Politis France

  • Européennes: le bizarre timing des affaires Balkany et Sarkozy

    Imprimer

    Les médias, lundi 13 mai dernier ouvraient leur Une sur les deux thèmes du jour : lancement en France  de la campagne officielle des européennes. Et pile, le début du procès Balkany.

    Curieuse coïncidence "en même temps".

    http://www.rfi.fr/france/20190512-france-debut-proces-maire-lr-patrick-balkany-son-epouse-isabelle-levallois-perret

    Quatre jours après, le vendredi  17 mai, sort l'annonce du rejet par le Conseil Constitutionnel du recours de Nicolas Sarkozy sur l'affaire des dépassements de campagne.

    https://actu.orange.fr/france/bygmalion-le-conseil-constitutionnel-rejette-le-recours-de-sarkozy-contre-la-tenue-de-son-proces-CNT000001fMEy5.html

    Bien évidemment ces  deux hommes politiques sont justiciables comme tout citoyen et doivent rendre les comptes que la Justice leur réclame. Aucun doute sur ce point.

    Ce qui interroge pourtant est le moment retenu par l'administration gouvernementale de la Justice pour évoquer ces affaires : pile pendant les deux semaines de campagne ! 

    Un moyen assez  facile pour stigmatiser au passage la... droite en règle générale  puisque les terminologies de " parti LR,  maire LR, maire de droite" vont émailler- c'est normal!- les titres, les reportages, les éditos...

    A quelques jours d'une élection, c'est juste surprenant. Le procédé semble assez  grossier: un abus de position dominante. Tout est bon pour gagner. 

    Pas besoin d'action marketing  sur les réseaux sociaux. C'est ici  l'information de presse officielle qui va cette semaine laminer le terrain pour rendre compte- c'est son job, elle a obligation de le faire pour traiter l'actualité- des procès en cours.

    Contre la droite des années Sarko. En fait contre la droite tout court. L'électeur téléspectateur risque pourtant de s'y perdre, mélanger le passé et le futur...

    Bien évidemment ni  la dite Droite, ni le parti  LR n'ont prise pour  réagir sur le  timing bizarre, ne pouvant que déplorer ces sombres affaires et les commenter évidemment en ne soutenant ni Balkany ni l'ancien président  sur ces sales histoires d'argent (sale et/ou trop abondant sous réserve).

                                                          SURPRISE    BELLAMY

    Juste un détail: Emmanuel Macron très à la manoeuvre pour ces élections de renouvellement du Parlement européen s'implique à outrance  jusqu'à sa photo solo sur certaines affiches! 

    Trop pour un président  de la république supposé être celui de tous...#bygmalion,timing,affaire balkany,affaire sarkozy,#lr,françois-xavier #bellamy,#européennes,#macron,#rn

    Celui  qui tient le pouvoir fait clairement campagne. Il  a pensé préventivement à tous les détails, jusqu'au timing.

    Pourtant E. Macron n'avait juste pas prévu, dans son laminage actif de la Droite,  le succès surprise du "petit nouveau" François-Xavier Bellamy auprès de l'électorat LR qui se ressaisit sur ce qu'il est lui-même. Preuve que le salutaire  ménage des années Sarko-Bygmalion est plus qu'enclenché...

    Les poissons Robinet, Estrosi que le patron de l'hypercentre  pensait dans sa nasse ont retrouvé leur habitat d'origine. (Raffarin exclu mais ce dernier est un centriste ni-ni à la base) 

    Les pérégrinations de l'électorat de droite vers l'hypercentre macroniste semblent terminées.

    Une mauvaise nouvelle pour Jupiter.

    Le président fait monter à outrance la mayonnaise du duel putatif entre lui-même et Marine le Pen, entre #LREM et #RN. Une mécanique artificielle, simplificatrice destinée là encore à éliminer la droite,  du débat politique. Pour capter ses électeurs qui intéressent fortement Mme Loiseau.

    Verdict dans les urnes.

     

                                                                                Sylvie Neidinger

     

    SUITE !!

     

    Dans le même ordre (rappel: la sortie d'affaires sensibles touchant à l'image de la droite en cette période électorale):  le décès par arrêt des soins  programmé de Vincent Lambert....cette semaine! Rappel : cet homme accidenté est dans le coma depuis... 10 ans!

    Les recours sont épuisés. Mais on choisit  pile  la semaine qui précède les élections européennes pour procéder à cet acte qui va heurter certaines convictions de droite. Notamment les catholiques pratiquants. Bellamy est entré à pieds joints dans le débat, fort de ses convictions. La conférence des évêques de France s'insurge.

    Parti LR un peu piégé, ne pouvant trop s'exprimer...Il se divise entre Bellamy qui demande un acte de ...Macron (lui donnant ainsi unpouvoir extraordinaire) et Jean Leonetti, l'auteur de la loi fin de vie. Tous deux LR. 

    De plus, Edouard Philippe stigmatise cette semane la droite "Trocadéro" pour mettre en exergue l'image d'une droite catho plutôt radicale et inféconde électoralement.

    A ce stade il n'y a pas de hasard. Petit traité de machiavélisme, ou de tripotage.

    Le "crime" est parfait.

    Strictement personne ne peut affirmer que les dates retenues le sont ...volontairement.

     

  • Crimes de guerre au Yémen: les complicités européennes dont la France

    Imprimer

    Sur ARTE TV , ce soir mardi 23 avril à 22h 40

    Sinon, sur le web en replay 

    https://www.arte.tv/fr/videos/082803-000-A/crimes-de-guerre-au-yemen/

    "Ce film dévoile les dessous d’un trafic opaque, le double-discours de nos démocraties et les manquements du personnel politique européen. Il pose enfin une question fondamentale : en poursuivant le commerce avec l’Arabie saoudite, sommes-nous complices de crimes de guerre ?

    Depuis le début du conflit en mars 2015, plus de 50 000 civils auraient été tués au Yémen. S’ajoute à cela un blocus organisé par l’Arabie Saoudite et la coalition arabe accélérant une famine, caractérisée par l’ONU comme étant, “la plus grande catastrophe humanitaire en cours”. Les premières victimes sont les enfants. Ces faits ont été dénoncés par des rapports de l’ONU et par les grandes ONG internationales. Ils sont constitutifs de crimes de guerre. Cela concerne les auteurs des crimes, mais pas seulement. Les traités internationaux interdisent de fournir des armes à un pays coupable de tels crimes. Or cette enquête montre que les principaux fabricants de matériels militaires européens (France, Royaume-Uni, Allemagne) continuent de fournir des armes susceptibles d’être utilisées au Yémen. Ce film dévoile les dessous d’un trafic opaque, le double-discours et les manquements du personnel politique européen ainsi que l’absence total de transparence dans nos démocraties. Il pose enfin une question fondamentale : en poursuivant le commerce avec l’Arabie saoudite, sommes-nous complices de crimes de guerre ?"Réalisation :Alexandra JOUSSET Pays :France Année :2019

    La France,  son double jeu, double langage entre les règles démocratiques et les pratiques réelles notamment  autour de son allié saoudien est  particulièrement impliquée dans les ventes d'armes. France  de Hollande puis de Macron.

    Des ONG essaient de réveiller l'apathie ambiante:

    http://www.leparisien.fr/international/vente-d-armes-au-yemen-par-la-france-des-ong-projettent-des-slogans-sur-l-assemblee-28-03-2019-8041725.php

    https://www.franceinter.fr/info/revelations-voici-la-carte-des-armes-francaises-au-yemen-selon-un-rapport-confidentiel-defense

     L'article de l'excellent Jean-Dominique Merchet, spécialiste Défense: 

    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/yemen-france-a-mal-a-assumer-ventes-d-armes-184693 

    Omerta.Voire scandale majeur d'un mensonge d'Etat. Désormais mensonge du président Macron.  

    Rwanda, Yémen, Libye, Syrie: cela commence à faire beaucoup....

                                                                            Sylvie Neidinger

     

                                                           

  • Halte aux pogROMS !!

    Imprimer

    Médiapart et l'auteur de l'article Jacques Debot me pardonneront d'avoir repris entièrement l'article publié le 27 mars sur les pogroms de la banlieue française autour de la rumeur de la camionnette blanche qui choperait les enfants pour mieux les découper...

    Ici, la reprise intégrale, dans le cas où le lien web https://blogs.mediapart.fr/jacques-debot/blog/270319/romstorie-les-banlieues-tentees-par-le-pogrom

     ...ne se ferait plus naturellement, de cet extraordinaire article acide, ironique, triste  synthétique sur ce peuple (ces peuples!) que Hitler a largement détruit dans les camps de concentration, sans que généralement Monsieur  et Madame tout le monde ne le sache encore  en 2019.

    Et qui revivent l'enfer.

    Le camionnette blanche est typiquement celle des gitans, tziganes, yéniches, gens du voyage ou sédentaires (les roms) ....

    ATTENTION: il s'agit de plusieurs peuples, de plusieurs réalités d'origine (coeur de l'Europe pour les Yéniches, Inde pour d'autres : il y a plusieurs siècles.)

    Mais tous dans le même sac de la... stigmatisation. Qui dès lors les amène, comme d'auteur de l'article  se sentir un peuple.

    La camionnette blanche tire les caravanes.

    ô scandale de ces agressions.

    Ce peuple n'est pas le mien, Jacques Debot. Il est le vôtre.

    Mais il est surtout  ... le nôtre.

    Dans notre mémoire européenne commune. Et dans sa terrible actualité.

                                                                       Sylvie Neidinger

     

    Romstorie: les banlieues tentées par le pogrom?

    Ce petit peuple, c'est le mien, le peuple tsigane pathétique et maudit, que la rumeur accuse aujourd'hui d'enlever des enfants pour les livrer au trafic d'organes. Une fois de plus, il semblerait que de nouveaux pogroms se préparent et que les Tsiganes n'aient pas encore assez souffert
     

    Une succession de faits divers tragiques se déroule en ce moment-même en banlieue parisienne où des bandes armées font barrage aux véhicules utilitaires dont ils supposent que les conducteurs sont roms, saccagent ces véhicules en arrachent de force conducteurs et passagers pour les rouer de coups, au motif qu’il s’agirait de rôdeurs cherchant à kidnapper des enfants pour des filières de trafiquants d’organes.

    On identifie le Basque à son béret, le Breton à son chapeau rond, le Bavarois avec son petit galurin de feutre, le rappeur avec sa casquette de base-ball. Mais à quoi ces « justiciers » reconnaissent-ils un Rom ? Ils reconnaissent un Rom à sa camionnette blanche. La dialectique des rumeurs n’est pas compliquée. D’après eux, la camionnette en question rode en repérage pour s’emparer des petits enfants. Les Roms, adroits à désosser les appareils ménagers pour en extraire le cuivre et la ferraille, se sont reconvertis dans une activité bien plus lucrative. Ils désossent maintenant les enfants pour prélever le foie, la rate et les rognons, tous les organes qui se vendent et se trafiquent.

    La rumeur ne dit pas quels docteurs opèrent ces prélèvements ni dans quelles cliniques. Comme les registres de la police et de la gendarmerie, la rumeur est muette sur l’identité des enfants kidnappés, sur la date et les lieux d’enlèvements, mais c’est normal, c’est un complot, on nous cache la vérité. On ne sait rien non plus des patients transplantés, ni du coût de l’opération, du mode de règlement, du taux de prise en charge par la caisse d’assurance maladie. La rumeur est loufoque, la rumeur est boiteuse, la rumeur est une bouture, un greffon qui cherche son porte-greffe pour s’enraciner, croître et proliférer.

    La connexion entre les Tsiganes et le prélèvement d’organes n’est pas un fait historique entièrement nouveau puisque notre petit peuple l’a déjà rencontré à deux reprises. La première fois c’était à Auschwitz. A la descente des trains qui les livraient aux bourreaux, le nazi Mengele sélectionnait systématiquement les couples d’enfants tsiganes jumeaux. Il les faisait tuer ou les tuait lui-même dans les jours suivants pour prélever les organes, le thymus, les glandes surrénales, etc. Dans ces organes prélevés sur des enfants tsiganes assassinés il pensait pouvoir découvrir la même particularité, la même anomalie chez l’un et chez l’autre, et cette particularité serait le secret de la gémellité. S’il avait pu découvrir le secret de la gémellité, sa « race de seigneurs » aurait pu se multiplier deux fois plus vite et le Reich nazi reconnaissant l’aurait élevé aux plus hautes dignités. Pour ces foutaises, Mengele a assassiné des centaines d’enfants tsiganes à seule fin de prélever leurs organes. De même il a prélevé leurs yeux en grand nombre pour déterminer s’il existait une prédisposition à naître avec des yeux bleus.

    La seconde conjonction tsiganes-organes s’est produite au Kosovo dans les années 1998-99 ruet les années qui ont suivi. Sur cette affaire, on est maintenant renseigné bien au-delà de la rumeur, du fait divers et de la presse à sensation. Les rapports de Mme Carla Del Ponte et du Sénateur Marty apportent les éléments troublants sur le financement de l’armée de libération UCK par le trafic d’organes d’êtres humains. Les prisonniers de ce groupe de partisans étaient maintenus en vie jusqu’à l’arrivée d’un receveur dans l’attente d’une greffe. Le prisonnier, la plupart du temps un tsigane,  était alors assassiné, ses organes prélevés et transplantés. On connait les emplacements des cliniques, les filières, les patients qui ont reçu ces organes, les médecins qui opéraient, à deux heures d’avion de chez nous. Au cours des dernières années, on a jugé et condamné certains acteurs de ces crimes abominables. L’UCK mise en cause dans ces crimes est au pouvoir actuellement au Kosovo. Les enquêtes prospèrent avec beaucoup de lenteur, mais toutes les traces ne seront pas effacées.

    Revenons maintenant  à notre France de 2019 à ces territoires de la République où la rumeur, telle un greffon sur son porte-greffe, a pris racine au cours des vingt dernières années, vingt  années de proximité entre les habitants des cités et ceux des bidonvilles.Il n’est pas raisonnable d’espérer que tout se soit bien passé. Il y a eu des accrochages, des conflits, des tensions tout au long de ces années, mais, pour faire court, ça restait, la plupart du temps « dans les limites de l’acceptable » Néanmoins quatre événements au moins ont retenu notre attention, quatre événements qui ont pour points communs d’avoir fait l’objet d’une médiatisation au niveau national, d’avoir été d’une grande violence, d’avoir été revendiqués publiquement par les agresseurs, quatre événements dont les victimes étaient roms.

    Le 28 septembre 2012, à Marseille, les habitants de la Cité des Créneaux, au nord de Marseille, mettent les Roms en demeure de quitter immédiatement le lieu où ils avaient établi un campement et sans plus attendre mettent le feu au mobilier et au matériel des familles. La sénatrice socialiste Samia Ghali a déclaré à plusieurs reprises comprendre et ne pas condamner les incendiaires.

    Le 17 juin 2014, à Pierrefitte sur Seine, un adolescent  rom de 16 ans, le jeune Georghe Franzhu, plus souvent appelé Darius, vaguement accusé de vols par les jeunes de la Cité des Poètes voisine du bidonville où il réside, est enlevé, torturé, laissé pour mort dans un caddy de supermarché. Il survivra après de longues semaines de coma, très handicapé par de nombreuses séquelles.

    Le 1er février 2018 à Garges-lès-Gonesse, un homme âgé, que la presse a appelé Mr Youcef, retrouve sa maison (où il ne vivait pas) située dans un lotissement, occupée par des squatters roms. Il engage contre eux une procédure mais comme toute procédure celle-ci requérait des délais que la presse a largement commentés. Sur les réseaux, le blogueur franco-tunisien Bassem Braïki appelle les jeunes de la cité voisine à déloger les squatteurs, ce qu’ils font le même jour. Ces justiciers filment leur opération et la diffusent sur les réseaux où on peut les voir exhiber des armes de guerre.

    Le 9 juin 2018 à Grenoble, quelques familles roms installées Rue Albert Thomas, dans le quartier du Mistral sont délogées au cours de la nuit, poursuivies, brutalisées par de jeunes habitants de la Cité qui mettent le feu à leurs cabanons, les empêchant de venir se réinstaller.

    Même si le Président de la République François Hollande avait en juillet 2014 annoncé très solennellement que tous les moyens seraient mis en œuvre pour que les auteurs des sévices subis par le jeune Darius soient retrouvés et punis, quelques mois après l’enquête était close, le dossier était refermé, le juge n’avait mis personne en examen. Comme à Marseille, à Grenoble et Garges-lès-Gonesse, les dossiers ont été très vite refermés, les auteurs des violences contre les Roms s’en sont tirés à très bon compte, aucun jugement n’a été rendu.

    « Les cités » n'ont pas organisé ce qui ressemble de plus en plus à une répétition générale avant les pogroms, même si on retrouve aujourd’hui  des gens « des cités » parmi les prévenus appelés à comparaître à la barre du tribunal de Paris, interpellés au cours des nuits passées alors qu’ils menaçaient les Roms. On verra quel sera la nature de la décision des juges, mais ces jeunes ou moins jeunes me font penser aux paroles de ce merveilleux écrivain qu’était Jean Guéhenno. Dans son ouvrage « La mort des autres », Jean Guéhenno, qui avait été soldat pendant la Première Guerre mondiale, écrivait que ses compagnons d’armes, les jeunes gens qui avaient fait la guerre, n’étaient pas des salauds. Pour lui, les salauds étaient ceux qui avaient demandé à ces jeunes gens de faire la guerre. A ces salauds, il refusait de pardonner.

    Les salauds d’aujourd’hui sont planqués sur Twitter et sur Facebook. Chaque jour ils excitent écervelés et désœuvrés à persécuter les Roms. Ils déversent la haine et le font en toute impunité. Ils appellent au meurtre, au pogrom, à l’incendie. Ils répandent les rumeurs, accusent les Roms de propager les maladies, la tuberculose, la rougeole, la gale. Ils accusent les Roms de manger les chiens, de droguer les bébés, d’être sales et voleurs, incultes, de se prostituer. Ils moquent les infirmités des mendiants, se pincent le nez, réclament des châtiments. Ils sont élus de la République, de notre République et pourtant prônent le nettoyage ethnique. Ils sont journalistes et s’ils écrivent un article banal sur une décision d’aménagement du territoire par une collectivité locale, si cette décision concerne les Roms où les Gens du Voyage, ils illustrent l’article avec la photo d’un tas d’ordures. Nous sommes insultés, moqués, dévalorisés sur les réseaux sociaux, c’est chaque jour et c’est toute l’année.

    A Montreuil, tout près de Paris, une équipe politique ambitionne de conquérir la ville aux prochaines élections municipales. Elle est présente sur Twitter sous le nom de : Collectif-Lagny basMontreuil @ParvisLagny. Plusieurs fois par jour, tous les jours, depuis des semaines et des semaines, cette équipe diffuse des tweets où sont associés les mots Roms, rats, ordure, nuisances, illustrés de photos de matières fécales. Ces gens qui ambitionnent de gouverner une grande ville de 107 000 habitants n'ont d’autre programme que la haine, la haine des Roms et les photos de matière fécale. Cette répétition à flot continue ne crée pas des rumeurs, elle crée des vérités, qui vont de soi et mènent aux pogroms.

    La prise de conscience brutale et soudaine, la crainte légitime de voir soudain la minorité la plus faible de notre société mise en danger mortel, a provoqué un afflux de soutiens sur les réseaux sociaux. Il faut savoir que symétriquement on peut lire un afflux plus important encore de menaces.

    Nous avons une telle habitude des menaces qu’elles nous laissent dans un état proche de l’indifférence. Quant aux soutiens, ils étaient si rares que nous en avions depuis longtemps perdu la saveur. Nous lisons avec stupeur des tweets où des élus se réclament des valeurs de la République et nous assurent de leur soutien. J’ai tant écrit de courriers à ces gens-là, tant de fois je leur ai demandé leur aide en faveur des familles roms dans la grande détresse et ces gens-là ne m’ont jamais répondu. Je connais leur main qui aujourd’hui nous flatte, si prompte à étrangler. Je connais leurs mots à charge creuse et souffre de les lire. Si nous en sommes là, c’est aussi de leur faute. Demain, ils feront semblant de verser une larme. Donnera-t-elle assez d'eau pour éteindre les feux allumés des pogroms ?

     

                                                   Rubrique Yéniches

  • Scandale Notre-Dame-de-Paris:150 millions d'euros pour un système anti-incendie jamais trouvés

    Imprimer

    Désolée de l'acidité du jour. Mais ce blog aime à nommer un chat un chat en toute indépendance d'esprit. C'est sa marque de fabrique.

    Selon l'historien Didier Rykner, il manquait juste 150 millions d'euros pour installer un système anti-incendie dans la cathédrale parisienne. Il avait alerté. Argent jamais trouvé. On aurait pu éviter cela ! La colère de l'historien est palpable.

    Je pose ici une simple question. Combien a coûté pour la France l'inutile guerre de Syrie qui a même détruit des infrastructures urbaines par ses missiles, présence de navires au large, d'avions de chasse pour tirer?????

    Sous Sarkozy, Hollande et Macron il y eut , en France de l'argent pour des guerres extérieures erratiques, inutiles, ayant endommagé des quartiers urbains de pays tiers. 

    Coût de la guerre française  en Syrie: opération  Chammal seule: 360 millions. Surcoût non budgété globa:  800 millions d'euros. L'ensemble depuis 2011 s'évalue à plusieurs milliards  pour la seule Syrie. Coût exhorbitant des guerres de la France, inutiles de surcroît car  sans grand retour géostratégique.

    Il n'y avait pas en France 150 millions euros pour Notre-Dame de Paris, cathédrale médiévale dont les parties médiévales ont désormais totalement disparu. Pas d'assurance non plus.

    Dégoût....

                                                          Sylvie Neidinger

    Tweet du jour sur @SylvieNeidinger

    @SylvieNeidinger, #blogneidinger, notre-dame-de-paris,#paris,absence de système anti-incendie,syrie,missiles,#notre-dame

     L'ancêtre bizantine de Notre-Dame 

    https://immobilier.lefigaro.fr/article/dans-une-syrie-ravagee-par-la-guerre-decouvrez-l-ancetre-de-notre-dame_a2b5f70e-62bd-11e9-bcd4-4acccf2c010d/

  • Les occidentaux annoncent la fin (supposée) de l'EI... qu'ils ont contribué à installer!

    Imprimer

    Clap de fin, vraiment? 

    Trump, Macron....annoncent à coups  de trompettes médiatiques  la fin supposée de l'EI  ou Daesh (dawlé islamyé) ou Isis en anglais. 

    Victoire à Baghouz qu'ils s'attribuent, avec leurs alliés kurdes. 

    EI, Daech, Isis: autant d'acronymes pour une terrible réalité qui s'est installée sur les décombres de l'invasion américaine en Irak et ceux du conflit syrien importé  en 2011.

    Ces présidents se glorifient d'un bizarre succès.

    L'hyperbole prévaut. La guerre serait même gagnée par "André le français", selon un média hexagonal. 

    Or,

    1-Beaucoup des combattants de Daesh ou Etat islamique se sont "évaporés" dans la nature en novembre 2017. Le monde entier devant ses écrans les a vus, stupéfait,  quitter par colonnes la ville de Raqqa lors de sa chute. La coalition occidentale, les FDS  les  laissant partir par centaines avec armes et pick-ups. 250 combattants aguerris et les familles, en bus,  selon la BBC.

    La presse  ne pouvant masquer les images, évoqua sans ciller cette fuite organisée des jihadistes  de Daesh par les occidentaux.

    2- Moscou par la voix de son ministre Lavrov demanda vertement  en février 2018 à ce que les jihadistes issus de Daesh réinstallés autour de la base américaine de Al Tanf, évacuent ce nouveau  "trou noir"  . Ces  groupes  Daesh étant  alors  à l'offensive contre les forces gouvernementales.

    2'-Le camp de Al Hol reste une poudrière jihadiste.

    3-Le combat contre l'islamisme radical n'est pas du tout  terminé en ce 25 mars 2018. La province d' Idleb regorge actuellement de groupes du même moule idéologique issus d'Al Qaida qui s'y sont concentrés en provenance de ....partout.

    Dans cette zone frontalière avec la Turquie,  ils ne se nomment pas  Daech mais Al Nosra  (anciens protégés de Laurent Fabius, alors ministre des Affaires étrangères  de François Hollande) Ahrar Al Cham et autres....

    Une cinquantaine de factions en tout. Initialement armés par les occidentaux et pays arabes du golfe. (Arabie Saoudite, Qatar..). Il s'agit de ceux nommés "rebelles" par nos médias. Il nous  fallait même  lire "gentils rebelles" pour correspondre au film politiquement correct vendu sur nos écrans informationnels depuis le début du conflit syrien.

    En résumé, on constate un incroyable double jeu occidental autour de l'EI comme "variable", auquel s'ajoute une complexité, celle de la position instable des kurdes.

                                KURDES SYRIENS RECONNECTES A DAMAS

    Les occidentaux  ont tenté de créer par ce conflit - entre autres motifs- un Kurdistan nommé Rojava reliant l'est syrien au nord ouest irakien, projet captant ainsi ...les principales ressources pétrolières des deux pays.

    De nombreux kurdes pris au piège des annonces et défections  occidentales, des violences de cette guerre (génocide Yazidis..) n'entendent plus tant que cela quitter les pays en question: Syrie et Irak pour une hypothétique autonomie. Une semi-autonomie en réalité. Un imbroglio à la  Kosovo.

     Exemple : il n'y  actuellement pas de tribunal digne de ce nom pour juger les jihadistes occidentaux dans la zone.

    Logique: la zone kurde n'est pas un Etat!

    Plutôt que se voir écrasés par la Turquie, ils négocient actuellement leurs  bonnes relations avec... Damas.

    A Khamichlé, ville du gouvernorat de Hassaké, les familles préfèrent encore envoyer leur enfants dans les écoles gouvernementales plutôt que les nouvelles structures strictement kurdes.

    Le Kurdistan ne  trouve pas ses marques dans son environnement géographique et historique. Coincés par les puissances frontalières, ils n'entendent pas ce redécoupage prôné par les occidentaux pour leurs propres intérêts géostratégiques.

    La guerre en Syrie est  un échec au final pour la coalition.

    Leur prise de possession indirecte des zones pétrolières et leur exploitation, sous couvert de Rojava poserait un sérieux problème de légalité.

    Surtout à partir du moment où le régime de Damas n'a pas cédé contrairement aux plans et  désirs occidentaux.

    Contrairement aux compromissions avec les groupes islamistes radicaux, de quelque nature que ce soit.

                                                                                      Sylvie Neidinger 

  • #GiletsJaunes, l'ONU réclame une enquête sur les violence

    Imprimer

    Michelle Bachelet, Haute Commissaire aux droits de l'Homme à l'ONU réclame à la France ce mercredi 6 mars une "enquête approfondie" autour de l'usage excessif de la force lors des manifestations, notamment les rassemblements  des Gilets Jaunes. Il ne s'agit pas de la mise en place d'une enquête internationale. Elle demande à l'hexagone de s'auto saisir pour  mener les investigations.#giletsjaunes,#onu,cacatov,michelle bachelet,droits de l'homme,enquête,violences

    #giletsjaunes,#onu,cacatov,michelle bachelet,droits de l'homme,enquête,violencesLe récent incident inouï du GJ handicapé en fauteuil  gazé à la lacrymo, son masque arraché ne plaide pas en la faveur de Paris.

    Pascal Bouré réclamait juste de récupérer le dit masque !

    Son visage brûlé, il fut pris en charge par les medic streets.

    On doit toutefois  rappeler la difficulté majeure des policiers sur le front chaque samedi depuis le 17 novembre 2018 , qui comptent des blessés dans leurs rangs et qui reçoivent désormais des excréments, les "cacatov" en plus de  boule de pétanques ou autres caillasses!

    Policiers au turbin face à la contestation sociale alors que les revendications finalement s'adressent ....aux politiciens qui dirigent. Lesquels ont les clefs du problème.

    L'ONU entre en piste alors que les Gilets Jaunes avaient manifesté place des Nations à Genève le 20 février dernier...

    Le gouvernement Macron en la personne de Benjamin Griveaux rit... jaune de se voir dans une liste entre Haîti et le Venezuela . Inédit.

                                                                            Sylvie Neidinger

     

                                                         overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

  • Les Gilets Jaunes manifestent Place des Nations, devant l'ONU à Genève

    Imprimer

    Régulièrement,  la place des Nations et sa célèbre "broken chair" du fribourgeois  Daniel Berset (1997) accueille les revendications de "peuples de la terre"  les plus exposés aux injustices,  de minorités le souvent oubliées, de conflits en cours.

    La chaise au pied explosé -symbole des dégâts commis par les mines antipersonnelles- en voit passer et de toutes les couleurs.gilets jaunes geneve.PNG

    Aujourd'hui...le jaune!.

    Celui des #GiletsJaunes venus de France !!!

    Revendications sur les panneaux : "France, pays de la répression des droits de l'homme".

    Et contre l'arme LBD de fabrication suisse.

    On n'avait pas l'habitude de cette terminologie à propos de l'Hexagone qui se vit comme patrie des droits de l'homme.

    Un millier de manifestants sous le soleil de Genève en   ce mercredi 20 février 2019, trois mois après le début de la contestation.

    Ils viennent  des pays de  Savoie voisine mais aussi du Vaucluse et autres.

    Leurs avocats saisissent un rapporteur de l'ONU sur l'usage de la LBD.

     

                                                                 Sylvie Neidinger

     

                                                     overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

  • #GiletsJaunes: trois mois aujourd'hui 17 février 2019

    Imprimer

    La revendication démarrait le 17 novembre 2018.

    Peu voyaient alors les Gilets Jaunes comme durables. 

    Ce blog ne prenait pas cette jacquerie à légère dès le début (1er article daté du 14/11/18)

    Car par extraordinaire le vocabulaire employé était pile celui de la ...Révolution française de 1789 (cahiers de doléances). Pas le vocabulaire de mai 68....Capturedddd.PNG

    Ils ne cherchent pas la plage sous les pavés mais à remplir le réservoir de la voiture ! Et vilipender le passage aux  80 km/H. La boîte s'est ouverte avec les pétitions en ligne, la communication 2.0, les réseaux sociaux.

    Les raideurs aussi.

    Un mouvement de type révolutionnaire contient dans son essence sa propre violence. 

    Ceux qui glosèrent sur les Printemps d'autres peuples avec délectation devaient comprendre que les mêmes mécanismes créent les mêmes problématiques. 2.0 ou pas...

    Le mouvement ne s'essouffle pas.Toujours là,  trois mois après, malgré les concessions financières de Emmanuel  Macron (en direction des salariés surtout)

    Malgré un Grand Débat organisé par Macron autour de quatre thèmes choisis... par lui.

    Ils défilent même aujourd'hui dimanche pour marquer le passage trimestriel. Acte XV.

    Partout en France, pas seulement à Paris: Bordeaux...LaCiotat...Guise...Dax...etc.

    Femmes bien représentées, ce qui n'est pas le cas un défilé  "classique".

    Le mouvement porte en lui ses récupérations, ses excès, sa diversité. 

    Parce qu'ils ne sont ni des syndicats ni des partis, cela semble destructuré.

    Violent parfois. Comme tout mouvement de type révolutionnaire. 

    Aujourd'hui Ingrid  Levasseur,  se voit expulsée de la manifestation de Paris. Exfiltrée car prise à partie.

    Des péages d'autoroute incendiés ce jour.

    Toute discussion avec les  "GJ" montre   qu'ils sont toujours sur leur même ligne: du lancinant "Macron démission" au RIC, en passant par le pouvoir d'achat.

    Têtus comme des gaulois... hyper réfractaires.

     

                                                                  Sylvie Neidinger

     

                               overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

  • En "jupitant" Macron achève la Vème république

    Imprimer

    La constitution de la Vème république taillée sur mesure par le général De Gaulle avait ses détracteurs, avant la venue de Emmanuel Macron. Mais ce dernier l'a portée au bord du précipice.

    Des pays dits démocratiques, la France  est celui qui donne le plus de pouvoir à son élu central. 

    Le président  de la république peut décider seul d'une guerre sans en référer au Parlement, sinon une information a posteriori.

    Soit une présidence hyper centralisée dans un pays hyper centralisé.

    Le citoyen vote une fois tous les cinq ans pour valider électoralement  un  exercice du pouvoir  qui s'apparente dans l'hexagone à celui  d'un monarque républicain. Lustres et palais avec.

    Une fois le bulletin dans l'urne le débat est confisqué, en France. 

    Dès lors tout pleut du ciel.Du temps des Gaulois comme du temps des Gaulois Réfractaires...

    Avec  Macron qui sans vergogne s'est comparé à Jupiter, ( à Jeanne d'Arc voire à Jésus !) Le vertical mène la danse avec une équipe restreinte limite secrète  quelques "boys" dits les "Mormons" souvent énarques et/ou hauts fonctionnaires. Ceux qui se disent "élites" parisiennes et déconnectées. #Benalla aussi...

    Macron en représentation. Sa formation attestée et ancienne de théâtre le laisse apparaître comme jouant une comédie. Il récitera  des scènes à l'Elysée devant public comme le fit un certain Louis XIV (ô délire...) Il usite à la fois d'anglicismes bruts de décoffrage et de langage désuet type pièce de théâtre XVIIIème.

    Son gouvernement  a pu imposer à la population les 80 km/h brutalement et sans débat.

    Il s'est passé des corps intermédiaires, syndicats , élus de terrain, partis.... Voire les a MEPRISE.

    Macron, débutant en politique, a confondu la direction d'un pays avec celle d'une entreprise.

    Il s'est entouré de ministres issus du monde DRH (M  Pénicaud, E. Wargon) Quand il cherche une plume (Sylvain Fort ayant démissionné) c'est une annonce... d'emploi qui est posée. Start up nation oblige!

    Le principe d'une entreprise, communauté privée fermée est qu'il y a ceux qui sont dedans . Ceux qui sont dehors. Ce n'est pas un Etat qui inclut tous ses citoyens.

    Emmanuel Macron dès lors  insulte régulièrement par ses petites phrases , contrôlées ou non la population qui selon lui semble en dehors.

                                    ELITISME MEPRISANT DECONNECTE DU PAYS

    Macron   pousse à son paroxysme l'élitisme française puisque c'est son mode de fonctionnement personnel. Il clive.

    Le mouvement des Gilets Jaunes démarre en novembre 2018 par véritable "ras de bol" de l'hyper taxation. Il  fonde  ses piliers argumentaires sur le référendum (RIC) manière de demander l'avis de la population et sur la fin de la Vème république, la fin de l'élitisme au sens de l'égalité  de LIBERTE EGALITE FRATERNITE. Le mouvement impressionne les commentateurs et historiens: tout le vocabulaire de la révolution française de 1789, les drapeaux...jusqu'à l'échafaud ( pour Macron!)

     Il tente de jouer la partition du "nous" tellement difficile pour lui. Il pousse la fonction présidentielle à ses limites.

    Le grand débat le voit actuellement certes mouiller sa chemise . Mais en réalité occuper le débat des heures durant à lui-tout seul. Le grand débat: un exercice de com dit chantal Jouanno.

    Les thèmes en  sont retenus par Macron lui-même.

    Il fait venir à Paris les représentants des outre-mer   (de loin donc, Antilles Réunion..etc) pour leur confisquer la parole, le micro !! Leur donner deux minutes la parole. Un "débat" scandaleux.

    Macron raconte n'importe quoi sur le chlordécone à cette occasion !

    Macron qui se vit vedette vole la vedette.

    Ne compte que ce que LUI va raconter ! L'hyper présidentialité poussée à son extrême. 

     Hier le 15 février en visite à Bar-le-Duc - on se pince- l'épouse du président Brigitte Macron   ose prendre la parole dans ce climat délétère... Elle n'a aucun rôle institutionnel. Pourtant, elle commente carrément les ...Gilets Jaunes devant micros. 

    " Ils ne savent pas ce qu'ils font. » La phrase, pour moitié, est celle dite par Jésus-Christ, agonisant sur la croix, sauf que lui ajouta « pardonnez-leur ». On le lui fait remarquer, elle ne reprend pas ce thème du pardon, mais précise sa pensée. « J'ai été saisie par ce qui s'est passé. Ils n'ont pas compris ce qu'ils faisaient, il faut leur expliquer. Le dialogue a été rétabli. Il faut que les gens de différents horizons se voient, qu'ils se parlent. Cela n'est pas assez fréquent, et c'est un problème. »In Le Point.

     Méprisante elle aussi. A côté de la plaque " ils ne savent pas ce qu'ils font "dit elle. Paraphrase  de Jésus-Christ sur la Croix....

    Elle indique qu'il faut "dialogue entre nous" Mais son époux insulte régulièrement des catégories de population volontairement ou par inconscience.

    La France décidément sur le chemin de croix institutionnel. Celui de la  Vème et son hyper présidentialisation que Macron pousse à l'extrême. Au risque de l'ingouvernabilité. Car la population désormais réagit à la centralisation verticale. Le mouvement des Gilets Jaunes perdure. Mais encore. Quelle suite?

                                                                                  Sylvie Neidinger

    overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

     

  • Rappel: quand E Macron demandait de "l'indulgence" pour A Benalla...

    Imprimer

    Le terme d'indulgence fait bondir. Il est historiquement très lourd.

    La querelle des Indulgences est à l'origine du schisme catholique/protestant.

    Un effacement du péché qui va prendre des proportions carrément commerciales ! Une monétarisation du pardon divin...Qui sera combattue.

    Relire les discours de Macron sur l'affaire Benalla ne manque pas d'intérêt.

    "L'indulgence est obtenue en contrepartie d'un acte de piété (pèlerinage, prière, mortification) effectué à cette fin dans un esprit de repentir — elle s'adresse à ceux qui sont vere penitentibus et confessis, selon la formule en usage à partir du XIIe siècle.

    Théoriquement, il n'existe pas de proportion entre la faute et cet acte de piété : l'indulgence est réputée être l'effet de la communion des saints. En pratique, il en va bien autrement, en partie sous l'influence des peuples germaniques, dont la législation est en fait un barème de réparations, et qui tarifient chaque faute. Les indulgences se calquent alors sur les pénitentiels, ces manuels venus d'Irlande qui fixent pour chaque type de faute tant de jours de mortification. Moins longue, l'indulgence tend à se substituer à la pénitence physique en particulier pour les mourants.

    Dès cette époque, on enregistre les premiers abus, principalement la simonie : les fidèles marchandent auprès du prêtre un acte de charité, souvent sonnant et trébuchant. Les conciles du Xe et du XIe siècle s'efforcent donc de limiter la part d'appréciation du prêtre en fixant des barèmes généraux"

    Le 24 juillet à la Maison de l'Amérique Latine,  Macron dans un discours violent alexandre #benalla,emmanuel #macron,philippe #bas,indulgence,indulgences,médiapart,contrescarpe,edwy #plenel,amin arfifustige la presse, se dit le "responsable qu'il faut aller chercher", dézingue les deux seuls députés LREM  qui se posent publiquement des questions saines sur l'affaire Benalla(Sonia Krimi, Paul Molac)

    Dès lors la demande du Président de la République du 6 novembre 2018 semble extravagante. (Marianne) :

    "Interviewé sur Europe 1 ce mardi 6 novembre, le Président est revenu sur l'affaire qui a empoisonné son été. Jugeant qu'il y a eu un "emballement" autour des faits, il a estimé qu'Alexandre Benalla ne méritait pas d'être "traité comme le plus grand criminel en liberté. "Vous en avez beaucoup parlé, il y a eu une excitation collective", juge le Président au micro de Nikos Aliagas. Reconnaissant qu'il a "eu confiance" en Alexandre Benalla et qu'il lui a "confié des responsabilités", Emmanuel Macron estime que ce "qu'[il] considère comme une faute" - les coups portés par Alexandre Benalla à un manifestant place de la Contrescarpe le 1er mai - n'est "pas acceptable". Et c'est à peu près tout."

    Macron parle d'excitation collective !

    Bon les excités collectifs que sont les médias dont #Médiapart ont enquêté.

    L'affaire #Benalla est excitante, effectivement, comme affaire d'Etat.

    Ce depuis l'origine...

    Edwy Plenel le 27 décembre dernier dit combien on doit s'interroger sur l'indulgence de E Macron pour A Benalla.

    En février les rebondissements du dossier atteignent Matignon !

    Dont la responsable de la sécurité démissionne.L'affaire  Benalla s'étend, comme un incendie.

    On ne sait toujours pas pourquoi cet individu a bénéficié d'une absolue mansuétude et indulgence de la part de Emmannuel Macron. Ni de sa   multiplicité de passeports diplomatiques.

    Sans indulgence pour l'actuel président de la république, beaucoup d'encre va encore couler sur cette affaire par le travail journalistique de professionnels aguerris ( Amin Arfi, Edwy Plenel).

    La commission macroniste de l'Assemblée Nationale avait enterré l'affaire.

    Le Sénat de Philppe Bas va produire ses conclusions fort attendues.

    Cette affaire a une odeur d'égout dira Guillaume Larrivée de LR.

     Sans indulgence pour l'actuel président de la république, beaucoup d'encre va encore couler sur cette affaire par le travail journalistique de professionnels avertis.

                                                                    Sylvie Neidinger

    Selon la journaliste Ariane Chemin, Macron s'est encanaillé avec Benalla qui connait de fait beaucoup de "secrets" de la république

    Selon Castaner, Benalla serait une affaire de  "corneculs". Le terme...convient !

    Emmanuel Macron estime que la presse s'est emballée avec excès au sujet de l'affaire Benalla.
    Emmanuel Macron estime que la presse s'est emballée avec excès au sujet de l'affaire Benalla. - Michel Euler/AP/SIPA capture Marianne 06/11/18
     
     
  • Chlordécone..."déconne"

    Imprimer

    On ne se laisse pas aller au mauvais jeu de mot sur " Macron déconne sur le chlordécone"?

    Oui, finalement car il appartient au vocabulaire du président.

    Oui car  le débat qu'il animait tout seul toujours en grande logorrhée le 1er février avec les maires outre-marins tient de sa caricature de monarque républicain en longs bavardages

    Il confisque les micros disent les observateurs.

     Chez ce président, l'écologie, l'écologie de discours  a bon dos:  quelle différence de traitement entre la problématique du diesel (taxable) et  celle du produit chimique type DTT usité outre-mer pour la culture des bananes,  pour les dommages duquel la population réclame des indemnisations, refusées par le pouvoir.

     Alors que les Antilles seraient empoisonnées pour sept siècles !

     Le scandale sanitaire ne sera pas indemnisé. Le problème tient surtout du double langage de l'Etat tout simplement parce que les indemnisations seraient importantes en période de caisses publiques vides.

    « A chaque fois que le lien peut être prouvé entre le chlordécone et une maladie, on indemnisera », assure l’Elysée, qui souligne toutefois que « les études scientifiques n’ont pas établi de lien direct » entre le produit et des pathologies.Le montant des indemnisations pourrait être colossal vu l’ampleur des dégâts causés par le pesticide en Guadeloupe et en Martinique – laquelle possède le record du monde de cancers de la prostate, avec 227,2 nouveaux cas pour 100 000 hommes chaque année. Mais les obstacles s’accumulent pour les malades. La proposition de loi portant sur la création d’un fonds d’indemnisation des victimes du chlordécone n’a même pas été discutée à l’Assemblée nationale, le 1er février, faute de temps. La création du fonds d’indemnisation des victimes des produits phytosanitaires, déjà adoptée par le Sénat en février 2018 et débattue juste avant, a quant à elle été, une fois de plus, reportée.( le Monde)

    Macron lors du débat du 1er février 2019  avec les ultra-marins va jusqu'à attaquer ad hominem agressivement un brave  professeur de médecine dans sa légitimité en ...niant  le caractère cancérigène du produit.

    Une habitude décidément que d'attaquer!

    Télérama :

    « Il ne faut pas dire que c’est cancérigène. » Emmanuel Macron parle du chlordécone. 

    C'est dit clairement et nettement.

    « Sinon, on alimente les peurs. » En attendant, le président alimente l’indignation des élus ultramarins, réunis vendredi dernier à l’Elysée pour un numéro spécial du Grand débat national retransmis en intégralité sur France Ô. Joël Beaugeande, maire de Capesterre-Belle-Eau, en Guadeloupe, intervient : « Le petit médecin de campagne que je suis vous affirme que de nombreux Guadeloupéens et Martiniquais sont malades de la chlordécone et meurent quotidiennement. »Le chlordécone, c’est cet insecticide proche du DDT dont la France a autorisé l’épandage dans les bananeraies jusqu’en 1993 alors que la plupart des pays l’avaient depuis longtemps banni, sa dangerosité ayant été prouvée dès les années 1970. Le sénateur Victorin Lurel prend à son tour la parole pour s’étonner : « Vous invalidez les résultats du professeur Blanchet, du CHU de Pointe-à-Pitre, et de Luc Multigner, de l’Inserm. » , Emmanuel Macron déduit : « Le malentendu vient de là. Vous faites référence à ce que le professeur du CHU a pu dire. C’est pas ce que j’appelle une étude scientifique dans une revue avec comité de lecture. C’est une déclaration. » Ça ne vaut rien. Et puis c’est qui, ce Blanchet ? « C’est une déclaration publique qui peut inquiéter, insiste le président, moi je n’en connais pas le statut. »De quel droit le chef du service oncologie du CHU d’un territoire dont la population compte sept fois plus d’occurrence de cancers de la prostate que la moyenne mondiale pourrait-il donner son avis sur le chlordécone ?

     Du tac au tac, les scientifiques répondent à Macron par communiqué

     Lire aussi la réponse dans la revue Outremer 360°

    Les professeurs Luc Multigner, directeur de recherches à l'INSERM et Pascal Blanchet, professeur à l'université des Antilles et chef du service urologie du CHU de Pointe-à-Pitre, ont tenu à répondre au président de la République. Emmanuel Macron avait affirmé qu'il "ne faut pas dire que c'est cancérigène".(France Info)


    Or, des publication scientifiques existent : journal of oncology

    Indignation générale. L'Elysée va jusqu'à  rétropédaler ! Avec une explication alambiquée qui plaide un supposé "malentendu " explications sémantiques à l’appui. « Le président n’a jamais dit que le chlordécone n’était pas cancérigène, a-t-il soutenu au Monde. Quand il dit : “Il ne faut pas dire que c’est cancérigène”, c’est une façon de dire : “On ne peut pas se contenter de dire que c’est cancérigène, il faut aussi agir.” 

    Du grand n'importe quoi !

    Maladroitement sans aucune logique sinon a tenter-encore!-  de dire que les gens n'ont pas compris le chef d'état alors que ses paroles étaient limpides et directement agressives... Une habitude décidément que de prendre les locuteurs pour des idiots. Qui ne comprennent pas la supposée pensée complexe. En réalité simpliste.

    ô théâtre. Mise en scène de Sa personnalité, débat privatisé avec des gens ..invités.

    Les antillais, guadeloupéens, écologistes et autres,  en résumé les français apprécieront !

    Vraiment, le chlordécone déconne....

     

                                                                  Sylvie Neidinger

                                                                                     

                                                            

    antilles,bananes,#inserm,pascal #blanchet,intoxication #écologie,guadeloupe,martinique,chlordécone,#macron,macron stigmatise,victorin lurel,#lurel,luc multigner

    antilles,bananes,#inserm,pascal #blanchet,intoxication #écologie,guadeloupe,martinique,chlordécone,#macron,macron stigmatise,victorin lurel,#lurel,luc multigner

    crédit image capture site Ouest France cité

  • Macron attaque...Jojo le Gilet Jaune, les gitans (!) et la presse. Une habitude.

    Imprimer

    Le Méprisant de  la République est entré en phase logorrhéique.

    Le "petit monsieur qui sait tout " débat à tous vents,  des heures durant. Cette semaine, le 31 janvier, il reçoit  les journalistes du Point, Paris Match  à l'Elysée pour offrir aux médias sa leçon personnelle de....journalisme.

    Résultat un "off" encore une fois provocateur de petites phrases indignes d'un président de la république.

    L'autoproclamé éditorialiste en chef de la Nation  vante sa conception caricaturale du traitement de l'info  contrôlée par l'Etat et  en même temps son irresponsable  mépris de la presse. Et du reste.

    Macron donne même dans le complotisme puisqu'il annonce que les Russes de RT France  sont derrière les Gilets Jaunes. La presse russe répond à l'envoyeur par un article  sur les médias en France: les médias d'Etat, le fonds d’investissement qatari,  Qatar Investment Authority, qui détient également 13% de Lagardère SCA, lui-même possesseur de Lagardère active, éditeur de Paris Match, du JDD,  sur les 10 milliardaires qui possèdent des médias privés majeurs.

    [Un   prochain article du blog  traitera de la conception autoritaire du traitement de l'info par Macron].

    Dans ce même off, "Manu" dérape gravement sur Jojo le Gilet Jaune dont il déplore que la parole soit rendue à égalité à celle d'un député ou un ministre par les médias.

    Certes ...Oui, mais sur quelle planète vit-il? L'égalité est un principe inscrit sur tous les frontons de France...L'opposition souligne (encore une fois) le mépris de Macron

    Rappel l'affreux Jojo Président a bien envoyé récemment "sa" secrétaire d'Etat Schiappa jouer à l'animatrice chez Hanouna !

                          MACRON EN GRAVES PREJUGES SOCIAUX  SE RIDICULISE ENCORE

    L'individu locataire de l'Elysée n'en a pas encore fini avec ses provocations. Il continue,  balance ses préjugés sociaux  inouïs voire de racisme social sur le boxeur Christophe Dettinger qui aurait, selon lui  TROP BIEN PARLE 

    Dixit : "Le boxeur, la vidéo qu'il fait avant de se rendre, il a été briefé par un avocat d'extrême gauche. Ça se voit ! Le type, il n'a pas les mots d'un gitan. Il n'a pas les mots d'un boxeur gitan", juge le président de la République, qui voit dans cette vidéo la trace d'une manipulation de l'opinion, notamment par "la gauchosphère".

    https://www.marianne.net/politique/il-n-pas-les-mots-d-un-boxeur-gitan-le-bourre-de-prejuges-de-macron-sur-christophe

    Dettinger est Yéniche. (encore des invisibles de  la république soit dit en passant)

     On reste pantois devant le raisonnement vicié de l'affreux Jojo Manu qui en plus, dirige la France: "le boxeur a bien parlé/ comme il est gitan, il n'a pu bien parler tout seul /il a donc été manipulé/ CQFD /C'est donc l'extrême gauche qui manipule le boxeur "

    C'est un raisonnement purement idéologique n'ayant rien à voir avec la déontologie professionnelle d'un journaliste.

    IL veut donner des leçon de journalisme, de vérification de l'info !!!!  On se pince tant le raisonnement est ridicule et dangereux. L'anti thèse du journalisme. IL dirige un pays !!!

    Dans le monde selon "Oui Oui Macron", les ouvrières sont obligatoirement illettrées, les chômeurs fainéants et les gitans des Jojos ne sachant avancer deux mots correctement.

     Il me souvient le livre de Guy-Pierre Geneuil, Le Narvalo.(1987)  Dommage ce que cet écrivain Yéniche, gitan,  parigot ne soit plus de ce monde pour décrocher un uppercut verbal à Macron en retour.

    Bizarre, ô toi Manu, le perché de l'Elysée, certains Yéniches savent tout de même parler de leur art tels  les suisses Eicher.

    Emmanuel Macron est ici juste bête dans ses raisonnements, ridicule,  agressif sur les #GiletsJaunes,  les #Gitans, les russes, les gauchistes, les droitiers....

    Après les gens qui ne sont riens, les gaulois réfractaires. Et le reste.

                              PROBLEME DE GOUVERNANCE INSULTANTE : C'EST PSY?

    Ce président a-t-il un problème ...psy ??? La tête de #Manu est-elle bien à sa place ??

    Ce personnage romanesque se disqualifie chaque jour dans sa fonction de Président.

    Pour finir, le champs lexical employé par Macron devant les journalistes ce 31 janvier appartient au  registre le plus  autoritaire qui soit. Macron, dictateur en plus ???

    Dérive autoritaire complète sous Macron . On revient sous le régime de Vichy clame le député très respecté De Courson à l'Assemblée.

    La démission de Macron reste le slogan phare des #GJ. Mais  Macron n'est pas de Gaulle qui a quitté suite à référendum en 1969.

    Le premier commentaire que je reçois sur cet article indique " ce n'est pas au peuple de soigner ses névroses" Exact.

    Le blog Neidinger avait très tôt souligné l'anormalité des comparaisons que Macron produit de lui-même, sans rire : se compare à Jupiter, au Christ voire  à Jeanne d'Arc!

     Détail tout de même... Le peuple a voté pour lui aux présidentielles. Sa légitimité à ce poste est dès lors totale.Il a  gagné son élection.  Mais ensuite  la gouvernance  pose problème. Pas plus tard juillet 2017 il morigène verticalement u n général adoré de sestroupes.

    Jusqu'à quand les français vont-ils accepter de se faire INSULTER, désigner à la vindicte par Emmanuel Macron,  ce (Bar) Jojo de  Président  ???

                                                                         Sylvie Neidinger

    (Marianne)

    l'affreux jojo président,jojo le gilet jaune,les gitans,#gitan,#yéniche,#macron,#giletsjaunes,guy-pierre geneuil,narvalo

                                               overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

     

  • Riotton, députée factieuse: scandale démocratique de la haut-savoyarde en séance

    Imprimer

    L'attitude de la députée Véronique Riotton fut inconvenante, impolie, méprisante, autoritaire, injurieuse en séance. Inédite. Forcément scandaleuse vu à l'international.

    Alors que le député Alexis Corbières s'exprime depuis sa place (sur la loi anticasseurs) elle se lève, se positionne ostensiblement près de l'orateur, loin de son propre groupe, bras croisés, tête tournée vers lui  et l'insulte pendant qu'il s'exprime. Conneries dira-t-elle. Elle assume et récidive (tweet)

    De quelque bord que soit le député qui subit l'incident (ici France Insoumise),  cet acte d'INTIMIDATION est choquant, signe d'un actuel état délabré de la  démocratie française.

    Cette dame estime illégitime ce que raconte le député. Elle vient ipso facto le menacer à son banc, le fusille des yeux, l'insulte.

    Colère de celui qui tente de s'exprimer.#scandale,alexandra louis,assemblée nationale,#riotton  véronique riotton,député,insultes,"connerie,#blogneidinger,alexis corbiere,haute-savoie,républiqe en marche,#larem,#macron,macronisme

    L'affaire Riotton est juste  la négation de ce que signifie une parole différente, négation de la pluralité, négation de la démocratie.

    En tous cas une parfaite illustration, caricaturale,  du mental des membres du  parti de Emmanuel Macron qui entendent démolir "tout ce qui ne pense pas comme eux, comme lui au final".

    Annihiler toute opposition: pas une tête de dépasse. Cela tient de la volonté présidentielle dirigiste carrément affirmée.

    Voir l'incident Riotton: vidéo sur le site de l'Assemblée Nationale par LCP

    Le député de Haute-Savoie ne s' excusera pas.

    Celle qui est  vice-présidente du groupe La République en Marche ne sera pas sanctionnée par le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, du même bord, soutenue même par une autre LREM du même acabit Alexandra Louis (députée des Bouches-du-Rhône, tweet).

    De l'intimidation pure  en séance, ce après la  stigmatisation vindicative des maires: macronisme en perte de repère.

     Députés LREM.... factieux.*

                                                                           Sylvie Neidinger

     

    Factieuses....suivant la définition adjectivale: "qui cherche à créer des troubles politiques"

    #zcandale,assemblée nationale,#riotton  véronique riotton,député,insultes,"connerie,#blogneidinger,alexis corbiere,haute-savoie,républiqe en marche,#larem,#macron,macronisme(capture)

     

     

  • "Le vrai débat" Les Gilets Jaunes lancent aujourd'hui leur plate forme concurrente au "Grand débat" macroniste

    Imprimer

    Le Grand Débat organisé par le gouvernement français suscite des méfiances de méthodologie, surtout de QUI organise.

    Par les thèmes dont il sera question pré-sélectionnés, par le traitement qui sera fait de la masse des données recueillies.

    Rappel il est animé par la ministre Emmanuelle Wargon qui gagnait en 2017: 475 990 pour 9 mois chez Danone. Autour de 50 000 euros par mois.

    C'est juste hyper provoc' vu la teneur des attente en termes de justice sociale !

    D'autant que le Président de la République annoncé la couleur. Il ouvre un "grand débat démocratique" pour ensuite décider lui seul. Il tirera les conséquences du débat, affirme-t-il.

    La synthèse reste un problème dans sa méthodologie. ô caricature. Chassez le naturel...

    Chantal Jouanno dénonce le grand débat comme faussé

    Les #GiletsJaunes,  vague de fond qui pointe les  dysfonctionnements de la Vème république en général,  la gouvernance verticalement déjantée d'Emmanuel Macron  en particulier,  lancent leur propre plateforme nommée Le vrai débat aujourd'hui lundi 28 janvier.

    https://le-vrai-debat.fr/

    L'existence de  deux  plateformes  complémentaires devient dès lors plus démocratique.

     

                                                                    Sylvie Neidinger

     

                                          overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

     

  • Traité d'Aix-la-Chapelle CQFD

    Imprimer

    La signature cette semaine du Traité d'Aix-La-Chapelle démontre directement le fonctionnement peu démocratique de la France et sa monarchie présidentielle version  Vème république.

    Base  de la contestation #GiletsJaunes désormais.

    Sur le fond,  on ne peut qu'apprécier le rapprochement franco-allemand et l'amitié entre les peuples (mon avis...) Toujours mieux que les guerres!

    Toutefois la forme retenue par Emannuel Macron (d'un évènement... juridique sorti en dernière minute)  est  abominable. Elle valide les appréhensions des  #GJ.

    Les français (et les allemands...)   ne savent exactement ce qui va être signé notamment sur les zones transfrontières!

    Cela sort du chapeau. Sans prévenir. Sans publicité. Acte imposé. Sans explicitation du fond de ce Traité.

    Cette gouvernance verticale  est devenue... insupportable. CQFD.

    Du coup, cela  donne de l'eau au moulin de tous ceux qui refusent cette coopération franco-allemande accrue. 

    Certains #GiletsJaunes sont sur place et huent.

    Pendant la signature les pires choses sont dites sur A Merkel et son pays par les extrêmes politiques françaises ( de Mélenchon à Le Pen). 

    Au point de choquer l'Allemagne. Dommage.

    Au final, un bruit médiatique  contraire à l'esprit d'un traité d'Amitié.

    La méthode verticale imposée est totalement à revoir !

     

                                                                                       Sylvie Neidinger

                                                                           overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

     

     

     

  • Vous les gueux, sans dents et gens qui ne sont rien, classes laborieuses, foules haineuses...

    Imprimer

     Analphabètes, déconneurs, fainéants, complotistes, conspirationistes, pauvres, chômeurs, haineux...Tu traverses la route et tu bosses ô toi rien du tout.

    Lors de la réunion de Souilhac, à la rencontre des maires négligés jusqu'alors Macron a reçu une allocution  cinglante (qui eut le mérite d'une large  diffusion puisque intégrée à la logorrhée présidentielle personnelle du Grand Débat ) par Christian Venries, maire de Saint-Cirgues.

    Celui qui est également Président des maires ruraux du Lot a rappelé le Président à une meilleure tenue langagière.

                ARRETEZ DE STIGMATISER, D'OPPOSER, DE MEPRISER

    (SUD OUEST )"Après avoir dénoncé la mesure du 80 km/h sur une partie du réseau secondaire – "On n’a pas de métro, pas de tramway et encore moins de jet pour se déplacer." -, celui qui est aussi le président des maires ruraux du Lot a énuméré: "Les salariés de Gad, ces illettrées ; une gare, c’est un lieu où l’on croise des gens qui réussissent et ceux qui ne sont rien ; vous traitez ceux qui ne sont pas d’accord avec vous de fainéants, de cyniques et d’extrêmes. Et cette semaine : les gens en difficulté, on va les responsabiliser parce qu’il y a ceux qui font bien et ceux qui « déconnent »."Et de conclure :

    "En fait, monsieur le président, il faut vraiment arrêter de jeter en pâture les précaires et les plus démunis. Il est temps que vous portiez un autre regard sur ces invisibles." Christian Venries

     Le comparant à ses prédécesseurs, il poursuit ainsi : "Nous avons eu Monsieur Sarkozy, « casse-toi pauvre con » ; nous avons eu Monsieur Hollande, les « sans dents » et vous maintenant."

     (L'allusion du jet présidentiel pris pour quelques dizaines de kms n'est pas oubliée dans le discours de l'élu en plus du problème des insultes)

    Cette intervention est remarquée.

    En réponse le président de la république botte en touche : " je n'ai stigmatisé qui que ce soit "dit-il . Ce qui est parfaitement inexact.

    Sociologues et psychologues s'agitent sur son "inconscient de classe".

    Il a une vision très normative, centrée sur l'argent comme mesure de l'échelle sociale.

    Surtout il insulte.

    La population n'oublie rien. Tout se retrouve au dos des #GiletsJaunes. Sur les panneaux.

    Quel est ce système politique qui laisse un président de la république insulter la population???

    N Sarkozy avait commis quelques dérapages ( 2 ou 3)  catégorie "réaction sanguine à situation impromptue: casse-toi-pov-con

    F Hollande homme de gauche fut d'un redoutable mépris pour les pauvres, les "sans-dent". Mais c'était dans le registre de ses blagounettes vaseuses qui agitaient son esprit. Celle -ci toutefois donnée dans la sphère privée. Son expression est révelée par V Trierweiler dans un esprit de vengeance.

    Macron PASSE SON TEMPS à insulter. Le nombre de dérapages est phénoménal et pose question sur sa présidentialité.

    Il assume complètement de gouverner par l'insulte puisque le porte  parole du gouvernement Benjamin Griveaux en fait de même. Méprisant sur la France du diesel et de la clope , de la foule haineuse...

    C'est la Rem. Juste méprisant.

    La  lettre ouverte citoyenne du 14 janvier  adressée à Emmanuel Macron par un collectif de gilets jaunes conduit par Priscillia Ludosky  'la France en colère: « La colère va se transformer en haine si vous continuez, de votre piédestal, vous et vos semblables, à considérer le petit peuple comme des gueux, des sans-dents, des gens qui ne sont rien. »

    Le langage de Emmanuel Macron pose problème, car en plus de stigmatiser par insultes , il recourt régulièrement aux expressions et insultes  à connotation sexuelle.

    Emmanuel Macron n’hésiterait pas à user des "plein le cul", "couillon " et tout simplement "merde". Pour ses collaborateurs, le président s'engage aussi sur du "ma poule". Et puis parfois, ces habitudes transparaissent en public et deviennent des "petites phrases".

    Dernièrement: " c'est de la pipe".

    Il semble que les français n'acceptent PLUS DU TOUT ce ...style de gouvernance macroniste qui donne dans la  vulgarité verbale...  agressive.

    Pipeau.

                                                  Sylvie Neidinger

     

     

    Encore un signe de "violence politicienne" et de non démocratie: un traité franco-allemand est signé aujourd'hui entre E Macron et A Merkel  (Traité d'Aix la Chapelle)  sans que l'on en ait bien informé la population ni débattu. Sans demander aucun avis ! Que  le traité  soit positif ou négatif, peu importe  il fallait débattre !  En Suisse l'avis aurait été demandé. Le pouvoir exécutif français  s'autoproclame à tout gérer sans communiquer. #GiletsJaunes en colère.

     

    #giletsjaunes,#blogneidinger,#macron,#griveaux,gouvernenr par insulte,insultes sexuelles,saint-cirgues,christian venries #maire,#venries

    crédit image: capture site web cité sud ouest

     

                                  overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

     

  • Place des Vosges, Gilets Jaunes des... Vosges

    Imprimer

    La très parisienne  Place Royale fut rebaptisée au début XIXème siècle Place des Vosges en hommage à ce département de l'Est qui le premier paya l'impôt demandé par la Révolution.#macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger

    En 2019, les Vosges connaissent une révolte nationale dite "Gilets Jaunes", drapeau bleu blanc rouge compris.

    Mais les #GJ expriment  une révolte fiscale (cf leur panneau pour une justice sociale, fiscale ) Trop d'impôts !

    Cela a commencé dès l'été 2018 avec une sourde colère en cette zone de campagne en raison de  la limitation à 80 km/H.

    #macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidingerUn détonateur dans les zones sans transport public important et où l'on roule surtout au diesel, moins cher.

    Car il se dit  que la nouvelle limite serait propice pour... mieux faire entrer le produit des  pv dans les caisses de l'Etat.

     

          GILETS JAUNES TOUJOURS SUR LES RONDS POINTS!

    Début janvier 2019, les Gilets Jaunes de Bulgnéville sont bien dans leur PC malgré les températures négatives.

    Signe évident , s'il en est, que le mouvement n'est pas près de s'arrêter !

    La Plaine dite aussi la Vôge ne tire pas exclusivement ses ressources de l'activité agricole, ce que le paysage bucolique laisserait suggérer...

    Elle abrite une industrie du bois en déclin (Liffol, Neufchateau, Châtenois..) une importante fromagerie industrielle (Bulgnéville) et les usines d'embouteillage d'eau (Contrex, Vittel) lesquelles, très automatisées ont vu leur nombre d'ouvriers  décliner.

    Comme sur d'autres ronds points de France, les Bulgnévillois ont construit de bric et de broc un lieu assez  étonnant.

    Dans cette porte autoroutière des Vosges ouest est plantée une grande tente aux couleurs du drapeau national. #macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger

    Comme partout en cette saison sur les bords de route, un tonneau sert de brasero. Il fait froid !

    Photos des lieux. Et des revendications des "gaulois réfractaires" locaux inscrites partout jusque sur les gilets fluo jaunes.

    Le RIC est réclamé. Reportage...

    Si les "baraquements" de fortune créés au bord des routes, ici de la A31,  ne tiendront pas sur le long terme, à discuter avec les GJ, on comprend que le combat n'est pas prêt de s'éteindre tant les problèmes évoqués restent  majeurs.

     

                                                                Sylvie Neidinger

     

    Ici, les premiers cahiers de doléances de la Plaine

    (crédit images photos neidinger)

    #macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger

    #macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger

     #macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger#macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger

     

    #macron,#giletsjaunesplace des vosges,#vosges,#bulgnéville,#blogneidinger

     

     

     

                                                 overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

  • Macron insulte ENCORE les pauvres aujourd'hui.

    Imprimer

    Ce président de la république n'aurait-il pas LUI une araignée au plafond?

    La question se pose.

    On reste sans voix.

    Pour ouvrir "son" débat, nécessitant consensus (peu visible à ce stade,  les #GJ n'en voulant pas, sentant le piège)  d'une part:

    -E Macron s'exprime sur le terrain (alors qu'il devrait mettre en sourdine sa parole le temps de l'expression par respect pour le débat et pour le respect de  la fonction présidentielle.

    -d'autre part, il  ...insulte les pauvres aujourd'hui lors d'un déplacement. Les pauvres qui, selon lui ...."déconnent".

    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2019/01/15/25001-20190115ARTFIG00172-macron-veut-responsabiliser-les-pauvres-car-il-y-en-a-qui-font-bien-et-il-y-en-a-qui-deconnent.php

     Voilà bien un président qui continue à insulter sa population.

    Polis, nous ne dirons pas que "Macron, déconnecté, décablé, déconne grave" et définitivement. Même si cela est vrai.

    Il semble difficile qu'il termine son quinquennat à continuer ainsi à insulter la population du pays qui l'a élu!

                                              Sylvie Neidinger

     

     

    Emmanuelle Wargon qu'il nomme pour diriger le Grand Débat gagnait en 2018: 39 000 euros par mois chez Danone. Trente neuf mille euros par mois soit  470 000 euros en 2018. Surréaliste.

     

    https://www.lci.fr/politique/video-emmanuel-macron-et-les-pauvres-qui-deconnent-eric-woerth-fustige-un-mepris-de-classe-2110283.html

    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/emmanuel-macron-et-les-gens-qui-deconnent-une-declaration-choquante-et-fausse_3146409.html

                              overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

  • Indulgence: vocabularia du macronisme

    Imprimer

    Face à l'affaire Benalla ,scandale d'Etat, le président Macron défend son ( ....son quoi au fait?) collaborateur direct   bec et ongles.

    Le 24 juillet avec sa provocation "qu'ils viennent me chercher"....

     Ils sont venus ! Sous forme de Gilets Jaunes.

    Le 6 novembre dernier il réclame de ...l'indulgence pour le même Benalla. 

    Le  président, juge et partie, évoque une ...excitation collective. Il a lui même beaucoup.... d'indulgence pour ce personnage: "On a peut-être perdu l'esprit de mesure", juge-t-il, fustigeant "l'emballement" créé par l'affaire. Emmanuel Macron va même jusqu'à réclamer… "de l'indulgence", à l'égard "de tous ceux qui se sont emportés, ont dit des choses peut-être excessives y compris contre [lui] à l'époque", mais aussi d'Alexandre Benalla : "Il a fait des fautes. Est-ce qu'il mérite d'être traité comme le plus grand criminel en liberté, je ne suis pas sûr", plaide le président (l'Express)

                                                NOTION CHRISTIQUE

    Indulgence est une notion du vocabulaire religieux à l'origine. C'est d'ailleurs face aux indulgences monnayées de l'église catholique que le protestantisme a ...protesté !

    (wiki) Indulgerer (accorder en latin) est la rémission partielle devant ...Dieu de la peine temporelle.

    Le Code de droit canonique consacre aux indulgences le chapitre IV du titre IV portant sur le sacrement de pénitence. Le canon 992 définit l'indulgence comme : « la rémission devant Dieu de la peine temporelle due pour les péchés dont la faute est déjà effacée, rémission que le fidèle bien disposé obtient à certaines conditions déterminées, par l'action de l'Église, laquelle, en tant que dispensatrice de la rédemption, distribue et applique par son autorité le trésor des satisfactions du Christ et des saints ». Cette définition est tirée de l'encyclique Indulgentiarum doctrina de Paul VI et reprise dans le Catéchisme de l'Église catholique au point 1471 suivie d'une explication. L'ensemble des indulgences est présenté dans l'Enchiridion des indulgences publié par la Pénitencerie apostolique. Bien que toutes n'y puissent figurer. On peut cerner la notion par :

    • son effet : remise des peines temporelles restant à satisfaire pour des péchés remis ;
    • sa forme : un acte de piété, de charité, de dévotion, etc., qui est substitué désormais aux extrêmes rigueurs pénitentielles exigées dans les premiers temps de l'Église ;
    • sa nature : l'Église se considérant gestionnaire en quelque manière du dépôt des mérites acquis par les saints et dispensatrice de la satisfaction du Christ.

    Dans l'affaire Benalla, Christ-Président est-il finalement... satisfait ??

     

                                                                        Sylvie Neidinger

     

    Emmanuel Macron  s'est effectivement comparé au Christ. Sans rire.

    http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2017/02/19/macron-se-compare-modestement-au-christ-2-2-282192.html

    http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2017/02/20/macron-christ-et-jeanne-d-arc-282214.html

    larousse.PNG

  • 2018: année Khashoggi, mais aussi Gilets Jaunes, Suissexit, Brexit, Trumpexit...

    Imprimer

    #KHASHOGGI 2 octobre 2018-L'affaire du massacre  du journaliste opposant saoudien dans une ambassade en Turquie  par le prince #MBS reste majeure.  khashoggi.PNG

    Jamais (sale) meurtre d'un individu (par des nervis mais ...dans une AMBASSADE lieu de l'échange légal international) n'aura connu un tel retentissement mondial. Jusqu'à bousculer les relations internationales, les bourses, le cours du pétrole.

    Si! L'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo le 28 juin 1914 qui va déclencher la première guerre mondiale. Rappel : 2018 est l'année du Centenaire de la fin du conflit.

    L'assassinat de Khashoggi, nommé personnalité de l'année par le magazine us Time montre combien son pays est dans une violence extrême avec la moindre opposition, en sale guerre avec le Yémen. L'affaire des deux jeunes saoudiennes retrouvées mortes attachées dans une rivière, l'Hudson  aux USA n'est toujours pas élucidée. Elles avaient demandé l'asile politique.

    Lors du G20 E. Macron aura une échange surréaliste avec le prince commanditaire MBS. "vous m'écoutez jamais" Il lui fait la morale devant caméra. L'autre est ...hilare. Il y a de quoi. Image d'un gamin totalement amateur mais président de la République qui...morigène!

    #blogneidinger,#brexit,#suissexitn#khashoggi,#2018,#giletsjaunes,#suisse,#eu,#france,#mbs,#arabiesaouditeGILETS JAUNES 2018- La France vit une révolution type 1789 en version 2.0. Un Printemps français d'octobre. La  Rubrique dédiée du blog neidinger est créée: Politis-Gilets Jaunes. Certains ont vu un mouvement sporadique, délétère. Dès le 14 juin, j'ai analysé ce mouvement comme hors norme. Facile. Il suffisait d'écouter la colère et  le vocabulaire stupéfiant employé  : doléances, citoyens....Tout 1789 était dans la bouche des #GiletsJaunes. (Même en 1968 ce langage là n'était pas usité.) Pas de structuration verticale. Les drapeaux bleu-blanc-rouge à tout bout de champ. Volonté de RIC. La rubrique n'a pas fini de se remplir....

    Excellent Phillippe #Bas président LR de la commission d'enquête du Sénat sur l'affaire #Benalla, malgré tous les bâtons dans les roues.

    #SUISSEXIT 2018. Elle n'a pu se mettre d'accord avec l'UE pour son arrimage. La Suisse est bien une "île de montage". Les insulaires ont toujours la double tendance contradictoire à l'isolement et à la recherche de liaisons. L'UE demande désormais de choisir. La Suisse semble ne pas pouvoir. #suissexit est un terme impropre car le pays n'est pas du tout ...à l'intérieur de l'UE ! C'est un débat périphérique. Yves Pétignat, éditorialiste  du Temps décrit la  Suisse comme "dans sa bulle". Contraste énorme entre une grande confiance en soi et une "démocratie impuissante" selon lui. Une crevasse de glacier. Voire, un gouffre !

    #BREXIT 2018 - No comment. A force de vouloir le beurre et l'argent du beurre, le Royaume-Uni a fait fondre le beurre. Les britanniques pataugent dans le liquide visqueux. Et s'accrochent les uns aux autres. Accrochent version pugilat. Pas version sauvetage. A s'y noyer !

    #TRUMPEXIT 2018. A force de twitter, Titanic Trump  va-il couler...de sa faute. Dernier incident idiot  en date: il publie la photo de soldats d'unités secrètes ... Le président des USA, en 2018,  démolit tout dont les accords commerciaux, les alliances internationales, il fait enfermer des enfants dans des cages. Deux enfants migrants sont décédés récemment. No comment sur l'image de son pays qu'il délivre.

    #TREBES 2018- Après un terrible attentat dans un supermarché, les inondations.

                                                        Sylvie Neidinger