UA-65882359-1

23/06/2017

HELP- Signalement d'une difficulté d'accès des commentaires

Cuisine de blog. Une commentatrice avertie m'a contactée hier par mail pour signaler le fait que son commentaire n'est pas envoyé.

Elle a testé avec son Ipad et son pc. De mon côté en réception, rien ne s'affiche.

Il ne s'agit pas ici de commentaires qui ne passent pas du fait du choix de la blogueuse mais qui.... n'arrivent pas suite à souci technique au départ.

Car ils ne partent pas de chez l'émetteur.

HELP. D'autres blogs de la TDG ont -ils le même souci? D'autres commentateurs surtout ?

L'hébergeur est-il informé de ce petit dysfonctionnement?

Est-il non concerné, le problème venant uniquement du pc de l'émetteur mais agissant sur le site du blog, tout de même ?

C'est un virus?

Merci à ceux qui ont une éventuelle idée sur le sujet d'apporter leur grain de sel.

Je n'aime pas voir les blogs débloguer !

                                     Sylvie Neidinger

 

blocage commentaire.GIF

 

05:42 Publié dans W-Numérique,#@WEB, rs, blogs | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : cuisine de blog, débloguer, accès des commentaires | |  Facebook | | | |

19/06/2016

CRISTAL DU LONG METRAGE AU FILM SUISSE "MA VIE DE COURGETTE"

Il fallait s'y attendre, lors de la  projection,  mardi 14 juin,   le film de Claude BARRAS avait conquis son public enthousiaste : ovationné.

Un long métrage qui s'était fait remarquer à Cannes  à la Quinzaine des réalisateur récemment.

Le Cristal du long métrage est attribué au film helvète en compétition: MA VIE DE COURGETTE.

1h10 -VO: "my life is a courgette"

film d'animation,suisse,ma vie de courgette,#annecyfestgival

 L'histoire d'un jeune orphelin:

"Ce film émouvant et drôle, à la graphie d'une infinie délicatesse, est adapté du roman de Gilles Paris paru en 2002 et intitulé "Autobiographie d'une courgette".

"Ma vie de Courgette" est une production franco-suisse qui a été entièrement réalisée en "Stop-motion" au Pôle Pixel de Villeurbanne, près de Lyon.

Ovationné par le public d'Annecy mardi soir lors de sa projection en compétition, le film a également décroché le Prix du public. Il sortira dans les salles françaises le 19 octobre prochain."

 Le film avait déjà fait son buzz à Cannes,

http://www.telerama.fr/festival-de-cannes/2016/ma-vie-de-...

http://www.annecy.org/festival/palmares

http://information.tv5monde.com/en-continu/cinema-d-animation-ma-vie-de-courgette-triomphe-au-festival-d-annecy-113657

http://www.telerama.fr/cinema/annecy-c-est-fini-le-palmar....php

Le roman duquel est tiré le scénario du film n'est pas une légumineuse. Cette satire des foyers pour enfants  rappelle la lourde problématique suisse des enfants placés.

                                                     Sylvie Neidinger

 

 

                                   Claude BARRAS BIO EXPRESS

Natif de Sierre (1973) il se forme à Lyon (Ecole Cohl-illustration infographie)

ECAL (école cantonale d'art de Lausanne -images de synthèse)

Il vit à Genève et travaille à Lausanne.

my life is a courgette,claude barras,ecal,film d'animation,suisse,ma vie de courgette,#annecyfestgival

                          

claude barras, ECAL,film d'animation,suisse,ma vie de courgette,#annecyfestgival

 

 

BLOG SERIE n°12  #annecyfestival 2016

8-Uncle Pixar visite les océans

7-Festival: le clin d'oeil animé du Ciel

6-CRISTAL DU LONG METRAGE AU FILM SUISSE "MA VIE DE COURGETTE"

5-Orangeade mal dosée
4-#annecyfestival: le président de la république au MIFA

3-Louise en Hiver en avant-première ce soir avec Dominique Frot

2-Annecy 2016 démarre aujourd'hui avec La Tortue Rouge

1-Le Monde de Dory, nouveau Disney, en avant première à Annecy

 

 

crédit images captures d'écrans des sites cités

 

15/09/2015

Détournements d'identité numérique du Blog: et vous les autres blogueurs?

CUISINE DE BLOGS/ C'est très certainement la rançon du  succès de blogs qui, si ils n'ont pas les audiences de médias "grand public"  à millions peuvent avoir  tout de même des audiences fort intéressantes, à milliers quelquefois.

Au point d'intéresser des individus très mal intentionnés.

Pour exemple, mon blog:

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/

J'ai aimé le  baptiser  'du bout du bord du lac'

Puis l'exercice de blogueur étant tellement personnalisé que l'usage du véritable nom a prévalu par commodité:  Blog Neidinger ou le blog de Sylvie Neidinger.

                                      DETOURNEMENTS DE BLOG

Gérer un blog d'actu sur la Tribune de Genève est  un choix formidable de liberté d'expression.

C'est également fastidieux, sans rémunération mais engageant, dans le bon sens, celui de défendre un point de vue et participer  au débat public.

Débat mondialisé désormais par internet...

C'est d'une force inouïe. Puissance médiatique ultra visible -car repérable par l'adresse IP inversée.... Quand vous lancez votre article et que rapidement un commentaire peut vous arriver de Hong Kong,  New-York ou Genève, la ville source majoritaire des commentaires des blogs TDG !

Cette mondialisation de nos petites idées couchées sur pixel a un revers: le détournement incontrôlable !

Quel énervement de constater la prise en otage d'une identité de blogueur comme  ici  par un site américain ( apparemment de commerce) comme le montre  cette capture d'écran.

Un site nommé basel-ii-usa.com  réutilise carrément mon nom [que je suis seule à porter, sans homonyme]

En fait c'est un captage de "notoriété".

détournement.GIF.

Des captages peuvent aussi être faits en direction de sites peu recommandables, soit politiquement marqués soit pour les moeurs.

Les sites web en question créés à l'occasion  sont basés dans des pays à l'autre bout du monde.

On repère ces usages détournés en googelisant le nom en question et en faisant défiler.

Ces détournements apparaissent certes très loin. Ils sont  très peu vus et peu cliqués fort heureusement car dans les profondeurs et le  ventre mou des moteurs de recherches. Mais tout de même ils existent ! Et polluent.

C'est là une véritable arnaque.

Voire une malveillance. Certains  mêlent volontairement  l'identité numérique personnelle d'un blogueur voire son nom -quand il blogue sans pseudo-  à des sites totalement improbables (non cités ici comme preuve pour ne pas les valoriser évidemment et créer un effet Streisand)

C'est énervant pour le blogueur qui n'a pas fait le choix initial  du pseudo justement  et a directement exposé son identité par transparence.

Il n'y a aucune parade.

On ne dépose pas de "marque" parce que entrer dans un dépôt ...mondial coûterait une fortune et n'empêcherait pas les détournements faciles et malveillants. Aller  en procédure sur des îles dont personne n'a même jamais entendu parler n'a aucun sens...

 Alors le blogueur qui fait un travail d'info, avec son point de vue original-qui ne plait pas à tout le monde par définition-  doit vivre avec ces détournements malveillants pour divers motifs (commerciaux etc?) qui peuvent prêter à ...confusion.

L'internet étant en constante évolution,  totalement inédite, impensable....se pose la question de savoir où vont mener  ces captures d'identité pour la personne concernée?

Pour ma part

1-il n'y a pas d'autre personne portant ce nom à ce jour, a priori

2-je blogue uniquement  sur la Tribune de Genève site "duboutduborddulac"

3-tout site utilisant le nom  "sylvie neidinger" dans un autre contexte est évidemment non souhaité et illégal.

Blogueurs, googelisez vous et vous observerez le sort qui vous est jeté par des tiers peu recommandables.

C'est un phénomène récent, cela fait six mois à peine  que je constate ces pollutions. Avec internet, en constante évolution, on ne sait jusqu'où cet épiphénomène peut mener. Au point de gêner un jour qui sait ?

Celui qui a blogué sous pseudo finalement avait fait le bon choix??

Et vous les autres blogueurs de TDG, vous réagissez comment à ces usurpations d'identités numériques de blogs ou de blogueurs?

                                                                         Sylvie Neidinger

02/08/2015

Pilotage statistique de blog: nouvelle donne TDG

La Tribune de Genève a modifié ses conditions et ne fournit plus de statistiques aux  blogueurs depuis le 1er août, hier.

Ils sont invités à s'inscrire sur Xiti ou Google Analytics.

Je n'ai eu le temps de  faire l'opération  à temps  et ô drame, ai dû perdre 2 jours de stat: 1er et 2 août.

Pas  grave....

Pourtant en novembre 2013, je notais  combien la mesure est importante. Et l'absence de stats fournies par  TalkSpirit gênait alors.

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/11/03/y-a-un-bleme-toujous-pas-de-statistiques-de-blogs-explicatio.html

La blogueuse  M.Vallette signale cet article aujourd'hui dans sa réaction du jour aux modifications imposée par TDG..

Mais, selon elle, les accros aux stats seraient le fait des petits nouveaux. M Mabut dans un article était dans cette même position.

Pas exact selon moi !!

Car...tous les blogueurs  sont intéressés par les retours chiffrés!

Elle- même aussi  finalement puisqu'elle dit bien apprécier l'outil GA.

Ne serait ce pour connaitre le retour d'un article/ un autre, le plus lu du blog etc.

Je réponds ainsi par un commentaire posté sous son article:

 "Madame bonjour,

Vous citez mon ancien article de novembre 2013. Je dois préciser que je n'étais pas à l'époque une nouvelle blogueuse comme votre écrit peut le laisser penser .
Et que le fait de s'intéresser aux volumes n'est pas du tout significatif d'être... débutant !

( M Mabut disait la même chose, dans un article, à savoir que les sensibles aux chiffres sont ...les débutants)
J'avais déjà une  assise de lectorat.
Et reste toujours intéressée par le retour chiffré qui mesure dans le détail l'intérêt produit par un thème plutôt qu'un autre etc. C'est comme le lait couvé sur le feu. Surtout quand la courbe est ascendante.

En fait TOUS les blogueurs sont sensibles au lectorat, s'ils ont la clarté de le reconnaitre. Ce que votre article du jour montre d'ailleurs vous concernant avec vos chiffres de juillet et votre a priori favorable pour Google Analytics comme outil.
Mon blog Neidinger: chaque jour, chaque mois est différent. Le nombre de pages varie ces derniers temps dans la fourchette 55/69 000 pages lues par mois (chiffres TDG- Blog Spirit).
C'est peu et beaucoup.
Surtout quand cela n'est pas un coup d'éclat mais un niveau "fond de roulement" avec toujours une tendance croissante. Car plus on écrit d'articles avec mots clés, plus cela clique, cela s'empile.
En même temps, on n'est pas obligé de jouer à la course à l'échalote... du nombre.

Quand je publiais un article par jour, j'étais positionnée en haut de la liste "blogs les plus lus"de Tribune de Genève.
Et maintenant je ne veux plus prendre le temps de cet article quotidien par choix.

Le rang de facto a baissé.

Les chiffres sont intéressants à connaître! Les statistiques restent essentielles.
Cet univers des néo-médias formé par nos "petits blogs" taille bien des croupières aux médias institutionnels ne serait-ce que par le "temps de lecture accaparé".

Ces chiffres c'est à la fois peu et... beaucoup !

                                                                            Sylvie Neidinger

 

 

 

19:45 Publié dans W-Numérique,#@WEB, rs, blogs | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : web, blog, chiffres, lectorat, google analytics, xiti | |  Facebook | | | |

27/05/2015

Windows, iOS, Android: tous des malwares! selon le gourou du Libre Richard Stallman

Richard Stallman s'était déplacé  Genève en 2014, lors d'un TEDx Geneva.

La rencontre en direct avec le gourou sinon le pape du logiciel libre OS GNU ou LINUX...

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/06/03/r-stallman-libre-n-est-pas-gratis-256586.html

Il ne mâche toujours pas ses mots, comparant les logiciels propriétaires Windows, Android et iOS à des malwares. Il explique pourquoi, s'étant exprimé dans un  journal londonien au départ.

Parole largement reprise.

                                                                                                  Sylvie Neidinger

08/05/2015

Auch: scrollitelling sur chantier urbain expérimental

En surfant sur le net au hasard des spots, j'ai découvert un reportage très intéressant dans sa forme qui m'a incitée à lire et partager le fond.

Il s'agit des nouvelles écritures  du journalisme, le scrollitelling ou récit média immersif:

www.miseajournalisme.com/scrollitelling-quel-outil-pour-vos-recits-multimedias-immersifs

art-scrollitelling-3-applications-pour-vous

Le reportage sur Auch est publié le 30 avril 2015 par Agnès Maillard.

Il est lisible au départ dans sa version web ordinaire sous le titre "au coeur des ruelles médiévales des habitants rénovent un lieu hors du commun pour vivre autrement"

Puis on peut cliquer sur la version longue. Pas simplement une question de longueur. C'est un nouveau format du  web- journalisme qui s'ouvre, celui du scrollitelling.

C'est en défilant l'article que s'ouvrent des fenêtres multimédias. Testez:

!http://www.bastamag.net/Habitat-partage-un-collectif-renove-un-lieu-hors-du-commun-pour-vivre-autrement

                                  A AUCH, EXPERIMENTATION URBANISTIQUE

La problématique décrite est celle d'un immense bâtiment à l'abandon au centre d'un périmètre médiéval et accessible uniquement à pied. L'institution qui le possédait ne pouvait le mettre aux normes. Un collectif d'habitants a relevé le défi et s'en est rendu propriétaire ....au quart de la valeur initiale. A ce prix, les  promoteurs immobiliers ont lancé un contreprojet. Mais vite jeté l'éponge. Ils sont soumis eux, à l'obligation d'accessibilité voiture. L'ascenseur à voitures, onéreux  a plombé leur contre-initiative.
auch,agnes maillard,nouvelle écriture journalistique,scrollitelling,récit édia immersif,habitat médiéval

Entre temps, le  collectif a grandi en nombre  et plusieurs particuliers ont investi.

En bonne intelligence, des architectes font même partie du projet dont un spécialisé Bâtiments Historiques.

Les travaux décrits sont inédits dans leur forme avec d'énormes problèmes techniques à résoudre qui furent  résolus (pas d'accès du chantier avec   des équipement hors la sueur du front dans certaines zones)

Jusqu'aux  amis des amis ont participé...

Le notaire a été de précieux conseils. Le collectif a signé pour une organisation expérimentale communautaire basée sur une association.

Mais si le système se délite avec le temps, si les disputes arrivent,  ce seront les tantièmes d'une co-propriété  classique qui feront force de loi. Intéressant.

On présente  cette expérience humaine urbanistique  comme moderne et  innovatrice. Dans le fond, on oublie finalement que, à la période médiévale de la construction du coeur de la ville ancienne, les habitations peu accessibles furent construites sous ce mode ...communautaire.

Et c'est l'aspect hyper intéressant que cette expérimentation urbanistique:  pour sauver un bâti médiéval et ses contraintes d'accessibilité il aura fallu retrouver le mode... social de construire de l'époque !

                                                         Sylvie Neidinger

crédit images: capture photo article web

03/05/2015

Moocs: attention au prix et à la confidentialité !

Les Massives Open Online Courses, moocs sont un nouveau mode d'apprendre.

Un savoir qui se sert là où vous êtes et à l'heure que vous voulez.

Qui réclame de 3 à 10 heures d'attention par semaine, pas plus.

Une  certification peut même être distribuée en fin de parcours en cas de succès aux exercices de validation. Certification validée acceptée sur votre profil LinkedIn, ensuite.

Toutes les Universités se positionnent sur ce secteur d'avenir. Et pas seulement. Car le marché est juteux. De multiples opérateurs s'y frottent.

Etre certifié d'un mooc Harvard par exemple, cela en jette....

Dans  l'univers presque parfait  des moocs, je détecte toutefois deux bémols: le prix, la confidentialité.

Alors que les cours sont annoncés comme étant gratuits, en réalité il faut souvent  payer pour finir..

Si l'on prend les moocs Rue89 [spécialisés en formations ou mises à niveaux sur des évolutions du métier fort intéressantes autour du journalisme] il faut payer 60 euros pour avoir accès  au questionnaire final et recevoir une certification.

Ce n'est pas un montant excessif à vrai dire mais bien trop important pour un produit annoncé comme... gratuit.

Certes, le concepteur d'un mooc doit évidemment rentrer dans ses frais de conception, de support technique, de réalisation,d'hébergement sur plateforme à rémunérer.. Tout de même l'ensemble  est bien amorti au deuxième passage....

                       CORRECTION PAR LES PAIRS SANS CONFIDENTIALITE

Dans cet univers pédagogique  nouveau  et qui va monter en puissance (....comme c'est pratique de recevoir le savoir sur son pc ou  sa tablette, quand on en a envie !) un autre point noir surgit.

Les questionnaires certificatoires nécessitent souvent  de "donner de sa personne" c'est à dire de puiser de son expérience pour répondre.

Or contrairement à un enseignement classique corrigé par un ou deux  correcteurs pédagogues, ici les corrections sont des inter-corrections numérisées.

C'est obligatoire en raison du côté massif du genre. Si le mooc a réuni sur sa plate forme 10000 réponses, personne ne peut gérer ce flux de 10 000 copies  !

D'où l'idée de la correction en ligne par les pairs: pour être corrigé vous devez vous, corriger trois personnes minimum.

Mais qui ont ces "pairs", finalement ?

En réalité votre  réponse personnalisée  part ...Et vous ne savez  pas où !!!????

Peut être même serait-elle publiée un jour  car n'importe quel correcteur (ou robot ?) peut la garder, l'enregistrer.

Il n'y a pas mort d'homme évidemment. Mais juste ici le signalement du fait que avant tout, un mooc est  un cours numérique et que le produit peut se diffuser, échapper,suivre des voies imprévisibles.....Comme tout ce qui est  "on line" !

"Big brother" vient mettre son nez jusque dans vos apprentissages depuis votre IP perso et adresse courriel.
Il faut juste en être conscient !

                                                                          Sylvie Neidinger

19/04/2015

Concours Open Geneva: rendre la vie à Genève ENCORE PLUS agréable

"Encore plus agréable"...on apprécie le superlatif du communiqué de presse !

Inscrivez-vous à la remise du prix Open Data, organisée par le SITG, mercredi prochain le 22 avril à 18h salle Dufour.odg.GIF

Selon l'organisateur "Plus de 70 étudiantes et étudiants issus des HES-SO Genève et de l'UNIGE, toutes disciplines confondues, ont pris part avec beaucoup d'enthousiasme à ce concours, qui s'est étalé sur 5 semaines et a été ponctué de plusieurs rendez-vous. Le dernier de ces rendez-vous se déroulera ce week-end, où 15 projets visant à "rendre la vie à Genève encore plus agréable" seront présentés devant un jury d'experts venant d'horizons divers.Venez donc applaudir les participants pour leurs projets et leur participation active et passionnée tout au long des dernières semaines."

                                             15 IDEES A DECOUVRIR

L'événement est public et gratuit mais sur inscription jusqu'au mardi 21 avril.

Il s'agissait pour les participants d'imaginer comment faire un bon usage innovant des données ouvertes telles celle du SITG ou TPG.

Visionner la  courte vidéo explicative

Avoir de telles données gratuites (car déjà financées par l'impôt ) est en soi une chance.

Les exploiter par des usages innovants et créatifs...encore mieux.

Quinze projets créatifs en lice. Résultats attendus avec impatience.


                                                          Sylvie Neidinger

http://www.opengeneva.ch/

18/04/2015

La IN'étiquette !

Comment supprimer les notifications de changements de profils sur Linked in ?

On  adhère sans réserve à la question directe et crue  que la journaliste Fabienne Combier, dans son blog didacticiel du web, pose aux usagers de Linkedin:

 "Vous n’en avez pas marre de recevoir un mail à chaque fois que l’un de vos contacts Linkedin modifie une broutille ou un peu plus sur son profil ? Si ? Moi aussi ! En fait, il existe une astuce toute simple pour ne pas informer l’ensemble de vos contacts de vos moindres modifications."

http://questionweb.fr/comment-supprimer-les-notifications-de-changement-de-profil-sur-linkedin/

La réponse de la journaliste   est techniquement une manipulation simple et connue de tous les profils. Elle permet de ne pas polluer les boîtes mails des autres.

Car il est impossible dans l'autre sens  ne pas recevoir les modifications du réseau.

Au minium peut-on limiter les "sorties".

Sa démarche est en fait une  alerte pour signifier que chacun gère au mieux sa pratique...vis à vis des autres. 

linked in,in'étiquette,nétiquette,fabienne combier,sylvie neidinger,questionweb.frAdhésion  à 100% de la "bonne pratique" 100% réclamée.

On parlait de Nétiquette. Désormais on peut  évoquer la IN'étiquette !

                                                                             Sylvie Neidinger

11/04/2015

La rédaction de TV5 Monde, en total amateurisme donne ses codes à l'écran !

TV5 Monde diffuse à l'antenne tous ses codes d'accès alors  que suite à la cyber attaque majeure dont elle a été victime, elle  tente de redémarrer avec l'appui de moult informaticiens et de  spécialistes du renseignement...

http://www.20minutes.fr/medias/1584199-20150410-tv5monde-admet-bourde-apres-diffusion-mots-passe-teleCapture.GIF

La tv francophone aux financements internationaux (notamment suisses)  donne ses codes aux médias internationaux: elle laisse passer l'interview d'un de ses journalistes avec en fond les fameux codes affichés sur le  mur filmé !

La chaîne tente de se justifier en disant que les codes ont été diffusés après l'attaque massive et non avant.

Comme ils sont mignons et dans la bulle de leur "non-responsabilité"....

Si la rédaction a pour habitude de vivre avec ses codes affichés dans chaque bureau, avec surtout une large désinvolture -et la bêtise de les diffuser au monde entier- on comprend que "n'importe qui" ait pu s'en emparer pour mener la cyber-attaque...avant !

L'affaire est totalement ridicule et pose des questions sur la massivité et profondeur de cette attaque informatique. Effectivement il suffisait pour les pirates de... rentrer dans cette rédaction pour y lire les codes, soit sur les murs, soit ailleurs mais codes visiblement mal protégés. Simplissime.

                                                                            Sylvie Neidinger

04:56 Publié dans J-Journalisme, W-Numérique,#@WEB, rs, blogs | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

09/04/2015

Lecture pour smartphones

Rappel: ce blog a validé l'option "lecture facilitée pour smartphones"

Bonne lecture pratique...partout.

smart blog.GIF

 


06:12 Publié dans W-Numérique,#@WEB, rs, blogs | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blog, smartphone, lecture mobiles, ordiphoner, lire dans le tram | |  Facebook | | | |

10/01/2015

Rubrique Caricatures du #BlogNeidinger

Ce #BlogNeidinger  possède une rubrique Caricatures rapidement ouverte après la création du blog en 2011. rubrique caricature

Comme une respiration.

Dire la même chose mais autrement.

Ces caricatures sont identifiées en code féminin avec des coeurs...partout. Pour exagérer ce côté "girly".

Car  il n'y a pas tant de femmes qui osent "croquer"...

Ces caricatures  ne sont objectivement pas terribles, maladroites.

 Artisanales.

Elles souffrent du manque clair de "coup de crayon".

De fait elles ne sont pas nombreuses: huit seulement à ce jour. Dommage de ne pas posséder cette compétence au bout des doigts. Car les scénarios ne manquent pas.

Pour caricaturer il faut évidemment savoir ...dessiner.

Problème. Je dessine avec... les mots surtout.

Il n'empêche. Même si pas terribles, ces caricatures peu polémiques  participent d'une liberté d'expression. 

                                                                  Sylvie Neidinger


A vrai dire, les productions de Charlie Hebdo n'étaient pas toujours ma tasse de thé.

Liberté d'aimer ou pas.

Volontairement  vulgaires, parfois insultantes et heurtant des sensibilités. Anti cléricales, elles passaient toutes les religions à la casserole frontalement.

On ne doit jamais ...insulter

Elles tiennent du  registre spécifique de la satire, mode  provoc' par principe.

Irrévérencieuses. La satire, ce genre bien français.

Avis partagé: aujourd'hui: les médias américains, pays de libre expression, gênés, ne  publient pas les caricatures, justement pour ne pas heurter la sensibilité des lecteurs-auditeurs basiques.

Pour autant cette rédaction parisienne  qui a accompagné des générations de rires-certes gras, outrancier, gaulois- avait son lectorat.

Ceux qui aimaient achetaient. Ceux qui n'aimaient pas n'achetaient pas. On pouvait aussi acheter de temps en temps. Librement.

ET  RIRE.

En démocratie les expressions se côtoient, se frittent éventuellement mais ne se tuent pas. Précieuse démocratie.

Des balles contre des crayons, du sang en lieu et place de l'encre: ignoble...


rubrique caricature


( Les pendulaires)

rubrique caricature

etc...


03/01/2015

Une class-action contre le ciblage publicitaire facebook en messagerie privée

L'info n'a pas fait la une fin décembre. Pourtant elle nous concerne tous et nos vies privées publicitairement matraquées sur le net.

Cette pub ciblée  qui s'immisce dès qu'on se connecte. Qui  va jusqu'à envahir...nos messageries personnelles.

L'info est importante car cette prise de possession de nos intimités par des firmes commerciales américaines...privées type facebook semblait jusqu'alors inéluctable. Comme un prix très cher à payer en l'échange de connexions.

Mis à part les instances européennes qui cherchent à limiter -pour les européens- les impacts par des actions de droit ( droit à l'oubli etc...) la superpuissance de ces entreprises à but lucratif supranationales semblait difficile à limiter.

Un juge californien du tribunal d'Oakland vient d'accepter ce recours collectif déposé.

Une première judiciarisation collective du pouvoir exorbitant de ces firmes.

Affaire à suivre:intéressant!

                                                     
                                                                            Sylvie Neidinger


On cite le journal du geek"En vendant sa base de données utilisateurs aux annonceurs, Facebook leur permet d’affiner leur ciblage et proposer des publicités adaptées aux membres en fonction de différents critères définis préalabement. Grâce aux annonces, Facebook réalise 90% de son chiffre d’affaires. On comprend donc aisément pourquoi les publicités ne disparaissent pas (et ne disparaîtront certainement jamais) de la plateforme, mais au contraire sont améliorées (ergonomie, emplacement, format vidéo, etc.)
Les publicités ciblées rapportent gros à la firme, elles pourraient lui coûter beaucoup plus dans un avenir proche.(...)la juge californienne, Phyllis Hamilton, vient de débouter la firme de Menlo Park qui demandait la nullité d’une plainte pour violation de la vie privée déposée en décembre 2013 par Matthew Campbell, un utilisateur (Campbell v. Facebook Inc, U.S. District Court, Northern District of California, No. 13-5996). Ce dernier reprochait en effet à la firme d’analyser systématiquement le contenu de ses messages privés comprenant des liens hypertextes vers d’autres sites web, afin de lui proposer des publicités ciblées par la suite. Par extension, de violer la vie privée de l’ensemble de ses membres avec de telles pratiques.

Pour Facebook, il ne s’agit ni plus ni moins que de pratiques commerciales habituelles inscrites dans la loi fédérale de 1986 autorisant la collecte de données par des fournisseurs de services « dans le cadre de l’exercice courant de leur activité », et qui font donc exception à l’Electronic Communications Privacy Act (ECPA) qui régit les communications électroniques privées."

http://www.journaldugeek.com/2014/12/26/ciblage-publicita...

http://www.zone-numerique.com/facebook-accuse-davoir-scan...



11/12/2014

Anna Stoehr, doyenne de l'humanité des facebookeuses, 114 ans!

Anna Stoehr, une américaine du Minnesota n'a pas pu s'inscrire sur facebook sans mentir sur son âge.facebook,anna stoehr,114ans,minnesota

Coquetterie de dame ? Non, question pratique.

Le réseau social bleu n'avait pas prévu ce cas de figure. Il démarre en 1905.

Problème, elle est née en 1900, un 15 octobre !

Ce qui la rend "doyenne de l'humanité des facebookeuses"

Ce qui en soi est un titre. Le premier réseau social mondial, selon le derniers chiffres compte 1,3 milliards d'inscrits pour 757 utilisateurs actifs.

Dont cette vénérable grand-mère qui- semble -t-il-s'est inscrite pour communiquer avec son fils de.... 85 ans qui s'était acheté un smartphone.

L'.affaire ne semble pas un coup monté. Anna Stoehr apparemment utilisait déjà l'Ipad.

Une mamie particulièrement connectée.

La fracture numérique, cela se soigne. A tout âge !

                                                                       Sylvie Neidinger


crédit image /copie d'écran

02/12/2014

La complainte du GEEK #BlogNeidinger

"Blogbloguer...

  Aujourd’hui, je suis bien embédé(e). Un peu geek sur les bords...

  Ne peux plus vivre sans e-printer,

 sans twitter, hashtager, scroller.

 En stream line, toujours.

 Blogueur, blogueuse.

 Addict  e-learner.

 Se prendre pour un(e) community manager.  Qui se mail de tout…

 Se « web.2.zoner »...

 Tumbleurer, instant-gramé.

 Hangouté(e) pas dégoûté(e)

 Devenir  carrément pure -playeur  en ligne.

Suivre le Mooc dans la rue 89

Pour buffer !

Epingler sur le pinterest

Courir après la time line

Aujourd'hui moins netvibes mais  plus feedly

ou tweetdeck ou  trendsboard ou le reste.

3.O, réseau social :

communauté de l'électricité !

Animer le commentaire,

 Sans  (trop) débloguer

Un auto-MEDIA, soi-même, tout seul…

 Une bulle interactive quoi !

 Désormais baptisé(e) blogblog 

 Lol.

 web planète, web addict.  @+!"

                                                             Sylvie Neidinger

22/11/2014

Si c'est gratuit, c'est toi le produit! If it's free that you're the product!

Toujours se rappeler  la maxime " si c'est gratuit c'est toi le produit" Dans la langue originelle: "if it's free that you're the product".adesisasprod,geek,journal du geek,produit,facebook

A l'heure où facebook rechange encore ses conditions pour toujours mieux  proposer -sinon imposer- des pubs lors des navigations.

Et il n'est pas le seul.

Combien d'opérateurs numériques veulent nous cerner pour mieux nous cibler pour déclencher un acte d'achat !

Une animation web trouvée sur le Journal du Geek  illustre la célèbre affirmation.

Idem une video de Adesisprod sur le thème.

Avec les fêtes de fin d'année, les cartes bleues vont chauffer. Les réseaux deviennent une immense base de donnée commerciale.

Savoir que le monde publicitaire par le numérique entre dans nos têtes puisque nos gestes digitaux  ( par nos clics, nos navigations...) nos comportements sont enregistrés.

Désormais, des pubs s'affichent pour devancer nos désirs.... même pas encore formulés!


                                                                          Sylvie Neidinger

12/11/2014

All in bike, nouveau site vélo

Une info glanée sur Twitter: lancement de All in bike.allinbike,site,vélo,rubrique le cycle du vélo

Il s'agit d' un nouveau site dit "communautaire" dédié au vélo au sens de l'aide entre particuliers. 

Rubrique Le Cycle du Vélo du blog                 

                                          SN.

11/11/2014

Première expérimentation de Live blogging: nouvelle rubrique

Avec "Blog Live": ouverture d'une nouvelle rubrique du blog Neidinger. (.... 69ème) blog neidinger,blog lve,tiwitter,mah;geneve,cellule communication live blogging,#museomix

Une nouvelle "catégorie" pour y consigner le premier "Live blogging" expérimenté.

La première, vécue en  "direct" -pour parler français plutôt que live! -  lors  de #museomix, le week-end dernier, ici à Genève au Musée des Arts et de l'Histoire, l'un des trois plus grands musées de Suisse.

blog neidinger,blog lve,tiwitter,mah;geneve,cellule communication live blogging,#museomixMAH  étant lui même  connecté à cinq homologues de par le monde à cette occasion.

Façon nouvelle  de créer des modes d'interaction numérique entre un musée, son public physique proche, celui lointain sinon  virtuel.

Ce  Live blogging (donc n°1) a démarré au matin du 7 novembre, avant l'ouverture, par un article de  présentation du Museomix, l'évènement genevois de la journée qui s'annonce.

Puis, sur place, à 9H, franchir la magnifique porte en fer travaillé, entrer, chercher la salle dédiée (le Lab!) saluer. Puis participer comme tous les mixeurs.

Positionnement précis: la blogueuse est associée géographiquement à la Cellule Com de l'évènement.

Mais sans agir sur les réseaux sociaux et le  blog spécifiques de MAH. Un blog participant, museoblogmixeur lui aussi. L'info produite partira vers son lectorat spécifique, sa "communauté".

                                        MUSEOBLOGMIXEUR

Incontournable et essentielle visite du musée pour commencer. Puis observer la séance des  idées- très colorées- jetées sur post-it autour des thématiques. Six équipes se composent naturellement autour du choix retenu.

Le coup de gong retentit: museomixons  gaiement !

Le  temps initial de visite /observation fut vécu comme  "un peu long" pour un Direct' (3h, pause de midi compris) car je n'avais encore rien pu  produire ces trois heures durant,  piaffant d'impatience.

Normalement,  l'info  doit vite être envoyée sur le web, par principe !

Sauf qu'il ne s'agit pas des 140 lignes d'un twittos. Mais bien d'articles.

Même en live il faut  le temps de rédiger, photographier, "embeder"....

Ces trois heures furent même essentielles pour comprendre un évènement somme toute compliqué.

Aidé en cela par le très utile  livret du participant .Ce document genevois très clair fut d'une aide précieuse.

Matin = temps utile pour:

1) répondre aux basiques questionnements du journalisme afin de comprendre l'évènement. En résumé,  répondre aux  5 W de base de l'info( who, when, why...)"qui, quand, où, comment, pourquoi"

2) angler. Choisir les angles des articles.

3) un listing précis de sujets émerge, avec une chronologie précise. Il sera toutefois modifié par le vécu, les rencontres. Telle celle de  Christelle Fritz et ses dessins sur tablette a priori naifs, simplissimes qui m'intriguent et m'intéressent au plus haut point. Un article sera produit.

Par cette "mixeuse plutôt BD" j'apprends qu'une des personnes fondatrices du concept museomix est présente à Genève. Je  rencontrerai Stéphanie Bacquere Un article sera produit.

LIVE BLOGGING: ARTICLES EN RAFALE DE MITRAILLETTEblog neidinger,blog lve,tiwitter,mah;geneve,cellule communication live blogging,#museomix

A mi-journée commencent les choses sérieuses, la rédaction en Live Blogging.

Six articles parus de 13 H pour le premier à 19h pour le dernier.  Soit un par heure.  Mal au dos vers 17H.

Chaque parution est signalée par un tweet conjoint. Lequel est retwité par les personnes ou organismes concernés.

Des tweets en rafale donc au fur et à mesure. Jusqu'au soir.

*Samedi, dimanche : je ne peux participer sur place. Mais vais produire des articles lié au bouquet  final de  16h, à Genève autour de  la présentation officielle des prototypes. Infos partagées reçues  en direct par Twitter.

Comment améliorer un live blogging? En préparant quelques textes d'info froide à insérer dans le "chaud" ? Pas très logique. Direct signifie direct.

User de réseaux sociaux supplémentaires ? Type Pinterest ?

Poster des vidéos au format court  1' ou 2' max ?A voir.

A Genève je suis en tous cas devenue "museoblogmixeuse". 

En attendant  un futur Live blogging...

                                                                        Sylvie Neidinger


 Blog-Série n°9  Blog Live #museomixleman du #BlogNeidinger:

1-Muséomixez !

2-Blog Live #museomix n°1- Le gong retentit !

3-Blog Live#museomix n°2-Incontournable visite initiale du MAH

4-Blog Live #museomix n°3-Flasher, choisir, agir

5-Blog Live #museomixleman n°4- International: six musées connectés

6-Blog Live #museomixleman n°5- Métier: facilitateur...graphique

7-Blog Live #museomix n°6- Muséomixture geek !

8-Blog Live #museomix n°7- Dimanche 15 H Les prototypes sont prêts !

 9-Blog Live #museomix n°8- People make museum: les fondateurs

10-Blog Live #museomix n°9 Stéphanie Bacquere, un des fondateurs

11-Première expérimentation de Live blogging: nouvelle rubrique


 

 

09/11/2014

Blog Live #museomix n°9. Stéphanie Bacquere, "une" des fondateurs

Stéphanie Bacquere de nod-A est à l'origine du concept museomix, membre fondateur.

museomix,artgame week-end,museomixleman,nod-a,stéphanie bacquèreJe l'ai rencontrée sur place, à Genève, vendredi 8 novembre, installée au Fab Lab.

Curiosité de comprendre comment a émergé le concept au croisement des acteurs du numérique et de ceux plutôt "Culture Institutionnelle".

Elle m'explique. Tout a démarré par un projet  100% geek créé par  Julien Dorra, nod-A ( Marie Noéline Viguier et elle-même) autour des.... jeux vidéos sur mobiles: Artgame Week-end.

En 2011, le  nouveau "work shop"collaboratif  agrège. Notamment le Centre Erasme  se joint....Mais pour une autre idée.

Proposer aux musées de participer à un nouveau concept.museomix,artgame week-end,museomixleman,nod-a,stéphanie bacquère

Secret de fabrication au  départ: non pas leur demander "l'autorisation" d'une action dans leurs locaux mais bien  les entraîner dans une nouvelle approche.

Une sorte de co-branding bien compris d'images associées. Les  geeks devenant un peu plus "culture officielle type musées" et la culture officielle se prenant un souffle de modernité numérique sur les collections que le grand public pense encore  poussiéreuses.

Un pari car il s'agit d'unir deux mondes qui s'ignorent: la communauté   connectée qui bouge comme une puce  et celle, muséale,  ultra conservatrice par principe, par essence, par devoir  puisque  l'un des métiers est même celui de...conservateur !

Dans un cas, on bidouille. Dans l'autre, on ne peut même pas toucher l'objet exposé. Seuls quelques officiels gantés détiennent ce droit.

Toute organisation doit pouvoir changer sa manière de voir. Ici, on parle des musées qui datent souvent du XIXème siècle, lourds de leur parfaite "institutionnalité".

LE PARI -REUSSI-DE RAPPROCHER GEEKS ET CULTURE DE LA CONSERVATION

Cette année là, 2011,  le Musée des Arts Déco a eu le courage "d'oser", le premier.  Succès.

Alors démarre le muséomixage: expérimenter  pour un  renouvellement des modes collaboratifs. Se questionner sur les manières de travailler à l'intérieur des musées entre acteurs issus d'univers très différents.

Un état d'esprit que  cette museomixture par des bénévoles sur trois jours, comme à Genève. Les profils professionnels de la cinquantaine de "mixeurs" retenus sont ciblés :  médiateurs, communicants, graphistes, développeurs codeurs, conservateurs....répartis en 6 équipes.

Finalité: remettre le visiteur au coeur du dispositif de...sa visite.

 

                        LA MUSEOMIXTURE GENEVOISE 2014 EST LIVREE !

Dimanche : les prototypes de l'expérimentation 2014 sont inventés. Ceux des autres villes participantes aussi.museomix,artgame week-end,museomixleman,nod-a,stéphanie bacquère

La mayo prend à l'international désormais. Elle doit pour cela bien se décliner en langue anglaise.

Un autre secret de la réussite:  des participants de toutes générations. Un  muséomix passé, à Paris fut au final trop scolaire, selon Stéphanie, avec un trop grand nombre d'étudiants.

Ce problème ne s'est pas   posé dans la cité calviniste. L'équipe organisatrice a bien mixé en amont  !

2012...2013..2014. Stéphanie, la mixeuse originale, originelle et toujours au poste d'observation,  conclue en signalant que très souvent l'expérience vécue commune est forte au point de ressentir une petite  tristesse lors du final.

A Genève aussi ce soir du 3ème jour, clap de fin ?

                                                                           Sylvie Neidinger


La bonne recette selon
Christelle Fritz,  catalyseur d'innovation, celle qui "traduit vos problèmes en graphique" . Elle participe chaque année à la museomixture. Elle a oublié le S à évènements ...35 c'est pas rien !

museomix,artgame week-end,museomixleman,nod-a,stéphanie bacquère

 Blog-Série n°9  Blog Live #museomixleman du #BlogNeidinger:

1-Muséomixez !

2-Blog Live #museomix n°1- Le gong retentit !

3-Blog Live#museomix n°2-Incontournable visite initiale du MAH

4-Blog Live #museomix n°3-Flasher, choisir, agir

5-Blog Live #museomixleman n°4- International: six musées connectés

6-Blog Live #museomixleman n°5- Métier: facilitateur...graphique

7-Blog Live #museomix n°6- Muséomixture geek !

8-Blog Live #museomix n°7- Dimanche 15 H Les prototypes sont prêts !

 9-Blog Live #museomix n°8- People make museum: les fondateurs

10-Blog Live #museomix n°9 Stéphanie Bacquere, un des fondateurs

11-Première expérimentation de Live blogging: nouvelle rubrique


 

photos neidinger

Blog Live #museomix n°8-"People make museum": les fondateurs

"People make museum" lit-on sur le site @museomix.

La langue anglaise est de mise ici. Important , incontournable, pour un évènement à caractère international partagé avec la Grande Bretagne, le Canada, France et Suisse !

 Les Fondateurs du concept sont ici listés :

Samuel Bausson, nod-A dont Stéphanie Bacquère, Buzzeum, Julien Dorra,  Centre erasme.

fondateurs.GIF

 Blog-Série n°9  Blog Live #museomixleman du #BlogNeidinger:

1-Muséomixez !

2-Blog Live #museomix n°1- Le gong retentit !

3-Blog Live#museomix n°2-Incontournable visite initiale du MAH

4-Blog Live #museomix n°3-Flasher, choisir, agir

5-Blog Live #museomixleman n°4- International: six musées connectés

6-Blog Live #museomixleman n°5- Métier: facilitateur...graphique

7-Blog Live #museomix n°6- Muséomixture geek !

8-Blog Live #museomix n°7- Dimanche 15 H Les prototypes sont prêts !

 9-Blog Live #museomix n°8- People make museum: les fondateurs

10-Blog Live #museomix n°9 Stéphanie Bacquere, un des fondateurs

11-Première expérimentation de Live blogging: nouvelle rubrique


 

 

crédit image  capture d'écran site museomix