françois hollande - Page 2

  • Hollande maintient la niche fiscale privilégiée "spécial Qatar"

    Imprimer

     François Hollande n'a pas remis en cause lors de sa visite ce week-end dans l'émirat cette anormalité proprement extraordinaire au regard de sa politique fiscale: le  privilège  hexagonal spécifiquement accordé au Qatar.qatar,suisse,francois hollande,convention  fiscale bilatérale france qatar

    En effet, cet état  dispose depuis 2009 d'un accord bilatéral avec la France  taillé à sa mesure.

    Ceci date certes de l'ère Sarkozy. Une disposition adoptée à l'époque par le Parlement, en catimini et sans débat public.

    De facto, le Président socialiste valide  ce privilège puisqu'il ne le supprime pas: étonnant !

    Il a pourtant pris la Fiscalité comme cheval de bataille de son action  pour, selon ses promesses électorales, sauver l'économie française en panne,  par la voie de l'Impôt massif.

    Jusqu'à indisposer la classe moyenne  en première ligne. Et d'accentuer les  effets  de  la récession par une moindre consommation.

    Le levier fiscal est l'arme actuelle ultra visible de ce gouvernement pour  valider ses positions dites "anti-riches"et s'inscrire dans une politique dite de gauche.

    Les responsables  dénoncent régulièrement tout ce  qui correspond  à un privilège fiscal, un paradis fiscal, une niche fiscale.

    Mais avec  des dérapages internes dans le choix des acteurs. On pense à  l'énorme scandale moral  du ministre  Cahuzac, celui d'un Robespierre qui lavait  plus blanc les mouchoirs rougis, prêt à faire marcher la guillotine alors qu'il était lui -même coupable de ce qu'il dénonçait !

    Des discours très durs sont prononcés autour de l'argent, vu comme toujours sale. Suivant une bizarre conception de l'économie où seuls les chiffres alignés au pied d'une fiche de paie salariée ont valeur légale d'argent "valide". Tout le reste ne serait que... "biens mal acquis" !

    Au début, discours durs contre les patrons, villipendés. Actuellement paroles  fermes contre des  pays voisins telle   ...la Suisse au premier rang des stigmatisés. Comme l'inscription récente de la Suisse sur une liste noire  ou petit exempe concret des  bisbilles  la récente volonté de la France de taxer les vols suisses à Bâle et les problèmes divers de Tva et taxes  autour de l'EuroAirport.

    Or, cette  politique fiscale au socle idéologique très marqué devient carrémement ....incompréhensible  quand on considère l'énorme privilège  fiscal accordé au Qatar  et aux personnes privées issues de cet Etat   dans le cadre de la  convention bilatérale spécifique signée entre ces deux pays.

    Avec l' exonération des plus values immobilières, notamment.

    Attention à la précision: les avantages fiscaux sont  bien accordée non seulement au Qatar en tant qu' Etat (signataire des convention)  mais concrêtement  personnes privées  dont  la dynastie régnante.  Car les deux sont  des entités  étroitement imbriquées.

    En résumé: une super niche fiscale taillée sur mesure pour les résidents qatariotes dans l'Hexagone.

    ( lire France, paradis fiscal)

    Cette exception accordée en France au plus riche d'entre les riches est incompréhensible. Si le Qatar est riche à milliards, pourquoi lui accorder une niche fiscale, des exonérations?

    Cette politique de François Hollande qui confirme celle de Nicolas Sarkozy rend illisible l'actuelle politique socialiste impérative, impérieuse en  direction des.... non qatariotes.

    Il ne s'agit pas ici  de dresser un comparatif saugrenu entre une hypothétique  trilogie  Suisse/France/Qatar.  Juste  observer  que:

    -Pour le pays hélvète les mises en causes sont directes, récurrentes. Alors que ce pays est un véritable partenaire, francophone, voisin depuis toujours et mérite à ce titre une approche plus "diplomate".

    -Pour le Qatar, les  dirigeants socialistes jouent une surprenante danse du ventre, comme l'avait fait l'ancien Président Sarkozy avant eux. A noter: le Qatar qui ne parle pas  un iota la langue de Molière ni celle  ...Rousseau a été intégré comme membre de la francophonie ! Tout s'achète donc ?

    On a beaucoup parlé des fonds destinés spécifiquement aux banlieues, cela  a accaparé l'attention médiatique du week-end.

    Or, la presse n'a pas  du tout évoqué le privilège fiscal  accordé par la France qui dans ce cadre s'offre elle-même -si on analyse la situation- en tant que  paradis fiscal spécifiquement au service du  Qatar.

    Cela s'apparente  à de l'humour.  Une dichotomie toute....  cahusèque en fait !

                                                                            Sylvie Neidinger

     

    * Et quid du Qatar lui-même comme ...paradis fiscal?

    Convention fiscale bilatérale France Qatar et avenant du 14 janvier 2008 entré en vigueur en avril 2009.

     Dexia au Luxembourg : des  Fonds ...familiaux qatari : confusion

  • V. Trierweiler: InsTWEETution parapublique

    Imprimer

     An I, la première dame est restée discrète en ce jour anniversaire. Il est vrai qu'elle  a été souvent à la Une cette année. Mais pour du négatif.

    Combien  ses actes ont nuit gravement à l'image de son compagnon... Elle a bien fait de se la jouer absente. Les français sont excédés. Ils attendent de la bonne  nouvelle....économique.

    Pour autant, ne pas parler d'elle à l'heure du premier bilan annuel est impossible.

    Valérie Trierweiler, hors norme, a gaspillé à vitesse V son capital médiatique. Elle a brûlé elle même ses ailes, en solo et en public. Sous nos yeux stupéfaits.150520123211.jpg

    Certes le statut de Première Dame n'existe pas.

    Si, il existe tout de même!

    Jusqu'alors il était défini par un lien juridique parfaitement identifié et légal: celui du mariage.

     

     

     

     

     

     

     

     Est 1ère dame  l'épouse de celui qui a gagné démocratiquement le droit de conduire la Nation. Le cas de figure inverse de l'époux d'une Présidente de la République ne s'est pas encore présenté dans les annales de  l'Histoire contemporaine.

    François Hollande et sa compagne ne sont pas unis par le  lien juridique d'épousailles.

    Les services de Matignon ont récemment tenu à préciser que "Première Dame" correspondait à  un simple "usage", non codifié. Vrai !

    Sous entendu: les personnes concernées font bien ce qui leur plait. Moins vrai!

    Car, détail: il s'agit du couple présidentiel.150520123218.jpg

    Comme compagne de Président de république, la Première est de toutes façons la N°2 symbolique, à sa droite dans les visites officielles.

    Une place renforcée par le fonctionnement de monarchie républicaine français, hyper-centralisé.

     Lors de l'élection en mai 2012, ce blog Neidinger lui avait consacré un premier article positif intitulé "la Reine de Hollande devient reine de France" pas moins.On ne pouvait être taxé de hollande bashing ou d'anti-trier primaire !!

    Problème : avec VT, cela se gâte tout de suite. L'article qui a suivi a commencé à témoigner de la surprise face au comportement inédit de cette "drôle de dame".

    Avant même le tweet Falorni, ce blog signale l'absolue anomalité de ses  tweets où elle critique les médias (libres , non ?????) parce qu'ils  ne mettent pas à la Une un rapport de l'Unesco sur l'enfance qu'elle apprécie, elle. Du jamais vu. Bizarre.

    Le gouvernement lui avait signifié  de ne plus tweeter, suite au célèbre tweet Falorni, qui marque le début de la défiance à  l'égard du... président ...impacté.  Car s'il ne peut obtenir la sagesse de sa compagne, que peut-il obtenir du pays?

    Après le tweet assassin, F Hollande commence sa plongée dans les sondages vers les abymes.

    Mais la dame, ingérable malgré un service de communication qui lui est dédié s'en moque éperdument...150520123224.jpg

    Son dernier tweet date de moins d'un mois. Elle salue  la loi mariage pour tous à peine votée. Première people à le faire en temps réel,  avant d'aller fêter sa victoire ostensiblement avec Pierre Bergé et après avoir annoncé sa future présence au premier mariage gay célébré.

    Choix du militantisme le plus actif. Silence des médias qui n'ont même pas relevé.

    Elle a totalement le droit d'être militante comme Carla Bruni a le droit d'être musicienne.

    Mais Mme Sarkozy  s'abstenait de jouer en public  alors qu'elle était première dame. La chanteuse reprend sa carrière une fois dégagée de cette obligation pesante.

    Valérie Trierweiler continue,elle, à agir à sa guise. Curieusement  sans aucunement se rendre compte des lourds dégâts médiatiques qu'elle inflige à son compagnon alors qu'elle est  supposée "professionnelle des médias " intéressée par la politique depuis toujours.

    Pire, elle se fâche avec Claude Sérillon, actuel monsieur com' de l'Elysée nommé pour remetttre un peu d'ordre.

     PHOTOS CHOC DE VALERIE TRIERWEILER LORS DE  L'INVESTITURE

    Les raisons de cet aveuglement sont certainement à chercher ailleurs:

    1-Les critiques initiales dans la presse la concernant portaient sur le mélange des genres  privé /public, paroxystique avec son cas précis.

    Oui, jamais dans l'histoire de la presse, la même  personne pouvait se retrouver à la fois dans l'ours de l'hebdo comme journaliste et dans les pages intérieures comme sujet brûlant d'actu people.

    En l'occurence, elle impose à Paris Match cette étonnante cohabitation  d'elle-même sous deux faces: une double valérie en quelque sorte. Elle insulte le  journal au passage quand le traitement d'une des deux valérie lui déplait (ex: le compagnon de A Merkel est totalement invisible lui. Privé signifie privé!)

    Au delà de ce  mélange des genres, mal accepté par la vieille démocratie qu'est la France, je détecte une autre caractéristique hors norme la concernant qui expliquerait son attitude  et qui n' a pas été mise en exergue à ce jour.150520123278.jpg

    Commencons par le Récit de la passation de pouvoir du 15 mai 2012 :

    La cérémonie fut comme  de règle, relativement longue.

    Les médias à l'époque avaient surtout retenu l'incident protocolaire: François Hollande n'avait pas raccompagné Nicolas Sarkozy à son véhicule.

    [il faut dire que ce dernier, mauvais perdant  avait fait disparaître tous les messages de félicitation arrivés destinés  au nouvel entrant : pas sympa!]

    Les photos que je choisis sont des photos d'écran TV positionées sur BFM TV .

    Elles sont de mauvaise qualité désolée mais carrément "inédites" au sens où elles n'ont pas été retenues par les médias écrits a priori à l'époque pour illustrer l'évenement.

    ANALYSE

    1- Sa poignée de main aux Corps Constitués. L'attitude de Valérie Trierweiler lors de la passation des pouvoirs a fait immédiatement l'objet de critiques puisque dans cette séance éminemment protocolaire, elle imite le Président de la République et dans son sillage va donner, elle aussi la main aux Corps Constitués de la Nation: commandement militaire etc. Pas très constitutionnel...

    2-Sa place face aux caméras autour du  Collier de la Légion d'Honneur. Je donne aux lecteurs acccès à ces photos incroyablement explicites que l'on n'a pas mises en exergue  à l'époque. Il s'agit de clichés de l'épisode le plus important de l'investiture, celui qui intronise à la fonction : le collier de Légion d'Honneur. Moment clef: François Hollande devient Président à ce moment là.150520123286.jpg

    Et où pensez-vous que soit placée V Trierweiler à ce moment là ???

    Au coeur de la photo et dans l'axe exact du collier cet objet symbolique sur coussin rouge

    Sur la photo: M Accoyer, Président de l'Assemblée  Nationale, M Le Bel, Président du Sénat, le Président de la République, le numéro 1 des Armées et dans l'axe du collier : une nouvelle Institution, Valérie Trierweiler.

    Tout s'éclaire, on comprend désormais pourquoi elle était si réticente à se présenter comme basique Première Dame.

    Elle veut fonctionner comme une institution à elle seule. Une Instweetution, à vrai dire.

    En analyse sémiologique, on décode désomais pourquoi elle demande à son avocat dans le procès qu'elle intente aux auteurs de sa biographie non autorisée de la présenter comme "parapublique"!

    A la croire, on devrait parler de Madame la Présidente ?

    La ficelle était trop grosse et devant cette parallèle en jupons, le public a réagi très négativement . Au point de cette remarque faite à F Hollande"issue de la France profonde" de la bouche d'une dame âgée  lors de son déplacement à Dijon."ne l'épousez pas  car nous on ne l'aime pas".

    Point. Tout est dit. Brutal, glacial.

    Remarque d'une anonyme surgie de nulle part, terriblement piégeuse pour lui car s'il continue à ne pas l'épouser, il continue à valider le fait qu'une certaine France profonde ne l'aime pas!

     Valérie Trierweiler adore la politique qui fut l'objet de ses études puis de sa carrière professionnelle. Dans le créneau qui fut le sien: pas une analyste, plutôt une  chroniqueuse "people" .

    Pour elle tout va bien: elle ne pouvait être à un meilleur poste pour exercer sa Passion politique que Première Dame. Elle pouvait le faire en Pro : en respectant ...l'usage justement. Elle est au contraire dans l'amateurisme. Voire la Provoc' !

    Sans frein, elle n'en fait qu'à sa tête, comme aveuglée par un ego surdimensionné??? Elle a même placé ses photos d'enfance sur le site de l'Elysée !

    Elle est désormais surveillée par les français comme le lait sur le feu....

    Problème : tout dérapage à elle lui est directement imputé à lui, unique responsable.

    Normal: être l'élue du coeur de François Hollande n'intronise pas Valérie Trierweiler comme élue de la Nation par voie de conséquence.

    Impossible de profiter du poste pour se permettre des commentaires, tweets et actes politiques. Pas de nouvelle Instweetitution...

    On souhaite un AN II apaisé et que cette rubrique s'éteigne d'elle-même...

     

                                                                  Sylvie Neidinger

     

     rubriques:  Politique Trierweiler:

    Article 9- Carla,Valérie: combien de chameaux?

    Article 8- La Première Dame insulte grave son employeur

    Article 7- Première Dame"parapublique":avec quels capitaux?

    Article 6- V Trierweiler dit être amoureusee (!) aux enfants algériens lors de sa visite officielle

    Article 5- Rubrique Trierweiler. Pourquoi ?

    Article 4 -Valérie Trierweiler serait en fait un Sarkozy en jupons.

    Article 3- Et Monsieur Trierweiler dans tout cela?

    Article 2- Valérie TWEETweiler en fait trop    Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal.

    Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler alors inconnue

     

    On signale l'excellent article de Philippe Moreau-Chevrolet MCDG Conseil  où désormais VT s'en prend aux français qui ne lui auraient  pas laiss le temps de l'apprentissage alorsqu'elle n'a toujours pas clarifié sa situation ! : article

     

     

  • Hollande, trop fun, en délicatesse avec l’électorat catholique

    Imprimer

     Aucun Président de la République ne peut être élu en France sans le vote chrétien dont le catholique qui va bien au-delà des pratiquants. Les églises se vident mais ceux qui gardent un lien avec cette religion sont légion. C’est un socle basique dans ce pays autrefois qualifié de « fille aînée  de l’Eglise » (romaine)

    En mai dernier, ils furent nombreux à accorder leur vote au candidat socialiste, excédés  par les …excès sarkozistes, largement décrits, on n’y revient pas.

    Aujourd’hui, les cathos sont largement stupéfaits, sidérés, surpris de découvrir chaque jour que Dieu fabrique,  combien ils sont malmenés de direct -comme désignés !- par l’actuelle Présidence.

    Le blogueur Cuénod comme bon nombre d'auditeurs a relevé la récente moquerie du Président Hollande qui ne « compte pas envoyer de candidat ( !) à l’ élection du Pape ». 

    La scène est filmée. Voir la video en pied de sa note ( à 22 minutes et 15 secondes):Article :François Hollande se moque du pape: comme c'est vilain


    Devant les caméras. Devant  un chef d’Etat en visite, Jonathan Goodluck, du Nigéria, le locataire de l’Elysée  « rassure » le monde entier de  ses intentions.

    En fait, on doit  comprendre de cette parole présidentielle qu’aucun membre du Parti socialiste,  ni Arnaud Montebourg ni le premier ministre Ayrault ou autres ne seront proposés comme Pape ??!!!!??

     Malheureusement, la petite moquerie de salon devient insulte à la liberté de conscience ! Car le discours officiel  d’un chef d’Etat est parole …d’évangile : il a un impact profond.

    Sauf à croire que François Hollande s’amuse à faire de la contrepétrie « pour le fun ». Alors qu’il est élu chef d’Etat.

    En découlent deux voies sans issue :

    1)      Soit il est un Président Plaisantin donc trop léger pour sa fonction.

    2)      Soit la plaisanterie est volontaire. Le Président Hollande se gausse de l'élection du chef spirituel d'un milliard d'humains sur la planète.

     Humour mal venu d’autant que cette scène s’ajoute à un contexte déjà chargé dans l'hexagone.

    Celui des  paroles agressives du Ministre du logement, Mme Cécile  Duflot à propos des supposés biens religieux  non mis à la disposition des SDF alors que l’église est un des acteurs majeurs de l’aide aux plus démunis. Un des rares en permanence sur le terrain. Organisation qui ne clame pas sous les toits son action . Mais qui agit. Et tout le monde le sait.

    Les électeurs catholiques n’avaient pas non plus prévu cette  loi pour le mariage homosexuel qui complexifie et opacifie la notion de famille. Trois sortes de livrets de familles, le terme de père et mère disparaissant…Et derrière la location des ventres, donc la marchandisation des corps. Les députés PS en rajoutent médiatiquement : deux s’embrassent. Une troisième  veut débaptiser l’école dite maternelle, trop « genrée » selon elle.

    Les Femen qui viennent de violenter Notre-Dame bénéficient semble--il d'une large mansuétude. Les Autorités sont restées largement silencieuses ou avec réaction tardive comme le déplorait Monseigneur Jacquin. Ce groupe "commando violent au sein nu" a ouvert récemment un local en France alors qu'elles ont été refusées ailleurs en Europe. Local base pour commettre leurs exactions.

     L'évolution de l’actuelle gouvernance est une surprise majeure pour cet électorat qui avait été séduit par le discours rassurant du candidat Hollande en comparaison avec l’agitation de N Sarkozy.

    La palinodie désormais célèbre et scrutée à la loupe du  « Moi -Président »  déclinée tout en assurance et   bonhommie  lors du débat télévisé était un engagement vers une pratique plus conforme aux attendus. Notamment celui de ne pas stigmatiser des catégories de population comme Sarkozy le fit, de ne pas bouc-émissairiser. De ne pas dresser des catégories de français les uns contre les autres a fortiori en période de crise.

     Or, la  pratique réelle de ce  pouvoir est de  toute autre nature. Hier, François Hollande, dans sa fonction régalienne à la tête d’un Etat laic vient médiatiquement de se  « payer la tête de la nomination papale » Avec le sourire, en plus.

     Surprenant. Aucun chef d’Etat n’est en droit de faire rire  d’une  religion ni du judaisme, ni de l’islam, ni de la chrétienté, ni du boudhisme.

     La liberté de conscience de chacun de penser et croire en ce qu’il veut doit être garantie dans un Etat démocratique sans se voir moquée. Par qui ? Ici par le ...chef d’Etat !

    Sylvie Neidinger

     

  • Rubrique spécifique Valérie Trierweiler. Pourquoi ?

    Imprimer

     Une rubrique spécifique Trierweiler ( donc Trierweiler Hollande) est nouvellement ouverte sur ce blog.(article n°5)

    En aucun cas il ne s’agit de hurler avec les loups, quand le 4ème pouvoir, celui de la Presse s’immisce massivement sur une thématique, une personne. Notamment, avec les nouvelles chaînes tv ,radios d’info en continu qui peuvent être de véritables scies médiatiques hyper pressurisantes.

     Mais dans l’autre sens : il faut analyser donc exprimer.A fortiori  lorsque le couple à la tête de l’Etat alimente lui- même le feuilleton en arguant  du caractère   privé à des   choses publiques. Et surtout systématiquement  politiques.

     Le couple présidentiel dit souffrir d’une puissante pression médiatique négative. Au point que la compagne du dirigeant de la France s’est récemment comparée à Marie Antoinette, celle que le peuple a effectivement fait disparaître sur l’échafaud.

     Il est possible  qu’elle  concentre injustement sur sa personne toutes les frustrations annexes  liées à la gouvernance actuelle, le flou artistique,  les levées massives d’impôts et de taxes, la  « folie fiscale socialiste » citée par Laurence Parisot,  le débat probablement non opportun car très clivant socialement sur le mariage gay, « l’aérayraulport de Nantes » comme un Larzac ressuscité…

     C’est effectivement beaucoup pour une seule personne.

    Mais les communicants savent que la focalisation sur cette dame n’est pas un produit du hasard. Elle était inconnue,  sans image négative il y a à peine six mois.

    En peu de temps elle a dilapidé son capital confiance en raison à la fois de son amateurisme total en communication et de sa personnalité …très clivante. et qui continue à alimenter la polémique.

    Elle s’est hyper exposée en toute inconscience. Valérie Trierweiler  semble  définitivement à la Présidence Hollande ce que le  le « Fouquet’s » fut à  Sarkozy.  Il ne s’en est jamais remis.

    Dans les deux cas: un démarrage perso en trombe, à côté de la plaque qui heurte profondément le peuple français.

     COMMUNICATION RATEE DES LE DEPART

    En quoi Valérie Trierweiler est-elle atypique ? François Hollande est élu le 6 mais 2012

          -Mais bizarrement, c’est elle qui se répand immédiatement, massivement sur les rubriques people de tous les journaux de France et de Navarre : des dizaines de photos de Une, de pages intérieures dans une folle ivresse qui lui fait dire n’importe quoi : « je suis la Première  journaliste de France » « je suis l’atout cœur du pays » Délire narcissque . Mais pas seulement . Au-delà du  superficiel, son action multimédias est  dans le fond  un message  éminemment…. Politique. Qui se décrypte.. Car elle distille une information précieuse. Une manière de reconnaître que cette victoire lui est due. A elle avant tout le monde. Elle a effectivement soutenu,  encouragé son compagnon pour un résultat positif  magistral : avoir décroché la Présidence de la République. Elle réglait tout au millimètre près. C’est effectivement elle qui a morigéné et viré Julien Dray comme un malpropre.

    -          Elle démarre sa prise de parole publique de first lady en lançant un scud institutionnel et donc Politique :«  je reste journaliste » (métier normalement indépendant du pouvoir politique) «  je ne serai pas une potiche » ....sympathique missile à l’attention des 1eres dames qui l’ont précédées. Elle entre dans une confusion totale personnelle : elle va exercer avec les moyens de l’Etat (courriers etc.) son métier de journaliste depuis les bureaux de l’Elysée. Elle va manger à la table des Obama et dans le même temps  réclame le droit à sa vie privée professionnelle. Le compagnon de Mme Markel tient fermement à sa vie privée. Il n'apparait jamais, lui, à aucun moment. Rigueur logique.

     VALERIE TRIERWEILER : OBJET POLITIQUE NON IDENTIFIE ET POLEMIQUE

    -          Rapidement, elle devient un Objet Politique Non identifié hyper surprenant qui veut tout et son contraire. Elle se brûle les ailes médiatiques à petit feu et gaspille en temps record son capital confiance.

    -          Valérie Trierweiler se joue à elle-même devant les français une « story-telling » comme on dit chez les communicants. Elle se monte un personnage. Elle serait une grande rebelle. Soit. Du couple c’est certain…  Rebelle ? Ce n'est pas un défaut mais c’ est Politique . Récemment elle a décidé de mettre ses pas dans ceux d’une ancienne rebelle caractérisée:  Danièle Mitterand . Rappel :"cette ancienne première dame par sa Fondation contrecarrait frontalement  la diplomatie française gérée par  son époux président de la république  lequel la trompait ouvertement avec la mère de Mazarine". Ceci nous rappelle effectivement que la France a déjà vécu un scénario privé-public complexe sous l’ère Mitterand avec l’épouse et la maîtresse. Cette dernière logée par la République d'où une polygamie à la tête de l'Etat.…

    -          Pour revenir à la compagne de François Hollande et ses tweets. J’avais rédigé mon article intitulé « Tweetweiler »avant l’épisode Falorni : cette dame morigénait déjà  par tweets les médias et leurs choix éditoriaux !  Du jamais vu. De l'inconscience.

    -          Aujourd’hui, la confusion maximale sur son statut règne à propos du procès en diffamation contre sa biographie. Cela fera l’objet d’un futur article spécifique.

    En quoi François Hollande est atypique en liaison avec sa compagne, entrainé dans son image à elle?

    -Pour se faire élire, il a choisi la stratégie électorale de se positionner en anti-sarkozy pour tout. Il est effectivement anti-mariage.François Hollande est le premier président de la république célibataire. Mais pour le reste sa vie privée est en première ligne.

    -Dans sa tirade « moi-je » il a prôné la séparation des pouvoirs (politique/justice) et de la vie privée. dont les français n’entendraient pas parler  Promesse électorale non tenue. Ils sont servis par un feuilleton privé du couple Hollande/Trierweiler qui sur l’échelle de Richter du tremblement médiatique est supérieur à la période Sarkozy !

    - Raide et présidentiel, le 14 juillet 2012 depuis son bureau de l’Elysée, il annonce solennellement après le tweet tueur que tout est réglé : le public d’un côté, le privé de l’autre.  Paroles en l’air !! Car le feuilleton continue. Sa compagne ne cesse de se faire remarquer en électron incontrôlable et hors norme. Elle morigène et sélectionne les médias qui la suivent  ( TF1 en Afrique) Elle expose régulièrement sa vie devant les Tribunaux.

    - François Hollande  vient de prendre sa plume dans le procès en diffamation qu'elle intente contre les auteurs du livre la frondeuse...avec  des écrits non significatifs. Qui montrent juste en creux qu’il aime sa compagne  au point de la soutenir. C'est migon mais ultra privé comme info.

    Avoir mêlé l’écrit présidentiel à un procès si glauque dans le fond  est maladroit. La thèse  des auteurs mise en cause dans le procès : "Valérie Trierweiler alors mariée à Denis Trieweiler aurait eu une relation extra conjugale  de plusieurs année avec l’UMP Devedjian lequel ne quitte pas sa femme donc elle jette son dévolu sur le socialiste Hollande qui va lui quitter sa compagne Ségolène laquelle est candidate à la présidentielle 2007»

    Le juriste Bilger dans une chronique  dira pourquoi il n’était pas opportun pour le président de s’exposer ainsi en toute maladresse."présidence normale ou compagnon empressé"  On le cite : À l’évidence, François Hollande ne parvient plus très bien à ajuster son comportement entre présidence normale et compagnonnage empressé. Qu’avait-il donc à faire dans cette instance, même en y intervenant - il a insisté sur ce point - comme une personne privée et selon des modalités privées, du bout d’une lettre, alors que le débat aurait dû demeurer circonscrit, et encore !, à Valérie Trierweiler et à ceux qu’elle mettait en cause ? D’une part, ce procédé intrinsèquement acceptable - rien en effet ne l’interdisait formellement - est apparu comme une intrusion, une envie trouble de de se mêler de ce qui n’aurait pas dû concerner le président de la République, aussi prudente et limitée qu’ait été son action. D’autre part, cette dernière, appliquée à un tel sujet et pour une telle cause, a remis en lumière, a fait revivre ce qui aurait mérité de demeurer dans le silence - donc une procédure liée à sa seule compagne, accompagnée d’une sage abstention du président. Il est manifeste que dorénavant tout sera à refaire et l’édifice fragile que des mois d’accalmie avaient construit tremble à nouveau sur ses bases. Il était fondamental que la prise de conscience par Valérie Trierweiler de ses devoirs s’accompagnât d’un bienfaisant immobilisme à son sujet, de la part du président de la République. Or, il a osé l’inverse."

    Les services de l’Elysée devant la réaction générale  médiatique stupéfaite annoncent qu’il s’agit de la vie privée du Président donc d’un écrit citoyen privé…

    Non, trois fois non. C’est totalement politique. A ce que l’on sache, la réflexion publique , générale, institutionnelle sur le futur statut de Chef de l’Etat ( qui deviendrait alors justiciable comme un autre) n’a pas encore eu lieu.

    En écrivant à un Tribunal une lettre privée comme un justiciable ordinaire, François Hollande met les Institutions de  la Vème république devant un fait accompli de sa seule volonté à lui .  Un solo très politique. Très amateur aussi ? Surtout très déroutant.

    Sylvie Neidinger

     

    RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER :

    Article 4.Valérie Trierweiler serait en fait un Sarkozy en jupons

    Article 3. Et Monsieur Trierweiler dans tout cela?

    Article 2-Valérie TWEETweiler en fait trop    Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal.

    Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler alors inconnue

     

    valérie trierweiler,scud institutionnel,daniele mitterand,francois hollande,vie privée,sarkozy,bilger

  • Valérie Trierweiler, un ersatz !

    Imprimer

    Madame Trierweiler, Objet Politique Non Identifié, a beaucoup à voir avec Nicolas Sarkozy dans sa relation aux français !!!

    Celle qui s’était récemment racheté une conduite (médiatique) en  affirmant rester désormais tranquille dans un rôle classique de « 1ere dame »  s’est encore fait remarquer.

     Chassez le naturel et il revient au galop !

    Elle se compare à Marie-Antoinette, affirme à Bourges être  un « ersatz » de Hollande (!!) puis, lors de son procès contre les auteurs de "la Frondeuse "une personnalité "parapublique" (bigre)

    Enfin son geste récent à Angers de recevoir des opposants au…Premier Ministre de son compagnon Président de la République choque.

    On va encore parler d’elle. Il ne s’agit en aucun cas ici de « VT bashing » mais de l’absolue nécessité  d’évoquer désormais régulièrement un sujet qui devient majeur de la  politique française. Un  bizarre OPNI objet politique non identifié.

    C’est bien elle et son tweet Falorni qui avait très prématurément  sonné le glas de l’état de grâce accordé au récent élu, élu de la nation et élu de son coeur, le faisant plonger dans les abymes sondagiers.

    LE "TWEET-TWEET" AMBIANT APRES LE "BLING-BLING"

    Nicolas Sarkozy avait profondément agacé les français par le jeu entre sa personnalité, ses excès narcissiques quelquefois violents et les Institution de la Vème république qu’il ne ménageait pas.

    Son bling-bling dérangea au point de faire voter les électeurs de droite pour ….François Hollande lors des dernières présidentielles. Par anti-sarkozisme plutôt que par  pro-hollandisme.

    Le candidat socialiste dans une longue tirade  télévisuelle « culte » avait donné des garanties pré-électorales. Il   s’était  engagé devant les français à ne pas mélanger le privé et le public.

    La France  est servie…La plus grande surprise pour tous  est de constater qu’il ne tient absolument pas cet  engagement.

    Une  ambiguité massive règne. Notamment pour tout ce qui tourne autour de sa compagne.

    Et désormais de sa campagne...

     L’affaire du jour qui fait réagir l’info est liée à un acte hors norme de  François Hollande.

     Le « Président de la République  garant de l’indépendance de la Justice» a  envoyé au Tribunal, 17ème Chambre civile de Paris  un  soutien de quelques lignes manuscrites griffonnées  pour témoigner  dans le  procès en diffamation  que son amie   mène contre les auteurs de sa biographie.(nota : La frondeuse, Editions du Moment)

    ( Manuel Valls en a fait de même sur papier à en-tête du... Ministère de l’Intérieur )

    Quid de la parole présidentielle ?  

    Madame Trierweiler est totalement en droit d'ester en justice, comme tout citoyen. Mais si cette dame perd son procès?  Quel affaiblissement de la présidentialité, envoyée en pâture dans les méandres d’un procès civil avec 6 lignes qui en plus n'apportent pas grand chose... Institutions de la Vème atteintes!

    Si elle gagne, la suspicion d'influence majeure du Tribunal ne tardera pas à surgir. Le Syndicat de la Magistrature a peu apprécié.

    La Présidence de la République se défend  de l’émoi suscité  en évoquant une démarche « citoyenne, individuelle et privée ». Ah bon ??? Cela peut aussi s’analyser comme le « viol de la séparation des pouvoirs  politique et judiciaire »  De la part d"un homme politique qui, surtout, avait pris l’engagement électoral ne pas se mêler de Justice...

    Doit-on comprendre qu'il s'agit d'une lettre de François et non de Hollande?

    Dire que c'est privé alors que c'est public est une parole déjà entendue. Oui. De la bouche de Valérie Trierweiler.

    APRES SARKO, VALERIE.

     Valérie Trierweiler  qui était au départ  inconnue des français et sans image négative  apparait chaque jour comme complètement à côté de sa fonction qu’elle n’a encore pas compris. Elle n’en a pas pris la mesure.

    Elle alimente le  tweet tweet ambiant par ses paroles ou gestes inappropriés. Or, rien n’est anodin lorsqu’on est dans la symbolique de la représentation de l’élément féminin du couple national en poste à l’Elysée.

    La semaine dernière, en indiquant vouloir assister comme témoin à un mariage homosexuel, elle a pratiqué la politique non pas dans sa  version institutionnelle mais dans sa version politicienne.

     Samedi dernier, comme on l’a dit, elle avait rencontré à Angers des opposants à …J M Ayrault, Premier Ministre de son compagnon-Président  et accepté de   transmettre leurs doléances.

    Xavier Bertrand  soulignait  dimanche l’anormalité du geste. Il en a fait un cas politique.

     Elle  viendra  ensuite probablement se justifier devant les médias pour expliquer -comme son compagnon Président  ne le fait aujourd’hui avec sa lettre de soutien au procès en diffamation-qu’il s’agissait en fait d’un acte « citoyen, individuel et privé » et non de politique ! Et de continuer à  jouer sur tous les tableaux. Comme cela l'arrange, en fait !

     L’analyse précise des conséquences de son  geste commis à Angers  n’a que deux voies  d'explication:

    1) Soit elle a eu  l’aval de François Hollande pour recevoir les opposants au Premier Ministre Ayrault. Dès lors,  on ne devra plus parler de « hollandisme » mais carrément de « machiavélisme » majeur inquiétant  et suicidaire pour la Nation. Alors se  poserait d’énormes questions sur la gouvernance actuelle du pays et sa  gravissime ambiguité.

    2-Soit  l’initiative politique vient uniquement  d’elle seule, en autonome. Alors la presse  ne peut que commencer une nouvelle rubrique spécialement dédiée à l’inénarrable Valérie Trierweiler première dame-journaliste-politicienne-version people, qui dans la vie veut visiblement  tout et son contraire : le beurre et l’argent du beurre.

    A l'observer, Valérie semble en fait le "parfait alter ego en miroir de Nicolas Sarkozy"

    Lui était  « homme/président/ marié »  Elle : « femme/première dame/non mariée »

    Tous les deux hors norme, avec probablement en commun un ego narcissique, une même propension procédurière, le fait de foncer sans écouter personne, l'alimentation régulière d'un feuilleton médiatique.

    Elle serait  en fait, un Nicolas Sarkozy en jupons !

    La différence : l’un gouvernait. L’autre non. A priori.

     Les actes inconsidérés, répétés de cette compagne entraînent l’actuelle gouvernance et présidence française  dans une véritable …purée illisible. 

    Parapublique ou parapolitique?

     Sylvie Neidinger

     

    RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER :

    Article 3. Et Monsieur Trierweiler dans tout cela?

    Article 2-Valérie TWEETweiler en fait trop    Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal.

    Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler alors inconnue

     

    françois hollande,sarkozy,syndicat de la magistrature,neidinger,rayrault,opni,objet politique non identifié valérie trierweiler

     

     

  • Et Monsieur Trierweiler dans tout ça ?

    Imprimer

    Valérie Trierweiler semble en pleine confusion. A commencer par le nom qu'elle porte. Au point que certains internautes la pensent encore mariée à son ex. Normal car elle a conservé le nom du second mari divorcé ! Séparation prononcée en 2010.

    L'actuelle compagne du Chef d'Etat n'avait pas d'image négative avant l'élection, inconnue jusqu'alors. Elle vient en quelques semaines de fusiller son capital confiance auprès des français.

    VT devient le prototype d'une harpie narcissique assoiffée de pouvoir qui fait virer tout le monde et met en scène une jalousie d'opérette.

    Allant jusqu' à s'affubler... elle-même d'intitulés délirants « atout cœur pour la France »ou «journaliste N°1 de France »dans un de ces médias dont elle a usé et abusé.

    Elle fut, est de toutes les couvertures. Omniprésente.

    Il vaudrait mieux parler la concernant d'atout pique pour le pays !

    Elle nous vend à longueur de colonnes son « histoire d'amour » Dans le réel : des relations infidèles au sein de couples avec enfants qui n'intéressent vraiment personne. Plutôt glauques.

    Madame Royal avait la dignité de ne pas évoquer cette partie de sa vie privée avant d'être provoquée en réponse par le tweet.

    Sa "rivale" journaliste spécialiste du PS semble finalement très attirée par le pouvoir politique ...au point de jalouser la Première Femme en France finaliste de Présidentielles en 2007 ?

    Son acharnement à assassiner médiatiquement la mère des enfants de France Hollande lui revient en boomerang. Elle est décrite sur internet comme une « femme méchante, froide, arriviste » Une concubine qui aurait piqué la légitime.

    VT se monte la tête à s'inventer un personnage surréaliste de femme indomptable, libre qui voudrait continuer à travailler « hyper » dans notre époque. Tout en gardant haute main sur la Présidence où elle bénéficie d'une cellule à sa disposition et sur le Président son compagnon.

    A imposer ses vues aux français par ses tweets anti- démocratiques- car ce média ne s'adresse qu'aux happy few.

    Diantre. Au passage, d'autres journalistes aimeraient ,eux -aussi, pouvoir faire vivre leur famille en rédigeant seulement 2 ou 4 articles par mois à Paris -Match !

    Dans un élan de prétention, elle a « rhabillé pour l'hiver » les anciennes femmes de Présidents français qualifiées par ricochet de ...potiches ! Pas diplomate pour un sou.

    Depuis le 6 mai, elle fait une OPA médiatique sur les institutions de la Vème République par l'entremise involontaire de son compagnon, placé au pouvoir suprême.

    Or, Lui a été élu. Pas elle.

    Elle clive les opinions. Et pas en sa faveur. Le baiser public sur la bouche dévoile une impudeur pathologique ou de mauvaise éducation.

    Au lieu de s'arrêter, de se faire discrète, elle continue ! Ses faits et gestes alimentent le feu. Elle vient de légender un livre en évoquant ses ...nuits avec François Hollande « je le réveille pour lui parler de l'affaire DSK »

    Les socialistes tentent de la remettre à sa place. Là où on attendait que le Chef d'Etat ne le fasse.

    Jusqu'au 1er Ministre Ayrault qui a donné de la voix. En vain à ce jour.

    Julien Dray vient très clairement de situer le problème. Le peuple a voté pour un Président. Le N°1 du pays est responsable du comportement de ses proches.

     

    Garder le nom marital du mari divorcé : juridiquement possible mais tellement confus!

     

    Les dégâts commencent à se mesurer. Plusieurs votants qui avaient choisi Hollande aux présidentielles contre Sarkozy (en raison justement du sarkozisme synonyme d'exposition personnelle bling-bling ) sont atterrés. Beaucoup ne se sont pas déplacés aux législatives, pour ce motif avec le sentiment de s'être fait rouler dans la farine.

    Valérie Trierweiler, qui n'est pas « première de classe » vue la gestion catastrophique de son image continue à alimenter les commentaires sur internet. Elle a choisi la lumière et les déclarations à l'emporte-pièce. En retour, loi du genre, sa vie est scannée dans tous les recoins par les internautes, radio trottoir, radio immeuble.

    La parole se libère, en toute démocratie.

    « Concubine » revient très souvent. Aussi le fait inexact « qu'elle serait encore mariée à Denis Trierweiler ». Logique car elle se nomme ainsi.

    Pourquoi garde-elle le patronyme de quelqu'un dont elle juridiquement séparée? Qui , en plus travaille encore pour Paris Match ? Une personne dont le nom de famille -et de sa famille alsacienne- est désormais mêlé involontairement  à un vaudeville national?

    Le site  Alexia informe qu'en droit français, une épouse -ou un époux mais c'est plus rare - peut garder le nom marital après divorce en demandant avis du Juge.

    Les motifs évoqués peuvent être professionnels. En l'occurrence on peut penser que le nom marital Trierweiler étant le nom de plume, elle a certainement voulu garder cette visibilité.

    Les juristes indiquent que le mari peut retirer cette autorisation en motivant sa demande « lorsqu'il estime qu'un usage abusif est fait de son patronyme, usage qui lui cause préjudice ». Le site précise que l'autorisation n'a plus lieu d'être lorsque la personne se remarie.

    Le statut de la femme du président, c'est ...un président marié!

     valérie trierweiler,paris match,denis trierweiler,françois hollande,sarkozisme,julien dray,depardon raymond

    En France, on s'épouse sous la photo du Président de la République.

    Le cliché Depardon raté a fait l'unanimité contre lui avec les drapeaux traités comme des carpettes qui pendent aux fenêtres dans la journée, comme dans les immeubles populaires.

    Mais plus que ce cliché raté, le célibat du président reste surprenant. Surtout avec une compagne ultra visible et peu normale.

    A ce stade et tout comme Julien Dray ne le dit, on peut  penser que François Hollande, élu, est lui Responsable du tweet-tweet ambiant !

                                                           Sylvie Neidinger

     

     

    RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER :

    Article 2-Valérie TWEETweiler en fait trop Stupéfaction face à cette drôle de dame . Article prémonitoire, rédigé avant le tweet-royal

    Article 1-La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui: découverte avec préjugé favorable de Valérie Trieweiler

     

     

    Tags : valerie trierweiler, denis trierweiler, ségolène royal, françois hollande, sarkozisme, depardon,julien dray

     

  • La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui

    Imprimer

    Valérie Trierweiler intrigue. La semaine fut un sans faute pour François Hollande qui travaille et signe des autographes sans compter.

    Sa compagne fait fureur sur les moteurs de recherche et dans les forums. Au soir des élections, le monde découvre une jolie femme hitchcockienne d'une élégance intemporelle à la Lauren Bacall.

    Mais elle termine ses huit jours plutôt difficilement puisque  déjà comparée à ...Cécilia Sarkozy, femme à poigne de l'ombre supposée avoir   dirigé en sous main. D'autant que la compagne du Président   règle déjà les comptes politiques en éliminant brutalement car ouvertement  Julien Dray (certes au bizarre anniversaire "PS"... rue Saint Denis ! )

    Celle qui prône la normalité vient de passer une semaine à répondre à des dizaines d'interviews (trop ?) Certes, les médias veulent mieux connaître cette nouvelle « people » Elle y répond. Massivement.

    Internet n'est pas tendre. La dame y est même abruptement  qualifiée de ...maîtresse. On lui reproche  d'avoir gardé son nom de plume, celui du marié divorcé alors qu'elle se nomme Massonneau. On la décrit froide, arriviste, voire tigresse ! "Derrière l'homme chercher la femme", comme si elle l'avait elle même installé FH : remarques et clichés fusent sans ménagement.

    Mon commentaire :

    - Le mariage : non seulement pour les chancelleries étrangères mais aussi pour la France, la question est primordiale. Que la PDF(Première Dame de France) et donc le Premier Homme de France soient mariés semble important. Après tout dans l'Hexagone, chaque couple  se dit oui et signe le contrat de mariage ... sous le regard iss!u de la  photo présidentielle.

    - L'Elysée. La demande de rester à vivre dans l'appartement du XVème arrondissement semblait superfétatoire. La République a mis en place un Palais sécurisé organisé pour accueillir le chef de l'Etat. Engager des dépenses supplémentaires  pour vivre dans son petit chez-soi ...normal semblait bien capricieux ! Le couple semble avoir  finalement choisi l'Elysée.

    - Les tweets. Stop ! Question de protocole, de décence. Les gazouillis s'écrivent  vite. Bien évidemment désormais, ce que la n°1 va penser en positif ou négatif ne peut en aucune manière s'exprimer  par  cette voie et voix. Le Ministre Besson pour d'autres raisons vient de supprimer son compte. Oui, il est possible voire obligatoire  de tuer son  oiseau tweety devenu parfaitement inutile quand on vit  aux cîmes de l'Etat.

    Liberté d'expression. Son tweet où elle corrigeait une consoeur journaliste parce qu'elle oubliait d'écrire « ex » à « Thomas fils du couple Hollande-Royal" est totalement en décalage avec la liberté d'expression de la presse. La journaliste qui ne l'est plus par fonction censure les journalistes : c'est hors norme, surréaliste  ! Un petit dérapage qui indique (trop !)  clairement au monde entier  combien la relation Trierweiler/Royal est difficile. Pourquoi se livrer ainsi en pâture ...à la presse dont elle est supposée connaître les fonctionnements ?

    - Le travail de journaliste. Non ! Une PDF qui porte la symbolique féminine de représentation d'un pays ne peut être dans des interactions personnelles privées même professionnelles. Qu'elle laisse sa place à d'autres  (beaucoup de chômage dans la presse...)  Elle ne peut plus commenter. Son actuel  lien de subordination  professionnel au journal Paris Match devient même  caduc de facto !

    -Modèle de PDF. Il semble, à ses dernières déclarations qu'elle accepte finalement le retrait du poste de journaliste pour sa nouvelle  fonction. Mais en cherchant ses modèles à l'étranger  anglo-saxon : Hilary Clinton, Eleanor Roosevelt....Conseil : qu'elle ressemble surtout à elle -même en puisant au sein de son couple  son modèle à inventer.

    - La potiche. N'est- ce pas un peu méprisant -et hautain- que de dénigrer comme étant « potiche » la place exceptionnelle qui va devoir être la sienne ? Protocole et bonnes œuvres appartiennent donc au vocabulaire de l'insulte ? Non. Commencer par réussir ce challenge avant de  trouver ses marques pour ensuite faire évoluer la fonction semble plus ...intelligent. Dénigrer comme elle le fait  les anciennes supposées « potiches » Madame Chirac et les autres,  par non-dit indirect du type « moi je ne serai pas potiche ! » fut    plus que maladroit, presque impoli. Le combat de la campagne est terminé !

    - La fonction de Première Dame. Attention à l'autre travers : en faire trop. Madame Mitterrand dans l'indépendance  personnelle de ses œuvres personnelles gênait le protocole. Son action pouvait aussi se lire comme le fait de « profiter d'une situation » L'élu étant le bien mari et non son épouse !

    - Le besoin de « gagner sa vie » à ce stade de l'Etat passait mal. Les gens normaux n'acceptent  pas qu'elle ne soit pas à la place qui est la sienne, très forte dans le système monarchique républicain hexagonal. Sauf à se voir comparer à Madame Pompadour et ses moutons  pour faire vrai.

    La normalité de ce couple est justement de se tenir bien à sa place dans l'anormalité exceptionnelle de la fonction présidentielle. François Hollande ne veut pas d'ostentation et choisit la modestie.

    Il a raison. La symbolique peut tuer politiquement. Nicolas Sarkozy a plongé avec son Fouquet's et son yacht, ne s'en est jamais remis.

    François Hollande marque sa trace en se comportant dans la plus grande simplicité mais qui ne peut être en aucun cas  une normalité ...normale !

    Les voisins de Madame Trierweiler la décrivent comme ouverte et très sympathique. Il faut faire confiance aux voisins : ils « causent vrai ». La vie de cette dame distinguée en une semaine se trouve totalement bouleversée. La Première Dame de France est fine.  Elle  va trouver ses marques.

    La fonction  de Première dame  n'est pas codifiée juridiquement  parce qu'elle s'inscrit dans une tradition millénaire. C'est  justement une immense... chance pour elle !   Ainsi, la compagne -épouse?-de François Hollande aura une amplitude pour réinventer, moderniser le rôle de l'intérieur et dans la tradition : le challenge de faire vivre une liberté personnelle au sein d'un carcan collectif historique fortement symbolique.

    Sylvie Neidinger

    Tags : Valérie Massonneau, Trierweiler, François Hollande, Elysée, Madame Chirac, Eleanor Roosevelt, Hilary Clinton, tweet, potiche, Premier Homme de France, Première Femme de France, Ségolène Royal

    rubrique politis.png
  • Pipo et tralalère électoral

    Imprimer

    Les ondes, les médias  sont envahis de la campagne présidentielle. Normal, vue la place proéminente,  prééminente  qui tiennent la Présidentielle et les législatives qui suivent dans le paysage politique hexagonal.

    Au point que les français la trouvent longue et s'agacent des absences d'argumentaires sérieux en rapport avec leurs inquiétudes sociales.

    François Bayrou et François Hollande restent dans une approche argumentée.

    Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy et Jean-Luc Mélenchon ont choisi la voie populiste.

    Un débat "carné" déplacé  sur le cacher-hallal en lieu et place de questionnements sur la politique étrangère de la France, l'Europe comme bouc-émissaire, les attaques répétées et directes du président sortant contre François Hollande , supposé nul et dangereux sans vraiment démontrer ni sans retour sur son propre bilan...

    Pour respirer un peu de ce climat lourdingue, ce commentaire d'article repéré dans le magazine web Lyonmag.com (aujourd'hui ) d'un certain

    «  lalalère »  pseudo évidemment et qui s'amuse à  cette  petite musique  :

    «  en 2012 y'en a qui disent qu'il ne faut pas qu'Sarkommence mais il faut pas croire non plus Hollandemains qui chantent . Ne Mélanchon pas tout sinon c'est la Bayroute. Eva être Joly l'année 2012 ! »

    C'est court, facile mais cela détend !   Sylvie Neidinger

     

    Tags: Sarkozy,Hollande,Mélenchon, Bayrou,Joly

    rubrique politis blanc.png