14/12/2018

E. Macron recevait le Monde le 22 novembre pour causer "moquette"(à 300 000 euros) de l'Elysée !

La déconnexion du Président de la République reste stupéfiante. A moins que cela ne soit volontaire de la part du Méprisant de la République.

Il fut assez sidérant de le voir recevoir le journal le Monde le jeudi 22 novembre en vue d'un article déco dit "culturel"pour indiquer combien il va superviser lui-même les travaux du 55 Faubourg Saint-Honoré:emmanuel macron,#macron,moquette,elysée,#giletsjaunes

"Bras croisés sur son costume bleu nuit, Emmanuel Macron scrute les moulures dorées du plafond, son chien Nemo à ses pieds. Cinq jours après la première journée d’action des « gilets jaunes » et au cœur d’une journée ponctuée de rendez-vous avec les ministres, le chef de l’Etat a tenu à superviser lui-même, jeudi 22 novembre, le début des travaux de la salle des Fêtes de l’Elysée, la plus prestigieuse pièce du palais, celle où les présidents de la République sont investis au lendemain de leur élection et où ont lieu les dîners d’Etat."

En fait de culture, la communication porte  sur la nouvelle moquette à 300 000 euros qui arrive après la vaisselle à 500 000 euros. Ce, après la piscine à 34 000 euros, l'avion pour 70 kms. ouf! Un million par pièce prévu pour la rénovation de l'Elysée!!

C'est  surtout convoquer un quotidien  au "château" pour parler "déco"  APRES le 17 novembre,  premier samedi de  manifestation des Gilets Jaunes.

Le journal Marianne focalise sur cette déconnexion:"Bien conscient que, dans le contexte actuel, l'information risque justement de faire tache sur la moquette, Emmanuel Macron assume néanmoins : "Nous sommes à un moment de la vie de la nation où il faut investir", explique-t-il au Monde, faisant valoir : "L’Elysée est la vitrine de la France et on n’y avait plus investi depuis des années".

emmanuel macron,#macron,moquette,elysée,#giletsjaunes"Vitrine, investissement, investir" : du verbiage  de boutiquier  marchand de tapis, très content de sa demeure à 365  pièces aux 1000 mètres carrés d'annexe,    à rénover. Tout fier de supprimer le rouge impérial, les dorures au profit du gris beige suédois, ou managérial, comme on veut.

Il a du goût, lui... Un bagout  certain.

Le monarque républicain entend beaucoup recevoir en son Palais rénové. 

Le marcheur mène grand train. La fonction le permet.

Pendant ce temps, aux péages, aux rond-points, les #GiletsJaunes évoquent un référendum pour changement de ....régime. En 18 mois de macronisme la pression fiscale a percuté le plafond de verre: France championne de l'OCDE des prélèvements. Une dette qui se cumule depuis plusieurs mandatures.

Tous les pays n'entretiennent pas ces Palais Nationaux en nombre comme la France:   lieux de chasse à courre, de baignade estivale (Brégancon) annexe du Château de Versailles la Lanterne, Palais de l'Alma....

Le vrai faux décor second empire carmin et or de la salle des Fêtes, de la moquette  (assez récente, elle date de 2007, par Pierre Frey!!!!! )  convenait. Pourquoi cette urgence à changer ?

Combien de "fêtes" sont- elles inscrites à l'agenda?

Du point de vue macro-économique et macron-économique ces dépenses pour les palais sont une goutte d'eau à l'échelle de la dette colossale du pays. Mais elles témoignent de la symbolique de la république toujours monarchique dans ses usages, du pouvoir hyper vertical  exacerbé par l'actuel "locataire de 'l'Elysée" suivant l'expression consacrée.

Ce décorum agace. A fortiori en période de  crise Gilets Jaunes.

                                                               Sylvie Neidinger

 

++ L'Elysée est immense. Emmanuel Macron a pourtant éliminé les journalistes de la petite salle de presse qui leur était consacré malgré les vives protestations. Elimination de ces  témoins démocratiques qui savaient qui entrait et sortait. Une transparence mise en place sous De Gaulle.

Les internautes réagissent évidemmentemmanuel macron,#macron,moquette,elysée,#giletsjaunes

emmanuel macron,#macron,moquette,elysée,#giletsjaunes

 overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

08/12/2018

Un Printemps français jaune, bleu, blanc, rouge, brun, gris etc. Ni US ni Russe

Trump tweete méchament pour récupérer le mouvement Gilet Jaune à son profit lui, qui a refusé la taxation écologique pour son pays. Comme si tous ces gens l'avaient écouté lui. Il signale que son nom est scandé à Paris. Erreur cela n'a rien à voir! Il se moque de Macron au passage.

Certains autoproclamés "intellectuels" français  veulent y voir la main de Moscou. Un certain Brice Couturier tweete le 1er décembre "Poutine est à la manoeuvre. Une petite guerre civile en France ferait bien ses affaires". L'ancien maoïste converti à Macron  prend ses désirs provocateurs à lui pour réalité. Il est taclé dans l'Humanité pour appeler à l'octroi de pleins-pouvoirs au Président comme solution.

Moscou se moque de cette analyse péremptoire.

Le gouvernement dont le ministre de l'intérieur lui veut y voir des "factieux" des séditieux. Il appuie d'une façon anxiogène sur la notion de putsch carrément. Erreur là aussi. L'extrême droite est effectivement présente, comme l'extrême gauche, tout le spectre politique+ casseurs, factieux....

Il minimise. Cibler des improbables  putchistes est réducteur, plus facile pour Emmanuel Macron que de comprendre que 80 % des français soutiennent les #GiletsJaunes.( sondages)

Les ronds-points sont gardés par Monsieur et Madame Tout le monde qui se relaient. On note la forte présence de femmes.

La sénatrice Ester Benbassa (EELV) a fait le tour des rond-points. Elle en revient avec une image de français ordinaires en colère.

Mais la fameuse convergence des luttes appelées de leurs voeux par les Ruffin et autres Mélenchon se produit. Cette semaine  lycéens et banlieue entrent dans la mouvement totalement incontrôlé. 

                                                          Sylvie Neidinger

 

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

05/12/2018

Vidéo de Macron en gilet jaune au milieu des gilets jaunes le 5 mai... 2017 !

Dans son processus de com' le Président Macron a aimé se vêtir de tous habits dont à plusieurs reprises le gilet jaune. Ici rappel de la visite de Robots CRITT VOA Albi.

Ici c'est plutôt une veste en fait.

                                                                         Sylvie Neidinger

https://www.youtube.com/watch?v=BBHu96AL_4M

5 mai 2017.PNG

#giletsjaunes,macron porte un gilet jaune,#macron,#blogneidinger,albi,robots critt,voa

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

30/11/2018

Les Gilets Jaunes: un Printemps français 2.0, dégagisme compris !

84 % des français soutiennent les Gilets Jaunes. Renforcement depuis le discours jugé verbeux du Président.

Rupture de stock gilets dans les magasins. Les klaxons les soutiennent en  masse aux rond points occupés.

Toujours soutenus malgré la tentative- ratée- de  discrédit gouvernemental qui qualifiait  le mouvement de peste brune et autres factieux..(G Darmanin,  Castaner...) Une diabolisation maladroite qui a jeté de l'huile sur le feu!

#GJ discrédités par des médias méprisants [également l'inénarrable @quatremer de Libé entre  autres] auxquels il est répondu ceci dans le (certes droitier) magazine Valeurs Actuelles en évoquant un racisme social :

« Tous les hommes naissent libres et égaux en droits » ; voilà pourquoi nous nous sommes battus en 1789 ! Par conséquent, que Jean Quatremer et Charles Dantzig respectent cet héritage et qu’ils laissent les Gilets jaunes s’exprimer, en cessant de les insulter et de les salir, car ils ont droit, autant qu’eux, à la parole. Mépriser le peuple comme ils le font, ou du moins la représentation qu’ils s’en font, c’est finalement remettre en cause les valeurs démocratiques qui sont aux fondements mêmes de notre République. Cracher sur les milieux populaires, de manière aussi immonde et aussi sotte, c’est, au final, s’ériger en nouveaux promoteurs du mépris de classe et du racisme social."gilets jaunes,dégagisme,printemps français,#macron,printemps français jaune,#blogneidinger

 

Le" mouvement GJ du 17 décembre "est révolutionnaire par son vocabulaire, sa violence (2 morts, des centres des impôts et radars attaqués, des véritables blocages, des députés ciblés en direct ad hominem. Champs Elysées "démolis"par les casseurs dans la foulée...)

De graves dérapages. Les blocages contreviennent à la liberté de circulation. Ici : un incident sur un barrage. Leur provocation est maximale: le domicile personnel du ministre de l'Intérieur Castaner visité!

Etonnantes que  ces références multiples à 1789: le "peuple"la Marseillaise chantée en permanence, les doléances.

Mais une révolution en mode 2.0. La capacité de mobiliser passe par les réseaux sociaux. On se doute que le lien 2.0 et une telle révolte sociale vont être analysées.

Mobilisation de tous profils: des plus jeunes aux retraités, ayant voté ou non, salariés, indépendants. 

Beaucoup d'indépendants dont la barque fiscale est lourdement chargée en France (le RSI et suivant)  juste bons à payer sans percevoir pour eux ne serait-ce qu'une  retraite décente. 

Le passage brutal sans concertation aux 80  km/h cet été juste pour récupérer les pv par l'Etat a tendu la situation.

Le spectre politique installé aux carrefours est simple : de l'extrême gauche à l'extrême droite, les électeurs de Macron compris. Mais ils ne veulent en aucun cas se voir récupérés par les partis en place, François Hollande compris, ce champion de la taxe, ancien patron de Macron qui s'en mêle sans vergogne...

Les  #GJ sont dégagistes, Macron  ciblé directement. 

L'inconnu qui a pris le pouvoir avec une nouvelle offre qui balayait les partis a dirigé de la façon la plus verticale possible puisque sa références en Bonaparte.

Macron qui a beaucoup insultéla population.

Et contribué à accentuer la délégitimation du pouvoir. De son pouvoir.

Un échec pour lui. 

Il a tout de même régulièrement pointé du doigt des catégories de population française contre d'autres !!

Les #GiletJaunes n'entendent plus les "politiques". Leur réaction indifférente aux rencontres (ou non rencontres ) avec les ministres le démontre. François de Rugy, le Premier Ministre Edouard Philippe:  paroles politiques ultra démonétisées auprès des révoltés.

Inaudible. Le lien est cassé.

           TROP DE TAXE TUE LA TAXE. TROP D'INSULTE DECREDIBILISE

En 1938 Keynes disait que plus de 25% de taxe le système se grippe. En France le taux de prélèvement  est de 48,7% le plus haut d'Europe.

Trop de taxe tue la taxe. Dans la foulée, les doléances partent en tout sens jusqu'à la suppression du Sénat.

Erreur majeure car le Sénat est un véritable contre pouvoir. Il joue parfaitement son rôle d'alerte actuellement face au dirigisme macroniste vertical.

Face à la colère profonde,Macron est en complet déni ou incompétence. Il joue de la parlotte, du langage, d'un "haut"conseil inutile,( haut évidemment dans son idéologie du premier de cordée) 

Il use "pédagogie " hyper méprisante comme si les français étaient des enfants.

Au passage le président Macron  n'explique pas pourquoi il a supprimé les dispositifs fiscaux... environnementaux  de façon illogique complète (aide pour chaudières plus performantes, fenêtres) Pouvoir cynique.

Face à  des Gilets Jaunes hyper structurés ( ceux du  Vaucluse par exemple) 

Décalage de paroles. Sans compter les multiples INSULTES de E Macron  à la population, du jamais vu que cette morgue, cette attitude de petit maquis se croyant roi de France.

En résumé pour janvier : hausse prévue de l'électricité, du gaz, du carburant, des péages. Et la fiche de salaire coupée par le prélèvement à la source.

                                              PROBLEMES DE FOND

Il existe  pourtant des pistes de  réforme de l'Etat que souligne   la Fondation  IFRAP et son économiste vedette, la très libérale  Agnès Verdier-Molinié. Coeur de cible la recherche sur la gestion de l'Etat. Selon elle:  augmenter le temps travail de certains fonctionnaires (40 000 équivalents salaires récupérables) réduire le nombre, augmenter  l'âge de la retraite.  

Une Education Nationale à la peine  qui... peine à bien placer le pays dans le classement  Pisa.

Une réflexion à poser sur la propension de la France à se mêler en direct  de multiples conflits dans le monde. Certes elle est vendeur d'armes et cela "rapporte". ( ô Yémen...)  Mais a-t-elle juste les moyens ne serait-ce que de lancer le programme d'un second bâtiment nucléaire?

Fondamentalement la France souffre de sa verticalité accentuée avec la pratique macronnienne du pouvoir. Qui balance du jour au lendemain sans concertation par exemple les 80 km/h.

Cette 5ème république centralisée en pyramide pose un véritable problème.

Le président peut au petit déjeuner décider d'une guerre sans rendre de compte à personne, pas même au parlement. Qu'il est  juste tenu d'informer a posteriori.

Or, toucher à ces curseurs, c'est aussi de la dynamite sociale ou politique  en perspective....

 

Il y avait les Printemps des peuples de 1848, le Printemps de Prague.#GJ

Les policiers n'ont  jamais vu: cela des plaintes déposées contre le président Macron !

On peut voir se dessiner la colère d' un Printemps français gilets jaunes

 Les inquiétudes sont majeures pour l'économie, en cette période de Fêtes en plus!

Macron cristallise toutes les rancoeurs.

Quand on met en perspective la fin du mois contre la fin du monde, la différence d'analyse est abyssale!

                                               Sylvie Neidinger 

 

Suite la manifestation du 1er décembre dite  révolutionnaire

Suite Le Sénat veut entendre mardi 4/12/18 Castaner "Tous les sénateurs qui se sont exprimés ont soigneusement évité de mettre en cause les gilets jaunes dans les violences qui ont éclaté hier. Ils mettent en revanche en cause le gouvernement et sa « volonté de ne rien changer considérant que la seule vérité est détenue par une partie de ceux qui nous gouvernent », comme le disait le sénateur LR Jean-François Husson. Président de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable, Hervé Maurey fustige, lui, « une approche de l’écologie trop technocratique, trop théorique, trop dogmatique, trop punitive, trop coupée de la réalité du terrain ». "

27/11/2018

Gilets Jaunes: ni peste brune, ni séditieux, ni ..."nos classes laborieuses" en version "dangereuses" !

Le gouvernement Macron  plaque une lecture  erronée des actuels événements sociaux, avec des terminologies passéistes pour une colère actuelle. 

A Paris, plusieurs millions d'euros de dégâts (dont les bijoux de la boutique Dior...), un CRS ayant perdu un oeil...Le monde entier stupéfait de ces images des Champs-Elysées samedi dernier.

Qui agissait parmi les 8000 #GJ présents dans la capitale??

En fait le profil des casseurs du 24 novembre à Paris ne correspond pas dans la globalité à ceux que le gouvernement stigmatise si rapidement  dans un festival de caricatures verbales! 

Gérald Darmanin, ministre des comptes publics évoque carrément la peste brune. Excessif, erroné... La classe politique, les commentateurs  lui "tombent dessus", n'admettant pas cette comparaison.

Le profil des interpellés ne correspond pas vraiment à cette analyse : des gilets jaunes de province ayant le plus souvent un job jusqu'à un....gardien de prison ancien militaire. 

Le matin: 200 militants d'extrême-droite, l'aprèm: 200 d'ultras-gauche, anars. Le soir les casseurs de banlieue qui ont fracassé les magasins pour pillages. 

Donc globalement  le mouvement des Gilets Jaunes n'est pas  séditieux  comme indiqué par le Ministre de l'Intérieur Castaner. Politisant à l'extrême des données de... 1934 n'ayant rien à voir! 

Autre terme marqué historiquement. Celui de "nos classes laborieuses" employé par Emmanuel Macron.

Bigre, diantre, quel vocabulaire désuet : une lecture "dix-neuvièmiste de l'histoire!

Le président Macron, qui depuis quelques temps (les élections européennes en perspective?)  adore plus que d'habitude jouer à l'historien (d'opérette) donneur de leçons, prend visiblement ses désirs intimes pour la réalité en signifiant que les années 30 reviennent au galop. 

"Nos classes laborieuses"??? Pourquoi pas "nos gueux", "nos pauvres"... répondent certains éditorialistes.

Avec ces histoires de classes sociales... la période citée  est  le XIXème.

Cette terminologie est très identifiée. Elle fait référence à l'ouvrage de Louis Chevalier publié en 1958 " Classes Laborieuses, classes dangereuses pendant la première moitié du XIXème siècle".

En vrai les Gilets Jaunes c'est  Monsieur et Madame Tout Le Monde qui crie sa colère face aux augmentations incessantes par le biais  de réseaux sociaux qui structurent la révolte.

Un dégagisme type Printemps 2.0. très 21ème siècle.

Le site Atlantico se moque du  retour des....classes dangereuses dans le discours de Emmanuel Macron. Signe là encore d'une grande déconnexion entre le président et le peuple français.

Classes laborieuses dangereuses...

Au secours Marx, Hugo et Zola!

                                                  Sylvie Neidinger

séditieux,#gj,#giletsjaunes,darmanin,peste brune,castaner,factieux,#macron,classes laborieuses,#paris #champs elysées

    RUBRIQUE VOCABULARIA

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

25/11/2018

Rire. Réponse de E Macron: un Haut Conseil pour le Climat....SOCIAL?

Aux lendemains de scènes de guerre sur les Champs-Elysées liées au mouvement des Gilets Jaunes ( et les dérives liées aux 200 casseurs de l'ultra droite et 200 de l'ultra gauche du matin, des casseurs venus  des banlieues en fin de journée  qui se sont attaqués aux magasins)... la réponse du Président de la République  aux attentes de la population basique qui n'en peut plus des hausses et taxations de tous bords  est très   technocrate.

Presque une voix et voie  sans issue.

Le président entend fonder un  Haut Conseil pour le Climat ..Mais visiblement pas celui du Climat Social !!!!

 

Discuter de quoi, en fait??

 Cela peut même être vécu comme une provocation de sa part par les esprits échauffés du terrain.

D'autant que le procédé est  bien connu:  lorsqu'on veut enterrer un problème, on créé, en France, une ....commission.

 Les assemblées de parlottes qu'il entend également fonder dans tous les territoires semblent  hors sujets face au  niveau de révolte sociale actuel.  

A l'heure des réseaux sociaux, ces rencontres de discussion sur la transition écologique qu'il entend installer dans le territoire ressemblent tellement à des cahiers de doléances à remplir. Genre 1789, sous Louis XVI. 

Il semble évident que ce "grand débat" sur l'écologie est voué à l'échec, face à une crise sociale majeure. Comme botter en touche.

D'autant que seulement 20% des taxes carburant partent pour l'écologie !

                                       Sylvie Neidinger

 

 Suite- Macron n'est décidément pas de ce temps ! Le vocabulaire par lui employé ce jour de "classe laborieuse" est directement issu du XIXème siècle.

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

14/11/2018

Jacquerie pour overdose fiscale

Une véritable jacquerie se profile dans l'Hexagone. La carte des blocages par les #GiletsJaunes montre une France totalement touchée. Le 17 novembre et probablement après.

C'est un ras le bol fiscal. Comme en son temps en 1789 pour le prix du pain. 

Overdose. Avec en plus à l'horizon les augmentations de janvier 2019 (autoroutes, essence...)  le prélèvement à la source qui va amputer les fiches de paie.

Une révolte de la base, de tous. Hors partis et syndicats. Parfois violente.

De façon étonnante  à écouter les divers interviews et réseaux, le vocabulaire employé est celui de la révolution française.

Ils se réunissent et se disent " le peuple français".

Directement en opposition à un Macron  très vertical.  Qui, narcissique, se l'est inconsidérément,  joué monarque...

Un porte parole du gouvernement très méprisant Benjamin Griveaux pour ceux qui fument des clopes et roulent au diesel. Du coup rangé lui, dans la catégorie des petits marquis...

Un président de la république qui a osé prendre un avion pour 70 km de déplacement. Qui se déplace en permanence, les avions coûteux du PM Edouard Philippe.. Problématique avion.

La parole libérée de cette base signale la piscine de Brégancon et la vaisselle de l'Elysée comme mal venues en période de serrage de ceinture. En résumé à leurs yeux Macron serre la ceinture des autres mais pas trop la sienne.overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveaux

Ils chantent la Marseillaise (cf reportage BFM)  lors des réunions préparatoires en levant le poing.

Des jeunes aux papys et mamies. Actifs et retraités. Gilets jaunes sur le dos, la voiture étant une vache à lait pour l'Etat. Mais l'augmentation de la CSG , du prix du tabac etc. sont aussi  facteur de colère.

Le mouvement semble hors de contrôle, parti de la base. Avec un agacement face à  toute récupération. Ci joint  en photos, des affiches du mouvement de Dupont-Aignan (Debout la France) qui entend récupérer les gilets jaunes. Le message n'a pas été déchiré (essence+80 km). Le parti qui a collé l'affiche oui !

Il se dit que l'Elysée est tétanisé. Un Macron autocentré sur lui-même qui a chargé la barque sans voir le point de rupture sociale ...Ni  ce que signifie pour tous cette hausse des carburants fruit d'une écologie punitive.

Du jamais vu, un grondement de cette ampleur, de la base et qui reprend spontanément les CODES DE 1789! ( les fourches en moins....)

 

                                                      Sylvie Neidinger

https://www.nouvelobs.com/politique/20181113.OBS5340/les-...

Capturesss.PNG

 

Vocabulaire des Gilets Jaunes très  1789

 

 17 novembre : c'est bien la Marseillaise qui est chantée par les Gilets Jaunes. Plus de 2000 points de blocage

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

05/11/2018

ItinERRANCE mémorielle

Une sémiologue voit dans "itinérance mémorielle" les termes de France et d'espérance. Errance, plutôt?

Cette terminologie est  imposée par Emmanuel Macron lui-même pour décrire  son très long voyage dans l'Est  autour du 11 novembre !!

L'analyste oublie totalement le vocable  ERRANCE qu'un sémiologue un peu psy repère immédiatement.

Le terme est pompeux, d'un intellectualisme d'opérette.

Errance politique pour commencer. Macron Bonaparte ayant tué dans l'oeuf ses oppositions politiques, syndicale  se retrouve lui-même en direct face au peuple en colère, chauffé à blanc.

Alors que les citoyens en complète sidération face à l'augmentation du prix des carburants  limitent leurs déplacements (avant leur grande colère collective qui semble se faire jour)  lui se déplace en permanence aux frais de l'Etat .

Même quand c'est soit disant privé mais avec bains de foule (Honfleur) ET frais obligatoires importants pour assurer la  sécurité.

Même quand c'est  long: une semaine en Alsace Lorraine, 11 départements, des dizaines de  villes. Alors qu'il est en berne dans les sondages.

Une saturation médiatique en prévision puisque les médias vont suivre (c'est obligatoire; on suit toujours un président en déplacement) Il risque tout de même lui-même d'user sa propre image à trop en faire...De lasser.

                                     HISTOIRE MEMORIELLE CONTESTEE

Ce qui pose problème dans cette itinErrance tient de l'usage de la mémoire historique que le président fait autour la deuxième partie de son expression : "mémorielle".

Macron  avait largement  commencé  avec les symboles  se comparant lui même  à Jésus (ouf!) Jupiter, Jeanne d'Arc lors de sa campagne électorale.

L'expression Jupiter, chef des dieux est restée laissant présager narcissisme exacerbé et mégalomanie potentielle. 

Le Président, dès lors rebaptisé Méprisant de la République par certains, continue avec des incursions autour de l'Histoire: Algérie, gaulois réfractaires, années 30...

Attention. L'histoire mémorielle n'est pas l'histoire scientifique mais un point de vue officiel de l'Etat qui accompagne toute Loi mémorielle.

Le débat existe depuis les années 90 et la loi dite Gayssot.

https://journals.openedition.org/eac/433

Les historiens contestent cette récupération par le monde politique et médiatique autour de la notion de "mémorielle". 

La fonction de Président de la République est certes porteuse de toute l'histoire du pays. Traditionnellement, le locataire de l'Elysée l'usite dans un cadre institutionnel accepté  de commémorations etc. 

Que le président actuel  se mette à  personnellement  voire électoralement à instrumentaliser  l'histoire serait   un inquiétant  pas franchi (à suivre) Les français appréciant peu les leçons de ...morale de sa part.

Il y a danger voire cynisme à se servir de  l'Histoire.

Cela fait  très ....populisme des années 30. Justement !

                                                                              Sylvie Neidinger

 

*L'errance se confirme: il mélange tout ! cf interview du 6/11 à Europe1 : il évoque pèle-mêle #Benalla, carburants à son parcours! Il répond à côté de la plaque: l'augmentation "c'est pas bibi". Encore une saillie de com' ratée car il ouvre lui  les déclinaisons autour de bibi fricotin...Interview polémique.

*Les sénateurs répondent que l'affaire #Benalla est sérieuse et a été traitée sérieusement.

 * Mémoire et politique: la conception de E Macron   

* Un blogueur signale que itinérance vient du vocabulaire de la téléphonie: le roaming

                                 

                                                    

                                                             RUBRIQUE VOCABULARIA

 

01/10/2018

Macron adore la provoc'. Il en rajoute chaque jour. Aujourd'hui le selfie des torses nus. On ne suit plus...

Il n'en rate pas une. Chaque jour que dieu fait E Macron ajoute le cliché ou la provoc' langagière qui hérisse.

Aujourd'hui des clichés pris en corps à corps à Saint-Martin  avec deux individus dont un  torse nus et contre lequel il se colle. Les selfies ont bon dos !#macron,selfie,provocateur,pré&sident provocateur,doigt d'honneur,corps à corps,irrespect,tableau de chasse médiatique

En outre, les personnes en question font le doigt d' honneur.

Un selfie qui fait fulminer droite, extrême-droite et autres.

Les lecteurs du Figaro expriment leur lassitude face au "happening permanent"

A chaque déplacement il créé du buzz négatif. Le protocole est fait pour éviter ces situations; Ils est président tout de même. A sa façon, il abîme la fonction. Il se ridiculise.

On se souvient de la leçon de morale longue et lourde à cet ado juste par ce qu'il l'appela "manu".

Ici, Le doigt d'honneur a  été voulu, par ce  Président atypique.Qui tolère ce geste.

Qui installe la provoc' comme mode de gouverner. Lui qui se décrit comme réinstallant la fonction présidentielle dans sa dignité : beau mensonge électoral.

Ceci étant acquis, on s'aperçoit dans la foulée que l'on parle en permanence de Lui de ses phrases, ses frasques. Il anime le show de cette façon. Facile.

Du coup le locataire de l'Elysée monopolise l'attention sachant qu'il s'agit de provocation volontaire...

Un  président peut et doit aller au contact du terrain. Mais pas pour ramener ce genre de cliché dans son tableau de chasse médiatique.

A savoir, personne ne l'a souligné Macron dans son périple, s'introduit chez ces jeunes qui chez eux sont torse nu.

Difficile de dire qu'ils ont manqué de respect  ne s'habillant pas. Le président s'est introduit à leur domicile par surprise.

Peu de dirigeants se prêtent à ce genre de populisme. 

Macron est lui " gratiné".... De plus,  extrêmement perturbant d'inconstance.

En avril un retraité vosgien qui lui a fait un doigt d'honneur fut interpellé et passa en jugement.

Ici tout est ok pour lui. Il défend même ce selfie.. Deux poids deux mesures.

Le doigt d'honneur antillais est même défendu et valorisé par ce  président  juste ....insensé.

Le locataire de l'Elysée ne comprend toujours  pas que, en terme de com' , un seul cliché provoc' va effacer tout le positif de son voyage.

Il va se plaindre ensuite que la presse ne focalise que sur les détails. Et donner ses supposées leçons de journalisme...

Alors que c'est lui-même qui provoque ce... circus.

 

                                                                                Sylvie Neidinger

 

(cliché capture Le Progrès)

T'es pas habillé. T'es torse nu : le Président de la République t'enlace ! Ensuite, tu peux faire  le doigt d'honneur...Il te l'autorise. Toi , tu ne passes pas par la case Tribunal ( d'autres oui.., dans les Vosges)

#macron,selfie,provocateur,pré&sident provocateur,doigt d'honneur,corps à corps,irrespect,tableau de chasse médiatique

Analyse du politogue PH Moreau Chevrolet

"Bien sûr, tous les présidents font des bains de foule. Beaucoup aiment particulièrement l’exercice d’ailleurs. C’était plutôt même une bonne idée de faire ces bains de foule aux Antilles, un terrain plus chaleureux, plus sympathique à l’égard du président qu’en métropole. Mais dans ces situations-là, lorsqu’on s’aventure sur des terrains que l’on ne maîtrise pas, un président de la République doit accepter d’avoir une oreille pour son entourage et de ne pas sortir du cadre. Or samedi, Emmanuel Macron a bouleversé le programme en s’engouffrant dans un immeuble au hasard. Il se retrouve alors dans un appartement avec deux jeunes torses nus, dont l’un fait un doigt d’honneur à l’objectif et le second est un ancien braqueur à qui le président tient un discours qu’il aurait pu tenir à un enfant de trois ans. Il lui fait promettre de ne pas recommencer ses bêtises pour ne pas faire de peine à sa maman.

Quand on est Président de la République, que l’on engage à tout instant la France, cette scène n’est pas concevable. Ces improvisations sont d’autant préjudiciables aujourd’hui qu’il y a une violence beaucoup plus forte à l’encontre des Présidents de la République dans les médias, sur les réseaux sociaux et sur tout le terrain. Il suffit d’une ou deux seconde d’images pour que tout s’emballe. Claude Chirac, qui conseillait son père en communication, veillait particulièrement à ce qu’il ne soit jamais ainsi mis dans des situations embarrassantes de ce type. Nicolas Sarkozy avait aussi pléthore de conseillers en communication. Ce qui n’empêchait pas des couacs"

L'humoriste Fabrice Eboué sur Macron dans sa relation selon lui avec les "noirs torse nus"

"/C'est-à-dire que, dès qu'il voit des Noirs, il s'émoustille. Dès que c'est des Noirs torse nu. Ça a commencé à la finale de la Coupe du monde. Il était dans le vestiaire avec les joueurs noirs torse nu et le mec a pété un plomb. (...) Là, à Saint-Martin il est avec le mec, il lui dit : Oh, t'es costaud, toi, tu devrais faire du bâtiment. Et puis il le tâte. Tu sais qu'est ce que c'est que cette histoire, Monsieur le président de la République. Vous avez trop regardé Case départ ou quoi ?"(..)

« J'étais à l'école avec Macron »#macron,selfie,provocateur,pré&sident provocateur,doigt d'honneur,corps à corps,irrespect,tableau de chasse médiatique,antilles;#blogneidinger,macron circus,vosges,fabrice #eboué,#amiens

Mais, comme le mentionne Fabrice Éboué dans la suite de la vidéo, il partage un lien particulier avec Emmanuel Macron : une jeunesse amiénoise. Et il ne manque pas d'ironiser dessus dans la fin de sa vidéo. « J'étais à l'école avec Macron, j'étais à la Providence à Amiens. Et je m'en rappelle : dès qu'on était dans les vestiaires en cours d'EPS, dès que j'étais torse nu, tout de suite, il s'émoustillait. Il venait vers moi comme ça. J'ai dit : Mais laisse-moi, Emmanuel, va voir la prof de français. » « Mais c'est une aubaine pour nous les Noirs, il y a un mouvement qui peut se mettre en marche. Si vous avez une demande au président de la République de logement, de boulot, que vous êtes Noir, allez demander torse nu. Il va s'émoustiller et c'est gagné. (...) Il y a eu les sans-culottes, il va y avoir les sans-tee-shirts », conclut-il.

Des clichés qui apportent de l'eau au moulin de la théorie de Eboué sur le penchant du président pour les torses nus..blacks ! Concert Elysée (JUIN 2018)+ Mendy au vestiaire de la finale de coupe du monde (JUILLET 2018)

#macron,selfie,provocateur,pré&sident provocateur,doigt d'honneur,corps à corps,irrespect,tableau de chasse médiatique,antilles;#blogneidinger,macron circus,vosges,fabrice #eboué,#amiens

 

28/09/2018

Le Méprisant de la République, le tiroir caisse de la boutique, son bavardage externe...

Le Président Macron continue inlassablement à dégainer ses ires contre des catégories de la population. Un mode de fonctionnement.

Mon titre du coup ne varie pas en évoquant à nouveau le Méprisant.

En même temps c'est comme pour les pointer à la vindicte des autres : les derniers de cordée, ceux qui ne sont rien mais qui  traversent les gares, ceux qui ne traversent pas la route pour faire les bars, les gaulois irréductibles, les retraités, les  chômeurs....cadres, les étudiants qui se shootent à l'APL...

Il casse un consensus (Hollande avant lui) celui pour tout Président de la République digne de ce nom d'éviter de dégoiser à l'étranger sur son propre pays. D'éviter d'y aborder les sujets intérieurs.

Le Coq sur ses ergots  y va lui, au bakooza, pour s'exprimer autour  de sujets nationaux.

A l'étranger, le Méprisant de la République en rajoute. Au Danemark,  il  opposait aux protestants presbytériens locaux  ses gaulois réfractaires.

Soit un populisme crasse digne des années 30 : choc de périodes historiques et problématiques n'ayant rien à voir l'une avec l'autre

Attention l'individu se croit malin lorsqu'il exprime ses inepties stigmatisantes.

Il continue : avant hier après l'assemblée générale de l'ONU...Interviewé par  la chaine Bloomberg il affirme refuser " de donner de l'argent aux gens pour qu'il monte dans les sondages"

La phrase  un peu enfantine, à la Trump (donner de l'argent aux gens) est choquante. Pour lui gouverner se résume à  donner (ou pas ) du fric: quelle vulgarité!

Il confond la présidentialité avec la gestion du tiroir-caisse de la boutique. Gérer la tirelire.

Les français ne seraient en attente que de monnaie? Quel mépris.

Question: E Macron compte-il ses billets à la machine automatique ou à la salive avec le pouce ??

Il vient de transformer l'Elysée en marque commerciale pour mieux vendre son effigie...

Aujourd'hui vendredi 28 septembre  une catégorie professionnelle  passe à la casserole. Il  est question de dégressivité du chômage des cadres.

Un syndicaliste résume à juste titre : la France est gouvernée par le ...café du commerce.              

Il est fort méprisable du coup, ce méprisant.

                                                  Sylvie Neidinger

 

19/09/2018

Elysée et #AffaireBenalla: mythologie pourrie !

 

Selon le Président Macron, Alexandre Benalla n'était pas son amant...

Dixit..lui-même.

ô surprenante confession de la part d'un chef d'Etat !

 

Il  était donc son.... fils ( de Dieu) !

 

            @sylvieneidinger

 

 

 

banalla twwet sn.PNG

 

 

pourrie de l'été 2018. Entre "fils de Dieu" (=étymologie) et - ,"père des Dieux". Où? A l' . Soit l'Enfer en Grèce ancienne =là où les héros goûtent leur repos après leur mort (définition de Elysée !) Quelle histoire...

17/09/2018

Macron, Méprisant de la République

Un tract distribué cet été sur le Tour de France évoquait le Méprisant de la République.

Bien vu !

Dans le registre, Macron n'arrête pas.

Ses petites phrases qu'il ne maîtrise visiblement pas  démolissent médiatiquement  ce président à petit feu.

Ses paroles cash, brutales  et sans filet sont indignes de sa fonction.

Hier encore vis à vis d'un jeune chômeur. Avant hier donneur de leçon vis à vis de l'adolescent Manu. Après l'insupportable "gaulois réfractaire" d'un populisme crasse, les femmes illettrées et le reste....

La classe politique de droite comme de gauche trouve sa réponse ( je cite) "glaçante, insupportable, du  mépris de classe."

https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/ins...

 

Il n'est plus un article sur lui sans évoquer son mépris.

Le pays a découvert le fonctionnement de Macron cet  inconnu sorti de nulle part, politiquement parlant. 

Elu par la bonne grâce d'un boostage médiatique inédit dans l'hexagone.

  Cela passe mal. Il y a dans le pays overdose de cette parole décalée, souvent narcissique, agressive et garantie méprisante.

 

                                                   Sylvie Neidinger

14/09/2018

#Macron abuse de poudre de PERLIMPINPIN !

La boutique en ligne avec la marque Elysée est lancée cette semaine.

 Il y a même un tee-shirt avec le slogan Perlimpinpin.

Macron - Président un peu barge, on le constate chaque jour...- pense-t-il sérieusement que cette mention le sert ?

C'est une erreur de com'  majeure.

Les gens ne se souviennent pas qu'il ait prononcé cette phrase face à Marine Le Pen.

C'est très narcissique de le croire. Dans le microcosme, on s'en souvient. Dans le vrai pays pas vraiment.

Au final, cela vient de nulle part et finalement va s'appliquer ...à lui, à sa politique, à l'Elysée version #Macron. C'est enfantin.

Il a pris trop de poudre de ....Perlimpinpin le gars!

 

                                                                    Sylvie Neidinger

 

Le blog Neidinger avait annoncé le sujet en juillet:

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2018/07/23/l...

 

                                   C'est fait :

http://www.leparisien.fr/politique/poudre-de-perlimpinpin-croquignolesque-et-maintenant-des-goodies-sigles-elysee-13-09-2018-7887411.php

 

Définition:  Perlimpinpin est une substance chimique inerte car elle comprend des atomes de droite, de centre, de gauche, d'extrême droite et d'extrême gauche.

Des ions  qui, mis tous ensemble dans le shaker macroniste produisent une poudre ni-ni ou "en marche en même temps". Tout est confus.

 

(Suite) Scandale : les mugs vendues par l'Elysée sont des faux Limoges. Quel ridicule !

 

#blogneidinger, #Macron, #elysée, perlimpinpin, poude de , #perlimpinpin

 

23/07/2018

l'Elysée en marque commerciale : future polémique Macron?

Scandale.

Emmanuel Macron a fait déposer en mai 2018n la marque Elysée comme marque commerciale. Comme une marque de savon.

https://www.grazia.fr/news-et-societe/societe/l-elysee-pe...

Pour faire vendre des produits dérivés. Il se lit dans la presse qu'une boutique va être installée carrément au palais à la rentrée, ou vente en ligne. Pas encore précis.

Avec comme justification de façade de récolter des fonds pour réparer le bâtiment. (ô France qui se mêle des conflits du monde mais n'a pas les moyens de réparer son lieu de pouvoir)

Une (mauvaise) idée  qui ne passera pas dans l'opinion.Un éditorialiste se moque déjà du pyjama de Macron 1er...

D'une part c'est une singerie de la royauté britannique.

Et cela démontre par ailleurs  une volonté de culte de la personnalité par l'image.

On imagine les tasses kitch  à l'effigie de Manu et Brigitte. Gadgets ridiculissimes.

Un abaissement de la fonction.Un journaliste parle de dérive.

Attention, une fois  le nom  «Élysée - présidence de la République» déposé  quid du fait d'évoquer la présidence sans risque de poursuite ?Quel respect de la liberté d'expression;

Cette idée macronienne prise sans débat est carrément mauvaise.

La future polémique? Puisque visiblement Emmanuel Macron ne peut gouverner sans provoquer. Et plus grave sans comprendre pourquoi  ses actes et paroles génèrent la polémique.

 

                                        Sylvie Neidinger

 

 La boutique en ligne est lancée !Il y a même un tee-shirt avec le slogan Perlinpinpin.

 

http://www.leparisien.fr/politique/poudre-de-perlimpinpin-croquignolesque-et-maintenant-des-goodies-sigles-elysee-13-09-2018-7887411.php

 

Un site parodique, Enlysée   suit dans la foulée !

https://www.20minutes.fr/high-tech/2341539-20180923-enlys...

L'affaire d'Etat Benalla sort GRACE A LA PRESSE

1-La gravissime affaire d'Etat  Benalla est sortie GRACE à la presse (et les réseaux sociaux..). Toute atteinte au droit de la presse est donc inacceptable.

2- Elle sort au moment où la majorité entend réduire le rôle du Parlement par la modification de la Constitution (carrément)  alors que cette institution démontre l'extrême nécessité de garder le pouvoir de contrôle du gouvernement

3- Le ministre Castaner MENT  et se moque des français en indiquant que dans le bus des Bleus M Benalla est un porteur de bagage. !!! Non il continuait à assumer ses fonctions. Il n'avait PAS été sanctionné contrairement aux dires du gouvernement.

4- Macron s'offusque aujourd'hui mais bien trop tard . Suite à l'affaire du 1er mai aucune mesure n'a été prise le 2 mai. Il a été protégé par le président Macron avec en plus logement quai Branly ( juillet) et voiture de fonction. Macronie :  une autocratie insensée.

5-Cette affaire a l'immense mérite de faire ENFIN entendre l'opposition à Macron.

6-Il est temps que le mirage Macron s'estompe et que sa gouvernance hautaine méprisante, donneuse de  leçon et surtout autocratique soit sous observation.

Cela ne nomme la démocratie.

                                                                            Sylvie Neidinger

10:47 Publié dans L-Scandale, Politis Macron Méprisant de la République | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : #benalla, #macron, #collomb | |  Facebook | | | |

22/07/2018

Macron piégé par sa gouvernance autocratique (souligne la presse mondiale)

Il n'y a pas d'affaire Benalla. Mais une affaire Macron-Benalla.

Du nom de cet homme lige à qui tout était permis: avoir les attributs d'un policier, être officier de réserve de la  gendarmerie, presque devenir  sous-préfet, posséder un badge open (H)  pour entrer à l'Assemblée Nationale, réformer la sécurité de la Présidence, être devant, dans le bus des bleus alors qu'il était soit disant mis à pied..

Par le fait du PRINCE. Garde du corps du Roi, protégé . Comportement illégal non dénoncé par l'Elysée une fois informé, le 2 mai suite à ses exactions sur des manifestants.

Un homme de Cour. Même pas dans l'organigramme du palais.

La presse internationale ricane un peu. Le poisson est énorme.  D'une part, Macron donneur de leçon face aux régimes autoritaires fait actuellement discuter au Parlement une réforme de la Constitution qui ....limitera fortement le pouvoir du Parlement !!  L'examen de loi  est rendu impossible par l'affaire Benalla, stoppé ce jour.

Mais d'autre surgit cette affaire de supposée "police" parallèle voire personnelle.

Et pour cause.  En résumé, Alexandre Benalla était hors la loi mais  sous protection de l'Elysée.

 Tout lui était permis!

Macron en tant que Président ne peut lui-même traîner dans les couloirs du Parlement (en raison de la séparation des pouvoirs) mais son bras droit sbire-barbouze Benalla...oui. Qu'allai faire ce nervi au Parlement ?

  L'homme s'autorise à se défouler sur des manifestants en usurpant les attributs de la fonction régalienne qu'est le policier!

                        MACRON CONCENTRE ET CONFOND LES POUVOIRS COMPARé A MACHIAVEL

Macron concentre dangereusement  les pouvoirs, organise une confusion des fonctions, n'agit pas en Président démocratique !

Trop tôt pour dire que la démocratie française est en danger.

Mais constat:  toute l'opposition politique et de nombreux citoyens n'acceptent pas cette tendance autoritaire bonapartiste assumée avec morgue et mépris ....qui commence à déraper.

Le député LR Guillaume Larrivé le compare à Machiavel.

L'orgueil de Macron  qui se prend sans rire  - c'est incroyable !- juste  pour Jésus, Jeanne d'Arc, Jupiter, Louis XIV et Napoléon, maître des horloges aussi..N'en jetez plus

Qui MODIFIE la sécurité de l'Elysée en la privatisant,  qui se moque de la loi quand elle le concerne est désormais largement   critiqué.

C'est une DERIVE MONARCHIQUE.

L'affaire d'Etat ne fait que commencer..

Car la France  est une vieille démocratie d'expérience.

Qui a tendance à faire facilement la révolution et passer ses rois sous la guillotine.

Même symbolique.

 

                                               Sylvie Neidinger

 

-Macron impose verticalement les 80 km/h sur les routes mais a pris un Falcon pour un trajet terrestre de 110 km le 15 juin dernier!

-Sa communication a été catastrophique.

-Sa gouvernance n'est que polémiques à répétition.

-Il continue à décrocher dans l'opinion.(sondage)

                                                                                 

 

21/07/2018

Benalla, le faux policier préféré de Macron hors-la-loi

L'affaire Benalla qui sort grâce à la presse ( journal Le Monde ) est gravissime, explosive.

Ici les pratiques insensées d'un proche du premier cercle de la macronie.

Elle expose à la lumière crue ce que Emmanuel Macron fait de la présidence française. 

Une gouvernance autoritaire, à son bon vouloir avec son entourage aux fonctions indéterminées parfois.

On avait déjà évoqué le phénomène de cour avec l'article sur la Cour du Roi de la République française.

Macron  installe autour de lui des individus aux fonctions troubles, en autarcie. (Tous les collaborateurs n'apparaissent pas dans les organigrammes ...) Benalla est un "chargé de mission policier ". Nervi issu à l'origine du service d'ordre du PS (Martine Aubry, Montebourg)

Quel est le lien exact entre ce nervi de 26 ans non policier mais homme violent  qui "joue au policier" à ses heures perdues et le Président ??

Question majeure car tout a été pardonné à cet homme. 

Pire le sommet de l'Etat a voulu étouffer cette affaire !

L'individu à la carrière fulgurante  va  casser du manifestant le 1er mai. Problème : la scène est filmée.  Il se livre à des violences et l'Elysée le protège.

 Ce personnage a commis plusieurs délits: usurpation de fonction, de titres en plus des  violences volontaires.

Protégé par l'Elysée, grassement payé, logé depuis le 9 JUILLET par la République Quai Branly dans l'ancien appartement Pingeot !!

APRES le 9 juillet,ce qui signifie que l'Elysée n'a pas sanctionné contrairement aux fausses affirmations du service de com' de Emmanuel Macron.

L'individu semble avoir tous les droits. Qui lui a   donné les attributs de fonctionnaire d'Etat, de  policier  ( girophare, casque etc..) ? Qui a donné à Alexandre Benalla un véhicule de police super équipé ?

A 26 ans il a même été porté au grade de  lieutenant  colonel réserviste de gendarmerie.

Dès lors, une tempête politique et judiciaire démarre, un scandale d'Etat qui discrédite totalement le coeur de la  gouvernance Macron.

La démission de Gérard Coulomb est demandée car le 2 mai il n' a pas alerté la Justice. Il sera auditionné par le'Assemblée lundi et le Sénat mardi. Le ministre de l'intérieur n'a pas fait jouer l'article 40 qui demande à tout fonctionnaire de dénoncer des faits.

 

                               BENALLA "BARBOUZE"PROCHE DE MACRON

 

Macron et sa garde rapprochée tellement enfermés dans leur morgue et leur  sentiment de toute puissance ont cru que cela allait passer. Il est supposé au départ avoir été "mis à pied" deux semaines...Gag : sans retrait de salaire  !

 

Pour se défendre l'Elysée croyant s'en tirer ainsi va jusqu'à mentir :

1-en affirmant que l'individu avait été sanctionné. Faux. Mensonge du service com de l'Elysée !

2-mis au placard . Faux car lundi dernier  Benalla, à Roissy a voulu prendre le contrôle de la sécurité des bleus contre la ..gendarmerie !

Gestion de crise catastrophique de l'Elysée.

Macron tord les cou aux pratiques légales. Benalla occupait sous statut privé des responsabilités dans le fonctionnement de la sécurité du président  en dehors du service spécialisé GSPR !

Le pouvoir aujourd'hui se débine. La commission des Lois (macroniste) n'a toujours pas pris la mesure des faits.

Macron drapé dans son  orgueil pathologique n'assume rien. Et fait actuellement  porter le chapeaux sur les policiers qui  ont fourni à Alexandre Benalla des vidéos hors cadre légal.

Raz de marrée de colère chez les policiers, leurs syndicat qui voient un type usurper leur métier juste parce que "proche "de Macron.

L'homme agissait avec des brassards de police, leur matériel.

 

"BENALLA" est un dossier poupées russes. Dès qu'on soulève le tapis Benalla plusieurs affaires surgissent qui entachent la présidence.

Quelle est  exactement  la nature du lien de cet Alexandre Benalla qui skie avec Macron  et clairement occupe un rôle au delà de son rôle dit de "sécurité".

Jean -Paul Mégret du Syndicat de police donne une excellente interview qui résume tout. L'exécutif dans ce dossier est responsable. Selon lui , les barbouzes n'ont pas à gérer la sécurité du président ! Alors que Macron voulait s'orienter vers une privatisation des services de sécurité du sommet de l'Etat !

Macron qui a fait voter une loi de moralisation est silencieux sur la dérive de son entourage barbouze que lui  même organise autour de SA personne.

C'est, mine de rien une affaire d'Etat majeure.

Ne pas réagir à ceci serait un signe de pourrissement de la démocratie française, laquelle est bousculée chaque jour par la présidence autoritaire et solitaire de Macron Bonaparte, Roi de la République française.

                                                                                        Sylvie Neidinger

                                                                              

25/05/2018

Banlieues: Macron dit être un "mâle blanc s'échangeant un rapport " !!

Analyse sémiologique. L'expression employée par Macron a fortement  choqué ce mardi 22 mai.

1-Le président  a enterré le plan banlieues que lui présentait l'ancien ministre de la ville Jean-Louis Borloo et commandé par lui "Vivre ensemble, vivre en grand, pour une réconciliation nationale" pour ne RIEN FAIRE à la place.

" Pas de plan banlieues "a-t-il martelé à multiples reprises. Ce, juste la semaine de fusillades contre policiers à Marseille et  Grenoble. Une élue, choquée, Sylvie Thomassin maire de Bondy a quitté la salle de l'Elysée en colère avant la fin. Plusieurs maires se disent écoeurés.

2-Macron a  en effet discouru une heure et demi "comme un instit face à sa classe" dira-t-elle alors qu'il promettait de faire court.

Il use comme à son habitude d'une logorrhée. Lui qui avec morgue, avait  annoncé lors de son installation que sa présidence ne serait pas bavarde. Comparé aux verbiages de François Hollande, ce n'était pas difficile a priori...

Pourtant Macron semble aller vers une des présidences les plus verbeuses qui soit. 

3-Non seulement il parle beaucoup mais avec des paroles non conformes à  sa fonction. Un choix de vocabulaire inadapté.

Son argument pour justifier de  ne rien faire  de la proposition Boorlo choque.

On le cite:« Quelque part ça n’aurait aucun sens que deux mâles blancs [lui-même et M. Borloo], ne vivant pas dans ces quartiers, s’échangent l’un un rapport et l’autre disant on m’a remis un plan, je l’ai découvert. C’est pas vrai, ça ne marche plus comme ça »

La classe politique est outrée, à droite et extrême-droite  évidemment. Pas seulement:  les éditorialistes aussi (Sophie Coignard : un président ne devrait pas dire ça)  . Et d'autres!!

 

"MALES BLANCS S'ECHANGEANT DES RAPPORTS": ANALYSE SEMIOLOGIQUE...

1-Mâles : on rencontre régulièrement cette expressions genrée dans les séries ....animalières. Bon, comparer même indirectement banlieue et animaux...ça fait un peu zoo.

2-Blanc: Macron  introduit ici le communautarisme anglo-saxon et particulièrement américain. Pays où l'on classe par couleurs et "origines" sinon races. Les blancs y sont qualifiés de caucasiens. Hyper choquant pour un président français que d'usiter ce vocabulaire d'une culture atlantiste.  

"Blanc" c'est ouvrir une différenciation en technicolor. Comme Macron, on va en France désormais parler de blancs, jaunes, noirs, café au lait, rouges????? La parole de Macron tient  du ici racisme pur car de différenciation basée sur couleur de peau!

3-L'expression "mâles blancs" se rencontre en France chez les Indigénistes, ces racistes anti-blancs. Que Macron popularise leur terme de prédilection est scandaleux. 

4- Mâle fait penser à mâle dominant/dominé. A propos de Macron, ces termes sont précisément revenus dans la presse américaine lors de la récente visite d'Etat à Washington à propos de la gestuelle particulière des deux hommes qui se touchaient beaucoup. Leur "bromance" a fait rire aux USA et ailleurs.

5-Pour prendre conscience de la trivialité du terme "mâle blanc"  employé par le chef d'état, on le fait passer dans ses oppositions sémantiques . Femelle blanche ? Valérie Pécresse lui répond"« J'ai été profondément choquée par ses propos sur les mâles blancs qui ne peuvent pas parler des banlieues. Je suis une femelle blanche et je revendique d'avoir quelque chose à dire sur ces quartiers populaires. Il ne faut pas ouvrir la porte au communautarisme [...]. Racialiser le propos politique est plus qu'une erreur, c'est dangereux pour l'avenir », a lancé la présidente LR de l'Île-de-France."  "Femelle jaune", rouge, noire ? Quelle folie de Macron...

6- Point n'est besoin d'être psychanalyste pour une lecture ouverte psy derrière les mots. C'est assez incroyable que  Macron lui même vienne dire  "deux mâles blancs qui s'échangent des rapports": c' est pile  l' image de l'homosexualité masculine  employée ici en toute inconscience de la lecture sous-jacente.

Il vient lui même apporter de l'eau au moulin de la rumeur sur ce thème à son propos. Rumeur par ailleurs démentie. Allez comprendre...  

On se moque finalement de qui il est ou n'est pas, refoulé ou pas. C'est sa vie privée. 

Mais dans le Saint des Saints, le palais de l'Elysée  il  a usité une terminologie sexuée et raciale (= mâles blancs en rapport) totalement déplacée.

Ce pour discours sur la banlieue:  totalement inadapté!

7- La France ne s'est jamais reconnue politiquement par une couleur de peau! (édito sévère de Rioufol)

                         SCANDALEUX  POUR UN PRESIDENT

Finalement, en enquêtant  on  s'aperçoit que Macron emploie très souvent l'expression de "mâle blanc".... à propos  de lui et de  tout ! De l'intelligence artificielle, de ses études, des recalés du gouvernementconfidence à une ancienne de sciences po, etc.

 C'est un trait  narcissique.

On se souvient alors que pendant sa campagne, il s'était  comparé sans rire  au Christ, à Jeanne d'Arc, à Napoléon. Alors ajouter les mâles blancs ne le rebute pas...

La  bizarre insistance de Macron  à se comparer à un "mâle blanc" ouvre aux psys un champ immense d'analyse.  Mais  eux seuls peuvent le faire. Et c'est une donnée privée le concernant.

"Mâles blancs en rapport " est juste inconvenant à prononcer pour un président de la république  dans une prise de parole publique.

On le répète, surtout  à l'Elysée et à propos des ...banlieues pour lesquelles il martèle avec insistance qu'il n'y a  "pas de plan" !

Deux journalistes  publient une analyse des "Un an" de discours d'Emmanuel Macron. Livre intitulé " Le poids des mots " Adrien Gaboulaud et Anne-Sophie Lechevallier se sont plongés dans ses mots. Ils ont passé au tamis de leur logiciel 68 discours du candidat (premier et second tours) et 229 discours du chef de l’Etat. Soit quelque 2,1 millions de mots triés, compilés et disséqués. "

Avec les expressions type "les gens qui ne sont rien" et autres "mâles blancs"...

Signe d'une présidence hyper bavarde. Il parait que cela promet. A suivre...

                                                                                                                                                                                                Sylvie Neidinger

 

18/09/2017

Plainte contre le Paparazzi...classée. Macron en flagrant délit de mensonge

On apprenait récemment que Emmanuel Macron avait décidé de retirer sa plainte contre le journaliste Thibaud Daliphard qui selon lui l'avait pris pour cible de paparazzade à Marseille cet été.

Plainte annoncée par communiqué de l'Elysée le 15 août dernier qui a heurté la profession  car vécue comme une tentative d'intimidation par le président Macron.

¨lainte annoncée comme retirée le 14 septembre semble-t-il.

Problème. Ce supposé retrait est un petit arrangement avec la vérité.

C'est juste le timing qui est erroné. Et la réalité arrangée, maquillée par le président de la république

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/affaire-du-pap...

 

En fait la justice a classé sans suite la plainte pour manque de consistance.

Et c'est APRES que E Macron  a déclaré la retirer...Ce qui équivaut à un mensonge. A une FAUSSE info.

https://www.mediapart.fr/journal/france/180917/paparazzi-...

La presse qui n'est pas de la com" fait ici son travail.

C'est juste un  tout petit détail. Mais hyper grave.

Mais significatif d'une présidence prête à mentir...pour ne jamais perdre la face.

Jusque dans le détail ridicule. Révélateur.

Après les insultes à population, la réalité travestie...

                     

                                                                Sylvie Neidinger

 

Captureâârazzi.GIF

 

20/07/2017

L'affiche officielle trop encombrée de Macron, Monsieur SUPER TROP sature

Chaque président publie sa photo officielle destinée à orner les mairies de France.

(Mais dont l'achat et la pose   n'est pas une obligation légale).a macron photo.GIF

A l'heure des médias introduits dans les foyers la démarche devient un peu obsolète.

Toutefois cet objet  représente et signifie. D'où l'intérêt d'une  analyse sémiologique.

C'est la seconde photo présidentielle analysée par ce blog  ouvert en 2011.

Aujourd'hui celle de Macron, prise par Soazig de la Moissonnière, photographe officielle de l'Elysée. Après celle de François Hollande (cf articles  de 2012 et 2016) aux mains et aux drapeaux pendants et perdus dans les jardin d'un palais que celui-ci eut bien du mal à habiter.

Le socialiste fut bien un spectre plus qu'un Président.(Photographe Depardon )

                      ETOUFFEMENT

A propos de la photo Macron, le commentaire des photographes pros signale une sensation d'étouffement par la surexposition des deux drapeaux.

J'ajoute un étouffement par le nombre trop important d'objets qui trainent : un morceau de chaise (symbole du trône?) une horloge (Macron dans son doux délire a osé se présenter comme le maître  du Temps). Deux livres fermés, un ouvert : Gide et ses nourritures terrestres, Stendhal et son rouge et noir et les Mémoires de Guerre De Gaulle, deux iphones ( pub pour cette marque américaine) Un encrier en coq gaulois.

Capturewwwvvvvff.GIF

Etouffement  par la ligne de perspective à l'italienne que tout ramène à Macron et son regard.  Les frondaisons naturelles externes et le ciel forment un triangle inversé dont la pointe est Macron, au niveau de ses yeux.qui rejoint le triangle issu du sol qui contient le corps de Macron.

Capturewww.GIFEtonnante symbolique narcissique.La tête de Macron, mieux le regard de Macron est au centre de l'univers à la fois ciel et terre.

L'immense  narcissisme est carrément  signé puisque la bizarre position des bras écartés et posés dessine un M!photo officielle,narcissisme,obama,étouffement,monsieur super trop,#lrem,soazig de la moissonnière#macron

Cette photo n'est pas une création pure. Son modèle est copié de la photo officielle de Barack Obama. Par les deux drapeaux et la fenêtre ouverte.

On observe ici  une relation d'imitation d'Emmanuel à l'Amérique. Est-ce le symbole d'une soumission ? A suivre...

 

LE MODELE DE LA PHOTO MACRON COPIE DE CELLE D'OBAMA

La perfection des lignes est inquiétante selon un article de Libé

"La symétrie presque dérangeante du portrait renforce la caractérisation classique, absolutiste, de la théâtralité du pouvoir. Symétrie des drapeaux bien entendu, mais surtout du corps présidentiel que l’arc des bras, le dessin des mains ornées d’anneaux reprennent en fractales et cela jusque dans les veines qui les sillonnent : l’effet de symétrie a été photoshoppé et les bras, les plis du veston et les mains semblent, à peu de détails près, avoir été dupliqués. Ce corps ainsi parfaitement symétrique (en dehors du visage) également idéalisé dans son équilibre entre tension et relâché, fait bien sûr penser à celui du ballet classique (dont Louis XIV a été l’un des plus grands promoteurs). La position des bras n’est pas sans rappeler les considérations de Kleist sur l’idéalité de la courbure des gestes de la marionnette.

Nombre de signes tendent à désigner la part non-humaine et idéale du personnage : celle de la stature présidentielle à laquelle Emmanuel Macron entend redonner toute sa prestance."

On apprend que la taille de la photo est supérieure aux anciens clichés :

Ce qui oblige les (36 000) mairies à racheter un cadre si elles veulent exposer la photo !

Cela grogne sur le terrain...

En résumé le cliché officiel de Macron est prétentieux, trop chargé, étouffant et narcissique.

Il eut la folie de se comparer au Christ , à  Jupiter.

Dans la photo officielle, la mise en scène de Lui en maître du temps, de l'air et de la terre est inquiétante sur sa personnalité autocentrée.

Il sature l'espace de sa photo comme il a saturé les médias.

Attention danger.  C'est bien d'une DEMOCRATIE qu'il a pris la tête.

                                                                                     Sylvie Neidinger

 

 

 *L'Homme Libre, blogueur sur TDG, commente l'article avec cet intéressant commentaire: même les arbres semblent se pencher sur Macron !

*Le terme de "saturation" du titre est partagé par d'autres. lirephoto officielle,narcissisme,obama,étouffement,monsieur super trop,#lrem,soazig de la moissonnière#macron

* Macron super trop est très lourd quant à sa mise en scène; il est très tactile avec Merkel , Trump ...Une lourde et longue bise avec Merkel. Il la prend dans ses bras. Elle n'est pas sa copine !Trump annonce qu'il lui a pris la main à plusieurs reprises. Bizarre ! Même par la gestuelle il sature.

                                    Rubrique #Sémiologie de l' #image