UA-65882359-1

03/10/2017

Genève 1850 aujourd'hui à... 12H!

A midi aujourd'hui la superbe maquette Magnin visible au Musée Tavel est disponible en version numérique 3D accessible à tous.

geneve 1850.GIF

Plongez dans la Genève réelle de 1850 !

Merci au maquettiste Auguste Magnin du XIXème sicèle

Merci aux genevois du XXIème siècle qui ont opéré sur le digital pour recréer Genève 3D.

Se promener dans la VRAIE ville de 1850 !

Une renaissance..... magique !

Sylvie Neidinger

http://www.geneve1850.ch/

plan magnin,#genève,musée tavel,3d,rues,urbain,patrimoine.

  

plan magnin,#genève,musée tavel,3d,rues,urbain,patrimoine.

 

 

08/07/2017

Centenaire du Mur de la Réformation: l'expo et l'utopie

Genève est tout autant le Mur que le Jet d'eau....Voire plus.#genève,centenaire #tavel #mah,mur de la réformaton #protestantisme,utopie,parc des bastions,palais enard

A l'occasion du centenaire du célèbre monument,125 pièces papier et photos surtout sont visibles au Musée Tavel .

Une expo hautement intéressante avec les projets, contre projets...

L'imagination part en visualisant ce que  ce monument aurait pu être; ce à quoi il a échappé... ses architectes, ses ingénieurs, les travaux.

Un bémol toutefois non pas sur le contenu de l'expo mais sur le lieu.

Autant j'adore Tavel pour ce qu'est Tavel. Autant ses sous-sols sombres, tortueux sont un peu la torture du visiteur.

Certes les autorités culturelles genevoises ne pouvaient -financièrement- se permettre d'ouvrir le Rath pour accueillir les 125 éléments de  l'expo intitulée "Faire le Mur"...

                                 

 

 

    MON UTOPIE MUSEALE AUTOUR DU MUR DE LA REFORMATION

 

#genève,centenaire #tavel #mah,mur de la réformaton #protestantisme,utopie,parc des bastions,palais enardDans une vision à 200% idéale, j'aimerais tellement que:

1-Ces artefacts ne soient pas dispersés après le 29 octobre, date de fin de l'expo. Ou alors que ces documents qui doivent retourner vers  leurs propriétaires respectifs soient conservés ensemble  en fac-similés.

2-Qu'ils soient logés ...près du Mur, DANS le parc des Bastions.

OU?? Il semble que tout soit occupé (Unige, Palais Eynard...) Bon alors: reconstruire un petit pavillon???

3- Ou, autre totale UTOPIE : creuser un sous-sol moderne sous le Palais Eynard (?)  ou sous la Bibliothèque (?) pour accueillir définitivement ces docs sur l'histoire du Mur de la Réformation in situ. Bon ....trop cher là aussi ?

"Touristiquement" parlant, cela serait un plus.

Mais les deniers publics  probablement trop mis à contribution.

 En attendant que certains rêves farfelus  ne prennent corps; qui sait....on ne peut que conseiller l'achat du catalogue d'expo qui explique tout !!

C'est un morceau du Mur de la Réformation que l'on emporte avec soi et que l'on peut garder sans souci dans sa bibliothèque ! Lecture historique garantie passionnante.

 

                                                                                         Sylvie Neidinger

#genève,centenaire #tavel #mah,mur de la réformaton #protestantisme,utopie,parc des bastions,palais enard

 

 

 

 

25/04/2016

Il Hoon Roh, architecte-designer sud-coréen qui décortique les structures naturelles

Avant dernier jour de la présentation des oeuvres de Il Hoon Roh chez Tajan Art Studio, Paris.

Le designer sud-coréen, qui vit à Londres, avait déjà exposé à la Biennale Design Saint-Etienne en 2015. Séoul étant l'invité d'honneur de la manifestation.fibre carbone,design,architecte,il hoon roh,tajan artstudio,corée du sud,design saint etienne

Je l'avais rencontré et discuté longuement, intéressée par ses tressages.

           ARCHITECTE-DESIGNER DE LA FIBRE CARBONE

Il Hoon Roh  est architecte d'origine. Et c'est un immense plus pour le design que celui de connaître mathématiquement  les forces naturelles et les lois de la gravité.

Il pose son regard expert sur le monde naturel qui nous entoure pour en découvrir et mieux en usiter les structures.

Pas la peine de redire ce qui a été bien décrit de ce regard design sur le site Tajan (lire infra).

Interview Neidinger du designer  (à venir quand le fichier actuellement trop lourd sera "embedé") .

                                                                                                 Sylvie Neidinger

 

crédit image neidinger

 

 

Présentation sur site Tajan IL HOON ROH est le fer de lance d’une nouvelle génération de designers. Architecte, diplômé à Londres, il a intégré toutes les visées fondatrices des Arts & Crafts. De sa génération, il connaît tout de l’architecture et du design organiques et expérimentaux.
Son imagination, en quête de formes épurées et aériennes s’appuie sur les lois naturelles de la physique, tension et gravité, pour inventer des formes harmonieuses d’une remarquable justesse.
La nouveauté éclatante de sa démarche consiste essentiellement à composer ou à recomposer la matière en s’appuyant sur les matériaux les plus innovants, en explorant scientifiquement leurs limites techniques et esthétiques, et en requérant les technologies les plus avancées, développées sur mesure pour ses créations. La finalisation du propos consistant en un artisanat haut de gamme extrêmement précis qui imbrique les traditions artisanales aux produits industriels les plus parfaits, en établissant idéalement une création humaniste qui intègre toutes les données du savoir.
Né en 1978 en Corée du Sud, IL HOON ROH s’établit à Londres en 1991. Il y effectue des études d’architecte et d’artiste et obtient successivement un diplôme de l’Architectural Association School of Architecture et un Master in Design Products au Royal Collège of Art. Il rejoint comme architecte le cabinet Foster and Partners , puis devient membre du Royal Institute of British Architects. En 2010, il décide de s’exprimer en créant des sculptures fonctionnelles. Pour développer pleinement sa démarche de chercheur, il crée alors son propre studio à Londres. Puis, en 2013, il installe son studio au cœur de Séoul, dans une zone d’échoppes manufacturières promptes à réagir à ses demandes.
L’imagination guidée par les lois de la nature
Pour s’exprimer Il Hoon a choisi des fils conducteurs issus de la nature, et plus particulièrement liés à la matière, à la structure de la matière. Ainsi ses compositions architecturales ne sont pas des efflorescences revisitées mais des recherches sur les lois ou les contraintes qui ont présidé aux compositions vivantes ancestrales dans leurs approches les plus harmonieuses ou les plus audacieuses. Il Hoon utilise plutôt les lois de la nature, comme la gravité, les tensions et autres jeux de forces physiques, afin de guider son dessin et ses réalisations vers des courbes naturelles telles que les végétaux les ont appréhendé(s) au cours de leur évolution. Ainsi son œuvre se déploie comme le monde végétal en une exploration spatiale guidée à la fois par un désir de conquête optimale au sein de la troisième dimension, par une sorte d’expansion réfléchie guidée par la structure même de l’objet qui fonctionne comme un être désireux de s’exprimer dans une vision unitaire intégrant les recherches d’équilibre et d’harmonie.'   (...suite la  suite sur le site)

 

 

05/04/2016

Le Grand Théâtre de Genève prend la clef des champs. Provisoirement.

Vieillissant, amianté, il a pris la poudre d'escampette, côté Genève internationale, sur les hauteurs.  DSCN7471.JPG

Pour mieux respirer et réparer ses vieux os.

Il a même changé de nom au passage.

Le Grand Théâtre de Genève devient l'Opéra des Nations, structure potentiellement éphémère  en bois.

Une étonnante solution pragmatique.Qui a toutefois localement  grignoté de la verdure...

DSCN7469.JPGLe GTG historique pourra-il  désormais  soigner ses plaies récentes. Sa façade ayant été vandalisée en 2015 par des jets de produits ( dont la terrible huile de vidange!) .

Les projections ont imprégné la pierre en profondeur lors d'une descente "sauvage" sur la ville, une manifestation non autorisée.

Les auteurs des dégradations viennent d'être interpellés.

facade GTG.GIFFaçade hyper dégradée. Un coup de grâcePas la grâce qui sauve. Celle qui  enfonce.DSCN7468.JPG

Le budget initialement  prévu à  66 millions pour la restauration est explosé à la hausse. Un défi financier.

L'avenir incertain du lieu  attise les convoitises.

Un article résume bien les questionnements sur l'avenir urbain de Genève et de cette intitution musicale

                                          QUEL CHOIX ?

DSCN7474.JPGQuel choix sans oublier  les enjeux grande hauteur aux Acacias par des investisseurs du Golfe (sans  l'architecte Jean Nouvel, récusé) avec  une éventuelle salle lyrique au milieu des..gratte-ciel.

Alors l'avenir du Grand Théâtre de Genève se joue-t-il à la campagne ou bien  au milieu des   tours (du Golfe) ou va-t-il réintégrer ses anciennes pénates au coeur de la ville  dans un bâtiment modernisé par des investisseurs chinois, découpé en lofts, avec parking?

En attendant de résoudre le casse-tête, la structure en bois semble bien....respirer à Nations.

Elle chante à tue-tête. Vous l'entendez?

                                                                                                    Sylvie Neidinger

 

crédit images photos Neidinger+capture d'écran RTS Info, article cité

DSCN7472.JPG

 

17/12/2015

Hundertwasser, écologique avant l'heure, "médecin" de l'architecture

Bien avant la COP21, dans les années 50, l'autrichien Friedensreich Hundertwasser s'engageait vers une architecture humaine en harmonie avec la nature.hundertwasser,archiecte,peintre,sig,geneve

De son vrai nom Friedrich Stowasser, il porte dans son véritable patronyme sa passion pour l'eau.

"100 eaux" (100 en slave=sto/wasser) a vécu très proche de la mer. Carrément sur un bateau en Nouvelle-Zélande à la fin de ses jours

F. Hundertwasser se définit comme "médecin de l'architecture". Probablement par  référence en creux aux traumatismes destructifs de la seconde guerre mondiale qui l'ont inévitablement atteints ?

Né en 1928, décédé sur un paquebot en pleine mer en 2000, Hundertwasser est un penseur global, peu médiatisé en fait, au regard de l'intérêt de sa démarche.

Car il va jusqu'à fonder une branche dérivée du surréalisme, le transautomatisme...

(wiki) Son message est profondément, viscéralement écologiste et s'exprime très tôt par des performances remarquées, des manifestes écologiques, artistiques et architecturaux. Ce message est visible dans toutes ses réalisations (peintures, affiches, timbres, maisons, architectures, livres…). La fenêtre où il affirme que dans un habitat collectif, l'habitant est maître dhundertwasser,archiecte,peintre,sig,genevee tout ce qu'il peut atteindre de sa fenêtre autrement dit, le concepteur doit tenir compte des désirs de l'utilisateur. Pour une société sans déchet, La folie du nettoyage, La toilette-humus, etc. Il se soucie de « l'empreinte écologique » du citoyen et du citadin moderne. En conséquence, il crée des immeubles avec des arbres aux fenêtres (l'arbre-locataire), conçoit et réalise en ville et à la campagne des maisons dont les toits sont recouverts de verdure et de végétaux, des sols à niveau inégal et encourage les propriétaires et les ouvriers à être créatifs et à apporter une touche personnelle à leur hundertwasser,archiecte,peintre,sig,genevetravail, par exemple grâce à la mosaïque. Il aime l'asymétrie et tout ce qui vient rompre l'ordre et la monotonie de la géométrie pure.

Ses bâtiments ont un air de Gaudi, ou alors était -ce l'inverse.?

Un résultat étrange qui frise aussi les palais imaginaires des mille et une nuits...

Ses peintures ...dont celle nommée "suggestion de guérison pour l'architecture 1972" et qui présente des immeubles" sont actuellement visibles à Genève au Pont de la Machine, SIG jusqu'au 10 janvier 2016.

 

                                                                           Sylvie Neidinger

Quartier Libre SIG

 

crédit images capture d'écran+doc

 

 

 

 

 

10:16 Publié dans A-GeneVie, Art-Sculpture, peinture, U-Architecte | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hundertwasser, archiecte, peintre, sig, geneve | |  Facebook | | | |

12/06/2015

Le sablier du Millénium, de Thomas Büchi rejoint Penthes

L'annonce en avait été faite par Thomas Büchi, lui-même  à Penthes lors de la conférence de presse du 3 juin, en présence de  Philippe Schwarm, le nouveau maire de Pregny-Chambésy, du vice-président Guinchard et de l'équipe managériale du site.

thomas büchi,sablier,millenium,geneve,penthes,grand conseil

Le célèbre sablier ( 5,70 mètres de haut , 4,5 tonnes) va sortir de son actuel purgatoire.  Rangée depuis 13 ans dans un hangar après quelques sorties à Balexert et Place des Nations, l'oeuvre est aujourd'hui réhabilitée.

Cédée à cette commune, elle  va orner les abords de la "zone restaurant."

L'info est officiellement confirmée cette semaine.

Un bel écrin pour cet objet qui avait marqué les esprits.

"C'est la commune de Pregny-Chambésy qui s'est portée candidate à la réhabilitation de l’œuvre afin de marquer à sa manière le bicentenaire de l'entrée de Genève dans la Confédération. Dans la «Tribune de thomas büchi,sablier,millenium,geneve,penthes,grand conseilGenève» du 4 juin, Philippe Schwarm, nouveau maire de la commune, expliquait le travail consistera maintenant à le remettre en état, le déplacer, l'installer et trouver comment le protéger de la pluie. Le Conseil municipal a déjà accepté de débloquer 100 000 francs pour financer ces différentes opérations."(TDG)

L'artiste, Thomas Büchi grand spécialiste du Bois (architecte) s'en réjouit. Il imagine déjà tout le parti qui pourra en être tiré.

Parties du coeur de la Genève Internationale, des opérations culturelles ou de communication pourront être lancées autour de la mesure du Temps.

LE TEMPS ...cette spécialité locale, genevoise.

                                                                       Sylvie Neidinger

 crédit images photo Neidinger + photo capture d'écran site web tdg.

20/05/2015

TEDxGeneva 2015: reconstruire après un tremblement de terre.

L'architecte Corine Mermillod donnait une conférence le 16 avril dernier dans le cadre du TEDxGeneva 2015 à l'auditorium Arditi.tedxgeneva,tremblement de terre

Elle évoquait l'architecture spécifique d'urgence pour reconstruire après séisme.

Neuf jours plus tard, le 25 avril, le Nepal se réveillait détruit par un très fort tremblement de terre.

7.9 sur l'échelle de Richter.

A Genève, Plainpalais, la  professionnelle signalait justement  un aspect méconnu de la reconstruction rapide en évoquant la nécessité absolue de s'adapter aux conditions culturelles locales, quelquefois en dépit des critères  internationaux pré-établis.

Explications: des agences internationales  organisent les collectes de dons pour reconstruction suivant des cahiers des charges précis concoctés  pour... rassurer les donateurs du bon usage de leur argent. 

Certes.

Mais les critères "occidentaux" type "reconstruire des pavillons individuels" aptes à séduire.... ceux qui donnent  ne correspondent pas forcément aux besoins locaux!

Quand les absolues bonnes volontés peuvent se heurter aux réalités: intéressant dilemme.

 Voir les vidéos 2015 dont cette intervention C Mermillod sur site...

Make it work !tedxgeneva,tremblement de terre

                             Sylvie Neidinger

 

Succès du format TEDx en Suisse et ailleurs

TEDx Geneva, sous l'organisation de Théo Bondolfi.

 

 

 

 

 

20/11/2014

Cinéma et Architecture: ouverture des 15ème rencontres internationales d'Annecy

 Ce soir,  20 novembre à 19h30, inauguration du Festival  Cinéma et Architecture  en présence de Sandra Calligaro, réalisatrice, de la créatrice sonore Julie Rousse ( Mumbaï 2014, George Rousse, sur le plus grand bidonville au monde en Inde) et du photographe Pierre Vallet (pour son expo associée sur le  viaduc Saint-Gervais) festival,cinema,sandra calligaro,architecture,annecy

Vingt neuf films programmés dont certains à voir "hors le murs" en l'occurrence à Annemasse et Saint-Julien (ciné rouge et noir)

      QUESTION DE BASE: UN BATIMENT PEUT-IL CHANGER LA VIE D'UN QUARTIER?


Elle est posée par les initiateurs des rencontres, la Maison de l'Architecture de Haute Savoie, ...maître d'oeuvre et maître d'ouvrage  de ce festival :"Les films sélectionnés pour cette 15e édition des Rencontres Cinéma & Architecture nous conduisent de Sydney à Paris, des écuries royales aux logements sociaux ou des grandes mégapoles aux petits villages, à la rencontre des utopies des grands architectes et de l’inventivité des habitants et des passants qui animent les lieux. Un bâtiment peut-il changer la vie d’un quartier, modifier l’image d’une ville, tisser de nouvelles relations entre les gens ou concrétiser des approches écologiques ? Les architectes expliquent, les cinéastes explorent, les usagers témoignent."

festival,cinema,sandra calligaro,architecture,annecy

Un exemple à visionner : Sous la peau de Phyllis Lambert, militante urbaine." par les films de la Perrine, ONFC, Philia films du Canada.Ou celui sur la métamorphose des écuries de Versailles autour d'un certain Bartabas par les Film de Tamarin....

S'intéresser aux messages bien particuliers mais à vocation urbaine donc collective  des réalisateurs de films d'archi !

                                                                            Sylvie Neidinger

festival,cinema,onfr,philia films,films de la perrine,sandra calligaro,architecture,annecy

 

festival,cinema,onfc,les films du tamarin,philia films,films de la perrine,sandra calligaro,architecture,annecy


27/10/2014

Photographe d'archi: Sun and Shadow, Breuer par Pierre Vallet.

 Surprise en visitant une expo à Annecy, le 15 octobre dernier de se retrouver par le plus grand hasard*  face au  photographe Pierre Vallet photographiant sa propre expo baptisée Sun and Shadow.

caue haute savoie,gérard chervaz,marcel breuer,pierre vallet,flaineElle est  programmée dans les locaux  du Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement  jusqu'au 15 janvier prochain.

L'artiste a aimablement accepté que je ...photographie le photographe photographiant ses photographies.

Une quarantaine de clichés, en noir et blanc, sur la station hivernale de Flaine, liés à la sortie dans la collection Portrait   d'un ouvrage consacré à l'architecte  mondialement connu sur Marcel Beuer en avril 2014.

Lorsque je demande à Pierre Vallet ce qui lui semble le plus important dans ces -et ses- photos de Flaine. Sa réponse directe et simplissime  tient en deux mots: la lumière !  Econome...

Facile: c'est le credo de tout capteur d'image, de tout peintre !caue haute savoie,gérard chervaz,marcel breuer,pierre vallet,flaine

Sauf qu'ici la lumière et son alter ego, l'ombre, entrent totalement dans le concept architectural initial comme le célébrissime Breuer ne l'indiquait lui-même :

"L’architecture de Flaine est un exemple d’application du principe d’ombre et de lumière que j’ai adopté. Les façades des bâtiments sont taillées comme des pointes de diamant. Les rayons du soleil frappent leurs facettes sous des angles différents; des éclairages contrastés résultent de leur réflexion."Marcel Breuer, Sun and shadow. New York, éd. Dodd, Mead & Company, 1955.

De la découpe cubiste en fait !

L'expo tire  bien son appellation anglophone de l'ouvrage  produit par le concepteur en 1955.

Marcel Breuer  est  un  moderniste influent, américain d'origine hongroise  passé par le Bauhaus (période  Weimar) Egalement designer, il créé la chaise B3.

                                 LUMIERE POUR LA DECOUPE = SUN &SHADOW


Après avoir conçu le bâtiment de l'Unesco à Paris en 1953, il rejoint une équipe en charge de Flaine. Une "station intégrée"(voitures exclues du centre) créée en 1968 dans un cirque naturel en respectant l'environnement, un choix révolutionnaire à l'époque.

L'architecte suisse Gérard Chervaz faisait également  partie des concepteurs. La couleur béton répondait aux couleurs calcaires.

La station expérimentale à l'époque (premiers canons à neige etc.)  est désormais classée monument historique pour son ....architecture dont  l'Hôtel de Flaine.caue haute savoie,gérard chervaz,marcel breuer,pierre vallet,flaine


  L'ARCHITECTE ET LE PHOTOGRAPHE D'ARCHI EN INTIMITE

Pierre Vallet exprime son enthousiasme à avoir photographié, -donc cotoyé-  l'oeuvre alpine de Marcel Breuer. Voire  sa fascination:

"L'oeuvre de Marcel Breuer à Flaine est une mine pour le photographe -exercices de style, gammes ininterrompues d’images, une suite et ses variations sur le thème de la lumière-. Là, le noir et blanc se prêtent au plus juste du coloris, du grain, de la texture, de cet alphabet capté par l’image. [...] La silhouette de l'hôtel Le Flaine se découpe ; tel un navire altier, fier, il surplombe la falaise dans toute sa majesté ; mais cette colossale sculpture fait partie intégrante du minéral, plein Sud. Presque accolé à Bételgeuse, de son côté Est, la variation de lumière sur les pointes de diamant trouve ici sa plénitude ; "presque" accolé, car l'interstice entre les deux bâtiments est la partie qui m'a le plus frappé, fasciné."

La relation entre l'architecte et le photographe d'archi  est la plus intime qu'il soit donné.

Une connivence compréhensive au delà du temps qui passe. L'un pouvant des années après, passer du temps sur place, devant le bâti,  à l'observer, l'analyser au fur et à mesure du trajet de l'astre lumineux.

Guetter l'apparition de détails que l'architecte ne soupçonnait pas et que le photographe va finalement rendre réels.

Guetter les découpes intéressantes qu'il ne sert, effectivement,  à rien de décrire par l'écrit ou la parole mais juste à capter sur image. Point barre ou plutôt ...Pixel barre.

Pierre Vallet me l'a répété, confirmé "oui l'homme est muet devant l'image"

       

                                                      Sylvie Neidinger

 

caue haute savoie,gérard chervaz,marcel breuer,pierre vallet,flaine

 

*Le hasard fait bien les choses, le 5 février 2013, je rencontrais également  par surprise le photographe Duncan.

Blog Neidinger rubrique architecte

Derniers jours pour la Biennale internationale d'architecture à Venise

 

                                                              Crédit images photos @Neidinger

 

 PHOTOGRAPHES A LA UNE:

1-MARCO D'ANNA

2-DAVID DUNCAN

3-ERIC DESSERT

4-RENE BURRI

5-PIERRE VALLET

 

 

07/10/2014

La Tour Eiffel, un peu suissesse avec Koechlin. Le signaler.

La Dame de fer vient de subir un lifting qui l'envoie au 4ème ciel.

Cure d'amaigrissement  et nouvelle optique: un sol de verre, au premier étage  pour mieux la voir et s'en faire voir.tour eiffel,suisse;statue de la liberté,paris,maurice koechlin

tour eiffel,suisse;statue de la liberté,paris,maurice koechlinElle se la joue parisienne.

Les quatre fers en terre solidement  posés en bord de Seine sur son Champ de Mars.

Mais la Suisse est intégralement liée à sa conception tout autant que la réalisation par l'ingénieur Maurice Koechlin, du Polytechnikum de Zurich, spécialiste du métal lequel a également planché sur les structures de la Statue de la Liberté. Koechlin en a eu l'idée.tour eiffel,suisse,paris,maurice koechlin

"Il participa au projet et à la construction du viaduc de Garabit (1880-1884).

Il dessina l'ossature métallique de la statue de la Liberté conçue par Frédéric Auguste Bartholdi.

C'est à Maurice Koechlin que l'on doit l'idée de la construction d'une tour en métal à Paris à l'occasion de l'Exposition universelle, idée qu'il suggéra à Gustave Eiffel dès le mois de juin 1884. Il fut secondé par l'ingénieur Émile Nouguier dans la conception de ce projet et le brevet d'invention, déposé en septembre 1884, fut par la suite racheté par Gustave Eiffel. Maurice Koechlin termina les travaux en mars 1889 puis dirigea l'entreprise Eiffel, à la retraite de son patron."

Et ceci  n'est jamais évoqué en France.

La Suisse certes ne revendique aucunement ce monument, hors de son sol.

Mais un petit rappel historique à Paris du fait que le concept de la tour Eiffel vient de l'ingénieur initial helvète serait juste bienvenu question exactitude scientifique et cuturelle.

La famille Koechlin a publié son historique généalogique: on n'est jamais si bien servi que par soi-même.

                                                                Sylvie Neidinger

 

crédit images/captures d'écran site Famille Koechlin et Huffington Post, caricature  Migros

 

 

22/07/2014

Maison de la Paix, Genève, côté... moquette

Cette fois, la "peau de mur"  est une moquette !  (cf la rubrique Peau de Mur du blog, ici le 6ème article de la série)

maison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquetteMais quel objet ! En fait une intégration complète sol/mur.

Déroutant bouleversement des perspectives.....

Le plasticien  viennois Peter Kloger (né en 1959 à Innsbruck) a dessiné à la Maison de la Paix de lamaison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquette Genève internationale ses alvéoles d'abeille au delà de la traditionnelle opposition de la verticale des cloisons face à l'horizontalité terrestre.

Pour quelle symbolique ? Celle de cellules vivantes qui explosent en cas de conflit? D'une grille flexible qui se déforme, se tend? 3D ? Concave puis convexe ? Celle d'une présence/absence de la concorde comme le filet d'une prison variable ?

LA PAIX ELASTIQUE

maison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquette Le décor du revêtement de sol  devient alors pur élément architectural. Pièce unique fabriquée pour ce lieu.

Magnifique expérience visuelle même si déstabilisante.

Un champ de perspective totalement inédit. Mouvant...comme la paix qui n'est jamais gagnée éternellement ?

Ces lignes mobiles déstabilisent physiquement l'équilibre du piéton qui traverse la "moquette-architecture"  tout comme l'irruption d'une guerre bouleverse tous les repères face au miel de la douceur de vivre toujours négociée, jamais acquise.

Paix si fragile, jamais définitive...

Le filet de l'agressivité pré-conflictuelle se tend, se tend, se déforme, menace de craquer en faucheuse mortelle si rien n'est fait pour arrêter l'escalade, notamment  si aucun organisme diplomatique telle la Maison de la Paix n'intervient.

Bravo, l'artiste !

                                                             Sylvie Neidinger


*Autres oeuvres de Kluger à la Galerie Mezzanin, Vienne 2004

*Le concept architectural de la Maison de la Paix

*Suite : Inauguration officielle en octobre 2014

maison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquette

maison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquetteCrédit images/ Sylvie Neidingermaison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquettemaison de la paix,geneve,galerie mezzanin,peter kloger,alveoles,moquette

07/06/2013

Peau de mur n°2. Grenoble: l'air dans les voiles-poumon.

Visuel de l'Urbain. Peau de mur n°2. Lieu : Grenoble. Parking Vallier-Catane. Architecte : Tomasini Design Architecturerubrique peau de murs

Cette  rubrique n'est pas simplement dédiée au Grand Genève car les "peaux de murs" intéressantes sont visibles...partout.

rubrique peau de murs

 

 

 

 

 

Principes architecturaux de ce bâtiment: à double fonctionnalité parking et appartements réalisé par l'agence Tomasini. 

 

La peau de ses murs :

"Une structure fonctionnelle mais aussi une dimension puissament métaphorique. Côté sud les voiles métalliques qui parent la façade comme gonflées de l'intérieur par le souffle de l'énergie qu'elles contiennent, suggèrent l'existence d"une force mécanique débordante prête à éclater pour rayonner au grand jour.rubrique peau de murs Le  parking tout entier enveloppé dans ses voiles donne l'impression de s'enfler de cette énergie à laquelle il doit sa forme et sa puissance. Les voiles quant à elles, renforcées par des  horizontales et une verticale de verre opale, jouent par l'effet de leurs courbes brillantes et de leurs torsades aléatoires avec le soleil et la lumière du Sud. Au contraire la nuit tout s'apaise. La vêture se dévoile dans sa nudité nocturne et diffuse son secret tandis qu'éclairé par ses voiles, le bâtiment peut encore à tout moment s'éclairer de mille moirages.(...)

UNE SOLUTION ARCHITECTURALE AU PROBLEME ENVIRONNEMENTAL

La conception guidée par une volonté de placer la qualité environnementale au ceur du projet a respecté une démarche HQE. rubrique peau de mursLa ventilation et l'éclairage sont naturels (...) L'architecture elle-même emprime par sa force quasi organique et sa structure alvéolée cette capacité respiratoire Les voiles telles une plèvre délimitant un espace virtuel entre les poumons et la paroi thoracique se gonflent de la quantité d'air qui circule en elles."

rubrique peau de murs

rubrique peau de murs

Matières: plaques de verre sérigraphiées + complexe de lames en tôle laquée, vêture permettant de tamiser la lumière et ventiler.

De bien curieuses boursouflures, dorées par la lumière, aérées ! Impression surprenante car cette peau métallique de mur bouge avec le passant  qui tourne au pied de l'immeuble.

L'oeil voit une surface  plane passer au relief et s'animer.

3D décrite par le concepteur effectivement comme une ...cage thoracique.

Dans le fond, c'est bien le piéton qui par son trajet à sa base fait respirer la structure qui s'ouvre ou se ferme suivant son point de vue !!

Les nouvelles normes urbanistiques HQC exigent des bâtiments qui respirent. A Grenoble, ce projet a réellement pris cette obligation au pied de la lettre...Inspirez. Expirez.

                                                                                   Sylvie Neidinger

 

                                                                  rubrique Peau de mur