01/10/2018

Macron adore la provoc'. Il en rajoute chaque jour. Aujourd'hui le selfie des torses nus. On ne suit plus...

Il n'en rate pas une. Chaque jour que dieu fait E Macron ajoute le cliché ou la provoc' langagière qui hérisse.

Aujourd'hui des clichés pris en corps à corps à Saint-Martin  avec deux individus dont un  torse nus et contre lequel il se colle. Les selfies ont bon dos !#macron,selfie,provocateur,pré&sident provocateur,doigt d'honneur,corps à corps,irrespect,tableau de chasse médiatique

En outre, les personnes en question font le doigt d' honneur.

Un selfie qui fait fulminer droite, extrême-droite et autres.

Les lecteurs du Figaro expriment leur lassitude face au "happening permanent"

A chaque déplacement il créé du buzz négatif. Le protocole est fait pour éviter ces situations; Ils est président tout de même. A sa façon, il abîme la fonction. Il se ridiculise.

On se souvient de la leçon de morale longue et lourde à cet ado juste par ce qu'il l'appela "manu".

Ici, Le doigt d'honneur a  été voulu, par ce  Président atypique.Qui tolère ce geste.

Qui installe la provoc' comme mode de gouverner. Lui qui se décrit comme réinstallant la fonction présidentielle dans sa dignité : beau mensonge électoral.

Ceci étant acquis, on s'aperçoit dans la foulée que l'on parle en permanence de Lui de ses phrases, ses frasques. Il anime le show de cette façon. Facile.

Du coup le locataire de l'Elysée monopolise l'attention sachant qu'il s'agit de provocation volontaire...

Un  président peut et doit aller au contact du terrain. Mais pas pour ramener ce genre de cliché dans son tableau de chasse médiatique.

A savoir, personne ne l'a souligné Macron dans son périple, s'introduit chez ces jeunes qui chez eux sont torse nu.

Difficile de dire qu'ils ont manqué de respect  ne s'habillant pas. Le président s'est introduit à leur domicile par surprise.

Peu de dirigeants se prêtent à ce genre de populisme. 

Macron est lui " gratiné".... De plus,  extrêmement perturbant d'inconstance.

En avril un retraité vosgien qui lui a fait un doigt d'honneur fut interpellé et passa en jugement.

Ici tout est ok pour lui. Il défend même ce selfie.. Deux poids deux mesures.

Le doigt d'honneur antillais est même défendu et valorisé par ce  président  juste ....insensé.

Le locataire de l'Elysée ne comprend toujours  pas que, en terme de com' , un seul cliché provoc' va effacer tout le positif de son voyage.

Il va se plaindre ensuite que la presse ne focalise que sur les détails. Et donner ses supposées leçons de journalisme...

Alors que c'est lui-même qui provoque ce... circus.

 

                                                                                Sylvie Neidinger

 

(cliché capture Le Progrès)

T'es pas habillé. T'es torse nu : le Président de la République t'enlace ! Ensuite, tu peux faire  le doigt d'honneur...Il te l'autorise. Toi , tu ne passes pas par la case Tribunal ( d'autres oui.., dans les Vosges)

#macron,selfie,provocateur,pré&sident provocateur,doigt d'honneur,corps à corps,irrespect,tableau de chasse médiatique

Analyse du politogue PH Moreau Chevrolet

"Bien sûr, tous les présidents font des bains de foule. Beaucoup aiment particulièrement l’exercice d’ailleurs. C’était plutôt même une bonne idée de faire ces bains de foule aux Antilles, un terrain plus chaleureux, plus sympathique à l’égard du président qu’en métropole. Mais dans ces situations-là, lorsqu’on s’aventure sur des terrains que l’on ne maîtrise pas, un président de la République doit accepter d’avoir une oreille pour son entourage et de ne pas sortir du cadre. Or samedi, Emmanuel Macron a bouleversé le programme en s’engouffrant dans un immeuble au hasard. Il se retrouve alors dans un appartement avec deux jeunes torses nus, dont l’un fait un doigt d’honneur à l’objectif et le second est un ancien braqueur à qui le président tient un discours qu’il aurait pu tenir à un enfant de trois ans. Il lui fait promettre de ne pas recommencer ses bêtises pour ne pas faire de peine à sa maman.

Quand on est Président de la République, que l’on engage à tout instant la France, cette scène n’est pas concevable. Ces improvisations sont d’autant préjudiciables aujourd’hui qu’il y a une violence beaucoup plus forte à l’encontre des Présidents de la République dans les médias, sur les réseaux sociaux et sur tout le terrain. Il suffit d’une ou deux seconde d’images pour que tout s’emballe. Claude Chirac, qui conseillait son père en communication, veillait particulièrement à ce qu’il ne soit jamais ainsi mis dans des situations embarrassantes de ce type. Nicolas Sarkozy avait aussi pléthore de conseillers en communication. Ce qui n’empêchait pas des couacs"

L'humoriste Fabrice Eboué sur Macron dans sa relation selon lui avec les "noirs torse nus"

"/C'est-à-dire que, dès qu'il voit des Noirs, il s'émoustille. Dès que c'est des Noirs torse nu. Ça a commencé à la finale de la Coupe du monde. Il était dans le vestiaire avec les joueurs noirs torse nu et le mec a pété un plomb. (...) Là, à Saint-Martin il est avec le mec, il lui dit : Oh, t'es costaud, toi, tu devrais faire du bâtiment. Et puis il le tâte. Tu sais qu'est ce que c'est que cette histoire, Monsieur le président de la République. Vous avez trop regardé Case départ ou quoi ?"(..)

« J'étais à l'école avec Macron »#macron,selfie,provocateur,pré&sident provocateur,doigt d'honneur,corps à corps,irrespect,tableau de chasse médiatique,antilles;#blogneidinger,macron circus,vosges,fabrice #eboué,#amiens

Mais, comme le mentionne Fabrice Éboué dans la suite de la vidéo, il partage un lien particulier avec Emmanuel Macron : une jeunesse amiénoise. Et il ne manque pas d'ironiser dessus dans la fin de sa vidéo. « J'étais à l'école avec Macron, j'étais à la Providence à Amiens. Et je m'en rappelle : dès qu'on était dans les vestiaires en cours d'EPS, dès que j'étais torse nu, tout de suite, il s'émoustillait. Il venait vers moi comme ça. J'ai dit : Mais laisse-moi, Emmanuel, va voir la prof de français. » « Mais c'est une aubaine pour nous les Noirs, il y a un mouvement qui peut se mettre en marche. Si vous avez une demande au président de la République de logement, de boulot, que vous êtes Noir, allez demander torse nu. Il va s'émoustiller et c'est gagné. (...) Il y a eu les sans-culottes, il va y avoir les sans-tee-shirts », conclut-il.

Des clichés qui apportent de l'eau au moulin de la théorie de Eboué sur le penchant du président pour les torses nus..blacks ! Concert Elysée (JUIN 2018)+ Mendy au vestiaire de la finale de coupe du monde (JUILLET 2018)

#macron,selfie,provocateur,pré&sident provocateur,doigt d'honneur,corps à corps,irrespect,tableau de chasse médiatique,antilles;#blogneidinger,macron circus,vosges,fabrice #eboué,#amiens

 

21/07/2018

Benalla, le faux policier préféré de Macron hors-la-loi

L'affaire Benalla qui sort grâce à la presse ( journal Le Monde ) est gravissime, explosive.

Ici les pratiques insensées d'un proche du premier cercle de la macronie.

Elle expose à la lumière crue ce que Emmanuel Macron fait de la présidence française. 

Une gouvernance autoritaire, à son bon vouloir avec son entourage aux fonctions indéterminées parfois.

On avait déjà évoqué le phénomène de cour avec l'article sur la Cour du Roi de la République française.

Macron  installe autour de lui des individus aux fonctions troubles, en autarcie. (Tous les collaborateurs n'apparaissent pas dans les organigrammes ...) Benalla est un "chargé de mission policier ". Nervi issu à l'origine du service d'ordre du PS (Martine Aubry, Montebourg)

Quel est le lien exact entre ce nervi de 26 ans non policier mais homme violent  qui "joue au policier" à ses heures perdues et le Président ??

Question majeure car tout a été pardonné à cet homme. 

Pire le sommet de l'Etat a voulu étouffer cette affaire !

L'individu à la carrière fulgurante  va  casser du manifestant le 1er mai. Problème : la scène est filmée.  Il se livre à des violences et l'Elysée le protège.

 Ce personnage a commis plusieurs délits: usurpation de fonction, de titres en plus des  violences volontaires.

Protégé par l'Elysée, grassement payé, logé depuis le 9 JUILLET par la République Quai Branly dans l'ancien appartement Pingeot !!

APRES le 9 juillet,ce qui signifie que l'Elysée n'a pas sanctionné contrairement aux fausses affirmations du service de com' de Emmanuel Macron.

L'individu semble avoir tous les droits. Qui lui a   donné les attributs de fonctionnaire d'Etat, de  policier  ( girophare, casque etc..) ? Qui a donné à Alexandre Benalla un véhicule de police super équipé ?

A 26 ans il a même été porté au grade de  lieutenant  colonel réserviste de gendarmerie.

Dès lors, une tempête politique et judiciaire démarre, un scandale d'Etat qui discrédite totalement le coeur de la  gouvernance Macron.

La démission de Gérard Coulomb est demandée car le 2 mai il n' a pas alerté la Justice. Il sera auditionné par le'Assemblée lundi et le Sénat mardi. Le ministre de l'intérieur n'a pas fait jouer l'article 40 qui demande à tout fonctionnaire de dénoncer des faits.

 

                               BENALLA "BARBOUZE"PROCHE DE MACRON

 

Macron et sa garde rapprochée tellement enfermés dans leur morgue et leur  sentiment de toute puissance ont cru que cela allait passer. Il est supposé au départ avoir été "mis à pied" deux semaines...Gag : sans retrait de salaire  !

 

Pour se défendre l'Elysée croyant s'en tirer ainsi va jusqu'à mentir :

1-en affirmant que l'individu avait été sanctionné. Faux. Mensonge du service com de l'Elysée !

2-mis au placard . Faux car lundi dernier  Benalla, à Roissy a voulu prendre le contrôle de la sécurité des bleus contre la ..gendarmerie !

Gestion de crise catastrophique de l'Elysée.

Macron tord les cou aux pratiques légales. Benalla occupait sous statut privé des responsabilités dans le fonctionnement de la sécurité du président  en dehors du service spécialisé GSPR !

Le pouvoir aujourd'hui se débine. La commission des Lois (macroniste) n'a toujours pas pris la mesure des faits.

Macron drapé dans son  orgueil pathologique n'assume rien. Et fait actuellement  porter le chapeaux sur les policiers qui  ont fourni à Alexandre Benalla des vidéos hors cadre légal.

Raz de marrée de colère chez les policiers, leurs syndicat qui voient un type usurper leur métier juste parce que "proche "de Macron.

L'homme agissait avec des brassards de police, leur matériel.

 

"BENALLA" est un dossier poupées russes. Dès qu'on soulève le tapis Benalla plusieurs affaires surgissent qui entachent la présidence.

Quelle est  exactement  la nature du lien de cet Alexandre Benalla qui skie avec Macron  et clairement occupe un rôle au delà de son rôle dit de "sécurité".

Jean -Paul Mégret du Syndicat de police donne une excellente interview qui résume tout. L'exécutif dans ce dossier est responsable. Selon lui , les barbouzes n'ont pas à gérer la sécurité du président ! Alors que Macron voulait s'orienter vers une privatisation des services de sécurité du sommet de l'Etat !

Macron qui a fait voter une loi de moralisation est silencieux sur la dérive de son entourage barbouze que lui  même organise autour de SA personne.

C'est, mine de rien une affaire d'Etat majeure.

Ne pas réagir à ceci serait un signe de pourrissement de la démocratie française, laquelle est bousculée chaque jour par la présidence autoritaire et solitaire de Macron Bonaparte, Roi de la République française.

                                                                                        Sylvie Neidinger

                                                                              

13/07/2018

#TRUMP

No comment. La caricature de presse du New-York Times.

#trump,#blogneidinger,new-york times

 

 

 

08/06/2018

David Douglas Duncan, photojournaliste (rencontré à Genève) décède: ô Vietnam!

J'eus la chance, en 2013 d'une rencontre -certes fugace mais totalement émouvante- avec le célèbre photographe de guerre, l'américain David Douglas Duncan.....

#photographie; #duncan,genève,#blogneidinger,#mah

Où? ...Sur les marches du MAH à l'occasion de l'expo Picasso-Duncan.

Je lui demandai alors ce qui fut "le plus important"dans sa vie....à part son amitié avec le célèbre peintre espagnol qu'il photographia en phase de création sur la Côte d'Azur évidemment.

Le photojournaliste me répondit tout direct :"Vietnam, Vietnam"

Picasso et Duncan: deux parèdres anti-guerre, voire militants de la Paix.

Cette rencontre fut l'objet d'un article du #blogneidinger du 5 février 2013:

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/02/05/d...

 

 David Douglas Duncan est décédé le 7 juin 2018  à Grasse à 102 ans.

 

IMMENSE RESPECT.

 

                 Sylvie Neidinger

 

crédit photo  publiée en 2013 @neidinger

 

 

11/05/2018

GTE en erreur: attention, les ancêtres des genevois sont aussi.. gaulois!!

Le Groupement Transfrontalier Européen fait parler de lui actuellement.

A propos de Décathlon et du recrutement par l'association pour ses nouveaux magasins suisses. Affaire soulevée  par le Temps et TDG. Rétropédalage du GTE qui confirme ne pas être  une agence de placement.

En allant visiter le site web, je soulève un autre lièvre en détectant une erreur factuelle  autour d'un article publié dans la rubrique #LaChroniqueDuFrontalier sur le journal Dauphiné Libéré à l'origine. Elle peut sembler banale et dérisoire. Elle ne l'est pas.

https://www.frontalier.org/emploi-suisse/1122851/les-peti...

Rédigé par Jean-François Besson, Secrétaire général du GTE, et publié sur le Dauphiné Libéré.

Je ne me positionne pas ici sur le fond  de l'article à savoir  le thème  de la scolarisation des enfants suisses frontaliers vivant en France. Mais sur la forme.

Laquelle forme révèle un arrière fond rédactionnel pour le moins problématique.

gte,gaulois,#lachroniquedufrontalier,#blogneidingzer

                                                                                  ***

Le titre et la conclusion sont erronés factuellement :

Titre: "Les petits genevois vont découvrir [en France ndlr] qu'ils ont des ancêtres gaulois"

Conclusion:"Si rien ne change, les petits Genevois, habitant en France, pourraient donc bien apprendre une nouvelle histoire commençant pas : nos ancêtres les Gaulois !"

Le rédacteur n'est pas journaliste mais  Secrétaire Général du GTE. Il  intervient dans le journal DL au titre de spécialiste, titulaire d'une rubrique spécialisée.

(Les médias accueillent de temps en temps des non-journalistes nommés alors  experts: autre débat sur l'évolution de la presse)

Comment  le Dauphiné Libéré a-t-il laissé passer sans correction ce titre et cette conclusion ? Les journaux possèdent pourtant des services de relecture dits "secrétariats de rédactions"!

                                           IDENTITAIRE !

Analyse :

Ce titre est un jeu de mot "facile". L'humour et  le jeu de mot peuvent être de mise dans un titre, dans un article mais à la condition absolue de la  véracité.

1) Ici la globalisation du titre  "les petits genevois" est exagérée. L'article évoque seulement  les enfants genevois  vivant....en France. Au final, ce n'est pas le même nombre;

2) "Nos ancêtres les gaulois" est une antienne idéologiquement marquée issue des livres d'histoire  liés à la période coloniale. Il y a bien longtemps que coté France,  l'Education Nationale n'applique plus le terme global "d'ancêtres"  lié aux gaulois, au regard des populations  françaises ayant des origines extra territoriales.  Remettre en scène ici un avatar pédagogique lié à l'histoire coloniale, démodé, n'est pas une tournure heureuse.

3) Les petits genevois venant habiter en France seraient supposés dans l'article venir en France et dès lors y  apprendre une histoire donnée comme différente et inconnue d'eux (!) à propos des gaulois supposés en plus  ne pas être leurs ancêtres. Généralisation exagérée. Les enfants apprennent par l'école et par d'autres voies, fort heureusement pour eux.

4) Le rédacteur démontre une  méconnaissance de l'Histoire à imaginer que les  "gaulois" puissent être confondus avec les actuels "français"et en opposition aux suisses genevois  supposés ici non gaulois au point de facto que leur frontière s'arrête à... Annemasse/Ambilly ! C'est une vision autocentrée, ethno-centriste de l'Histoire.

 5) Jules César dans sa Guerre des Gaules:  « Ceux que nous nommons Gaulois dans notre langue, se nomment Celtes dans la leur. »

6) Genève est un oppidum celte donc gaulois.

7) L'article démontre ici une lacune culturelle du rédacteur.  La Suisse est bien gauloise. La civilisation celte, gauloise  est même brillamment représentée  par la Tène (Neuchâtel)  qui a marqué l'Histoire au point de représenter scientifiquement la période dite laténienne. 

8) Les helvètes entre autres peuples celtes sont bien des gaulois.

9)Le rédacteur ni journaliste ni historien représente toutefois la direction du  Groupement. Il a communiqué par un article sur une actualité politique franco-suisse en évoquant probablement l'Histoire de façon erronée. Certes, sans le faire avec mauvaise intention, on le conçoit.

10) De la pire façon. Mettre en scène  maladroitement ainsi le passé, avec globalisation, voire  erreur, de surcroît autour de la notion de frontière (coeur de cible de l'association... frontalière) est très proche du mécanisme des discours populistes nauséabonds  entendus au bord du lac.

Ceux justement  que le GTE combat avec virulence !

11) On est dès lors proche d'un discours identitaire.

12) Le contenu de l'article du GTE n'est pas neutre contrairement à ce qui est écrit. Il cite  un homme... politique, le maire de St Ju, Antoine Vielliard. Lequel  aujourd'hui prend la défense des frontaliers mais après avoir sur sa commune cherché impérativement à les recenser spécifiquement et parlant d'eux en termes peu flatteurs.. .

Lequel avait aussi commis en 2014 un discours sur l'identité genevoise, là aussi, sur un média, la RTS, que ce #blogneidinger avait repéré. L'homme politique recherchait alors  des "genevois pur sucre" dans un questionnement généalogique improbable.

Conclusion...

Ce n'était certes pas l'intention du GTE (association fort utile qui aide,  informe sur les complexités transfrontalières, qui agit en défense du droit des frontaliers) que d'entrer dans ces méandres identitaires.

 Attention à la légèreté du propos écrit, à l'amateurisme. L'expression publique de cette association représente les dizaines de milliers d'adhérents. 

On a l'envie de dire autour de cette affaire : à chacun son métier. On ne s'improvise pas journaliste.  La déontologie de cette profession réclame normalement de vérifier toutes les infos, de ne pas titrer ou conclure en exagération même si le bon jeu de mots fait aussi partie de la bonne écriture.

Toute Communication dans les médias et réseaux sociaux, ces caisses de résonance modernes  réclame maîtrise et professionnalisme.

Il est juste dangereux de convoquer l'Histoire dans l'écriture sans avoir absolument tout vérifié.

De grâce, éviter  l'invocation de  l'Histoire,  des gaulois  et autres arguments, en illustration de   la -suffisamment- difficile problématique transfrontalière genevoise... contemporaine !

 

 

                                                                              Sylvie Neidinger

 

neuchâtel,la tène,celtes,jules césar,annemasse,ambilly,groupement transfrontalier européen,#blogneidinger,#ledauphinélibéré,le dauphiné libéré,#dl,gte,gaulois,#lachroniquedufrontalier,#blogneidingzer

 Arte présente  actuellement trois documentaires fort intéressants sur les Celtes/Gaulois dont la Gaule suisse:  la Tène. https://www.arte.tv/fr/videos/058362-002-A/les-celtes-2-3/

 

 

 

Rubriques Journalisme, Genève Histoire , Saute-Frontière

10/01/2018

Incroyable comment deux livres font trembler deux présidences majeures!

Les deux livres en question sont publiés à un environ an d'intervalle.

"Un président ne devrait pas dire cela" ou le "Davet Lhomme" a flingué la présidence Hollande. Lequel n'a même pas pu se représenter à la primaire de son parti.

L'effet de Fire and Fury, inside the Trump White House de Michael Wolff éditeur Henri Holt est tout autant dévastateur pour la présidence Trump qui tremble sur sa base depuis la parution.

Dans les deux cas le procédé journalistique est douteux. Mais ce qu'il révèle reste 100% intéressant. Voire historique. Au sens de l'histoire politique. Tout autant par le contenu que justement par les débats qui suivent la parution.

favet.GIFHollande a lui-même organisé les rencontres pour ce qu'il pensait, immodeste,  comme un livre dédié à sa gloire.

Les journalistes ont sauté sur l'occasion mais dans un mélange de genre non déontologique. Ce n'est pas du "journalisme d'enquête" mais du "journalisme  gastronomique" entre autres.

Ils viennent et souvent mangent à l'Elysée. Ou invitent le président chez eux pour une pizza et notent les conversations. Bizarre les concernant. Un mode douteux de "journalisme".

Mais  ce que le livre dévoile est effectivement scandaleux: il relate des insultes de Hollande, président en exercice, sur des collaborateurs, sur des catégories de population ( les juges, les pauvres sans-dents entre autres) sur des dirigeants etc. Il apparait moralement odieux.

Le livre dévoile que le président de la république téléphone à un chef d'Etat étranger (Grèce) DEVANT les journalistes sans prévenir celui ci que la conversation est écoutée (....!) Ce procédé disqualifie François Hollande comme dirigeant international compétent.

Orgueilleux et fier de lui sur la Syrie (aveugle sur le caractère litigieux de son action notamment ses liens avec les rebelles di Front Al Nosra)  il balance des secrets militaires : son plan d'attaque du gouvernement. 

Donner des secrets militaires relève d'un tribunal. 

Suite au "Davet Lhomme", Hollande va subir le tribunal médiatique qu'il a convoqué lui même et lui seul!

OUT, Hollande , éliminé.

 

  TRUMP, PRESENTé COMME ENFANTIN, PSY ET AUTOCENTRé DIRIGE LES USA EN... REGARDANT  LA TV ET TWITTANT INTEMPESTIVEMENT

 

gg.GIFConcernant Trump, l 'auteur  Michael Wolff, rapporte des "choses entendues". Tout n'est pas vérifié. Mais il décrit de l'intérieur le Trump que tout le monde voit de l'extérieur avec visiblement de graves  problèmes psychologiques.

Peu cultivé, voire inculte, il regarde beaucoup la tv, réagi sur Twitter, en gosse égocentrique qu'il ne faut pas perturber et qu'il faut glorifier à longueur de journée.

Les collaborateurs sont décrits comme épuisés. Beaucoup ont déjà quitté.

En résumé, un profil très inquiétant incompatible avec la direction d' un pays.

Le conseiller d'extrême-droite Bannon personnage ambigu, à l'origine de beaucoup d'infos du livre en prend pour son grade suite à la diffusion car le livre remue en tous sens. Cet homme sulfureux prône ouvertement la destruction de l'Etat.

Beaucoup dénoncent le procédé d'écriture employé : avec des "on-dit-que".

Pour autant ces deux document vont carrément perturber les présidences.

Dans les deux cas de Hollande et Trump, la publication de ce que font exactement ces deux présidents de leur pouvoir et dans les lieux du pouvoir Elysée et White House  tient du best seller.

Elle répond à une inquiétude globale sur des modes inhabituels voire inaptes de gouverner. Un Trump agressif sans stabilité, voire pathologique,  inquiète..

Un Trump que ses collaborateurs, épuisés, empêcheraient -est-il écrit- de réagir en politique externe tellement il accumule les problèmes (rappel il s'est fâché avec les alliés) .. Mais c'est impossible. L'homme est sans limite.

Il twitte tout ce qui lui passe par la tête ( dernier en acte: il est génialement stable et a un plus gros bouton nucléaire). Sa "diplomatie"est ainsi résumée dans les ambassades :

"La diplomatie à la Trump, c’est comme jouer aux échecs contre un pigeon. Quel que soit votre niveau, le volatile arrive, renverse les pièces, défèque sur l’échiquier, et repart en se pavanant comme s’il avait gagné"

Tout est résumé.

Et l'oiseau de twitter, gazouiller...

Le livre confirme et  met les américains devant la pression du   réel  de leur choix démocratique.

L'influence et la crédibilité de l'Amérique sont en jeu pour le long terme.

 

                                                             Sylvie Neidinger

 

oiseaux.GIF

                                                                               

09/01/2018

Le prix Montagne du club de la presse des pays de Savoie pour un article sur les Pyrénées

Le Prix Montagne Philippe Revil 2017 a été attribué le 19 décembre à Chambéry par le club de la presse 73-74

Il décerne les meilleurs contributions journalistiques hexagonales de l'année sur le thème.

Philippe Revil est un journaliste membre du club  décédé en montagne.

La journaliste paloise Laurence Fleury dédie son prix à toutes les...bergères.

  • Le prix presse écrite est attribué à Laurence Fleury pour son article sur les nouvelles bergères des Pyrénées paru dans National Geographic en janvier 2017
  • festival d'autrans,kisskissbankbank,everest green,jean-michel jorda,jean paul crespi,laurence fleury,prix montagne philippe revil 2017,chambéry,national geographic,filature arpin,bergères des pyrénées,grande odysée 2018,chiens,mont blanc,club de la presse des pays de savoie,musher,#blogneidinger
  • Le prix audiovisuel est attribué à Everest Green, réalisé par Jean-Michel Jorda et produit par Block 8 Production, JPL Productions et Ushuaïa TV.Il fut donné en avant première au Festival d'Autrans (Isère). A noter, ce film sur le nettoyage de l'Everest existe grâce à un financement participatif kisskissbankbank. 20 000 euros ont été récoltés (alors..merci aux anonymes contributeurs qui permettent aux journalistes de donner corps à leurs rêves journalistiques!
  • Le coup de cœur du jury est attribué à Philippe Bonheme pour son article Passy-Servoz une autre vie face au Mont Blanc paru dans Alpes Loisirs.
  • Le deuxième coup de cœur ex æquo  est attribué à Jean Paul  Crespi pour son reportage long format sur la filature Arpin,sur 8MontBlanc un reportage réalisé à l’occasion des 200 ans de la manufacture.
  • Le grand prix du jury France Montagne est attribué à François Carrel pour son article Giono «dans la maison désirée des montagnes» paru dans Libération le 18 novembre 2017.

La remise officielle du  Prix s'est faite dans le cadre festif des 15 ans de Montanea.

Dans quelques jours va commencer la Grande Odyssée Savoie Mont Blanc 2018 organisée par cet organisme.

Avec 18 "mushers" parmi les meilleurs du monde.

Une chose est certaine: la neige ne manque pas !

   

                                  Sylvie Neidinger

club d e la presse des pays de savoie,prixmontagne philippe revil 2017,chambéry,laurence fleury,national geographic,filature arpin,bergères des pyrénées

18/12/2017

Image puissante de photo-journalisme: Ibrahim Abou Thouraya handicapé devient symbole palestinien

C'est  une photo d'école de photo-journalisme.

Parce que le sujet est un cas d'école.

Ibrahim Abou Thouraya palestinien qui continuait son combat malgré son handicap lié à son ...combat pour son pays la Palestine vient d'être abattu d'une balle dans la tête.

Du coup, son décès démultiplie son action. Car il devient symbole d'un pays qui lutte sans relâche, même jambes coupées.

La diffusion mondiale de la photo est massive. La puissance d'un simple cliché, ici  redoutable.

Sa puissance virale me fait penser à celle sur le Vietnam de Kim Phuc petite fille  par Nick Ut. Elle avait lourdement secoué les consciences autour de la guerre du Vietnam  en 1972.

                              PALESTINE HANDICAPEE

Sa mort le rend célèbre.

 Cette photo " de guerre" du handicapé qui continue à lutter sur ses moignons est tout simplement stupéfiante.  La première du genre. Car un handicapé suite à blessure de guerre n'est, normalement, plus au front.

Ce cliché  est puissant comme pour la fillette napalmée, car il a valeur de symbole pour la situation générale de la Palestine, non reconnue comme Etat en 2017 (malgré les résolutions de l'ONU), handicapée d'être coupée d'une partie d'elle même depuis 1948.

Lourd dossier pour lequel  Trump vient de mettre de l'huile sur le feu en quittant les sentiers du droit international. L'éloigner de la solution à deux Etats. En grande solitude mondiale.

Et faire entrer Thouraya en colère. Pour la postérité.

 

                                                                         Sylvie Neidinger

Un haut commissaire  de l'ONU se dit "choqué"

L'adolescente Ahed Tamimi à la vidéo virale arrêtée par l'armée israélienne

(crédit image capture La photo tirée de l'Express est très pixelisée)

photo journalisme,photo de guerre,kim phuc,kim ut,vietnam 72,handicap,handicapé,jambes coupées,palestine,israel

photo journalisme,photo de guerre,kim phuc,kim ut,vietnam 72,handicap,handicapé,jambes coupées,palestine,israel

 

 

06/12/2017

Macron tout comme Trump charge violement les médias du pays dirigé !

Les deux récents dirigeants partagent de nombreux points communs dont le narcissisme exacerbé.

Macron vient de rejoindre le dirigeant américain dans la violence de la critique adressée aux médias du pays qu'il dirige !

Devant les députés de la Commission audiovisuel, il a utilisé récemment une anaphore d'une violence extrême. 

Le président de la république  a dit clairement par  "trois fois"avoir  "honte" de l'audiovisuel public.

Emmanuel Macron a la mémoire courte.

Les médias français - les people et les autres -ont dans leur majorité concouru  à booster la candidature de celui qui était alors un jeune ministre relativement inconnu, précédemment conseiller et fait connaître par la même occasion  sa femme Brigitte  à coup de Unes people insistantes.Ce dès 2016.

Médias qui ont concouru dans le même temps à démolir Fillon le candidat issu de la primaire de droite.

Là, effectivement c'était  une véritable...honte.

Aujourd'hui, que l 'audiovisuel public soit en crise est une chose.  Que le président de la république soit si violent à son  encontre est juste...une macrono-trumpisterie  supplémentaire.

La dernière étant lors du récent voyage officiel en Afrique. Il s'est moqué devant auditoire du président du Burkina-Faso soit disant parti "réparer la clim".

Habituellement, les présidents, hyper clivants pendant la campagne, rassemblent une fois élu. Car dès lors ils représentent...tout le monde.

Les deux néo-présidents  continuent à cliver d'une façon agressive. Ils  sont en roue libre ...

 

                                                                                        Sylvie Neidinger

                                        

03/11/2017

Web-doc sur la précarité sociale à Lausanne: Noël et Gilbert de la Rue

Lausanne. Création en 2009 d'EMUS , équipe mobile en urgence sociale.cc.JPG

 

"Un groupe de travail voit le jour afin de trouver des solutions pour la mise en place d’une aide appropriée et coordonnée pour les situations d’urgence sociale dans le canton.

Le projet prend ses racines dans le constat que près de 30% des interventions des ambulanciers sont en lien avec une problématique sociale à laquelle leurs équipes ne sont pas formées".

 Quatre portraits. Dont celui d'un drôle de petit père.

Noël de la Rue. Sans oublier Gilbert Sans-logis.

 Le web-doc Emus

 

                       Sylvie Neidinger

 

Captureweb doc.JPG

05:22 Publié dans A-Helvetia, Art-Webdoc, E-Economie, J-Journalisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lausanne, précarité, web-doc, noel, rue, emus, #blogneidinger | |  Facebook | | | |

18/09/2017

Plainte contre le Paparazzi...classée. Macron en flagrant délit de mensonge

On apprenait récemment que Emmanuel Macron avait décidé de retirer sa plainte contre le journaliste Thibaud Daliphard qui selon lui l'avait pris pour cible de paparazzade à Marseille cet été.

Plainte annoncée par communiqué de l'Elysée le 15 août dernier qui a heurté la profession  car vécue comme une tentative d'intimidation par le président Macron.

¨lainte annoncée comme retirée le 14 septembre semble-t-il.

Problème. Ce supposé retrait est un petit arrangement avec la vérité.

C'est juste le timing qui est erroné. Et la réalité arrangée, maquillée par le président de la république

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/affaire-du-pap...

 

En fait la justice a classé sans suite la plainte pour manque de consistance.

Et c'est APRES que E Macron  a déclaré la retirer...Ce qui équivaut à un mensonge. A une FAUSSE info.

https://www.mediapart.fr/journal/france/180917/paparazzi-...

La presse qui n'est pas de la com" fait ici son travail.

C'est juste un  tout petit détail. Mais hyper grave.

Mais significatif d'une présidence prête à mentir...pour ne jamais perdre la face.

Jusque dans le détail ridicule. Révélateur.

Après les insultes à population, la réalité travestie...

                     

                                                                Sylvie Neidinger

 

Captureâârazzi.GIF

 

16/08/2017

Un syndicat de journalistes demande à Macron de retirer sa plainte.

Macron délire. Une petite folie impériale.

A Marseille, il multiplie les sorties people. Mais porte plainte contre un journaliste (rappel qui n'était pas entré dans la zone privée des villas Talbot ) .

Une immaturité absolue de ôCuissedeJupiter qui veut le beurre et l'argent du beurre.

 

Le photographe de presse dit avoir été traité comme un criminel.

Le SNJ-CGT demande que la plainte soit retirée.

http://www.europe1.fr/politique/un-syndicat-demande-a-mac...

De Gaulle (à qui Macron se compare ...) avait réglé le problème des vacances en se retirant à la Boisserie. Le fort de Brégançon avait été acheté par la République pour ceci  également.

Macron choisit une ville ....habitée dans une ville de 1 M d'habitants. Dont il a d'ailleurs fait scandaleusement évacuer les passants pour se promener (au Belvédère)

Il y refuse la presse  pourtant en totale légitimité de le suivre car  le personnage est en mode séquence com' publique et non en mode vacances privées...

Sa plainte? Un abus de pouvoir caractérisé pour un motif non conforme.

 Car le combat judiciaire n'est pas à armes égales, le président étant protégé par une immunité.

Indignité de ce président de la république qui endosse les abus de pouvoir pour crime de lèse-majesté.

Il délire autour de son narcissisme immature. L'automne  social du retour sur terre de Sa Cuisse de Jupiter va être ....chaud.

Il attaque la presse frontalement. Le journaliste ne s'est PAS introduit dans la résidence privée Talbot, ce que des sources policières confirment. Et juridiquement le différentiel est important pour justifier (ou non) la plainte. La plainte est posée pour un motif futile. Le président va faire travailler la justice pour une lubie...

Dans une démocratie le 4ème pouvoir ne s'auto-dissout pas suivant la volonté du Prince! Et surtout ses caprices immatures sur l'usage de la presse que lui en ferait quand cela l'arrange.

 

                                                                    Sylvie Neidinger

 

                                            

  (suite)  Marianne indique  que Macron soit manipule les photographes dans le cadre de sa com" soit les fait arrêter  

On a tout eu avec lui, donnant le biberon, en maillot de bain.

Ici une "paparazzade" organisée en avril au Touquet par le couple Macron.

macron,syndicat de journalistes; snj-cgt,marseille,photographe de presse

     

Macron, une chimère mi-Sarko mi-Trump

L'homme était inconnu et se révèle à l'usage de sa présidence de trois mois déjà.

Macron et ses contradictions, Macron et ses références.

HYPER PEOPLE ET NE SACHANT DELEGUER:  COMME SARKOZY!

Alors qu'il veut redonner dignité à la fonction, il s'expose en vacances comme Hollande le fit  dans le Var, le bidochon en moins.

Macron choisit Marseille. Une très bonne idée pour un président de la république que de passer un séjour dans les villes du pays.

Mais que fait-il de ses vacances à Marseille qui auraient pu être moins visibles ?

Jogging au Prado ( il y a plus discret comme zone que la plage principale et la corniche d'une ville de un million d'habitants !!!!).

Visite aux footballeurs avec photo de  lui déguisé avec le maillot. Comme un  "vendeur de marque" marque OM et/ou marque Macron ?

60 policiers et gendarmes dédiés à sa sécurité pour la visite supposée discrète!. C'est le feuilleton médiatique de l'été imposé et dont les gens en général n'ont que faire. A Marseille, comme ailleurs.

Aller à Marseille c'est aussi politique. C'est envoyer un message à Mélenchon...

On note que le premier ministre Richard Philippe est lui très régalien, discret en villégiature. Ce qui est possible pour l'un ne semble pas l'être pour l'autre.

Macron fonctionne intrinsèquement avec sa com' people. Mais dans le même temps se plaint d'être suivi par la presse  ô contradiction macronienne parfaite.

Jean-Michel Macron, père du président avait d'ailleurs dit ne pas être en phase avec son fils sur ce côté people...justement.

Un comparatif direct se fait dans la pratique avec Nicolas Sarkozy, hyper people.

Les deux hommes semblent s'apprécier d'ailleurs.

Autre point commun avec Sarko, le côté   "ils sont tellement nuls que je dois tout faire" A commencer par prendre leur  premier ministre pour le larbin de service.

Macron   plus encore que Sarkozy  joue " pour de vrai" à Napoléon .

Il veut un gouvernement, des députés...un sénat, un parti sans opposition, sans tête qui dépasse. Tous à  sa botte dans un délire certain.

Macron est ainsi apparu comme se mêlant de  tout dans les trois premiers mois.

Jusqu'à virer le général de Villers pour des paroles prononcées à huis clos devant la Commission Défense de l'Assemblée. Beaucoup de ministres virés...

        MACRON, HOMME PARFAIT NE SE REMET PAS EN QUESTION LORSQU'IL RATE

Et puis patatras la dégringolade dans les sondages de Macron est inédite et majeure.

Les français prennent la mesure de ses manques, ses contradictions,  son autoritarisme.

Et Macron, au lieu de se remettre en question...stigmatise....les Autres, le gouvernement, les ministres, les députés, les collaborateurs, les médias évidemment etc.dans une parfaite malhonnêteté intellectuelle.

Je gagne: c'est moi. Je rate, c'est les autres !

Macron a été vachard avec ses affidés pour recadrer tout le monde quand les mauvais sondages sont sortis.

Sa position ambivalente très sarkozyste consiste à  dire une chose ET son contraire. Macron fait volontairement son "quéqué" à Marseille devant les médias et vient en même temps jouer le grand seigneur gêné dans ses vacances.

Macron  se dit homme à la parole rare voulant redonner du lustre à la fonction présidentielle mais donne à VOIR une image déguisée de lui toutes les cinq minutes...

 

MACRON HYPER  NARCISSIQUE COMME TRUMP

Les deux s'étaient bien retrouvés, bien jaugés et bien appréciés.

Trump présente une instabilité majeure difficilement compatible avec l'exercice du pouvoir.

On sent la même faille chez Macron. Il a pris le pouvoir alors que personne ne le voyait venir.

Cela lui donne des ailes pour se sentir pousser des idées nouvelles qui ne seraient pas forcément bienvenues pour le pays et que le pouvoir lui permettrait de mettre en oeuvre sans contradiction. Je pense à la politique étrangère qu'il pratique depuis son élection comme des "coups médiatiques".

Autant une Angela Merkel ne va pas détonner dans un discours. Autant le narcissisme de Macron peut nuire et le mener à dire n'importe quoi. Il a déjà commencé par des remarques déplacées sur la démographie africaine entre autres remarques choquantes sur les "gens de rien".

Il est déjà qualifié de Napoléon. L'Italie et l'Espagne traditionnellement méfiantes de la France ( ils ont justement subi Napoléon !) se méfient déjà de Macron et ses projets "européens"

Comme Trump, il est un peu délirant . Macron ose se comparer à Jupiter, au Christ, à Napoléon, sans rire. C'est sérieux.

Comme Trump il est népotique et met en avant d'une façon exagérée sa famille; en l'occurrence son épouse.

Sur  le cas "Brigitte" la démocratie se rappelle actuellement à lu . Une pétition contre toute tentative de donner un statut non élu au conjoint (et des moyens importants) est en train de calmer les ardeurs du couple...

Le comparatif avec Trump porte  aussi sur le narcissisme.

Particulièrement une forte immaturité narcissique.

L'homme élu au sommet (présidence)  à ce poste serait  donc forcément  le plus "beau, le meilleur."

Tout le monde certes  ne peut  atteindre la fonction de gouvernance mondiale. (il faut   analyser plus précisément les conditions de leurs élections respectives)

Attention toutefois.  Les deux présentent un narcissisme exacerbé: il  faudrait tresser leur louanges en permanence !

Macron est délirant à Marseille. Il expose sa vie privée et en même temps porte plainte pour crime de lèse -majesté face à un journaliste. Il sature et en fait trop.

( épisode Om)

Idem:  la même non  relation aux médias  de la part des deux hommes.

Comme Trump ,Macron refuse la presse qui va forcément avoir du recul et ne va pas transmettre sa com' telle quelle . Pardon: sa propagande.

Comme Trump il veut entrer en contact "en direct" pour tenter de court-circuiter le 4ème pouvoir qui pourtant l'a installé! (cf campagne anti-Fillon et pro-Macron)

Macron va utiliser face-de-book à la rentrée, apprend-on.

Comme Trump qui tweete chaque jour,  Macron  sature l'espace médiatique avec les photos de ses déguisements. Dernier en date, en footballeur.

Les deux hommes autoritaires vont déchanter de toutes façons.

Dans un régime autoritaire,  on peut réussir à faire taire toute parole critique.

En démocratie non. Les tentatives de contrôler les infos les concernant iront à l'échec.

La France comme les USA sont encore... des démocraties.

Et le  feuilleton  people médiatique de l'été de Macron peut encore être qualifié de mise en scène de cinéma.

 

                                  Sylvie Neidinger

 

02/08/2017

La "langue Macron"en "devoir d'été": mégalomanie délirante du Président français

On voudrait quitter le thème de cette personnalité  mais son actualité hors norme nous y ramène.

Car Macron  qui a pris le pouvoir à la barbe des partis classiques entend installer un inquiétant culte de la personnalité.

Du coup j'ai rebaptisé la rubrique Macron Bonaparte.

On se pince. Il ne s'agit pas d'un poisson d'avril : le groupe LREM fait publier un "cahier de vacances" à priori pour les militants  ( cf le  test de personnalité :" quel militant es-tu ?")

Histoire de ne pas les laisser partir à plage sans qu'ils n'oublient ôDouxJésusJupiterComplexe, ôPrésident Emmanuel Macron.

Délit. Crime que d'oublier une seule seconde ôCuissedel'Univers ôCuissedeJupiter.le "parler macron,culte d ela personnalité,macron,brigitte,devoir d'été,cahier d'été,sabeth n'diaye,barthesmégalomanie

Une idée de la prof Brigitte? De Sainte Brigitte, je voulais dire. Probable.

A priori pour expliquer aux masses (ignorantes évidemment) le fonctionnement de la pensée complexe (de supériorité)

Un petit livre rouge Mao mais pas simplement il y a aussi du bleu et du blanc (à colorier svp et sans se tromper).

Ou l'art de transformer les français en studieux petits écoliers qui colorient leur petit cahier pour toujours avoir en tête leur manu préféré. Pour les ridiculiser, en fait.  Doux délire que cette idée saugrenue.

Les linguistes apprennent à cette occasion qu'une  nova langue vient enrichir le patrimoine mondial : le macron.

Un journaliste se moque : "Epreuve encore plus difficile : l'examen du "parler Macron". Il s'agit de donner la bonne définition des mots perlimpinpin, carabistouille et bovarysme qui font – c'est dit dans le cahier - partie du vocabulaire du chef de l'Etat. Moi j'ai trouvé. Perlimpinpin s'applique aux promesses électorales du candidat Macron. Carabistouille est le qualificatif qu'on se doit d'utiliser pour parler de ses réformes. Quant au bovarysme, je suis un des rares à savoir que Macron, inspiré par Flaubert, se promène dans son bureau en répétant : "Emma Bovary, c'est moi".(site Atlantico)

Un délire narcissique total !

Pendant ce temps, les troupes LREM déchantent devant ce qu'elles nomment  l'amateurisme, l'arrogance et le culte de la personnalité.

Culte en cours chez LREM, chez les députés, le gouvernement et bien évidemment  à la Présidence.

Un Premier Ministre Edouard Philippe aux abonnés absents.

Macron le court-circuite en permanence depuis le Congrès de Versailles, s'expose sur tous les sujets, tous les jours. Le président vient maintenant pleurer qu'il n'est pas suffisamment protégé par le " fusible"que serait supposé être le PM.Fusible que LUI a fait sauter !

Qu'est venu faire l'excellent Philippe dans cette galère, d'ailleurs ?

Certains militants écoeurés des manoeuvres de basse politique ont même saisi la Justice face au verrouillage vertical  du parti.

Là où ôDouxJésusJupiterComplexe promettait aux âmes faibles qui voulaient entendre ce discours....un renouveau de la politique.

Les réseaux sociaux se moquent.

      SA DIRECTRICE DE COM PARLE BIEN LE MACRON,ELLE

Sibeth N'Diaye,  directrice de com de l 'Elysée est super calée, super diplômée en langue Macron: elle insulte régulièrement les journalistes (Yann Barthès serait un connard) elle rouspète quand les articles ne lui plaisent pas et donne des leçons de journalisme à la presse.

Ce type de langage n'a JAMAIS été usité avant cette présidence et à cet endroit  (Elysée)

Sibeth  la bien nommée, utilise parfaitement bien le néo-langage Macron pour confirmer le décès de Simone Weil "yes la meuf est dead "

On en reste sans voix.

Yes, la France est bien partie pour être dead avec Macron Bonaparte et sa galaxie hors sol....jupitérienne évidemment !

                                                    Sylvie Neidinger

 

 

Détournements du net ...." les riens vont adorer "

le "parler macron,culte d ela personnalité,macron,brigitte,devoir d'été,cahier d'été,sabeth n'diaye,barthesmégalomanie

 Bien vu aussi -cette fois pour rire-  le couple dit "Jupiter et Jupenlair"

Le député LR Fasquelle déplore que Macron veut concentrer tous les pouvoirs et dans le même temps n'est pas à la hauteur de la fonction

12/07/2017

Suicide du Juge Lambert: un système médiatique/politique/judiciaire français malade

En observatrice active des médias, j'avais sursauté en mai 2017 lorsque l'affaire Grégory vieille de 33 ans surgissait récemment comme un cheveu sur la soupe entre les deux tours des présidentielles.

Soit il y avait des éléments nouveaux définitifs  qui justifiaient ce timing. (Mais bon après 33 ans on n'était plus à un mois près tout de même....!)

Soit la " re-sortie" de cette affaire de la naphtaline pile  à ce moment là, en mai avait pour but de détourner l'attention des médias qui enquêtaient avec pressions sur les turpitudes du camp macron.

Camp qui dit laver plus blanc mais est bien gris sinon noir : enquête Ferrand, enquête sur la soirée Macron aux USA, enquêtes sur les emplois européens du Modem...

Lesquelles enquêtes sur LREM ont abouti après l'élection au départ de ministres à peine nommés par le supposé "chevalier blanc". Il y avait effectivement matière à enquêter sur l'environnement de la République en marche ...

Opportunément cette vieille affaire  judiciaire vosgienne datant du 16 octobre..... 1984 est venue reprendre la Une du  fil d'actu.( oui c'est bien écrit 84)

Mais finalement sans grands éléments nouveaux en juin 2017 justifiant un tel raout ! En tous cas à ce stade.

Les médias s' acharnent aujourd'hui sur ce dossier comme ils le firent à l'époque dans les années 80 dans la vallée de la Vologne. ( un journaliste avait été jusqu'à  poser un micro dans la maison privée de protagonistes !)

Un hallali que le Juge Lambert alors jeune magistrat inexpérimenté ne savait gérer dans les années 80.

L'affaire Grégory sera un tournant majeur pour la France judiciaire car symbolique à la fois  d'un échec de la justice française, l'irruption des médias en meute sur un sujet et le changement de méthode d'enquête, plus scientifiques désormais.

Oui, le juge Lambert a objectivement fait n'importe quoi à l'époque. Il avait un visage d'ado.

C'est connu.

Tellement attaqué, il publiera deux livres pour expliquer combien il fut bouc-émissairisé.  Et quelles étaient ses conditions de travail : seul juge d'instruction à Epinal avec 229 dossiers en cours !!! L'indigence d'un ministère et ensuite la hargne des autorités, des médias à stigmatiser le "petit juge"...

Le supposé tournant "de méthode d'enquête" consécutif aux errements de la justice dans cette affaire date des  années 80. Or stupéfaction en 2017 la méthode ne semble pas meilleure ...A commencer par un timing suspect.

                           BFM A L 'ORIGINE DU SUICIDE DU JUGE HIER ???LEGITIME QUESTION

L'hallali médiatique a repris plus fort encore récemment.

Hier mardi 11 juillet BFM TV publie à 10h55 les carnets du juge Simon. Ces carnets critiquent le juge Lambert et ses erreurs judiciaires. Le soir même le juge Lambert se suicide.

Trop c'est trop.

Qui de la sphère judiciaire a fourni à cette scie  médiatique nommée BFM  -qui s'en vante !-ces carnets destinés à la justice seule ?

Quelque chose n'est pas net en France dans le trio Politique/Média/Justice.

Une campagne électorale vient de s'achever avec un acharnement des médias et de la justice assez puissant sur deux candidats ( Le Pen et Fillon) Rien alors sur Macron (affaire Los Angeles) ni sur  Bayrou ( affaire identique à celle de Le Pen) Ni sur Ferrand et autres ayant employé leur famille comparativement au flinguage inouï dont a été victime le candidat de la droite.

Une fois Macron élu,  la justice a repris son cours sur ses proches.

L'affaire Gregory qui ressort opportunément entre les deux tours pour faire baisser la pression médiatique exercée sur les affaires politiques en cours pose problème.

La mise en cause par BFM du Juge Lambert -que tout le monde sait  avoir été un maillon faible ! cela a été dit et redit -pour lui refaire son procès médiatique 33 ans après sent mauvais.

Le Juge devait- il être ré-entendu et se retrouver à la Une comme les autres protagonistes de l'affaire ?

Le juge n'a pas supporté cette récente  re-médiatisation. Il s'est supprimé. Il est marié; Il a une famille.

D'un mort au départ ( l'enfant Grégory retrouvé noyé ligoté) on en est au troisième mort : l'oncle Laroche et maintenant le juge Lambert !

Un véritable cas d'école judiciaire n°1) victime = décès par assassinat  n°2) le supposé coupable Laroche= décès, tué par le père de l'enfant n°3) le juge d'instruction= décès par suicide

La république française est bien malade.

Et le nouvel arrivant ne la soigne pas bien au contraire.

Le nouvel ordre politique macroniste qui s'est vendu au plan marketing en  lavant  plus blanc semble tout aussi sale.  Avec l'orgueil et la morgue en plus.

Comme certains médias procureurs médiatiques.

Le scandale médiatique  de cette affaire Grégory arrive après une campagne politique lourdingue qui   mettait en avant Macron tout en démolissant les autres.

Jusqu'à quand  cette collusion politique, judiciaire et médiatique ?

 

                                                                                   Sylvie Neidinger

 

 

 

 L'acharnement sur l'ancien  juge Lambert 33 ans après: le document BFM publié à 10h55 .Le soir même le juge Lambert se suicide !!! Ici copie de la Une en question

macron,ferrand,affaire gregory,juge lambert,bfm,vologne,linchage médiatique,médias procurteurs médiatiques,justice,france

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2017/07/13/affaire-gregory-la-gaffe-suisse-285132.html

 

24/06/2017

La journaliste franco-suisse Véronique Robert décède

Elle avait sauté sur une mine à Mossoul lundi dernier.

Véronique Robert n'a pas survécu.

La professionnelle possédait aussi la nationalité suisse.

Elle rejoint dans la mort les deux autres membres de l'équipe de tournage dont le fixeur.    SN

http://www.lefigaro.fr/international/2017/06/24/01003-20170624ARTFIG00067-la-journaliste-veronique-robert-blessee-en-irak-est-decedee.php

16/04/2017

Bourdin, journaliste mégalo avec son"entretien d'embauche"

Jean-Jacques Bourdin  s'est payé François Fillon lequel n'ira pas à  son émission. Car trop  c'est trop.

Lui répond qu'il va pratiquer la chaise vide mardi prochain.

Grand bien lui fasse. A 66 ans, comme Elkabbach  à  ...79 ans, ce journaliste doit laisser la place. Partir. Quitter la scène.

Qu'il dégage.imperator;jean-jacques bourdin,bfmtv,rmc,mégalomanie,place caniveau,66 ans,drh; #bourdin

 Bourdin tel Zeus sur son panthéon de tous les dieux journalistiques a osé nommer son émission d'interview des présidentiables "Entretien d'embauche".

Quel mépris ....

Quelle mégalomanie...

Au départ, cet intitulé est inacceptable pour la démocratie.

Monsieur Bourdin un brin mégalo fait passer "l'entretien d'embauche" aux présidentiables ? Mais qui est-il pour imposer cette obligation non constitutionnelle ?

Il est qui ....lui ?  Qui vis à vis des français qui eux vont aller voter: leur "DRH politique" ???

Il semble avoir une maladie psy?

Second point, lui et BFMTV/ RMC viennent de passer plusieurs semaines à monter en épingle le candidat Macron. A démolir dans le même temps le candidat Fillon.

Lequel est parfaitement en droit de refuser d'entrer en contact avec cette sorte de "journaliste" dont la personnalité et l'égo sont boursouflés, hypertrophiés, autocentrés.

  Un homme colérique si on s'oppose à lui.

                                     Le parti des médias

 

A une semaine du premier tour, ce n'est pas le seul refus. Marine Le Pen refuse l'émission de Patrick Cohen, Philippe Poutou celle de Zémour.

Le Parti des médias et surtout le parti pris commencent à lasser.

 

Un prof de com', Arnaud Benedetti, analyse très finement le rapport qui se crispe entre certains médias, certains hommes ou femmes politiques et leurs électeurs en colère.

Bourdin bosse pour BFM, chaîne qui a incroyablement boosté Macron.

J P Elkabbach, par son impolitesse lors d'un débat de primaire de droite  causa un clash avec Bruno Lemaire lequel lui a  demandé de le respecter. Il a été viré. A 79 ans, il bloquait des postes. Sur Public Sénat aussi.

Bourdin, colérique,  devrait songer à laisser la place à la jeune génération.

Surtout parce qu'il pratique la presse de la.... Place Caniveau.

Et que de nombreux français se lassent de ce style d'informer que l'on peut nommer IMPERATOR..

 

                                              Sylvie Neidinger

Je reprends ici l'excellent billet d'humeur sur le thème par Robert Maendly

http://nmaendly.blog.tdg.ch/archive/2017/04/03/b-f-m-2831...

 

"B.F.M. Ca veut dire : bien foutre la merde.

Bourdin s’agite tous les matins invitant des candidats à l'election présidentielle. On dirait un chat qui s'amuse d'avoir entre les pattes une souris qu' il prend plaisir à torturer. Même Jésus ne sortirait indemne de ce jeux pervers. Les téléspectateurs ravis de voir des gens connus se faire mal traiter oublie pendant un moment la médiocrité de leur vie.

Bourdin se prend pour un procureur  de la  morale. Il caricature, il oriente, il s'offusque, il condamne bref, Bourdin c'est la concierge de la France qui ne dédaigne pas fouiller dans les poubelles des candidats pour montrer au "bon peuple" de quoi sont faites leurs vie privée.

Il ne prend aucun risque, il lui suffit de mettre le doigt là ou ça fait mal ou pas et s'acharne s'il sent que le coup de grâce est à sa portée. Il représente un des maux dont le journalisme souffre au point d'en mourir bientôt. "Le plaisir  du voyeurisme accusateur". Les réseaux sociaux font ça très bien, les journalistes dignes de ce nom ne devraient pas leur emboîter le pas, ils risquent d'y perdre leur âme et leur emplois."

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

 

 

 crédit images capture d'écran de bfmtv

13/04/2017

Sébastien Troadec double victime

Cette note juste pour rendre hommage à Sébastien Troadec  que les médias français accusèrent en toute légèreté.journalistes de place caniveau,orvault,média,sébastien troadec,victime

Ils y allèrent de  leur "scie informationnelle" (lorsqu'il s'agissait de Tv en continu type BFM ) dans leurs accusations véhémentes.

La presse écrite n'était pas en manque.

Une famille disparue et les journalistes tenaient bien rapidement  leur coupable dont le  visage s'affichait  carrément sur tous les écrans.

Un garçon déjà tué, déjà démembré et  déjà réduit en mille morceaux jetés dans les ronciers alors que les médias accusatoires-  immondes- glosaient de sa "personnalité inquiétante".

Les services enquêteurs de la police judiciaire avaient certes perturbé en  lançant un ballon d'essai informationnel, un leurre: la photo de Sébastien. 

Leurre car ils avaient déjà trouvé de l'ADN du véritable assassin au domicile de cette famille disparue. Et interrogé ce suspect dès les premiers instants..

En focalisant par les médias interposés sur le fils de la famille, ils observaient en même temps les réactions du beau-frère, Hubert Caouissin, le  véritable assassin.

Certes.

Mais les journalistes  et médias n'étaient pas obligés d'employer et relayer ce "ballon d'essai"policier qui contrevient à la vérité personnelle de Sébastien, totalement diffamatoire le concernant.

Méthode qui salit gratuitement l'image d'un innocent.

Rarement une affaire criminelle  a-t-elle présenté une telle antinomie chez un individu  entre une désignation  publique  de coupable type "wanted" et une réalité de victime absolue !

Hommage à Sébastien Troadec qui "nous" regarde aujourd'hui.

Son regard met en question notre fonctionnement social, notre fonctionnement médiatique lequel donne des leçons à tout le monde et se plante magistralement.

Le processus accusatoire erroné  venait bien  de la presse par police interposée. Ou de la police par presse interposée.

Journalisme de Place Caniveau.

                                                   Sylvie Neidinger

 

 Je créé une nouvelle rubrique à cette occasion nommée Journalisme de Place Caniveauet vais réintégrer d'anciens articles sur le thème

 

crédits images:  capture d 'écran du site cité et posé en lien, au titre de la citation (cliché de Fred Tanneau AFP)

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/disparition-d-une...

orvault,média,sébastien troadec,victime,journalistes de place caniveau,place caniveau

 

12/04/2017

Présidentielles 2017: une presse française de ...PLACE CANIVEAU

A tous égards cette présidentielle est folle. 

Quelque chose ne se passe pas comme à l'ordinaire.

A commencer par  la mise sur orbite médiatique d'un  Macron inconnu n'ayant pas fait ses preuves et auquel toute la hollandie fait allégeance,  dont tous les médias français ont rabattu les oreilles. Cela commença avec les Une de magazines people. Macron ou la bulle médiatique parisienne, hollandiste qui ne connait même pas la géographie du pays qu'il convoite il qualifie les guadeloupéens d'expatriés et évoque...l'île de Guyane!!!

Artificiellement boosté.

Dans le même temps: la violente démolition de Fillon  ou Le Pen candidats de droite et extrême-droite dans un timing époustouflant.Tout y passe, les costumes, les montres et bientôt les caleçons!

Mme Macron est habillée gratuitement par les grands couturiers. Et cela ne fait réagir...personne.

Le timing est surprenant, à quelques semaines des élections.  Hollande Caton serait à la manoeuvre en tirant les ficelles du renseignement, de la police, de la justice qui l'intéressent, lui et ceux de sa galaxie médiatique. les Niels, Bergé etc. comme supposé par certains?

On ne saura jamais. Rappel le président français est constitutionnellement au sommet de la pyramide de la 5ème république et peut-tout se permettre. Il invoquera alors l'état d'urgence ou le secret défense pour ne rendre aucun compte, de toutes façons.

Comble du cynisme, les auteurs du Bienvenue Place Bauveau - qui n'avaient pas imaginé ce que les gens [de droite] allaient  tirer de leur ouvrage- se répandent désormais sur les ondes pour dire le contraire de ce qu'ils ont écrit.

Un commentateur avec justesse suggère de rebaptiser le livre Place Bauveau  en PLACE CANIVEAU,  niveau atteint par la presse lors de la présidentielle 2017.

On observe une entreprise de démolition des.... règles du jeu.

Le service public n'est pas en reste: Michel Field à la direction des contenus du Pôle France  a validé le format de "Invité surprise". Donc le choix de l'écriVAINE Angot qui a provoqué un clash récemment, de  Kerviel, Buisson etc..

Field: un militant trotskiste devenu prof de philo, puis attiré par la lumière des médias

Le blogueur John Goetelen vient de   dégommer la caractérielle Angot avec son excellente plume alerte.  

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2017/03/25/le-cinema-de-christine-angot-282948.html

Les Présidentielles 2017   sont  violente. Espérons qu'elles ne vont pas connaître d'incident type campagne électorale anglaise.

Les français sont sidérés face à  cette campagne inédite  installée non plus comme une Nuit debout mais une permanence de 24 heures  sur la PLACE CANIVEAU.

Remarque toutefois : depuis  l'ouverture officielle du temps de parole de tous les candidats   strictement comptabilisé  par le CSA on voit un meilleur niveau de la campagne, un Macron ...qui baisse.Un Mélenchon qui monte.

                                                                     Sylvie Neidinger

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

 

 

25/03/2017

Hollande, manipulateur. Se rappeler son "affaire Caton"

François Hollande a clairement commencé sa carrière dans les années 80 sous  la mitterandie  par la manipulation. Il s'était alors déguisé en journaliste ...de droite pour influencer la presse.

Une idée de Jaques Attali semble-t-il. Lequel, découvreur de "talents" une trentaine d'années plus tard vient de mettre en selle ...Macron :

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2016/10/26/h...

 http://www.20minutes.fr/politique/235573-20080606-quand-francois-hollande-faisait-passer-leader-droite

 Une action de basse officine.

Présidentielles 2017. Il semble évident aux yeux de l'électorat de droite ( et plus encore, sur ce point les historiens enquêteront) que, ne serait-ce que par le timing, l'affaire Filon est une instrumentalisation de l'élection majeure de la République.

De même que l'hallali médiatique anti-Fillon et pro-Macron.

Les Suisses dans les commentaires de blog disent leur incrédulité  et confirment : on ne peut plus ouvrir une chaîne française disent-ils sans tomber sur Macron : c'est une overdose totalement inédite.

François Fillon évoque un complot, se basant sur la publication d'un livre qui révèle comment le *château" lance les boules puantes issues d'infos de Bercy, de police et transposées en justice.

Le timing et son passé plaident pour cette validation. C'est juste une atteinte à la démocratie, ce dont se moque probablement Hollande comme de sa dernière chaussette...

Faux-culs, les auteurs-journalistes en question, du Canard Enchaîné, jurent de leurs grands dieux que l'affaire Fillon n'est pas piloté par l'Elysée, elle. Ils n'ont pas eu le temps d'enquêter mais connaissent  déjà le résultat, car "on" les a bien informés qu'il n'y avait.... rien à voir ! Ils acceptent sans barguigner.

 Edifiant

De toutes façons,  la démonstration se passe de ce livre.

L'addiction de François Hollande  aux journalistes ...pour mieux les manipuler -appelons un chat un chat -signalée lors du scandale du livre "un président ne devrait pas dire cela" est claire et nette.

Sur le contrôle digne d'un Caton qu'exercerait le "château" pour orienter la campagne en perturbant Fillon comme Sarkozy l'avait été, on est juste au début de l'affaire. Des éléments vont forcément intervenir.

 

                                                                            Sylvie Neidinger

 

place bauveau.PNG

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger