UA-65882359-1

09/10/2017

Humour des Nobel. Le prix d'économie attribué à Monsieur Dollar, soit Richard... Thaler

 Décidément le comité Nobel eut de l'humour cette année pour ses choix !

Après le suisse Jacques Dubochet et son curriculum vitea marrant, le Nobel d'économie est attribué à un chercheur qui porte le nom de Richard H. Thaler.... à la source du mot..... dollar .

J'avais écrit un article sur le thème en 2012: Le dollar, ce thaler cette très ancienne dénomination de monnaie européenne.

Liée au suisse Gallatin.

                                                            Sylvie Neidinger

08/10/2017

Salon Progiciels à Annecy jeudi prochain: robots, singes ou.... hommes politiques!

Le 22ème salon des Progiciels va se tenir à Annecy le 12 octobre.

Des outils numériques au service de la performance industrielle.annecy,salon progiciels,pascal picq,grands signes,robots,hommes politiques

Il accueille en outre une série de conférences fort intéressantes:

J'ai bien aimé le thème en apparence décalé de l'intervention du ...paléoanthropologue Pascal Picq !

Et sa question fondamentale : "qui va prendre le pouvoir  les grands singes, les hommes politiques ou les robots ?

Et d'autres...Olivier Ezratty sur l'intelligence artificielle.

Le monde connecté de la robotique, ERP, PLM, et autre supply chain (loin de l'ennui et de la technicité de l'artificiel !) se pose, dans la capitale de Haute-Savoie, des questions essentielles, avec humour, sur le vivant.

Pris dans sa longueur historique et...préhistorique : vivifiant!

                                                                        Sylvie Neidinger

 

Le salon Progiciels 2013

22/09/2017

"America first" le slogan qui a le... mérite d'être clair

Donald Trump a été élu démocratiquement  président des USA.

Créant une onde choc par son côté totalement  atypique, décalé, tweetesque, fantasque.

Il est peu cultivé souvent vulgaire. Les psy lisent en lui une pathologie narcissique.

Cela ne l'empêche pas de diriger. Certes avec un chaperon..... On lui a collé un général dans son équipe de com, pour limiter la casse.

Il  garde toujours la confiance d'une partie importante de son électorat et la défiance majeure des autres.

Les autres pays restent encore stupéfaits, sidérés. Son  récent discours à l'ONU était agressif.

Certains en Europe ironisent et disent que c'est l'occasion de s'affranchir d'un tel partenaire imprévisible qui remet en question unilatéralement  les traités qu'il signe.

L'occasion de fonder une UE puissante.

Dans ses leitmotiv, Trump n'a que ce mot à la bouche "America first" .

Un slogan qu'il compte appliquer de courte vue, ne se rendant pas toujours compte des dégâts qu'il peut commettre dans sa bonne intention (comme ses ordres donnés aux industriels pour les investissements)

Car la réalité économique est toujours plus complexe que les slogans de pub. En effet, défendre à outrance un pan de l'économie peut en fragiliser un autre.

Toutefois ce slogan a le mérite d'une immense clarté.

                         FIRST... UNE VIEILLE IDEE!

A noter, les USA qui  se voient Empire agissent dans le monde pour  être "first" depuis le début du... 20ème siècle. L'idée est  loin d'être neuve!

Soit en interne (actuelle politique de Trump pour l'emploi national favorisé par exemple)  soit en externe (guerres pour contrôle de ressources, de positions géostratégiques etc., activisme en Europe de l'est contre la Russie, mer, espace)

A titre personnel je trouve nettement plus CLAIRE cette position américaine trumpienne  à celle qui prévalait avant.

Même si elle est à son "corps défendant". Il ne se rend même pas compte de l'image qu'il donne de son pays.

Je me souviens d'une discussion animée avec un ami, vétéran américain âgé,  lors de la première guerre irakienne, fin des années 80.

Je n'étais pas d'accord sur l'invasion d'un pays tiers, hors du cadre de l'ONU et sur un casus belli fallacieux. Comme par hasard l'Irak... pays riche en pétrole. Quelle qu'en soit sa gouvernance.

Lui était dans une toute autre logique "Nous sommes un peuple moral et apportons la démocratie".

Un type de slogan qui sur le terrain apporte surtout les.... guerres.

Bizarre d'ailleurs d'associer le concept de guerre à celui de moralité!

Nous n'avons pas réussi à joindre nos deux points de vue à ce moment précis. Lui gardant  le sien et moi le mien. En toute amitié...démocratique.

Léonard eut toutefois un retour vers moi après l'enlisement de son pays lors  de la 2ème guerre américano-irakienne des années 90. Avec ses doutes sur sa position initiale...

                                 SINCERITE CASH DE TRUMP

 

Combien cet "apport de démocratie par la force" a-t-il été vanté sous les précédentes présidences. ...Mais : comme une avancée masquée.

Jusqu'aux printemps-hivers arabes qui étaient "vendus" de la sorte. Avec en prime une supposée démocratie numérique prônée surtout...par les médias !

D'ailleurs à propos du monde arabe, l'étape suivante  de ces guerres   proche-orientales récentes fut l'évolution dangereuse du  concept de  "démocratie importée"  pour intégrer  le jeu local .... confessionnel.

On a vu le résultat avec la montée de islamisme, l'EI et autres coupeurs de têtes.

C'est un échec cuisant.

L'Amérique qui parle de démocratie pour en fait,  aller gérer les affaires de pays regorgeant de ressources naturelles ou de bonnes positions géostratégiques n'est pas exacte sur les buts réels.

Et tous les observateurs le savent. Elle tient dans ce cas un discours sur elle-même non conforme à la réalité de ses ambitions.

Au moins, l'Amérique de Trump qui clame hors et fort "America first" est-elle brute de décoffrage certes mais  hyper sincère.

Avec Trump les cartes sont sur la table.

Il faut reconnaître au  président TRUMP le mérite de sa SINCERITE.

 

                                                                        Sylvie Neidinger

 

15/09/2017

Theresa May à Florence ou l'illusion d'Empire. Délire nostalgique des brexiteurs...

Theresa May, Machiavel en jupon et talons panthères,  a choisi l'Italie le 22 septembre prochain pour illustrer sa vision du Brexit.

Son propos : quitter l'UE mais pas l'Europe !

Une lapalissade  version Jacques de Chabanne, seigneur La Palice né vers 1470 cette période de   la dite Renaissance!

Attention l'Italie n'a pas porté chance au sire... En  1525, alors qu'il participait au siège de Pavie en compagnie de François Ier, il y trouva la mort !

Le premier ministre anglais donne son discours depuis Florence, en Toscane, parmi les premières villes à avoir instauré un système bancaire exporté en toute l'Europe ....à la Renaissance.

Encore une référence passéiste.

 Le fruit de son désir ne correspond pas à la réalité.

Les brexiteurs dans leur grand rêve impérial nostalgique de cette époque où jamais le soleil de ne couchait sur l'empire britannique pensent que en quittant l'UE ils vont retrouver leur empire, toujours colonial évidemment.

Les femmes avec leurs voilettes et le casque sur la tête des hommes tous moustachus évidemment.

C'est un délire qui s'exprime ouvertement à l'échelon d'une nation.

La PM britannique au lieu de remettre tout son  petit monde sur terre en rajoute une couche !

A Florence elle va donc  signifier pouvoir encore revenir au moyen-âge. Pardon à la renaissance.

Elle réclame une relation européenne spéciale   telle celle du XVème siècle? ou du XIIIème . On pourrait envisager la période préhistorique aussi !

       LES ECHANGES BRITANNIQUES A L'EPOQUE DU TROC AU NEOLITHIQUE.

 

Attention à la période du néolithique européen (- 7000 avant JC) les routes de l'Etain liaient aussi  la Grande -Bretagne au continent !

Point n'était besoin de banquier. C'était du troc :" moi je t'échange mes escarpins panthères contre un collier de coquillage !"

La prospective britannique est visiblement en souffrance en 2017 ..Et leur problème de déni de réalité  majeur.

Les anglais qui vont quitter l'UE ne vont PAS retrouver l'Empire britannique.

Il faudrait juste leur signaler qu'il a DISPARU.

 

                LES ANGLAIS ACTUELLEMENT AVEUGLES

En coupant le contrat juridique qui la lie à l'UE et que la fière Albion  (ou perfide suivant le point de vue) trouve lourd en terme de données selon elle "imposées" , la Grande-Bretagne  quitte  l'UE.

...Tout le monde est d'accord sur ce point.

Elle s'isole et se retrouve toute seule.

......Seconde évidence.

Le Royaume-Uni en ce moment fort désuni compte alors re- commercer avec qui elle l'entend. Comme elle l'entend.

.....Certes. Mais déjà moins évident.

Mais ...avec qui, quelle entité juridique supra-nationale  et comment?

Problème majeur :  nous ne sommes plus à l'époque de la lettre de change, de la caravelle et des longs habits  soyeux des marchands toscans !!

Si la GB change de statut, l'UE des 27 reste l'UE avec son format JURIDIQUE !!!

Petite lapalissade.

Les brexiteurs ne comptent tout de même pas changer les accords internes des 27 autres dans leur délire grandiloquent?

En résumé l'UE réelle de 2017 n'est plus l'Europe florentine rêvée par Th May...

L'UE reste la même entité juridique après le départ du royaume-Uni.

Voire, elle va renforcer son intégration.

Le match est à 27 contre 1.

Madame tout seule compte-elle modifier les 27 à son profit qui se nomme "vouloir le beurre et l'argent du beurre."????

Allez demander à un banquier florentin du XIVème siècle  si une situation dégradée pour une partie affaiblie   ( ici le départ de la Grande-Bretagne de l'Europe en solo ) peut entraîner un avantage supplémentaire contre la partie la plus puissance ?

Le banquier toscan prend sa balance métallique,les poids. Il pèse et dit non.

La logique de l'UE en 2017 est claire "un état hors du groupe ne peut avoir plus ni autant d'avantages que les états à l'intérieur du groupe qui financent et prennent les risques entre eux, les engagements sur le long terme.".

Les britanniques sont totalement en droit de modifier leur système politique, quitter l'UE.

C'est liberté et leur volonté nationale.

C'est juste que leur analyse du déroulement du processus et du final semble irréelle.

Les brexiteurs sont dans un délire total,  autocentré. Déjà sur place depuis cet été à Londres commence une discrimination contre les européens en matière de logement, de séjour, de travail.

Orgueilleux d'imaginer une seule seconde que l'UE va  laisser accéder l'Angleterre  à son marché commun pour les beaux yeux sur-maquillés de Madame May.

Ola!  Quelqu'un  peut-il signaler aux anglais que la meilleure façon de faire revenir l'Empire britannique, en 2017, c'est de réaliser un...  film de cinéma avec voilettes et bobs.

.                                                        Sylvie Neidinger

suite :

Theresa May à Florence

"Entre de longs et vains développements sur la Renaissance italienne, l’indissoluble amitié européenne – « du niveau d’une dissertation d’histoire au bac débitée avec le sourire d’une Miss Météo de la télé américaine », étrille le journal conservateur The Telegraph –, Theresa May a fait trois pas en direction de Bruxelles. D’abord, elle souhaite une période transitoire d’« environ deux ans » après le Brexit ; ensuite, le Royaume-Uni continuera de contribuer au budget de l’Union pendant cette période ; enfin, les tribunaux britanniques devront respecter l’accord à venir avec l’UE sur les droits des ressortissants européens.
En savoir plus sur"

 

 

*Excellente analyse de l'économiste Jean-Marc Daniel

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0305...

* Dernière minute :Un attentat à Londres ce matin. Solidarité.

 *http://www.lepoint.fr/economie/royaume-uni-boris-johnson-...

 

07/05/2017

DOUGLAS TOMPKINS : la plus grande donation de terre privée de l'Histoire

Alors que son action d'acheter des terres chiliennes à outrance était mal vue car non comprise au départ....Douglas Tompkins a surpris le monde par son incroyable don de 407 625 hectares soit quatre fois la surface de  Yellowstone.

Il est décédé accidentellement en kayak fin 2015. Son épouse a bien mis en oeuvre cet incroyable leg

"Après avoir revendu ses marques, l'homme a acheté avec sa femme de vastes zones situées entre l’Argentine et le Chili, puis les a transformées en parcs naturels ou réserves écologiques. Un investissement qui avait alors créé la polémique, et suscité la méfiance des Chiliens. "Après des mois de travail en commun, nous concrétisons ce qui est une bonne nouvelle pour notre pays et nous honorons la générosité et l'amour de la nature de Douglas Tompkins", s’est félicité Michelle Bachelet, la présidente du Chili. Si les deux femmes ont signé le protocole d’accord ce jeudi, le document doit encore être officialisé par décret présidentiel avant que les trois parcs nationaux voient le jour, à Pumalin, Melimoyu et Patagonia.(source LCI)

Le fondateur de The North Face permet ainsi au Chili et à l'Argentine de créer des parcs nationaux.

Ecologiquement magnifique.

                          Sylvie Neidinger

Fondation Tompkins

:information.tv5monde.com/info/chili-donation-historique-...

 

 

the north face,douglas  écologie,environnement,tompkings,chili,parc nationaux

crédit images @Tompkins conservation

02/04/2017

Douche écossaise pour Theresa May

La réponse de l'UE à la Premier Ministre britannique ne s'est pas faite attendre.

Donald Tusk a été aussi ferme que la missive de Madame May était capricieusement unilatérale.

Depuis  le vote en 2016, l'espace médiatique est saturé des desiderata anglais  sur  "comment ils veulent eux, leur brexit" et "comment les autres doivent leur obéir."

Quitte à exercer un chantage.

Avec moult références  au passé glorieux d'un  l'Empire  régnant sur la terre entière et ses "sujets", relayées par une presse tonitruante, furibarde et souvent nationaliste. Révélateur: ils entendent vite revenir au passeport Empire bleu marine !

Avec comme signe de la grande faiblesse du processus brexit l'effacement complet des personnages potentiellement menteurs qui l'ont réclamé tels Johnson, Farage et la ...sortie de Cameron.

                          DOUCHE ECOSSAISE IMMEDIATE

En même pas deux jours la superbe est balayée par une réponse forte et coordonnée des 27

Les européens  font exploser en vol  les demandes de Mme May et imposent leur calendrier.

Divorcer et ensuite décider de nouvelles relations commerciales, payer ses dettes, ne pas rallumer la guerre en Irlande..

Tout est remis en cause par l'Union Européenne. Rien n'est oublié.

Jusqu'à l'existence des bases militaires britishs à Chypre.

Jusqu'à ce confetti d'Empire Britannique: Gibraltar, enclave de 6,5 km2 réclamée par l'Espagne, message entendu par les Européens qui lient désormais son sort à un veto de Madrid.

Les anglais ont tiré les premiers. Dans le vide sidéral. Après des mois de blabla.

L'Europe peut répondre : "mais... nous ne vous avons pas demandé de sortir !"

                                                             Sylvie Neidinger

      

                                                                        

 

                                           

21/03/2017

Trump fait entrer son pays en guerre froide... avec ses alliés!

Le bizarre président orangé, issu de l'extrême-droite suprémaciste applique ses idées puisqu'il a été élu.

Mais sa pratique du pouvoir anormalement autoritaire et imprévisible sidère ses concitoyens.

Bannon, son conseiller de l'ombre est le patron du site breitbard.

Son inspecteur gadget, Conway officie à la com'.

Donald installe sa fille- sans statut, et non élue- au coeur du pouvoir.

Il communique en 140 signes maximum.

Il joue avec le réel en qualifiant toute info qui ne lui plait pas de fausse nouvelle.

Ce qui étonne dans ce chamboulement inédit est cette sorte de guerre froide que le Président twitteur  enclenche,  non pas avec les ennemis historiques des USA, mais avec ses alliés.

L'accueil glacial, goujat et impoli par Trump  de Angela Merkel fut édifiant.

 

                                                                              Sylvie Neidinger

01/02/2017

Ich bin ein Deutsch

Pour la seconde fois en une semaine, l'administration suprémaciste Trump attaque violemment l'Allemagne.

Alors ICH BIN EIN DEUTSCH en solidarité (certes au niveau modeste d'un individu)

Qu'ont donc fait ces pauvres allemands pour justifier l'agressivité sans borne du camp de Bazooka-Trump

Rien contre l'amérique du nord.

La folie s'est emparée de Washington.

L'euro  serait soit-disant  "volontairement" sous-évalué par le pays de Goethe "pour exploiter les Etats-Unis" dixit.

Sidération mondiale de voir les USA attaquer frontalement ses alliés de l'après-guerre. Jusqu'au président iranien- dont le pays est  victime des premières actions atlantiques -qui fait la leçon sur le nouveau président us dit " novice."

Démolir l'UE. Tout démolir.

C'est une maladie mentale.

Penser que démolir les autres permet de se grandir soi-même.

 

http://www.lalibre.be/economie/conjoncture/l-euro-grimpe-...

http://www.romandie.com/news/Leuro-en-hausse-face-au-doll...

https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/L-euro-monte-...

                                                 

  Extrême inquiétude des marchés financiers mondiaux, effectivement.

Mais ...pas en raison de l'Allemagne!  

 

                                                                       Sylvie Neidinger

.

26/01/2017

L'HEBDO, encore un magazine papier qui disparait

La presse écrite s'efface (presse du verbe "presser"... une feuille papier avec un peu d'encre)

Dernier en date: le magazine romand l'Hebdo. Et sa trentaine de collaborateurs avec...

Ils ne se recaseront pas ou difficilement dans la presse, car justement elle disparait par ailleurs.

Effacement progressif  du métier de journaliste, celui qui a pour norme de vérifier une info par des sources différentes.

De nombreuses réactions  évoquent "un coup dur pour la pluralité":

http://www.swissinfo.ch/fre/l-hebdo-cesse-de-para%C3%AEtr...

http://www.swissinfo.ch/democratiedirecte/apr%C3%A8s-la-m...

 

http://www.laliberte.ch/news/suisse/un-coup-dur-pour-l-eq...

Témoignages attristés :

ici listing des journaux suisses disparus: http://blogres.blog.tdg.ch/archive/2017/01/26/mort-de-l-h...

http://www.hebdo.ch/les-blogs/dessemontet-pierre-la-suiss...

A l'heure où le président US tape sur la presse tradi pourtant l'un des piliers de la démocratie (si elle peut s'exprimer) et  à l'heure où beaucoup se remettent à lire 1984 (Georges Orwell) il est effectivement pénible de voir un média suisse s'évaporer ainsi.

          INTROSPECTION SUR NOTRE PROPRE SOUTIEN A LA PRESSE PAPIER

Nous ne pouvons échapper à une une introspection sur notre "consommation d'info".

A titre personnel, j'achète de moins en moins d'info papier (certes de nombreux livres en revanche) alors que le journalisme est mon métier.

Quelque part là est l'explication.

Ce 'non acte' d'achat multiplié par le nombre pénalise la presse papier et valorise d'autres modes d'info.

Beaucoup vont lire leurs infos sur google (oui) et  facebook (pas moi) 

Avec ce dernier, ils entrent de fait dans  un autre monde car l'algorithme de Marc Zuckerberg n'est pas de type informationnel mais de type marketing.

Vous y êtes identifié en fonction des navigations précédentes et rangé dans des cases  de profils (homme/femme, âge , réseau d'amis facebook etc..)

Le logiciel vous délivrera alors une info sur des thèmes pré-déterminés que vous êtes supposé vouloir lire et non sur l'actualité véritable.

C'est donc la fin annoncée de l'information ouverte, par définition plus démocratique et ouverte l'ère des données marketing, de com'.

 

                                                                            Sylvie Neidinger

 

                                         

25/11/2016

Juppé la tombe

Le girondin termine sa primaire par une visite tombale à Colombey-les-deux-églises en ce vendredi 25 novembre.

Certes une opération légitime pour un héritier du gaullisme mais qui n'est pas très heureuse à ce stade du débat.juppé,fillon,primaires,droite,france,macron,peau de l'ours,agressivité

Qu'en pense le Général face  à tous ces héritiers auto-proclamés qui jouent à outre-tombe ?

C'est gênant, tous ces politiciens qui viennent récupérer à bon compte un peu de l'aura du grand disparu à casquette étoilée.

N'ont-ils pas assez de grandeur en eux ???

En plus, c'est un peu mortel, une tombe...

Hier soir déjà, lors du débat, Alain Juppé,  se courbait et portait souvent son regard vers le bas (ses notes ? ) Il a récidivé ce matin sur BFM avec ses yeux souvent rivés  vers l'infra, le laissant sans regard de longues secondes à l'antenne. Bizarre.

Veut-il signifier que si il était élu, il allait passer son temps, comme François Hollande à inaugurer les chrysanthèmes et  visiter les monuments aux morts aux sons des flonflons??

Ce vendredi, François Fillon visite une entreprise high tech parisienne.

           JUPPE DISQUALIFIE PAR SON AGRESSIVITE DES LUNDI

Alain Juppé  a refusé d'entrer dans le combat,  attendant sans rien faire sa désignation automatique lors des débats !

  Battu sèchement et pris de court au premier round de la primaire dimanche dernier, il se  lance, affolé, dès lundi dans des invectives très basses et fausses  contre François Fillon.

Exactement le genre de propos décalés que la droite abhorre. En l'occurrence le coeur de l'électorat dont c'est bien la primaire...

                                     PLAN P

JuPé : Passif, Plan Plan, Pépère. P comme Planté

Il a vendu la Peau de l'ours avant de l'avoir chassé

Il  se découvre entre temps subitement et opportunément chrétien...

Juppé s'est en quelque sorte auto-flingué dès les 44 % de Fillon connus, sur les conseils semble-t-il de femmes proches: son épouse, NKM et Valérie Pécresse !

Après un manque de combativité initiale, prudent "à la papy", se positionnant lui-même ainsi comme "supérieur aux autres", présidentiel sans élection,   il démarre la semaine du 2ème tour  sur un ton ultra agressif.

 Juppé par exemple se dit plus proche de l'égalité des femmes que son adversaire....  lui qui avait viré toutes les femmes de son gouvernement: alors baptisées les jupettes !

Plus de 200 députés et sénateurs  lui ont immédiatement demandé dans  une Tribune de se calmer! Beaucoup se désolidarisent de sa violence qui choque son camp.

http://www.non-stop-politique.fr/actu/deja-vu/alain-juppe...

                  PROBLEME, SON ALLIE BAYROU EST INSTABLE

 

Le maire de Bordeaux se vante de son allié qui joue au centre. Problème, le palois est instable. Il suit Juppé mais menace de se présenter si celui ci perd.

Les électeurs, attentifs,  n'en perdent pas une miette

François  Bayrou   commence à lasser  les français dans son rôle de faiseur de roi.

Un jeune loup vient de faire une OPA sur le centre gauche qui n'est pas la propriété du patron du Modem: Macron.

Verbeux comme lui mais beaucoup plus jeune, et sachant vendre à ce stade du rêve et du désir.

Le tandem Juppé-Bayrou ne fait rêver personne.

Après la tombe, Alain Juppé va terminer son parcours dans...la capitale lorraine du roi Stanislas.

Nancy à l'opposé de Bordeaux.  Comme si il avait raté la sortie d'autoroute " Paris" et oublié son clignotant....à droite évidemment. Pour se retrouver de l'autre côté du pays. A force d'avoir voulu préventivement rassembler le centre gauche, il a raté une case se croyant déjà aux... présidentielles.

François Fillon finalise son parcours dynamique par un meeting parisien.

Là où se joue le coeur du pouvoir hexagonal: économique, culturel et politique.

Il réitère son engagement pour une politique internationale différente.

En conclusion lors de ces primaires, Juppé essaie de maintenir et d'aménager le modèle    français à bout de souffle.

 Le sarthois lui, innove et modifie complètement le logiciel.

François Fillon sera certainement vainqueur de la primaire de la droite ce dimanche. Il correspond exactement au "coeur de cible" de la droite. Et incarne le changement.

S'ouvrira alors un  challenge pour lui beaucoup plus difficile: celui de convaincre les autres français de la pertinence de sa vision lors des Présidentielles.

Remettre en cause la sécu, les avantages des fonctionnaires en matière de retraites (etc.) n'est une mince affaire !

                         

                                                          Sylvie Neidinger

 

 crédit images capture écran site web

 Suite Le directeur de cabinet de Juppé insulte et traite les français de veaux soit disant comme le Général de Gaulle

                            

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

21/11/2016

FILLON pilote expérimenté et préparé à gouverner

Le 20 novembre 2016 aura été historique pour la droite française.

-Pour la première fois, elle organise  une primaire. Elle choisit son challenger, probable futur président , démentant tous les pronostics de commentateurs qui signalaient l'exercice impossible pour elle (en raison d'une supposée culture du  'chef ', un  chef bonapartiste s'imposant naturellement selon eux, regards tournés vers Sarkozy)

-Fillon hier gagne contre toute attente médiatique  à 44%, il écrase. 28% (Juppé) 20% (Sarkozy) En tête dans 87 départements! Un raz de marée.

Les militants et proches sentaient eux le terrain bouger.

Notamment quand ceux de  la droite dite "dure" du sud-est traditionnellement sarkoziste disaient vouloir se positionner pour Fillon à qui voulait bien l'entendre. .

Mais jamais ces signes n'annonçaient une victoire avec une telle avance!

Personne n'a prévu un tel écart, pas même lui.

-Sarkozy se retire très dignement. Et appelle à voter pour François Fillon. Fair play, bon joueur.

Oubliée la phrase vacharde sarkoziste "le premier ministre est un collaborateur, le patron c'est moi" qui rappelle toutefois que Fillon a  tenu la boutique Matignon cinq années durant contre vents et marées. Solide comme un roc, un menhir sarthois. Dans un gant de velours et toujours calme.

Il fut benjamin du parlement: plus jeune député de France à 27 ans.

 

                              4 millions de votants !

 

Le vrai patron de l'élection  primaire aura été... les Quatre millions de votants. Enorme chiffre. Totalement imprévu.

Les français  ont choisi nettement François Fillon en dépit des commentateurs qui se sont trompés et/ou qui avaient décidé par avance  du ticket Sarko-Juppé.

Juppé plus atlantiste et étatique  que Fillon,  n'a pas le courage de revenir aux 39 heures pour le service public, par exemple.

Le  sportif sarthois  a fait un travail préparatoire de fond.

Fillon, ce notable gaulliste social, proche du spinalien Philippe Seguin, parle économie, famille, territoires dans son programme, veut reformater le code du travail à 200 pages, compte ré-installer les "allocations familiales pour tous" supprimées par les socialistes.

Un traitement de choc à l'anglaise: il entend supprimer ...500 000 postes de fonctionnaires !

En politique internationale, il compte détricoter les errements hollandais et tenir la Russie comme un interlocuteur valable, sans insulte type  Fabius/Hollande.

S'éloigner diplomatiquement du Qatar et de l'Arabie saoudite.

 Les français ont choisi lors de ce premier tour François Fillon, ce candidat nettement à droite, au programme économique libéral (à la Thatcher, moins étatiste que Juppé ) et conservateur (il avait reçu le soutien de Sens Commun émanation de la Manif pour tous, lui, et non JF Poisson)

Il ne mâche pas ses mots. Il ne manipule pas la langue de bois.

Les français hier ont cantonné en 2ème position un  Juppé qui ratissait plus largement vers le centre.

Choisissant nettement  Fillon  ce gaulliste social, d'une droite certaine qui appelle aujourd'hui au rassemblement derrière lui,   centristes compris. Droites au pluriel plutôt, car  il réunit désormais  toutes les droites de France (cf René Rémond)

 

                               FILLON COMME JACKY ICKS

 

Pilote de course (son hobby dans le privé) sa première parole fut hier une comparaison.... avec le pilote belge Jacky Icks vainqueur au Mans (sa ville de naissance) en 1969  (rappel: ce belge  part mal mais lance une attaque fulgurante de dernière minute et gagne)

Pourtant lui, Fillon,  était bien parti ! Très tôt, avec un programme structuré.

Le Sarthois  a commencé avant tout le monde par un bon réglage du moteur.

Mais les médias l'avaient négligé. Tous béats devant un supposé effet Le Maire et tenant Fillon pour un "éternel second" de la course. En l'espèce ici un  "4ème de la course" avec  des sondages discutables.

                                            FAIRE

 

9782226318992-j.jpg

François Fillon annonce sa candidature dès 2013 (au Japon) puis confirme en avril 2015 avec un projet de rupture.

Il publie il y a un an son programme dans un ouvrage titré FAIRE. Puis récemment un essai sur le thème de "vaincre le totalitarisme islamique". Un livre sur les chrétiens d'orient publié en septembre.

Il nomme un chat un chat. Un engagement hyper ferme toujours dans un gant de velours, très policé, calme.

Il ne revient pas sur la mariage homosexuel mais bien sur l'adoption:  pas de GPA, pas d'adoption plénière.

Il lance officiellement  sa candidature cet été en signalant qu'un président de la république sans "casserole" judiciaire serait un mieux...

Les médias hurlent mais l'argument est reçu à 100% dans les chaumières...

Paradoxe, les médias ont snobé le sarthois  mais ce sont  les émissions Tv qui vont le révéler au plus grand nombre(débats+ l'émission people "Une ambition intime" de Karine Le Marchand)

Fillon   va crever l'écran lors des trois débats. Présidentiel, il recadre les journalistes dont l'innommable Elkabbach;  ce  papy de  79 ans qui sévit toujours...Le sarthois ne se laisse jamais emmener là où il ne veut pas.

Il parle avec douceur de ses positions fermes et affirmées. Libre jusque dans ses vêtements,  n'hésitant pas à porter des vestes à col Mao.

Sa femme Pénélope mère de ses cinq enfants, galloise,  est son inconditionnelle. Conseillère municipale de Solesmes, elle monte actuellement  en visibilité.

 

Fillon n'a rien d'un politicien distant. Il répondait personnellement aux courriels. (oui....)

Son temps maintenant est pris pour gagner la primaire la semaine prochaine. Et la présidentielle ensuite.

François Fillon  veut diriger la France et faire oublier l'épisode Hollande.

                                                                 Sylvie Neidinger

 Suite Fillon pilote de course

 

 Hollande a tout faux dans son analyse

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

21/10/2016

Carlos Ghosn met magistralement Hollande/Macron en échec et mat

Carlos Ghosn, ce grand patron d'envergure mondiale avait peu apprécié la façon dont l'exécutif français agissait autour de Renault.#japonais,#automobile,#hollande,#macron,loi florange,#florange,#nissan;#renault,#mitsubishi,#ghosn

Certes autour du débat autour de la limitation du revenu des grands patrons et le sien.

Mais surtout en terme de stratégie d'entreprise autour du poids de l'actionnariat.

  Le gouvernement socialiste Macron/Hollande a  effectivement commis une loi "impériale' dite Loi Florange.

Il s'est octroyé, gratuitement un vote double au sein des conseils d'administration de grandes entreprises dont il possédait des parts. Une bizarrerie  dont  l'étatisme français a le secret.

*Loi Florange du 29 mars 2014: l'Etat français bénéficie de vote double aux AG pour des actions détenues depuis plus de deux ans. De ce fait il fait passer sa part de 15% à 23 % ....sans débourser un sou....!

Macron se moque de Carlos Ghosn, en plus, par une lettre ironique où il indique que cela ne modifie pas le rapport Nissan-Renault...

 

     BIDOUILLAGE ETATO-CAPITALISTIQUE

 

*La presse de gauche applaudit le procédé en indiquant que l'Etat empocherait 16 milliards en revendant ensuite...Le Monde.

*Les japonais, estomaqués par le procédé soutiennent Ghosn

*Mai 2015 L'état impose sa loi au monde capitalistique " Le texte, qui accorde des droits de vote double à tout actionnaire présent au capital depuis plus de deux ans, a été avalisé. L’AG s’est prononcée à 60,53 % pour la fameuse résolution 12 qui aurait pu permettre de conserver le principe « une action, une voix » si elle avait obtenu les deux tiers des votes. L’Etat s’était assuré qu’il en serait ainsi. Jusque-là actionnaire à 15 % du constructeur, il avait fait grimper sa participation à 19,7 % (et 23 % des droits de vote) le 8 avril, dans le but de neutraliser les anti-Florange.

« C’est une bonne nouvelle […] c’est cohérent avec la volonté qui est la nôtre de défendre un capitalisme de long terme, qui valorise et favorise les actionnaires qui sont durablement installés. [Il est] important que l’Etat […] se voit reconnaître ces droits de vote double pour la participation qui est la sienne et en l’espèce les 15 % qu’il détient durablement », s’est félicité Emmanuel Macron, le ministre de l’économie, en déplacement à Rome."

Avriu

*Avril 2016 : la mesure est effectivement mise en oeuvre, au grand dam de Ghosn et de Nissan.

 Les règles capitalistiques semblent perturbées. Les entreprises concernées crient au hold-up.

                         COUP DE MAITRE DE CARLOS GHOSN

C'était sans compter sur l'intelligence stratégique du patron de Renault-Nissan.

Echec et mat pour l'Etat français.

Ghosn agit par la voie capitalistique. L'Alliance Nissan-Renault prend une participation chez Mitsubushi, pas cher en plus car ce constructeur était en difficulté. Participation qui ne concerne pas Renault mais l'étage supérieur.

Cela a pour effet ipso facto de redistribuer les cartes.

Et le bidouillage hexagonal imposé par voie législative.

(Challenge) Le double PDG de Renault et Nissan devrait reprendre prochainement la présidence de Mitsubishi Motors selon le Nikkei et l'agence Reuters. En faisant prendre par Nissan 34% de son compatriote en crise, Carlos Ghosn réduit de facto l'influence de l'Etat français, actionnaire de Renault, dans l'Alliance. Une sacrée revanche.

(Obs) "Nissan a pu racheter 34 % de son capital pour 237 milliards soit environ 2 milliards d'euros. Un vrai triomphe pour Carlos Ghosn mais pas forcément pour le principal actionnaire de Renault. L'Etat français qui détient 19,7% des parts"

Opération effectuée le 20 octobre.

 Incroyable réponse du berger à la bergère.

 

 

                                                                             Sylvie Neidinger

 

 

 crédit image issue du site web cité

 

 

Blog-Série n°13 du #BlogNeidinger sur Hollande-le spectre, Président de la République

 La série aborde le sujet sous divers angles d'approche apportant à chaque fois un éclairage.

n°1- Blog-série n°13 sur Hollande-Caton Président de la république

n°2-Hollande, décérébré insulte REELEMENT les pauvres "sans dents"

n°3-La France est gouvernée par un spectre

n°4-Sémiologie: la photo officielle du Président Hollande est bien...spectrale

n°5-Hollande, la chienne et le chien de sa chienne

n°6-Marianne: comment Hollande se joue et se moque de la symbolique républicaine

n°7-François Hollande, Président timbré, avec sa Mariannechenko !(reprise du 16/07/ 13)

n°8-Logorrhée Hollande: la France a besoin d'un médecin pas d'un malade

n°9- Conf"de presse elyséennes 100% surannées (reprise de septembre 2014)

n°10 Hollande rate la photo Obama: il parlait avec un journaliste

n°11-Carlos Ghosn met magistralement Hollande/Macron en échec et mat

n°12 Hollande; photo de dos (!)  de fin de mandat. Inverse exact de la photo officielle!

n°13-Hollande, "Caton" sous Mitterrand: grand et petit machiavel

n°14-Hollande (malade?) organise le voyeurisme de lui-même par médias et par morts interposés

n°15 Leonardo, bouffon (reprise du 19 10 2013 )

n°16 Hollande dit que "ses femmes lui coutent cher. (reprise du 28 01 14)

n°17 Hollande destitué? Listing de l'illégalité contenue dans les blablas du Président

n°18 Hollande "président-patron" de la gauche je cite " la plus bête du monde"...

n°19 Hollande livre lui, des "Secrets Défense" mais élimine brutalement le Général Piquemal de l'Armée

n°20 Gaspard Gantzer: la com' de l'Elysée à "4% Hollande-4% sex"

n°21 FRANCE; LE SECRET DEFENSE EST ATTEINT ...POUR L'AVENIR

n°22 Le 14 novembre 2016, Hollande ne sait toujours pas qui il est

n°23 La Justice ouvre bien une enquête contre François Hollande pour violation du secret défense!

n°24 La COLERE  tranquille et massive de la droite contre "Hollande-Deschanel" et sa politique de gribouille

n°25 Hollande commet son harakiri suite à la sidération autour des confidences

n°26 Le "Hollangate" de Davet/Lhomme: du journalisme de salon facile avec une "gorge profonde" bavarde 

 

02/08/2016

Comprendre les taux bancaires négatifs...

Les taux négatifs sont a priori une vue de l'esprit, un insensé économique.

Vous prêtez et en plus, vous devriez payer ??

De quelle catégorie d'investisseur s'agit-il?

Et de quel prêteur  s'agit-il ?

Lu sur Boursorama un article fort synthétique que je signale aux lecteurs qui souhaitent s'informer sur cette bizarrerie.

Justement intitulé "comprendre les taux négatifs"'1/2) par Jacques Tebeka, directeur de Markus AM

et l'article  suivant  "qui achète des obligations à taux négatifs et quelles conséquences 2/2)

 

 " Les banques centrales franchissent une nouvelle étape aujourd’hui en expérimentant de nouveaux outils pour relancer l’activité : le passage aux taux durablement négatifs. Occasionnellement en effet, les taux ont pu passer négatifs. Par exemple aux Etats-Unis dans les années 60 ou en Suisse dans les années 70.  Le mouvement est aujourd’hui plus global et plus durable semble-t-il."....

 

                                                             Compliqué !

                                                                               SN

              

16:17 Publié dans E-Economie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : économie, taux bancaire négatif, marché des obligations | |  Facebook | | | |

25/06/2016

"Gueule de bois" au ROYAUME-DESUNI

Lendemains d'ivresse "nationaliste" et de  victoire du camp  Brexit: la tête tourne pour les britanniques, désintégrés.

Les conséquences du Non à L'UE s'invitent immédiatement  avec la baisse de 10% de la livre en quelques heures, Ecosse (Nicola Sturgeon, 1er ministre)et Irlande qui évoquent leur  indépendance (unification de l'Irlande demandée par le Sinn Fein), Espagne qui veut récupérer les 7 km carrés  stratégiques de Gibraltar, les accords du Touquet remis en cause par les nordistes qui réclament que les anglais gèrent leur frontière chez eux et non sur le territoire français...

La boîte de Pandore des conséquences en cascades absolument non maîtrisées voire non apparentes  est ouverte.

Le  vote fut net pourtant, sans ambiguïté avec un écart de  plus de un million de voix.

Enorme problème sociologique: les villes et les jeunes (à 3/4) ont misé sur l'Europe, les campagnes, les retraités, les personnes âgées ont voté non.

Jeunesse en colère. Britanniques expatriés inquiet. City de Londres aux abois.

La campagne fut violente avec tout un raout anti européen, une haine  de fiel marqué par l'assassinat d'une jeune mère de famille, député (Jo COX) par un nationaliste d'extrême droite.

Ce, alors que la Grande -Bretagne bénéficiait d'un régime de faveur de l'UE et d"un" rabais" suivant le langage des boutiquiers!

 

                               POPULISME MENSONGES ET AMATEURISME

 

Incroyable. Sur les trending topics de google la recherche la plus forte au Royaume-Désuni au LENDEMAIN du vote est "qu'est ce que l'UE ?"

Question: ils ne pouvaient pas se renseigner AVANT???!!!!

(preuve qu'un référendum est faussement une bonne idée démocratique, c'est un choix  politique caricatural, en fait !)arguùent faux.PNG

A ce manque d'info, le N°1de Ukip Mickael Farage avoue hier un mensonge dans la campagne de son camp autour des 350 millions de livres/semaine que le Leave aurait soit-disant permis de rétrocéder au système social de la NHS.

Avec l'Europe, la Grande-Bretagne a  toujours eu cette relation de  boutiquier qui compte ses sous, de '"petite monnaie".

Comme au temps de Thatcher qui voulait sa monnaie "back"...

Les britanniques et leur vision de petits épiciers...

 

                             CAMERON A-T-IL EU RAISON ?OUI/NON

La démarche du référendum semble une voie démocratique.

En l'espèce, les enjeux étaient trop lourds pour une réponse par oui ou non, entre populismes, petits mensonges etc..

Le référendum est en réalité un piège démocratique.

Tous les excès furent permis ici.  Boris Johnson n'hésita pas à comparer l'UE à Hitler ....!

Bruxelles et les européens étaient lancés à la pâture publique comme le diable qui empêchait la Grande -Bretagne de redevenir le superbe Empire Britannique dans son superbe isolement mais toujours à la manette pour tout contrôler....chez les autres.

Un incroyable pêché d'orgueil qui se retourne magistralement  aujourd'hui.

Alors Cameron ???

Il entre dans l'histoire mais pas comme lui l'entendait. Avec le mauvais rôle.

Tous les problèmes à venir lui seront reprochés, c'est évident.

Il a fait prendre un risque inouï pour des petites questions de politique intérieure.

Les européens sont d'ailleurs actuellement  à nouveau étonnés, une fois  le vote OUT décidé, de voir Cameron vouloir décider du timing de sortie comme bon lui semble. C'est exactement cette attitude pénible  qui a marqué les relations GB-UE depuis l'origine. Boris Johnson dit ne pas être pressé lui non plus . Une façon de "tirer un max" des futures négociations ...

In c'est In, out c'est out.

Il  commence à  être demandé de rapidement mettre en oeuvre la sortie et de ne plus entrer dans les négociations de marchands de tapis!

Bruxelles s'agace.

JC Juncker est clair ( article du point) :"Sortir de l'Europe, "ce n'est pas un divorce à l'amiable, mais après tout, ce n'était pas non plus une grande relation amoureuse". C'ette sortie de Jean-Claude Juncker montre assez l'exaspération de Bruxelles devant l'attitude de Londres. Car après avoir signifié à l'Europe sa décision de rompre, la Grande-Bretagne se montre peu désireuse d'accélérer le départ effectif de la maison commune. Ce qui agace prodigieusement le président de la Commission européenne, qui a exigé que Londres dépose "immédiatement" sa demande de quitter l'UE. "Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement britannique a besoin d'attendre jusqu'au mois d'octobre pour décider si oui ou non il envoie la lettre de divorce à Bruxelles. J'aimerais l'avoir immédiatement", a-t-il déclaré."

Juncker remet les pendules à l'heure. Il critique directement David Cameron et son ambivalence:

"Quand on peste du lundi au samedi sur l'Europe, il est difficile de passer pour un Européen convaincu le dimanche", a accusé M. Juncker. Pour le président de la Commission européenne Bruxelles ne porte "aucune responsabilité" dans les résultats d'un scrutin voulu par M. Cameron "et non par le Parlement européen, la Commission ou le Conseil européen".

 

Le président du Parlement européen, Martin Schulz, avait jugé « scandaleux » le choix de M. Cameron de ne quitter ses fonctions qu’en octobre. « Tout un continent est pris en otage » par cette décision, a-t-il déclaré vendredi à la chaîne allemande ARD.


 

    La mise en réserve immédiate des députés et fonctionnaires européens britanniques est également réclamée. "Il ne faut pas leur faire de cadeau" est-il demandé !

                                SALUTAIRE  CLARIFICATION

Au sein de l'Union Européenne la sidération règne en ce premier jour de résultat.

Pour autant, certains affirment que ce vote a permis de clarifier les positions imbuvables des britanniques des dernières années ni dans l'euro, ni dans Schengen, avec avantages financiers mais voulant imposer leur vision et rythme.

Comme effectivement autour de l'euro.

Une monnaie qu'ils n'avaient pas adoptée mais qu'ils se plaisaient à  gérer impérativement depuis la City de Londres (Euribord)

Le Royaume-Désuni qui s'est endormi en se rêvant maître unique  de son destin et de ses petits sous, maître du monde de l'Empire sur lequel le soleil ne se couche jamais... se réveille face à une incertitude qui sape les fondements de son Etat, un premier ministre qui démissionne, en plus.

Grande-Bretagne: splendidement auto-isolée. royaume désuni,brexit,irlande,ecosse,gibraltat,ue,europe,orgueil,jo cox,cameron,thatcher,boris johnson

Pour l'Europe, le mérite de la clarification est puissant.

A la fois pour repenser l'Europe autour d'un noyau dur et au delà les autres (27 ) à réfléchir sur les éventuels élargissements.

La phrase du jour du ministre allemand des affaires étrangères FW Steinmeier évoque  la PAIX et la STABILITE.

"Les six membres fondateurs de l'Union se retrouvent aujourd'hui à Berlin pour des pourparlers post-Brexit. Je suis sûr que ces États vont envoyer comme message qu'on ne laissera personne nous prendre notre Europe, ce projet de paix et de stabilité".

                                                Sylvie Neidinger

 

royaume désuni,jo cox,brexit,irlande,ecosse,gibraltat,ue,europe,orgueil

L'Ecosse veut des négociations directes avec l'UE

 HUMOUR SUR LES RESEAUX SOCIAUX:

royaume désuni,brexit,irlande,ecosse,gibraltat,ue,europe,orgueil,jo cox,cameron,thatcher,boris johnson

....cherche de mariages blancs pour passeport !

 

crédit images capture d'écran sites web cités en lien

 

 

 

 

17/02/2016

Chiens acceptés, banquiers interdits

RIRE. Drôle de fait divers. Un  restaurateur se venge !

Un jeune chef d'entreprise de Rueil-Malmaison qui n'a pas obtenu de prêt bancaire pour financer sa seconde affaire a noté ceci sur l'ardoise d'accueil :"chiens acceptés, banquiers interdits" ! SN

chiens acceptés, alexandre callet,banquiers interdits

crédit images capture site web

08:12 Publié dans E-Economie, RIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chiens acceptés, alexandre callet, banquiers interdits | |  Facebook | | | |

09/11/2015

Chaude montagne, triste neige

Ce week-end du 7/8 novembre  a connu de fortes chaleurs. Jusqu'à 29° dans le sud de la France, à l'aise 25° dans nos contrées.

Ce, après un mois de juillet ayant battu les records historiques  de canicule: un 39,7° enregistré à Genève.

Avec des cigales que l'on entendait pour la première fois à ce niveau d'intensité, cet été chanter aux bords de l'Isère à Grenoble et en Savoie vers Albertville...

Difficile d'imaginer une saison de ski qui doit démarrer sous peu !

L'industrie du ski est quelque peu en souffrance avec des chiffres alarmistes en 30 ans les ventes de ski se sont effondrées.Le marché des articles de sport d’hiver décline donc cruellement en Suisse. A raison de 240 000 paires vendues durant l’hiver dernier, le marché suisse du ski porterait actuellement sur 150 millions de francs, selon l’institut de recherche nidwaldien Gfk Switzerland AG. Et le chiffre d’affaires annuel global des marchands d’articles de sports d’hiver (comprenant des skis, des chaussures, des textiles et de nombreux accessoires) se maintient en Suisse, depuis des années, à environ 400 millions."(TDG)

La faute à la location, à la baisse de fréquentation, au manque de neige.

Certes skier est hyper onéreux: argument de poids aussi !

Un public à reconquérir

Les phases de consolidation, restructurations voire de disparition d'industriels du secteur s'observent."La phase de consolidation touche aussi les plus grands fabricants de lattes. K2 Inc., pionnier des skis en fibres de verre domicilié dans l’Etat de Washington, absorbe ainsi en 2004 le numéro 4 mondial: l’Allemand Völkl. Puis, en automne 2007, le grand producteur américain de produits de consommation Jarden Corporation s’empare de cette grosse structure entièrement vouée aux équipements sportifs.

L’ex-manufacture de tabac finlandaise Amer Sports Oyi a pour sa part acquis le français Salomon en 2005. L’ex-leader de la clope finnoise avait en plus déjà mis la main en novembre 1994 sur Austria GmbH. Heureux sauvetage de l’actuel numéro 3 mondial du ski, au terme d’une douloureuse procédure de faillite."(TDG suite)

A Chambéry en Savoie on y croit encore avec la nouvelle manifestation du 26 novembre nommée Before Winter autour de l'économie de la neige, musique et digital.

Le CIO lui aussi a entériné le manque de neige puisqu'il accorde les JO de 2022 à la Chine qui ne dispose pas de tradition de ski.

Ni même de hautes-montagnes... enneigées !

                                                                           Sylvie Neidinger

07:22 Publié dans A-Helvetia, E-Economie, Montagne' Alp' Ski' | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

07/07/2015

Le non de l'Eurogroupe en réponse au non de Tsipras ? Nein, c'est nein

Les membres de l'Eurogroupe se raidissent, ceux de l' Europe du nord, de l'est ceux proches de l'Allemagne évidemment  mais pas seulement  également les pays qui ont pris eux les mesures d'austérité tel le Portugal, les plus fragiles que le comportement  grec exaspère. La Lettonie: "la Grèce a voté sa sortie de l'euro"

Ils se raidissent face à l'attitude de la Grèce et son actuel circus politicus version Syriza qui danse face au gouffre imminent.

 

http://www.lefigaro.fr/international/2015/07/06/01003-20150706ARTFIG00359-l-europe-prete-a-dire-non-a-la-grece.php

La Commission aussi.

http://www.euractiv.fr/video/pour-la-commission-le-non-creuse-lecart-entre-la-grece-et-lue-316060

Ce non grec tend les positions. D'ailleurs, on n'a toujours pas compris à quoi ils disent non ! Non  à l'accord qui était de toutes façons caduc le 30 juin?

Dixit Tsipras il semble que ce non grec soit un oui à l'euro mais un non au remboursement: intenable.

Le grexit est tranquillement évoqué par beaucoup.

Exemple de Juppé mais aussi de Gircard d'Estaing au pouvoir lors de la création de l'euro et surtout de tous les  autres, dubitatifs et ne voulant aller plus loin dans les concessions.

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/referendum-en-grece-merkel-sur-la-retenue-le-president-de-l-eurogroupe-ouvertement-irrite-489711.html

La prise de position  du FMI sur l'effacement de la dette a été mal prise par les européens, vue comme une ingérence. Elle met en froid leur relation: FMI désavoué

http://www.lepoint.fr/economie/grece-desavoue-le-fmi-se-fait-tout-petit-07-07-2015-1942916_28.php

Angela Merkel rappelait hier à Paris que le choix en réponse, des membres de l'Eurogroupe est DEMOCRATIQUE lui aussi.

                                          NEIN, c'est NEIN

Son camp est clairement en colère: lire

"Andreas Scheuer, secrétaire général de la CSU, l’aile bavaroise et très conservatrice de la CDU d’Angela Merkel, n’a pas mâché ses mots : « La Grèce a dit non. Et un non cela veut aussi dire pour nous un non à la négociation autour d’une nouvelle tranche d’aide à la Grèce ! » Peter Ramsauer, chef de la commission de l’économie au Bundestag et lui aussi membre de la CSU, a rappelé que le résultat du référendum de dimanche signifiait « un non à toute forme d’aide nouvelle »

Deux jours après le référendum le non grec,  la volonté hellène de ne pas rembourser apparait bien comme la... victoire de l'échec de la méthode Tsipras.

La réunion de l 'Eurogroupe de ce mardi va être cruciale pour observer le sens de l'évolution en direction du durcissement ou non.

                                                                        SN

 

Réponse. Mercredi 8, l'Eurogroupe reste ferme et parle d'aide humanitaire en cas de grexit. Tsipras mis au pied du mur !

http://www.lesechos.fr/monde/europe/021194038840-les-europeens-mettent-tsipras-au-pied-du-mur-un-accord-ou-le-grexit-dimanche-1135552.php

 Jeudi 8 Tsipras accepte toutes les demandes CQFD 

Mais l'Eurogroupe doute de la sincérité de la Grèce.

 

08:28 Publié dans E-Economie, P-Politis International | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : grece, eurogroupe, fmi, tsipras, non, syriza | |  Facebook | | | |

03/07/2015

La fausse démocratie grecque, version M. Tsipras

Combien M. Tsipras se la  joue démocrate et joue du violon, de la flûte et du pipeau sur le thème.

Ivre allant jusqu'à  s'auto-légitimer  hyper démocrate sur le thème du remboursement de la dette. Jusqu'à donner des leçons aux autres.

Problème. Il joue une partie de poker- menteur, cela a été dit.

Démago, il lance l'idée d'un référendum, installé dans la précipitation (en 8 jours soit une campagne explicative impossible)  avec de sérieux doutes sur les conditions de réalisation, la fraude toujours possible autour du bourrage des urnes.

Parce que en fait, son recours au vote référendaire  était juste un jeu, un moyen de pression valable le  29 juin mais plus le 30. Puis remis sur le tapis le 1er juillet. Il jouait juste avec le... vote de ses concitoyens, ce super démocrate !

Une carte dans sa manche abattue puis retirée puis remise.

La démocratie grecque, la vraie  est effectivement prise en otage par un tel comportement.

L'ancien  commissaire européen Michel Barnier signale combien il est surréaliste pour le gouvernement grec de poser au peuple  une question oui/non, oxi/nai tout en indiquant ce que le gouvernement souhaite:  le non.....!?!

Pas très démocratique comme approche....

Les oukaz donnés aux autres Etats par  ce triste sire sont donc parfaitement imbuvables !

                DEMOCRATIE GRECQUE ANTIQUE ET ...L'ESCLAVAGE

Au fait, concernant la démocratie grecque antique, je me rappelle de basiques cours d'université qui signalaient que ce système politique fut  mis en place en Grèce, certes. 

Une avancée considérable à l'époque, avec tous ces débats d'idées et de philosophes.

Mais juste un démarrage, encore bien imparfait.

Car elle n'était valable que pour ses citoyens. De facto, elle excluait les non-citoyens dont les femmes, les esclaves etc.

Une démocratie antique valable juste pour une élite.

http://www.cndp.fr/archive-musagora/citoyennete/citoyennetefr/citoyens-non.htm

Le mythe de cette mirifique démocratie en prend juste un petit coup à l'aune de la réalité historique. Avant, comme maintenant.

Quand on examine les actes véritables et non plus les... discours.

                                                                            Sylvie Neidinger

 

Résultats dimanche 5 juillet: le non gagne  Et après ?

Le non gagne...la défaite, non?

Le non a gagné. Mais non à quoi ????? Problème de démocratie et de question posée au référendum. Non à un accord qui de toutes façons était caduc le 30 juin ?
Non à l'euro et à l'EU ?? Mais gag, Tsipras n'envisage pas de sortir du système. Au contraire il souhaite rester à l'intérieur pour mieux le démolir et Varoufakis de traiter les partenaires prêteurs de terroristes !!

Pour les seuls français, la dette grecque coûte 1000 euros par individu ( plus de 2000 si on divise par les seuls contribuable). Qui peut accepter le non remboursement. Trop facile. D'autres pays ont fait les efforts requis, eux, tel le Portugal.

Qu'a gagné hier la Grèce? L'incertitude la plus totale. C'est un échec complet   SN

 

 

 Suites. Lire:

*grece-l-art-de-faire-payer-son-impuissance-par-les-autres-

*L'église orthodoxe lâche Tsipras

*L'imposture Tsipras ou le national populisme (slate)

*Exaspération des voisins de la Grèce, Bulgarie, pays le plus pauvre de l'UE contre la Grèce :"Déjà, tout au début de la crise grecque, en 2010, l’éditorialiste d’un grand quotidien bulgare se déchaînait : "Je ne m’inquiète pas pour les Grecs : ils continueront à recevoir de l’argent de l’Union européenne, à jouer au backgammon et à boire de l’ouzo à longueur de journée alors que nous [les Bulgares], on ira cueillir leurs olives et leurs oranges pour une bouchée de pain".

Cinq ans plus tard, ce 25 juin 2015 à Bruxelles, le premier ministre bulgare, Boïko Borissov, du parti GERB (centre-droit), est à peine plus diplomate :Arrêtons de perdre du temps sur la Grèce, cela fait des années que cela dure. Et tout ce que j’entends est qu’ils veulent plus d’argent mais qu’ils rechignent à faire des réformes. Qu’ils fassent leurs réformes ou qu’ils en assument les conséquences !"

 

 

17:09 Publié dans E-Economie, P-Politis International | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : tsipras, grece, démocratie grecque, esclavage, non-citoyen, citoyen | |  Facebook | | | |

22/06/2015

Aéroports Cointrin-St Ex: future complémentarité transfrontalière

L'Etat français met en vente la part qu'il détient dans plusieurs aéroports notamment  celui de Lyon.

Dont l'entrée au capital semble intéresser les Aéroports de Genève.

Genève intéressee-par-le-rachat-des-aeroports-de-Lyon

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/aeroport-lyon-excite-lappetit-geneve/story/10099039

Lors d'une visite de la presse à Cointrin en 2013, Bertrand Stämpfli, porte parole avait souligné combien  l'arrivée du nouveau modèle économique  Easy Jet avait boosté la plateforme Genève laquelle était devenue "la" plate-forme régionale.

ST-Ex semblait en concurrence.

L'entrée au capital par les Aéroports genevois change la donne.

Une logique de complémentarité transfrontalière va alors s'installer.

1h30 de route pour 150 km les séparent. C'est peu. Intéressantes synergies à venir.

                                                   Sylvie Neidinger

 

aéroport.GIF

 

23/11/2014

Grenoble, 1ere ville européenne sans pub

Grenoble: Eric Piolle, premier maire écologiste d'une ville de cette importance (environ 160 000 habitants) a décidé de la suppression de la publicité affichée en ville.

Le contrat avec JCDecaux qui arrivait à échéance n'est pas renouvelé.

Restent les pubs des abris bus, programmées à ne pas être conduites lors de leur future échéance.

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/11/23/20005-20141123ARTFIG00079-grenoble-bannit-les-publicites-de-ses-rues.php

http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/grenoble-dit-stop-a-la-publicite-dans-ses-rues_752315.html

Les 326 panneaux en fait, changent d'affectation. Ils seront utilisés pour de ...l'affichage dit " culturel" , citoyen?!  A voir le résultat....

Ou à certains endroits, carrément supprimés pour être remplacés par des arbres. Acte symbolique.

Expérimentation urbaine à suivre.

                                              Sylvie Neidinger

15:15 Publié dans E-Economie, U-Peau de mur, U-Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grenoble, #blogneidinger, publicité, piolle, écologistes | |  Facebook | | | |