Pays-USA-TweetoTRUMP - Page 3

  • Risée mondiale en réponse aux "tweeteries trumpesques"

    L'humour est une excellente réponse aux clowneries trumpesques, aux tweeteries qui servent d'exercice du pouvoir.

    La caricature la plus forte sortie cette semaine est évidemment la Une du Speigelgh.JPG avec Trump ayant décapité la Liberté (statue)

    Incroyable symbole publié dans un journal allemand ( pays qui a subi une attaque frontale du président américain).

    Le caricaturiste Edel Rodriguez est un américano-cubain. Il dit ne pas apprécier la fin des libertés programmée par  celui qui dirige l'Amérique.

     

    " Edel Rodriguez montre Donald Trump tenant d'une main la tête de «La Liberté éclairant le monde» et de l'autre un couteau ensanglanté. En bas en droite est seulement écrit «America first» («L'Amérique d'abord»), le mantra du nouveau président américain."

    Une caricature hyper provocatrice " à la Charlie"  qui en perturbe plus d'un...

    Iconoclaste.

    Mais qui perturbe vraiment ?? La caricature du Speigel ou la folie de Trump? Il pratique un  exercice du pouvoir d'extrême-droite qui a obligatoirement un impact sur le monde entier donc nous tous...

     

    La seconde photo humoristique est celle de la ministre de l'environnement suédoise qui se moque des mises en scène type téléréalité de 3ème zone dans le Bureau Ovale et particulièrement celle qui concerne les femmes.

    der spiegel,caricature,trump ennrisée mondiale,trump,droit des femmes,femmes,isabella lövinIsabella Lövin (cela ne s'invente pas c'est son nom!) se prend en photo avec uniquement des femmes dans un bureau  pour se moquer du président US entouré d'hommes pour signer un décret mettant en jeu le corps de femmes.(troller dit un article)

    Trump signe un décret avec uniquement des hommes sur des droits de la femme. Elle met en scène la réponse par des femmes uniquement.

    C'est terrible pour les Etats-Unis: leur président devient un objet de risée mondiale.

    L'humour est une arme terrible. Et qui ne se contrôle pas, celle là.

                                                                 Sylvie Neidinger

     

     

     

     Humour web anti Trump : la vidéo suisse

    «Nous avons les plus belles femmes du monde. Notre pays est sûr: il n’y a pas un Mexicain à l’horizon. Comme vous, M. le président, nous adorons l’or. On a fait fondre celui des juifs, comme on fait fondre le fromage dans les caquelons. Et nous aimons les Russes, nous avons bâti Saint-Moritz pour eux.» Grinçante mais irrésistible, la vidéo, déjà visionnée plus de six millions de fois en à peine quatre jours, fait un carton sur les réseaux sociaux.
    Produite par le programme alémanique SRF Comedy et intitulée «Switzerland Second», elle s’inspire du clip «The Netherlands Second» (Les Pays-Bas seconds) produit par une émission satirique hollandaise . Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit de répondre au slogan protectionniste de Donald Trump «America First» par la dérision et l’humour noir.
    Portée par une voix imitant celle de Trump et reprenant ses superlatifs, la vidéo vante en anglais les charmes de la Suisse. Le tout avec des arguments susceptibles de plaire au président américain. «Les femmes nous ont laissé leur interdire de voter jusqu’en 1971, voire 1990, c’était génial!» La vidéo précise que la Suisse déteste l’Union européenne et que l’atout au jass (Trumpf en allemand) se veut un hommage à Trump. Faisant un improbable parallèle entre le drapeau suisse et l’écusson du Ku Klux Klan, cette drôle de promo en arrive à la loi des soins abordables Obamacare, que Trump veut abroger: «Remplacez-la par Exit. Cette organisation, géniale, vient vous tuer si vous êtes vieux et malade. » 

    crédit images =capture des sites web cités

  • BAZOOKA-TRUMP

    Donald Trump tire en rafale.

    Il a commencé par mitrailler  ses tweets.

    Ensuite, le désormais président des Etats-Unis tire ses décrets en rafale. Avec une mise en scène digne non pas d'un bon film d'Hollywood mais plutôt du genre téléréalité 3ème catégorie. Avec le  nouveau décorum kitch et doré du Bureau ovale.

    Depuis la dizaine de jours de sa prise de pouvoir, il canarde l'espace médiatique de ses sentences aux limites de l'insulte, de la noirceur. Sa parole salit tout ce qu'elle touche.

    Le monde serait selon lui un "foutoir"-a mess-....du verbe foutre, vocabulaire appartenant au champ lexical de la sexualité, indigne d'être prononcé par un dirigeant  politique.

    Il canarde de ses mensonges opportunément rebaptisés la "vérité alternative" version extrême-droite.

    Il commence à canonner contre la presse, ses voisins,  le Mexique, le Canada, l'Iran, l'Irak, la Syrie, l'Australie, l'Allemagne, la Corée du Nord, le Yemen  l'UE, la Chine, Merkel , Schwartzy, les femmes, les étudiants de Berkeley University, les scientifiques. Et plus encore...

    Contre les supposés ennemis tout autant que les supposés amis et supposés alliés  des Etats-Unis.

    Ce, en 10 jours à peine.

    La suite c'est quoi ?

    Il envoie ses missiles ( les vrais)  Mais où ? Partout. En externe, en interne ? Il attaque ..la Californie et sa Sillicon Valley réticente?

    Ensuite Trump  bombarde en  version nucléaire... en vrai ?

    Une certaine Amérique a produit Bazooka-Trump.

    Un homme violent qui dirige en menaçant..

    Et ce n'est pas de la fiction.

    Les psychiatres américains  remontent à nouveau  au créneau (après l'été 2016) pour signaler une lourde pathologie. Un malade mental selon eux a été élu.

    Ils réclament sa destitution.

    Mais, détail,  il a été élu donc validé !

    La suite? On attend sa prochaine rafale. A chaque jour suffit sa peine.

    Le monde observe, sidéré.

     

                                                                                          Sylvie Neidinger

     Le samedi 4 février salve de tweets de Bazooka-Trump contre un juge donc contre la Justice de son pays! Juge qu'il ...insulte évidemment.

     

  • Ich bin ein Deutsch

    Pour la seconde fois en une semaine, l'administration suprémaciste Trump attaque violemment l'Allemagne.

    Alors ICH BIN EIN DEUTSCH en solidarité (certes au niveau modeste d'un individu)

    Qu'ont donc fait ces pauvres allemands pour justifier l'agressivité sans borne du camp de Bazooka-Trump

    Rien contre l'amérique du nord.

    La folie s'est emparée de Washington.

    L'euro  serait soit-disant  "volontairement" sous-évalué par le pays de Goethe "pour exploiter les Etats-Unis" dixit.

    Sidération mondiale de voir les USA attaquer frontalement ses alliés de l'après-guerre. Jusqu'au président iranien- dont le pays est  victime des premières actions atlantiques -qui fait la leçon sur le nouveau président us dit " novice."

    Démolir l'UE. Tout démolir.

    C'est une maladie mentale.

    Penser que démolir les autres permet de se grandir soi-même.

     

    http://www.lalibre.be/economie/conjoncture/l-euro-grimpe-un-conseiller-de-trump-accuse-l-allemagne-de-largement-sous-evaluer-l-euro-pour-exploiter-les-etats-unis-5890a19bcd70e747fb6f46d5

    http://www.romandie.com/news/Leuro-en-hausse-face-au-dollar-inquietudes-sur-Trump/771109.rom

    https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/L-euro-monte-nettement-face-a-un-dollar-deprime-par-le-camp-Trump--23788967/.

                                                     

      Extrême inquiétude des marchés financiers mondiaux, effectivement.

    Mais ...pas en raison de l'Allemagne!  

     

                                                                           Sylvie Neidinger

    .

  • Trump la pagaille

    Une semaine après son investiture,  Donald Trump mène son pays au chaos.

    Pagaille dans les aéroports, pagaille dans l'image du pays qui se brouille.

    Son agressivité de tous ordres amplifie une colère en interne et dans le monde.

    Il menace de tous côtés: le Mexique (qui réagit), la Chine, l'UE, Merkel, les femmes, le climat , le recours à la torture; la presse traditionnelle etc.

    Violent. Raciste. Rapidement brutal. Vulgaire.

    Il gouverne par la menace, et ses analyse à l'emporte pièce dignes du café du commerc .

    Il gère "dictatorialement".

    L'ONU - c'est peu ordinaire  pour cet organisme juridique- évoque aujourd'hui dans un communiqué sa "méchanceté"(!!!)

    "L'ONU dénonce le décret du président étasunien Donald Trump qui interdit l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays musulmans. Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme cible une mesure «méchante» et contreproductive dans la lutte contre le terrorisme.

    «La discrimination fondée sur la nationalité est interdite en vertu des droits humains», a estimé sur Twitter Zeid Raad al-Hussein. Il ajoute par ailleurs que ce dispositif prive la lutte contre le terrorisme des ressources adaptées."

    L'homme menace tout azimut, jusqu'aux diplomates US  qui constatent les dégâts dans le monde et l'alertent.

    Il menace jusqu'aux Républicains  type Mc Cain qui ne suivent pas sa folie, ses décrets, sa mise en scène de pacotille dans le bureau ovale.trump.JPG

    Un sociopathe  narcissique a pris le pouvoir.

    Il transforme ses alliés en ennemis et les  étrangers en terroristes potentiels.

    Il discrimine sur une base confessionnelle et d'origine.

    Déjà on ne lit plus ses tweets rangés dans la catégorie "inepties" , chaque tweet contredisant le précédent ! Exemple : son décret anti musulman ne serait pas anti musulman suivant ses explications ultérieures, ce sont les gens qui ne comprennent rien ...selon lui.

     

                      UN PSYCHOPATHE AU POUVOIR. VOILA LE TRAVAIL !

    Les psychiatres avaient prévenu du cas pathologique.

    Le mental de Trump  fait qu'il ne se remet jamais en cause. Et ne se remettra jamais en cause.

    Il fonce et ne recule pas.

    Le monde entier a tort et lui seul aurait raison, se disant victime des autres au besoin.

    Des actes qui s'apparentent à des sautes d'humeur.

    Une semaine d'exercice du pouvoir depuis l'investitureet déjà l'Amérique tremble sur ses bases.

    Des manifestations jamais vues en interne.

    En externe le risque de voir l'anti-américanisme virulent des années vietnam ressurgir.

    On observe que les politiciens qui  louent Trump se brûlent les ailes, ce dans un processus immédiat

     Tout ce qui soutient Trump est vilipendé : Netanyahu laudatif par Twiter du mur a immédiatement des problèmes avec le Mexique. Theresa May est prise a partie pour sa relation spéciale avec Trump. Une pétition de 1,5 millions d'unités (!) lui demande de renoncer à l'invitation officielle chez la reine et de respecter la valeur droit de l''homme.

    Wall Street est dans l'expectative, les chiffres baissent. Problème du monde économique: le mental.... du président. Et l'isolement réel du pays qui arrive à grands pas.

    Un dingo  a pris le pouvoir. Il sera destitué.

    Mais quand ? A après combien de dégâts ?

                                                                                                          Sylvie Neidinger

    Des manifestations dans le monde entier ici à Bruxelles (crédit photos captures des sites cités)

    trump,sociopathe,folie; mc cain,usa

                                                                   

  • Les potins de @POTUS

    Un acronyme fleurit ça et là depuis une semaine: le terme de @POTUS.

    Diante mais de quel Hippo@potus  s'agit-il ??twitter,twitos; gazouilli,@potus;tweetos,hippopotamus

    La réalité n'est pas très hipppopotamus amphibius mais plutôt vertébré tétrapode ailé...

    Car le terme avec son "@" appartient à l'univers des... twittos, des titis, des gazouillis.

    Ce vocabulaire est très officiellement pris pour "Président of United States".

    Apparemment il est employé depuis plusieurs ...siècles !

    Ce code télégraphique daterait même du XIXème en 1890 précisément. Sans @ ) cette époque

    /www.merriam-webster.com/words-at-play/scotus-potus-flotus

    @POTUS fut réactualisé  sous Obama en usage réseau social par une  adresse de Twitter avec l'arobase @,

    C'est un compte ultra officiel puisqu'à la passation de pouvoirs, le @POTUS a été affecté au 45 ème président, remis à zéro des tweets mais pas des abonnés (qui étaient supposés être 13 millions, 4 millions semble-t-il.)

    twitter,twitos; gazouilli,@potus;tweetos,hippopotamusLes anciens tweets ayant été archivés sur un compte ouvert à cette intention le @potus44

                    BAZOOKA

    @POTUS est  donc supposé appartenir au léger des gazouillis et au chant harmonieux des oiseaux.

    Léger ne correspond pas bien à la situation...

    Donald Trump utilise ce réseau social comme un bazooka, un lance roquette portable autonome pour un seul homme.

    Il vise, il tire. Boom.

    Tombés le Mexique, l'Union Européenne, Merkel, les femmes... Et le reste.

    Pas mélodieux du tout.

    (Le journaliste Jean Quatremer synthétise parfaitement dans l'article supra)

    @POTUS version 45, c'est de la conversation du café du commerce, souvent sans grande culture. Ou de la culture populiste qui caricature. Pas celle en tous cas attendue pour un dirigeant.

     Ces textos s'apparentent plutôt à des potins mais explosifs au regard de la puissance de l'émetteur...

     

                                                                                          Sylvie Neidinger

     

    twitter,twitos; gazouilli,bazooka,@potus;tweetos,hippopotamus

  • Le film d'horreur de "l'Inquiétant Mr Trump"

    N'ayant pas vraiment  commencé son mandat 2016, Donald Trump vient d'enregistrer son slogan pour... 2020!!

    usa great.JPG

    Il le tire d'un film d'horreur.

    http://www.20minutes.fr/monde/2002043-20170125-video-trump-deja-depose-slogan-campagne-2020-pique-film-horreur

    Il a lui même scénarisé le mode d'annonce: comme dans une téléréalité.

    Inquiétante amérique car il s'agit du réel et non d'un scénario..

    Un documentaire de l'émission "le monde en face" (la 5)  évoquait hier L'inquiétant M Trump, homme politique ultra violent.

    "Keep america great" (qui arrive après "make america great again") est un slogan bizarre car l'Amérique est déjà grande et puissante.

    Que va   faire des USA cet homme d'affaire psychorigide, flamboyant, cheveux  couleur orangée lors de la primaire, qui place toute sa famille au pouvoir, carrément?

    Il commence par déclarer la guerre aux médias.

    A ceux en tous cas, qui entendent faire leur job et ne pas se laisser prendre à sa com' mais présenter les faits... même quand la réalité ne va pas dans son sens.

    Vouloir faire taire les médias avec violence parfois, est un signe évident de mode dictatorial de gouvernance d'une Amérique profondément destabilisée.

    Psychorigide, revanchard, il insulte à tout va sur le mode de celui qui aurait bu un coup de trop. Il présente le monde comme noir "un foutoir " dit-il.

    Il entend destabiliser économiquement jusqu'à ses propres voisins ( Mexique, Canada) ne comprenant pas que les rendre plus pauvres c'est créer les conditions de la migration... qu'il déplore par ailleurs.

    Inquiétant populisme au pouvoir.

     

     

                                                         Sylvie Neidinger

     

     Suite: les américains se précipitent sur le livre 1984 de Georges Orwell qui évoque le contrôle de l'info par  un Etat.

  • PUSSY HAT

    Historique. Deux millions de femmes rassemblées aux USA contre l'indécence verbale  et le sexisme du désormais président Trump.

    Et des centaines de milliers dans le monde.

    Amérique mal en point.

    Naissance d'un symbole: le PUSSY HAT autour d'un accessoire, un  bonnet à oreille tricoté rose.

    Les oreilles des millions de  "chattes" en révolte - en alerte- face à la VULGARITE INCARNEE et ABSOLUE. MIAOU.

    Femmes en colère. Pussy hat project.

    Ce blog ouvre la nouvelle rubrique Trumpette.

     

                                                                   Sylvie Neidinger

    revolte féminine,pussy hat project,usa,vulgarité de trump

    http://www.lefigaro.fr/international/2017/01/21/01003-20170121ARTFIG00179-mobilisation-monstre-contre-donald-trump-a-washington.php