UA-65882359-1

08/04/2017

DESIGN: derniers jours pour la Biennale de Saint-Etienne

Le thème de cette année est consacré aux objets du design au travail. Attention la Biennale ferme demain dimanche.

Saint-Etienne à 200 km de Genève, soit 2,5 heures de route en passant par Lyon.

Invité d'honneur cette année : Detroit, the Motown, la célèbre ville hyper industrialisée fondée en 1701 par Antoine de Lamothe-Cadillac.

http://www.biennale-design.com/saint-etienne/2017/fr/programme/

biennale.GIF

06:12 Publié dans Art-Design St Etienne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : design, saint-etienne, biennale, detroit, the motown | |  Facebook | | | |

25/04/2016

Il Hoon Roh, architecte-designer sud-coréen qui décortique les structures naturelles

Avant dernier jour de la présentation des oeuvres de Il Hoon Roh chez Tajan Art Studio, Paris.

Le designer sud-coréen, qui vit à Londres, avait déjà exposé à la Biennale Design Saint-Etienne en 2015. Séoul étant l'invité d'honneur de la manifestation.fibre carbone,design,architecte,il hoon roh,tajan artstudio,corée du sud,design saint etienne

Je l'avais rencontré et discuté longuement, intéressée par ses tressages.

           ARCHITECTE-DESIGNER DE LA FIBRE CARBONE

Il Hoon Roh  est architecte d'origine. Et c'est un immense plus pour le design que celui de connaître mathématiquement  les forces naturelles et les lois de la gravité.

Il pose son regard expert sur le monde naturel qui nous entoure pour en découvrir et mieux en usiter les structures.

Pas la peine de redire ce qui a été bien décrit de ce regard design sur le site Tajan (lire infra).

Interview Neidinger du designer  (à venir quand le fichier actuellement trop lourd sera "embedé") .

                                                                                                 Sylvie Neidinger

 

crédit image neidinger

 

 

Présentation sur site Tajan IL HOON ROH est le fer de lance d’une nouvelle génération de designers. Architecte, diplômé à Londres, il a intégré toutes les visées fondatrices des Arts & Crafts. De sa génération, il connaît tout de l’architecture et du design organiques et expérimentaux.
Son imagination, en quête de formes épurées et aériennes s’appuie sur les lois naturelles de la physique, tension et gravité, pour inventer des formes harmonieuses d’une remarquable justesse.
La nouveauté éclatante de sa démarche consiste essentiellement à composer ou à recomposer la matière en s’appuyant sur les matériaux les plus innovants, en explorant scientifiquement leurs limites techniques et esthétiques, et en requérant les technologies les plus avancées, développées sur mesure pour ses créations. La finalisation du propos consistant en un artisanat haut de gamme extrêmement précis qui imbrique les traditions artisanales aux produits industriels les plus parfaits, en établissant idéalement une création humaniste qui intègre toutes les données du savoir.
Né en 1978 en Corée du Sud, IL HOON ROH s’établit à Londres en 1991. Il y effectue des études d’architecte et d’artiste et obtient successivement un diplôme de l’Architectural Association School of Architecture et un Master in Design Products au Royal Collège of Art. Il rejoint comme architecte le cabinet Foster and Partners , puis devient membre du Royal Institute of British Architects. En 2010, il décide de s’exprimer en créant des sculptures fonctionnelles. Pour développer pleinement sa démarche de chercheur, il crée alors son propre studio à Londres. Puis, en 2013, il installe son studio au cœur de Séoul, dans une zone d’échoppes manufacturières promptes à réagir à ses demandes.
L’imagination guidée par les lois de la nature
Pour s’exprimer Il Hoon a choisi des fils conducteurs issus de la nature, et plus particulièrement liés à la matière, à la structure de la matière. Ainsi ses compositions architecturales ne sont pas des efflorescences revisitées mais des recherches sur les lois ou les contraintes qui ont présidé aux compositions vivantes ancestrales dans leurs approches les plus harmonieuses ou les plus audacieuses. Il Hoon utilise plutôt les lois de la nature, comme la gravité, les tensions et autres jeux de forces physiques, afin de guider son dessin et ses réalisations vers des courbes naturelles telles que les végétaux les ont appréhendé(s) au cours de leur évolution. Ainsi son œuvre se déploie comme le monde végétal en une exploration spatiale guidée à la fois par un désir de conquête optimale au sein de la troisième dimension, par une sorte d’expansion réfléchie guidée par la structure même de l’objet qui fonctionne comme un être désireux de s’exprimer dans une vision unitaire intégrant les recherches d’équilibre et d’harmonie.'   (...suite la  suite sur le site)

 

 

22/03/2013

Caméra 3D

 Vous avez déjà approché une caméra 3 D, vous ? Pour moi, c'était la première fois...P1070661.JPG

L'instrument est exposé à la Biennale du Design Saint-Etienne par 3D live project. Pour des évènements stéréoscopiques.

P1070663.JPGVous dire que j'ai compris ce système d'optiques et les principes de cette technologie en relief serait mentir ! Difficile sans explication.

On observe deux caméras  en angle droit autour d'une sorte de miroir complexe.

Un matériel de pros*, surprenant et surtout rare à rencontrer de visu.

Sylvie Neidinger

*Toute info sur son principe sera la bienvenue.

camera3d,3dlive project,design saint-etienne

 

P1070662.JPG

21/03/2013

DESIGN Saint-Etienne, 8ème biennale internationale

61 expos, 650 projets de 450 designers, 42 délégations internationales, 80 lieux d’expos : grand raout Rhône-Alpin jusqu’au 31 mars.design saint-etienne,8ème biennale internationale,orange

Le design ? Il se mêle de tout et s’introduit dans nos vies quotidiennes.

Normal: le dessein de tracer le plus joli dessin – la Ligne Idéale- génère une dualité. 

Une forme s’applique à un fond. A un  usage en fait. Donc à nos vies.

 Les industriels l’ont bien compris qui valorisent leurs offres par une réflexion incontournable, des investissements conséquents  en  R&D et ...leur présence massive à la Biennale.

 Design est un terme introduit pour la première fois en 1849  dans une revue anglaise, le  Journal of  Design and Manufacturing, par un certain Henry Coles.

 Un terme francophone en fait… la langue anglaise étant évidemment  fabriquée sur une large base d’ancien français.

* « Design » suppose  la notion de « forme appliquée » donc à vocation sociale et collective autour de l’ « objet » cet artefact. Avec le projet récurrent de transformer tout  prototype en série.

*« Art » présente la connotation d’individualité en création.

 Au final, les deux étymologies  se rejoignent autour d'un art du travail bien fait. Elles diffèrent juste dans la temporalité : Art/isan évoque les corporations  du moyen âge, les maîtres. Alors  que Design  ouvre les portes du futur.design saint-etienne,8ème biennale internationale,orange

EMPATHIE: thématique choisie pour l’édition 2013.design saint-etienne,8ème biennale internationale,orange

Selon Elsa Francès,  Directrice  de la Biennale de Saint-Etienne, ce  choix  fut collectif:«  Dans une période où nous sommes en mal d’utopie(…)  l’empathie pourrait être porteuse de l’espoir d’une société plus sensible et plus attentive. »

 A Saint-Etienne, quelques prototypes  pouvaient  largement se retrouver au Salon de l’automobile de Genève: une curieuse petite voiture pliable (35 kg tout de même) un véhicule à ouverture complètement latérale et une  voiture électrique Renault toute en recherche phonique.

design saint-etienne,8ème biennale internationale,orange

 Il ne s’agit que de quelques exemples parmi les centaines de propositions visibles sur place.

Humour toujours présent car toujours compagnon des designers, avec cette pédale de vélo conçue pour ...talon aiguille !

 TENDANCE SILENCE

 Quelle tendance 2013 j’observe à ce salon ? Probablement les recherches autour du silence.

Elles peuvent être paroxystiques puisque Yamaha (sv100)présente des prototypes de ...violons silencieux. Le piano silencieux existe déjà. Bonne idée que d’enfermer le grincement de celui qui commence à étudier le violon, instrument difficile, dans le casque du musicien !

 Voilà un exemple parfait d’objet "designé" autour de la passion personnelle d’un instrumentiste : recherche esthétique, technologique et fonctionnelle pour un usage social (pouvoir jouer du violon dans un immeuble sans gêner les voisins) commercial, industriel. Donc favorisant l’emploi,  celui  de la création,  fabrication, commercialisation, de la banque qui prête, de la réparation, de la pub jusqu’à  de la valorisation du déchet en fin de cycle etc.

En fait le design, c’est la vie. La vraie. Pas une fiction. Enjeux industriels et financiers majeurs.

 Cette  Tendance silence m’intéresse au plus haut point. Car l’humain, ce  supra-animal communiquant fait taire les machines...  pour mieux s’écouter, lui !design saint-etienne,rhône-alpes,8ème biennale internationale,orange

D’accord, cela fait quelques milliers d’années que l'intelligence organisationnelle humaine liée aux informations échangées l’a positionné en prédateur-organisateur en chef de la planète.

Mais depuis quelques temps, l'homme développe les échanges numériques  à vitesse V par la @-communication, internet, les mobiles, les tablettes.

De fait, la prospective  industrialo-design est la plus redoutable qu'il soit. Il s'agit d'humer l'air du temps pour se positionner avant la concurrence sur un produit innovant réclamant de nombreuses recherches. Recherches qui peuvent s'avérer entre-temps vaines, désuètes, obsolètes avant d'avoir vécu !

DESIGN NUMERIQUE

 La partie de l’expo qui m’a le plus attirée fut justement celle dédiée au Design Numérique. Car il pose de sérieuses questions théoriques. Notre environnement quotidien est en constante interraction  avec ces objets communicants.design saint-etienne,8ème biennale internationale,orange

Ceci créé-t-il des relations de plus en plus étroites entre les êtres ?

Ou entre les êtres et les machines ?????

Question posée  à la Biennale: jusqu’où est-il souhaitable d’engager une liaison empathique avec les machines ???

Réponse hyper passionnante avec Orange et son  tatouage fonctionnel protot' qui fait passer le son par l’os du crâne !

Ce nouveau rapport à l’artefact nous rapproche de la relation que nous entretenons avec le vivant.

Et nous nous  interrogeons avec quelques objets phares.

L'industriel Orange est   partenaire de la manifestation. L'innovation reste au centre de ses préoccupations puisqu'il dispose en interne d'équipes Design&Use Expérience.

 Depuis 2 ans, 2011-2012, il organise avec les écoles de design un concours autour de son coeur de métier. Résultat visible à Saint-Etienne. Impressionant:

 design saint-etienne,8ème biennale internationale,orangeOS 2.0 : un patch sonore qui se porte comme un tatouage sur la peau (conduction du son par les os) (ESAA Duperré, Théo Mongourdin)
- Zest qui permet de téléphoner sans toucher l’appareil grâce à la technologie de captation de mouvement (ENSCI- Kim Shinhyung)
- Switch : un système de production holographique en 3D (ISD – Simon Lauwerier, Sandrine Danho, Jean-Pierre Hu, Adrian Borsoi er Han Dinh)
- BlahBlah : un procédé pour enregistrer des messages vocaux et les graver sur des stickers (CSM- Szu Wen Wang)

 Ok, va pour le bijoux-téléphone en cuir !

Mais le patch sonore tatouage porté à même la peau est-il  empathique, sympathique ou antipathique ???design saint-etienne,8ème biennale internationale,orange

A quand la machine intégrée en interne au corps humain ??

Après tout, le pace-maker est déjà en place.

La science-fiction, avec les techno-designers, est toujours derrière ...carrément dépassée.

 Sylvie Neidinger

                                        Rubrique: Design,style,création,galeries