UA-65882359-1

02/08/2017

La "langue Macron"en "devoir d'été": mégalomanie délirante du Président français

On voudrait quitter le thème de cette personnalité  mais son actualité hors norme nous y ramène.

Car Macron  qui a pris le pouvoir à la barbe des partis classiques entend installer un inquiétant culte de la personnalité.

Du coup j'ai rebaptisé la rubrique Macron Bonaparte.

On se pince. Il ne s'agit pas d'un poisson d'avril : le groupe LREM fait publier un "cahier de vacances" à priori pour les militants  ( cf le  test de personnalité :" quel militant es-tu ?")

Histoire de ne pas les laisser partir à plage sans qu'ils n'oublient ôDouxJésusJupiterComplexe, ôPrésident Emmanuel Macron.

Délit. Crime que d'oublier une seule seconde ôCuissedel'Univers ôCuissedeJupiter.le "parler macron,culte d ela personnalité,macron,brigitte,devoir d'été,cahier d'été,sabeth n'diaye,barthesmégalomanie

Une idée de la prof Brigitte? De Sainte Brigitte, je voulais dire. Probable.

A priori pour expliquer aux masses (ignorantes évidemment) le fonctionnement de la pensée complexe (de supériorité)

Un petit livre rouge Mao mais pas simplement il y a aussi du bleu et du blanc (à colorier svp et sans se tromper).

Ou l'art de transformer les français en studieux petits écoliers qui colorient leur petit cahier pour toujours avoir en tête leur manu préféré. Pour les ridiculiser, en fait.  Doux délire que cette idée saugrenue.

Les linguistes apprennent à cette occasion qu'une  nova langue vient enrichir le patrimoine mondial : le macron.

Un journaliste se moque : "Epreuve encore plus difficile : l'examen du "parler Macron". Il s'agit de donner la bonne définition des mots perlimpinpin, carabistouille et bovarysme qui font – c'est dit dans le cahier - partie du vocabulaire du chef de l'Etat. Moi j'ai trouvé. Perlimpinpin s'applique aux promesses électorales du candidat Macron. Carabistouille est le qualificatif qu'on se doit d'utiliser pour parler de ses réformes. Quant au bovarysme, je suis un des rares à savoir que Macron, inspiré par Flaubert, se promène dans son bureau en répétant : "Emma Bovary, c'est moi".(site Atlantico)

Un délire narcissique total !

Pendant ce temps, les troupes LREM déchantent devant ce qu'elles nomment  l'amateurisme, l'arrogance et le culte de la personnalité.

Culte en cours chez LREM, chez les députés, le gouvernement et bien évidemment  à la Présidence.

Un Premier Ministre Edouard Philippe aux abonnés absents.

Macron le court-circuite en permanence depuis le Congrès de Versailles, s'expose sur tous les sujets, tous les jours. Le président vient maintenant pleurer qu'il n'est pas suffisamment protégé par le " fusible"que serait supposé être le PM.Fusible que LUI a fait sauter !

Qu'est venu faire l'excellent Philippe dans cette galère, d'ailleurs ?

Certains militants écoeurés des manoeuvres de basse politique ont même saisi la Justice face au verrouillage vertical  du parti.

Là où ôDouxJésusJupiterComplexe promettait aux âmes faibles qui voulaient entendre ce discours....un renouveau de la politique.

Les réseaux sociaux se moquent.

      SA DIRECTRICE DE COM PARLE BIEN LE MACRON,ELLE

Sibeth N'Diaye,  directrice de com de l 'Elysée est super calée, super diplômée en langue Macron: elle insulte régulièrement les journalistes (Yann Barthès serait un connard) elle rouspète quand les articles ne lui plaisent pas et donne des leçons de journalisme à la presse.

Ce type de langage n'a JAMAIS été usité avant cette présidence et à cet endroit  (Elysée)

Sibeth  la bien nommée, utilise parfaitement bien le néo-langage Macron pour confirmer le décès de Simone Weil "yes la meuf est dead "

On en reste sans voix.

Yes, la France est bien partie pour être dead avec Macron Bonaparte et sa galaxie hors sol....jupitérienne évidemment !

                                                    Sylvie Neidinger

 

 

Détournements du net ...." les riens vont adorer "

le "parler macron,culte d ela personnalité,macron,brigitte,devoir d'été,cahier d'été,sabeth n'diaye,barthesmégalomanie

 Bien vu aussi -cette fois pour rire-  le couple dit "Jupiter et Jupenlair"

Le député LR Fasquelle déplore que Macron veut concentrer tous les pouvoirs et dans le même temps n'est pas à la hauteur de la fonction

12/07/2017

Suicide du Juge Lambert: un système médiatique/politique/judiciaire français malade

En observatrice active des médias, j'avais sursauté en mai 2017 lorsque l'affaire Grégory vieille de 33 ans surgissait récemment comme un cheveu sur la soupe entre les deux tours des présidentielles.

Soit il y avait des éléments nouveaux définitifs  qui justifiaient ce timing. (Mais bon après 33 ans on n'était plus à un mois près tout de même....!)

Soit la " re-sortie" de cette affaire de la naphtaline pile  à ce moment là, en mai avait pour but de détourner l'attention des médias qui enquêtaient avec pressions sur les turpitudes du camp macron.

Camp qui dit laver plus blanc mais est bien gris sinon noir : enquête Ferrand, enquête sur la soirée Macron aux USA, enquêtes sur les emplois européens du Modem...

Lesquelles enquêtes sur LREM ont abouti après l'élection au départ de ministres à peine nommés par le supposé "chevalier blanc". Il y avait effectivement matière à enquêter sur l'environnement de la République en marche ...

Opportunément cette vieille affaire  judiciaire vosgienne datant du 16 octobre..... 1984 est venue reprendre la Une du  fil d'actu.( oui c'est bien écrit 84)

Mais finalement sans grands éléments nouveaux en juin 2017 justifiant un tel raout ! En tous cas à ce stade.

Les médias s' acharnent aujourd'hui sur ce dossier comme ils le firent à l'époque dans les années 80 dans la vallée de la Vologne. ( un journaliste avait été jusqu'à  poser un micro dans la maison privée de protagonistes !)

Un hallali que le Juge Lambert alors jeune magistrat inexpérimenté ne savait gérer dans les années 80.

L'affaire Grégory sera un tournant majeur pour la France judiciaire car symbolique à la fois  d'un échec de la justice française, l'irruption des médias en meute sur un sujet et le changement de méthode d'enquête, plus scientifiques désormais.

Oui, le juge Lambert a objectivement fait n'importe quoi à l'époque. Il avait un visage d'ado.

C'est connu.

Tellement attaqué, il publiera deux livres pour expliquer combien il fut bouc-émissairisé.  Et quelles étaient ses conditions de travail : seul juge d'instruction à Epinal avec 229 dossiers en cours !!! L'indigence d'un ministère et ensuite la hargne des autorités, des médias à stigmatiser le "petit juge"...

Le supposé tournant "de méthode d'enquête" consécutif aux errements de la justice dans cette affaire date des  années 80. Or stupéfaction en 2017 la méthode ne semble pas meilleure ...A commencer par un timing suspect.

                           BFM A L 'ORIGINE DU SUICIDE DU JUGE HIER ???LEGITIME QUESTION

L'hallali médiatique a repris plus fort encore récemment.

Hier mardi 11 juillet BFM TV publie à 10h55 les carnets du juge Simon. Ces carnets critiquent le juge Lambert et ses erreurs judiciaires. Le soir même le juge Lambert se suicide.

Trop c'est trop.

Qui de la sphère judiciaire a fourni à cette scie  médiatique nommée BFM  -qui s'en vante !-ces carnets destinés à la justice seule ?

Quelque chose n'est pas net en France dans le trio Politique/Média/Justice.

Une campagne électorale vient de s'achever avec un acharnement des médias et de la justice assez puissant sur deux candidats ( Le Pen et Fillon) Rien alors sur Macron (affaire Los Angeles) ni sur  Bayrou ( affaire identique à celle de Le Pen) Ni sur Ferrand et autres ayant employé leur famille comparativement au flinguage inouï dont a été victime le candidat de la droite.

Une fois Macron élu,  la justice a repris son cours sur ses proches.

L'affaire Gregory qui ressort opportunément entre les deux tours pour faire baisser la pression médiatique exercée sur les affaires politiques en cours pose problème.

La mise en cause par BFM du Juge Lambert -que tout le monde sait  avoir été un maillon faible ! cela a été dit et redit -pour lui refaire son procès médiatique 33 ans après sent mauvais.

Le Juge devait- il être ré-entendu et se retrouver à la Une comme les autres protagonistes de l'affaire ?

Le juge n'a pas supporté cette récente  re-médiatisation. Il s'est supprimé. Il est marié; Il a une famille.

D'un mort au départ ( l'enfant Grégory retrouvé noyé ligoté) on en est au troisième mort : l'oncle Laroche et maintenant le juge Lambert !

Un véritable cas d'école judiciaire n°1) victime = décès par assassinat  n°2) le supposé coupable Laroche= décès, tué par le père de l'enfant n°3) le juge d'instruction= décès par suicide

La république française est bien malade.

Et le nouvel arrivant ne la soigne pas bien au contraire.

Le nouvel ordre politique macroniste qui s'est vendu au plan marketing en  lavant  plus blanc semble tout aussi sale.  Avec l'orgueil et la morgue en plus.

Comme certains médias procureurs médiatiques.

Le scandale médiatique  de cette affaire Grégory arrive après une campagne politique lourdingue qui   mettait en avant Macron tout en démolissant les autres.

Jusqu'à quand  cette collusion politique, judiciaire et médiatique ?

 

                                                                                   Sylvie Neidinger

 

 

 

 L'acharnement sur l'ancien  juge Lambert 33 ans après: le document BFM publié à 10h55 .Le soir même le juge Lambert se suicide !!! Ici copie de la Une en question

macron,ferrand,affaire gregory,juge lambert,bfm,vologne,linchage médiatique,médias procurteurs médiatiques,justice,france

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2017/07/13/affaire-gregory-la-gaffe-suisse-285132.html

 

30/04/2017

"Ni-ni" devient NI Macron, NI Le Pen : pas de front républicain mais une colère froide

Le "Ni droite ni Gauche" fait  un flop car il s'est transformé en choix entre la peste et le choléra.

Les français, quand on les interroge, estiment aucun des deux candidats en capacité de diriger le pays.

 La colère  à droite  est immense avec la sensation d'une élection volée par les médias et leur mise sur orbite de l'inconnu Macron (combien de Unes people ? ) et dans le même temps la  démolition systématique du candidat Fillon une fois le résultat de la primaire de droite  connu.

Macron inconnu  : le pape se prononce et dit ne pas savoir "d'où vient Macron"! Un pape probablement choqué par l'autopromotion de ce candidat qui a osé se comparer au Christ ! A Jeanne d'arc aussi et  Jupiter n 'en jetez plus.....

Candidat purement marketing chaperonné, pris en charge  par le député PS Richard Ferrand. Candidat de la hollandie .

Les rumeurs fleurissent sur ce candidat : difficile de trier le vrai du faux...

"Le ni ni "de Macron, ce candidat banquier d'affaire qui déclare sans rire le même patrimoine que M Poutou, qui s'enivre indécemment de sa qualification par un discours déplacé, qui se prend sans rire pour le Messie et booste inconsidérément sa Brigitte  est en train de se transformer par les électeurs en REFUS.

Refus du front républicain que les médias et nombreuses personnalités s'acharnent désormais à installer.macron,front républicain,vol d'élection,fillon,fronde; fn,peste et choléra

Soit 1) le refus d'aller voter.

Soit 2) carrément le vote de colère du type" notre vote a été volé par des méthodes antidémocratiques" Alors, bien que l'on déteste l'extrême-droite, on refuse de se soumettre à l'ordre de  voter Macron au profit  son opposante.

                                         PESTE ET CHOLERA

L'éloignement idéologique de certains électeurs ouvriers de Macron  est majeur( se rappeler combien il avait stigmatisé les ouvrières)  Mais pas seulement. Le monde rural n'a rien à voir avec lui.

Allez visiter certains  petits villages du GRAND EST et discuter avec les habitants, ils vivent une explosion interne (baisse de démographie donc sentiment de dégradation avec forte dégradation de l'habitat en raison de maisons, anciennes fermes vides  en mauvais état, chômage)...leur vote FN majoritaire du premier tout  est à des années lumières du blingbling people superficiel de Macron.

Un macron machine  à préjugés qui avait traité les ouvrières de Gad d'illettrées et certains nordiste d'alcooliques.

A gauche, les mélenchonistes et autres se pincent le nez de la même façon. Voter Macron leur est impossible. Beaucoup  vont s'abstenir.

Et pour le 3ème tour législatif, il faut s'attendre évidemment à un vote qui  va probablement  contrer le résultat présidentiel, vu l'esprit de FRONDE actuel.

Cohabitation en vue avec un(e) président(e) nini. Mal élu(e) par DEFAUT.

 

                                               Sylvie Neidinger

     

                                                          

 

16/04/2017

Bourdin, journaliste mégalo avec son"entretien d'embauche"

Jean-Jacques Bourdin  s'est payé François Fillon lequel n'ira pas à  son émission. Car trop  c'est trop.

Lui répond qu'il va pratiquer la chaise vide mardi prochain.

Grand bien lui fasse. A 66 ans, comme Elkabbach  à  ...79 ans, ce journaliste doit laisser la place. Partir. Quitter la scène.

Qu'il dégage.imperator;jean-jacques bourdin,bfmtv,rmc,mégalomanie,place caniveau,66 ans,drh; #bourdin

 Bourdin tel Zeus sur son panthéon de tous les dieux journalistiques a osé nommer son émission d'interview des présidentiables "Entretien d'embauche".

Quel mépris ....

Quelle mégalomanie...

Au départ, cet intitulé est inacceptable pour la démocratie.

Monsieur Bourdin un brin mégalo fait passer "l'entretien d'embauche" aux présidentiables ? Mais qui est-il pour imposer cette obligation non constitutionnelle ?

Il est qui ....lui ?  Qui vis à vis des français qui eux vont aller voter: leur "DRH politique" ???

Il semble avoir une maladie psy?

Second point, lui et BFMTV/ RMC viennent de passer plusieurs semaines à monter en épingle le candidat Macron. A démolir dans le même temps le candidat Fillon.

Lequel est parfaitement en droit de refuser d'entrer en contact avec cette sorte de "journaliste" dont la personnalité et l'égo sont boursouflés, hypertrophiés, autocentrés.

  Un homme colérique si on s'oppose à lui.

                                     Le parti des médias

 

A une semaine du premier tour, ce n'est pas le seul refus. Marine Le Pen refuse l'émission de Patrick Cohen, Philippe Poutou celle de Zémour.

Le Parti des médias et surtout le parti pris commencent à lasser.

 

Un prof de com', Arnaud Benedetti, analyse très finement le rapport qui se crispe entre certains médias, certains hommes ou femmes politiques et leurs électeurs en colère.

Bourdin bosse pour BFM, chaîne qui a incroyablement boosté Macron.

J P Elkabbach, par son impolitesse lors d'un débat de primaire de droite  causa un clash avec Bruno Lemaire lequel lui a  demandé de le respecter. Il a été viré. A 79 ans, il bloquait des postes. Sur Public Sénat aussi.

Bourdin, colérique,  devrait songer à laisser la place à la jeune génération.

Surtout parce qu'il pratique la presse de la.... Place Caniveau.

Et que de nombreux français se lassent de ce style d'informer que l'on peut nommer IMPERATOR..

 

                                              Sylvie Neidinger

Je reprends ici l'excellent billet d'humeur sur le thème par Robert Maendly

http://nmaendly.blog.tdg.ch/archive/2017/04/03/b-f-m-2831...

 

"B.F.M. Ca veut dire : bien foutre la merde.

Bourdin s’agite tous les matins invitant des candidats à l'election présidentielle. On dirait un chat qui s'amuse d'avoir entre les pattes une souris qu' il prend plaisir à torturer. Même Jésus ne sortirait indemne de ce jeux pervers. Les téléspectateurs ravis de voir des gens connus se faire mal traiter oublie pendant un moment la médiocrité de leur vie.

Bourdin se prend pour un procureur  de la  morale. Il caricature, il oriente, il s'offusque, il condamne bref, Bourdin c'est la concierge de la France qui ne dédaigne pas fouiller dans les poubelles des candidats pour montrer au "bon peuple" de quoi sont faites leurs vie privée.

Il ne prend aucun risque, il lui suffit de mettre le doigt là ou ça fait mal ou pas et s'acharne s'il sent que le coup de grâce est à sa portée. Il représente un des maux dont le journalisme souffre au point d'en mourir bientôt. "Le plaisir  du voyeurisme accusateur". Les réseaux sociaux font ça très bien, les journalistes dignes de ce nom ne devraient pas leur emboîter le pas, ils risquent d'y perdre leur âme et leur emplois."

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

 

 

 crédit images capture d'écran de bfmtv

13/04/2017

Sébastien Troadec double victime

Cette note juste pour rendre hommage à Sébastien Troadec  que les médias français accusèrent en toute légèreté.journalistes de place caniveau,orvault,média,sébastien troadec,victime

Ils y allèrent de  leur "scie informationnelle" (lorsqu'il s'agissait de Tv en continu type BFM ) dans leurs accusations véhémentes.

La presse écrite n'était pas en manque.

Une famille disparue et les journalistes tenaient bien rapidement  leur coupable dont le  visage s'affichait  carrément sur tous les écrans.

Un garçon déjà tué, déjà démembré et  déjà réduit en mille morceaux jetés dans les ronciers alors que les médias accusatoires-  immondes- glosaient de sa "personnalité inquiétante".

Les services enquêteurs de la police judiciaire avaient certes perturbé en  lançant un ballon d'essai informationnel, un leurre: la photo de Sébastien. 

Leurre car ils avaient déjà trouvé de l'ADN du véritable assassin au domicile de cette famille disparue. Et interrogé ce suspect dès les premiers instants..

En focalisant par les médias interposés sur le fils de la famille, ils observaient en même temps les réactions du beau-frère, Hubert Caouissin, le  véritable assassin.

Certes.

Mais les journalistes  et médias n'étaient pas obligés d'employer et relayer ce "ballon d'essai"policier qui contrevient à la vérité personnelle de Sébastien, totalement diffamatoire le concernant.

Méthode qui salit gratuitement l'image d'un innocent.

Rarement une affaire criminelle  a-t-elle présenté une telle antinomie chez un individu  entre une désignation  publique  de coupable type "wanted" et une réalité de victime absolue !

Hommage à Sébastien Troadec qui "nous" regarde aujourd'hui.

Son regard met en question notre fonctionnement social, notre fonctionnement médiatique lequel donne des leçons à tout le monde et se plante magistralement.

Le processus accusatoire erroné  venait bien  de la presse par police interposée. Ou de la police par presse interposée.

Journalisme de Place Caniveau.

                                                   Sylvie Neidinger

 

 Je créé une nouvelle rubrique à cette occasion nommée Journalisme de Place Caniveauet vais réintégrer d'anciens articles sur le thème

 

crédits images:  capture d 'écran du site cité et posé en lien, au titre de la citation (cliché de Fred Tanneau AFP)

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/disparition-d-une...

orvault,média,sébastien troadec,victime,journalistes de place caniveau,place caniveau

 

26/10/2016

Hollande, "Caton" sous Mitterrand: grand et petit machiavel

Aujourd'hui, centenaire de la naissance de François Mitterrand.

Elu deux fois à la  présidence de la république.

Il se la jouait florentin, version Machiavel. Mais un président respecté car ayant "habité"la fonction, à la parole rare.

Avec des ombres pourtant....

Souvenir d'une vieille dame perturbée le jour de son élection en 1981. Elle  ne comprenait pas. "Mais enfin je me souviens bien, pendant la guerre, il n'était pas du tout socialiste. Il est venu faire un discours pour le régime de Vichy". Parole de France profonde...

Sur l'exercice du pouvoir mitterrandien reste une interrogation: le décès ultra suspect de sa bête noire,  Jean-Edern Hallier, décédé bizarrement, sans autopsie. Un livre relate cette sombre interrogation.

Machiavelisme? François Hollande, président issu de gauche  fut à bonne école.

Mais en version réduite...

                                        L'OBSCURE  AFFAIRE CATON

François Hollande est entré dans les équipes élyséennes sous Mitterrand.

Au ministère de la parole.

Il fut nommé chargé de mission en 1983  puis directeur de cabinet des porte-parole successifs Max Gallo  puis Roland Dumas.

(Hollande a même tâté du journalisme comme chroniqueur économique  au Matin de Paris, journal déjà en perte de vitesse, quand Max Gallo en prit les rênes.)

A la demande de Jacques Attali, autre machiavel de salon, Hollande a donc participé à une manipulation politique et de la presse parfaitement antidémocratique.. 

Attali  demande alors à  André Bercoff ( journaliste  étiqueté de gauche en ce temps là)   de publier chez Fayard un pamphlet contre.... la droite intitulé  "De la reconquête"

Bercoff agit masqué, sous pseudo, Caton en l'occurrence. Mitterrand accordera des interviews liées à ce pamphlet....

Le rôle de François Hollande dans cette Tartuferie ? Bercoff, connu des médias ne pouvant aller en interview, c'est lui qui s' y est collé.

Hollande s'est travesti en homme de droite nommé Caton pour distiller de fausses vérités et manipuler l'opinion !

 

33 ans après, Hollande Président cherche toujours à manipuler l'opinion. Il le dit lui même!

 

 

Dans sa carrière ensuite,  Hollande à la tête du PS  a pu rédiger des articles ...sous pseudo. Il a  souvent alimenté le Canard enchaîné de petites confidences. (source: journalistes)

33 ans après Hollande-Caton  est devenu Président de la république.

Les pouvoirs politiques et médiatiques sont normalement bien séparés.Or, il cherche toujours à manipuler l'opinion !

Sa relation à la presse est même devenue comme un cancer qui l'a envahi.Il réussit à rater la photo Obama étant en conversation avec un journaliste.

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2016/10/19/hollande-rate-la-photo-obama-il-bavardait-avec-un-journalist-279576.html

Le président et les journalistes 

Hollande est devenu par procuration de son quinquennat 

Hollande premier journaliste de France

Des thèses de doctorat en sciences po vont être produites pour calculer son  temps passé auprès des médias.

Non seulement pour alimenter les livres-confidences mais globalement.

Il semble qu'il  ait passé de 30 à 60 % de son quinquennat  à la parlote.

Pour quelle raison Hollande voit-il tant les journalistes ?

La réponse est clairement écrite dans le  livre André/ Rissouli : pour manipuler les journalistes et donc l'opinion ! C'EST LUI QUI LE DIT : « Un journaliste, même un bon journaliste, on peut toujours le guider, l’orienter. C’est le jeu. D’autant que le journaliste est contraint : il doit faire un papier dans un délai très court avec souvent des informations parcellaires. Il suffit donc de lui donner le bon angle, la bonne approche et la bonne information, parfois même une information bidon, ça fonctionne. » (Conversations privées avec le Président)

Il avait gardé son ancien numéro de téléphone. Une centaine de professionnels des médias pouvaient entrer en contact avec lui. Pour  citer leur source,  ils nommaient l' info comme étant issue de l'"entourage" du Président !

                                    PRESIDENT IDIOT

Sauf que ce cynisme et cette logorrhée médiatique carrément pathologique s'est retourné contre lui.

La presse internationale est stupéfaite. La presse catalane évoque carrément un homme idiot.

 Le plus drôle est l'article du Figaro du même Bercoff passé entre temps à droite qui ne le loupe pas "La tragédie comédie du président journaliste"

 

 Ses dernières confidences Davet/Lhomme sont illégales (secrets défense dévoilés), méchantes (traiter les juges de lâches)  et ridicules.

Réellement idiotes. Exemple il attaque sur le physique. Hollande se moque de la ...petitesse  de Sarkozy et Napoléon, lui qui est juste....à leur taille !

Un personnage décérébré.

A jouer au Caton manipulateur d'info, chroniqueur de son propre règne pour vouloir -par un égo hypertrophié- ré écrire l'histoire, François Hollande s'est brûlé les ailes.

 

                                            Sylvie Neidinger

 

 

 

Blog-Série n°13 du #BlogNeidinger sur Hollande-le spectre, Président de la République

 La série aborde le sujet sous divers angles d'approche apportant à chaque fois un éclairage.

n°1- Blog-série n°13 sur Hollande-Caton Président de la république

n°2-Hollande, décérébré insulte REELEMENT les pauvres "sans dents"

n°3-La France est gouvernée par un spectre

n°4-Sémiologie: la photo officielle du Président Hollande est bien...spectrale

n°5-Hollande, la chienne et le chien de sa chienne

n°6-Marianne: comment Hollande se joue et se moque de la symbolique républicaine

n°7-François Hollande, Président timbré, avec sa Mariannechenko !(reprise du 16/07/ 13)

n°8-Logorrhée Hollande: la France a besoin d'un médecin pas d'un malade

n°9- Conf"de presse elyséennes 100% surannées (reprise de septembre 2014)

n°10 Hollande rate la photo Obama: il parlait avec un journaliste

n°11-Carlos Ghosn met magistralement Hollande/Macron en échec et mat

n°12 Hollande; photo de dos (!)  de fin de mandat. Inverse exact de la photo officielle!

n°13-Hollande, "Caton" sous Mitterrand: grand et petit machiavel

n°14-Hollande (malade?) organise le voyeurisme de lui-même par médias et par morts interposés

n°15 Leonardo, bouffon (reprise du 19 10 2013 )

n°16 Hollande dit que "ses femmes lui coutent cher. (reprise du 28 01 14)

n°17 Hollande destitué? Listing de l'illégalité contenue dans les blablas du Président

n°18 Hollande "président-patron" de la gauche je cite " la plus bête du monde"...

n°19 Hollande livre lui, des "Secrets Défense" mais élimine brutalement le Général Piquemal de l'Armée

n°20 Gaspard Gantzer: la com' de l'Elysée à "4% Hollande-4% sex"

n°21 FRANCE; LE SECRET DEFENSE EST ATTEINT ...POUR L'AVENIR

n°22 Le 14 novembre 2016, Hollande ne sait toujours pas qui il est

n°23 La Justice ouvre bien une enquête contre François Hollande pour violation du secret défense!

n°24 La COLERE  tranquille et massive de la droite contre "Hollande-Deschanel" et sa politique de gribouille

n°25 Hollande commet son harakiri suite à la sidération autour des confidences

n°26 Le "Hollangate" de Davet/Lhomme: du journalisme de salon facile avec une "gorge profonde" bavarde 

14/04/2016

Michel Field met France Television au service de l'Elysée

La rédaction de France 2 est en ébullition.  Elle vient de décider en AG , ce jeudi soir d'une motion de défiance à voter mardi prochain.

Michel Field,  nouveau directeur exécutif de l'info depuis décembre 2015 met les journalistes   en colère.

Il a eu la main lourde en préparant du "sur mesure' pour l'émission  "Dialogue avec les citoyens". A revenir vers la période de l'ORTF de la télévision au service direct du pouvoir ?

 

                                       FRANCOIS HOLLANDE ET LES MEDIAS

Nota: François Hollande  va encore intervenir ce soir  à la TV 

Au grand dam de certains de ses proches  conseillers avec  le risque parler longuement, en logorrhée pour ne rien dire (cf ses émissions passées).

Un piège  que ce dialogue faussement participatif avec des citoyens choisis, piège dans lequel le président plonge tout seul, régulièrement.

Problème déontologique.  Michel Field envoie  carrément le conducteur de l'émission et les questions à l'Elysée. [ Ce qui ne se fait pas  habituellement en raison évidemment  de l'indépendance  de la presse et de la séparation des pouvoirs].

Puis  renonce à deux intervenants initialement pressentis lesquels réagissent haut et fort à cette "éviction", créant déjà un "bad buzz"  avant l'émission ! Les conseillers avaient raison...

Un article évoque carrément  le petit accord entre amis entre la direction de l'info et l'Elysée.

On pensait le président normal bien différent des autres. François Hollande est probablement encore plus lié au monde de la presse que les anciens présidents de la république.

Et plus que le grand public ne le suppose: voir son ancienne  compagne Trierweiler de Paris-Match, ses repas avec la rédaction du Monde, ses sms persos  réguliers avec les journalistes, son absence au sommet de Bruxelles le temps d'une émission radio , son incroyable absence sur la photo du Security Summit publiquement signalée par Barak Obama car il ....bavardait avec un journaliste.

Remarque: la proximité certaine du président de la république  avec la presse ne l'empêche pas de plonger dans les sondages.

      MICHEL  FIELD  BRUTALISE VERBALEMENT  DEUX FEMMES JOURNALISTES

Dans cette  même période d'accroc à la séparation des pouvoirs, le nouveau directeur de l'info s'est par ailleurs directement attaqué aux journalistes de la rédaction.

Ce, publiquement, dans une émission: son  abominable façon de  mal "remercier " -dans tous les sens du terme- deux journalistes femmes de premier plan qu'il débarque brutalement de l'émission "Envoyé spécial" après 16 ans d'émission.

Pire il les attaque sur leur compétence. Il voulait, lui (et pourquoi lui ????!!!!!!) un reportage sur Trump. Elles ont choisi  un sujet concret, terre à terre sur les pièces détachées d'électro-ménager. Caricatural dilemme.

Il a" critiqué publiquement, lors de cette émission, les présentatrices d’« Envoyé spécial », Guilaine Chenu et Françoise Joly, à qui il vient de retirer l’animation de l’émission : elles auraient mis en avant « un sujet sur les pièces détachées d’électroménager » un soir où le directeur de l’information aurait aimé entendre parler de Donald Trump. Cette façon de résumer seize années de travail a été jugée blessante.'" Machisme.

(...)Interrogé sur l’avenir de l’émission « Complément d’enquête », M. Field a assuré que la question de sa présentation n’était pas tranchée et a lancé à l’intention de Nicolas Poincaré, son animateur actuel : « Nicolas, si tu nous écoutes, ne te suicide pas tout de suite ! » Cette plaisanterie a choqué parmi les représentants des salariés, où l’on a souvent tendance à comparer France Télévisions à France Télécom, touchée par une vague de suicides, notamment entre 2007 et 2009.( Le Monde 14/04/16 )

 Monsieur Field     1) oublie que Trump est chaque jour dans les médias, les pièces détachées, moins 2) les pièces détachées, c'est la vie concrète, pas le cirque  médiatico-politique imposé à l'antenne 3) une rédaction même du Service Public est supposée ne pas être aux ordres 4) la "politique" à la TV peut entraîner une overdose et un zapping certain 5) il  fait revenir  la TV de papa, de mèche avec le pouvoir politique en place 6) et fait preuve de brutalité managériale verbale certaine ( cf "Nicolas ne te suicide pas").

                                   NICOLAS NE TE SUICIDE PAS...

La rédaction s'insurge

 Michel Field n'est pas issu du sérail de la presse à l'origine.

Il vient de l'extrême gauche trotskiste, très jeune limitant de la LCR. Il a 14 ans en 1968,  se fait virer de son lycée pour activisme.

Ce brillantissime débateur ( ceux qui l'ont eu comme prof en témoignent)  passe haut la main son agrégation de philosophie, entre dans le monde de la pédagogie  comme professeur à l'école normale, prof de fac. Fonction publique dont il démissionne à 38 ans seulement.

Egalement écrivain, il publie en 1989 un ouvrage érotique"Impasse de la nuit".

Il tisse son réseau politique et intègre le Siècle, ce club parisien d'influence. Puis devient lui même une personnalité médiatique comme journaliste vedette,  présentateur: Panorama, Cercle de Minuit, France Culture, France 2, Canal+etc.

                                 Aujourd'hui, Michel Field qui vient d'être nommé directeur de l'info à un an d'une élection présidentielle ...dérape.

                                                     PROBABLE  ERREUR DE CASTING

 

Mais à sa décharge  doit-on dire que toute réforme en France ici du service public est mission difficile face aux réflexes conservateurs -(de gauche ou autre.

Ceux qui connaissent Michel Field se demandent ce qu'il est venu faire dans cette galère?

Le Monde dresse son portrait. Beaucoup sont étonnés de ce choix pour une gestion d'équipe.

A l’extérieur de la chaîne, l’étonnement était aussi de mise. « C’est un type très intelligent, cultivé et plein de vie, et je n’ai pas bien compris qu’il accepte ce poste, assure le journaliste Guillaume Durand. Field est un soliste plus qu’un chef d’orchestre, c’est un intello organique qui pense que la créativité va jaillir  du bordel ambiant. »

Même surprise pour Laure Adler, qui, en 1992, avait réussi à le convaincre de prendre   de les rênes du « Cercle de minuit », sur France 2, alors qu’il s’apprêtait à signer   pour « L’Ile de la tentation », sur TF1. « Qu’est-il allé faire  dans cette galère ? », s’interroge-t-elle. « Michel Field n’est pas du tout un chef d’équipe. C’est quelqu’un qui aime exister avant tout, un hédoniste qui joue avec le statut, la fonction et la hiérarchie », ajoute-t-elle. Quant à Michèle Cotta, grande experte des médias et particulièrement de France 2, elle s’étonne « qu’un homme d’une telle culture aille se perdre   dans les méandres de ces rédactions avec qui il faut du doigté et de la diplomatie  , c’est-à-dire le contraire du personnage ! ».

Oui, un personnage...

                                                    Sylvie Neidinger

http://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20161012.OBS9732/l-enigmatique-michel-field.html

 

 

18/10/2015

Rebelles "modérés", ça n'existe pas !

Rubrique Série-Surya.

Il faut avoir l'esprit sérieusement  empêtré dans des volutes de fumée de narghilé pour oser affirmer que la rébellion soutenue par l'occident serait "modérée" !

Et, sur la tête de la pipe à eau qui chante lorsque l'on tire une bouffée, avoir mis autre chose que du  "tumbak baladi", ces feuilles de tabac fermier qui  sèchent sur des claies au coeur des villages. Tels ceux qui entourent le Crack des chevaliers.

Pourtant les  médias reprennent comme un seul homme les éléments de langage et de vocabularia conformes à la doxa ambiante.

Oubli, manque de travail approfondi ou ...propagande.

Ces groupes combattants  très proches d'Al Qaida - et donc idéologiquement proches de l'Etat Islamique - sont effectivement soutenus, financés, armés   par la CIA et les services secrets occidentaux avec l'argent du Golfe.

 Services pas si secrets d'ailleurs  puisque Fabius, inénarrable,  a ouvertement soutenus et félicité les coupeurs de tête d'Al Nosra  en 2013 alors qu'ils avaient déjà commis des exactions avec des enlèvements, des  exécutions de prêtres.

 http://24heuresactu.com/2015/08/20/fabius-le-front-al-nosra-fait-du-bon-boulot/

Vous n'y croyez pas ? Le blog Neidinger avait retrouvé la citation qui alors paraissait stupéfiante mais qui commence à être connue:

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/09/28/liaison-fabius-al-nosra-black-out-informationnel-totale-260212.html

 Il faut avoir l'esprit terriblement trouble pour qualifier Al Nosra, Ahrar al Cham, Armée de la conquête et autres joyeusetés de ...."modérés".

C'est toute l'ambiguïté des occidentaux dans le conflit syro-irakien et la compréhension directe de cette coalition qui unit les démocraties, la Turquie et les pays du golfe rigoristes lesquels financent.

              La Russie s'attaque aux islamiste de l'EI et...autres

Les médias y sont allés récemment d'une large  couche lorsqu'ils ont ironisé sur la Russie laquelle s'attaquait, à la stupéfaction des chancelleries-  qui n'avaient pas prévu ce scénario-  tout autant à "leurs " islamistes préférés dits "modérés "...   qu'à l'Etat Islamiste.

http://fr.euronews.com/2015/10/01/syrie-des-rebelles-formes-par-la-cia-frappes-par-les-raids-russes/

Or, la nature religieuse extrême de ces groupes est connue en Syrie depuis leurs premiers faits d'armes.

Ce blog en parle depuis l'origine. Et du jeu trouble de l'Otan sur place.

Mais avec qui les démocraties font- elles "affaires" ?

Il faut lire les blogs....

Sur un média dit" de droite" une analyse récente (13 octobre 2015) qui commence à nommer un chat...un chat, proposée  par un spécialiste du terrorisme Alain Rodier, directeur de recherche au CF2R, ancien du renseignement :

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/10/13/31002-20151013ARTFIG00353-syrie-qui-se-cache-derriere-les-rebelles.php

Enfin  une vision de la nature exacte de ces "modérés"

Ici une analyse de la gauche de la gauche:

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/daesh-la-nouvelle-armee-secrete-de-172348

Les alliances étonnantes entre démocraties et islamistes à l'idéologie proche d'Al Qaida commencent à être bien documentées.

Peut-être faut-il cesser désormais  de prendre des vessies pour des lanternes?

Et le citoyen consommateur d'info pour une courge.

                                                                                         Sylvie Neidinger

 

http://www.valeursactuelles.com/le-grand-fiasco-dobama-en-orient-56429

http://tempsreel.nouvelobs.com/guerre-en-syrie/20151022.OBS8154/syrie-pourquoi-fabius-est-sur-le-banc-de-touche.htmlislamistes "modérés",cages, alain rodier,syrie,al nosra,cia,fabius

Les rebelles dits modérés (...!) et amis des occidentaux .............encagent la population:

http://www.20minutes.fr/monde/syrie/1722895-20151103-syrie-rebelles-utiliseraient-civils-cage-comme-boucliers-humains

http://www.midilibre.fr/2015/11/03/syrie-des-civils-en-cage-comme-boucliers-humains,1236254.php

04/10/2013

"Envoyé spécial" assassine la Villeneuve, Grenoble

Pseudo-journalisme...grenoble,envoyé spécial,26 septembre 2013,journalisme trash,la villeneuve,rève brisé

"La Villeneuve, le rêve brisé"....le reportage passé le 26 septembre sur France2 a engendré la colère.

Colère vécue contre ce docu lourdement à charge qui n'a rien à voir avec une enquête de terrain équilibrée.

Pas de parole donnée aux associations de terrain à l'action et la vision positives.

Juste, de la tv trash d'une violence extrême. Un montage nerveux, angoissant.

Signalé comme "interdit aux moins de 10 ans". Interdit aux moins de 120 ans, plutôt !

Confirmé le lendemain par les réactions  locales inhabituelles: deux pétitions sont lancées. L'une par les politiciens du cru  et l'une par la population dont certains habitants voulaient aller jusqu'à  manifester devant la dite chaîne de TV à Paris  (google regorge d'articles  dits "de suite".)

Discorde

Colèregrenoble,envoyé spécial,26 septembre 2013,journalisme trash,la villeneuve,rève brisé

La ville est en émoi depuis. Le soufflé local ne retombe pas: conseils municipaux houleux. Colère qui déborde de partout.

Les "journaleux envoyés spécialement de Paris" ont allumé un briquet dans un contexte local au gaz  lourd.

Appuyant leur  démonstration à charge sur un fait divers douloureux: le double assassinat horriblement gratuit  de Kevin et Sofiane intervenu... pile un an avant la diffusion,  le 28 septembre 201 (instrumentalisation ?).

 Effet Streisand sur l'image de  la police en intervention

Si l'on analyse ce  programme diffusé, on y détecte un effet Streisand. C'est à dire un résultat inverse de ce qui était  prévu par les responsables de la chaîne.  

1-Notamment à propos du rôle de  la police dans ce film.  Les policiers exercent un métier difficile. Le terrain Villeneuve peut être difficile. Il n'y a aucun  doute. Il est bon de rappeler leurs fonctions régaliennes,  le fait qu'aucun espace du territoire ne peut échapper à leur vigilance.

  Or, paradoxalement ce reportage mal ficelé renvoie au grand public un effet inverse  de leur action sur le terrain: une image plutôt...négative.

grenoble,envoyé spécial,26 septembre 2013,journalisme trash,la villeneuve,rève briséL'épisode police démarre avec le doc et dure 5 longues minutes. Le téléspectateur  suit dans la nuit une brigade. Choc  de voir les chiens de la brigade canine lancés contre des jeunes. Spontanément,  le téléspectateur  se met  en empathie, en sympathie évidemment  avec ceux qui sont face aux crocs.

Des chiens lancés en direction d'une population sont une image d'une violence plus qu'extrême.

A la fin du reportage, presque négligemment, la pseudo journaliste lance qu'on va songer à une police de proximité à la Villeneuve. Question: combien de  chenils sur place ? Et  sponsorisés par Canigou-croquettes..

2- PROBLEME DU TIREUR. Gravissime, la pseudo journaliste demande à un tireur qu'elle affirme sans preuve "être un habitant de la cité"  de 1)montrer à la caméra une arme de gros calibre et 2) de tirer plusieurs fois la nuit au coeur des immeubles.

Ce qui est illégal. Et très lâche, car sans prouver l'identité visuelle de l'individu puisque le tireur  est... masqué.

Résumé. Un tireur non identifié va lancer ses balles réelles dans le nuit devant la caméra rendue complice.

Il peut être d'ailleurs  un acteur rémunéré par le média? Ou un membre de l'équipe de tournage? Il est masqué. Toutes les hypothèses sont de facto juridiquement ouvertes.

Or l'équipe de tournage sait, elle, qui en réel a tiré.

Résumé factuel : France 2 provoque donc  les tirs qui se font bien  à sa demande.

Ensuite  la pseudo journaliste lance cette remarque inouïe d'indécence morale "personne dans la Cité n'a porté plainte le lendemain suite à ces tirs nocturnes"(remarque : par elle initiés)grenoble,envoyé spécial,26 septembre 2013,journalisme trash,la villeneuve,rève brisé

Problème: on imagine bien que officieusement des  "responsables " grenoblois doivent savoir  qui a tiré...Scandale.

Les autorités  locales, nationales ne demandent pas de comptes à France2 qui, pour son émission de  téléréalité à scandale fait tirer à balles réelles la nuit au coeur d'une cité de ...14 000 habitants ?

Un petit délinquant qui tirerait  serait évidemment arrêté et c'est parfaitement normal.

Une chaîne de TV, France 2, qui provoque pour les filmer  des tirs à balle réelle  dans la plus grande lâcheté car de nuit, dans la noire obscurité, n'ont pas eux à même être convoqués une seconde dans un commissariat.

Le CSA: il valide ?

En résumé. Dans ce reportage trashissime, les chiens sont lancés sur les jeunes et la journaliste en pleine délinquance médiatique s'en sort avec les compliments de sa direction qui évidemment la soutient.

Normal qu'ils se défilent:  les responsables du programme  ont commandé cet objet télévisuel et son angle  particulier...Ils doivent eux aussi rendre des comptes. Ils fuient en donnant dans la leçon de morale sur la profession de journaliste.

Erreur : ici il ne s'agit pas de journalisme mais bien de téléréalité.

Les 14 000  citoyens de la Villeneuve sont en droit de   demander à "Envoyé Spécial"d'aller rapidement officiellement dire, elle et son équipe de tournage,  à la Police de Grenoble qui a tiré, non ? Qui a tiré à la demande de cette "envoyée spéciale Tirs".
(adresse de la police: avenue du Général Leclerc à Grenoble)

La déclaration aux autorités policières grenobloises peut-être faite évidemment par les responsables nationaux de la chaîne de service public France 2, s'ils ont de la rigueur morale, du remords et du respect du Droit.

Or ni la "journaliste" ni son média employeur ne vont le faire. Elle va  se... protéger derrière  la Loi de la protection des sources. Ou sa propre liberté d'expression: facile !

Car  la journaliste est bien à la source des balles de nuit.

L'épisode choquant des tirs de nuit, monté par France 2  a bien entendu été immédiatement repris en boucle par d'autres médias (dont Morandini Zap). Ce qui va engluer encore plus la Villeneuve dans ses problématiques réelles ou l'image qui en est faite ...

L'aspect manipulation est augmenté par la concomitance des deux actions du film :1-une lourde présence policière en début de reportage puisque la caméra filme dans le sillage de la brigade et 2- un tireur de nuit embêté par.... personne. A qui  personne   ne semble demander de comptes.

 3-Le timing surprend. Le film tourné en hiver sort en septembre. Soit pile un an après l'assassinat. Une enquête judiciaire est en cours. Ce film est de facto très intrusif de ce dossier précis. Il se joue d'un fait divers.

3-Cette typologie de reportages  est  insérée dans une programmation voulue puisque France 2 décline actuellement la thématique police sous toutes les coutures.

Sauf qu'ici, il ne s'agit pas de journalisme mais de provocation racoleuse d'audience, les dégâts derrière sont majeurs. A commencer par l'image de la police atteinte. Policiers sur un  terrain difficile toute l'année alors que les  auteurs du documentaire inique, dorment dans leurs petites grenoble,envoyé spécial,26 septembre 2013,journalisme trash,la villeneuve,rève briséchaumières.

LES URBANISTES FOUS ONT CREE UN "QUARTIER MENOTTES"

Un prochain article reviendra sur les utopies urbanistiques et le titre "rêves brisés". On ne peut s'empêcher de comparer la plan de la Villeneuve à des menottes. Une architecture enfermée, comme la maquette ne le montre.

Pour conclure et donner la parole à un jeune habitant ....Il dit que c'est l'hiver, les stations de ski sont à trois quart d'heure du centre ville (exceptionnelle proximité de Grenoble et de ses pistes olympiques)

Mais des  stations où nombreux jeunes de la Villeneuve n' ont jamais ou très peu mis un pied.

Oui, certains jeunes (pas tous heureusement!)  sont bien enfermés dans le "rêve" cauchemardesque  des urbanistes, enfermés dans l'urbanisme menotte, dans leurs éventuelles addictions.

Dans leurs actes délictueux quelquefois,  inacceptables pour le Vivre ensemblegrenoble,police,envoyé spécial,26 septembre 2013,journalisme trash,la villeneuve,rève brisé.

Dans leur manque  de travail, dans leur manque de marché du travail ouvert.

Enfermés dans l'image de la Villeneuve, Balladins, Arlequin, Heilbroner etc...

Enfermés dans leurs têtes aussi.

Mais pas toujours attention aux clichés: les actions positives, les jeunes qui se battent pour étudier, créer leur job vivent aussi à la Villeneuve.

 Comment dérouiller tout l'ensemble ?

En commençant par rejeter un reportage honteux d'une posture intellectuelle immorale.

Immoral car paradoxal. Envoyé spécial scénarise en allant  jusqu'à  monter  des scènes violentes illégales (tirer la nuit dans une cité!) pour.... dénoncer  la violence locale de la Cité dont il désigne les auteurs: les jeunes évidemment. Facile .

 Le "rêve brisé"enfonce plus encore un réel si complexe.

En choisissant d'enfermer la police, les jeunes et la Villeneuve dans une posture caricaturale, cliché.

Envoyés spécialement de Paris pour un raid médiatique punitif.

                                                                                                     Sylvie Neidinger

*Le Club de la presse de Grenoble : avis pour et contre Lire

*La Justice doit se prononcer le 26 juin 2014 suite à la plainte des habitants Lire

 *Une émission d'Envoyé spécial avait déjà été signalée négativement par le CSA pour violence d'image en février 2013

grenoble,envoyé spécial,26 septembre 2013,journalisme trash,la villeneuve,rève brisé

Suite:

 

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2014/01/04/des-grenoblois-portent-plainte-contre-le-president-de-france-televisions

Le CSA soutient la plainte des habitants

-envoye-special-a-foutu-en-l-air-notre-vie-de-quartier-no...

http://rue89.nouvelobs.com/2013/10/03/lettres-a-envoye-sp...

 

La stigmatisation caricaturée  des banlieues par les médias se reproduit avec l'émission  Zone Interdite en avril 2015 :

http://rue89.nouvelobs.com/2015/04/16/zone-interdite-les-...

Crédits images : capture écran site web FT et capture écran wiki

 

22/04/2013

Le Prix Pulitzer à un sniper! Reporter de guerre sale.

La photo est magnifique.  Elle vient de  recevoir le 15 avril dernier la distinction américaine la plus pulitzer.GIFvalorisante du monde de la Presse: le prix Pulitzer 2013 catégorie photo, l'une des 14 sections du Journalisme, par l'université de Columbia.

Il a été attribué à Javier Manzano, un  indépendant d'origine mexicaine pour un  cliché issu du siège d'Alep, sa première pige AFP, en plus.

Info issue du terrain. Le courage de se rendre sur place, sa prise de risque individuelle.

Le  directeur adjoint du service photo de l'Agence France Presse  pour le Moyen-Orient et le Maghreb, Hassan Mroue, affirme avoir reçu du free-lance  ce cliché au premier jour de sa collaboration. Il se rappelle de l'avoir immédiatement qualifiée de "chef d'oeuvre"

prix pulitzer,photo-journalisme,manzano,usa,syrie,rebellesu

La photo est esthétiquement intéressante, très construite avec les raies de lumière entrant qui contrastent avec la kalash en "rayon"sortant.

Elle pose pour autant un énorme problème moral puisqu'elle valorise le sniper, le tireur de l'ombre, celui qui, bien caché et protégé par son mur, tire dans le dos ou en traître !

Curieusement aucun commentateur  n'a signalé la chose.

Parce que les snipers en question sont des rebelles syriens, ceux que  l'Otan et les pays du Golfe  installent, soutiennent, financent et arment ???

Le "canardeur" qui snipe n'avait jamais été positionné   médiatiquement avant cela en tant que vedette à la Une de toute la presse internationale ! Il semble que cela soit une première.

La chose  démarre  avec le conflit syrien. Car effectivent en plus de ce  cliché et prix accordé à   Javier Manzano,  quelques reportages tv sur les snipers d'Alep  sont passés récemment à l'heure de grande écoute  tournés.. derrière les murs !

Ils valorisaient ces individus cachés fiers de compter leurs trophées de chasse  [note de la blogueuse: hyper surprise par  cette nouveauté en matière d'information, j'avais à chaque fois bondi de 20 cm de ma chaise et noté les identifications de  chaînes TV, la date et l'heure mais ne retrouve plus ma note papier pour les citer ici. Complément d'info à venir]

revelles 2.GIF

Le tireur de l'ombre avait jusqu'alors mauvaise réputation. Les médias ne le valorisaient pas.

Désolée de le faire remarquer dans cet article, mais à peu de choses près,  la  définition du sniper (oui, inventons le terme de  "sniprisme ") correspond exactement  à celle du terrorisme. L'un fait exploser des bombes globales, l'autre par tir de précision. Dans les deux cas par surprise. Et  terrorisant les populations civiles concernées.

*Le sniper dans l'univers du  conflit militaire: Comme à Beyrouth dans les années 80, il a symbolisé les  problèmes des combats modernes de type "guerilla urbaine". Avec une terminologie négative. On a parlé de "libanisation"comme prototype de guerre civile où votre rue, celle de votre  boulanger et de votre  boucher devient un  abattoir du hasard.  Mort par surprise.

Ensuite, historiquement, le  conflit yougoslave ( avec le siège de Sarajevo)  a continué à véhiculer cette problématique du tireur embusqué (film Tirs de snipers à Sarajevo sur Sniper Alley).

*Le sniper dans l'univers civil L'évènement majeur le plus récent est celui  qui a traumatisé toute une ville en octobre 2002. John Allen Muhammad, le tireur fou  exécuta depuis son véhicule 10 personnes à Washington DC. Un film a été tiré en 2003 de ces 23 jours de terreur sur la ville : D.C. Sniper: 23 Days of Fear  (Sniper : 23 jours de terreur sur Washington en français.) 

Sans oublier le célèbre précédent, l'assassinat du président américain John Fitzgerald Kennedy le 22 novembre 1963 lors d'une visite officielle à Dallas, où il fut abattu par le sniper  Lee Harvey Oswald.

SPHERE MEDIATIQUE MILITARO-CIVILE

 *Globalement dans l'univers strictement  militaire, la présence du sniper comme outil de combat n'est pas une surprise.  Il y a bien longtemps que le code d'honneur en matière de destruction de l'Autre a disparu. Les politesses de la chevalerie du Moyen-âge sont rangées aux oubliettes.

Point n'est besoin d'invoquer Machiavel et son Prince, ni le Chinois  Sun Tsu et son Art de la guerre (1er traité historique, du VIème av Jc. 孙子兵法, pinyin : sūn zǐ bīng fǎ, littéralement : « Stratégie militaire de maître Sun »)

On fait confiance à l'être humain pour avoir tout inventé pour détruire son ennemi. Jusqu'à le manger dans certaines tribus traditionnelles ! 

Dans  le monde moderne, un conflit se multi-décline par:  de la bataille lourde, du renseignement, de la bataille de l'ombre, de la guerre économique, psychologique , de l'usage de snipers, de la torture etc. 

Sans oublier le contrôle des infos militaires  par  médias interposés, les orientations des  opinions publiques civiles.... Tout ce que l'on peut nommer la " sphère médiatique militaro-civile"

*Or, l'univers médiatique civil est dit lui, "grand public" Toute la famille, les enfants sont réunis devant le petit écran qui normalement suit des normes de déontologie.

Bien évidemment tout le monde apeut avoir accès par internet au pire du pire (tortures etc.)  Mais normalement pas sur les médias traditionnels,  ceux pour qui le Prix Pulitzer est attribué.

Selon moi, cette année,  en valorisant le tireur traître on passe un cap (im)moral.  Une nouvelle  frontière s'installe sous nos yeux  dans notre "morale collective "

Analyse : Elle tient de la notion du  commanditaire et de la responsabilité du"donneur d'ordre", de la chaîne de commandement et de la nature de l'acte.

Oui, un bombardement militaire qui lâche des obus sur des populations civiles totalement impuissantes n'ayant même pas le temps de courir  à un abri est   un acte  tout aussi lâche que celui du sniper. Par l'effet de surprise, par  la disproportion et l'impuissance à pouvoir réagir.

Mais l'espace aérien reste un espace obligatoirement contrôlé par les grandes puissances et leurs systèmes d'écoutes, leurs radars, drônes.... Les Lois internationales de la Guerre vont alors entrer en jeu : les autorisations ou non ...Les conflits vont  se régler devant une instance supra-nationale : l'ONU et son Conseil de Sécurité.

Par exemple récent,  les Russes ont peu apprécié les bombardements Otan massifs en Libye. Ils l'ont fait savoir. La chose est publique, la  source des tirs identifiable. Avec l'aérien ou le sous-marin, les grandes oreilles militaires de tous bords -les dites orielles d'or...- sont à l'écoute permanente. Pas si aisé dans les contexte urbains de villes: Alep : plus de 1,5 million d'habitants.

Dans une ville, n'importe quel illuminé peut prendre un kalash et tirer en cachette sur les passants. Qui est en responsabilité de ce tireur dans un  contexte dégradé de guerre où la population désorientée ne sait plus trop qui fait quoi ?

Une Libanaise me racontait récemment comment, adolescente à Beyrouth, elle fut prise dans le viseur d'un sniper au milieu d'une voie. Il l'a ratée,  sa chance. Pour elle avancer ou reculer était aussi dangereux. Intelligente, elle a joué au chat et à la souris en mettant deux heures pour traverser en passant d'un obstacle à l'autre ( carcasse, béton cassé...) dans des laps de temps différents. Quelle chance elle a eu,  sachant la devise des snipers : "un tir, un mort"!

JOURNALISME TRASH

Horreur au pied de son immeuble : avec  les snipers,  on entre dans l'anarchie sur le terrain, dans la sale guerre civile au coeur des cités, anonyme.

Quel statut du  sniper camouflé ? Un militaire qui tire dans le dos ou un délinquant de droit commun ? Sur qui le sniper tire ?

Jusqu'où va son critère de sélection de la cible  ? Ici, la jeune fille beyrouthine qui va acheter son pain.Pourquoi ? Parce qu'elle est d'une  communauté qui ne plait pas au sniper?

Parce qu'elle n'est pas du bon côté du trottoir? Un trottoir serait pro-sniper et le trottoir d'en face anti ??? Quel enfer pour les populations civiles ???

Facilité pour se venger d'un voisin qui dérangeait par un  assassinat de l'ombre sans responsabilité du tireur. Processus  de désintégration sociétal. Sans ONU. Sans contrôle.

OUI une limite morale est franchie à mettre en vedette ceux qui pratiquent le "tir caché  dans le dos"

De quelque bord que ce  soit.  Il n'y pas un cas où c'est bien et l'autre où cela ne l'est pas.

Le prix Pulitzer 2013 valorise les snipers cachés. Le prix Pultizer 2014 va-t-il valoriser la torture?

Une limite déontologique du Reportage de guerre a été franchie cette année avec le conflit syrien et les snipers.

Elle n'est pas la seule.

Ce conflit est vendu comme pro-démocratie par les occidentaux qui en réalité installent un islamisme radical wahhabite. Pour mieux contrôler les réserves énergétiques déjà connues ( celle de l'Est ) et les immenses réserves de pétrole qui viennent d'être détectées sur la Côte méditerranéenne  syrienne.

Observation : nos médias ici,  suivent ces orientations géo-stratégiques militaires.

OUI, on peut parler de Journalisme trash, ou de reporter de guerre sale.

Pourquoi le sniper est-il effectivement immoral, immonde ( car il l'est effectivment !!!!!) lorsqu'il terrorise Washington ou tout autre lieu. Mais  moral à Alep? 

Incompréhensible. Non pas le phénomène sniper, l'homme ayant toujours inventé à la fois  le meilleur et le pire. Incompréhensible : le néo-journalisme trash grand public.

                                                                                                 Sylvie Neidinger

 

 Rubriques du blog Neidinger  concernées par cet article: Série Syrie-Surya et Journalisme-Journalistes