette occasion !

Macron qui se vit vedette vole la vedette.

Ne compte que ce que LUI va raconter ! L'hyper présidentialité poussée à son extrême. 

 Hier le 15 février en visite à Bar-le-Duc - on se pince- l'épouse du président Brigitte Macron   ose prendre la parole dans ce climat délétère... Elle n'a aucun rôle institutionnel. Pourtant, elle commente carrément les ...Gilets Jaunes devant micros. 

" Ils ne savent pas ce qu'ils font. » La phrase, pour moitié, est celle dite par Jésus-Christ, agonisant sur la croix, sauf que lui ajouta « pardonnez-leur ». On le lui fait remarquer, elle ne reprend pas ce thème du pardon, mais précise sa pensée. « J'ai été saisie par ce qui s'est passé. Ils n'ont pas compris ce qu'ils faisaient, il faut leur expliquer. Le dialogue a été rétabli. Il faut que les gens de différents horizons se voient, qu'ils se parlent. Cela n'est pas assez fréquent, et c'est un problème. »In Le Point.

 Méprisante elle aussi. A côté de la plaque " ils ne savent pas ce qu'ils font "dit elle. Paraphrase  de Jésus-Christ sur la Croix....

Elle indique qu'il faut "dialogue entre nous" Mais son époux insulte régulièrement des catégories de population volontairement ou par inconscience.

La France décidément sur le chemin de croix institutionnel. Celui de la  Vème et son hyper présidentialisation que Macron pousse à l'extrême. Au risque de l'ingouvernabilité. Car la population désormais réagit à la centralisation verticale. Le mouvement des Gilets Jaunes perdure. Mais encore. Quelle suite?

                                                                              Sylvie Neidinger

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

10/02/2019

Une affaire de...corneculs, dit Castaner

Si le ministre de l'intérieur Castaner  le dit... 

Il affirme ce dimanche 10 février que "Les enregistrements d'Alexandre Benalla constituent « plus une affaire de corneculs qu’une affaire de James Bond »

On valide à 100%. TOUS les protagonistes de cette affaire d'Etat  sont  bien des Corneculs. Ou Corne-culs. Les deux écritures se valent.

Mais qui ne font rire personne contrairement à la définition hilare.

Certainement pas rire la Justice ni la Commission du Sénat (excellent Philppe Bas)

Ni ceux qui considèrent le dossier Benalla comme une affaire d'Etat autour de ce que le président Macron a choisi comme organisation personnelle de l'Elysée.

"Cornes au cul, vive le Père Ubu ! "disait ...Jarry.

Ubu Roi. Hubris, aussi...

                                                      Sylvie Neidinger

 

 C'est à la fois une affaire Cornecul ET James Bond, vu l'implication de A Benalla qui a bien évidemment menti devant le Sénat . Ce qui est illégal.
Corne culs.GIF

 

 

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2019/02/09/r...

 

http://www.bvoltaire.fr/castaner-progresse-il-reconnait-e...

 

https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/benalla-2-2-...

05/02/2019

Chlordécone..."déconne"

On ne se laisse pas aller au mauvais jeu de mot sur " Macron déconne sur le chlordécone"?

Oui, finalement car il appartient au vocabulaire du président.

Oui car  le débat qu'il animait tout seul toujours en grande logorrhée le 1er février avec les maires outre-marins tient de sa caricature de monarque républicain en longs bavardages

Il confisque les micros disent les observateurs.

 Chez ce président, l'écologie, l'écologie de discours  a bon dos:  quelle différence de traitement entre la problématique du diesel (taxable) et  celle du produit chimique type DTT usité outre-mer pour la culture des bananes,  pour les dommages duquel la population réclame des indemnisations, refusées par le pouvoir.

 Alors que les Antilles seraient empoisonnées pour sept siècles !

 Le scandale sanitaire ne sera pas indemnisé. Le problème tient surtout du double langage de l'Etat tout simplement parce que les indemnisations seraient importantes en période de caisses publiques vides.

« A chaque fois que le lien peut être prouvé entre le chlordécone et une maladie, on indemnisera », assure l’Elysée, qui souligne toutefois que « les études scientifiques n’ont pas établi de lien direct » entre le produit et des pathologies.Le montant des indemnisations pourrait être colossal vu l’ampleur des dégâts causés par le pesticide en Guadeloupe et en Martinique – laquelle possède le record du monde de cancers de la prostate, avec 227,2 nouveaux cas pour 100 000 hommes chaque année. Mais les obstacles s’accumulent pour les malades. La proposition de loi portant sur la création d’un fonds d’indemnisation des victimes du chlordécone n’a même pas été discutée à l’Assemblée nationale, le 1er février, faute de temps. La création du fonds d’indemnisation des victimes des produits phytosanitaires, déjà adoptée par le Sénat en février 2018 et débattue juste avant, a quant à elle été, une fois de plus, reportée.( le Monde)

Macron lors du débat du 1er février 2019  avec les ultra-marins va jusqu'à attaquer ad hominem agressivement un brave  professeur de médecine dans sa légitimité en ...niant  le caractère cancérigène du produit.

Une habitude décidément que d'attaquer!

Télérama :

« Il ne faut pas dire que c’est cancérigène. » Emmanuel Macron parle du chlordécone. 

C'est dit clairement et nettement.

« Sinon, on alimente les peurs. » En attendant, le président alimente l’indignation des élus ultramarins, réunis vendredi dernier à l’Elysée pour un numéro spécial du Grand débat national retransmis en intégralité sur France Ô. Joël Beaugeande, maire de Capesterre-Belle-Eau, en Guadeloupe, intervient : « Le petit médecin de campagne que je suis vous affirme que de nombreux Guadeloupéens et Martiniquais sont malades de la chlordécone et meurent quotidiennement. »Le chlordécone, c’est cet insecticide proche du DDT dont la France a autorisé l’épandage dans les bananeraies jusqu’en 1993 alors que la plupart des pays l’avaient depuis longtemps banni, sa dangerosité ayant été prouvée dès les années 1970. Le sénateur Victorin Lurel prend à son tour la parole pour s’étonner : « Vous invalidez les résultats du professeur Blanchet, du CHU de Pointe-à-Pitre, et de Luc Multigner, de l’Inserm. » , Emmanuel Macron déduit : « Le malentendu vient de là. Vous faites référence à ce que le professeur du CHU a pu dire. C’est pas ce que j’appelle une étude scientifique dans une revue avec comité de lecture. C’est une déclaration. » Ça ne vaut rien. Et puis c’est qui, ce Blanchet ? « C’est une déclaration publique qui peut inquiéter, insiste le président, moi je n’en connais pas le statut. »De quel droit le chef du service oncologie du CHU d’un territoire dont la population compte sept fois plus d’occurrence de cancers de la prostate que la moyenne mondiale pourrait-il donner son avis sur le chlordécone ?

 Du tac au tac, les scientifiques répondent à Macron par communiqué

 Lire aussi la réponse dans la revue Outremer 360°

Les professeurs Luc Multigner, directeur de recherches à l'INSERM et Pascal Blanchet, professeur à l'université des Antilles et chef du service urologie du CHU de Pointe-à-Pitre, ont tenu à répondre au président de la République. Emmanuel Macron avait affirmé qu'il "ne faut pas dire que c'est cancérigène".(France Info)


Or, des publication scientifiques existent : journal of oncology

Indignation générale. L'Elysée va jusqu'à  rétropédaler ! Avec une explication alambiquée qui plaide un supposé "malentendu " explications sémantiques à l’appui. « Le président n’a jamais dit que le chlordécone n’était pas cancérigène, a-t-il soutenu au Monde. Quand il dit : “Il ne faut pas dire que c’est cancérigène”, c’est une façon de dire : “On ne peut pas se contenter de dire que c’est cancérigène, il faut aussi agir.” 

Du grand n'importe quoi !

Maladroitement sans aucune logique sinon a tenter-encore!-  de dire que les gens n'ont pas compris le chef d'état alors que ses paroles étaient limpides et directement agressives... Une habitude décidément que de prendre les locuteurs pour des idiots. Qui ne comprennent pas la supposée pensée complexe. En réalité simpliste.

ô théâtre. Mise en scène de Sa personnalité, débat privatisé avec des gens ..invités.

Les antillais, guadeloupéens, écologistes et autres,  en résumé les français apprécieront !

Vraiment, le chlordécone déconne....

 

                                                              Sylvie Neidinger

                                                                                 

                                                        

antilles,bananes,#inserm,pascal #blanchet,intoxication #écologie,guadeloupe,martinique,chlordécone,#macron,macron stigmatise,victorin lurel,#lurel,luc multigner

antilles,bananes,#inserm,pascal #blanchet,intoxication #écologie,guadeloupe,martinique,chlordécone,#macron,macron stigmatise,victorin lurel,#lurel,luc multigner

crédit image capture site Ouest France cité

02/02/2019

Macron attaque...Jojo le Gilet Jaune, les gitans (!) et la presse. Une habitude.

Le Méprisant de  la République est entré en phase logorrhéique.

Le "petit monsieur qui sait tout " débat à tous vents,  des heures durant. Cette semaine, le 31 janvier, il reçoit  les journalistes du Point, Paris Match  à l'Elysée pour offrir aux médias sa leçon personnelle de....journalisme.

Résultat un "off" encore une fois provocateur de petites phrases indignes d'un président de la république.

L'autoproclamé éditorialiste en chef de la Nation  vante sa conception caricaturale du traitement de l'info  contrôlée par l'Etat et  en même temps son irresponsable  mépris de la presse. Et du reste.

Macron donne même dans le complotisme puisqu'il annonce que les Russes de RT France  sont derrière les Gilets Jaunes. La presse russe répond à l'envoyeur par un article  sur les médias en France: les médias d'Etat, le fonds d’investissement qatari,  Qatar Investment Authority, qui détient également 13% de Lagardère SCA, lui-même possesseur de Lagardère active, éditeur de Paris Match, du JDD,  sur les 10 milliardaires qui possèdent des médias privés majeurs.

[Un   prochain article du blog  traitera de la conception autoritaire du traitement de l'info par Macron].

Dans ce même off, "Manu" dérape gravement sur Jojo le Gilet Jaune dont il déplore que la parole soit rendue à égalité à celle d'un député ou un ministre par les médias.

Certes ...Oui, mais sur quelle planète vit-il? L'égalité est un principe inscrit sur tous les frontons de France...L'opposition souligne (encore une fois) le mépris de Macron

Rappel l'affreux Jojo Président a bien envoyé récemment "sa" secrétaire d'Etat Schiappa jouer à l'animatrice chez Hanouna !

                      MACRON EN GRAVES PREJUGES SOCIAUX  SE RIDICULISE ENCORE

L'individu locataire de l'Elysée n'en a pas encore fini avec ses provocations. Il continue,  balance ses préjugés sociaux  inouïs voire de racisme social sur le boxeur Christophe Dettinger qui aurait, selon lui  TROP BIEN PARLE 

Dixit : "Le boxeur, la vidéo qu'il fait avant de se rendre, il a été briefé par un avocat d'extrême gauche. Ça se voit ! Le type, il n'a pas les mots d'un gitan. Il n'a pas les mots d'un boxeur gitan", juge le président de la République, qui voit dans cette vidéo la trace d'une manipulation de l'opinion, notamment par "la gauchosphère".

https://www.marianne.net/politique/il-n-pas-les-mots-d-un-boxeur-gitan-le-bourre-de-prejuges-de-macron-sur-christophe

Dettinger est Yéniche. (encore des invisibles de  la république soit dit en passant)

 On reste pantois devant le raisonnement vicié de l'affreux Jojo Manu qui en plus, dirige la France: "le boxeur a bien parlé/ comme il est gitan, il n'a pu bien parler tout seul /il a donc été manipulé/ CQFD /C'est donc l'extrême gauche qui manipule le boxeur "

C'est un raisonnement purement idéologique n'ayant rien à voir avec la déontologie professionnelle d'un journaliste.

IL veut donner des leçon de journalisme, de vérification de l'info !!!!  On se pince tant le raisonnement est ridicule et dangereux. L'anti thèse du journalisme. IL dirige un pays !!!

Dans le monde selon "Oui Oui Macron", les ouvrières sont obligatoirement illettrées, les chômeurs fainéants et les gitans des Jojos ne sachant avancer deux mots correctement.

 Il me souvient le livre de Guy-Pierre Geneuil, Le Narvalo.(1987)  Dommage ce que cet écrivain Yéniche, gitan,  parigot ne soit plus de ce monde pour décrocher un uppercut verbal à Macron en retour.

Bizarre, ô toi Manu, le perché de l'Elysée, certains Yéniches savent tout de même parler de leur art tels  les suisses Eicher.

Emmanuel Macron est ici juste bête dans ses raisonnements, ridicule,  agressif sur les #GiletsJaunes,  les #Gitans, les russes, les gauchistes, les droitiers....

Après les gens qui ne sont riens, les gaulois réfractaires. Et le reste.

                          PROBLEME DE GOUVERNANCE INSULTANTE : C'EST PSY?

Ce président a-t-il un problème ...psy ??? La tête de #Manu est-elle bien à sa place ??

Ce personnage romanesque se disqualifie chaque jour dans sa fonction de Président.

Pour finir, le champs lexical employé par Macron devant les journalistes ce 31 janvier appartient au  registre le plus  autoritaire qui soit. Macron, dictateur en plus ???

Dérive autoritaire complète sous Macron . On revient sous le régime de Vichy clame le député très respecté De Courson à l'Assemblée.

La démission de Macron reste le slogan phare des #GJ. Mais  Macron n'est pas de Gaulle qui a quitté suite à référendum en 1969.

Le premier commentaire que je reçois sur cet article indique " ce n'est pas au peuple de soigner ses névroses" Exact.

Le blog Neidinger avait très tôt souligné l'anormalité des comparaisons que Macron produit de lui-même, sans rire : se compare à Jupiter, au Christ voire  à Jeanne d'Arc!

 Détail tout de même... Le peuple a voté pour lui aux présidentielles. Sa légitimité à ce poste est dès lors totale.Il a  gagné son élection.  Mais ensuite  la gouvernance  pose problème. Pas plus tard juillet 2017 il morigène verticalement u n général adoré de sestroupes.

Jusqu'à quand les français vont-ils accepter de se faire INSULTER, désigner à la vindicte par Emmanuel Macron,  ce (Bar) Jojo de  Président  ???

                                                                     Sylvie Neidinger

(Marianne)

l'affreux jojo président,jojo le gilet jaune,les gitans,#gitan,#yéniche,#macron,#giletsjaunes,guy-pierre geneuil,narvalo

                                           overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

01/02/2019

Riotton, députée factieuse: scandale démocratique de la haut-savoyarde en séance

L'attitude de la députée Véronique Riotton fut inconvenante, impolie, méprisante, autoritaire, injurieuse en séance. Inédite. Forcément scandaleuse vu à l'international.

Alors que le député Alexis Corbières s'exprime depuis sa place (sur la loi anticasseurs) elle se lève, se positionne ostensiblement près de l'orateur, loin de son propre groupe, bras croisés, tête tournée vers lui  et l'insulte pendant qu'il s'exprime. Conneries dira-t-elle. Elle assume et récidive (tweet)

De quelque bord que soit le député qui subit l'incident (ici France Insoumise),  cet acte d'INTIMIDATION est choquant, signe d'un actuel état délabré de la  démocratie française.

Cette dame estime illégitime ce que raconte le député. Elle vient ipso facto le menacer à son banc, le fusille des yeux, l'insulte.

Colère de celui qui tente de s'exprimer.#scandale,alexandra louis,assemblée nationale,#riotton  véronique riotton,député,insultes,"connerie,#blogneidinger,alexis corbiere,haute-savoie,républiqe en marche,#larem,#macron,macronisme

L'affaire Riotton est juste  la négation de ce que signifie une parole différente, négation de la pluralité, négation de la démocratie.

En tous cas une parfaite illustration, caricaturale,  du mental des membres du  parti de Emmanuel Macron qui entendent démolir "tout ce qui ne pense pas comme eux, comme lui au final".

Annihiler toute opposition: pas une tête de dépasse. Cela tient de la volonté présidentielle dirigiste carrément affirmée.

Voir l'incident Riotton: vidéo sur le site de l'Assemblée Nationale par LCP

Le député de Haute-Savoie ne s' excusera pas.

Celle qui est  vice-présidente du groupe La République en Marche ne sera pas sanctionnée par le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, du même bord, soutenue même par une autre LREM du même acabit Alexandra Louis (députée des Bouches-du-Rhône, tweet).

De l'intimidation pure  en séance, ce après la  stigmatisation vindicative des maires: macronisme en perte de repère.

 Députés LREM.... factieux.*

                                                                       Sylvie Neidinger

 

Factieuses....suivant la définition adjectivale: "qui cherche à créer des troubles politiques"

#zcandale,assemblée nationale,#riotton  véronique riotton,député,insultes,"connerie,#blogneidinger,alexis corbiere,haute-savoie,républiqe en marche,#larem,#macron,macronisme(capture)

 

 

28/01/2019

"Le vrai débat" Les Gilets Jaunes lancent aujourd'hui leur plate forme concurrente au "Grand débat" macroniste

Le Grand Débat organisé par le gouvernement français suscite des méfiances de méthodologie, surtout de QUI organise.

Par les thèmes dont il sera question pré-sélectionnés, par le traitement qui sera fait de la masse des données recueillies.

Rappel il est animé par la ministre Emmanuelle Wargon qui gagnait en 2017: 475 990 pour 9 mois chez Danone. Autour de 50 000 euros par mois.

C'est juste hyper provoc' vu la teneur des attente en termes de justice sociale !

D'autant que le Président de la République annoncé la couleur. Il ouvre un "grand débat démocratique" pour ensuite décider lui seul. Il tirera les conséquences du débat, affirme-t-il.

La synthèse reste un problème dans sa méthodologie. ô caricature. Chassez le naturel...

Chantal Jouanno dénonce le grand débat comme faussé

Les #GiletsJaunes,  vague de fond qui pointe les  dysfonctionnements de la Vème république en général,  la gouvernance verticalement déjantée d'Emmanuel Macron  en particulier,  lancent leur propre plateforme nommée Le vrai débat aujourd'hui lundi 28 janvier.

https://le-vrai-debat.fr/

L'existence de  deux  plateformes  complémentaires devient dès lors plus démocratique.

 

                                                                Sylvie Neidinger

 

                                      overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

24/01/2019

Traité d'Aix-la-Chapelle CQFD

La signature cette semaine du Traité d'Aix-La-Chapelle démontre directement le fonctionnement peu démocratique de la France et sa monarchie présidentielle version  Vème république.

Base  de la contestation #GiletsJaunes désormais.

Sur le fond,  on ne peut qu'apprécier le rapprochement franco-allemand et l'amitié entre les peuples (mon avis...) Toujours mieux que les guerres!

Toutefois la forme retenue par Emannuel Macron (d'un évènement... juridique sorti en dernière minute)  est  abominable. Elle valide les appréhensions des  #GJ.

Les français (et les allemands...)   ne savent exactement ce qui va être signé notamment sur les zones transfrontières!

Cela sort du chapeau. Sans prévenir. Sans publicité. Acte imposé. Sans explicitation du fond de ce Traité.

Cette gouvernance verticale  est devenue... insupportable. CQFD.

Du coup, cela  donne de l'eau au moulin de tous ceux qui refusent cette coopération franco-allemande accrue. 

Certains #GiletsJaunes sont sur place et huent.

Pendant la signature les pires choses sont dites sur A Merkel et son pays par les extrêmes politiques françaises ( de Mélenchon à Le Pen). 

Au point de choquer l'Allemagne. Dommage.

Au final, un bruit médiatique  contraire à l'esprit d'un traité d'Amitié.

La méthode verticale imposée est totalement à revoir !

 

                                                                                   Sylvie Neidinger

                                                                       overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

 

 

22/01/2019

Vous les gueux, sans dents et gens qui ne sont rien, classes laborieuses, foules haineuses...

 Analphabètes, déconneurs, fainéants, complotistes, conspirationistes, pauvres, chômeurs, haineux...Tu traverses la route et tu bosses ô toi rien du tout.

Lors de la réunion de Souilhac, à la rencontre des maires négligés jusqu'alors Macron a reçu une allocution  cinglante (qui eut le mérite d'une large  diffusion puisque intégrée à la logorrhée présidentielle personnelle du Grand Débat ) par Christian Venries, maire de Saint-Cirgues.

Celui qui est également Président des maires ruraux du Lot a rappelé le Président à une meilleure tenue langagière.

            ARRETEZ DE STIGMATISER, D'OPPOSER, DE MEPRISER

(SUD OUEST )"Après avoir dénoncé la mesure du 80 km/h sur une partie du réseau secondaire – "On n’a pas de métro, pas de tramway et encore moins de jet pour se déplacer." -, celui qui est aussi le président des maires ruraux du Lot a énuméré: "Les salariés de Gad, ces illettrées ; une gare, c’est un lieu où l’on croise des gens qui réussissent et ceux qui ne sont rien ; vous traitez ceux qui ne sont pas d’accord avec vous de fainéants, de cyniques et d’extrêmes. Et cette semaine : les gens en difficulté, on va les responsabiliser parce qu’il y a ceux qui font bien et ceux qui « déconnent »."Et de conclure :

"En fait, monsieur le président, il faut vraiment arrêter de jeter en pâture les précaires et les plus démunis. Il est temps que vous portiez un autre regard sur ces invisibles." Christian Venries

 Le comparant à ses prédécesseurs, il poursuit ainsi : "Nous avons eu Monsieur Sarkozy, « casse-toi pauvre con » ; nous avons eu Monsieur Hollande, les « sans dents » et vous maintenant."

 (L'allusion du jet présidentiel pris pour quelques dizaines de kms n'est pas oubliée dans le discours de l'élu en plus du problème des insultes)

Cette intervention est remarquée.

En réponse le président de la république botte en touche : " je n'ai stigmatisé qui que ce soit "dit-il . Ce qui est parfaitement inexact.

Sociologues et psychologues s'agitent sur son "inconscient de classe".

Il a une vision très normative, centrée sur l'argent comme mesure de l'échelle sociale.

Surtout il insulte.

La population n'oublie rien. Tout se retrouve au dos des #GiletsJaunes. Sur les panneaux.

Quel est ce système politique qui laisse un président de la république insulter la population???

N Sarkozy avait commis quelques dérapages ( 2 ou 3)  catégorie "réaction sanguine à situation impromptue: casse-toi-pov-con

F Hollande homme de gauche fut d'un redoutable mépris pour les pauvres, les "sans-dent". Mais c'était dans le registre de ses blagounettes vaseuses qui agitaient son esprit. Celle -ci toutefois donnée dans la sphère privée. Son expression est révelée par V Trierweiler dans un esprit de vengeance.

Macron PASSE SON TEMPS à insulter. Le nombre de dérapages est phénoménal et pose question sur sa présidentialité.

Il assume complètement de gouverner par l'insulte puisque le porte  parole du gouvernement Benjamin Griveaux en fait de même. Méprisant sur la France du diesel et de la clope , de la foule haineuse...

C'est la Rem. Juste méprisant.

La  lettre ouverte citoyenne du 14 janvier  adressée à Emmanuel Macron par un collectif de gilets jaunes conduit par Priscillia Ludosky  'la France en colère: « La colère va se transformer en haine si vous continuez, de votre piédestal, vous et vos semblables, à considérer le petit peuple comme des gueux, des sans-dents, des gens qui ne sont rien. »

Le langage de Emmanuel Macron pose problème, car en plus de stigmatiser par insultes , il recourt régulièrement aux expressions et insultes  à connotation sexuelle.

Emmanuel Macron n’hésiterait pas à user des "plein le cul", "couillon " et tout simplement "merde". Pour ses collaborateurs, le président s'engage aussi sur du "ma poule". Et puis parfois, ces habitudes transparaissent en public et deviennent des "petites phrases".

Dernièrement: " c'est de la pipe".

Il semble que les français n'acceptent PLUS DU TOUT ce ...style de gouvernance macroniste qui donne dans la  vulgarité verbale...  agressive.

Pipeau.

                                              Sylvie Neidinger

 

 

Encore un signe de "violence politicienne" et de non démocratie: un traité franco-allemand est signé aujourd'hui entre E Macron et A Merkel  (Traité d'Aix la Chapelle)  sans que l'on en ait bien informé la population ni débattu. Sans demander aucun avis ! Que  le traité  soit positif ou négatif, peu importe  il fallait débattre !  En Suisse l'avis aurait été demandé. Le pouvoir exécutif français  s'autoproclame à tout gérer sans communiquer. #GiletsJaunes en colère.

 

#giletsjaunes,#blogneidinger,#macron,#griveaux,gouvernenr par insulte,insultes sexuelles,saint-cirgues,christian venries #maire,#venries

crédit image: capture site web cité sud ouest

 

                              overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

18/01/2019

Place des Vosges, Gilets Jaunes des... Vosges

La très parisienne  Place Royale fut rebaptisée au début XIXème siècle Place des Vosges en hommage à ce département de l'Est qui le premier paya l'impôt demandé par la Révolution.#macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger

En 2019, les Vosges connaissent une révolte nationale dite "Gilets Jaunes", drapeau bleu blanc rouge compris.

Mais les #GJ expriment  une révolte fiscale (cf leur panneau pour une justice sociale, fiscale ) Trop d'impôts !

Cela a commencé dès l'été 2018 avec une sourde colère en cette zone de campagne en raison de  la limitation à 80 km/H.

#macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidingerUn détonateur dans les zones sans transport public important et où l'on roule surtout au diesel, moins cher.

Car il se dit  que la nouvelle limite serait propice pour... mieux faire entrer le produit des  pv dans les caisses de l'Etat.

 

      GILETS JAUNES TOUJOURS SUR LES RONDS POINTS!

Début janvier 2019, les Gilets Jaunes de Bulgnéville sont bien dans leur PC malgré les températures négatives.

Signe évident , s'il en est, que le mouvement n'est pas près de s'arrêter !

La Plaine dite aussi la Vôge ne tire pas exclusivement ses ressources de l'activité agricole, ce que le paysage bucolique laisserait suggérer...

Elle abrite une industrie du bois en déclin (Liffol, Neufchateau, Châtenois..) une importante fromagerie industrielle (Bulgnéville) et les usines d'embouteillage d'eau (Contrex, Vittel) lesquelles, très automatisées ont vu leur nombre d'ouvriers  décliner.

Comme sur d'autres ronds points de France, les Bulgnévillois ont construit de bric et de broc un lieu assez  étonnant.

Dans cette porte autoroutière des Vosges ouest est plantée une grande tente aux couleurs du drapeau national. #macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger

Comme partout en cette saison sur les bords de route, un tonneau sert de brasero. Il fait froid !

Photos des lieux. Et des revendications des "gaulois réfractaires" locaux inscrites partout jusque sur les gilets fluo jaunes.

Le RIC est réclamé. Reportage...

Si les "baraquements" de fortune créés au bord des routes, ici de la A31,  ne tiendront pas sur le long terme, à discuter avec les GJ, on comprend que le combat n'est pas prêt de s'éteindre tant les problèmes évoqués restent  majeurs.

 

                                                            Sylvie Neidinger

 

Ici, les premiers cahiers de doléances de la Plaine

(crédit images photos neidinger)

#macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger

#macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger

 #macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger#macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger

 

#macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger

 

 

 

                                             overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

04/01/2019

Indulgence: vocabularia du macronisme

Face à l'affaire Benalla ,scandale d'Etat, le président Macron défend son ( ....son quoi au fait?) collaborateur direct   bec et ongles.

Le 24 juillet avec sa provocation "qu'ils viennent me chercher"....

 Ils sont venus ! Sous forme de Gilets Jaunes.

Le 6 novembre dernier il réclame de ...l'indulgence pour le même Benalla. 

Le  président, juge et partie, évoque une ...excitation collective. Il a lui même beaucoup.... d'indulgence pour ce personnage: "On a peut-être perdu l'esprit de mesure", juge-t-il, fustigeant "l'emballement" créé par l'affaire. Emmanuel Macron va même jusqu'à réclamer… "de l'indulgence", à l'égard "de tous ceux qui se sont emportés, ont dit des choses peut-être excessives y compris contre [lui] à l'époque", mais aussi d'Alexandre Benalla : "Il a fait des fautes. Est-ce qu'il mérite d'être traité comme le plus grand criminel en liberté, je ne suis pas sûr", plaide le président (l'Express)

                                            NOTION CHRISTIQUE

Indulgence est une notion du vocabulaire religieux à l'origine. C'est d'ailleurs face aux indulgences monnayées de l'église catholique que le protestantisme a ...protesté !

(wiki) Indulgerer (accorder en latin) est la rémission partielle devant ...Dieu de la peine temporelle.

Le Code de droit canonique consacre aux indulgences le chapitre IV du titre IV portant sur le sacrement de pénitence. Le canon 992 définit l'indulgence comme : « la rémission devant Dieu de la peine temporelle due pour les péchés dont la faute est déjà effacée, rémission que le fidèle bien disposé obtient à certaines conditions déterminées, par l'action de l'Église, laquelle, en tant que dispensatrice de la rédemption, distribue et applique par son autorité le trésor des satisfactions du Christ et des saints ». Cette définition est tirée de l'encyclique Indulgentiarum doctrina de Paul VI et reprise dans le Catéchisme de l'Église catholique au point 1471 suivie d'une explication. L'ensemble des indulgences est présenté dans l'Enchiridion des indulgences publié par la Pénitencerie apostolique. Bien que toutes n'y puissent figurer. On peut cerner la notion par :

  • son effet : remise des peines temporelles restant à satisfaire pour des péchés remis ;
  • sa forme : un acte de piété, de charité, de dévotion, etc., qui est substitué désormais aux extrêmes rigueurs pénitentielles exigées dans les premiers temps de l'Église ;
  • sa nature : l'Église se considérant gestionnaire en quelque manière du dépôt des mérites acquis par les saints et dispensatrice de la satisfaction du Christ.

Dans l'affaire Benalla, Christ-Président est-il finalement... satisfait ??

 

                                                                    Sylvie Neidinger

 

Emmanuel Macron  s'est effectivement comparé au Christ. Sans rire.

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2017/02/19/m...

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2017/02/20/m...

larousse.PNG

22/12/2018

Démocratie suisse et ses référendums: modèle des Gilets Jaunes !

Et vous en Suisse??? Plusieurs suisses sont stupéfaits de se voir interrogés sur leur système politique.

 Jean-Noël Cuénod témoigne -entre autres- de ces questionnements qui lui sont faits et propose son analyse. Il décortique le fonctionnement de  la démocratie directe sur son blog.

C'est original de voir les français et les médias français commencer à observer le système politique suisse ! Car cela fait plusieurs siècles que les deux pays sont...voisins.

Un politologue suisse compare les systèmes politiques.

Les #GiletsJaunes très tendance 1789, réclament à corps et à cris un RIC, référendum d'initiative citoyenne.

La République dans sa version Vème est à bout de souffle.

Trop de pouvoirs concentrés dans les mains d'un président, trop de verticalité.

Et ce n'est pas simplement une lubie portée par les mélenchonistes.

Le tract de Laragn-Montéglin, 3500 habitants au coeur de la ruralité témoigne de cette volonté ferme de changement institutionnel.

La   revendication d'un référendum est ferme.

78 % des français plébicitent le RIC !

La crise aigüe de la représentation politique française va probablement  se traduire dans les urnes.

Les #GiletsJaunes entendent porter des candidats aux prochaines élections européennes.

                                                                                   Sylvie Neidinger

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

Gilets Jaunes- Le tract du rond-point de Laragne qui réclame démocratie et référendum RIC

Laragne-Montéglin, Hautes-Alpes. Le trajet de la Suisse vers le sud qui évite la vallée du Rhône passe par la montagne. Dans la descente des Alpes du Sud qui commence à Lus-la-Croix-Haute, en ces temps de révolte populaire, le nombre de voitures locales portant le gilet jaune impressionne: une sur deux. Les radars de contrôle de vitesse du trajet sont un souvenir: le plus souvent brûlésradars incendié laragne.PNG

Une zone où la voiture est ESSENTIELLE.

Un mouvement massif et bien organisé de Manosque à Gap depuis le 17 novembre 2918, date que l'histoire retiendra..

L'arrivée vers Laragne annonce Sisteron. Au rond point une vingtaine de Pères Noël  Gilets Jaunes, qui ne bloquent pas , ont le sourire et distribuent  un tract (en ce 10/12/18).

Omission de les prendre en photos. (appel : suis preneur pour l'article d'une photo de ce rond point occupé prise à cette période...)

Le tract annonce que les revendications ne se limitent pas à la baisse des taxes sur les carburants. Les GJ  réclament un changement de régime pour "reprendre la main "face aux mensonges à répétition des politiciens".

Une véritable révolution type 1789.

Ils veulent QUATRE référendums d'initiative populaire (RIC): 1) législatif 2) abrogatoire 3) révocatoire 4) constituant.

Ils ne veulent plus être REPRESENTES et entendent "établir enfin une démocratie".

Le peuple se rappelle au bon souvenir des dirigeants!

 

                                              Sylvie Neidinger

Suite. https://www.liberation.fr/france/2019/01/02/histoire-du-r...

 

 

fichier.PNG

crédit images radars= DL capture article cité. Tract scanné

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRurique #GiletsJaunes

 

21/12/2018

Arrêter de parler de la "France d'en bas" !!

Les médias et la classe politique abusent dans les analyses de la France soit disant d'en haut ou d'en bas.

Ils associent le mouvement révolutionnaire #GiletsJaunes à cette géographie verticale.

Or, cette vision démontre justement un mépris certain.

Les commentateurs veulent aussi opposer la ville et la campagne.

Problème:  des "urbains" des classes moyennes soutiennent aussi les gilets jaunes....D'ailleurs, 80 % des français soutenaient en décembre selon les sondages. Donc évoquer les ultras pauvres de la France profonde rurale n'a pas de sens.

Que E Macron - excellent dans son rôle de Méprisant de la République- et les macronistes le fassent reste compréhensible...de leur point de vue. C'est angoissant pour eux d'avoir en face une colère générale inédite; révolutionnaire de type 1789.  Ils préfèrent dire-et certains médias avec - que les GJ sont manipulés par l'extrême-gauche, l'extrême droite. Que la révolte serait celle des français d'en bas,  serait brune, rouge...

Mépris ! Car cette révolte  est JAUNE point barre.

La géographie du mouvement ratisse  large.

Elle est massive dans la dite classe moyenne rurale et urbaine.(50/50)

Elle est certes  hyper visible dans les zones rurales où radars et péages  ont été détruits dans une grande jacquerie, où une voiture sur deux porte un  gilet jaune.

Le sud de la France facilement revendicatif est en ébullition. Les occupations de ronds-points et péages sont le fait d' artisans, commerçants, retraités, chômeurs, salariés...

J'ai vu une dame en... chaise roulante au péage de Bandol !

La France dans sa réalité.

Français qui en ont assez de cette vision verticale posée sur eux

Signe d'un  système politique vertical exacerbé par la pratique royaliste de Macron (chasses à courre comprises !).

Ceux qui se disent et se vivent comme "le peuple français" mettent (ou non)  leur bulletin dans une urne puis pendant cinq ans, subissent  les  oukazes politiques brutales (genre les 80 km /H imposé brutalement  SANS CONCERTATION) taxes qui pleuvent comme "vache qui pisse".

La révolte #GiletsJaunes est française, profonde et non éteinte.#macron,macroniste,énarchie,français,#giletsjaunes,france d'en bas,france d'en haut

Elle n'est pas liées à des soit-disant "oubliés de la mondialisation".  

Oubliés par qui ??? Par la centralisation parisienne, dont l'énarchie ? Par une minorité hors sol parisienne.

  La devise de la République est  Liberté Egalité Fraternité.

Les #GiletsJaunes rappellent juste les... fondamentaux !

 

                                                           Sylvie Neidinger

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

14/12/2018

E. Macron recevait le Monde le 22 novembre pour causer "moquette"(à 300 000 euros) de l'Elysée !

La déconnexion du Président de la République reste stupéfiante. A moins que cela ne soit volontaire de la part du Méprisant de la République.

Il fut assez sidérant de le voir recevoir le journal le Monde le jeudi 22 novembre en vue d'un article déco dit "culturel"pour indiquer combien il va superviser lui-même les travaux du 55 Faubourg Saint-Honoré:emmanuel macron,#macron,moquette,elysée,#giletsjaunes

"Bras croisés sur son costume bleu nuit, Emmanuel Macron scrute les moulures dorées du plafond, son chien Nemo à ses pieds. Cinq jours après la première journée d’action des « gilets jaunes » et au cœur d’une journée ponctuée de rendez-vous avec les ministres, le chef de l’Etat a tenu à superviser lui-même, jeudi 22 novembre, le début des travaux de la salle des Fêtes de l’Elysée, la plus prestigieuse pièce du palais, celle où les présidents de la République sont investis au lendemain de leur élection et où ont lieu les dîners d’Etat."

En fait de culture, la communication porte  sur la nouvelle moquette à 300 000 euros qui arrive après la vaisselle à 500 000 euros. Ce, après la piscine à 34 000 euros, l'avion pour 70 kms. ouf! Un million par pièce prévu pour la rénovation de l'Elysée!!

C'est  surtout convoquer un quotidien  au "château" pour parler "déco"  APRES le 17 novembre,  premier samedi de  manifestation des Gilets Jaunes.

Le journal Marianne focalise sur cette déconnexion:"Bien conscient que, dans le contexte actuel, l'information risque justement de faire tache sur la moquette, Emmanuel Macron assume néanmoins : "Nous sommes à un moment de la vie de la nation où il faut investir", explique-t-il au Monde, faisant valoir : "L’Elysée est la vitrine de la France et on n’y avait plus investi depuis des années".

emmanuel macron,#macron,moquette,elysée,#giletsjaunes"Vitrine, investissement, investir" : du verbiage  de boutiquier  marchand de tapis, très content de sa demeure à 365  pièces aux 1000 mètres carrés d'annexe,    à rénover. Tout fier de supprimer le rouge impérial, les dorures au profit du gris beige suédois, ou managérial, comme on veut.

Il a du goût, lui... Un bagout  certain.

Le monarque républicain entend beaucoup recevoir en son Palais rénové. 

Le marcheur mène grand train. La fonction le permet.

Pendant ce temps, aux péages, aux rond-points, les #GiletsJaunes évoquent un référendum pour changement de ....régime. En 18 mois de macronisme la pression fiscale a percuté le plafond de verre: France championne de l'OCDE des prélèvements. Une dette qui se cumule depuis plusieurs mandatures.

Tous les pays n'entretiennent pas ces Palais Nationaux en nombre comme la France:   lieux de chasse à courre, de baignade estivale (Brégancon) annexe du Château de Versailles la Lanterne, Palais de l'Alma....

Le vrai faux décor second empire carmin et or de la salle des Fêtes, de la moquette  (assez récente, elle date de 2007, par Pierre Frey!!!!! )  convenait. Pourquoi cette urgence à changer ?

Combien de "fêtes" sont- elles inscrites à l'agenda?

Du point de vue macro-économique et macron-économique ces dépenses pour les palais sont une goutte d'eau à l'échelle de la dette colossale du pays. Mais elles témoignent de la symbolique de la république toujours monarchique dans ses usages, du pouvoir hyper vertical  exacerbé par l'actuel "locataire de 'l'Elysée" suivant l'expression consacrée.

Ce décorum agace. A fortiori en période de  crise Gilets Jaunes.

                                                               Sylvie Neidinger

 

++ L'Elysée est immense. Emmanuel Macron a pourtant éliminé les journalistes de la petite salle de presse qui leur était consacré malgré les vives protestations. Elimination de ces  témoins démocratiques qui savaient qui entrait et sortait. Une transparence mise en place sous De Gaulle.

Les internautes réagissent évidemmentemmanuel macron,#macron,moquette,elysée,#giletsjaunes

emmanuel macron,#macron,moquette,elysée,#giletsjaunes

 overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

08/12/2018

Un "Printemps" français jaune, bleu, blanc, rouge, brun, gris etc. Ni US ni Russe

Trump tweete méchament pour récupérer le mouvement Gilet Jaune à son profit lui, qui a refusé la taxation écologique pour son pays. Comme si tous ces gens l'avaient écouté lui. Il signale que son nom est scandé à Paris. Erreur cela n'a rien à voir! Il se moque de Macron au passage.

Certains autoproclamés "intellectuels" français  veulent y voir la main de Moscou. Un certain Brice Couturier tweete le 1er décembre "Poutine est à la manoeuvre. Une petite guerre civile en France ferait bien ses affaires". L'ancien maoïste converti à Macron  prend ses désirs provocateurs à lui pour réalité. Il est taclé dans l'Humanité pour appeler à l'octroi de pleins-pouvoirs au Président comme solution.

Moscou se moque de cette analyse péremptoire.

Le gouvernement dont le ministre de l'intérieur lui veut y voir des "factieux" des séditieux. Il appuie d'une façon anxiogène sur la notion de putsch carrément. Erreur là aussi. L'extrême droite est effectivement présente, comme l'extrême gauche, tout le spectre politique+ casseurs, factieux....

Il minimise. Cibler des improbables  putchistes est réducteur, plus facile pour Emmanuel Macron que de comprendre que 80 % des français soutiennent les #GiletsJaunes.( sondages)

Les ronds-points sont gardés par Monsieur et Madame Tout le monde qui se relaient. On note la forte présence de femmes.

La sénatrice Ester Benbassa (EELV) a fait le tour des rond-points. Elle en revient avec une image de français ordinaires en colère.

Mais la fameuse convergence des luttes appelées de leurs voeux par les Ruffin et autres Mélenchon se produit. Cette semaine  lycéens et banlieue entrent dans la mouvement totalement incontrôlé. 

                                                          Sylvie Neidinger

 

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

05/12/2018

Vidéo de Macron en gilet jaune au milieu des gilets jaunes le 5 mai... 2017 !

Dans son processus de com' le Président Macron a aimé se vêtir de tous habits dont à plusieurs reprises le gilet jaune. Ici rappel de la visite de Robots CRITT VOA Albi.

Ici c'est plutôt une veste en fait.

                                                                         Sylvie Neidinger

https://www.youtube.com/watch?v=BBHu96AL_4M

5 mai 2017.PNG

#giletsjaunes,macron porte un gilet jaune,#macron,#blogneidinger,albi,robots critt,voa

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

30/11/2018

Les Gilets Jaunes: un Printemps français 2.0, dégagisme compris !

84 % des français soutiennent les Gilets Jaunes. Renforcement depuis le discours jugé verbeux du Président.

Rupture de stock gilets dans les magasins. Les klaxons les soutiennent en  masse aux rond points occupés.

Toujours soutenus malgré la tentative- ratée- de  discrédit gouvernemental qui qualifiait  le mouvement de peste brune et autres factieux..(G Darmanin,  Castaner...) Une diabolisation maladroite qui a jeté de l'huile sur le feu!

#GJ discrédités par des médias méprisants [également l'inénarrable @quatremer de Libé entre  autres] auxquels il est répondu ceci dans le (certes droitier) magazine Valeurs Actuelles en évoquant un racisme social :

« Tous les hommes naissent libres et égaux en droits » ; voilà pourquoi nous nous sommes battus en 1789 ! Par conséquent, que Jean Quatremer et Charles Dantzig respectent cet héritage et qu’ils laissent les Gilets jaunes s’exprimer, en cessant de les insulter et de les salir, car ils ont droit, autant qu’eux, à la parole. Mépriser le peuple comme ils le font, ou du moins la représentation qu’ils s’en font, c’est finalement remettre en cause les valeurs démocratiques qui sont aux fondements mêmes de notre République. Cracher sur les milieux populaires, de manière aussi immonde et aussi sotte, c’est, au final, s’ériger en nouveaux promoteurs du mépris de classe et du racisme social."gilets jaunes,dégagisme,printemps français,#macron,printemps français jaune,#blogneidinger

 

Le" mouvement GJ du 17 décembre "est révolutionnaire par son vocabulaire, sa violence (2 morts, des centres des impôts et radars attaqués, des véritables blocages, des députés ciblés en direct ad hominem. Champs Elysées "démolis"par les casseurs dans la foulée...)

De graves dérapages. Les blocages contreviennent à la liberté de circulation. Ici : un incident sur un barrage. Leur provocation est maximale: le domicile personnel du ministre de l'Intérieur Castaner visité!

Etonnantes que  ces références multiples à 1789: le "peuple"la Marseillaise chantée en permanence, les doléances.

Mais une révolution en mode 2.0. La capacité de mobiliser passe par les réseaux sociaux. On se doute que le lien 2.0 et une telle révolte sociale vont être analysées.

Mobilisation de tous profils: des plus jeunes aux retraités, ayant voté ou non, salariés, indépendants. 

Beaucoup d'indépendants dont la barque fiscale est lourdement chargée en France (le RSI et suivant)  juste bons à payer sans percevoir pour eux ne serait-ce qu'une  retraite décente. 

Le passage brutal sans concertation aux 80  km/h cet été juste pour récupérer les pv par l'Etat a tendu la situation.

Le spectre politique installé aux carrefours est simple : de l'extrême gauche à l'extrême droite, les électeurs de Macron compris. Mais ils ne veulent en aucun cas se voir récupérés par les partis en place, François Hollande compris, ce champion de la taxe, ancien patron de Macron qui s'en mêle sans vergogne...

Les  #GJ sont dégagistes, Macron  ciblé directement. 

L'inconnu qui a pris le pouvoir avec une nouvelle offre qui balayait les partis a dirigé de la façon la plus verticale possible puisque sa références en Bonaparte.

Macron qui a beaucoup insultéla population.

Et contribué à accentuer la délégitimation du pouvoir. De son pouvoir.

Un échec pour lui. 

Il a tout de même régulièrement pointé du doigt des catégories de population française contre d'autres !!

Les #GiletJaunes n'entendent plus les "politiques". Leur réaction indifférente aux rencontres (ou non rencontres ) avec les ministres le démontre. François de Rugy, le Premier Ministre Edouard Philippe:  paroles politiques ultra démonétisées auprès des révoltés.

Inaudible. Le lien est cassé.

           TROP DE TAXE TUE LA TAXE. TROP D'INSULTE DECREDIBILISE

En 1938 Keynes disait que plus de 25% de taxe le système se grippe. En France le taux de prélèvement  est de 48,7% le plus haut d'Europe.

Trop de taxe tue la taxe. Dans la foulée, les doléances partent en tout sens jusqu'à la suppression du Sénat.

Erreur majeure car le Sénat est un véritable contre pouvoir. Il joue parfaitement son rôle d'alerte actuellement face au dirigisme macroniste vertical.

Face à la colère profonde,Macron est en complet déni ou incompétence. Il joue de la parlotte, du langage, d'un "haut"conseil inutile,( haut évidemment dans son idéologie du premier de cordée) 

Il use "pédagogie " hyper méprisante comme si les français étaient des enfants.

Au passage le président Macron  n'explique pas pourquoi il a supprimé les dispositifs fiscaux... environnementaux  de façon illogique complète (aide pour chaudières plus performantes, fenêtres) Pouvoir cynique.

Face à  des Gilets Jaunes hyper structurés ( ceux du  Vaucluse par exemple) 

Décalage de paroles. Sans compter les multiples INSULTES de E Macron  à la population, du jamais vu que cette morgue, cette attitude de petit maquis se croyant roi de France.

En résumé pour janvier : hausse prévue de l'électricité, du gaz, du carburant, des péages. Et la fiche de salaire coupée par le prélèvement à la source.

                                              PROBLEMES DE FOND

Il existe  pourtant des pistes de  réforme de l'Etat que souligne   la Fondation  IFRAP et son économiste vedette, la très libérale  Agnès Verdier-Molinié. Coeur de cible la recherche sur la gestion de l'Etat. Selon elle:  augmenter le temps travail de certains fonctionnaires (40 000 équivalents salaires récupérables) réduire le nombre, augmenter  l'âge de la retraite.  

Une Education Nationale à la peine  qui... peine à bien placer le pays dans le classement  Pisa.

Une réflexion à poser sur la propension de la France à se mêler en direct  de multiples conflits dans le monde. Certes elle est vendeur d'armes et cela "rapporte". ( ô Yémen...)  Mais a-t-elle juste les moyens ne serait-ce que de lancer le programme d'un second bâtiment nucléaire?

Fondamentalement la France souffre de sa verticalité accentuée avec la pratique macronnienne du pouvoir. Qui balance du jour au lendemain sans concertation par exemple les 80 km/h.

Cette 5ème république centralisée en pyramide pose un véritable problème.

Le président peut au petit déjeuner décider d'une guerre sans rendre de compte à personne, pas même au parlement. Qu'il est  juste tenu d'informer a posteriori.

Or, toucher à ces curseurs, c'est aussi de la dynamite sociale ou politique  en perspective....

 

Il y avait les Printemps des peuples de 1848, le Printemps de Prague.#GJ

Les policiers n'ont  jamais vu: cela des plaintes déposées contre le président Macron !

On peut voir se dessiner la colère d' un Printemps français gilets jaunes

 Les inquiétudes sont majeures pour l'économie, en cette période de Fêtes en plus!

Macron cristallise toutes les rancoeurs.

Quand on met en perspective la fin du mois contre la fin du monde, la différence d'analyse est abyssale!

                                               Sylvie Neidinger 

 

Suite la manifestation du 1er décembre dite  révolutionnaire

Suite Le Sénat veut entendre mardi 4/12/18 Castaner "Tous les sénateurs qui se sont exprimés ont soigneusement évité de mettre en cause les gilets jaunes dans les violences qui ont éclaté hier. Ils mettent en revanche en cause le gouvernement et sa « volonté de ne rien changer considérant que la seule vérité est détenue par une partie de ceux qui nous gouvernent », comme le disait le sénateur LR Jean-François Husson. Président de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable, Hervé Maurey fustige, lui, « une approche de l’écologie trop technocratique, trop théorique, trop dogmatique, trop punitive, trop coupée de la réalité du terrain ». "

27/11/2018

Gilets Jaunes: ni peste brune, ni séditieux, ni ..."nos classes laborieuses" en version "dangereuses" !

Le gouvernement Macron  plaque une lecture  erronée des actuels événements sociaux, avec des terminologies passéistes pour une colère actuelle

A Paris, plusieurs millions d'euros de dégâts (dont les bijoux de la boutique Dior...), un CRS ayant perdu un oeil...Le monde entier stupéfait de ces images des Champs-Elysées samedi dernier.

Qui agissait parmi les 8000 #GJ présents dans la capitale??

En fait le profil des casseurs du 24 novembre à Paris ne correspond pas dans la globalité à ceux que le gouvernement stigmatise si rapidement  dans un festival de caricatures verbales! 

Gérald Darmanin, ministre des comptes publics évoque carrément la peste brune. Excessif, erroné... La classe politique, les commentateurs  lui "tombent dessus", n'admettant pas cette comparaison.

Le profil des interpellés ne correspond pas vraiment à cette analyse : des gilets jaunes de province ayant le plus souvent un job jusqu'à un....gardien de prison ancien militaire. 

Le matin: 200 militants d'extrême-droite, l'aprèm: 200 d'ultras-gauche, anars. Le soir les casseurs de banlieue qui ont fracassé les magasins pour pillages. 

Donc globalement  le mouvement des Gilets Jaunes n'est pas  séditieux  comme indiqué par le Ministre de l'Intérieur Castaner. Politisant à l'extrême des données de... 1934 n'ayant rien à voir! 

Autre terme marqué historiquement. Celui de "nos classes laborieuses" employé par Emmanuel Macron.

Bigre, diantre, quel vocabulaire désuet : une lecture "dix-neuvièmiste de l'histoire!

Le président Macron, qui depuis quelques temps (les élections européennes en perspective?)  adore plus que d'habitude jouer à l'historien (d'opérette) donneur de leçons, prend visiblement ses désirs intimes pour la réalité en signifiant que les années 30 reviennent au galop. 

"Nos classes laborieuses"??? Pourquoi pas "nos gueux", "nos pauvres"... répondent certains éditorialistes.

Avec ces histoires de classes sociales... la période citée  est  le XIXème.

Cette terminologie est très identifiée. Elle fait référence à l'ouvrage de Louis Chevalier publié en 1958 " Classes Laborieuses, classes dangereuses pendant la première moitié du XIXème siècle".

En vrai les Gilets Jaunes c'est  Monsieur et Madame Tout Le Monde qui crie sa colère face aux augmentations incessantes par le biais  de réseaux sociaux qui structurent la révolte.

Un dégagisme type Printemps 2.0. très 21ème siècle.

Le site Atlantico se moque du  retour des....classes dangereuses dans le discours de Emmanuel Macron. Signe là encore d'une grande déconnexion entre le président et le peuple français.

Classes laborieuses dangereuses...

Au secours Marx, Hugo et Zola!

                                                  Sylvie Neidinger

séditieux,#gj,#giletsjaunes,darmanin,peste brune,castaner,factieux,#macron,classes laborieuses,#paris #champs elysées

 Suite Macron continue à usiter ce terme   http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2019/02/11/31001-20190211ARTFIG00110-macron-et-ses-classes-laborieuses-nous-ramenent-en-plein-xix-e-siecle.php

 

RUBRIQUE VOCABULARIA

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

25/11/2018

Rire. Réponse de E Macron: un Haut Conseil pour le Climat....SOCIAL?

Aux lendemains de scènes de guerre sur les Champs-Elysées liées au mouvement des Gilets Jaunes ( et les dérives liées aux 200 casseurs de l'ultra droite et 200 de l'ultra gauche du matin, des casseurs venus  des banlieues en fin de journée  qui se sont attaqués aux magasins)... la réponse du Président de la République  aux attentes de la population basique qui n'en peut plus des hausses et taxations de tous bords  est très   technocrate.

Presque une voix et voie  sans issue.

Le président entend fonder un  Haut Conseil pour le Climat ..Mais visiblement pas celui du Climat Social !!!!

 

Discuter de quoi, en fait??

 Cela peut même être vécu comme une provocation de sa part par les esprits échauffés du terrain.

D'autant que le procédé est  bien connu:  lorsqu'on veut enterrer un problème, on créé, en France, une ....commission.

 Les assemblées de parlottes qu'il entend également fonder dans tous les territoires semblent  hors sujets face au  niveau de révolte sociale actuel.  

A l'heure des réseaux sociaux, ces rencontres de discussion sur la transition écologique qu'il entend installer dans le territoire ressemblent tellement à des cahiers de doléances à remplir. Genre 1789, sous Louis XVI. 

Il semble évident que ce "grand débat" sur l'écologie est voué à l'échec, face à une crise sociale majeure. Comme botter en touche.

D'autant que seulement 20% des taxes carburant partent pour l'écologie !

                                       Sylvie Neidinger

 

 Suite- Macron n'est décidément pas de ce temps ! Le vocabulaire par lui employé ce jour de "classe laborieuse" est directement issu du XIXème siècle.

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes