UA-65882359-1

27/06/2017

Certains anglais, radins au risque de l'arnaque.

Le titre évoque  "certains" car  il ne s'agit pas de mettre tous les britanniques dans le même panier. Ce qui serait injuste et  stigmatisant.

D'un autre côté, l'article se justifie car ce sont majoritairement des anglais qui commettent ces pratiques à l'étranger!

D'autant que deux arnaques sont clairement identifiées à l'étranger :

1- Un litige actuel entre l'industrie du tourisme espagnole et ces ressortissants qui ont faculté de porter plainte au retour, sans certificat médical pour "perturbation gastrique". Et ainsi se faire rembourser le séjour s'il était en pension complète.

Magic system....

Le problème est que le manque à gagner des hôteliers ibères est évalué à 60 millions d'euros pour cette année.

Le nombre de faux malades explose. Car tout un business d'officines juridiques et avocats est en place au Royaume-Uni pour réclamer le "remboursement" suite à la ...simulation d'intoxication alimentaire.

Racket a l'anglaise en Espagne

 

2-Cette affaire est à mettre en direct avec l'arnaque au vol de ski signalée en hiver dans les Alpes. Nombreux britanniques - et uniquement eux - louent leurs skis en station.

Ils prennent une assurance anti-vol.  Et en forte majorité se "font voler leurs skis"

Uniquement eux!

Un peu facile.

                           IMAGE NEGATIVE A L INTERNATIONAL

 

En réalité, ils se tirent une balle dans le pied avec ces comportements déviants !

Car globalement l'image des anglais dans les zones où ces compatriotes indélicats sévissent est négative.

Il y a une limite à cette sorte d'organisation hyper pro qui s'installe autour de l'arnaque (avocats etc.): le refus des victimes de continuer à se faire plumer.

Car plusieurs hôteliers espagnols REFUSENT désormais toute clientèle anglaise sans exception.

De même qu'en station de ski, l'assurance vol  est souvent refusée à ceux dont l'arnaque trouble bizarrement les statistiques.

Pas chouette.

Les britanniques ont un  rapport  certain à l'argent.

L'UE en sait quelque chose. On se souvient de Thatcher et son " I want my money back" 

L'actuel  Brexit est aussi lié à l'argent. Il a été vendu par les populistes comme "pouvant redonner de l'argent au service de santé"!

Et la procédure de divorce  qui démarre ce lundi devrait être gratuite du point de vue de nombreux citoyens britanniques ...(L'UE refuse fermement évidemment)

Partir à l'anglaise, sans payer les dettes ou réclamer un remboursement indu  ....semble avoir le vent en poupe au Royaume-Uni.

Money is money !

A Madrid, la presse titre sur "l'Espagne qui donne la diarrhée aux anglais"

Les autres observent avec ironie et stupéfaction. Les prendre pour des idiots va jusqu'à la limite de leur patience. Et surtout, de leur refus.

                                             Sylvie Neidinger

                                         

Autre domaine où la radinerie a eu de ..?lourdes conséquences: la tour Grenfell

 

27/05/2015

Windows, iOS, Android: tous des malwares! selon le gourou du Libre Richard Stallman

Richard Stallman s'était déplacé  Genève en 2014, lors d'un TEDx Geneva.

La rencontre en direct avec le gourou sinon le pape du logiciel libre OS GNU ou LINUX...

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/06/03/r-stallman-libre-n-est-pas-gratis-256586.html

Il ne mâche toujours pas ses mots, comparant les logiciels propriétaires Windows, Android et iOS à des malwares. Il explique pourquoi, s'étant exprimé dans un  journal londonien au départ.

Parole largement reprise.

                                                                                                  Sylvie Neidinger

19/04/2015

Concours Open Geneva: rendre la vie à Genève ENCORE PLUS agréable

"Encore plus agréable"...on apprécie le superlatif du communiqué de presse !

Inscrivez-vous à la remise du prix Open Data, organisée par le SITG, mercredi prochain le 22 avril à 18h salle Dufour.odg.GIF

Selon l'organisateur "Plus de 70 étudiantes et étudiants issus des HES-SO Genève et de l'UNIGE, toutes disciplines confondues, ont pris part avec beaucoup d'enthousiasme à ce concours, qui s'est étalé sur 5 semaines et a été ponctué de plusieurs rendez-vous. Le dernier de ces rendez-vous se déroulera ce week-end, où 15 projets visant à "rendre la vie à Genève encore plus agréable" seront présentés devant un jury d'experts venant d'horizons divers.Venez donc applaudir les participants pour leurs projets et leur participation active et passionnée tout au long des dernières semaines."

                                             15 IDEES A DECOUVRIR

L'événement est public et gratuit mais sur inscription jusqu'au mardi 21 avril.

Il s'agissait pour les participants d'imaginer comment faire un bon usage innovant des données ouvertes telles celle du SITG ou TPG.

Visionner la  courte vidéo explicative

Avoir de telles données gratuites (car déjà financées par l'impôt ) est en soi une chance.

Les exploiter par des usages innovants et créatifs...encore mieux.

Quinze projets créatifs en lice. Résultats attendus avec impatience.


                                                          Sylvie Neidinger

http://www.opengeneva.ch/

04/02/2015

Berlin, festival Transmediale: artistes contre la surveillance numérique

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/02/04/a-berlin-des-artistes-contre-la-surveillance-numerique_4568592_4408996.html

03/02/2015

Open Cultural Data Hackathon 2015: avec les Archives de l'Etat de Genève

Les développeurs en informatique, wikipédiens et autres spécialistes du patrimoine vont s'en donner à coeur joie lors du prochain Hackathon, un workshop de deux jours sur des appli informatiques en open data.zz.GIF

Cela se passe à Berne les 27 et 28 février prochains. Les Archives d'Etat de Genève y participent.  Elles publient l'info sur leur site.

Je cite:"Le premier  Hackathon culturel suisse  est organisé par le groupe de travail  OpenGLAM en collaboration avec la Bibliothèque nationale suisse et d'autres institutions dont infoclio.ch. Il fournira  l'occasion à des chercheurs, acteurs culturels, programmeurs, wikipédiens, ainsi qu'à des institutions patrimoniales, de travailler avec des données du monde de la culture. Par le biais d'exemples concrets à inventer ensemble, les participants s'interrogeront sur l'utilisation des données culturelles en humanités numériques, sur la manière de rendre (re-)utilisables les données culturelles pour la création et  la recherche et sur l'intégration de ces données dans Wikipédia/Wikimédia.

Les AEG participent à cet événement et fournissent des jeux de données (libres de droits) en open data, téléchargeables ici:  http://make.opendata.ch/wiki/data:glam_ch

Pour réfléchir à une culture partagée libre et inventer les outils informatiques adéquats.Cliquer sur le lien supra: quel voyage dans  l'Histoire!

                                                  Sylvie Neidinger                                                                                                   

open data, wikipediens,open data hachathon 2015, berne, suisse, archives d'etat de geneve

 

07/06/2014

Charles-Henri Favrod: élégance de l'indépendance du journaliste

Ce blog continue la déclinaison de la thématique du Libre dans  les conférences forts intéressantes du TEDxGeneva. Non pas par obsession ou par promotion. Mais parce que le contenu des conférences était fort intéressant.

#tedxgeneva,grnd reporter,accords d'evian,rsr,université de lausanne,vaudois,belletrien,charles-henri favrod,journalisme,histoire,libertéIl fallait absolument évoquer le journaliste Charles-Henri Favrod qui du haut de ses 87 années péniblement appuyées sur des cannes a fait l'honneur de sa présence.

Wiki présente ainsi ce journaliste helvète de premier plan très honoré (légion d'honneur, officier des arts et des lettres...) Membre d'honneur de la Presse Suisse.

      GRAND REPORTER  "BELLETRIEN" VAUDOIS

"Charles-Henri Favrod, né le 21 avril 1927 à Montreux, est un journaliste, photographe, essayiste, directeur de publication et bellettrien vaudois.(...) Il crée Télévision Rencontre, dont le premier film, Le Chagrin et la Pitié (1969), constitue un succès mondial, couronné en particulier au Festival de New-York et ouvrant le grand débat sur le régime de Vichy."

Il démarre d'ailleurs sa conférence en rappelant ses humanités à l'Université de Lausanne. Il commença par le latin et le grec....la genèse d'une autre génération de journalistes aujourd'hui "webisés".

Gazette de Lausanne, Radio Suisse Romande, Musée photo de l'Elysée...#tedxgeneva,grnd reporter,accords d'evian,rsr,université de lausanne,vaudois,belletrien,charles-henri favrod,journalisme,histoire,liberté

Sa liberté à lui ? Dans les années 50,  avoir commencé à  chercher l'information écrite et photographique "de l'autre côté" ou "sous une autre facette, notamment autour de la guerre d'Algérie, entre autres.

L'écouter le 7 avril 2014 : Les clefs de la décolonisation

Du "bon boulot": chercher les angles inédits. Dans un conflit, donner la parole à ceux dont le point de vue n'est pas toujours mis en exergue.

Il  favorisa les rencontres secrètes qui permirent les accords d'Evian.

Le rôle du journaliste libre et indépendant d'esprit. Et un peu plus encore.

Position qui forcément sur le moment, lui a valu une inconfortable  volée de bois vert."C'est faux de prétendre que j'ai été un porteur de valises" a-t-il dû rectifier.

Il a ensuite porté  par sa voix journalistique personnelle et non ses bagages -sinon ses bagages intellectuels !- les éléments d'une négociation de paix internationale de premier plan en donnant accès aux revendications d'une des deux  parties en présence.

                                                                         Sylvie Neidinger

 

Blog-Série n°5/TEDxGeneva 2014:

1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste

Crédit Images /photos Neidinger sous commons creative


05/06/2014

Lessive digitale "libre"...vraiment ?

Décapante.

Virginie Tulik fut invitée comme conférencière au TEDxGeneva sur la thématique du libre et du digital pour évoquer son hobby devenu job: l'auto-fabrication de produits ménagers.virginie tulik,tedxgeneva

Une présence étonnante. A réfléchir, l' activité effectivement est  hyper... digitale! Rapide aussi: en un minute, la dame vous concocte un nettoyant de salle de bain, ou sale de bain comme on veut, avec ses 10 doigts.

Elle en fait d'ailleurs la présentation pratique  sur scène en versant, vidant et remplissant.

Elle invite la salle à réfléchir sur la quantité (trop) importante de produits ménagers que le marketing et  l'habitude incitent à acheter.Effectivement, les quantités d'usage suggérées par les industriels qui peuvent être réduites de  moitié.

Et de citer les bonnes pratiques   avec trois basiques:  bicarbonate, vinaigre blanc,  savon.

Elle démontre que le "do-it-yourself " en produits lessiviels coûte moins cher et  ...ménage  la nature (car sans phosphates eutrophisants)

Elle démontre certes une liberté économique, celle de se dégager de l'achat à des groupes lessiviers.

Mais quid de  la "liberté...intrinsèque" liée au  produit ?

                                      ECOLO... NATUREL ?

Virginie Tulik  divise le monde certes entre le sale et le propre, mais surtout entre  produits toxiques et produits fabriqués à la main supposé non toxiques, naturels.

La présentation   postée sous la video TEDx va en ce sens:" Vous avez sûrement déjà fait vous-même un gâteau à la maison, mais avez-vous déjà fait des produits de nettoyage maison ? C’est possible. Virgine Tulik nous présente comment se libérer des produits toxiques en fabriquant soi-même les produits pour la lessive, la vaisselle et pour déboucher l’évier."

 

virginie tulik,tedxgenevaElle accompagne sa présentation des symboles du chimiquement dangereux. Pas si simple... Car tout est chimique! Notre corps est issu de réactions biochimiques. Le vinaigre dissout le calcaire par réaction chimique.

En pharmacopée, l'aspirine a sa version naturelle: l'écorce de bouleau et son acide acétylsalicylique. Avaler trop de décoctions de bouleau est un acte...hyper toxique médicalement.

Le laurier qui entre dans la composition du savon d'Alep, l'ancêtre du savon de Marseille est une jolie plante. Il n'y a pas plus toxique. Mâcher une feuille met la vie en danger.

Pour preuve cette réaction très active aujourd'hui à Genève contre de jolis pots de lauriers pourtant ...si naturels !

Conclusion la démonstration de simplification de nos pratiques autour des produits d'entretien par Virginie Tulik est valide, à condition de reconnaitre la part éventuelle de ...toxicité du naturel. Soit dans l'ingrédient, soit dans la réaction due à un mélange (exemple acide-base) détonnant que Dame Nature est totalement capable de produire.

                                                                    Sylvie Neidinger

 

Blog-Série n°5/TEDxGeneva 2014: :

1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste

Synthèse des commentaires:

@Lazure nous rappelle à juste titre  que dans son process nature , Virginie Tulik évite d'intègrer  à la recette  conservateur, colorant ou parfum. Bon point écologique. Mais ceci ouvre le débat: sans conservateur, le produit se garde combien de temps ? Faut-il alors fabriquer souvent mais en petite quantité?

@Keren Dispa rappelle à juste titre que fabriquer soi-même c'est limiter les déchets plastiques et cartons, problème des encres....Emballages générant  la pollution.

 

  Le site de la conférencière : ttp://www.greenmop.net

Beaucoup de sites de conseils gratuits sur internet

Crédits images/Neidinger creative commons

04/06/2014

Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

Elle démode le droit d'auteur!

L'artiste franco-américaine Gwenn Seemel est non seulement une adepte du "free" mais elle pousse la réflexion sur  la pratique de son art et les modèles économiques possibles: cf  son blog, ses interventions telle celle, récente à TedxGeneva voir la video. Son intervention ici traduite en français

peintre,glenn seemel,portraitiste,franco-américaine

 Cette -presque  -militante de la culture libre honore de fait son nom puisque ses parents eurent la bonne idée de la prénommer [en raison d'une statue célèbre à New-York...] Gwenn Liberty Seemel  Bio

"Presque militante"...parce qu'on ressent sa démarche comme étant naturelle. Plus naturelle que politique.

Elle semble avoir commencé sa passion de peindre puis ensuite avoir été confrontée à la vente des oeuvres, aux ressources. D'où la question du modèle économique. Ce qui amène la jeune femme - en partie bretonne... un peu obstinée?-  à des réflexions  intellectuelles originales  qui se muent finalement en prises de positions claires.

Au risque ou plaisir de devenir une véritable icône du mouvement libre !

culture libre,gwenn seemel,portraitiste,artiste franco-américaineLu sur son blog "payez ce que vous voulez"

Après tout, elle est d'une logique redoutable. Par sa pratique de  portraitiste, elle "copie" déjà en mode artistique le réel. Alors elle a le courage d'accepter d'être elle-même copiée, reproduite ! Le droit d'imiter. Le droit d'être imité(e)...

L'univers du free n'a que du bien à dire de celle qui refuse le copyright sur ses oeuvres tout en trouvant son modèle économique.

Ses bonnes recettes sont citées dans un article sur OWNI.

peintre,glenn seemel,portraitiste,franco-américaine

Elle réfléchit à un modèle d'affaire du free rejoignant ainsi la réflexion de R Stallman: libre ne signifie pas gratuit !

                   LE DROIT D'AUTEUR, C'EST POUR LES PEUREUX !

Ses réflexions citées  sur Owni  :"Dans le domaine de la peinture, où la culture libre n’est pas si répandue, Gwen Seemel impressionne par la façon dont elle intègre l’ouverture à sa démarche créative. Spécialisée dans le portrait, elle réalise également , des peintures animalières des séries conceptuelles à thèmes, des livres illustrés, mais aussi des sacs en toile peints.

Mais c’est surtout sur son blog que Gwen Seemel montre les différentes facettes de son art et la manière dont il s’imbrique et s’inspire de son engagement pour la Culture libre. Je vous recommande vivement de vous y abonner surtout que Gwen est bilingue et rédige une bonne proportion de ses articles à la fois en français et en anglais.

Elle y montre sa création en train de se faire, mais aussi aborde de manière incisive et décapante des questions liées à la propriété intellectuelle comme l'imitation, l'originalité,l'originalité, la protection contre la copie ou l'appropriation de la culture.
Elle réalise également des vidéos pour illustrer ces billets, en anglais et en français, dont j’avais particulièrement apprécié celle-ci, intitulée “le droit d’auteur, c’est pour les peureuxculture libre,gwenn seemel,portraitiste,artiste franco-américaineDans un autre de ces billets, elle expose un modèle d’affaire pour les artistes qui renoncent au droit d’auteur (ce qui est son cas), particulièrement convaincant, qui montre que des modèles économiques peuvent émerger sans s’ancrer dans la culture du contrôle et de la restriction inhérente au copyright. Gwen Seemel sait d’ailleurs mettre à contribution avec succès les formes innovantes de financement de la création comme le crowdfunding, pour faire participer le public en amont au financement de projets ambitieux, comme la réalisation de séries de peintures. Chapeau bas, Gwen Seemel, pour incarner à ce point l’idéal de la Culture libre !"

Tout est dit ! Le libre c'est bien la démultiplication des petits pains ...

On prend le pari que Gwenn Seemel devienne icône du libre si elle continue le type de réflexions qu'elle livra à Genève!


                                                          Sylvie Neidinger

Gwenn raconte son expérience genevoise coté coulisses. Elle affirme avoir été enthousiasmée par son 7 avril 2014 à Genève. Nous aussi, par sa fraîcheur, son énergie et  son humour !

culture libre,gwenn seemel,portraitiste,artiste franco-américaine


crédits images/captures d'écrans site owni et blog seemel + photos neidinger sous creative commons




 

Blog-Série n°5 /TEDxGeneva 2014: :

1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste

03/06/2014

Richard Stallman: libre n'est pas gratis !

Alexis Kauffmann, l'ancien  prof de maths qui a viré libre, co-créateur de la communauté Framasoft rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoft -et son annuaire des logiciels libres diffusés à des millions de francophons- s'exprimait  ainsi au rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftTEDxGeneva "aucun pays ne peut planter son drapeau sur le logiciel libre" affirmait-il.Vidéo

On le sentait ému en ce 7 avril Il y avait de quoi !

rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftIntervenir sur le même plateau que rms soi-même, Richard Matthew Stallman,  celui qui a... "ouvert l'Open"

..pouvait effectivement justifier cette émotion. Le new-yorkais -né à Manhattan-créateur en 1983 du système d'exploitation libre GNU, de la Free Software Foundation est en effet un véritable mythe...vivant.

                            LE COPY LEFT

A Genève, Carouge plus précisément, R. Stallman  a accepté -pour la première fois dans sa vie m' a-t-on dit verbalement - une collaboration avec de jeunes graphistes pour exprimer par la voie du dessin les synthèses de ce qu'il avait à exprimer.

Un internaute  a immédiatement développé une critique  de "rms à Genève". C'est un combat rms,#tedxgeneva,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftthéorique de spécialistes. Trop difficile à comprendre pour ceux qui tiennent  le langage de programmation comme hiéroglyphe.

Du Pape du Copy Left, j'ai compris que libre n'est pas gratuit.

Que la route du free est longue et qu'elle mérite de petits sacrifices.

C'est déjà pas si mal...

A SUIVREx!

                                                       Sylvie Neidinger

           

Blog-Série n°5/ TEDxGeneva 2014:                   

1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste

                           

rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoft
crédits images/ photos Neidinger sous licence Commons



rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoft
rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftrms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftrms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoft

FREEDOM@digital age, à Carouge

 Le 7 avril dernier,  l’organisation TEDx Geneva déclinait la « liberté » autour du patrimoine commun avec les questions d’open source, free software etc.tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commons

tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commonsEn présence de « grosses pointures » tels Richard Stallman à l’origine de Creative Commons et Wikipédia,  Alexis Kauffmann co-créateur de la communauté Framasoft et autres intervenants divers et originaux.

WEB prédigéré....

Tristan Nitot, fondateur de Mozilla  donne à voir une extraordinaire diapo. D'un côté un mobile et ses applis. De l'autre un distributeur de bonbons et boissons!!!Même configuration.

freedom@digital age,mozilla,tedxgeneva,carouge,open source,richard stallman,creative commonsTriste évolution du web vers un consumérisme prédigéré. Plus un portail d'accès à l'illimité, à la   recherche mais un choix d'options déjà définies. Liberté super limitée. Le pire: auto limitée par l'usager !

Terrible store-isation programmée des esprits !

Intervention également de  la bien nommée Pryska Ducoeurjoli, "naturopathe-journaliste" qui réfléchissait aux process d'info dans un monde interconnecté. Son conseil: ne pas tout avaler!

Plusieurs voies s’offraient pour  rendre compte de la séance: 

÷La présentation journalistique, immédiate, le jour même avec les réponses aux  5 W « who ? when ? why ? what ? where? » Les 5W qui d’ailleurs devraient être 7 avec le how et le how much…

freedom@digital age,tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commons÷La méthode scientifique en plongeant dans la vie et l'oeuvre de Richard Stallman. Encore fallait-il beaucoup d'inconscience et orgueil pour se confronter par écrit à un  tel géant...spécialisé à  source de l'open. Et une évidente nécessité d'être informaticien(ne) sur les bords. Ce qui n'est pas le cas.

÷L’édition blog néo-média qui finalement permet à celui qui tient la souris d’organiser …d’éditer comme bon lui semble l’info dans le tempo et la forme qui lui conviennent.

 La troisième voie a été choisie avec un décalage certain dans le temps (désolée) mais qui tient aussi de la ...liberté pour le blogueur(se) de rédiger...quand bon lui semble !

ESPRIT COSY

freedom@digital age,tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commonsAutour du même thème de la "liberté"  TEDxGeneva fut tout de même plurielle, variée. D'où le choix de décliner par articles suivant la règle freedom@digital age,tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commonsjournalistique de base "un angle, un papier":

Blog-Série n°5 /TEDxGeneva 2014:

1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste 


A savoir, les vidéos des séances se trouvent désormais facilement en ligne..

                            A SUIVREx !

                                                                               Sylvie Neidinger


crédit images/photos Neidinger sous common creative

20/05/2014

Open Data genevois à la Muse

La Muse organise jeudi 22 mai  dans le cadre de ses Causeries mensuelles une discussion sur la thématique de l'Open Data local. Accès gratuit mais attention : sur inscription car le nombre de places limité !

open data.GIF

Les TPG (Transports publics genevois)  et le SITG (Système d'information du territoire genevois) sont précurseurs en la matière.

Qualifiés même d'avant-gardistes.

Intéressant partage d'expérience autour de données publiques réellement publiques en témoignage d'entreprises.

                              Sylvie Neidinger

 

crédit images/capture d'écran web/site muse

A Genève, les Transports Publics Genevois (TPG) et le Système d’information du territoire (SITG) sont les premiers à ouvrir la voie. Rencontre avec ces avant-gardistes. Inscriptions ICI. - See more at: http://www.la-muse.ch/#sthash.OJ1Vx1bS.dpuf
A Genève, les Transports Publics Genevois (TPG) et le Système d’information du territoire (SITG) sont les premiers à ouvrir la voie. - See more at: http://www.la-muse.ch/#sthash.OJ1Vx1bS.dpuf
A Genève, les Transports Publics Genevois (TPG) et le Système d’information du territoire (SITG) sont les premiers à ouvrir la voie. - See more at: http://www.la-muse.ch/#sthash.OJ1Vx1bS.dpuf

18/02/2014

Tint'Interdit: pastiches, parodies mais pas plagiat

 Si c'est interdit, c'est que cela n'est pas autorisé, dirait Monsieur de la Palice.P1120487.JPG

Pas toujours...Il y a du flou !P1120478.JPG

Tint'Interdit, l'expo  ouverte ce week-end  à Penthes pose réflexion sur  la BD, dit 9ème art,  ici celle de Hergé  et sa  trajectoire dans le temps.

Sa transmission, ses émanations, ses copies, ses "à la manière de", ses faux, ses vrais-faux réussis et faux-vrais ratés. Ses éditions pirates elles-mêmes piratées...

Difficile  de trier le bon grain de l'ivraie entre ce qui est autorisé à parodier et pasticher sur le ton de l'humour, en libre expression ou hommage et  le  plagiat complètement interdit car de la copie pure ! La ligne pas si claire...

P1120479.JPGTintin-reporter nous appartient à tous, universel.

Or, ses droits n'entreront dans le domaine public qu'en 2053. En attendant les héritiers légaux veillent au grain.

L'affaire de Fribourg marque encore les esprits. Le premier  catalogue de l'expo nommée "Tintin à Fribourg: dits et interdits" publié par la BCU de cette ville fut jeté au pilon suite à une demande des ayants-droit de Hergé. Mais au delà, le reste fut autorisé.

LES TINTIN "A PART"

P1120481.JPG

Alain-Jacques Tornare,  qui sait, en tant qu'historien" mettre en perspective avec l'appareil critique",  collectionne depuis des lustres   les "Tintin à part". Il  a de la suite dans les idées. Après Fribourg, il est commissaire de l'expo de Genève. Pour expliquer.

Il lui fallait  présenter ces Tintin alternatifs dans leur profusion,richesse, degrés variables  d'interdits. Les oeuvres de ces Gordon Zola et autres ( les Aventures de Saint-Tin et son ami-Lou) L'affaire Tourne au sale, Zinzin à Fribourg ou l'éditeur dit  "parodisiaque".

Pas toujours très fins comme jeux de mot mais garantis 100 % pastiche...

Tint'interdit  a aussi le mérite de repositionner la série dans le contexte genevois.P1120469.JPG Des exemplaires de l'Echo illustré aux éditions pirates autour de l'Alph-Art version Ramo Nash (1988)

 La parodie est légale voire légitime !

Elle entre dans la catégorie de l'hommage. Moulinsart qui s'occupe de l'exploitation commerciale de l'oeuvre a réussi le prodige de maintenir une série  BD sans nouveauté depuis 1976.

Le secret ? Il lui fallut tout de même vouloir, autoriser et tolérer certains pastiches....

La parodie est art satirique de l'insolence.  Mais tout n'est pas bon à prendre.

P1120488.JPGD'où la riche réflexion posée à Penthes sur la limite du genre, lue sur un des nombreux panneaux didactiques :  " Hergé a eu raison de ne pas vouloir de successeurs  quand on voit ce que sont devenus tous les grands héros de la bande dessinée francophone orphelins de leurs auteurs qui se survivent à eux-mêmes en oscillant entre la pâle copie stérile et la caricature terne"

L'expo de Genève  a l'avantage de redessiner le contexte genevois de Hergé. Elle en profite pour mettre  en scène les graphistes   romands qui ont touché au mythe dans la foulée de l'Interdit, plus ou moins autorisé.

 Tint'interdit  assume son titre jusqu'au bout: une video de 20 mn présente même dans une petite pièce alcôve les Tintin...osés, un peu chauds version peep quoi. 

    Le  Musée de Penthes adore les globe-trotters: Tintin après Corto Maltese

Combien Rodolphe Imhoof, président de la Fondation pour l'Histoire des Suisses dans le monde et Anselme Zurfluh, directeur  qui gèrent aussi le musée de Penthes ont eu raison d'oser le risque non seulement du souffle  de jeunesse, celui de l'univers  BD....tintin reporter,parodie,pastiche,plagiat,moulinsart,tint'interdit,exem,echo illustré,tornare,penthesMais aussi celui  de l'impertinence parodique, l'indépendance d'esprit posées comme valeurs.


 Au final l'expo locale, portée par Exem, Tintintologue graphiste virtuose -qui en signe l'affiche- ne porte évidemment  pas préjudice à Tintin. Elle en valorise l'image intemporelle.

Il se dit même que le genevois "rend vivant" le héros de BD.

Exem, j'aime...

Son affiche pour Tint'Interdit est  parfaite: graphisme, humour, puissance, com.

Son  Tintin qui franchit la ligne linguistique armée  du rösti Le spectre du Röstigraben:  est à mourir de rire (d'actu....)

Tintin, ce belge décidément  très très suisse... de l'étranger et de la Confédération!

                                                                                    Sylvie Neidinger

Musée de Penthes

Exem wiki

 

Série n°4 du #Blog Neidinger Blog-Série Tintin à Genève:

1/4-Une Tintornade s'abat sur Penthes

2/4-Tint'Interdit : pastiche, parodie mais pas plagiat

3/4-Et Töpffer inventa la BD à Genève

4/4-Tintin à Cointrin visite la "tour Goldorack"

 

 

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/02/17/u...

 http://www.tdg.ch/culture/autres-arts/L-affaire-Tintin-os...

17/02/2014

Une Tintornade s'abat sur Penthes !

Un OVTI -Objet Volant Totalement Identifié- a plongé ce week-end sur le Château de Penthes, avec la complicité des tintinophiles avertis.tintornade,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étranger

tintornade,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étranger1-Le chef des Tintorneurs ? Sacrebleu @@??!! Un drôle de bacha-bouzouk,tintornade,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étranger le dénommé Alain-Jacques Tornare, par ailleurs docteur en histoire et très sérieux vice-président de la Fondation pour l'histoire des Suisses à l'étranger.

2-Son complice? Le dessinateur genevois Exem qui a la ligne claire et la.... pensée claire. Et il lui en faut une bonne dose pour pouvoir faire vivre Tintin en pastiche et parodie... légale évidemment.

Car les droits sur l'oeuvre de Hergé sont surveillés comme le lait sur le feu par la société commerciale Moulinsart.

tintornade,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étrangerEmmanuel Excoffier n'accepterait pas une seule seconde d'être qualifié d'héritier même spirituel ! Mais, mille millions de sabords @@??!!...si un seul devait être désigné du doctorat d'Hergétitude, ou plutôt d'Hergé-Attitude, c'est bien Exem!

Impressionnant résultat en tous sens: graphisme, scénario, humour.

3-Le troisième larron se nomme "château de Penthes". Oui, ce bâtiment situé au coeur de la Genève internationale, tout proche de l'ambassade de Bordurie, en bordurie du Léman. A même distance de la gare  Cornavin et de l'aéroport  Cointrin dessinés par le célèbre Belge dans l'Affaire Tournesol.Pardon, Tourne au sale.

tintornade,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étrangerPenthes, cette fameuse ambassade de Suisse...pour les suisses ! digne du meilleur humour fut dessinée par Hergé dans ....la vignette oubliée, n'est-ce-pas? Celle que le dessinateur belge eut en tête mais pas au bout du crayon.

Alors Exem aura exhumé à juste titre cette absente de poids !

4- Tonnerre de Brest, tonnerre d'Helvétie @@!!?? Quatrième responsable de la Tintornade? La Suisse! Le magazine  genevois catholique, l'Echo Illustré fut un des premiers à publier l'oeuvre de Hergé en 1932 [ juste après Coeur Vaillant en 1930] et  contribuer à la faire connaître au plus grand nombre.

tintornade,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étranger

Hergé adorait  venir se ressourcer en pays helvète qu'il  ne s'est pas privé de  mettre en scène: ses lieux, son savant Auguste Piccard devenu professeur Tournesol.

Genève le lui rend bien, avec cette expo en hommage.

Même en pastiche.

Même pour rire.

Rappel: toujours rire. A visiter d'urgence.

                                                                    Sylvie Neidinger

tintornade,bd,penthes,ovti,exem,echo illustré,l'affaire tournesol,hergé,ambassade de bordurie,emmanuel excoffier,alain-jacques tornare,fondation pour l'histoired es suisses à l'étranger

 

Série n°4  de #Blog Neidinger BlogSérie Tintin à Genève:

1/4-Une Tintornade s'abat sur Penthes

2/4-Tint'Interdit : pastiche, parodie mais pas plagiat

3/4-Et Töpffer inventa la BD à Genève

4/4-Tintin à Cointrin visite la "tour Goldorack"