05/02/2019

Chlordécone..."déconne"

On ne se laisse pas aller au mauvais jeu de mot sur " Macron déconne sur le chlordécone"?

Oui, finalement car il appartient au vocabulaire du président.

Oui car  le débat qu'il animait tout seul toujours en grande logorrhée le 1er février avec les maires outre-marins tient de sa caricature de monarque républicain en longs bavardages

Il confisque les micros disent les observateurs.

 Chez ce président, l'écologie, l'écologie de discours  a bon dos:  quelle différence de traitement entre la problématique du diesel (taxable) et  celle du produit chimique type DTT usité outre-mer pour la culture des bananes,  pour les dommages duquel la population réclame des indemnisations, refusées par le pouvoir.

 Alors que les Antilles seraient empoisonnées pour sept siècles !

 Le scandale sanitaire ne sera pas indemnisé. Le problème tient surtout du double langage de l'Etat tout simplement parce que les indemnisations seraient importantes en période de caisses publiques vides.

« A chaque fois que le lien peut être prouvé entre le chlordécone et une maladie, on indemnisera », assure l’Elysée, qui souligne toutefois que « les études scientifiques n’ont pas établi de lien direct » entre le produit et des pathologies.Le montant des indemnisations pourrait être colossal vu l’ampleur des dégâts causés par le pesticide en Guadeloupe et en Martinique – laquelle possède le record du monde de cancers de la prostate, avec 227,2 nouveaux cas pour 100 000 hommes chaque année. Mais les obstacles s’accumulent pour les malades. La proposition de loi portant sur la création d’un fonds d’indemnisation des victimes du chlordécone n’a même pas été discutée à l’Assemblée nationale, le 1er février, faute de temps. La création du fonds d’indemnisation des victimes des produits phytosanitaires, déjà adoptée par le Sénat en février 2018 et débattue juste avant, a quant à elle été, une fois de plus, reportée.( le Monde)

Macron lors du débat du 1er février 2019  avec les ultra-marins va jusqu'à attaquer ad hominem agressivement un brave  professeur de médecine dans sa légitimité en ...niant  le caractère cancérigène du produit.

Une habitude décidément que d'attaquer!

Télérama :

« Il ne faut pas dire que c’est cancérigène. » Emmanuel Macron parle du chlordécone. 

C'est dit clairement et nettement.

« Sinon, on alimente les peurs. » En attendant, le président alimente l’indignation des élus ultramarins, réunis vendredi dernier à l’Elysée pour un numéro spécial du Grand débat national retransmis en intégralité sur France Ô. Joël Beaugeande, maire de Capesterre-Belle-Eau, en Guadeloupe, intervient : « Le petit médecin de campagne que je suis vous affirme que de nombreux Guadeloupéens et Martiniquais sont malades de la chlordécone et meurent quotidiennement. »Le chlordécone, c’est cet insecticide proche du DDT dont la France a autorisé l’épandage dans les bananeraies jusqu’en 1993 alors que la plupart des pays l’avaient depuis longtemps banni, sa dangerosité ayant été prouvée dès les années 1970. Le sénateur Victorin Lurel prend à son tour la parole pour s’étonner : « Vous invalidez les résultats du professeur Blanchet, du CHU de Pointe-à-Pitre, et de Luc Multigner, de l’Inserm. » , Emmanuel Macron déduit : « Le malentendu vient de là. Vous faites référence à ce que le professeur du CHU a pu dire. C’est pas ce que j’appelle une étude scientifique dans une revue avec comité de lecture. C’est une déclaration. » Ça ne vaut rien. Et puis c’est qui, ce Blanchet ? « C’est une déclaration publique qui peut inquiéter, insiste le président, moi je n’en connais pas le statut. »De quel droit le chef du service oncologie du CHU d’un territoire dont la population compte sept fois plus d’occurrence de cancers de la prostate que la moyenne mondiale pourrait-il donner son avis sur le chlordécone ?

 Du tac au tac, les scientifiques répondent à Macron par communiqué

 Lire aussi la réponse dans la revue Outremer 360°

Les professeurs Luc Multigner, directeur de recherches à l'INSERM et Pascal Blanchet, professeur à l'université des Antilles et chef du service urologie du CHU de Pointe-à-Pitre, ont tenu à répondre au président de la République. Emmanuel Macron avait affirmé qu'il "ne faut pas dire que c'est cancérigène".(France Info)


Or, des publication scientifiques existent : journal of oncology

Indignation générale. L'Elysée va jusqu'à  rétropédaler ! Avec une explication alambiquée qui plaide un supposé "malentendu " explications sémantiques à l’appui. « Le président n’a jamais dit que le chlordécone n’était pas cancérigène, a-t-il soutenu au Monde. Quand il dit : “Il ne faut pas dire que c’est cancérigène”, c’est une façon de dire : “On ne peut pas se contenter de dire que c’est cancérigène, il faut aussi agir.” 

Du grand n'importe quoi !

Maladroitement sans aucune logique sinon a tenter-encore!-  de dire que les gens n'ont pas compris le chef d'état alors que ses paroles étaient limpides et directement agressives... Une habitude décidément que de prendre les locuteurs pour des idiots. Qui ne comprennent pas la supposée pensée complexe. En réalité simpliste.

ô théâtre. Mise en scène de Sa personnalité, débat privatisé avec des gens ..invités.

Les antillais, guadeloupéens, écologistes et autres,  en résumé les français apprécieront !

Vraiment, le chlordécone déconne....

 

                                                              Sylvie Neidinger

                                                                                 

                                                        

antilles,bananes,#inserm,pascal #blanchet,intoxication #écologie,guadeloupe,martinique,chlordécone,#macron,macron stigmatise,victorin lurel,#lurel,luc multigner

antilles,bananes,#inserm,pascal #blanchet,intoxication #écologie,guadeloupe,martinique,chlordécone,#macron,macron stigmatise,victorin lurel,#lurel,luc multigner

crédit image capture site Ouest France cité

22/01/2019

Vous les gueux, sans dents et gens qui ne sont rien, classes laborieuses, foules haineuses...

 Analphabètes, déconneurs, fainéants, complotistes, conspirationistes, pauvres, chômeurs, haineux...Tu traverses la route et tu bosses ô toi rien du tout.

Lors de la réunion de Souilhac, à la rencontre des maires négligés jusqu'alors Macron a reçu une allocution  cinglante (qui eut le mérite d'une large  diffusion puisque intégrée à la logorrhée présidentielle personnelle du Grand Débat ) par Christian Venries, maire de Saint-Cirgues.

Celui qui est également Président des maires ruraux du Lot a rappelé le Président à une meilleure tenue langagière.

            ARRETEZ DE STIGMATISER, D'OPPOSER, DE MEPRISER

(SUD OUEST )"Après avoir dénoncé la mesure du 80 km/h sur une partie du réseau secondaire – "On n’a pas de métro, pas de tramway et encore moins de jet pour se déplacer." -, celui qui est aussi le président des maires ruraux du Lot a énuméré: "Les salariés de Gad, ces illettrées ; une gare, c’est un lieu où l’on croise des gens qui réussissent et ceux qui ne sont rien ; vous traitez ceux qui ne sont pas d’accord avec vous de fainéants, de cyniques et d’extrêmes. Et cette semaine : les gens en difficulté, on va les responsabiliser parce qu’il y a ceux qui font bien et ceux qui « déconnent »."Et de conclure :

"En fait, monsieur le président, il faut vraiment arrêter de jeter en pâture les précaires et les plus démunis. Il est temps que vous portiez un autre regard sur ces invisibles." Christian Venries

 Le comparant à ses prédécesseurs, il poursuit ainsi : "Nous avons eu Monsieur Sarkozy, « casse-toi pauvre con » ; nous avons eu Monsieur Hollande, les « sans dents » et vous maintenant."

 (L'allusion du jet présidentiel pris pour quelques dizaines de kms n'est pas oubliée dans le discours de l'élu en plus du problème des insultes)

Cette intervention est remarquée.

En réponse le président de la république botte en touche : " je n'ai stigmatisé qui que ce soit "dit-il . Ce qui est parfaitement inexact.

Sociologues et psychologues s'agitent sur son "inconscient de classe".

Il a une vision très normative, centrée sur l'argent comme mesure de l'échelle sociale.

Surtout il insulte.

La population n'oublie rien. Tout se retrouve au dos des #GiletsJaunes. Sur les panneaux.

Quel est ce système politique qui laisse un président de la république insulter la population???

N Sarkozy avait commis quelques dérapages ( 2 ou 3)  catégorie "réaction sanguine à situation impromptue: casse-toi-pov-con

F Hollande homme de gauche fut d'un redoutable mépris pour les pauvres, les "sans-dent". Mais c'était dans le registre de ses blagounettes vaseuses qui agitaient son esprit. Celle -ci toutefois donnée dans la sphère privée. Son expression est révelée par V Trierweiler dans un esprit de vengeance.

Macron PASSE SON TEMPS à insulter. Le nombre de dérapages est phénoménal et pose question sur sa présidentialité.

Il assume complètement de gouverner par l'insulte puisque le porte  parole du gouvernement Benjamin Griveaux en fait de même. Méprisant sur la France du diesel et de la clope , de la foule haineuse...

C'est la Rem. Juste méprisant.

La  lettre ouverte citoyenne du 14 janvier  adressée à Emmanuel Macron par un collectif de gilets jaunes conduit par Priscillia Ludosky  'la France en colère: « La colère va se transformer en haine si vous continuez, de votre piédestal, vous et vos semblables, à considérer le petit peuple comme des gueux, des sans-dents, des gens qui ne sont rien. »

Le langage de Emmanuel Macron pose problème, car en plus de stigmatiser par insultes , il recourt régulièrement aux expressions et insultes  à connotation sexuelle.

Emmanuel Macron n’hésiterait pas à user des "plein le cul", "couillon " et tout simplement "merde". Pour ses collaborateurs, le président s'engage aussi sur du "ma poule". Et puis parfois, ces habitudes transparaissent en public et deviennent des "petites phrases".

Dernièrement: " c'est de la pipe".

Il semble que les français n'acceptent PLUS DU TOUT ce ...style de gouvernance macroniste qui donne dans la  vulgarité verbale...  agressive.

Pipeau.

                                              Sylvie Neidinger

 

 

Encore un signe de "violence politicienne" et de non démocratie: un traité franco-allemand est signé aujourd'hui entre E Macron et A Merkel  (Traité d'Aix la Chapelle)  sans que l'on en ait bien informé la population ni débattu. Sans demander aucun avis ! Que  le traité  soit positif ou négatif, peu importe  il fallait débattre !  En Suisse l'avis aurait été demandé. Le pouvoir exécutif français  s'autoproclame à tout gérer sans communiquer. #GiletsJaunes en colère.

 

#giletsjaunes,#blogneidinger,#macron,#griveaux,gouvernenr par insulte,insultes sexuelles,saint-cirgues,christian venries #maire,#venries

crédit image: capture site web cité sud ouest

 

                              overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

19/01/2019

Participer à l'enquête suisse sur la géoinformation

Le SITG (République de Genève) dans un communiqué, signale le sondage actuellement mené à l'échelon suisse sur la géolocalisation.

Si vous vous sentez concernés par le territoire genevois (et +) à la carte.... L'enquête  se déroule jusqu'au 25 janvier 2019.

                                                            Sylvie Neidinger

https://findmind.ch/c/StrategieGeoinformationSuisse

#genève,#sitg,#suisse,enquête,sondage,géomatique

geo info.PNG

12/12/2018

Poudre de Perlimpinpin dit l'opposition

La sortie de la   crise Gilets Jaunes n'est hélas pas en vue ni pour la France ni pour Emmanuel Macron.

Son discours très théatral de lundi 11 décembre a battu un record d'audience à 23 millions d'auditeurs.

Evidemment il ne fallait pas en attendre grand chose . Comment un discours peut régler un tel imbroglio social...?

Plusieurs ont qualifiés ces annonces de   "poudre de Perlimpinpin" suivant la fameuse phrase que le Président Lui même  a trouvée tellement intelligente qu'elle est  inscrite sur un tee-shirt officiel de la Boutique Elysée. : ô représentation ridicule d'une pensée certains qualifient de  "brillante" mais tellement enfantine à certains égards.(Avec croquignolesque aussi)

C'est la terminologie employée Olivier Faure du PS qui lance une motion de censure. ff.PNGElle se retrouve chez  les #GiletsJaunes.

La droite valide et entend chercher une sortie de crise.

Les mesures annoncées concernent salariés et retraités (= "augmentation" du Smic, en vrai augmentation de la prime d'activité. Pas de CSG sous  2000  euros de revenu pour les retraités) n'impactent pas.

Croquignolesque car:

1)  E Macron oublie de grandes catégories de population. Notamment les indépendants surtaxés dont la situation est éternelle oubliée des médias et politiques. Et tous les autres.

2) Dès lors il lui est reproché de chercher à diviser en satisfaisant une partie des revendication d'une partie des citoyens.

macron,discours du 11 décembre,audience 23 m2,poudre de perlimpinpin,carambistouille,elysée,pouvoir d'achat,csg,salariés,retraités,olivier faure,#giletsjaunes,boutique officielle d el'elysée3) Au final cela ne fonctionne pas tellement la colère est profonde sur plusieurs sujet. Les français actuellement en colère  n'ont plus  confiance dans le système politique. Ni sur les paroles politiques. Ils savent que la promesse de moratoire sur l'augmentation d'essence est révocable à chaque instant.

4) Les #GiletsJaunes occupent toujours le terrain. Le proposition de Macron de faire (encore !) un tour de France ditr "la tournée des maires" -ceux qu'ils avait méprisés- verra une résistance certaine.

5) A lire leurs écrits et les écouter, leurs revendications sont radicales, révolutionnaire dégagistes : toujours ce "Macron démission" écrit partout.

C'est un changement de régime qui est réclamé car ils ne se sentent pas représentés dans l'actuel. Un objectif révolutionnaire mais en dit surtout long sur la représentativité dans le cadre de la Vème république qui hyper-concentre les pouvoirs du Président de la République.

 

                                                            Sylvie Neidinger

macron,discours du 11 décembre,audience 23 m2,poudre de perlimpinpin,elysée,pouvoir d'achat,csg,salariés,retraités,olivier faure,#giletsjaunes,croquignolesque,boutique officielle de l'elysée

capture d'écran sud ouest

 

 

                                   overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

05/12/2018

Vidéo de Macron en gilet jaune au milieu des gilets jaunes le 5 mai... 2017 !

Dans son processus de com' le Président Macron a aimé se vêtir de tous habits dont à plusieurs reprises le gilet jaune. Ici rappel de la visite de Robots CRITT VOA Albi.

Ici c'est plutôt une veste en fait.

                                                                         Sylvie Neidinger

https://www.youtube.com/watch?v=BBHu96AL_4M

5 mai 2017.PNG

#giletsjaunes,macron porte un gilet jaune,#macron,#blogneidinger,albi,robots critt,voa

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

04/12/2018

Tweet perché de Marlène Schiappa: "alter-égale" du "premier de cordée" Macron

Marlène Schiappa ne devrait pas mettre de l'huile sur le feu dans le contexte actuel inflammable révolutionnaire qui agite la France.

Il y a peu, la Secrétaire d'Etat à l'égalité Femmes/Hommes avait été épinglée pour les augmentations salariales de ses conseillers.

Elle signale que Matignon n'est pas un self-service, certes. Au lieu de chercher à comprendre pourquoi aux yeux des #GiletsJaunes la parole de tout acteur politique est aujourd'hui démonétisée jusqu'aux lieux du pouvoir, Matignon et Edouard Philippe compris. 

C'est maladroit dans le contexte. A l'image de ce Gouvernement qui a pris trop tard la mesure du mouvement et réagi TROP TARD.

 Elle  défend bec et ongles le président  de la République jusqu'à twitter agressivement en instrumentalisant  des erreurs de grammaire qui lui sont renvoyées en boomerang.

Elle commet un récent tweet extrêmement révélateur du mental élitiste de Emmanuel Macron  dont Marlène Schiappa est finalement  " l'alter-égale"! Lire infra.

Son texte " Notre cap est le bon. Quand vous voulez atteindre le sommet d'une montagne, il faut garder votre objectif. Mais si le chemin est trop difficile à grimper pour les plus fragiles, les premiers de cordée doivent ajuster le chemin pour ne laisser personne au bord de la route".

Cette idéologie macroniste du premier de cordée est profondément inégalitaire. Le premier signifie qu'il y a un dernier. Pourquoi choisir de grimper la  montagne et ne pas chercher un vivre ensemble commun ...en plaine ?? D'autant que en haut du sommet il n'y a pas la place pour tout le monde par définition

Surtout quand Jupiter, "chef" des Dieux y est installé.

                                           Sylvie Neidinger.

schiappa.PNG

 

02/12/2018

Palme du Rebond à Richard Phan

 Richard Phan, chef d'entreprise annécien, n'hésite pas à donner du temps pour partager son retour d'expérience en Suisse et en France (Apec...).  Il évoque  sa carrière d'entrepreneur résumée ainsi: "de l'échec au succès". 

Un axe très tendance en milieu RH... à juste titre! 

[mais axe plus négatif quand cette problématique est utilisée par des "gourous" de livres fumeux en  Développement Personnel avec des recettes.... fumeuses pour y parvenir]

Ici est évoquée une expérience économique  réelle réussie.

Cet ingénieur+MBA passé par la Silicon Valley  liquide sa première startup,

MobySystème, en 2014 après une année de fonctionnement.

                                  REBOND ENTREPRENEURIAL

Il fonde dans la foulée Inventhys : un bureau d'étude d'objets connectés qui lui, perdure.

Le secret du rebond entrepreneurial ? Son   deal à ses anciens investisseurs pourtant "échaudés" par le dépôt de bilan de MobySytèmes est une proposition  fort originale: "je vous redonne gratuitement des parts dans ma nouvelle société. La seule condition: me soutenir dans le nouveau projet."

Belle idée. 

Il va gagner son pari  des vertus de l'échec!

Cela fonctionne, avec le succès d' Inventhys qui double de taille et de CA . Vingt employés à fin 2018.

Richard PHAN fait partie de ceux capables de révolutionner l'image négative du... looser.

D'autant , il n'hésite pas, avec beaucoup d'humour et de discrétion  à  PARLER du passé négatif.

Avec la condition  de  ne pas se décourager, on peut  se relancer en sachant quels travers sont à éviter.

A la condition également  du bon regard lucide sur soi et son  expérience.

Certaines associations telle 60 000 rebonds  aident à porter le  bon diagnostic.

Richard Phan est désormais du côté de ceux qui conseillent et encouragent le REBOND.

Bel échange !

Pas simplement un rendu pour un reçu, mais  une conviction intime, celle de l'optimisme actif et constructif, sans peur des écueils.

                                              Sylvie Neidinger

 

 

 

 

24/11/2018

Paris: les gilets jaunes déjà sur les Champs. Journée insurrectionnelle en perspective

Les gilets jaunes sont déjà à 10h30 en ce samedi 24 novembre 2018 à quelques encablures de l'Elysée et dans un climat... déjà insurrectionnel.

Champs-Elysées qui normalement étaient interdits de manifestation.

Ils demandent la démission de Macron. 

Ils convergent de la rue de Rivoli et des Champs vers la Concorde.

Ce n'est pas une manifestation classique encadrée par syndicat et partis: aucun service d'ordre, la pire des situations pour les forces de l'ordre dont la mission va être difficile ce jour....

La journée s'annonce chaude.

Les premières grenades lacrymos sont lancées. Le mobilier urbain commence à être démoli par les casseurs qui construisent des barricades.

Quel échec du macronisme! Le Président de la République  a démoli les corps intermédiaires et se retrouve en face à face direct.

Comme en 1789, ceux qui se présentent comme étant "le peuple" s'en prennent direct à la tête du pouvoir.  Ils manifestent en chantant la Marseillaise.

Macron, narcissique,  s'est pris pour un  roi de France, hyper vertical.

Macron a insulté des catégories de population. Les augmentations, taxes, diesel et autres,  PV  pleuvent de tous côtés.

La jacquerie populaire nationale déborde.

Avec ses excès inacceptables (personnel politique visé directement attaques racistes...)

Comme ce samedi.

La violence démarre en début de manifestation le matin: il y a déjà des affrontements. Dans une manifestation classique la violence est en fin de manif vers 17 h. 

Les ultras droite et ultra gauche sont déjà identifiés sur place selon les policiers et gendarmes. 

La situation se tend. C'est ultra inquiétant.

                           CONSENSUS A L'IMPOT

 Violence aussi sur les routes de France, le mouvement de casse des radars continue.

Un restaurant a brûlé cette nuit à Hénin-Beaumont..

                    

Le consensus national à l'impôt s'est cassé par la surcharge de taxes et hausses. 

Le consensus tout court. Et pas seulement  celui des catégories défavorisées ou ceux  présentés comme "campagnards". Ou "provinciaux" par le gouvernement et les médias.

Les français en général  soutiennent le mouvement à 70 %. Ceux des villes aussi concernant les augmentations du coup de la vie.

Malgré les violences inacceptables de ces manifestations: 2 morts, des centaines de blessés, destructions de biens, actes racistes, attaques ad hominem contre le députés, à leur domicile, contre leur famille, blocages total de circulation, attaques contre les journalistes... Cela dérape sec et pourtant cela dure.

Quel échec pour ce Méprisant de la République.

  Jamais un tel mouvement à l'échelle nationale, spontané, organisé sur les réseaux sociaux n'a existé en France.

Cette coagulation des multi-mécontentements des insultés, des  gaulois réfractaires, des ouvrières illettrées, des  dieselistes clop au bec, des  gens qui ne sont rien mais qui traversent les gares (on en passe...) est inédite.

Le roi Macron est nu face cette colère  immense et profonde.

 

                                                          Sylvie Neidinger

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

22/11/2018

Gilets Jaunes, jacquerie de type révolutionnaire: 200 radars détruits en un week-end

Certains y voient du poujadisme. Le mouvement des #GiletsJaunes  semble d'un autre type: une véritable jacquerie révolutionnaire. Un échec majeur de la politique macroniste, ce nouveau monde finalement très versaillais ! 

On notait dans les prémices du mouvement l'usage du vocabulaire de 1789. Le drapeau, la Marseillaise chantée. Il s'attribue le terme de   "peuple" "qui veut monter sur Paris", peuple qui veut "chercher Macron". Ils veulent abattre le pouvoir, dissoudre l'Assemblée Nationale; "le peuple est souverain" entend-on.

Tout y est, les piques en moins.

Le mouvement  cible celui qui se comporte d'une façon saugrenue en monarque républicain vertical, cassant, insultant sur les "gens qui ne sont rien et qui emplissent les gares". Insultant régulièrement à tout bout de champ "les ouvrières illettrées", on en passe et des meilleures...

 Emmanuel Macron  eut cet été cette parole terrible  pour un Président de la République" "venez me cherchez". ....Les #GiletsJaunes actuellement viennent le chercher ! Message entendu.

Il a supprimé les corps intermédiaires, partis et syndicats. Il est donc en direct face à eux.

Il  en est devenu totalement inaudible aujourd'hui lui et son gouvernement.

Les bonnets rouges bretons faisaient eux  aussi référence à la période révolutionnaire  à commencer par l'usage de... bonnets rouges. Leur révolte, toutefois plus circonscrite au monde des transporteurs, des agriculteurs, a obtenu gain de cause quand le gouvernement de l'époque (Hollande, Royal) prit peur. En effet les individus commençaient à s'attaquer aux lieux physiques de l'impôt: les perceptions. L'idée de taxation automatique par portiques sur toutes les routes fut vite abandonnée. Les sans-dents,expression scandaleuse du président Hollande, avaient gagné.

                    #GILETSJAUNES : MADAME ET MONSIEUR TOUT LE MONDE

 Les gilets jaunes ne sont pas simplement circonscrits au monde professionnel des transporteurs: sur les barrages on observe les gens  de  tous âges et tous métiers dont  les retraités pour la hausse de CSG (hypermotivés) les indépendants et tous les gens"ordinaires" qui n'en peuvent plus de leur plein d'essence pour la mobilité entre autres hausses, du passage à 80 km/h pour selon eux faire entrer encore plus de pv dans les caisses de l'Etat.

Dire que la colère est plus rurale que urbaine n'est pas exact. Certes les mobilités autonomes sont essentielles en campagne. Mais les urbains souffrent aussi des hausses.

Parler d'un monde supposé d'en bas face à un monde supposé d'en haut est également  un clivage méprisant, inexact qui se lit à tout bout de champ dans les analyses en cours. 

Parler des invisibles est également inexact: c'est la France du quotidien, bien visible.

Salariés, indépendants, retraités... la fameuse convergence des luttes réussie par les gilets jaunes et pas par les syndicats ou autres.

Il faut surtout analyser la situation  en termes de consentement à l'impôt sous toutes ses formes. Et de rupture. 

Ici le mouvement des Gilets Jaunes est beaucoup plus inquiétant pour le gouvernement qu'une révolte étudiante sur les pavés  car la rupture est effectivement consommée avec la population.

Le Gilet Jaune, c'est  Madame ou Monsieur Tout le monde, automobiliste et pas que. 

La colère gronde. Se structure par les réseaux sociaux. 

Une violence se fait jour, des dérapages racistes et autres sur les barrages.

Une colère protéiforme qui n'entend pas s'arrêter. On compte plusieurs décès déjà. Deux morts, 500 blessés. Les dépôts de carburant  bloqués.

Un péage a subi des dégradations majeures à Virsac.

Plus de 200 radars furent  vandalisés en un seul week-end

C'est assez inquiétant car hors de contrôle, transversal, concerne  la société sous diverses composantes. L'île de la  Réunion est très impactée.

Lors des manifestations étudiantes, qui lancent  des milliers de jeunes dans les rues certains responsables ou journalistes ont parfois cette expression en bouche: "quand le tube de dentifrice est vidé, c'est difficile de remettre la pâte dans  le tube". Ils font  référence à la difficulté du retour à l'ordre.

Or, le mouvement des gilets jaunes ne concerne pas les seuls étudiants mais toutes les typologies. C'est la société dans sa profondeur qui est impactée. Comme actif sur les barrage ou soutiens (rappel 70 % favorables dans les sondages)

Les policiers  savent qui puisqu'ils partageaient avec eux les premiers barrages de terrains, dans une ambiance bon enfant au départ.

Les  autorités  justifient la hausse d'une façon maladroite : la distorsion du réel et l'écologie qui a bon dos. L'argent en fait est rapatrié au budget général pour combler les déficits.

La future hausse programmée  pour 2021 sous couvert de taxation écologique doit porter le plein de carburant à 100 euros

Cela semble intenable dans le contexte des Gilets Jaunes. Sans compter les hausses prévues de péage urbain, d'essence  et le prélèvement à la source mis en place à fin janvier 2019.

La crise est majeure, la colère profonde. Traiter cette colère sur le mode répressif et policier ne suffira pas à l'éteindre. 

La voie de sortie de ce mouvement sans porte parole semble totalement difficile.

 

                                                                                       Sylvie Neidinger

 

Suite. Le mouvement s'amplifie. La CGT entre dans la danse et bloque les dépôts de carburant; La situation est insurrectionnelle à la Réunion. La population soutient le mouvement plus encore.(sondage) Le Président n'a pas pris la mesure du problème. Il entend "expliquer "

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

26/10/2018

Ce que l'affaire de Kirby Evans, défiguré par un cancer, dit des USA

 Le fait divers récent de Walterboro (Caroline du Sud) fit l'objet d'un écho mondial. Un homme défiguré par un cancer n'a pu consommer tranquillement dans un resto. Eliminé manu militari par la gérante au motif qu'il effraye la clientèle.

Elle l'aurait même tiré par la chemise dans son bureau. Et intimé l'ordre de cacher son visage.evans.PNG

 La  fille de Kirby Evans  en colère dénonça le dit-commerce.

Elle explique que son père n'avait pu se payer de chirurgie reconstructrice.

Cette histoire commence mal mais finit bien par une cagnotte solidaire pour permettre à l'individu de se soigner.

Le story-telling avec l'argent récolté semble donner une morale positive à cette affaire sordide. Elle tient du registre de la solidarité autour d'un cas individuel personnalisé.

               LECTURE POLITIQUE DE L'AFFAIRE EVANS

Pourtant, un deuxième niveau de lecture s'impose, beaucoup plus politique !

Jamais en Europe (UE,Suisse et autres ) on ne  pourrait croiser un homme en telle souffrance physique.

Tout simplement parce qu'un cancer y est réparé jusqu'au bout, chirurgie réparatrice comprise. Une économie solidaire commune  européenne.

Aux USA, pas d'équivalent en sécurité sociale.

De facto ceux qui ne peuvent payer restent en marge, alors que la médecine pratiquée peut y être excellente.

Une médecine de pointe non accessible à tous. Sinon par la charité, très protestante en fait.

Kirby Evans, par son histoire  individuelle avec "happy end" va pouvoir se soigner.

Mais  il est permis de se poser la question des inégalités sociales collectives en Amérique, obérant l'accès aux soins, au regard  de l'argent dépensé par ailleurs.

Comme pour l'exemple de la semaine : la relance de la guerre nucléaire et son coût induit

 

                                                            Sylvie Neidinger

#usa,#médecine,kirby evans,chirurgie reconstructrice,walterboro,caroline du sud

 

 

crédit photo Sylvie Neidinger graffiti sur roche Cuves de Sassenage

23/10/2018

"Davos du désert"? DAVOS (CH) proteste à juste titre, face à l'usurpation mondiale de sa marque

WEF, le célèbre Forum Economique mondial suisse a émis une protestation contre l'usage intempestif de son nom associé au Forum organisé en Arabie Saoudite.

C'est justifié. Les médias ont largement contribué. (J'ai cité moi même cette expression tellement lue ailleurs en reproduisant cette expression imagée. Je ne le ferai plus.)

LE WEF va protéger désormais  sa marque commerciale

Il refuse cette association montée de toutes pièces qui détourne son image au profit d'un gouvernement en plus. D'un pays pris dans l'affaire Khasoggi qui mèle finalement Davos à une horreur.

 

La  Liberté, je cite "Le WEF a peu goûté que le sommet économique de Ryad cher au prince héritier, auquel de nombreux dirigeants ont renoncé après l'affaire Jamal Khashoggi, soit qualifié de "Davos du désert". Il a dit lundi qu'il utilisera "tous les moyens pour protéger la marque Davos".

Le Forum économique mondial (WEF) a aussi fait remarquer qu'il n'organise jamais de conférences au nom d'un gouvernement, contrairement à cette rencontre prévue dans la capitale saoudienne. Toute utilisation du terme "Davos" pour une autre manifestation que sa réunion annuelle "ne peut que mener à une confusion", dit-il.

Et d'ajouter que le WEF n'est lié à aucun intérêt politique, commercial ou personnel. "

De nombreux dirigeants économiques et responsables politiques ont annulé leur présence à la réunion économique.

Les révélations sur la mise à mort continuent. Une ligne téléphonique directe connectait les criminels à un donneur d'ordre basé en Arabie Saoudite.Un homme déguisé en Khashoggi est sorti de l'ambassade: quel scénario construit...

Mardi 23 octobre 2018, jour d'ouverture du forum est une journée importante pour l'affaire Khashoggi.

Alors que BMS entendait se glorifier de ce raout économique pour le futur de son pays à l'horizon années 30,  la Turquie dit sortir des preuves directes soulignant son implication et contredisant la version officielle saoudienne intenable car  mensongère. Une voiture diplomatique saoudienne a été retrouvée sur un parking. 

Le forum saoudien se nomme officiellement FII.

 

                                                 Sylvie Neidinger

 

14/10/2018

France: jusqu'à.... 60% de hausse de taxe! Beaucoup dans le "grand-genevois"

Alors que Emmanuel Macron  avait annoncé la fin de la taxe d'habitation, certains voient arriver leur feuille d'impôt avec une augmentation de 60% sur certaines parts. Un choc pour beaucoup. Un tel décalage entre le réel et l'annoncé....

60% : il s'agit de la part communale sur "résidence secondaire".

Attention à ne pas se méprendre Il ne s'agit pas obligatoirement d'une taxe qui toucherait les propriétaires titulaires d'une seconde résidence ( encore que prendre les propriétaires pour vaches à lait est scandaleux)

Dans la zone frontalière genevoise, le terme générique et fiscal de  "résidence secondaire" signifie le plus souvent un "lieu de vie proche du travail et locatif pour sa semaine de boulot".

Lequel frontalier réside aussi... ailleurs. Un frontalier qui apporte sa manne à la commune !

Plusieurs communes du-dit "Grand Genève "sont concernées : Saint-Julien -en-genevois, Gaillard, Saint-Cergues, Collonges-sous-Salève, Vétraz-Monthoux, Saint-Genis-Pouilly , Ferney-Voltaire.

7 sur 19 pour le total français de communes ayant augmenté la taxe de 60 % Pourcentage grand-genevois énorme de commune ayant osé le 60 % !

Mais aussi Paris, Mouans Sartoux, Saint-Nazaire, Guéthary, Bidart, Ustaritz, Marquette-lez-Lille, Saint-Prix, Fontenay-sous-bois, Bagnolet, Champigny-sur -marne, Montreuil sous bois.

Une sur-taxe totalement avalisée par le gouvernement : lire ce rapport

https://immobilier.lefigaro.fr/article/la-fin-de-la-taxe-...

Les citoyens électeurs apprécieront. A l'échelon local et national.

 

                                                                                             S N

taxe.PNG

 

30/09/2018

Banque en récidive: Caisse d'épargne (BPCE) et le scandale des agios

La  Caisse d'Epargne (d'ailleurs installée à Genève avec sa filiale  à 100 % dite Banque du Léman cera) vient d'être piquée... le doigt dans le pot de confiture en France.

Idem la Banque Populaire du même  groupe BPCE.

La vigilance issue d'une association de consommateurs , 60 millions  de consommateurs en relation avec l'UNAF,  a levé le pot du rose qui peut carrément s'apparenter à du "vol".

Prélever des frais illégaux sur les comptes...

Un tour de passe-passe.

Si un compte passe une ligne en négatif créant du coup un agio, le logiciel depuis novembre 2017 met en rouge toutes les opérations positives de la journée et démultiplie indument les agios par ce tour de passe passe..

Bien évidemment par ce biais la banque lessive ses clients les plus fragiles.

 Pratique "préoccupante " a dit le ministre de l'économie.

Par principe moral, plusieurs clients des Caisses d'Epargne et BP ( n'ayant eux pas de problème) vont tout de même quitter ce genre de  banque aux pratiques douteuse. Pour le principe et l'éthique.

Le titre évoque la "récidive". Le groupe BPCE étant négativement connu pour le scandale Natexis.

Qui devait payer les dérives bancaires?  Les clients évidemment.

La méthode de la démultiplication indue des commissions d'incident est outrée.

Oui quitter ce genre de banque semble la meilleure réponse.

                                                       Sylvie Neidinger

                                               

31/05/2018

Chisinau en Moldavie: santé!

Aucun pays européen ne vit un  exode tel celui de la population active  moldave !!

Rester au pays? Challenge impossible actuellement.  Salaires trop bas. Une assistante sociale y gagnerait... 70 euros (même sur place où la vie est moins cher, c'est trop  juste pour vivre)

Un reportage actuellement visible sur Arte Regards  (rubrique populations européennes) intitulé Moldavie, la solitude des seniors  met l'accent sur cette réalité.

#blogneidinger,#chisnau,#vin,#moldavie,arte,ministère #autrichien des affaires sociales,vin de moldavie,#tourismeL'exode massif de la population adulte concerne pour certains villages 85% de la population active !

Restent les personnes âgées en grande solitude voire ayant charge de soigner des enfants, les parents étant...absents.

On suit dans le reportage le travail de André Gîleanu, membre d'un programme d'accompagnement.

Le ministère autrichien des affaires sociales participe à cette action. L'église catholique  tente également par ses bénévoles de maintenir le lien social. 

La maison de retraite présentée   financée par des dons étrangers,  organise des séances de danse. Témoignage du résident  Vasil:  "Je ne dansais pas quand j'étais jeune. Les gens avaient faim. Je n'ai pas eu de jeunesse, j'ai passé 7 ans  dans un camp".

A vrai dire, pas de vieillesse tranquille non plus car si seul !

 Une incompréhension persiste: " Je ne sais pas pourquoi le pays est si pauvre"lance une moldave dans le film.

On n'entrera pas ici dans l'histoire géopolitique  au XXème et XXIème siècle: corruption, relations complexes  entre les  deux pôles  Russie et UE à ce morceau de territoire.

Aujourd'hui  l'exil de travail frappe. Vers la Russie ou l'Union européenne justement.

Les jeunes partent pour de longues périodes mais aussi plus courtes tout aussi pénibles. Une mère de famille par exemple quitte régulièrement tout son petit monde pour des remplacements comme infirmière de deux, trois mois à l'étranger.

Certains villages sont passés de 7000 à 2000 habitants!

                             EXCELLENT VIN MOLDAVE A CHISNAU#blogneidinger,#chisnau,#vin,#moldavie,arte,ministère #autrichien des affaires sociales,vin de moldavie,#tourisme

Il faut toutefois tordre le coup au pessimisme de  "pas d'avenir dans notre pays".

Il m'a été offert l'année dernière une bouteille acheté lors de  la dernière Foire du Vin de Chisinau du 7 et 8 octobre 2017 par un proche, en visite.

Le  vin de Moldavie rapporté de cette foire  s'avère excellent. 

Bien évidemment, ce touriste a ressenti physiquement- même pour quelques heures passées sur place- le déséquilibre interne de la société moldave avec, dans l'espace public ces enfants visiblement seuls ou en compagnie de personnes trop âgées..

Pourtant,  il ne faut pas "misérabiliser". Plutôt positiver !

Aider ce pays par un financement d'ONG  ou autres certes.

Surtout en visitant; Pourquoi pas en achetant l'excellent vin moldave.

Je ne connais pas ses circuits de commercialisation dans nos contrées.

Mais boire ...( modérément selon la loi) le noble  breuvage fait fonctionner juste l'économie réelle. Donc les emplois locaux. Cela ne règle pas tout.

Mais cela participe d'un échange économique valorisant.

 SANTE !

                                                                                        Sylvie Neidinger

 

 crédit image neidinger et capture pour émission arte

   

ministère #autrichien des affaires sociales,#blogneidinger,#chisnau,#vin,#moldavie,arte

15/05/2018

Hôpitaux en détresse, patients en danger

L'hôpital public français est malade.

L'affaire du décès de la jeune femme mourante qui appela en vain  le Samu de Strasbourget se voit répondre que "l'on va tous mourir" en rajoute, avec un grand non dit supposé mais pas forcément réel autour d'un potentiel traitement différencié de cette jeune femme d'origine africaine. Elle meurt 5 heures plus tard. L'IGAS enquête sur cette affaire choquante. La justice est saisie.administration médicale malade médecine,chu,burn-out,samu,omerta

L'hôpital semble être le microcosme d'un (dys)fonctionnement général.

L'opératrice du Samu a commis une grave faute professionnelle ne passant pas l'appel au médecin régulateur qui seul pouvait juger d'envoyer ou non des secours.

A savoir, bémol,  le Samu, les Urgences sont souvent saturés.  Le Samu recevant des appels totalement farfelus et les urgences des personnes ne relevant pas de l'urgence. Voilà pour l'externe.

En interne, l'hôpital français va mal.

Une administration interne froide  manage ce service public.

Les directeurs des Agences régionale de la Santé ont plus de pouvoir que les  ministres. Pour autant comme "administrateurs" ils ne rendent pas compte  puisque n'étant que des "administratifs". Ce pouvoir... caché n'est pas très démocratique !

Une administration malade surtout suivant certains.

La tarification à l'acte qui intervient en 2009 ( Loi Bachelot) génère ce que certains salariés vont nommer une violence institutionnelle: 

"Parmi les victimes de cette « recherche du profit », les praticiens hospitaliers. Ou du moins certains d’entre eux, pour qui l’hôpital, leur outil de travail, est devenu un lieu de souffrance, parfois jusqu’à s’en donner la mort. De Paris à Grenoble, de Toulouse à Besançon, l’ouvrage ébauche une carte de France des situations où, ces dernières années, des médecins ont perdu pied face aux injonctions de l’administration, victimes de « harcèlement moral »."

Le personnel subit.

Pressions. Pressions et encore pressions.

Les burn-out sont légions. Gâchis. On a même retrouvé un étudiant en 7ème année de médecine, démissionnaire, cuistot en station de ski. Les abandons sont pléthore.

Moindre mal que de quitter la médecine plutôt que se supprimer. 

Un livre, Hôpitaux en détresse a tiré le premier la sonnette d'alarme: le personnel se suicide sur le lieu de travail suite à des soucis professionnels.

Le professeur  cardiologue Jean-Louis Mégnien "placardisé"s'était défenestré à l'hôpital Georges Pompidou le 17 décembre 2015. Décès qui cause un électrochoc dans toute la profession.

La liste continue. Une jeune interne récemment à Paris.

 Ceux qui alertent ne sont pas pris au sérieux. Tel le   professeur Christian Marescaux dont la parole fut niée, négativée par son autorité de tutelle. Il fut même écarté. L'administration ayant osé porter plainte contre lui. La  justice n'a pas suivi déclarant la plainte irrecevable. Celui-ci, imperturbable continue a rassembler les témoignages. Et parle de "gouvernance légale toxique". Un ouvrage est donc publié. 

Une alarme. Un réquisitoire contre loi bachelot 2009 qui donne les clefs de l'hôpital aux directeurs-manageurs. alors que l'administration hospitalière n'a pas reçu de  formation managériale.

 

                           MALTRAITANCE INSTITUTIONNELLE

 

« Dans le milieu hospitalier, le harcèlement a été utilisé, consciemment ou non, comme technique de management », dénoncent les auteurs. Pour eux, les règles instaurées il y a une dizaine d’années, dans la foulée de la tarification à l’activité, ont contribué à mettre en place dans cet univers consacré au soin une « maltraitance institutionnelle » qui a longtemps été passée sous silence."

Une gouvernance administrative  toxique.

Le CHU de Grenoble est lui entré en colère froide suite au suicide d'un neuro-chirurgien  sur son lieu de travail .

La direction est mise en cause. Le management y est accusé d'être déshumaniséLa froide administration perd du terrain face aux t. émoignages outrés qui remontent.

Mais au fait, qui sont ces "lanceurs d'alerte" qui ont réalisé le film ?

"Le documentaire consacré au CHU de Grenoble fait partie d'une série baptisée "Hôpital à la dérive", lit-on sur la page facebook de Caroline Chaumet, l'une des 2 réalisatrices. Cette dernière est la fondatrice de l'association Passeur d'Alertes (ex murdesinsoumis), un média dédié aux lanceurs d'alerte. Le film a quant à lui été financé par des donateurs en ligne sur la plaeforme de crowdfunding Ulule."administration médicale malade médecine,chu,burn-out,samu,omerta

 Le documentaire  CHU de Grenoble : la fin de l'omerta   est mis en ligne par les lanceurs d'alerte.

(cliquer sur le site web  FR3)

C'est la fin de l'omerta dans tous les hôpitaux de France.

Désormais les dysfonctionnements administratifs sont de notoriété publique.

Les données sont désormais  sur la table (d'opération ). Et ensuite ?

                                                                                      Sylvie Neidinger

 

Hôpitaux en détresse, patients en danger », sous la direction de Philippe Halimi et Christian Marescaux, avec Eric Maitrot et Brnard Nicolas, Flammarion.

 

                                RUBRIQUE SCIENCES-SANTE/MEDECINE

 

crédit image: capture sites webs en lien

30/04/2018

Cartographiez vous avec ArcGIS !

Utilisez les données géographiques dans votre vie! Les bases de données sont gratuites et à disposition.nicolas c. niggli,genève,campus biotech,géomatique,sitg,sig,wef,esri suisse,#blogneidinger,unitar,geneva 2030 ecosystem,unosat,gichd,luca dell'oro,emmanuel gennai,caroline destrez

A fortiori si vous êtes une entreprise l'usage de ces nouveaux outils "matiques" s'impose....

Le territoire genevois à la carte: une base de données est   prête pour optimiser un point de vente, gérer en temps réel, profiler des données socio-démographiques et autres app'.

Le process semble simple,  en six  étapes ( site du  SITG qui vient de  faire peau neuve, en plus)

 GUIDE EN LIGNE :

1) Se connecter à ArcGIS , un système SIG web www.arcgis.com. C'est gratuit ! (nota : il a déjà été payé par l'impôt...)

2) Choisir la carte qui convient (plus de 10 cartes thématiques au choix en bibliothèque)

3) Intégrer ses données privées géolocalisées (adresse, code postal...) issues d'une table excel.

4) Enrichir la carte. A savoir, on peut croiser ses données privées à celle publiques type Open data. Les "couches" sont filtrables.  Le tutoriel grand public  publié par l'Etat de Genève/ SILG,  évoque comme exemple : les salles de sports..

5) Analyser les données  pour optimiser (outils on line  disponibles type perform analysis)

6) Communiquer les résultats. But de la manoeuvre évidemment, le partage de contenu comme outil d'action.

 

nicolas c. niggli,genève,campus biotech,géomatique,sitg,sig,wef,esri suisse,#blogneidinger,unitar,geneva 2030 ecosystem,unosat,gichd,luca dell'oro,emmanuel gennai,caroline destrezD'innombrables applications SIG à inventer même avec cette nouvelle "science" : la géomatique  ! Des cartes de coopération en secours /police/pompiers,  la géomatique financière: un champ de couches ArcGIS (open, "interoperable" sustainable.)....illimité.

 

Le campus Biotech, chemin des  Mines (Genève) accueillait le 18 avril dernier les acteurs  et partenaires de la géomatique genevoise . Pour une démonstration de force en direction du monde entrepreneurial: la carto active intéressant  clients, partenaires,  salariés....

Un événement  organisé par la Direction générale du développement économique, de la recherche et de l'innovation (DG DERI), en collaboration avec le World Economic Forum (WEF), ESRI Suisse, le système d'information du territoire à Genève (SITG), Geneva 2030 Ecosystem, United Nations Institute for Training and Research (UNITAR), UNITAR’s Operational Satellite Applications Programme (UNOSAT) et Geneva International Centre for Humanitarian Demining (GICHD).

 Les  organismes ont exprimé leurs usages des nouvelles technologies cartographiques. Luca Dell'Oro pour l'UNOSAT ( formation aux cartes pour analyses de prises de décision en cas de catastrophe par exemple), Olivier Cotteray et ses cartes de déminages...au proche-orient, présentation du SITG et sa vision stratégique des évolutions: smart city, BIM,IA, block chains, crowd sourcing,  Geobig data...de ses projets aussi. Emmanuel Gennai  de l'Esri suisse pour exprimer les applications Santé.

nicolas c. niggli,genève,campus biotech,géomatique,sitg,sig,wef,esri suisse,#blogneidinger,unitar,geneva 2030 ecosystem,unosat,gichd,luca dell'oro,emmanuel gennai,caroline destrezEsri Suisse décidément très didactique avec la séance pratique rondement menée par Caroline Destrez : cartographiez vos succès (voir plus haut le Guide en ligne)

Une introduction assez claire à l’utilisation de cartes et app, l’accès aux géo données et aux outils d’analyse permettant de développer "vos" affaires et gagner un avantage concurrentiel. 

                         FULL OPEN

Le   programme est optimiste  pour qui  sait réussir sa prise de pouvoir sur l'OPEN: open data, open standards, open sources, open specifications, open APis, open community...

Pour finir la séance, présentations par leurs managers  de   cas pratiques d'entreprises ayant déjà réussi le pas "GIS"  .

La révolution géomatique s'active  sous nos yeux.  Pour un  résultat tellement simple (en apparence) autour  de bases de données  cartographiée, vivantes car modifiables et  interactives.

Il faut absolument s'emparer de ces outils numériques!

Tel fut le message distillé avec insistance  tout au long du forum et en conclusion par M Nicolas C. Niggli, Directeur général du Développement économique, de la recherche et de l'Innovation de l'Etat de Genève.nicolas c. niggli,genève,campus biotech,géomatique,sitg,sig,wef,esri suisse,#blogneidinger,unitar,geneva 2030 ecosystem,unosat,gichd,luca dell'oro,emmanuel gennai,caroline destrez

 

Cette phase active  passe pourtant par une initiation approfondie.

Pour ne pas rater le train en marche. Non.... plus compliqué, pour le pas rater le satellite en tournée.

 Annonce, 12 cartes genevoises sont à venir, des  Fintech aux arômes et parfums, espaces coworking etc.

Finalement, j'ai l'envie de m'investir et utiliser tous les SIG, BIM, ArcGIS du monde  pour créditer la.... carte du tendre de couches, sous-couches et autres données raster!

Pour mieux gérer la navigation entre le Lac d'indifférence et la Mer dangereuse: tout un programme...pour les rendre  d'actu dans les bases de données ArcGIS  !

 

                                                       Sylvie Neidinger

                                   

*Avec le SITG, on ne chôme pas. : le 15 mai prochain, rue des Gazomètres, Forum sur la maquette numérique 3D "du quartier à la pièce" la convergence SIG/BIM

http://www.whygeneva.ch/

 

 

                              La carte du....tendre, pas encore GIS...                                             

genève,campus biotech,géomatique,sitg,sig,wef,esri suisse,#blogneidinger,unitar,geneva 2030 ecosystem,unosat,gichd,luca dell'oro,emmanuel gennai,caroline destrez

 

crédit images photos neidinger+1 photo esri 

06/04/2018

Piston ou réseau caché?

Conversation réelle vécue à quatre. L'un se plaint du côté "piston" pour trouver un job à Genève...Les trois autres (tous adeptes de LinkedIn comme par hasard)  d'une seule voix,  hurlent presque: "Non! Il faut dire Réseau!".

Surprise.

Chacun se regarde.

Eclat de rire général !

Car le "réseau caché" ne serait-il pas un nouvel habillage... linguistique -  digital quelquefois...-  pour dire la même chose que le ...vieux piston démodé de Papa?

Piston de Papy aussi.

                                                                   Sylvie Neidinger

04/04/2018

La France se la (re)joue mai 68

On assiste actuellement à une tentative de  "convergence des luttes" suivant la doxa CGT/parti communiste et autres syndicats. 

 Une volonté coordonnée d'en découdre pour se la rejouer "mai 68"... cinquante  ans après.

Sont actuellement en grève: étudiants, SNCF, maisons de retraites, Air France, les éboueurs s'y mettent (illimité disent-ils)

... ce listing  s'étend chaque jour. Même dans le privé: supermarchés  Carrefour fermés le samedi de Pâques

D'où cette observation: la chienlit décriée par le Général de Gaulle n'a rien perdu de sa superbe.

L'anniversaire du demi-siècle est effectivement  bien lancé!

Mieux  (ou pire... ) qu'en 1968, les étudiants  de Toulouse le   Mirail et de Tolbiac réclament d'obtenir  automatiquement un seuil de 10/20 aux partiels. Sans passer les examens.

Les blocages ont empêché les cours. Ils veulent tout de même valider leur semestre. La solution est si simple: la moyenne automatique ! Gonflé. Il fallait oser.  A l'époque on cherchait la plage sous les pavés. Aujourd'hui on veut valider  sans étudier.

Il est vrai que pour les étudiants non grévistes, c'est dur de perdre un semestre parce qu'une minorité bloque.

Il est vrai que pour les usagers du transports (qui galèrent pour tenter d'atteindre leur travail ou leur domicile le soir) c'est pénible de penser que le service minimum avait été instauré en 2007.

Il est vrai que les ordures non ramassées donnent à un pays un air coquet...

Mai 68 fut une révolution néo libérale, certes utile pour dépoussiérer certains comportements.

Elle a poussé également à fond les manettes de la sur-consommation et de l'individualisme hédoniste.

Sous les pavés la plage ...Et au bout du compte Facebook et Instagram.

Tous n'ont pas trouvé le sable....

Le secteur économique privé, les indépendants, entrepreneurs, petits artisans continuent eux à payer leurs lourdes charges. (France championne du monde du prélèvement). 

Pendant que d'autres  tels les cheminots empêchent les citoyens de se rendre au travail. Alors que 3/4 des français sont favorable à la mise en concurrence du rail. Un impératif de l'EU d'ailleurs.

Au fait, il est passé où le service minimum ?

 

 

                                                                Sylvie Neidinger

 

suite : le terme chienlit est désormais employé à propos des blocages d'universités

 

26/03/2018

ALPIQ engineering service racheté par BOUYGUES construction

Coup de tonnerre économique  en Suisse dans le secteur des Travaux Publics et engineering du Bâtiment, ce jour ! Alpiq, une agence genevoise, aussi...

( Le Temps) "Alpiq évoque les effets de change négatifs suite à l’arrivée à terme d’opérations de couverture contractées avant l’abandon du taux plancher liant franc et euro par la Banque nationale suisse (BNS) en janvier 2015, et dont les effets négatifs se font sentir de manière différée. Les arrêts imprévus de la centrale nucléaire de Leibstadt sont également mentionnés, de même que la faiblesse des prix de gros."

https://www.boursorama.com/bourse/actualites/bouygues-con...

https://www.boursorama.com/bourse/actualites/bouygues-ann...

http://www.chantiersdefrance.fr/marches/travaux-publics-bouygues-construction-colas-rail-acquierent-alpiq-engineering-services/alpiq engineering service,bouygues construction,btp,rachat

https://www.24heures.ch/economie/alpiq-demantele/story/15...

LE TEMPS

https://www.letemps.ch/economie/alpiq-renfloue-caisses-ce...

alpiq engineering service,bouygues construction,btp,rachat

(capture Le temps)

20/02/2018

Mamour SARL

Tout est dit dans le titre, un mélange de genres peu flatteur à Laeticia.

A la fois le petit nom "affectueux" lié au terme "amour" et la mention de société commerciale SARL.

Mamour SARL est le nom d'une des sociétés qui gèrent les bénéfices de la carrière du chanteur.

Leaticia nommait ainsi Johnny même en public, n'hésitant pas à   ridiculiser le mâle rockeur par ce petit nom affectueux normalement destiné à l'intimité...normalement dédié à un enfant.

"Mamour" est la contraction de " Mon amour"  avec l'adjectif possessif de Sa premier personne (celle qui se met largement en scène dans les médias people)

Possessif que l'on retrouve avec l'autre expression favorite de la jeune épouse largement utilisée devant médias "mon homme". Une incroyable ...possession.

Mamour au niveau définition n'est flatteur pas  pour Johnny :(infra doc CNRTL) c'est lié au niveau étymologie  à de la flatterie, du cinéma, à une attitude peu sincère

Mamour se lit aussi Maman. ..Le vieux rockeur donne effectivement carte blanche à la jeune épouse de trente ans de moins pour gérer sa carrière et ses ascendants.

Johnny détestait qu'elle le nomme ainsi.

Mamours- "maman". Le forain Campion dira d'elle que la "gamine le maternait"

Maman Laeticia installe sa lignée maternelle aux commandes.

Sa grand-mère Elyette est nommée à la tête de sociétés nouvellement créées.

Une situation inique pour les filles Jade et Joy si la loi américaine s'applique.

"Le patrimoine du rockeur se dévoile chaque jour un peu plus: villas, chansons, droits d'interprète, mais aussi sociétés… Ces entreprises domiciliées en France sont toutes gérées par la grand-mère paternelle de Laeticia, Elyette Boudou, 82 ans, que Johnny Hallyday surnommait Mamie Rock. Chiffres d'affaires confidentiels. La plus récente de ces sociétés a été baptisée Mamour SARL. Mamour, c'était le nom affectueux que donnait Laeticia à son mari. Cette société était dédiée aux bénéfices des tournées et des concerts. En 2013, ses actifs s'élevaient à près de 7 millions d'euros. Mais depuis cinq ans, il est impossible de connaître l'état des comptes, Laeticia Hallyday ayant choisi de protéger ces données par une déclaration de confidentialité."mamour.GIF

 Johnny, par le rejet de son père était très atteint dans sa parentalité.

Sa seconde épouse en a profité pour installer sa propre famille.

Et  le "business Boudou"avec une singulière emprise et rapport de pouvoir.

Elle n'éprouve aucune honte à nommer une société commerciale du nom qu'elle même choisit de donner à son mari dans son emprise. Les réseaux sociaux évoquent une femme vénale.

Laeticia, sa famille Boudou, Johnny ...pensaient-ils sérieusement que les deux enfants aînés violemment exclus par cette belle mère et belle-famille qui mélangent allègrement l’affectif et l’argent allaient applaudir et ne pas réagir?

 

                                         Sylvie Neidinger

mamour sarl,société mamour,mon homme,laeticia; laeticia boudou; elyette boudou,johnny hallyday,david hallyday,laura smet,^blogneidinger

 

     Rubrique PEOPLE Hallyday Johnny