UA-65882359-1

26/05/2017

Trump dit être " allé au Pape" (comme la vache va au taureau......!)

Donald Trump pour commentaire de sa visite au Vatican dit "être allé au Pape".

Comme "la vache va au taureau" ...disait-on dans les campagnes.

Sa phrase exacte :" we went to the pope. Very impressive. The pope was terrific".

Le n°1 des USA démontre là encore son langage inadapté, sans vocabulaire.

Dire "enfantin" ne convient pas. Un enfant parle mieux!

Il ne maîtrise pas sa propre langue. Et ne s'exprime que par superlatifs: super, génial, terrible.

C'est juste incroyable car ce personnage tout droit sorti d'une BD dirige un état !

Lorsque Macron fut élu, un humoriste avait lancé que pour la première fois dans l'histoire, un président français parle mieux l'anglais que le président des USA.

Cela en démontre long certes sur l'effective incapacité des présidents  hexagonaux (Hollande ridicule lors de son dîner d'Etat à Washington...) à parler la langue de Shakespeare mais désormais sur la capacité réduite de Trump à parler anglais.

 

                       Mémorial : commentaire narcissique déplacé

Autre problème, le  commentaire narcissique de Trump au Mémorial Yad Vashem !

Cet homme ne comprend rien à sa fonction politique. Comme un enfant qui a gagné un jouet : la présidence des USA juste faite pour que lui s'amuse !!

Pas "amazing" du tout.....

                                         Sylvie Neidinger

trump,parler anglais,aller au pape

Les bourdes:

http://www.rfi.fr/ameriques/20170526-trump-macron-otan-br...

Trump invente du vocabulaire: covfefe , vous connaissez!!!

http://www.liberation.fr/planete/2017/05/31/covfefe-une-t...

Enfermé dans son mental, Trump ne voit pas le réel ni les dommages qu'il inflige aux USA. Il fanfaronne

http://www.lefigaro.fr/international/2017/05/31/01003-2017...

trump,parler anglais,aller au pape,amazing,macron

Il invente du vocabulaire COVFEFE, et gamin, s'amuse:trump,parler anglais,aller au pape,amazing,macron

trump,parler anglais,aller au pape,amazing,macron

Généralement, Trump parle mal: les traducteurs s'en offusquent:

http://www.slate.fr/story/131087/traduire-trump-mourir-un...

 

crédit images capture le Temps

 

 

19/05/2017

Au moulin politique, il tourne à tous vents, on y vole les clients!

assiette politique 001.jpg

 

L'Ariana présente jusqu'au 21 janvier prochain une exposition sur les assiettes-décors ou assiettes dites "parlantes" du XVIIIème et au delà.

Des peintures à la main (au départ ensuite les techniques de reproduction s'industrialisent) et qui vont souvent par douze autour de rebus, de messages, de scènes quotidiennes voire politiques.....

L'humour souvent au rendez-vous, garant de conversations de table avisées....

De la vaisselle de Nyons et de Carouge...Pas seulement.

Celle-ci, (France XIXème) est tout à fait d'actualité dans l'hexagone avec la Présidence Macron qui fait son ....marché dans les autres partis !!!

Ce qui, à Paris, est actuellement nommé "recomposition" .

"au moulin politique, il tourne à tous vents, on y vole des clients"....

                    

airana assierttes 001.jpg  Sylvie Neidinger

 

 

Visiter l'ARIANA

12/05/2017

Un peu "poire", Bayrou conteste ce qu'il nomme la "lessiveuse du PS" : Macron

Gros Jean comme devant, le françois.

Il vient crier au  vol de candidatures. Comme un gosse à qui on a piqué le jouet dans la cour d'école qui prend à témoin le maître.

Il scande qu'il avait un accord secret avec Emmanuel Macron que finalement la REM "République En Marche" ne respecte pas. 

Il hurle que Macron est la lessiveuse du PS.

Ha bon.

Mais qui en doutait ? .... à part lui-même, "éminent"  analyse politique qu'est François Bayrou?

Cet adepte du  "ni-ni" ou du  "tout-tout" (de droite comme de gauche ou ni l'un ni l'autre... c'est pareil au final)  vient régulièrement  devant les médias asséner avec un ton doctoral inimitable ses points de vue.

Avec l'air matois de celui qui sait tout mieux et avant tout le monde.

Et même ce que vous ne savez pas encore, vous.

Celui qui croyait avoir formé le couple "bayron" n'a rien  vu venir, aveuglé par son soit disant coup politique :"marcher" avec le pt'i nouveau.

Le prince de Navarre, petit  "coq de  la politique" gonflait son plumage,  tout en donnant allégeance à  Macron,   perdreau de l'année qui est venu au final  pondre dans le  nid centriste. Dans le nid de Bayrou. Avec ses compliments !

                                   LEM FAIT SON MARCHE

Macron fait son marché pour sélectionner ses candidats. Il recycle actuellement le hollandisme. Jusqu'à son copain de promo à l'Ena,   Gaspard Gantzer, chargé de com de Hollande qu'il parachute chez les bretons, au grand dam de Le Drian.

LEM a ses têtes. Ceux que Macron n'a pas apprécié. Il oppose par exemple un candidat face à N Vallaud-Belkacem à Villeubanne.( ville que Macron ne savait même pas situer sur la carte de France !)

Macron pratique la politique politicarde en recyclant les forces du PS qu'il choisit  et ses amis.

Mais avec une nouvelle méthode pour les autre:  un  choix sur CV. L'entreprise LEM et don conseil d'administration  embauchent! Un méthode supposée démocratique ?

Le maire de Pau se sent floué d'un mode de gouvernance qu'il a lui même pratiqué. Il espérait 113 candidatures pour son Modem dans les tractations de couloir. Il en a eu 35.

Si on reprend le fil de la présidentielle 2017, Bayrou a pourtant menti. Car lors de son rapprochement avec En Marche il signalait devant les médias que c'était "sans contrepartie". Pur mensonge. Il vient aujourd'hui présenter la facture en nombre d'investitures !!

Il fustige le changement effectué par les macronistes lors d'un "conseil d'administration" de REM (=vocabulaire du managment)

Dans le camp Macron on répond que Bayrou : « considère qu'avant son arrivée Macron était à 18% et que c'est lui qui l'a amené à 24% qu'il vaut donc un quart des dividendes. Le banquier d'affaires, c'est lui: il a acheté du Macron à la baisse et maintenant, il veut optimiser les plus-values».

Bayrou qui s'est toujours pris pour un faiseur de rois (de France) se trouve  un peu poire, vraiment !

                                                    Sylvie Neidinger

 

 Les investitures En marche font montre d'un net amateurisme à ce stade initial. Certains nominés récusent leur nomination ou sont éliminés lorsqu'on découvre mieux leur personnalité. Gantzer renonce en moins de 24 h à la Bretagne où il était parachuté.  Le rire du chroniqueur Pastureau qui se moque des investitures LREM

 

La poire c'est aussi Dupont-Aignan qui croyait avoir passé un accord de M le Pen. Lui aussi gros jean comme devant

 

 

                                                   EPILOGUE

 Finalement la crise de Bayrou a fonctionné. Il est nommé Garde des Sceaux!