Pays-Surya

  • L'ancêtre syrienne de Notre-Dame de Paris à Qalb Lozeh, Vème siècle

    Imprimer

    Joyeuses Pâques !

    Architecture religieuse: les  échanges constants entre l'orient et l'occident au moyen-âge expliquent évidemment cette source architecturale de Notre-Dame de Paris.

    Qalb Lozeh : basilique paleo-chrétienne du V ème siècle sur la route de Saint-Simeon.

           Cet édifice aux deux beffrois   se situe dans  la zone au nord ouest, dans la zone d'Idleb, celle  que les islamistes rebelles- amis des occidentaux et armés par eux-  ont ravagée ! Syrie historique, épicentre du christianisme.

    Qalb Lozeh et les églises du nord ouest préfigurent l'art roman lui-même base du gothique.

    Notre-Dame, chef d'oeuvre majeur  gothique est  fort heureusement sauvée selon le ministère de la culture. Mais une longue restauration va s'engager.

                                                                            S Neidinger

     

    En  Syrie ravagée par la guerre,  l’ancêtre de Notre-Dame 

    (AFP par Figaro Immobilier ) Dans le Nord-Ouest syrien, cette église est un fleuron de l’architecture byzantine. Ses deux beffrois carrés encadrant une entrée arquée ont inspiré quelques siècles plus tard les bâtisseurs des cathédrales romanes et gothiques en Europe.Une entrée arquée flanquée de deux beffrois carrés, des corniches sculptées de fleurs et de croix, une nef qui a perdu sa voûte. Bien avant Notre-Dame de Paris, il y avait en Syrie une petite église du Ve siècle à l’architecture préfigurant celle de la célèbre cathédrale. Entourées par les maisons basses du village de Qalb Lozeh, dans le nord-ouest syrien, les ruines de l’église tiennent toujours debout malgré le conflit qui ravage le pays depuis 2011. Avec des pierres aux tons légèrement rosés, le bâtiment est considéré comme un fleuron de l’architecture byzantine, qui devait inspirer quelques siècles plus tard les bâtisseurs des cathédrales romanes et gothiques à travers l’Europe du Moyen-Age.

     

    ancetre notre dame.JPG«Il s’agit du premier exemple connu d’une façade à deux tours flanquant une entrée arquée très élaborée, précurseur de ce qui allait être connu comme le style roman», confirme Diana Darke, experte culturelle du Moyen-Orient. L’église de Qalb Lozeh fait partie d’une quarantaine de villages classés par l’Unesco au patrimoine mondial de l’Humanité. Ils «offrent un témoignage remarquable des modes de vie ruraux et villageois de l’Antiquité tardive et de l’époque byzantine», selon le site Internet de l’organisation. En 2013, avec les batailles qui déchirent la Syrie, ces villages seront inscrits sur la liste du patrimoine en péril.

    Pillages et destructions

    Comment une église en Syrie est-elle liée à Notre-Dame de Paris, un joyau de l’art gothique dont la construction a débuté au XIIème siècle? «Les marchands, les pèlerins et les moines se sont déplacés constamment entre cette région et l’Europe durant des siècles» explique Mme Darke. Qalb Lozeh était notamment une étape importante sur le chemin emprunté par les visiteurs se rendant à la basilique de Saint Siméon le Stylite, dans le nord de la Syrie, selon elle. «Ce n’est donc pas une surprise que les styles fassent leur chemin graduellement vers l’Europe, même avant les Croisés du XIIe siècle», ajoute l’experte.

    Tout au long du conflit syrien, plusieurs sites archéologiques ont souffert de pillages et de destructions. Palmyre, site antique de plus de 2.000 ans, mais aussi la vieille ville d’Alep, font notamment partie des sites classés en danger par l’Unesco et qui ont souffert. Qalb Lozeh se trouve dans la province d’Idleb, dominée par Hayat Tahrir al-Cham, organisation jihadiste créée par l’ex-branche syrienne d’Al-Qaïda. Lors d’une visite sur le terrain, l’historien syrien Fayez Kawsara pointe du doigt les arcs et les sculptures des frises et des corniches qui décorent l’église. «Celui qui étudie l’art gothique, en particulier les églises gothiques, constatera que ce style architectural a voyagé en Europe» depuis la Syrie, estime-t-il. «La principale preuve de cela c’est (...) la cathédrale de Notre-Dame», assure-t-il.

    L’église abandonnée, bien plus petite en taille que Notre-Dame, a perdu il y a très longtemps sa toiture. Sur les murs, des visiteurs des temps modernes ont griffonné des inscriptions. Les enfants du village en ont fait leur terrain de jeu, grimpant sur les fenêtres en arc. Le bâtiment n’a toutefois pas souffert du conflit. Mais Issam Ibrahim, qui vit à Qalb Lozeh, reconnaît que le site historique est négligé depuis le début du conflit. «Il n’était pas protégé», assure-t-il. «Ce sont les habitants du village qui ont décidé de se charger de sa protection». Wissam Mohammad, un autre habitant, vante la valeur du vestige architectural. «Pour nous, ce n’est pas juste un amoncellement de vieilles pierres», dit-il. «C’est un symbole de la culture syrienne». 

     

  • Scandale Notre-Dame-de-Paris:150 millions d'euros pour un système anti-incendie jamais trouvés

    Imprimer

    Désolée de l'acidité du jour. Mais ce blog aime à nommer un chat un chat en toute indépendance d'esprit. C'est sa marque de fabrique.

    Selon l'historien Didier Rykner, il manquait juste 150 millions d'euros pour installer un système anti-incendie dans la cathédrale parisienne. Il avait alerté. Argent jamais trouvé. On aurait pu éviter cela ! La colère de l'historien est palpable.

    Je pose ici une simple question. Combien a coûté pour la France l'inutile guerre de Syrie qui a même détruit des infrastructures urbaines par ses missiles, présence de navires au large, d'avions de chasse pour tirer?????

    Sous Sarkozy, Hollande et Macron il y eut , en France de l'argent pour des guerres extérieures erratiques, inutiles, ayant endommagé des quartiers urbains de pays tiers. 

    Coût de la guerre française  en Syrie: opération  Chammal seule: 360 millions. Surcoût non budgété globa:  800 millions d'euros. L'ensemble depuis 2011 s'évalue à plusieurs milliards  pour la seule Syrie. Coût exhorbitant des guerres de la France, inutiles de surcroît car  sans grand retour géostratégique.

    Il n'y avait pas en France 150 millions euros pour Notre-Dame de Paris, cathédrale médiévale dont les parties médiévales ont désormais totalement disparu. Pas d'assurance non plus.

    Dégoût....

                                                          Sylvie Neidinger

    Tweet du jour sur @SylvieNeidinger

    @SylvieNeidinger, #blogneidinger, notre-dame-de-paris,#paris,absence de système anti-incendie,syrie,missiles,#notre-dame

     L'ancêtre bizantine de Notre-Dame 

    https://immobilier.lefigaro.fr/article/dans-une-syrie-ravagee-par-la-guerre-decouvrez-l-ancetre-de-notre-dame_a2b5f70e-62bd-11e9-bcd4-4acccf2c010d/

  • Les occidentaux annoncent la fin (supposée) de l'EI... qu'ils ont contribué à installer!

    Imprimer

    Clap de fin, vraiment? 

    Trump, Macron....annoncent à coups  de trompettes médiatiques  la fin supposée de l'EI  ou Daesh (dawlé islamyé) ou Isis en anglais. 

    Victoire à Baghouz qu'ils s'attribuent, avec leurs alliés kurdes. 

    EI, Daech, Isis: autant d'acronymes pour une terrible réalité qui s'est installée sur les décombres de l'invasion américaine en Irak et ceux du conflit syrien importé  en 2011.

    Ces présidents se glorifient d'un bizarre succès.

    L'hyperbole prévaut. La guerre serait même gagnée par "André le français", selon un média hexagonal. 

    Or,

    1-Beaucoup des combattants de Daesh ou Etat islamique se sont "évaporés" dans la nature en novembre 2017. Le monde entier devant ses écrans les a vus, stupéfait,  quitter par colonnes la ville de Raqqa lors de sa chute. La coalition occidentale, les FDS  les  laissant partir par centaines avec armes et pick-ups. 250 combattants aguerris et les familles, en bus,  selon la BBC.

    La presse  ne pouvant masquer les images, évoqua sans ciller cette fuite organisée des jihadistes  de Daesh par les occidentaux.

    2- Moscou par la voix de son ministre Lavrov demanda vertement  en février 2018 à ce que les jihadistes issus de Daesh réinstallés autour de la base américaine de Al Tanf, évacuent ce nouveau  "trou noir"  . Ces  groupes  Daesh étant  alors  à l'offensive contre les forces gouvernementales.

    2'-Le camp de Al Hol reste une poudrière jihadiste.

    3-Le combat contre l'islamisme radical n'est pas du tout  terminé en ce 25 mars 2018. La province d' Idleb regorge actuellement de groupes du même moule idéologique issus d'Al Qaida qui s'y sont concentrés en provenance de ....partout.

    Dans cette zone frontalière avec la Turquie,  ils ne se nomment pas  Daech mais Al Nosra  (anciens protégés de Laurent Fabius, alors ministre des Affaires étrangères  de François Hollande) Ahrar Al Cham et autres....

    Une cinquantaine de factions en tout. Initialement armés par les occidentaux et pays arabes du golfe. (Arabie Saoudite, Qatar..). Il s'agit de ceux nommés "rebelles" par nos médias. Il nous  fallait même  lire "gentils rebelles" pour correspondre au film politiquement correct vendu sur nos écrans informationnels depuis le début du conflit syrien.

    En résumé, on constate un incroyable double jeu occidental autour de l'EI comme "variable", auquel s'ajoute une complexité, celle de la position instable des kurdes.

                                KURDES SYRIENS RECONNECTES A DAMAS

    Les occidentaux  ont tenté de créer par ce conflit - entre autres motifs- un Kurdistan nommé Rojava reliant l'est syrien au nord ouest irakien, projet captant ainsi ...les principales ressources pétrolières des deux pays.

    De nombreux kurdes pris au piège des annonces et défections  occidentales, des violences de cette guerre (génocide Yazidis..) n'entendent plus tant que cela quitter les pays en question: Syrie et Irak pour une hypothétique autonomie. Une semi-autonomie en réalité. Un imbroglio à la  Kosovo.

     Exemple : il n'y  actuellement pas de tribunal digne de ce nom pour juger les jihadistes occidentaux dans la zone.

    Logique: la zone kurde n'est pas un Etat!

    Plutôt que se voir écrasés par la Turquie, ils négocient actuellement leurs  bonnes relations avec... Damas.

    A Khamichlé, ville du gouvernorat de Hassaké, les familles préfèrent encore envoyer leur enfants dans les écoles gouvernementales plutôt que les nouvelles structures strictement kurdes.

    Le Kurdistan ne  trouve pas ses marques dans son environnement géographique et historique. Coincés par les puissances frontalières, ils n'entendent pas ce redécoupage prôné par les occidentaux pour leurs propres intérêts géostratégiques.

    La guerre en Syrie est  un échec au final pour la coalition.

    Leur prise de possession indirecte des zones pétrolières et leur exploitation, sous couvert de Rojava poserait un sérieux problème de légalité.

    Surtout à partir du moment où le régime de Damas n'a pas cédé contrairement aux plans et  désirs occidentaux.

    Contrairement aux compromissions avec les groupes islamistes radicaux, de quelque nature que ce soit.

                                                                                      Sylvie Neidinger 

  • "Dubliner" (néologisme) c'est renvoyer le migrant aux...calendes grecques!

    Imprimer

    Vocabularia. Surprise d’entendre de plus en plus dans les bouches administratives et politiques, à propos d’un migrant, ce verbe  nouveau : « dubliner »  Et  il se conjugue !

     Par exemple : l’individu est  dubliné.

    (La presse n’ose pas encore trop se lancer à utiliser ce terme)

    Conjugaison: je dubline,  qu’il dubliné, que vous  dublinassiez, qu'ils eusses dubliné....

    Surtout, au mode impératif :l'ordre de dubliner!

    Si on ajoute la dernière lubie à la mode, l’écriture inclusive, on  arrive à  ce résultat « les migrant-es dublinent. »

    La  conjugaison au participe passé  est évidemment largement  préférée « il-elle est dublinée » Car par cette forme passive,  on évite de chercher qui est à la source de l’action. Personne ne sait qui dubline qui puisque avec le participe passé (il est dubliné) on ne cherche plus qui fait quoi, qui a fait quoi. On constate juste le résultat qui seul intéresse la dite personne (homme femme ou enfant peu importe)

     Un verbe soigneusement conjugué au passé pour bien signifier que cela n’est pas futur. Dire  « c’est un dubliné »  vous pose son homme/femme/enfant dans l’espace -temps...du refoulé.

    A vous le « retourner à l’envoyeur » (= expression à 100% synonyme de dubliner ) Autre synonyme possible : « renvoyer  à l’expéditeur »

    Dubliner pour mieux  les faire se débiner.

     

     PAUVRE VILLE DE DUBLIN !

     Constat de vocabulaire.  Les cités qui ont donné leur nom à un événement sont marquées au fer rouge.

    Oslo ?... Des accords de paix rapidement torpillés (oublié  le musée des navires vikings !)

    Nuremberg ? «LE» procès (pas sa fontaine baroque, la  schöne brunnen)

    Lausanne, Sèvres et les dits Traités liés.

    Paris ? Pas la tour Eiffel mais les accord climatiques.

    Votre ville offre le gîte et le couvert à un événement ?  Et hop vous voilà marqué à vie côté expression, image. Indélébile.

    Je ne vous dis pas Schengen, petit village paisible du Luxembourg.

    Dublin a fait très fort, dans le genre. Plus que les autres.

    Pas la cathédrale Saint Patrick mais carrément du lourd, genre : Règlement Dublin II puis  Règlement Dublin III.

     La ville ne savait pas à quelle sauce lexicale  elle allait être mangée...

    Elle  gagne le pompon puisque désormais Dublin se …conjugue !

     

     LE PéCHé... GéOGRAPHIQUE DU SUD-EUROPEEN

    Les  migrants sont consciencieusement dublinés. A vous  débiner illico presto cet humain qui remonte l’hémisphère nord sans crier garde.

    L’UE s’est entendue en interne pour le retour après l’aller: le principe de l’accord européen dit de « Dublin »

    Une bizarre façon de régler le gravissime problème de cette migration massive.

    Car question:   le renvoyer Où le migrant ?

    Réponse simple. Dubliner c’est renvoyer  …aux calendes grecques !

    Ou calendes  italiennes voire espagnoles.

    Italie, Grèce, Espagne: ces portes d’entrée de l’UE.

    Ces contrées méditerranéennes commettent vis à vis des pays d’Europe du nord un péché permanent: le   péché... géographique!

    Car malgré  quelques millions d’années, la dérive des continents n’a pas encore trop éloigné l’Asie (mineure) et l’Afrique (très peuplée) de l’Europe...

    HYPOCRISIE STRUCTURELLE

    Remarque, il y a quelque temps  on parlait d'immigrés, d'émigrés. En 2018 on dit juste "migrant". Il ne faut tout de même pas trop s'avancer à le stabiliser quelque part,. Il se déplace physiquement. Il est en migration permanente..

     Autre synonyme de dubliner : jouer au ping-pong. Avec surtout  "pong" comme  trajet boomerang  plus que "ping".verbe dubliner,conjuguer:dubliner,#blogneidinger,#migrants,#italie,#sarkozy,#macron#salvini,#libye,#syrie,#dublin,#ue #europe

    Le débat européen ne porte donc plus  sur le fait de renvoyer son bougre  à l’envoyeur. C’est l'acquis majeur de la capitale irlandaise.

    Problème majeur du dublinage….Le retour Où ?

    Dans les pays d'origine sous réserve de leur bon fonctionnement??? Difficile à mettre en place. C'est pourtant relativement logique.

     Ce dimanche France et Espagne lors du mini sommet de Bruxelles vont proposer le système  des camps d'internement juste à l'arrivée des bateaux: pas du tout certain que les Italiens n'acceptent !!

     

     Le sud de l’Europe (Grèce et Italie) n’est pas à l’origine de la migration. Historiquement cela vient de plus loin.

     

    LIBYE DEZINGUEE

    Le libyen Kadhafi affirmait qu’il était un rempart contre l’immigration sub-saharienne à lui tout seul. Bon c’était un peu vrai. Khadafi avait  même demandé 5 milliards  pour mieux gérer l'immigration clandestine, demande accompagnée par l'Italie de Berlusconi.

    Personne n'a écouté en 2010/2011 ces DEUX pays voisins Italie et Libye.

     Qui eut la triste  idée de   dézinguer le rempart ? De zigouiller l’impétueux Mouhammar de Syrte en 2011?? Sarko et l'Otan.

     L’OTAN de l'opération Unified Protector et ses alliés dans le sillage du très impliqué Sarkozy, hyper  déterminé [....pour mieux cacher ses accointances financières reçues de Libye??]

    Sarko et de son inénarrable  BHL qui agitait alors les médias [celui qui se fait prendre en photo in situ chemise ouverte cheveux au vent pour les magazines people]

    Destabilisation de la Libye sous couvert de bizarres résolutions de l'ONU outrepassées donnant un caractère mi légal/ mi illégal aux opérations aux noms de code militaire: Harmattan(France) Ellamy(GB) Odyssey Dawn (US) Mobile (Canada)

    Italiens pas très chauds à l’époque de ce  grand remue ménage à leur flanc sud percé: ils l’avaient exprimé!

    PERSONNE en Europe n'a alors écouté l'Italie première concernée !

     La résolution de l'ONU fut dépassée.

    Les Russes et nombreux non alignés ont critiqué [non alignés...si on peut encore usiter de cette dénomination datée des années 50 et  de la conférence de Bandung]  .

    Les pays critques  ont toujours cette mise devant le fait accompli en travers de la gorge.  Tu  donnes la main au camp occidental et il te  prend le bras ! Tu  dis « couverture  aérienne de la Libye » et ils te bombardent les villes.

    Allez juridiquement râler sur la Crimée après cela....

    Les services secrets hexagonaux déterrent Kadhafi de sa cachette, lui font passer l'arme à gauche et laissent exposer sa dépouille  plus d'une semaine. Telle   une momie égyptienne au Louvre...mais sans l'opération de momification.

    CHAOS DE L'HIVER ARABE ET DE L'ULTRA SUD

    Le leader libyen  liquidé, la focalisation occidentale et alliés (Qatar, Arabie Saoudite, Turquie etc.) se tourne vers la Syrie en 2011. Volonté par les mêmes de déboulonner  à tout crin les états nationaliste arabes  issus des indépendances.

    Tripoli et le pays de Sham intéressent au plus haut point pour le dossier gaz+hydrocarbures et leur position géostratégique essentielle.

    Or le scénario a viré à l'aigre!

    Problème du XXIeme siècle pour les puissances: on ne peut même plus faire ses petites guerres tranquillou  comme au XXème sous la période coloniale, sous le mandat SDN.  

    Non maintenant, ils osent se déplacer ces bougres de natifs. Ils migrent. Ils utilisent whats' app  sur leur androïds. 

    Ils ne restent même plus parqués pendant des  mois voire des années sous des tentes, dans leurs camps de réfugiés, attendant l'aumône des ONG et de l'ONU....

     Résultat : beaucoup au proche-orient et dans l’ultra sud  ont décidé  de décamper. Suite aux déstabilisations politiques,  guerres (Irak Syrie Erythrée, Soudan, Nigeria ) et aussi pour motifs économiques.

    MAIS POUR ALLER Où AU FINAL ?

     Et cela a migré, migré…. Monté monté…en se jouant des frontières passées quelquefois sans papiers.

    Au point maintenant pour l’Europe de chercher à  Dubliner en masse, de  renvoyer à l’envoyeur. Mais où ?

    En résumé un dubliné  aujourd’hui doit se débiner rapido presto d’où il est arrivé. Refranchir la frontière. Mais pour aller où ?

    L'ITALIE EXEDée FAIT LA GUERRE AUX ONG

    L’Italie  gronde, n’en peut plus. Elle ne supporte  plus  ces navires d’ONG qui favorisent le "ping" du dublinage sans se soucier du "pong".

    Tel l’Aquarius d’une ONG...française en plus  (France qui ne partage pas le fardeau migratoire  avec l’Italie)

    Toutes  ONG accusées par l'italien Mateo  Salvini  d’offrir la logistique du trafic d’être humain.

    Les Italiens n’en peuvent plus. Leur pays devient le piège la nasse.Victime de dublinage sec.

    Et je t‘envoie mon  migrant par Vintimille et ils te le dublinent  en retour uu par Bardonncchia.

     En même temps Macron (appelé Manu désormais )  donne  de leçons de morale aux transalpins qui se rebiffent. Leçons sans rire. Sans voir la paille dans son œil il dénonce celle dans l’œil du voisin  Populo c’est les autres! (pourtant  cette rhétorique qu'il emploie  EST populiste)

    Les joutes verbales violentes continuent ce jour !

     Ils se méfient de lui, les italos. Bonaparte ils avaient peu apprécié la première fois …Une fois mais pas deux !

    Le joute verbale engagée est déplacée dans le pays de Dante Alighieri en raison de son arrogance selon eux.

    Tout de même Macron à juste titre reconnait que la destabilisation de la Libye fut une grave erreur.

     Quand l’histoire va-elle un jour établir la responsabilité des …dublineurs ? Des vrais.

    A commencer par la responsabilité gravissime et sans rire cette fois des  pays qui ont déstabilisé le proche-orient et la Libye.Dans le chaos de hiver arabe.

    Quelle dublinasserie....

                                                   Sylvie Neidinger

     

     

                      Plusieurs rubriques dont VOCABULARIA

    verbe dubliner,conjuguer:dubliner,#blogneidinger,#migrants,#italie,#sarkozy,#macron#salvini,#libye,#syrie,#dublin,#ue #europe

     

  • Le LIBAN voit rouge contre le HCR à propos des réfugiés syriens!

    Imprimer

    Désormais, le personnel du HCR Liban doit se réfugier à Genève....

    Les autorités diplomatiques du pays ne décolèrent pas. Et refusent de délivrer tout visa à l'agence onusienne!

    Elles portent une lourde accusation d'ingérence active du Comité de l'ONU pour empêcher les syriens de rentrer chez eux.

    "Le divorce est consommé entre le Liban et les Nations unies. Jeudi 7 juin, le chef de la diplomatie libanaise Gebran Bassil avait été jusqu'à accuser le HCR d'« intimider » les réfugiés dans le but de les empêcher de rentrer chez eux."

    Une enquête auprès des réfugiés de Ersal (Bekaa) mène le Liban à cette  ferme mise en cause  : "le HCR "sème la terreur dans les esprits [des réfugiés] en invoquant le service militaire obligatoire, le risque sécuritaire, la question de logement et la suspension des aides de l'ONU" en cas de retour en Syrie."

    Terreur ? Diantre ! Les concernés onusiens ( dont la responsable Mireille Girard) s'en défendent évidemment...

    1,5 million de syriens au Liban pour une population libanaise d'environ quatre millions.

    Les réfugiés veulent quitter les camps, rentrer chez eux. C'est d'une logique extrême. Et l'agence de l'ONU s'en offusquerait? 

    Du coup....plus de visas pour le HCR!

                                                                         Sylvie Neidinger

    Synthèse sur l'Orient le Jour.

    Trois jours après, la décision de Bassil est confirmée

     

  • N'est pas CHIRAC qui veut

    Imprimer

    La France reste membre du Conseil de sécurité, tout  comme le Royaume-Uni,  plus au titre de ce qu'elle fut que ce qu'elle est.

    Ces anciennes puissances coloniales devenues puissances moyennes  gardent toute leur place au sein des instances internationales en raison d'un passé d'expérience.

    Mais à trop en faire elles se dévalorisent.

    France et Royaume-Uni  viennent de se distinguer par une sortie hors du droit international: les récents bombardements type "cow-boy-gendarme du far-west" sur la Syrie.

    Theresa May et Emmanuel Macron en tapant ainsi hors des résolutions de l'ONU et en médiatisant à outrance ce coup d'épée dans l'eau  fragilisent la crédibilité juridique de leurs pays sur la scène internationale. 

    Macron n'est pas CHIRAC, loin s'en faut.

    Jacques Chirac fut le dernier véritable héritier de Charles de Gaulle. Lequel, après guerre a gentiment demandé aux américains de démanteler leurs bases installées dans l'hexagone. Et pris en compte la réalité multilatérale.

    L'époque était aux Indépendances. Syrie....premier  pays à clamer son indépendance juste après la 2ème guerre mondiale en 1945.

    Durant les années Chirac, la France a compté. Lorsque la France se place à égale distance entre tous, USA, Russie, Chine, elle compte dans le monde.

    Le discours de Villepin à l'ONU contre la guerre en Irak, brillant et applaudi était en fait la traduction des positions du Président Chirac.

    La vieille Europe ne voulait entrer dans cette prise de possession du moyen-orient par les américains, camouflée sous le casus belli fallacieux d'armes chimiques au supposé kurdistan irakien (se rappeler le ridicule de la fiole agitée à l'Onu par le général Powell comme preuve...)

     Bis repetita en Syrie. Même scénario, kurdes compris.

    Depuis l'invasion en Irak par les troupes US, le  proche-orient est à feu et à sang.

    Et l'Irak n'a pas suffi.

    Nicolas Sarkozy a plongé la Libye avec la même Bande des trois (USA+GB+France) dans un chaos anarchique, en outrepassant une résolution de l'ONU juste destinée à une exclusion aérienne. Modèle d'instrumentalisation déviante du droit.

    Bis repetita en Syrie avec les incidents qui démarrent en 2011 dans deux villes frontières..... François Hollande  envoya très tôt ses services secrets sur place et armé les jihadistes locaux (dont al nosra  soutenu à Marrakech par les célèbres paroles de Laurent Fabius en défense de ce groupe jihadiste "qaïdiste" , tous rebelles financés par Qatar, Arabie Saoudite pays amis de Sarkozy, Hollande etc.)

    Plus récent encore la protection dont a bénéficié Daesh à Rakka dont les troupes furent autorisées à ...évacuer par les occidentaux en double jeu.

    Macron vient de participer à des frappes illégales. Frappes de communication surtout...Il semble que les armements français aient eu du mal à envoyer les missiles ! Un raté à l'allumage.

    Le président  français fait plaisir à Donald Trump qui va le recevoir bientôt.

    L' ego démesuré d'Emmanuel Macron s'en trouve honoré.

    Et la place de la France dans le monde...diplomatique un peu plus ternie.

    N'est pas Chirac qui veut.

                                                             Sylvie Neidinger

     

     

    Rappel: l'existence de la Fondation CHIRAC  pour la PAIX

     

  • Syrie: violation du droit international par les anciennes puissances coloniales

    Imprimer

    Les anciennes puissances coloniales et la nouvelle (dite  néo-cons pour  néo-conservateurs avec le faucon John Bolton qui arrive à la Maison Blanche) vexées de voir les zones rebelles islamistes reprises viennent de frapper la Syrie.

    Pays de Sham qui  échappe  à leur  scénario dit de "prise de possession du pays" par le biais  des  groupes islamistes radicaux  liés à l'Arabie Saoudite, au Qatar, à la Turquie.

    Groupes rebelles dont Jaich el Islam, celui qui met en cage les individus femmes et enfants sur les places publiques.

    Les occidentaux ont  perdu la main sur le destin de la région. La persistance étant une donnée qu'ils n'avait pas intégré à leur scénario de départ en 2011.

    Les acteurs  du bombardement  du jour  se nomment "coalition internationale". Ils sont trois en fait. Dont deux , la France et le Royaume-Uni nostalgiques de leur période coloniale. Et les USA nostalgiques d'une Pax Americana mondiale qui ne fonctionne pas.

    Bis repetita. Aucune preuve n'a été apportée comme pour l'invasion de l'Irak par le président Bush, toujours  illégale au plan juridique.

    Du coup, les acteurs  commettent un acte de guerre  illégal au plan du droit  en dehors de l'ONU. Ils  viennent de procéder à des bombardements  comme un acte de communication. "Communication"pour peu de résultats selon Frédéric Pichon, géopolitologue spécialiste de la Syrie.

    Une goutte d'eau dans l'ensemble du conflit et dont plusieurs missiles semblent avoir été interceptés mais goutte d'eau qui se tient en dehors du droit international et a statut de facto d'acte de guerre.

    Rien n'a donc changé depuis le début du conflit. Voir  cet article de ...2011, 2013, 2014.

    Le printemps néo-colonial arabe

    La France a l'habitude de bombarder Damas

    Le printemps n'est pas arabe (2014)

    Très tôt, au démarrage du conflit, ce blog avait signalé le processus de prédation-découpage pour le gaz et le pétrole  de la Syrie et la captation territoriale par les occidentaux et leurs alliés islamistes.

    . Les russes prennent cet acte de ce  casus belli.

     Macron qui vantait le multilatéralisme apparaît versatile (en même temps) et fait entrer son pays dans la guerre. 

    Macron fait entrer la France dans le suivisme unilatéral qui est une rupture avec toute la politique française indépendante depuis De Gaulle. Quel intérêt?

    Certes la France est le troisième vendeur d'armes au monde  après les #USA et la #Russie. Armes qui tuent des milliers de civils. Au Yémen notamment.

     

                                                                Sylvie Neidinger

     

      Bombardement 1925

    La Syrie sous mandat français

    Incendie  de  Damas (photo d'époque collection particulière) .

    mandat français,bombardement,damas

     

  • Syrie, position illégale du gouvernement Macron sur le procès des jihadistes: pour éviter quoi?

    Imprimer

    Que faire des jihadistes actuellement  arrêtés sur le terrain en Syrie?

    La France ne souhaite pas le retour d'individus français ayant choisi le combat pour l'EI.

    Ils ont commis le pire mais sont porteurs de la nationalité. Le cas aigu concerne des femmes avec enfants*.

    En l'espèce, la décision ne devrait pas découler d'un choix politique mais du droit. Et devrait  respecter le droit international, ce qui n'est pas le cas ici.

    La réponse actuelle dans la bouche du porte-parole Griveaux est la suivante:

    "il a estimé jeudi qu'elles seraient jugées sur le lieu de leur capture «si les droits de la défense» étaient respectés lors d'un «procès équitable». Si "dans la partie kurde de la Syrie, dans le Kurdistan syrien", "il y a des institutions judiciaires qui sont en capacité d'assurer un procès équitable avec des droits de la défense assurés, elles seront jugées la bas"

    Marie Dosé, avocate d'une femme réclame un rapatriement en France pour faire face à la justice et évoque l'amateurisme du gouvernement Macron.

    "Je veux bien que les ressortissants français soient jugés par des Kurdes mais l'état kurde n'existe pas, le Kurdistan syrien n'existe pas", martèle l'avocate. "Je suis un peu surprise par cette improvisation. Emmanuel Macron avait décidé de faire du cas par cas, et je pense que le nom d'Émilie K. a fait peur et qu'on s'est dit 'marche arrière, elles seront jugées là où elles sont'. Mais on ne peut pas dire n'importe quoi", explique celle qui a écrit au président de la République pour demander le jugement de sa cliente sur le territoire français."

    Sur une radio, elle indique vouloir que la France organise le procès de ses concitoyens car c'est son histoire et ses échecs.

    Au delà du traitement judiciaire individuel se pose un problème majeur d'illégalité en droit international.

    Le gouvernement Macron évoque un "procès équitable local" qui est strictement impossible puisque la zone dont on parle, le nord est de la Syrie est occupé par les kurdes, soit par une chimère fabriquée par l'occident, un supposé kurdistan fruit de leur désir et intérêts, le  "rojava".

    Cette chimère dévoile au passage un des buts réels de la guerre en Syrie autour des ressources...

    La Syrie gouvernementale, celle qui est membre de l'ONU a officiellement demandé fin 2017 aux pays étrangers qui occupent son territoire, la Turquie, les Etats-Unis et alliés de quitter son territoire et de rendre ces territoires syriens.

    Son nord-est comme par hasard gazier, pétrolier et agricole est actuellement capté par une entité kurde que le gouvernement légal juridiquement parlant, ne reconnait évidemment pas.

    De facto, strictement aucun procès légal ne peut se tenir dans cette zone litigieuse!

    Dès lors la phrase de Griveaux et derrière, la position de la France lorsqu'elle suppose la possibilité d'un procès local la fait entrer dans une zone de non droit inhabituelle pour elle.

    Mais il ne s'agit pas que d' amateurisme. La France a un grand intérêt à une absence de procès sur son sol.

             QUE VEUT CACHER  LA FRANCE EN EVITANT LES PROCES ?

    Sa position floue laisse à penser que la France fait tout pour éviter les  procès de membres de Daech-Isis  sur son territoire.

    Pourquoi ?

    On peut dés lors légitimement se poser la question.

    Un procès va probablement décrypter au millimètre près  les années 2012/13 quand le gouvernement Hollande-Fabius a envoyé des armes en Syrie qui sont passées à l'état islamique, quand il a autorisé la sortie des mineurs du territoires sans autorisation parentale, les financements publics et surtout privés de Daech par les alliés du Golfe, les facilités de passage par la Turquie, les services secrets français et autres (britanniques ) sur place dès 2011 etc. Puis la  phase 2014/17.

    La Turquie et les USA ont également fourni des armes  aux groupes armés type EI et autres.

    Il a fallu  pour elle dans cet acte de  déstabilisation de la Syrie   soutenir sur le terrain tous ceux qui tapaient contre le gouvernement en place.

    Sans trop regarder de qui il s'agissait.

    Les médias se pressaient alors à Alep toujours dans le camp des rebelles islamistes alliés. Le monde  était repu de multiples  reportages où le cri jihadiste " allah akbar" était scandé en permanence. Sans que cela ne dérange personne ! Les snipers , ces lâches qui tirent dans le dos devenaient  alors des héros dans les reportages jiste parcequ'ils étaient classés "rebelles islamistes"....

    Ce, jusqu'aux premières paniques des assassinats de journalistes...

    Tout était fait à l'époque par le couple Hollande-Fabius pour faire sauter le dirigeant syrien Bachar el-Assad, quitte  pour la France à manger avec les terroristes coupeurs de têtes voire ce chef rebelle (donc ami...) mangeur de coeur foie humain frais en mai 2013 (oui véridique !)  mais avec une cuillère à très long manche juste pour que cela ne se remarque pas trop...

    Les procès des jihadistes français  actuellement arrêtés dans le territoire syrien illégitimement occupé par les kurdes seront des  procès pour l'Histoire. Histoire de l'occident qui tape fort sur la Syrie dès 2011 pour démembrer ce pays, sous couvert du prétexte du "printemps arabe".

    Les procès des français jihadistes, si ils se tiennent en France et respectent les droits de la défense vont éclairer sur  l'ambiguïté de la France très à la pointe  dans sa volonté de faire "sauter "la Libye puis la Syrie,  de complaire aux riches alliés du Golfe.

    Libye, Syrie, u hasard, deux  pays arabes nationalistes  laïcs et surtout pétro-gaziers.

     Ces procès vont éclairer  le rôle joué par la France ( et ses alliés..) en Syrie  dans l'installation de Daech-EI-ISIS  au delà de ses "amis rebelles islamistes" car la frontière des amitiés pro-jihadistes était alors  fort poreuse.

    La France fait tout actuellement pour éviter cet éclairage de l'Histoire sur une page qui va se révéler SOMBRE.

    Même après 2014 avec l'opération Chemmal pour officiellement contrer l'état islamique, les liens avec les combattants de Daesh par moment ont existé.

      LA COALITION A RAQQA PERMET EN OCTOBRE AUX TERRORISTES DE DAESH-ISIS DE FUIR EN COLONNE AVEC ARMES...POUR EVITER ARRESTATIONS ET PROCES.

     

    Pour éviter ce genre de procès qui allaient forcément  éclairer les accointances entre les occidentaux+alliés et les jihadistes de Daesh-Isis, les américains et la coalition  ont scandaleusement laisser filer de Raqqa une colonne  qui est partie s'évanouir "dans la nature".

    L'évacuation en octobre  d'une colonne avec de 500 combattants radicaux coupeurs de têtes environ avec leurs familles par accord avec la coalition a été bien documentée par la BBC.

    Cela fut ...époustouflant.

    Ceux la ne seront jamais jugés.

    Certains se retrouvent en Afghanistan.

    Mais pas seulement il se dit que d'autres viennent d'être incorporés par les  américains  dans  "l'armée syrienne nouvelle "crée il y a deux mois par les USA, après la prise de Raqqa. Force destinée à continuer à diviser la Syrie pour mieux la "prédater".

    L'info n'est pas hyper diffusée sur les médias occidentaux. Mais confirmée sur les médias russes et arabes.

    Toutefois le gouvernement Macron va un peu vite!

    "L'état kurdistan syrien" juridiquement et judiciairement conforme n'est encore que le fruit de son imagination, certes fertile.

     

                                                                             Sylvie Neidinger

     

    Autre position d'avocat stupéfait du flou juridique gouvernemental français

    *Concernant les enfants, les mineurs,  la Russie par exemple agit différemment. Elle  fait  actuellement  un  travail sur le terrain en Irak et en Syrie de recherche et identification (orphelinats, étude des pistes des signalements des familles,  réseaux sociaux) récupération et rapatriement. C'est une position totalement inverse.

                                                        

    *Cet article a vu juste.L'Etat français est attaqué au pénal pour réclamer un jugement sur place dans un kurdistan imaginaire piqué de la syrie

  • Expo Chrétiens d'Orient à l'Institut du Monde Arabe: malaise (1/2)

    Imprimer

    La visite de l'expo Chrétiens d'Orient à l'IMA (Paris)  qui s'annonçait "intéressante" a viré à l'aigre me concernant. paris,jean nouvel,expo chrétiens d'orient 2000 ans d'histoire,chrétiens arabes,maronites,arméniens,coptes,ptah,egypte,sadate,charbel,turquie,syriaques,chaldéens

    1- Elle fait cruellement ressentir un immense problème : il aura donc fallu attendre ...30 ans pour que l'Institut du monde arabe parle des chrétiens arabes!

    Le mode de fonctionnement de cette institution était au départ basé sur une contribution de divers pays arabes carrément réclamée par la France. Il ne fallait pas  froisser certains contributeurs?

    Un dparis,jean nouvel,expo chrétiens d'orient 2000 ans d'histoire,chrétiens arabes,maronites,arméniens,coptes,ptah,egypte,sadate,charbel,turquie,syriaques,chaldéensocument vidéo m'a particulièrement intéressée. L'extraordinaire exhumation filmée de la dépouille de Saint Charbel.

    (extraordinaire mais ô combien bizarre dans ce rapport à la mort!)  L'observateur plonge dans des scènes du registre de la dévotion absolue et de la croyance par une communauté qui littéralement sort une dépouille de sa tombe.

    D'autres pièces archéologiques (de la Syrie chrétienne, Jérusalem, Jordanie, Egypte, et des pays non arabes Arménie,  Turquie etc..) sont intéressantes.

    2- Cette expo qui se tient encore deux semaines jusqu'au 14 janvier attire les foules. Mais elle est située dans quelques pièces étroites et tortueuses. Laissant un sentiment d'étouffement.

    ...Petite colère de constater que ce bâtiment construit à neuf par Jean Nouvel sur un parvis, à coup de millions  n'a même pas prévu une salle d'expo digne de ce nom! L'architecte Nouvel  n'est pas en cause. Il a suivi un cahier des charges.

    Le visiteur qui ressort à l'air libre  dans cette.... immense cour /parvis/espace perdu, après avoir été coincé comme une sardine à l'expo, peut affirmer que quelque chose ne tourne pas rond dans le bâti.

    Pour comparer, à Genève, les expos au sous-sol du Musée Tavel sont à l'étroit. . Mais...le bâtiment date du moyen-âge. Ici, dans le Paris des années 80 on pouvait mieux construire avec autant de moyens...

    3-J'ai éprouvé au final une colère encore plus grande sur la situation ACTUELLE des chrétiens orientaux. C'est l'objet du prochain article.

                                                                                                     Sylvie Neidinger

     

     à suivre...

     

  • Terrorisme sur le parvis de St Charles avec le cri jihadiste

    Imprimer

    Exactement là où cet article de juillet évoquait les rencontres photographiques d'Arles décentralisées dans les gares, dont celle de St Charles et son parvis, les discussions impromptues, sympas,  autour des affiches.... un terroriste de l'idéologique mortifère a assassiné aujourd'hui  deux jeunes filles (17 ans, 20 ans) à Marseille en début d'après-midi de ce  dimanche.

    L'une égorgée attaquée par ...derrière. C'est dire le courage de ce genre d'assaillant.

    La parfaite définition du terrorisme: car strictement tout le monde peut un jour fréquenter une gare et se sentir "terrorisé"

    L'assassin semble-t-il a crié "allah akbar", le cri jihadiste.

    Ce cri  que l'on entendait au journal de 20 h  dans tous les reportages que nos médias allaient produire en Syrie dans les années 2012/2013.

    Les journalistes occidentaux suivaient alors les rebelles islamistes qui attaquaient l'armée régulière.

    Les combattants islamistes  -alors très amis de la France, du Royaume-Uni etc.- ne pouvaient envoyer un mortier sans hurler ce cri à l'écran.

    Il faudrait reprendre toutes les archives télévisuelles de nos médias occidentaux pour comptabiliser le nombre de Allah akbar entendus dans les reportages.

    Jusqu'aux snippers, ces lâches qui tirent dans le dos  qui étaient valorisés ! et enregistrés avec ce cri jihadiste à chaque tir.

    C'était glaçant pour ceux -dont je fais partie- qui savaient quelle réalité se cache avec ce cri de guerre religieuse.

    Colère froide face à un monde médiatique en flagrant délit de propagation d'une idéologie mortelle en totale inconscience..

    Ce blog avait "fait son job" et dénoncé. Rare à le faire à l'époque. Grande solitude à l'époque.

    Après quelques assassinats de journalistes à Alep puis l'instauration de l'EI, ce que ce cri signifie a enfin été compris en occident pour le plus grand nombre..

    Surtout ...quand il est revenu en boomerang pour accompagner les assassinats ici.

    Comme aujourd'hui pour deux très jeunes filles qui allaient prendre leur train.

                                                         Sylvie Neidinger

     

    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/10/02/31003-20171002ARTFIG00267-jeannette-bougrab-malgre-l-attentat-islamiste-de-marseille-le-deni-continue.php

     

     

     

  • Les USA selon un George Friedman cynique, amoral mais sincère

    Imprimer

     Ce document est hyper intéressant pour comprendre la géopolitique des Etats-Unis qui se nomment eux-même... Empire!

    George Friedman dirige la société de renseignement et d'analyse Stratfor et s'exprimait publiquement au Council on Foreign Relations (Chicago) 

    Il souligne en toute clarté certes cynique comment Washington entend conserver sa domination sur la planète.

    Extraits du discours de George Friedman, directeur de la société de renseignement et d’analyse Stratfor, dite la « CIA de l'ombre »

     https://www.youtube.com/watch?v=emCEfEYom4A

     

    Dans son discours au Council, il identifie également les ennemis.

    Finalement il évoque non pas la théorie du "chaos" mais la ...réalité du chaos organisé pour mieux régner ....Cela a le mérite de la franchise!

    Durant des années les interventions américaines furent présentées " pour instaurer la démocratie de part le monde"...C'était d'une hypocrisie sans nom.

    Obama disait que l'Europe n'intéressait pas les USA....archi faux !

    Au moins ce discours sur les intérêts américains pour tenir un leadership est-il réel et sincère.

    On y lit que les USA contrôlent les mers et l'espace.

    "Qu'ils peuvent envahir n'importe quel pays mais qu'aucun pays ne peut les envahir"

    Sur l'EI , Friedman dit que cela est un problème mais ne pose pas de menace pour les USA . Et c'est typiquement ce que l'on voit sur le terrain syrien où il semblerait par des infos gouvernementales syriennes récentes que des hélicoptères US sont venus récemment retirer des chefs étrangers de Daesh à Deir Ez Zor. Jeu trouble!

    Certes l'info est difficile à vérifier. Mais de toutes façons les occidentaux a minima ont soutenu la rebellion islamiste en lien avec les états du Golfe.

    Friedman explique parfaitement les jeux troubles menés ailleurs qu'au proche-orient, dans les pays de l'est de l'Europe: Ukraine, Pologne etc...

    Il évoque le "cordon sanitaire" que les USA établissent entre la Russie et l'Europe.

    Qui leur fait peur selon Friedman ?: une alliance entre l'Allemagne (sa technologie, ses capitaux) et la Russie ( ses ressources, sa main d'oeuvre)

    Cette analyse de George Friedman (absolument bien....informé !) semble ultra probante.

    La guerre en Syrie et en Irak s'analyse parfaitement comme une tentative américaine de couper le lien gazier entre la Russie et l'Europe (cet été le Congrès US a même voté une loi extra-territoriale en ce sens pour punir les compagnies européennes d'énergie qui commerceraient avec la Russie)

    Autre signe : Donald Trump a verbalement attaqué l'Allemagne juste après avoir été élu. 

    La manière cavalière avec laquelle il a reçu Angela Merkel sans même lui serrer la main entre tout à fait dans la logique de l'analyse du patron de la CIA bis, George Friedman.

    USA considérant l'Allemagne comme ennemie? Cette hypothèse n'avait jamais ouvertement été posée.

    Elle sidère !

    Mais les meilleurs analystes américains ne prévoient pas tout. Et Friedman omet juste une chose : les échecs !

    La Turquie actuellement  refuse la création d'un Kurdistan par les américains à ses portes est en train de basculer dans le camp russe alors que membre de l'Otan.

    Sur l'Allemagne, le Brexit rabat les cartes et incite les Européens à s'unir.

    Leur combat fiscal contre les GAFA (google, amazone, facebook etc....) est un démarrage d'une guerre économique sourde.  

    On comprend pourquoi Trump abhorre l'ONU cet antre du multilatéralisme !

    A titre personnel et en toute franchise : j'aime les Etats-Unis mais pris dans un cadre strictement  multilatéral.

    Nos diversités nous enrichissent.

     

                                                       Sylvie Neidinger

  • "America first" le slogan qui a le... mérite d'être clair

    Imprimer

    Donald Trump a été élu démocratiquement  président des USA.

    Créant une onde choc par son côté totalement  atypique, décalé, tweetesque, fantasque.

    Il est peu cultivé souvent vulgaire. Les psy lisent en lui une pathologie narcissique.

    Cela ne l'empêche pas de diriger. Certes avec un chaperon..... On lui a collé un général dans son équipe de com, pour limiter la casse.

    Il  garde toujours la confiance d'une partie importante de son électorat et la défiance majeure des autres.

    Les autres pays restent encore stupéfaits, sidérés. Son  récent discours à l'ONU était agressif.

    Certains en Europe ironisent et disent que c'est l'occasion de s'affranchir d'un tel partenaire imprévisible qui remet en question unilatéralement  les traités qu'il signe.

    L'occasion de fonder une UE puissante.

    Dans ses leitmotiv, Trump n'a que ce mot à la bouche "America first" .

    Un slogan qu'il compte appliquer de courte vue, ne se rendant pas toujours compte des dégâts qu'il peut commettre dans sa bonne intention (comme ses ordres donnés aux industriels pour les investissements)

    Car la réalité économique est toujours plus complexe que les slogans de pub. En effet, défendre à outrance un pan de l'économie peut en fragiliser un autre.

    Toutefois ce slogan a le mérite d'une immense clarté.

                             FIRST... UNE VIEILLE IDEE!

    A noter, les USA qui  se voient Empire agissent dans le monde pour  être "first" depuis le début du... 20ème siècle. L'idée est  loin d'être neuve!

    Soit en interne (actuelle politique de Trump pour l'emploi national favorisé par exemple)  soit en externe (guerres pour contrôle de ressources, de positions géostratégiques etc., activisme en Europe de l'est contre la Russie, mer, espace)

    A titre personnel je trouve nettement plus CLAIRE cette position américaine trumpienne  à celle qui prévalait avant.

    Même si elle est à son "corps défendant". Il ne se rend même pas compte de l'image qu'il donne de son pays.

    Je me souviens d'une discussion animée avec un ami, vétéran américain âgé,  lors de la première guerre irakienne, fin des années 80.

    Je n'étais pas d'accord sur l'invasion d'un pays tiers, hors du cadre de l'ONU et sur un casus belli fallacieux. Comme par hasard l'Irak... pays riche en pétrole. Quelle qu'en soit sa gouvernance.

    Lui était dans une toute autre logique "Nous sommes un peuple moral et apportons la démocratie".

    Un type de slogan qui sur le terrain apporte surtout les.... guerres.

    Bizarre d'ailleurs d'associer le concept de guerre à celui de moralité!

    Nous n'avons pas réussi à joindre nos deux points de vue à ce moment précis. Lui gardant  le sien et moi le mien. En toute amitié...démocratique.

    Léonard eut toutefois un retour vers moi après l'enlisement de son pays lors  de la 2ème guerre américano-irakienne des années 90. Avec ses doutes sur sa position initiale...

                                     SINCERITE CASH DE TRUMP

     

    Combien cet "apport de démocratie par la force" a-t-il été vanté sous les précédentes présidences. ...Mais : comme une avancée masquée.

    Jusqu'aux printemps-hivers arabes qui étaient "vendus" de la sorte. Avec en prime une supposée démocratie numérique prônée surtout...par les médias !

    D'ailleurs à propos du monde arabe, l'étape suivante  de ces guerres   proche-orientales récentes fut l'évolution dangereuse du  concept de  "démocratie importée"  pour intégrer  le jeu local .... confessionnel.

    On a vu le résultat avec la montée de islamisme, l'EI et autres coupeurs de têtes.

    C'est un échec cuisant.

    L'Amérique qui parle de démocratie pour en fait,  aller gérer les affaires de pays regorgeant de ressources naturelles ou de bonnes positions géostratégiques n'est pas exacte sur les buts réels.

    Et tous les observateurs le savent. Elle tient dans ce cas un discours sur elle-même non conforme à la réalité de ses ambitions.

    Au moins, l'Amérique de Trump qui clame hors et fort "America first" est-elle brute de décoffrage certes mais  hyper sincère.

    Avec Trump les cartes sont sur la table.

    Il faut reconnaître au  président TRUMP le mérite de sa SINCERITE.

     

                                                                            Sylvie Neidinger

     

  • A l'ONU, l'état islamique n'est pas l'ennemi de...Trump !!

    Imprimer

    Devant l'assemblée générale de l'ONU, à laquelle Poutine est absent [occupé à des manoeuvres.... militaires ! ] le président US a donné son discours très .... trumpiste autour de la rhétorique "America first".

    Il liste violemment quantité d'ennemis. Mais l'EI manque à sa liste !

    Il reprend à son compte  le  jugement binaire, simpliste  très bushien mais finalement hyper  américain qui classe le monde entre l'axe du Bien et l'axe du Mal.

    Une rhétorique à l'antithèse de toute méandre - et richesse-  diplomatique qu'il soit onusien ou non.

    Bazooka Trump cible celui qu'il a nommé Rocket Man, le dirigeant coréen, lequel répond le lendemain en traitant l'autre de chien : un très bas niveau de vocabulaire ... historique dans cette enceinte !!

    Un discours décousu, incohérent qui "rabaisse l'ONU " selon le média Monde.

    Très  révélateur, Trump ne désigne PAS l' état islamique comme posant problème !

    Cela confirme ce qui   s'est  vu à Palmyre-Tadmor et se voit encore aujourd'hui  sur le terrain  à Deir Ez Zor ( traversée de l'Euphrate) lorsque des actions militaires alliées s'opposent aux avancées de l'état syrien +Russie contre l'EI et rebelles.

    [ info du 10/10 sur le thème de liens avec l'EI

    http://jrbelliard.blog.tdg.ch/archive/2017/10/10/syrie-le-mod-russe-accuse-les-usa-de-favoriser-le-passage-de-286983.html]

     L'homme  orangé a désigne à New-York -par grand manque de culture - l'Iran, majoritairement chiite,  comme soutenant le terrorisme islamiste actuel qui est 100%....sunnite !!

    Alors que ce sont bien ses... alliés  du Golfe rigoristes (Arabie Saoudite, Qatar et autres) qui sont liés à  l'idéologie islamiste agissante actuellement. On se souvient de la phrase choc de l'écrivain algérien Kamel Daoud, selon qui  "l'Arabie Saoudite serait  un Daesh qui a réussi".

     

                   UN MONDE PLUS INQUIETANT APRES CE DISCOURS

     

    Trump veut donc quitter l'accord sur le nucléaire iranien signé et validé. Un accord international que même le président   de la grande nation américaine ne peut défaire à lui tout seul...Principe juridique.

    Par ailleurs, le président des Etats-Unis  signale payer trop cher  la facture de l'ONU.   Or, 22% n'est pas un chiffre inouï au sens où le PIB de  son pays est environ de ce pourcentage.  Il réclame un leadership naturel sans contribution. Ou s'il contribue, réclame  de diriger toutes les nations comme il l'entend.

    En résumé, d'une façon contradictoire, il signifie vouloir  s'isoler et dans le même temps désigne ses éventuels futurs ennemis : tout le contraire de la philosophie des Nations Unies qui consiste à trouver des terrains d'entente et faire des concessions pour pouvoir solutionner (ou non !) les multiples problème latéraux.

    L'essence même de la mission onusienne, ancienne société des nations!

    En résumé, on a juste compris à New-York que Trump compte beaucoup d'ennemis mais ne range pas l'EI dans cette catégorie.

    La communauté internationale a réagi de son côté à ses annonces:

    Sur la renégociation de l'accord nucléaire iranien, c'est non.

    D'ailleurs, le pays concerné, l'Iran, refuse

    Sur la remise en cause de l'accord climat, c'est non.

    Sous réserve du prochain ...épisode.

    Après son discours, le monde est plus inquiétant.  Cela était très probablement  son objectif !

                                                 TRUMP : CASH !

     

    A vrai dire, avec Trump, c'est cash et brut de décoffrage.

    Cela a au moins le mérite d'être clair sur ce point: c 'est ...offensif ( bien que le discours soit confus) ...trup,discours onu,ei,iran

    Cette  Amérique  conservatrice se compare  à un empire,  compte  régner sur les mers et l'espace. Elle se compare souvent à l'empire romain d'ailleurs et entend diriger unilatéralement : cette Amérique n'est absolument  pas une nouveauté de l'ère trumpienne !

     C'est une vieille antienne. Une vieille rengaine.

    Cette orientation hégémonique était également présente  sous le sourire de Barack Obama. Et de toutes façons présente au Congrès.

    Obama voulait tout de même engager une désescalade et retirer des troupes, il a produit l'accord sur l'Iran.

    Mais retirer les troupes n'est pas se retirer des affaires du monde, loin de là !

    Avec Trump au moins, le deal est sur la table, brutalement.

    Où? Dans l'antre du multilatéralisme, l'AG de l'ONU.

    Attention: porter seul l'univers sur les épaules est probablement donné au seul titan Atlas.

    La tâche que se donne l'Amérique semble visiblement trop lourde pour elle. Trump à longueur de tweets semble en pleurer ...

    A fortiori Trump n'a pas les qualités intellectuelles et politiques pour mener l'Univers. Encore moins à la baguette et dans le sens que lui seul l'entend.

     

                                                             Sylvie Neidinger

     

    Réponse de l'EU ( Mogherini ) et iranienne

    "Le président iranien, Hassan Rohani, a affirmé qu’il « répliquera avec détermination » à toute violation de l’accord. Après le discours très offensif de Donald Trump, la veille, contre un texte qu’il a qualifié de « honteux », M. Rohani a insisté sur le fait que l’Iran n’avait « trompé personne » et n’avait « pas été malhonnête ».

    « Il serait dommage que l’accord soit détruit par des voyous qui viennent d’arriver sur la scène internationale », a déclaré le président iranien, visant directement M. Trump, qui avait fustigé, la veille, des « Etats voyous ». L’Iran est un pays « qui prône la modération, le respect des droits de l’homme et un engagement constructif dans le monde », a affirmé M. Rohani, répliquant point par point au président américain. Le discours du président Trump est une « rhétorique haineuse » qui « porte atteinte à la confiance internationale », a encore dit M. Rohani.

    « L’accord appartient à la communauté internationale et pas à un ou deux pays », a lancé M. Rohani mercredi. Il a exclu, après son discours, toute nouvelle discussion sur l’accord nucléaire avec les Etats-Unis. Selon des diplomates français, toute réouverture des débats reste une « ligne rouge » pour les Iraniens.


    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2017/09/20/assemblee-generale-de-l-onu-hassan-rohani-replique-a-donald-trump_5188756_3210.html#md7AjXzZoL8BPr76.99"
     
    Trump évoque un pays qui n'existe pas : la Nambie lors de ce discours
     
    Atlas =photo capture d'écran
  • Deir Ez Zor, l'Est syrien pétrolier: les masques tombent

    Imprimer

    Les forces gouvernementales  syriennes et l'armée russe ont repris Deir Ez Zor à l'Etat Islamique. Une victoire.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/09/13/pourquoi-l-intervention-militaire-russe-en-syrie-est-un-succes_5185235_3218.html

    Aujourd'hui  deux forces stratégiques continuent à s'opposer en direct sur les décombres de l'occupation islamiste.

    D'une part l'Etat régalien syrien et son allié historique  russe. La Syrie qui siège à l'ONU  entend bien récupérer son territoire. (celui d'avant le conflit)

    D'autre part, les forces de la coalition emmenées par les USA qui comptent... séparer cette riche province pour en contrôler les ressources pétrolifères ( et naturelles) .

    Les deux forces se fritent.

    Les USA ayant abattu le 18 juin un avion syrien SU-22 au sud de Tabka (et un drone le 8 juin par un F15E)  plus aucune coopération préventive n'existe autour de l'espace aérien de la part des Russes.

      Leur aviation vient d'ailleurs de tirer sur les FDS pro américains.   Le message est clair.

                                                  

    L'opération globale américaine  est vendue  sous l'aspect de création à terme d'un Kurdistan au sens d'un ....Etat  sur le territoire pris à quatre Etats :  Syrie, l'Irak, l'Iran, la Turquie. Au profit d'une même population  kurde,  là où plusieurs catégories ethnico-religieuses ( exemple les assyriens)  cohabitaient.    Ce après une phase d'autonomie ou de  fédéralisme on ne sait trop.

    Un scénario à la kosovar....

    Les médias occidentaux qui suivent la logique de la coalition occidentale  présentent en propagande  les forces kurdes dans une modernité médiatique  (écolo et tout et tout..Rien n'est trop beau jusqu'aux  jolies femmes combattantes photogéniques voire des clichés photoshoppés  avec keffieh surajoutés! )

    Attention. Une épuration ethnique de contrôle  ou déplacement de population... non kurde a commencé au nord de l'Irak en contrôlant /évacuant dans  certaines villes  ces populations... non kurdes.

    Par exemple des maires chrétiens de petites villes majoritairement chrétiennes sont destitués. 

    Ain el Arab est rebaptisé Kobané...

    Cette  volonté de création d'une zone autonome puis d'un  Etat séparé agace  Bagdad qui évidemment juge toute atteinte à son intégrité non constitutionnelle.

    L'Etat irakien central commence à réagir avec force face à cette nouvelle donne imposée par les américains : le dépeçage du pays.

    Il proteste contre cette captation d'une partie de son territoire sous couvert "d'autonomie" d'un supposé Rojava.

    Idem, la Syrie ne compte pas se laisser faire.

    La Turquie non plus. Ce pays ...toujours membre de l'Otan  vient de s'intégrer au système de défense aérien,.... russe ! (cf achat de matériel )

    Le prochain référendum kurde sur "l'indépendance" le 25 septembre prochain va probablement mettre le feu aux poudres.

     Les Etats  concernés le contestent fortement . L'ONU demande officiellement à Massoud Barzani de renoncer.

     Jusqu'à Washington qui le trouve prématuré. Puisque l'idée même d'une simple séparation n'est pas actée par l'etat central de Bagdad.

                               FACE A FACE USA-RUSSIE. TURQUIE CONTRE L'OTAN !

     

    Les buts initiaux de l'occupation de l'Irak par les USA, de changement de régime en Libye, puis le projet de dépecer la Syrie apparaissent désormais au grand jour.

     Sous couvert d'apporter la démocratie (ère Bush) puis les révolutions dites " de couleur" puis les printemps (hiver )  arabes, puis l'instrumentalisation de la sunnitisation du conflit aux dépends des multiples communautés présentes depuis toujours [ayant abouti à la création de groupes islamistes EI , Front Al Nosra, ahrar el sham etc.]...Les véritables buts sont  l'appropriation des ressources naturelles (minerais, gaz, pétrole) massives dans cette partie du monde.

    Un Proche-orient à la croisée de trois continents : une extraordinaire situation géopolitique.

    Cet aspect de la volonté de capter les ressources par l'Amérique a largement été documenté depuis la première guerre du golfe..

    Mais désormais c'est carrément utra-visible sur le terrain.

    Les deux forces s'opposent désormais sur le terrain de l'est-syrien : les forces FSD (arabo-kurdes pros US) contre le format Etat syrien+Russie.

    Et pas seulement à l'est syrien/nord irak /turquie/iran: le projet  américano-kurde d'un Etat  baptisé "rojava" est celui d'un incroyable " couloir stratégique" qui va de l'Irak au nord de la Syrie.

    Surréaliste, il   passe par Idleb et se prolonge en méditerranée !!!

    Juste ce qu'il faut pour évacuer gaz et pétrole  vers le premier marché mondial proche: l'Europe.

    Une véritable route pour les hydrocarbures.

    Les masques sont tombés.

                                                                           Sylvie Neidinger

     

    http://www.lepoint.fr/monde/irak-la-cour-supreme-ordonne-la-suspension-du-referendum-au-kurdistan-18-09-2017-2157904_24.php

  • L'EI chassé de Deir-ez-Zor par le régime syrien. La Turquie s'équipe en système... russe

    Imprimer

    Les syriens qui reviennent d'un séjour estival  dans leur pays indiquent que la situation se normalise.

    Ce après six ans d'une guerre complexe produite au départ par l'occident  allié aux pays islamiques du golfe  sous couvert de printemps (hiver !) arabe.

    Guerre cannibalisée ensuite  par l'EI,  souvent financée par des fonds privés issus du golfe.

    Rappel : la France de Hollande et Fabius a fourni dès 2012 des armes sophistiquées aux coupeurs de têtes. Hexagone: seul pays au monde à envoyer  en 2012/13 ce genre d'armement aux groupes de type Al Nosra ( groupe coupeur de têtes ami de L. Fabius ! )

    http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/08/25/quand-fabius-soutenait-al-nosra-et-ses-coupeurs-de-tete-tris-259100.html

          

                CAROLINE GALACTEROS, COLONEL, EXCELLENTE ANALYSTE

     

    L'armée syrienne vient de libérer Deir-ez-zor , capitale de l'est pétrolier que les américains  alliés aux kurdes lorgnent évidement de l'autre rive de l'Euphrate.

    En coopération évidemment avec l'aviation russe.

    L'excellente analyste Caroline Galactéros, colonel de réserve  qui ne s'en laisse pas  compter (par les propagandes) produit ici une synthèse fort intéressante .ff.GIF

    Pendant ce temps   les pourparlers se poursuivent actuellement à Astana, entre le régime syrien et les rebelles pour instaurer les zones de désescalade

    Ce, alors que les réunions de Genève qui voulaient l'élimination des dirigeants syriens furent un échec complet.

    Le principe de réalité du terrain prévaut.

    C'est un  fiasco occidental.

    Parce que les USA et leurs alliés n'ont pas dit clairement au départ, en 2011, qu'ils voulaient modifier la gouvernance de la Syrie pour en contrôler les ressources (pétrole, gaz, minerai etc...) pour en contrôler l'extraordinaire position géostratégique à l'intersection de trois continents et porte de passage  vers l'Europe du gaz qatariote  et autres.

    Après Saddam Hussein et Kadhafi, l'occident -dont la France.... à outrance !-voulait la peau d'un dirigeant nationaliste et laïque dont le "pays de Sham" est en lien militaire, économique, culturel avec la Russie depuis des décennies.

    Une sorte de "pousse-toi-de-là-la-russsie-que-je-m'y-installe".

    Aurait-on vu les russes  dire aux américains  à propos d'Israël "pousse-toi-de-là-amérique-que-je-m'installe"?

    Non, évidemment !

    Un "dégagisme" intéressé, masqué sous le couvert des "révolutions" dites  de "couleur" et autres "printemps"... au risque d'une guerre hyper destructrice en vies humaines et en infrastructures urbaines et patrimoniales.

    Dans ce fiasco occidental, la Turquie annonçait hier s'équiper en système aéronautique de défense ...russe.

    Alors que les USA entendent mettre en place à terme un Etat kurde politiquement indépendant chevauchant les territoires irakien, turc et syrien.... au hasard...les zones riches en hydrocarbures (!) Et avant la création d'un l'Etat un statut autonome.

     ...La Turquie,  membre de l'Otan, à la situation géo-stratégique proche-orientale centrale vire de bord.

    Elle s'équipe en système russe S-400.

    C'est une info juste ...énorme en terme de renversement d'alliances !

    Les cartes de la zone sont totalement rebattues.

     

                                                           Sylvie Neidinger

     

    Téhéran et Ankara envoient des troupes dans les zones de désescalade syriennes.

  • La journaliste franco-suisse Véronique Robert décède

    Imprimer

    Elle avait sauté sur une mine à Mossoul lundi dernier.

    Véronique Robert n'a pas survécu.

    La professionnelle possédait aussi la nationalité suisse.

    Elle rejoint dans la mort les deux autres membres de l'équipe de tournage dont le fixeur.    SN

    http://www.lefigaro.fr/international/2017/06/24/01003-20170624ARTFIG00067-la-journaliste-veronique-robert-blessee-en-irak-est-decedee.php

  • Hollande et Fabius responsables du terrorisme islamiste (entre autres responsables)

    Imprimer

    Attentat du 20 avril 2017 sur les Champs. Solidarité avec les policiers.

    A deux jours de la Présidentielle 2017.

    A l'heure où François Hollande dresse tout seul son panégyrique (ouf!) où Laurent Fabius reçoit la légion d'honneur et dirige désormais le Conseil Constitutionnel (ouf!), il est important de rappeler leur "tripotage" au moyen-orient dès leur arrivée au pouvoir en 2012.

    Ils ont soutenu Al Nosra relevant d'al Qaida, en alliés du Qatar et de l'Arabie Saoudite que Hollande a érigés en partenaires privilégiés.

    L'info a longtemps été "blackaoutée"signalée uniquement par l'extrême-gauche et l'extrême-droite. Mieux connue aujourd'hui du grand public.

    http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/09/28/liaison-fabius-al-nosra-black-out-informationnel-totale-260212.html

    Hollande et Fabius  ont livré des armes qui sont parties en direction de l'EI, dès 2013.

    Vindicatifs et acharnés sur la Syrie ils ont été jusqu'auboutistes à détruire l'état  laïque en place ( avec leurs partenaires ).

    Pour la France, ils ont supprimé l'autorisation de sortie du territoire. Combien de mineurs sont alors partis en Syrie??? Il semblerait même que à l'époque les tarifs de billets d'avion Paris-Istanbul aient chuté.

    http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2015/10/23/retropedalage-sur-les-mineurs-la-france-retablit-l-autorisat-271198.html

    Ils ont fait marche arrière tardivement et supprimé la.... suppression en 2015. En catimini. Sans tambours ni trompette.

     Hollande et Fabius sont directement responsables (mais pas les seuls... Voir l'intervention américaine totalement ratée en Irak) de la montée du terrorisme islamiste.

    Le gouvernement socialiste sortant est pour partie responsable de la destabilisation du Proche-orient et du boomerang migratoire.

    F. Hollande et L Fabius osent en plus, se vanter d'avoir bien agi !

                                                       Sylvie Neidinger

     

    Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

     

  • AUTO-CENSURE OUT - Arabie Saoudite: dialogue "fictif"

    Imprimer

    Le Blog Neidinger avait retiré cet article "acide" publié le 2 septembre 2013 par auto-censure pour motifs que je n'expliquerai pas.

    Finalement je le re-publie.

    Entre temps David Cameron n'y est plus. Ni Obama. Dans un mois Hollande non plus. Mais en Syrie la guerre initiée en 2011 perdure.   

    Cet article prouve la livraison de "matériel" dès 2012    par la France très à la pointe pour mettre de l'huile sur le feu.        

                                                                                    Sylvie Neidinger

    dés-auto-censure,syrie,obama,françois hollande,david cameron,as

     

    Titre: Arabie Saoudite: dialogue "fictif"

     

     

    Arabie Saoudite  fort mécontente :

    "Allo Barack ?  Allo François ? Allo David ?  Ici l'Arabie Saoudite.

     Non non non, cela ne va pas du tout !!

    Depuis début 2011, on finance vos services  pour nous transformer la Syrie, un peu trop multi-confessionnelle à notre goût, en Emirat, Califat ou Royaume Islamiste radical.

    Comme chez nous, quoi.

    Et vous n'y arrivez pas !

    Dès le premier jour à Deraa, Idleb, on vous finance vos opérations depuis la Turquie et les autres frontières. On vous fait venir les djihadistes de partout, de Tunisie, de Tchétchénie, de Libye, du Pakistan, de l'Irak et même de Belgique,  d'Angleterre et de France...

    On paie la logistique, les moyens de communication  et tout le reste.

    On paie, on paie et on ne voit rien venir.

    Alors, vous la lancez votre intervention punitive?

    Vous les lancez vos soldats, vos tomahawks, vos missiles de croisière, vos bombes??

    Nous, on attend.

    On s'impatiente, on n'en peut plus !"                         SN

     

     

     

    Suite

    * Le Qatar très impliqué dans la rebellion islamiste syrienne attend lui aussi les résultats...

    http://www.rtbf.be/info/monde/detail_l-arabie-saoudite-et-l-opposition-syrienne-en-faveur-de-frappes-en-syrie?id=8079691

    http://www.europe1.fr/International/Syrie-l-Arabie-Saoudite-pour-une-intervention-1626371

     *Les agents français de la DGSE sont sur place dès le début de la guerre pour fournir les armes (2011) aux rebelles en dépit de l'embargo . Lesquelles armes partent localement vers Al qaida ( al nosra) et EI ensuite lorsqu'il se structure.

     Ici, article de 2012 qui confirme:

    dés-auto-censure,syrie,obama,françois hollande,david cameron,asi

     

    ici confirmation en 2017 avec le dossier de la cimenterie Lafarge Fabius et DGSE

  • La guerre de TRUMP en 140 signes. Avec 59 tomahawks

    Imprimer

    TRUMP vient d'agir en Syrie, hors des clous de l'ONU et sans en référer  à son Congrès.

    Avant toute enquête internationale.

    Un média belge signale que le président américain invente la guerre impulsive.

    Bazooka-Trump guerroie  comme il tweete: en saillie, court et impulsif.

    La guerre en 140 signes. Avec 59 tomahawks.

     Il semble que 19 seulement aient atteint leur cible.

    Que sont devenus les 36 missiles qui n'ont pas atteint leur cible. Il se murmure qu'ils ont été interceptés. Par qui ? Par les Russes?

    Poutine tout comme la Bolivie et d'autres nations   fustigent cette attaque contre la souveraineté d'un pays et contraire au droit international.

    Le Président russe a dit ne plus coopérer à l'avenir dans la zone avec les USA et envisage des représailles.

     

     Mélenchon fustige l'alignement de François Hollande et de Merkel à Trump et sa politique du pire.

    SYR USA 7 -04 melenchon sur holland emerkel.GIF

    Au fait, qui a déstabilisé le moyen-orient par une invasion de l'Irak?

    Les américains, clairement.

     

     

           LES  ENJEUX GAZIERS  EXPLIQUENT LA GUERRE des OCCIDENTAUX CONTRE LA SYRIE

     

     

    Très tôt en 2013, ce blog Neidinger avait signalé les enjeux gaziers du conflit syrien. Alors que personne n'évoquait encore cette problématique de géostratégie.

    Médias alors tournée vers les "gentils rebelles" financ"s par le Qatar et l'Arabie Saoudite.

    A la fois ceux off shore que l'on a découverts en 2009/10 et les enjeux de la sortie gazière du Qatar et de l'Arabie Saoudite qui comme tout enfant  peut le voir sur une carte passe, comme par hasard par...la Syrie.

    Je cite l'excellent article récent du blogueur Homme Libre sur le même  thème du gaz.  et sur l' esthétisme déplacé par le journal Libération autour de cadavres d'enfants.

     

                                                Sylvie Neidinger

     

     

     

    Bombarder la Syrie est plus facile que régler les problèmes intérieurs dont celui de la sécurité sociale, dit Obama Care

     

  • "Ich bin ein Berliner" Le terrible boomerang de la nébuleuse islamiste dans sa globalité

    Imprimer

    Encore un carnage.

    Honte bue aux responsables directs du massacre évidemment.

    Honte bue à "nos" responsables politiques et médias occidentaux qui hier encore  lançaient une campagne hystérique contre la Russie et le gouvernement syrien parce qu'ils éliminent d'Alep les derniers jihadistes rebelles, "amis" ...des occidentaux.

    Dans un mythe entretenu  du méchant EI mais du gentil rebelle.... Alors que tous les groupes éliminés  d'Alep partagent la même idéologie mortifère. Et sont qualifiés localement de terroristes par le gouvernement syrien.

    Un article du Point (10/12/16) par Armin Arefi fait... le point sur la nébuleuse islamiste rebelle syrienne décryptant en fait  le rapport US Lister.

    Je ne partage pas son  point de vue mais cet article est en même temps une superbe synthèse de la "joyeuseté idéologique" des "Amis"que l'on s'est choisis. Une synthèse noire sur blanc. CQFD.

    Je ne partage pas car le journaliste laisse à penser qu'il fallait encore plus aider ces rebelles!!Toujours cette propension des médias à décrire les rebelles comme des bisounours au départ selon lui....

    Le délire occidental est total.

    Et l'occident subit en boomerang ces raisonnements erronés d'apprentis sorciers qui sont allés  vouloir redessiner le moyen-orient à leur convenance, dans une ambiance post-colonialiste erratique.

    On rappelle que Laurent Fabius, alors chef de la diplomatie hexagonale,  a osé soutenir en 2012   le Front Al Nosra, nébuleuse d'al Qaida. Bien lui en a pris .... Il a été promu  le 8 mars dernier Président du Conseil constitutionnel, sans aucun commentaire de la classe politique française, ni des médias ! Et malgré son devoir de réserve il continue à commenter l'actu pour laquelle il a lui mis de l'essence sur le feu.

    Les responsables politiques occidentaux (Obama, Hollande, Merkel etc) continuaient hier encore à hurler au loup contre le format "Syrie+Russie+Iran"et  soutenir des Amis dont on peut dire avec avec de tels amis pas besoin d'ennemis !!!!

    Ils continuent leurs amitiés diplomatiques  avec les états cités dans l'article comme financiers non officiels par des voies détournées des groupes jihadistes locaux et de l'EI à son apparition: AS, Qatar, Turquie. Ce dès 2011.

     

    Les populations civiles trinquent en Syrie, en Irak, au Yémen  en France et hier à Berlin.

     

                                                  Sylvie Neidinger