#geneve

  • Les Gilets Jaunes manifestent Place des Nations, devant l'ONU à Genève

    Imprimer

    Régulièrement,  la place des Nations et sa célèbre "broken chair" du fribourgeois  Daniel Berset (1997) accueille les revendications de "peuples de la terre"  les plus exposés aux injustices,  de minorités le souvent oubliées, de conflits en cours.

    La chaise au pied explosé -symbole des dégâts commis par les mines antipersonnelles- en voit passer et de toutes les couleurs.gilets jaunes geneve.PNG

    Aujourd'hui...le jaune!.

    Celui des #GiletsJaunes venus de France !!!

    Revendications sur les panneaux : "France, pays de la répression des droits de l'homme".

    Et contre l'arme LBD de fabrication suisse.

    On n'avait pas l'habitude de cette terminologie à propos de l'Hexagone qui se vit comme patrie des droits de l'homme.

    Un millier de manifestants sous le soleil de Genève en   ce mercredi 20 février 2019, trois mois après le début de la contestation.

    Ils viennent  des pays de  Savoie voisine mais aussi du Vaucluse et autres.

    Leurs avocats saisissent un rapporteur de l'ONU sur l'usage de la LBD.

     

                                                                 Sylvie Neidinger

     

                                                     overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

  • De l'eau dans le gaz à Genève

    Imprimer

    Pétillante !  Reportage  sur Genève et l'eau. Pas celle du lac ni du jet.GV3.PNG

    Sur l'eau minérale gazeuse artificielle inventée au XVIIIème en Vieille Ville.

    gv 6.PNGL'historien des sciences René Sigist témoigne dans un documentaire format court (7 minutes) très synthétique, informatif, diffusé sur Arte (programme Invitation au voyage).

    Le doc est visible en replay disponible sur le long terme:

     https://www.arte.tv/fr/videos/087622-000-A/a-geneve-il-y-a-de-l-eau-dans-le-gaz/

    L'histoire de cette eau gazeuse artificielle est somme tout méconnue. Au coeur de l'invention, un certain Johann  Jakob Schweppe -venu de son Allemagne pour l'horlogerie- va se piquer de chimie, science fort à la mode en ce  milieu du  XVIIIème siècle. 

    Lire ici un Historique des recherches sur l'eau gazéifiée artificiellement  par des pharmaciens le plus souvent. (Logique !) Il évoque  la "Machine de Genève"également.

    schweppe.PNGA l'observation des eaux naturelles type eau de Seltz, il va réussir avec William Belcombe  et surtout avec le pharmacien d'origine hollandaise Henri-Albert Gosse  (qui  invente le procéd ) à gazéifier, récolter le gaz, résoudre les problèmes de  pression. La forme ovoîde du verre sera suggérée.

    Une véritable production (50 000 bouteilles par an) a lieu aux  bords de Rhône.

    L'individu va ensuite commercialiser son invention en Grande-Bretagne où ce n'est pas l'oxygène qui attire mais le sodium pour d'autres boissons. D'où le nom ...soda.

    Schweppe vendra sa start up en 1798 qui deviendra la firme Schweppes, forte de son fameux Indian Tonic que les soldats britanniques réclament au retour des Indes  pour couper leur gin ou...cognac. Ce qui éloigne le breuvage du ...médicament !

    A Genève place du Four de Bourg on peut commander en terrasse l'eau avec petites ou grosses bulles. Tout un art.

                                                             Sylvie Neidinger

     

     

     

    GV eau gaz 2.PNG

     crédit image capture docu Arte.

  • Participer à l'enquête suisse sur la géoinformation

    Imprimer

    Le SITG (République de Genève) dans un communiqué, signale le sondage actuellement mené à l'échelon suisse sur la géolocalisation.

    Si vous vous sentez concernés par le territoire genevois (et +) à la carte.... L'enquête  se déroule jusqu'au 25 janvier 2019.

                                                                Sylvie Neidinger

    https://findmind.ch/c/StrategieGeoinformationSuisse

    #genève,#sitg,#suisse,enquête,sondage,géomatique

    geo info.PNG

  • Des Gilets Jaunes....suisses!

    Imprimer

    Il y eut bien une manifestation à Berne le 5 janvier dernier. Mais une vingtaine de personnes seulement. (voir site suisse Konbini"On veut des thunes en attendant l'anarchisme"dit une de leurs banderoles;

    On se pince. Les anars en Suisse????

    Au moins est-ce bon enfant car ici ils disent "attendre"(les calendes grecques de la prise de pouvoir anar en Suisse..??.) alors que les adeptes de l'anarchie à Paris font dans la guérilla urbaine directe. Ils "veulent" des "thunes"... Mais ne disent pas comment! (travailler?dons? allocations? faire sauter les coffres des banques?souscription?...)gj suisses.PNG

    Les #GJ suisses ont un site dédié.

    On relit ici le témoignage d'une blogueuse TDG qui

    annonce les évènements  #GJ suisse.

    Intéressant, Mme Herzog fait partie des -très rares- suisses gilets jaunes.Parmi les premiers.

    Elle évoque en effet son action #GJ à trois personnes (TROIS!) dans la gare de Lausanne le 29 décembre dernier  "Dans le hall central de la gare de Lausanne, vers 13h30 ce samedi 29 décembre, nous étions trois Gilets Jaunes !!! Très rapidement un employé CFF portant lui aussi un gilet jaune, mais pour son travail, nous a abordé pour savoir ce que nous faisions. Mme X lui a montré le texte qu'elle avait fixé sur son gilet, dans son dos. L'homme est parti, mais il est resté dans le hall.
    Quelques minutes plus tard 2 agents de sécurité des CFF, portant des gilets jaunes ..., sont arrivés pour nous demander de quitter le hall de la gare (propriété des CFF) et nous avons discuté avec l'un d'eux. Pendant ce temps l'autre est allé avertir la police des CFF.
    Deux policiers CFF, portant aussi des gilets jaunes ..., sont alors intervenus pour nous faire quitter le hall en prétendant que nous faisions une manifestation ! Ce qui n'était pas le cas, car nous étions trois ! Et que nous faisions des revendications. Pourtant, ce n'était pas non plus le cas, car nous discutions ensemble, les trois, sans aborder les passants.
    Nous avons accepté de sortir de la gare ce qui ne les a pas empêchés de prendre notre identité. Sous prétexte que l'un avait un badge "Oui pour la Monnaie pleine" sur son chapeau de père Noël. Et l'autre un tract dans le dos. Mais moi, qui n'avais qu'un simple gilet jaune sans aucun texte, j'ai aussi dû donner mon identité et mon adresse. Pourquoi ?"

    La lecture des très savoureux commentaires  POUR et CONTRE au bas de son article permet de comprendre de l'intérieur ces #GJ suisses.

    Le mouvement helvète se présente comme pacifique. La blogueuse répond à un commentaire qui souligne l'absence de revendications claires de #GJ suisse:"A Daniel Demierre: Sachez que de très nombreuses personnes peuvent faire partie des Gilets Jaunes de Suisse pour des motivations très différentes telles que: loyers exorbitants, primes d'assurance maladie lamal exorbitantes, salaires trop bas pour certains, retraites ne permettant pas de vivre, pouvoir judiciaire qui n'applique pas les lois, fonctionnaires réalisant des abus d'autorité, etc, etc.
    Chaque Gilet Jaune a ses propres motivations et le fait de se rassembler, sans pilotage par un parti politique, est une chose nouvelle. Cela va probablement aussi permettre d'échanger des idées.
    Tous les rassemblements sont susceptibles d'être récupérés mais cela ne doit pas être une raison pour ne rien faire. Meilleures salutations.".

    Commentaire de " vaudois":qui relativise le besoin de cette antenne suisse des GJ :

    "De mon point de vue, c'est de l'arrogance, vu l'état de notre démocratie en Suisse, de vouloir s'approprier le mouvement des gilets jaunes:
    - RIC: fait;
    - décentralisation: fait;
    -baisse des impôts par rapport à la France: fait;
    - banque nationale indépendante de la BCE: fait;
    - banques cantonales pour soutenir les entreprises locales: fait;
    - salaire de + 1'500 euros: fait;
    - impôts sur la fortune: fait;
    - aides sociales/subsides généreux: fait;
    - prestations complémentaires pour les personnes âgées: fait;
    - ...Après, je peux comprendre qu'il y a d'autres mécontentements en Suisse, p. ex. les primes d'assurances maladie, mais cela n'a rien à voir avec le mouvement des gilets jaunes français. Attendez-vous dès lors à une forte réprobation... Cela revient à récupérer un mouvement contre les famines dans le monde pour demander la baisse du caviar en Suisse pour le 31..."

    Géo enclenche autour du caviar "Cela revient à récupérer un mouvement contre les famines dans le monde pour demander la baisse du caviar en Suisse pour le 31..."
    Excellent. Cela fait aussi penser à ces espèces d'ongéistes qui nous demandent d'économiser l'eau pour que les gens du Sahel souffrent moins de la sécheresse...

    Herzog de répondre:

    A Vaudois et à Géo: Figurez-vous qu'en Suisse tout le monde ne peut pas s'offrir du caviar le 31 décembre ! Votre réflexion correspond à l'image que les politiciens (dont la gauche caviar ...) et les Autorités font circuler à l'étranger pour faire croire au monde entier que la Suisse est un paradis. Mais alors, pourquoi le taux de suicides est-il si élevé dans ce paradis ???

    Écrit par : M.A. | 30/12/2018

    A Mme Herzog : Il existe un règlement CFF qui précise à son article 9 que "toute manifestation est interdite" sans autorisation comme faire de la publicité, mendier, etc... Ces policiers n'ont nullement enfreint le règlement, ils ont uniquement fait leur travail comme l'a écrit "Vaudois" ci-dessus !Il existe aussi dans chaque ville des règlements de police et en cas d'infraction ou de non respect de la propriété publique, la personne prise en flagrant délit peut être dénoncée à la Préfecture en ce qui concerne le canton de Vaud

    ....

    Bon on laisse le lecteur suivre le débat #GJ suisses sur les commentaires du site de Mme Herzog. En notant au passage combien les BLOGS de la Tribune de Genève participent au débat quel qu'il soit.

    Par ailleurs  les parlementaires suisses sont assez inquiets de la situation française

    Surtout étonnant : à quel point la démocratie suisse (les réferendums..) intéresse les gilets jaunes français qui n'en peuvent plus de la verticalité structurelle de la Vème république rendant le président un monarque, certes républicain mais peu démocrate au finaL

    Tout "tombe" du haut ....comme le fameux 80 km/h décrété brutalement.

                                                                                          Sylvie Neidinger.

     

    konbini.PNG

     #GJ suisse à Berne le 5 janvier photo sur Konbini

                                   overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

  • Numérisation du fichier des "Communes réunies" (1599-1798) terminée

    Imprimer

    Les Archives de l'Etat de Genève signalent à ceux que la généalogie intéresse la numérisation complète du fichier "Communes réunies" allant de 1599 à 1798.

    Soit 76 000 fiches... réunies  sur la base Adhémar.

    De quoi aller à la "chasse" aux ancêtres tranquillement depuis son salon si ces lieux vous concernent...

     Ce fichier, réalisé dans les années 1950, permet de retrouver une naissance, un mariage ou un décès ayant eu lieu aux XVIIe et XVIIIe siècles (1599-1798) dans les "communes réunies"..

    Au fait que signifie ce terme?

    Il s'agit de territoires de confession catholique cédés à Genève par la France en 1815 et par le Royaume de Sardaigne en 1816.

    Précisions et listing dans le dictionnaire historique de la Suisse: une notice établie par l'historien Paul Guichonnet :

    "On appelle "communes réunies" les territoires de confession catholique cédés à Genève (désormais confessionnellement mixte) par la France dans le Pays de Gex et par le Piémont-Sardaigne en Savoie; ces cessions devaient "arrondir" le nouveau canton, en reliant à la ville les mandements de Jussy et de Peney-Satigny et en le soudant au reste de la Confédération. Après de longues et difficiles tractations, menées par Charles Pictet de Rochemont, Genève reçut de la France au second traité de Paris(20 novembre 1815) tout ou partie des communes de Versoix, Collex-Bossy, Le Grand-Saconnex, Pregny, Vernier et Meyrin (49,3 km2 et 3343 habitants). Par le traité de Turin (16 mars 1816), Victor-Emmanuel Ier, roi de Sardaigne, cédait tout ou partie d'Avusy, Laconnex, Soral, Perly-Certoux, Plan-les-Ouates, Bernex, Aire-la-Ville, Onex, Confignon, Lancy, Bardonnex, Compesières, Troinex, Veyrier, Chêne-Thônex, Puplinge, Presinge, Choulex, Meinier, Collonge-Bellerive, Corsier, Hermance, Anières et Carouge (108,8 km2 et 12 700 habitants)."

                                                                              Sylvie Neidinger


    Bibliographie
    – P. Guichonnet, P. Waeber, Genève et les Communes réunies, 1991

    fichier communes réunies,généalogue,archives de l'etat de genève,#genève,pierre guichonnet

     

                                    RUBRIQUE GENEVE SHAG

     

  • Promenade Rousseau, Genève

    Imprimer

    Alors que ses locaux sont en rénovation, la Maison de Rousseau et de la Littérature rappelle l'existence d'un circuit "promenade" élaborée à la découverte des lieux de sa vie MRL.PNG dans la ville natale de "Jean-Jacques" .

    Les futures éditions seront en 2019 désormais.

     "De sa maison natale en Vieille-Ville, à Coutance où Jean-Jacques Rousseau a vécu dans l’atelier d’horlogerie de son père, en passant par la Treille, l’Eglise Saint-Germain et la Résidence de France, vous irez à la place de Saint-Gervais, lieu de la fameuse fête de la Lettre à d’Alembert, à la rue des Etuves, où Jean-Jacques est devenu apprenti graveur. Ensuite, direction l’Ile Rousseau, aussi haïe qu’admirée, pour poursuivre vers le Perron, théâtre d’un sanglant conflit qui a marqué Rousseau; Saint-Pierre et à l’Hôtel-de-Ville, où l’Emile et Du Contrat social ont été condamnés et publiquement brûlés par le gouvernement patricien.
    Partout plane l’ombre d’un géant de la littérature et de la pensée universelle. Rousseau a follement aimé sa ville natale et l’a donnée au monde en modèle ;  elle l’a déçu et il l’a reniée par deux fois, mais, fortement marqué par elle, il l’a influencée de manière décisive. On a longtemps dit "Genève cité de Rousseau" autant que de Calvin"

    Je rappelle ici l'article du blog Neidinger rédigé pour le Bicentaire  Rousseau.

    Banquet républicain à Genève. Lettre à Rousseau, premier Indigné.

                                                                                                         Sylvie Neidinger

  • Le LIBAN voit rouge contre le HCR à propos des réfugiés syriens!

    Imprimer

    Désormais, le personnel du HCR Liban doit se réfugier à Genève....

    Les autorités diplomatiques du pays ne décolèrent pas. Et refusent de délivrer tout visa à l'agence onusienne!

    Elles portent une lourde accusation d'ingérence active du Comité de l'ONU pour empêcher les syriens de rentrer chez eux.

    "Le divorce est consommé entre le Liban et les Nations unies. Jeudi 7 juin, le chef de la diplomatie libanaise Gebran Bassil avait été jusqu'à accuser le HCR d'« intimider » les réfugiés dans le but de les empêcher de rentrer chez eux."

    Une enquête auprès des réfugiés de Ersal (Bekaa) mène le Liban à cette  ferme mise en cause  : "le HCR "sème la terreur dans les esprits [des réfugiés] en invoquant le service militaire obligatoire, le risque sécuritaire, la question de logement et la suspension des aides de l'ONU" en cas de retour en Syrie."

    Terreur ? Diantre ! Les concernés onusiens ( dont la responsable Mireille Girard) s'en défendent évidemment...

    1,5 million de syriens au Liban pour une population libanaise d'environ quatre millions.

    Les réfugiés veulent quitter les camps, rentrer chez eux. C'est d'une logique extrême. Et l'agence de l'ONU s'en offusquerait? 

    Du coup....plus de visas pour le HCR!

                                                                         Sylvie Neidinger

    Synthèse sur l'Orient le Jour.

    Trois jours après, la décision de Bassil est confirmée

     

  • Webstory 2018 : écriture animale!

    Imprimer

    Hélèna Zanelli lance son concours d'ECRITURE 2018 en partenariat avec le Museum d'Histoire Naturelle de Genève .

    "Du mollusque au dragon, notre quotidien est peuplé d’animaux réels ou fictifs. L’animal fait partie de notre imaginaire, personnel et collectif. Il est présent sur nos blasons, dans la nature et dans nos maisons. Mythologies, métaphores, fables, romans, publicités… autant de domaines où l’animal représente ce que nous avons à exprimer. Et finalement, il est en nous.

    Alors, laissez-vous inspirer et écrivez!
    " Dit-elle.


    Règles du concours

    Le concours est ouvert aux auteurs francophones confirmés, comme aux amateurs d’écriture. Fiction ou réalité, les textes doivent être écrits sous la forme d’une nouvelle de 15'000 à 20'000 signes, espaces compris. Les conditions de participation sont à découvrir sur https://webstory.ch/Lire/Histoire/1206-concours-2018-animal/#1
    Date limite du concours: 30 septembre 2018.

    Soirée de remise des prix

    Les lauréats seront annoncés lors de la remise des prix le lundi soir 19 novembre 2018 au Muséum d’Histoire Naturelle de Genève, le partenaire de cette année.

    Le jury 2018

    Le jury est composé de personnalités romandes liées de près ou de loin au thème du concours!
    - Sabine DORMOND, Auteure, Présidente de l’Association Vaudoise des Ecrivains
    - Pascal MOESCHLER, Conservateur au Museum d’Histoire Naturelle de Genève en charge de la communication, directeur du centre des chauves-souris
    - EUGENE, Auteur, parolier, auteur dramatique, chroniqueur et nouvelliste vaudois
    - Lia ROSSO, Auteure, biologiste cellulaire, journaliste scientifique et Editrice (Rosso Editions)
    - Patricia TELLA, Auteure engagée dans la sauvegarde des tortues marines et de l'environnement.

    Le troisième livre en 2018

    Tous les deux ans, Webstory publie un livre avec les meilleures histoires des concours des deux années précédentes. Deux livres ont été édités en 2014 et 2016, grâce au précieux soutien de la Fondation Engelberts pour les arts et la culture. Un troisième recueil est prévu en 2018.
     
    Webstory: Histoire
    Webstory, la plateforme suisse romande d’écriture lancée en 2012 au Salon du livre de Genève a été répertoriée en 2013 par la Bibliothèque Nationale Suisse pour faire partie de la collection des Archives Web Suisse (e-Helvetica). Selon les statistiques, environ 5'800 pages sont lues tous les mois par des visiteurs virtuels qui viennent principalement de Genève, Paris, Zurich, Lausanne, Lyon et depuis peu, du continent africain.

      En fondant Webstory, la genevoise Hélena Zanelli a créé non seulement un site d’écriture dénicheurs de talents, mais aussi un terrain d’écriture expérimentale qui permet moult interactions entre écrivains et lecteurs, co-écriture, imagination, créativité…"                 (communiqué)

                                                                                                                            SN
     

  • Street Art N°11... rue du Vieux-Billard, 14. Genève

    Imprimer

    Le graph n'est pas récent. Bien installé dans le paysage genevois, au 14 rue du Vieux-Billard.IMG_8006.JPG

    L'oeuvre tient le coup. Respectée.

    Une façade signée  par l'artiste Joule de la Jonxion. Julien Champod ou Créative Joule.

    rue.GIFLe graph est remarquable. La forme suit la logique du fond.

    Le résultat  n'est pas une pièce rapportée, plaquée. Un mur dont on utiliserait juste la verticalité.

    L'oeuvre donne de la 3D, du relief à une façade basique. Par la technique la plus ancienne qui soit, le trompe l'oeil qui donne une illusion géométrique

    street art,#blogneidinger,julien champod,joue de la jonxion,artiste,14 rue vieux-billard,#genèveLa construction du 14 a son double au 12, immeuble voisin resté hors intervention.street art,#blogneidinger,julien champod,joue de la jonxion,artiste,14 rue vieux-billard,#genève

    Les deux façades se répondent en un duo, en duel entre le plein et le vide, le simple et le coloré, l'intervention d'artiste face au mur initial.

    Dialogue, rue Vieux-Billard entre le cimetière des Rois et Plainpalais.

    Le bâtiment graphé et celui resté  neutre forment un contraste visuellement très intéressant.

    Un peu plus loin, un tag  "politique" réclame aux banquiers de ne pas... toucher à ce quartier.  Bon je ne connais pas cette histoire. Difficile d'en parler...

    On se demande juste où est caché le...Vieux-Billard?

                                                                                       Sylvie Neidinger

     

    Le blog TDG  Planète Photo signale Lights, Geneva Graffiti, un nouveau magazine dédiés aux graphs' genevois.

    images @neidinger

    street art,#blogneidinger,julien champod,joue de la jonxion,artiste,14 rue vieux-billard,#genèvestreet art,#blogneidinger,julien champod,joue de la jonxion,artiste,14 rue vieux-billard,#genève

    street art,#blogneidinger,julien champod,joue de la jonxion,artiste,14 rue vieux-billard,#genève

     

                 RUBRIQUE MIROIR DE L'URBAIN STREET ART'

     

  • Piston ou réseau caché?

    Imprimer

    Conversation réelle vécue à quatre. L'un se plaint du côté "piston" pour trouver un job à Genève...Les trois autres (tous adeptes de LinkedIn comme par hasard)  d'une seule voix,  hurlent presque: "Non! Il faut dire Réseau!".

    Surprise.

    Chacun se regarde.

    Eclat de rire général !

    Car le "réseau caché" ne serait-il pas un nouvel habillage... linguistique -  digital quelquefois...-  pour dire la même chose que le ...vieux piston démodé de Papa?

    Piston de Papy aussi.

                                                                       Sylvie Neidinger

  • Escalade évoquée par le Connetable Lesdiguières avec les syndics de Genève

    Imprimer
    A l'heure des cérémonies de l'Escalade, qui remémorent entre autres, les hauts faits devenus légendaires (peut être un peu exagérés?) de deux femmes, la Mère Royaume , Dame Piaget pour lutter contre les assaillants savoyards
    ...j'ai retrouvé un nouvel éclairage historique de l'évènement aux pages  180-183 et suivantes du récent livre Lesdiguières prince des Alpes et connétable de France  (une somme historique éditée aux PUG) .gzal.JPG
     
    Stéphane Gal, spécialiste en histoire moderne (basé à Lyon et Grenoble)  a mis l'accent sur ce personnage protestant, dernier connétable de France (rôle militaire suprême )  trop méconnu au regard de son rôle historique.
     
    Dans sa  Correspondance avec les syndics de Genève,  François de Bonne  donne son expertise militaire sur l'épisode de l'Escalade.(NDLR éléments plus précis à venir)
     
    Il inspecte les défenses de Genève en septembre 1602, lors d'un retour de sa Seigneurie de Coppet.
    ( in  Actes et correspondances du Connétable de Lesdiguières, volume 1, p 439-440 entre autres.)
     
    L'universitaire-chercheur Stéphane Gal en bon historien donne la précision des sources et revient sur l'évènement..
     
    A découvrir: ce seigneur protestant qui a fortement marqué l'histoire du protestantisme en général, le dauphinois et  français en particulier [ce que la recherche scientifique redécouvre].
     
    Il  a toutefois abjuré vers la fin non pas pour Paris "qui vaudrait une messe" mais pour le poste de... Connétable, soit le ministre de la Défense de l'époque !
    Rousseau avait agi de la sorte, abjurer pour une femme.
    Ah le pouvoir ou les femmes font bien valser  têtes..
     
                                                                           Sylvie Neidinger
     

    "Issu de la petite noblesse du Champsaur, François de Bonne (1543 - 1626), duc de Lesdiguières, connaît une ascension fulgurante. Chef de guerre des protestants du Dauphiné au temps des guerres de Religion, il contribue à la toute fin du XVIe siècle à la pacification de la province et à l'application de l'édit de Nantes. Militaire, fin politique, proche d'Henri IV, il concentre les
    pouvoirs au début du XVIIe siècle tel un « prince » dans la capitale dauphinoise. Bâtisseur, il
    modifie considérablement la physionomie urbaine de Grenoble à cette époque. Sensible aux arts et aux lettres, il fait appel à des artistes français et étrangers pour ses propriétés dauphinoises et son hôtel particulier à Paris.

    Au soir d'une longue existence, il obtient en 1622, contre sa conversion au catholicisme, la charge suprême des armées avec le titre de connétable de France, dont il sera le dernier
    titulaire. Il laisse un patrimoine considérable à sa descendance, dont les premiers héritiers mâles jouissent du titre de duc de Lesdiguières."

     

    (Suite) L'édition 2017 de l'Escalade semble...rock'n roll :des incidents dans le défilé des collégiens

     

                                                                 Rubrique #Protestantisme

  • Bientot, la fureur de lire s'empare de Genève

    Imprimer

    Jeudi prochain 23 novembre commence la manifestation genevoise itinérante et gratuite qui va booster la fureur de vivre autour de ...la Fureur de lire.

                                                                                                     Sylvie Neidinger

    fureur de lire,#blogneidinger,#genéve

     

  • Genève 1850 aujourd'hui à... 12H!

    Imprimer

    A midi aujourd'hui la superbe maquette Magnin visible au Musée Tavel est disponible en version numérique 3D accessible à tous.

    geneve 1850.GIF

    Plongez dans la Genève réelle de 1850 !

    Merci au maquettiste Auguste Magnin du XIXème sicèle

    Merci aux genevois du XXIème siècle qui ont opéré sur le digital pour recréer Genève 3D.

    Se promener dans la VRAIE ville de 1850 !

    Une renaissance..... magique !

    Sylvie Neidinger

    http://www.geneve1850.ch/

    plan magnin,#genève,musée tavel,3d,rues,urbain,patrimoine.

      

    plan magnin,#genève,musée tavel,3d,rues,urbain,patrimoine.

                                 Rubrique#MiroirUrbain

     

     

                                          Rubrique #Protestantisme

  • Genferei historique: prise d'otage des "avionards", des "bagnolards" par.... deux marionnettes!

    Imprimer

    Aéroport international de Genève....

    C'est assez hallucinant de constater que la bonne ville de Genève a consacré trois jours à promener deux  marionnettes. Certes avec une foule de fans conquis.

      Mais en ayant bloqué la circulation du centre ville.

    Deux "Géants" ont à cette occasion produit des "dommages à population" tout autant que des " plaisirs à population".

    Les blogs s'indignent, à l'image de genevois en colère. Ici JF Mabut.

    John Goetelen, (blog'homme libre) semble avoir apprécié. Il  nuance tout de même  en citant le politicien Sylvain Thévoz qui aurait traité les conducteurs (légitimement mécontents) de "bagnolards" :

    Blog homme libre :"Sylvain Thévoz nomme les conducteurs et conductrices de manière discriminante et peu inclusive: les bagnolards. Bagnolards cela sonne comme queutard, viandard, bref des mots choisis pour leur amour universel planétaire. Au fond je me demande si, sous prétexte de poésie, Sylvain Thévoz n’a pas politisé l’affaire et profité de commettre un article discriminant et anti-bagnoles sur le dos des géantes."

    C'est assez incorrect de la part de ce monsieur  (Thévoz ) de s'en prendre ainsi avec moult  mépris   à ceux que  le blocage de la ville a  dérangé pour des motifs légitimes de retard, d'impossibilité d'honorer une invitation par manque de moyens de transport.

    ["Bagnolards" avec le suffixe négativant "-ard" que l'on retrouve aussi dans l'expression "conn-ards"....]

    TPG désorganisés, absence de trams ...

    Les dégâts vont bien au delà.

    Je connais des personnes qui ont RATE LEUR AVION.

    Combien dans ce cas ?? Seul l'aéroport en a les statistiques.

    Des handicapés n'ont pas pu se rendre à leur institution. Pas seulement les individus mais globalement  la vie économique en a pris un petit coup sur la cafetière.

    C'est assez hallucinant de voir que Genève, ville qui se veut internationale avec un aéroport international s'est  "s'auto-coincée",  grippée, pour motif "festifs" à vouloir imiter la tradition  nordiste des Géants. Surtout TROIS JOURS durant.

    JF Mabut signale sur son blog à juste titre le travail de sécurité autour de l'évènement. L'engagement de la police. Son coût  apparemment très important aussi.

    On ajoute son danger. Une foule concentrée  sur trois jours en pleine rue, en pleine période terroriste.

    La question majeure reste :" peut-on bloquer l'économie d'une ville, ses flux de circulation dont ceux indirectement  liés à un aéroport international (Cointrin)  durant TROIS jours pour motif culturel festif?"

    La réponse est assurément une genferei majeure, une genevoiserie... GEANTE !

                                                               

                                                         Sylvie Neidinger

  • Centenaire du Mur de la Réformation: l'expo et l'utopie

    Imprimer

    Genève est tout autant le Mur que le Jet d'eau....Voire plus.#genève,centenaire #tavel #mah,mur de la réformaton #protestantisme,utopie,parc des bastions,palais enard

    A l'occasion du centenaire du célèbre monument,125 pièces papier et photos surtout sont visibles au Musée Tavel .

    Une expo hautement intéressante avec les projets, contre projets...

    L'imagination part en visualisant ce que  ce monument aurait pu être; ce à quoi il a échappé... ses architectes, ses ingénieurs, les travaux.

    Un bémol toutefois non pas sur le contenu de l'expo mais sur le lieu.

    Autant j'adore Tavel pour ce qu'est Tavel. Autant ses sous-sols sombres, tortueux sont un peu la torture du visiteur.

    Certes les autorités culturelles genevoises ne pouvaient -financièrement- se permettre d'ouvrir le Rath pour accueillir les 125 éléments de  l'expo intitulée "Faire le Mur"...

                                     

     

     

        MON UTOPIE MUSEALE AUTOUR DU MUR DE LA REFORMATION

     

    #genève,centenaire #tavel #mah,mur de la réformaton #protestantisme,utopie,parc des bastions,palais enardDans une vision à 200% idéale, j'aimerais tellement que:

    1-Ces artefacts ne soient pas dispersés après le 29 octobre, date de fin de l'expo. Ou alors que ces documents qui doivent retourner vers  leurs propriétaires respectifs soient conservés ensemble  en fac-similés.

    2-Qu'ils soient logés ...près du Mur, DANS le parc des Bastions.

    OU?? Il semble que tout soit occupé (Unige, Palais Eynard...) Bon alors: reconstruire un petit pavillon???

    3- Ou, autre totale UTOPIE : creuser un sous-sol moderne sous le Palais Eynard (?)  ou sous la Bibliothèque (?) pour accueillir définitivement ces docs sur l'histoire du Mur de la Réformation in situ. Bon ....trop cher là aussi ?

    "Touristiquement" parlant, cela serait un plus.

    Mais les deniers publics  probablement trop mis à contribution.

     En attendant que certains rêves farfelus  ne prennent corps; qui sait....on ne peut que conseiller l'achat du catalogue d'expo qui explique tout !!

    C'est un morceau du Mur de la Réformation que l'on emporte avec soi et que l'on peut garder sans souci dans sa bibliothèque ! Lecture historique garantie passionnante.

     

                                                                                             Sylvie Neidinger

    #genève,centenaire #tavel #mah,mur de la réformaton #protestantisme,utopie,parc des bastions,palais enard

     

                                                       Rubrique#PeaudeMur

     

                                                    Rubrique #Protestantisme

  • A Genève, Le Ciel est toujours A Vendre.

    Imprimer

    Que des bonnes nouvelles pour le groupe rock genevois Ciel A Vendre en ce mois de juin.ciel a vendre.GIF

    Ce @blogneidinger   l'avait évoqué   dés ses prémices en février 2015 à l'occasion de leur premier clip.

     Ils proposent  désormais un vinyle complet (disque, CD, poster, carte postale)

    Le Ciel A Vendre a désormais " Les Pieds Dans Le Vide"....( avec majuscules svp)

    L'équilibre de ces musiciens  reste sympathiquement ....instable. Même pas peur !(du vide).

    L'édition est limitée à 100 exemplaires. Attention: collector !

    Et prochainement, le groupe  participera à l'expo Construire l'image qui se tiendra du 29 juin au 2 juillet à la galerie Ruine (Eaux Vives)

    (rue des Vollandes, 15)

    Cette expo est en hommage à tous les artistes qui  ont participé à la construction de l'identité et l'univers visuel du Groupe :"Entre 2014 et 2017, le groupe de rock Ciel A Vendre a sorti 3 singles, 1 album, 6 clips, et une websérie dérivée de l'album est en cours de production. Cela a nécessité des milliers de visuels - designs, photos, dessins, vidéos, animations 2D, maquillages, costumes, accessoires - qui furent imaginés, développés, produits... mais qui n'ont jamais été utilisés ou diffusés.

    Pour l'exposition CONSTRUIRE L'IMAGE, les directeurs artistiques de Ciel A Vendre ont fait une sélection des plus beaux visuels abandonnés, les exposent pour la 1ère fois et expliquent au visiteur, par le biais de notes, d'anecdotes, d'enregistrements et de vidéos, oeuvre après oeuvre, pour quelles raisons elle furent écartées. Cette exposition fait aussi la part belle aux costumes et aux accessoires de scène, ou utilisés dans des clips, et permet de découvrir ce qui se passe dans la tête des designers dans les phases de développement.


      Un groupe rock si jeune (à 3 ans, on parle à peine...)  et déjà en perspective  et rétrospective. Toujours cet auto-regard hyper maquillé...

     

                                                                       Sylvie Neidinger

     


    La chanson "Laisse Rome Laisse Bienne" est dispo à l'écoute sur https://www.ciel-a-vendre.com/

    ou alors you tube

    #genève,les pieds dans le vide,rock genevois,ciel a vendre

  • Genève: s'inscrire aux journées européennes des métiers d'art 2017

    Imprimer

    Dès le 31 mars prochain, les artisans genevois évoquent leur savoir-faire de bottier, sellier, tailleur de pierre, charpentier, staffeur etc.vv.PNG

    Attention !

    ...visites sur inscription.

                                  SN

     

     

     

     

     Programme:

    https://metiersdart.ch/fr_CH/jema/programme/jema-2017-geneve

     

    Des idées:



    La restauration de livres anciens à la Bibliothèque de Genève

    Une découverte familiale des coulisses du Muséum de Genève avec notamment la rencontre avec le taxidermiste

    L'atelier de maquettes de Jean-Michel Staudhammer, pour petits et grands

    Une visite en avant-première de la future exposition de la Fondation Baur "Une famille suisse à la conquête du céleste empire"

    L'atelier d'encadrement d'art de Belén Ferrier, situé dans le quartier des Bains

    Les coulisses du costume de scène avec les costumières de théâtre

    Une conférence animée par l'enlumineur Jean-Luc Leguay, l'un des derniers maîtres en la matière

    Rencontre avec Maggy Jacot, scénographe et costumière du prochain spectacle du Poche /GVE

    Visite thématique à travers les collections du Musée d'art et d'histoire

    Comment naît un projet d'exposition ? Découvrez les coulisses au Musée d'ethnographie de Genève

    Dans les coulisses de la boîte à rêve qu'est le Grand Théâtre de Genève

    c.PNG

  • Christian Goudineau sur les entrailles archéologiques gauloises de Saint-Pierre (Genève)

    Imprimer

    Trente ans de recherches ininterrompues sous la cathédrale Saint-Pierre (30, rien de moins....) aboutissent  à ce sous-sol archéologique  qui se visite et deux ouvrages synthétiques  expliquant cette fouille d'exception.

    Ils sont édités par la Société d'Histoire et d'Archéologie de Genève (SHAG).

    Le plus bel hommage à ce travail de titan mené par Charles Bonnet et les équipes pluridisciplinaires  se lit dans la préface de l'ouvrage n°1 "protohistoire", rédigée par le professeur Christian Goudineau:

     Ce spécialiste de la Gaule  succéda à Camille Jullian pour valoriser la période gauloise masquée par la relecture gréco-romaine du passé par le grand public.

    Il apprécie infiniment cette fouille genevoise:

    "Concilier restaurations et consolidations avec le désir d'explorer les entrailles
    archéologiques.Composer avec les contraintes tant administratives que matérielles. S'attirer des appuis assez puissants notamment auprès de l'opinion publique - pour que cet incroyable défi soit d'abord accepté puis encouragé, au point, trente ans après le début de l'opération, de paraître naturel de relever de l'évidence.(...) Un homme qui a su entraîner avec lui (...)

    Je n'insisterai pas sur les avancées méthodologiques (...) mais sur l'impression d'avoir participé au dévoilement d'une sorte de mystère. Lorsque nous fouillons des niveaux superposés couvrant une longue période (essentiellement lors d'opérations d'archéologie urbaine) nous mettons en évidence (....) qu'il y eut des superpositions d'édifices publics-notamment religieux, la chrétienté s'appropriant de hauts lieux du paganisme: Mais ici il y a davantage.

    Que ce site naturel dominant le lac et le cours du Rhône ait fait l'objet d'une occupation continue depuis l'époque gauloise (...) tout cela est passionnant mais non révolutionnaire.

    En revanche que, à chaque époque ait été préservé (...) un lieu de souvenir de nature funéraire, voilà qui fascine littéralement.

    Un héros fondateur dont la vénération traverse le temps  On évoque tant de mythes antiques ou des personnages hors du commun -souvent d'assurance divine-établissent une ville et lui donnent son nom."

    Qui est ce chef gaulois resté inconnu mais autour duquel tourne la structuration sacrée de la ville de Genève depuis sa fondation? 

    Goudineau  évoque ici cette incroyable superposition de la tombe du chef allobroge (période de la Tène) à l'origine du site.

    Sa dépouille est positionnée pile sous l'autel également lieu de la prestation de serment de l'Etat de Genève.

    La Genève moderne prête serment à l'aplomb du chef gaulois initial. 

    Fascinant effectivement. Mystèrieux, effectivement.

    Au moins Genève a-t-elle fait connaissance avec ...son fondateur par ses ossements.

    " L'archéologie est là pour informer, instruire mais aussi pour poser des questions"

    "Merci Charles" conclue le spécialiste.

    Chapeau bas d'un très grand scientifique spécialiste de la Gaule à son homologue  genevois tout aussi illustre.

    Ici pour la maîtrise d'un chantier complexe en milieu urbain par définition en milieu vivant.

                                                                                       Sylvie Neidinger

     

     

     

    charles bonnet,christian goudineau,gaulois,#genève,#shag,archéologie

     

                                                                   Rubrique #Protestantisme

     

  • Quatre tableaux suisses légués à la MAH

    Imprimer

    Aujourd'hui 23 février sont installés les tableaux légués et signés des plus grands peintres suisses.

    Des paysages dus à Ferdinand Holder (1853-1918) Cuno Amiet (1868-1961) Félix Vallotton (1865-1925)

    Aller leur rendre visite....en vrai !

                                                                Sylvie Neidinger

                                                     

     

    mah.JPG

    mah1.JPG

    mah4.JPG

    mah 8.JPG


  • Maison de la Paix, Genève, côté... moquette

    Imprimer

    Cette fois, la "peau de mur"  est une moquette !  (cf la rubrique Peau de Mur du blog, ici le 6ème article de la série)

    maison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquetteMais quel objet ! En fait une intégration complète sol/mur.

    Déroutant bouleversement des perspectives.....

    Le plasticien  viennois Peter Kloger (né en 1959 à Innsbruck) a dessiné à la Maison de la Paix de lamaison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquette Genève internationale ses alvéoles d'abeille au delà de la traditionnelle opposition de la verticale des cloisons face à l'horizontalité terrestre.

    Pour quelle symbolique ? Celle de cellules vivantes qui explosent en cas de conflit? D'une grille flexible qui se déforme, se tend? 3D ? Concave puis convexe ? Celle d'une présence/absence de la concorde comme le filet d'une prison variable ?

    LA PAIX ELASTIQUE

    maison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquette Le décor du revêtement de sol  devient alors pur élément architectural. Pièce unique fabriquée pour ce lieu.

    Magnifique expérience visuelle même si déstabilisante.

    Un champ de perspective totalement inédit. Mouvant...comme la paix qui n'est jamais gagnée éternellement ?

    Ces lignes mobiles déstabilisent physiquement l'équilibre du piéton qui traverse la "moquette-architecture"  tout comme l'irruption d'une guerre bouleverse tous les repères face au miel de la douceur de vivre toujours négociée, jamais acquise.

    Paix si fragile, jamais définitive...

    Le filet de l'agressivité pré-conflictuelle se tend, se tend, se déforme, menace de craquer en faucheuse mortelle si rien n'est fait pour arrêter l'escalade, notamment  si aucun organisme diplomatique telle la Maison de la Paix n'intervient.

    Bravo, l'artiste !

                                                                 Sylvie Neidinger

     

    *Autres oeuvres de Kluger à la Galerie Mezzanin, Vienne 2004

    *Le concept architectural de la Maison de la Paix

    *Suite : Inauguration officielle en octobre 2014

     

                                                      #PeaudeMur

    maison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquette

    maison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquetteCrédit images/ Sylvie Neidingermaison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquettemaison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquette