#grenoble

  • Grenoble: les anarchistes incendient à tout va et.. revendiquent!

    Ce dossier est relativement silencieux au regard de la gravité des faits signalés. 

    Cela se passe en Rhône-Alpes, à Grenoble.

    Les milieux libertaires anarchiques (et "féministes"!)  locaux ne se contentent pas de prôner leurs idées (souvent par des tags muraux). Ils commettent depuis DEUX  ANS des  ACTES DE DEVASTATION multiples.

    Et revendiquent tranquillement... leurs actes criminels! 

    *Une douzaine de véhicule de la société  Enedis cette semaine.

    * 16 juin 2019, huit  véhicules techniques  EDF. Une revendication "ridicule" sur un site anarchiste.

    *La ...mairie incendiée en septembre 2019.

    Cela a démarré en mars 2017 :

    *21 nov 2017, le Fab Lab La Casemate (Centre CCSTI, scientifique et technique qui  accueille de nombreux jeunes en formation) est incendié ! Revendication sur le site anarchiste Indymedia: "détruire une institution notoirement néfaste par sa diffusion de la culture numérique”.  

    *8 octobre 2018, 2000 mètres carré de l'entrepôt Eiffage (BTP) partent en fumée. Les activistes libertaires revendiquent l’incendie le lendemain. Ils justifient leur acte ainsi : "l’entreprise fournit “la structure matérielle nécessaire à l’industrie de la punition” comme des centres de rétention et de détention." 

    *17 janvier 2019, une église (Saint Jacques, détruite à 100%) 

    *28 janvier 2019, une radio  incendiée (locaux rendus inutilisables): France Bleu Isère.

    Cerise sur le gâteau, les militaires sont attaqués: rien ne les arrête !

    * 21 septembre 2017une trentaine de véhicules à l'intérieur d'un entrepôt de la gendarmerie ( = militaire!) partent en fumée !! L’acte est revendiqué le jour même  par un groupe qui se dit “solidaire  avec les prévenus du procès de la voiture de police incendiée Quai de Valmy à Paris".

    * 26 octobre 2017, les anarchistes  ont brûlé les véhicules personnels des gendarmes à l'intérieur de la gendarmerie de Meylan. Rappel c'est un lieu MILITAIRE ! Revendiqué par un groupe féministe "pour prendre une revanche sur la société"

    On observe certains blogs anars  revendiquer tranquillement ces faits inouïs.

    On sait Grenoble  ville rebelle, qui  lança la révolution de 1789 lors de la journée des Tuiles. La ville engendra la convocation des Etats Généraux (Vizille).

    Mais là... depuis deux ans la provocation dépasse la rebellion. Elle est MAJEURE car criminelle. On le répète: dans un relatif silence général au regard de la gravité des faits commis par la mouvance anarcho-libertaire.

    Les services d'enquête bien évidemment ne chôment pas mais sans  arrestation à ce jour. La piste de l'ultra gauche reste évidemment privilégiée.

    Grenoble, c'est CHAUD !

     

                                             Sylvie Neidinger

     

    Sans compter  d'autres incendies non revendiqués (supermarché Lidl, magasin Euromaster, cabinet d'une pédiatre etc..)

     

    #grenoble,#anarchistes,france bleu isère,violence,incendies volontaires

     

    #grenoble,#anarchistes,violence,incendies volontaires,france bleu isère

  • Double coucher de soleil simultané Ouest Est à Grenoble !

    Un extraordinaire phénomène naturel  était observable le trois  juillet dernier après 21H  à Grenoble: un double coucher de soleil simultané à l’ouest (certes) et en même temps à l’est !#belledonne,#grenoble,#chamrousse,double coucher de soleil,jo 1968,tour perret,parc mistral

    Les faits: 

    A  l’Anneau de vitesse   du Parc Paul-Mistral  (pour revisiter les sites des Jeux Olympiques d'hiver de 1968) la soirée fut mémorable.

    Un magnifique coucher de soleil s’offrait au regard très classiquement  en direction de l’ouest. (photo 1, avec  la Tour Perret)

    Avec  dans le champ de vision la Tour Perret  installée dans le même parc. Un  monument historique classé car premier du genre en béton armé, construit pour l’Exposition internationale de la houille blanche de 1925.

    La surprise totale en tournant la tête à l’opposé, côté Belledonne fut d’observer ce qui s’apparentait à un coucher de soleil parallèle !!!!

    En miroir serait le terme plus exact.

    Explications:

    L'étymologie des lieux est parlante : "champs" "roux" et toutes explications non contradictoires entre elles: lire l' Etymologie de Chamrousse.

    #belledonne,#grenoble,#chamrousse,double coucher de soleil,jo 1968,tour perret,parc mistralSkieurs et randonneurs savent parfaitement que  le soir, les rayons du couchant trouvent une voie de passage entre Vercors et Chartreuse lesquels  par cette trouée viennent taper sur le massif de Belledonne, larder le bien nommé  toponyme Chamrousse de  caresses.

    Une lumière rouge inonde alors le site.

    Mais le trois juillet dernier, le phénomène naturel   était d’une ampleur plus exceptionnelle.

    En ce soir d’été, les rayons rasants du soleil qui fuyaient à l’ouest n’atteignaient pas les pentes enneigées comme en hiver, les chaumes d'été mais un nuage positionné juste au dessus du massif.

    Le nuage par principe... humide  offrait  alors un formidable écran pour cette illusion de coucher de soleil simultané à l’est !

    On peut dès lors ajouter dans les étymologies probables liées  à Chamrousse ce phénomène naturel et rare.

    Sublime Belledonne. Là aussi, sa "beauté" est  inscrite dans son... étymologie depuis des temps immémoriaux ! 

                                                        Sylvie #belledonne,#grenoble,#chamrousse,double coucher de soleil,jo 1968,tour perret,parc mistral

    *Les JO de 68 eurent lieu dans la station de Chamrousse le berceau du  ski alpin francais par un certain Henri Duhamel.

    *Ici, coucher de soleil à l'est sur Belledonne, vu depuis l'anneau de vitesse :

     

     

    #belledonne,#grenoble,#chamrousse,double coucher de soleil,jo 1968,tour perret,parc mistral

     

     

    images @neidinger
    #belledonne,#grenoble,#chamrousse,double coucher de soleil,jo 1968,tour perret,parc mistral

  • Picasso période 39-45 au Musée de Grenoble

    Grenoble à une centaine de km de Genève...

    Son Musée d'Art accueille une expo d'importance autour du Picasso de la période de guerre intitulée "Au coeur des #picasso,#grenoble,musée de grenoble,dora mar,période de guerre,#france,#espagne,peonture,cubisme,surréalisme,ténèbresténèbres 1939-1945"

    Elle est visible jusqu'au 5 janvier 2020 et  partira pour Düsseldorf ensuite.

    L'artiste dont la nationalité française fut refusée  choisit pourtant  de rester dans l'hexagone à Paris sous  l'Occupation.

    Le conflit en cours se ressent autour de ses représentations animales: crânes de moutons, de taureaux, écorchés, chat prédateur inquiétant dans son acte de dévoreur d'oiseau.

    Les visages de femme  n'en sont plus, décomposés. (Mais pour des motifs probablement autobiographiques: il se partage toujours entre plusieurs compagnes ??)

    Pour la première fois est installée une thématique Picasso  autour de la Deuxième Guerre Mondiale.

    Le parcours Picasso est chronologique. Il part de Royan et la "drôle de guerre".

    Certaines toiles proviennent du Musée National Picasso, du Centre Pompidou, du Kunstsammlung Düsseldorf, 

    Ces oeuvres  renvoient  une atmosphère délétère , de souffrance, de peur.

    Sentiment de mort omniprésent. Celle d'un pays sous la coupe de l'oppression nazie.

    Béatrice Joyeux-Prunel de l'université de Genève (UNIGE), donnera une conférence le 22 novembre prochain dans le cadre de la thématique Art et Résistance  intitulée: " Le camarade Picasso au carrefour des cultures de résistances".

    Une thématique qui n'est pas non plus  un hasard sur les bords de l'Isère. Grenoble compte en effet  un Musée de la Résistance et de la Déportation.

    Il y a  peu de queues d'attente contrairement à la moindre expo parisienne (pénible pour accéder)               A voir !

                                                                     Sylvie Neidinger

    Musée de Grenoble Expo Picasso.

    #picasso,#grenoble,musée de grenoble,dora mar,période de guerre,#france,#espagne,peonture,cubisme,surréalisme,ténèbres

  • 50 ans des JO de Grenoble: important programme nostalgique dont une "course des légendes"

    Grosse agitation entre  Belledonne,  Vercors et Chartreuse...

    Alors que les Jeux Olympiques d'hiver 2018 vont ouvrir à Pyeiongchang en Corée du Sud  le jeudi 8 février prochain, la France-et surtout Grenoble !-entrent en commémoration de  ses Jeux de 1968. 

    Ce pays adore commémorer....surtout quand les souvenirs sont positifs.

    Du ciment social en béton ( inventé il y a 200 ans, autre commémoration par l'ingénieur Louis Vicat!)

    En l'occurrence, ils sont carrément sportivement mythiques dans l'inconscient collectif, avec les médailles d'or des Killy, Goitschel etc.#grenoble,course des légendes,1968 année myhtique,#blogneidinger,#chamrousse; #jo1968,killy,goitschel,commémorations

    Pour une année , 1968, mythique elle aussi.

      Le demi-siècle des JO de Grenoble va être fêté en grandes pompes.

    Avec tout un programme et un ...agenda long comme celui de Corée !

    Cela commence par une course dite "des légendes" à Chamrousse évidemment.

    (source:  Place Grenet)"Théâtre des épreuves de ski alpin lors des Jeux olympiques de 1968, Chamrousse organise mardi 23 janvier 2018, à 15 heures, la “Course des légendes”. Un événement qui s’inscrit dans le cadre des célébrations des 50 ans des JO de Grenoble.Il s’agit d’un slalom parallèle par équipes, non chronométré, sur la piste de l’Aiguille. Il réunira des champions olympiques français et étrangers de plusieurs générations dans toutes les disciplines du ski alpin. Les médaillés de 68, comme Marielle Goitschel, sont attendus. Au total, plus de 200 champions ont été invités."

     

             AU PROGRAMME EGALEMENT UN SPECTACLE  EN PREMIERE MONDIALE PROJETE SUR 10 000M2 DE SURFACE

     

    "Cette journée rendra également hommage à ceux qui ont imaginé et construit la montagne actuelle. À 17 h 15, ce sera ainsi la première du spectacle monumental contant l’histoire du ski et de la montagne française. Une première mondiale avec 10 000 m² de surface de projection sur neige."

    Même celui qui avait allumé la flamme, Alain Calmat est de la partie pour se souvenir. Concrètement la flamme va être rallumée entre le Village Olympique et l'Anneau de vitesse !

    Grenoble possède toujours son quartier bâti nommé Jeux Olympique, l'ancien village qui n'a pas très bien vieilli. Et bien d'autres bâtiments construits pour l'occasion au delà des infrastructures sportives

    On apprend même que l'armée avait  prêté main forte pour finir tout à temps!

    Il serait intéressant dans ce concert mémoriel à tout va d'entendre le point de vue urbanistique pour comprendre comment les Jeux ont modifié profondément la ville, ce qui en reste 50 ans plus tard.  Comment cela a mal ou bien vieilli. L'usage immodéré du béton qui commence..

    Le souvenir visiblement n'a pas pris une ride, vu l'ampleur des festivités mémorielles. Tout y passe même les galettes des rois dont la fève était souvenir !

                                                                                     Sylvie Neidinger

     

     

     

    http://www.actumontagne.com/culture/les-jo-de-1968-de-z-villard-de-lans_13863

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/grenoble-1968-chantier-titanesque-jo-1401503.html

    Théâtre des épreuves de ski alpin lors des Jeux olympiques de 1968, Chamrousse organise mardi 23 janvier 2018, à 15 heures, la “Course des légendes”. Un événement qui s’inscrit dans le cadre des célébrations des 50 ans des JO de Grenoble. Il s’agit d’un slalom parallèle par équipes, non chronométré, sur la piste de l’Aiguille. Il réunira des champions olympiques français et étrangers de plusieurs générations dans toutes les disciplines du ski alpin. Les médaillés de 68, comme Marielle Goitschel, sont attendus. Au total, plus de 200 champions ont été invités.

    Source : article AGENDA | Course des légendes à Chamrousse pour les 50 ans des JO de Grenoble - Place Gre'net
    Théâtre des épreuves de ski alpin lors des Jeux olympiques de 1968, Chamrousse organise mardi 23 janvier 2018, à 15 heures, la “Course des légendes”. Un événement qui s’inscrit dans le cadre des célébrations des 50 ans des JO de Grenoble. Il s’agit d’un slalom parallèle par équipes, non chronométré, sur la piste de l’Aiguille. Il réunira des champions olympiques français et étrangers de plusieurs générations dans toutes les disciplines du ski alpin. Les médaillés de 68, comme Marielle Goitschel, sont attendus. Au total, plus de 200 champions ont été invités.

    Source : article AGENDA | Course des légendes à Chamrousse pour les 50 ans des JO de Grenoble - Place Gre'net