UA-65882359-1

26/06/2014

Le plus vieux pantalon du monde: une culotte de cheval

Les cavaliers de la steppe d'Asie centrale ont inventé le pantalon !vieux pantalon,cern,nicolas contens,journaliste scientifique,archéologie

L'info est sortie récemment, le 3 juin mais fut inaudible. Le short de foot ayant largement distancé tout autre élément de la garde -robe. Même la plus vénérable.

 

Nicolas Constans, journaliste scientifique publie cette découverte sur son blog....historique "dans les pas des archéologues: des fouilles au labo"

Un excellent média à découvrir et poster en favori.

On le cite:"En principe, les plus vieux pantalons connus sont ceux du Néolithique, comme ceux portés par l'homme des glaces, Ötzi, vers 3200 ans av. J.-C. ou d'autres fragments plus anciens. Mais à vrai dire, ce ne sont pas tout à fait des pantalons. Des jambières plutôt, un peu comme celles, en cuir, que mettent les cowboys : il n'y a pas d'entrejambe. Or il ne viendrait jamais à l'esprit de ces derniers de les porter sans pantalon. Car sans entrejambe, point d'équitation. Sans la protection de cette pièce d'étoffe, la vulnérabilité de l'Homo sapiens mâle à cet endroit rendrait les longues chevauchées franchement incommodes.

Voilà pourquoi la découverte en Chine de deux véritables pantalons, munis de leur entrejambe, est importante. Non seulement parce que datés d'entre le XIIIe et le Xe av. J.-C., ce sont les plus anciens pantalons connus à ce jour. Mais aussi parce qu'ils sont clairement reliés à l'usage du cheval, qui s'est alors généralisé dans une grande partie des steppes d'Asie centrale. Ce qui suggère que ce sont des cavaliers qui ont inventé le pantalon."

On apprend que le plus vieux pantalon découvert et conservé est composé de trois pièces: deux jambes, une entre-jambe.

Les reconstitutions en labo ont conclu à un pantalon aux jambes ....arquées!

En plus de la lecture de l'article sur le "pantalon originel du XIIIème siècle avant JC, on s'intéresse particulièrement au journaliste Nicolas Constans.(bio) C'est un  ancien  du Cern, un docteur en physique!

Il a quitté le monde des particules pour la vulgarisation scientifique (cf ses articles dans La Recherche) dont..celle de .l'archéologie

En effet l'archéologie moderne intègre totalement les diverses approches des sciences dures: archéométrie, dendrologie etc...

Grand intérêt de la voir bien expliquée par le journaliste Constans, dans  ses articles courts et percutants qui la rendent passionnante avec des réponses à des questions simples telles que :"qui a couché les géants de l'île de Pâques"

                                                                             Sylvie Neidinger


crédits images/captures d'écrans  blog Constans

                                                               

 

 


 

07/06/2014

Charles-Henri Favrod: élégance de l'indépendance du journaliste

Ce blog continue la déclinaison de la thématique du Libre dans  les conférences forts intéressantes du TEDxGeneva. Non pas par obsession ou par promotion. Mais parce que le contenu des conférences était fort intéressant.

#tedxgeneva,grnd reporter,accords d'evian,rsr,université de lausanne,vaudois,belletrien,charles-henri favrod,journalisme,histoire,libertéIl fallait absolument évoquer le journaliste Charles-Henri Favrod qui du haut de ses 87 années péniblement appuyées sur des cannes a fait l'honneur de sa présence.

Wiki présente ainsi ce journaliste helvète de premier plan très honoré (légion d'honneur, officier des arts et des lettres...) Membre d'honneur de la Presse Suisse.

      GRAND REPORTER  "BELLETRIEN" VAUDOIS

"Charles-Henri Favrod, né le 21 avril 1927 à Montreux, est un journaliste, photographe, essayiste, directeur de publication et bellettrien vaudois.(...) Il crée Télévision Rencontre, dont le premier film, Le Chagrin et la Pitié (1969), constitue un succès mondial, couronné en particulier au Festival de New-York et ouvrant le grand débat sur le régime de Vichy."

Il démarre d'ailleurs sa conférence en rappelant ses humanités à l'Université de Lausanne. Il commença par le latin et le grec....la genèse d'une autre génération de journalistes aujourd'hui "webisés".

Gazette de Lausanne, Radio Suisse Romande, Musée photo de l'Elysée...#tedxgeneva,grnd reporter,accords d'evian,rsr,université de lausanne,vaudois,belletrien,charles-henri favrod,journalisme,histoire,liberté

Sa liberté à lui ? Dans les années 50,  avoir commencé à  chercher l'information écrite et photographique "de l'autre côté" ou "sous une autre facette, notamment autour de la guerre d'Algérie, entre autres.

L'écouter le 7 avril 2014 : Les clefs de la décolonisation

Du "bon boulot": chercher les angles inédits. Dans un conflit, donner la parole à ceux dont le point de vue n'est pas toujours mis en exergue.

Il  favorisa les rencontres secrètes qui permirent les accords d'Evian.

Le rôle du journaliste libre et indépendant d'esprit. Et un peu plus encore.

Position qui forcément sur le moment, lui a valu une inconfortable  volée de bois vert."C'est faux de prétendre que j'ai été un porteur de valises" a-t-il dû rectifier.

Il a ensuite porté  par sa voix journalistique personnelle et non ses bagages -sinon ses bagages intellectuels !- les éléments d'une négociation de paix internationale de premier plan en donnant accès aux revendications d'une des deux  parties en présence.

                                                                         Sylvie Neidinger

 

Blog-Série n°5/TEDxGeneva 2014:

1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste

Crédit Images /photos Neidinger sous commons creative


07/05/2014

Premier MOOC sur "journalisme numérique et réseaux sociaux"

Rue89, toujours dernière tendance sur les nouveaux médias lance actuellement un MOOC sur le thème du journalisme et des réseaux sociaux  en partenariat avec Global Editors Network (GEN) et First Business Mooc (celui ci dédié à la finance à la base Marché de change Analyse financière).journalisme,sophie caillat,réseaux sociaux,first business work,global editors network,rue 89,mooc

A la pointe des actuels débats sur les nouveaux usages professionnels numériques.

Et premier du genre en langue française.

Rappel: le Massive Open Online Course est un cours en ligne ouvert de masse.

Un Mooc est donc un mass média dédié à la pédagogie gratuite donc....open source !

Twitter reste, c'est confirmé, le réseau immédiat le plus usité par les journalistes.

Twitter, roi de l'instant  grille même les agences de presse et devient de facto "média immédiat"

Pierre Haski fondateur de rue 89 raconte comment il a eu un soir sur twitter l'info de l'imminence d'une conf' de presse officielle en Afrique du sud. Professionnel, il a déduit la probabilité forte du décès de Nelson Mandela. Professionnel il a préparé un tweet annonçant le décès. Pile à l'heure du direct, à la seconde même, il a lancé son tweet devenant ainsi le premier au monde à lancer l'info !

Sophie Caillat, la grande prêtresse de ce Mooc, ancienne de Reuters, spécialisée RS indique dans une vidéo avoir été totalement au coeur d'un évènement par le biais de Twitter alors qu'elle n'était pas sur place. Voire... mieux peut être qu'étant sur place juste en suivant les tweets..

Twitter c'est enfin ..le don de l'ubiquité!

Elle indique combien Facebook certes plus ludique est important, tout comme ...In, Instagram. et tous les autres !

Tumblr etc. Les réseaux deviennent une jungle de complexité.Il est bon de défricher.

Un bon moyen de surmonter la fracture numérique que ce Mooc.

Evidemment fort utile pour les journalistes. Et pour les autres, les curieux ?

La session dure 5 semaines et sera validée par une certification pour ceux qui auront pu....suivre jusqu'au bout. Pas si simple. Un vrai challenge.

                                                                    Sylvie Neidinger

Teaser sur Dailymotion

MOOC rue89 semaine 1  N°1

MOOC rue89 semaine 1  N°2

MOOC rue89 semaine 1  N°3

MOOC rue89 semaine 1  N°4

MOOC rue89 semaine1   N°5

MOOC rue89 semaine 2 N°1

MOOC rue89 semaine 2 N°2

MOOC rue89 semaine 2 N°3

etc...!!!! La suite du MOOC

crédits photo/capture d'écran/site web rue89

18/02/2014

Tint'Interdit: pastiches, parodies mais pas plagiat

 Si c'est interdit, c'est que cela n'est pas autorisé, dirait Monsieur de la Palice.P1120487.JPG

Pas toujours...Il y a du flou !P1120478.JPG

Tint'Interdit, l'expo  ouverte ce week-end  à Penthes pose réflexion sur  la BD, dit 9ème art,  ici celle de Hergé  et sa  trajectoire dans le temps.

Sa transmission, ses émanations, ses copies, ses "à la manière de", ses faux, ses vrais-faux réussis et faux-vrais ratés. Ses éditions pirates elles-mêmes piratées...

Difficile  de trier le bon grain de l'ivraie entre ce qui est autorisé à parodier et pasticher sur le ton de l'humour, en libre expression ou hommage et  le  plagiat complètement interdit car de la copie pure ! La ligne pas si claire...

P1120479.JPGTintin-reporter nous appartient à tous, universel.

Or, ses droits n'entreront dans le domaine public qu'en 2053. En attendant les héritiers légaux veillent au grain.

L'affaire de Fribourg marque encore les esprits. Le premier  catalogue de l'expo nommée "Tintin à Fribourg: dits et interdits" publié par la BCU de cette ville fut jeté au pilon suite à une demande des ayants-droit de Hergé. Mais au delà, le reste fut autorisé.

LES TINTIN "A PART"

P1120481.JPG

Alain-Jacques Tornare,  qui sait, en tant qu'historien" mettre en perspective avec l'appareil critique",  collectionne depuis des lustres   les "Tintin à part". Il  a de la suite dans les idées. Après Fribourg, il est commissaire de l'expo de Genève. Pour expliquer.

Il lui fallait  présenter ces Tintin alternatifs dans leur profusion,richesse, degrés variables  d'interdits. Les oeuvres de ces Gordon Zola et autres ( les Aventures de Saint-Tin et son ami-Lou) L'affaire Tourne au sale, Zinzin à Fribourg ou l'éditeur dit  "parodisiaque".

Pas toujours très fins comme jeux de mot mais garantis 100 % pastiche...

Tint'interdit  a aussi le mérite de repositionner la série dans le contexte genevois.P1120469.JPG Des exemplaires de l'Echo illustré aux éditions pirates autour de l'Alph-Art version Ramo Nash (1988)

 La parodie est légale voire légitime !

Elle entre dans la catégorie de l'hommage. Moulinsart qui s'occupe de l'exploitation commerciale de l'oeuvre a réussi le prodige de maintenir une série  BD sans nouveauté depuis 1976.

Le secret ? Il lui fallut tout de même vouloir, autoriser et tolérer certains pastiches....

La parodie est art satirique de l'insolence.  Mais tout n'est pas bon à prendre.

P1120488.JPGD'où la riche réflexion posée à Penthes sur la limite du genre, lue sur un des nombreux panneaux didactiques :  " Hergé a eu raison de ne pas vouloir de successeurs  quand on voit ce que sont devenus tous les grands héros de la bande dessinée francophone orphelins de leurs auteurs qui se survivent à eux-mêmes en oscillant entre la pâle copie stérile et la caricature terne"

L'expo de Genève  a l'avantage de redessiner le contexte genevois de Hergé. Elle en profite pour mettre  en scène les graphistes   romands qui ont touché au mythe dans la foulée de l'Interdit, plus ou moins autorisé.

 Tint'interdit  assume son titre jusqu'au bout: une video de 20 mn présente même dans une petite pièce alcôve les Tintin...osés, un peu chauds version peep quoi. 

    Le  Musée de Penthes adore les globe-trotters: Tintin après Corto Maltese

Combien Rodolphe Imhoof, président de la Fondation pour l'Histoire des Suisses dans le monde et Anselme Zurfluh, directeur  qui gèrent aussi le musée de Penthes ont eu raison d'oser le risque non seulement du souffle  de jeunesse, celui de l'univers  BD....tintin reporter,parodie,pastiche,plagiat,moulinsart,tint'interdit,exem,echo illustré,tornare,penthesMais aussi celui  de l'impertinence parodique, l'indépendance d'esprit posées comme valeurs.


 Au final l'expo locale, portée par Exem, Tintintologue graphiste virtuose -qui en signe l'affiche- ne porte évidemment  pas préjudice à Tintin. Elle en valorise l'image intemporelle.

Il se dit même que le genevois "rend vivant" le héros de BD.

Exem, j'aime...

Son affiche pour Tint'Interdit est  parfaite: graphisme, humour, puissance, com.

Son  Tintin qui franchit la ligne linguistique armée  du rösti Le spectre du Röstigraben:  est à mourir de rire (d'actu....)

Tintin, ce belge décidément  très très suisse... de l'étranger et de la Confédération!

                                                                                    Sylvie Neidinger

Musée de Penthes

Exem wiki

 

Série n°4 du #Blog Neidinger Blog-Série Tintin à Genève:

1/4-Une Tintornade s'abat sur Penthes

2/4-Tint'Interdit : pastiche, parodie mais pas plagiat

3/4-Et Töpffer inventa la BD à Genève

4/4-Tintin à Cointrin visite la "tour Goldorack"

 

 

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/02/17/u...

 http://www.tdg.ch/culture/autres-arts/L-affaire-Tintin-os...

13/02/2014

Bureau ovale, journalistes en goguette, américains stupéfaits

A l'heure du média à vitesse éclair, la visite d'Etat du Président français aux USA sera symbolisée par quelques images seulement. On retiendra François Hollande posant seul entre le couple Obama et....les photos hors normes postées sur tweeter des journalistes dans le Bureau Ovale.bureau ovale,selfie,thomas wieder,obama,hollande,journalistes obséquieux

Ces gogos en goguette s'y tirent les auto-portraits (selfies...) avec en fond deux petites têtes qui dépassent.  Juste celles de deux présidents: celui de la puissante invitante et première puissance mondiale et de son invité.

Ces clowns de presse en vacances  commettent un sacrilège car le lieu est éminemment symbolique, celui du pouvoir US, qu'il leur a été par exception permis de visiter.

Idem le pupitre de presse US et son nouveau porte parole...

Un certain Thomas Wieder, salarié  d'un journal qui fut un temps sérieux lui aussi, le Monde, a pris la vedette. Il va désormais être vedette du web et de ses détournements à l'infini.

 bureau ovale,selfie,thomas wieder,obama,hollande,journalistes obséquieuxLes américains sont en tous cas offusqués.

On peut contre-argumenter en disant que c'est de l"humour, que Barak Obama 'himself -selfself" a lui même fait un selfy déplacé aux obsèques de Mandela.

Or ce qui ne va pas avec les trublions du bureau ovale est le comparatif.  Les mêmes,  lorsqu'ils franchissent les portes de l'Elysée se plient à l'étiquette, à la déférence.

Il faut  se souvenir combien les mêmes "professionnels de l'info" furent obséquieux lors de la conférence de presse à l'Elysée, lieu de pouvoir qui les rendait amnésiques au point d'omettre de poser des vraies questions  à l'anglo-saxonne.

Ce que démontre ce comportement de colonie de vacance des journalistes sélectionnés pour accompagner François Hollande ?

Leur habitude à côtoyer le pouvoir, dans une grande proximité au point de tout mélanger!

Une notion d'indépendance de la presse si lointaine des critères anglo-saxons...

Le pool sélectionné pour entrer  était  une sorte de "garde rapprochée médiatique" de François Hollande.  Thomas Wieder est  pour le Monde  "chargé de l'Elysée et du gouvernement"

(d'ailleurs, sa rédaction le soutient dans cette affaire !!!)

Ils entrainent avec eux dans cette action  toute l'image de la communication du Président Hollande ridiculisée.

Si même le chroniqueur de gauche Roger Bruno-Petit le dit....:

"Ce selfie dit ce qu'est devenu l'autorité présidentielle sous François Hollande, une dérisoire hochet prétexte à se balader dans le monde entier, sous l’œil ébahi des citoyens internautes.

Ce selfie ridiculise aussi et surtout François Hollande... Qu'est-ce donc que ce président si peu sérieux, si peu grave, si peu président finalement, qu'il en est réduit à laisser suivre ses activités par des journalistes qui ne se tiennent pas mieux que Loana dans le "Loft" ?

Ce ne serait pas grave, en vérité, si cela ne touchait pas à la communication élyséenne, soit au cœur du réacteur de l'image présidentielle. Dans cette affaire, le coupable, ce n'est pas l'auteur du selfie, c'est le président lui-même. C'est en cela que l'anecdote prend sens et s'avère inquiétante."


On continue: cela ne serait pas si grave en vérité si cela ne touchait à l'image de sérieux de la France. Crédibilité  que d'autres tels les chefs d'entreprises qui ont des produits et des services à vendre préféreraient voir .

Plutôt que les clowneries vaseuses et l'amateurisme absolu.

L'image si légère est terriblement contre-productive car elle va donner du carburant au "french bashing" en désignant au delà de l'attitude des journalistes en question un peuple peu sérieux, pas fiable.

Le story- telling hexagonal continue décidément son vaudeville....

                                                               Sylvie Neidinger

                                        

 

 


11/02/2014

Laura Poitras derrière Snowden lance The Intercept

Il faut connaître Laura Poitras, finalement peu médiatisée au regard de son rôle important  !nsa,laura poitras,snowden,freedom for press foundati foi

Pour avoir divulgué ce que trame la NSA, Edward Snowden doit selon certains recevoir le prix Nobel de la  Paix et selon d'autres être réduit à de la charpie-bouillie, désintégré....

Or il n'est pas seul dans son entreprise de diffusion. Une femme joue un rôle très important ( + un troisième homme... Glenn Greenwald)

Laura Poitras, journaliste d'investigation.


Hier 10 février 2014, Laura Poitras participe, avec Glenn Greenwald et Jeremy Scahill au lancement du magazine en ligne The Intercept, la première publication de , financé par Pierre Omidyar

."A court terme, le magazine doit servir de plateforme pour présenter les documents sur la NSA révélés par Edward Snowden et ainsi poursuivre la publication d’enquêtes sur la surveillance globale par les États-Unis".

Aujourd'hui 11 février plusieurs milliers de sites Web et d’internautes communiquent  sous la bannière « The Day We Fight Back » pour protester contre les opérations massives de cyber-espionnage menées par le renseignement américain.

                                                         Sylvie Neidinger


Elle produit un film sur Snowden en octobre 2014


14/11/2013

Etienne Dumont, critique d'art-oeuvre d'art

Etienne Dumont est connu comme le loup blanc à Genève. Mais pas tellement au delà, finalement. etienne dumont,tatouages,corto maltese,critique d'art,oeuvre d'art,geneve,tdg,bilan

Alors qu'il est l'un des hommes les plus transformés de la planète. Pour ne pas dire l'unique au monde à ce niveau de tatouages. Probablement de tous les temps. Il est journaliste.

Cette chronique concerne l'homme public.

Le privé, je ne le connais pas. La vie privée n'aurait d'ailleurs pas lieu d'être sur un blog.

Nous avions croisé nos chemins une seule fois à Penthes en 2012 à propos de l'expo Corto Maltese.

Il portait son petit bonnet. Peu loquace...(photo ici : phase du noir sa photo de blog.)

Lui rédigeant un article de presse:  Marco d' Anna sur les traces de Corto Maltese

Et moi un  article de blog:               Marco d'Anna en escale à Penthes

                                                      Corto Maltese refuse de quitter Genève

Etienne Dumont  est brillant rédacteur. Il a quelquefois la dent  dure. Sur le terrain genevois et vaudois, certains éditeurs ou galeries d'art m'ont  dit être  encore   marqués par ses écrits  à leur encontre, en positif comme en négatif. Je n'ai les ai pas tous  lus et ne peux me prononcer.

A savoir, la Presse  n'est pas Communication! Le chroniqueur est bien  dans son rôle en tant que...critique.

Nuance toutefois. Qu'un  journaliste n'apprécie pas une oeuvre  ne signifie pas du tout  que cette dernière soit nulle. Derrière une expo, un éditeur,  il y a de l'humain. Des personnes qui se sont données autour d'un projet. Et qui n'apprécient pas que deux coups de cuillère à pot  de plume ne  ternissent leur travail.etienne dumont,social,hukuzai,irezumi,peau,formule de dubois,tatouages,corto maltese,critique d'art,oeuvre d'art,geneve,tdg,bilan

  Car, problème: l'écrit reste ! Il est ultra puissant. A l'heure des moteurs de recherche, les articles ne meurent pas ! D'où ces sentiments mitigés toujours actifs longtemps après les parutions.

CRITIQUE CULTURELLE: LA DIFFERENCE PRESSE /BLOG

Ici s'expose  toute la problématique de la critique du culturel. Car le journaliste est justement rémunéré pour s'exprimer en positif et aussi en... négatif. C'est son travail. Quelque part, son opinion  engage celle de  sa Rédaction dans le lien de subordination qui le lie à son employeur. Laquelle en retour le protège.

Le blog lui ne fonctionne pas ainsi. Pas de mécanisme économique.  Le blogueur opère individuellement ses choix. (sur ce blog neidinger par exemple, j 'ai choisi  en règle générale cette option pour les données culturelles: "j'aime pas donc je n'en parle pas" L'activité blog est non rémunératrice, chronophage. Pas de temps à perdre à démolir...car déjà pas le temps de coucher sur écran la dizaine  d'articles déjà pré-rédigés en tête. Ce qui n'empêche pas au besoin évidemment une critique. Mais pas de celle qui laisse l'autre cloué au tapis médiatique)

Presse et blogosphère sont deux planètes si proches et si  différentes; pas toujours comparables!

I- Etienne Dumont,  chroniqueur culturel:

On ne le lit  plus actuellement sur la Tribune. Idem, son blog TDG  est inactif. Sa dernière chronique fut rédigée le 7 mai dernier. "Tout a une fin" écrit-il sans en préciser les raisons.

Il exerce désormais à Bilan.chetienne dumont,tatouages,corto maltese,critique d'art,oeuvre d'art,geneve,tdg,bilanetienne dumont,tatouages,corto maltese,critique d'art,oeuvre d'art,geneve,tdg,bilan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici sa photo professionnelle, sur le site de presse. Drôle d'indien, étonnant journaliste. Peu habituel.

 

 II Etienne Dumont oeuvre d'art

etienne dumont,tatouages,corto maltese,critique d'art,oeuvre d'art,geneve,tdg,bilan L' homme  est probablement le plus tatoué de la terre (exploit)   et  oeuvre d'art. Il  s'est  exprimé publiquement en 2009 sur son  processus de transformation démarré par un aigle et une croix, du basique,  pour arriver au résultat sophistiqué que l'on connait aujourd'hui.

Avec un  graphisme ethnique très sphère culturelle océan pacifique pour le visage  (Maori?) et Japonisant pour le thorax. Et plus encore.

Son être est devenu champ expérimental. Le blanc par exemple ne tient pas sur la peau,dit-il, il vire au jaunasse sale. Il quitte donc le blanc/noir pour le ...rouge.

Il  témoigne sur le site d'une certaine Annette Giard en février 2009 (textes en bleu):
"j’avais vu au Musée d’Orsay, lors de l’exposition sur les moulages, le buste en plâtre d’un Néo-Zélandais, au visage couvert d’incisions soulignées d’encre. Longtemps, j’ai pensé à cette chose, sur ma table de nuit imaginaire, puis j’ai téléphoné à Dominique Lang [son tatoueur] : “On le fait.” Il n’était pas chaud. On l’a fait, en couleur. Ça m'embêtait d’avoir de la couleur sur le corps et la tête en noir et blanc, c’est comme si j’étais deux personnes. Alors on a tout refait en couleur. Ça a pris 10 mois, en tâtonnant. Il se passait toutes sortes de choses bizarres pendant les séances. Quand il plantait son aiguille dans les ailes de mon nez, par exemple, ça déclenchait des éternuements. Il fallait s’interrompre toutes les 10 secondes.

Il a offert son corps  jusqu'à la nudité au regard public en 2009 par  une expo  de photos. Il fêtait ses 60 ans.

Mais sans donner d'explication verbale véritable. Le cliché plus haut le présente en mode avant/après. Depuis son visage s'est encore complexifié.

Après tout, face à une oeuvre, le spectateur de la photo ou de la toile doit lui -même se poser la question du pourquoi. L'Art sert bien à cela...L'artiste n'a pas à verbaliser ses choix !

Silence d' Etienne Dumont  sur les motivations du recouvrement presque complet de ses cms de peau.(dont la superficie se calcule par une formule dite de Dubois qui daterait de 1916 en fonction du poids et de la taille.)

La peau cet épithélium de revêtement,  résistant à l'abrasion et la dessication par sa couche cornée, cette enveloppe humaine,  peut atteindre 2 mètres suivant les individus.

Le genevois   reste fondamentalement  silencieux sur les motifs de cet acte de transformisme majeur.

Est-ce une barrière de protection?  Un outil de provocation ? A-t-il des soucis médicaux autres que la nécrose qu'il avait signalée à propos de sa corne de par le recouvrement complet? Son témoignage sur les réactions qu'il engendre, en Suisse, à Paris ou dans les pays qu'il visite?  Quid des passages en douanes? Les enfants le prennent-ils pour un personnage de BD vivant lorsqu'ils le rencontrent ? Un extra-terrestre?  Quel est le lien entre l'encre de la plume du journaliste, l'encre du tatouage et l'ancre symbolique si présente chez les  tatoués? Que pense-t-il de la notion de trace culturelle ? Narcissisme ? Auto mutilation symbolique?

Ou au contraire hyper-valorisation de l'ego ?

450 HEURES DE TATOUAGE SUR 15 ANS

etienne dumont,social,hukuzai,irezumi,peau,formule de dubois,tatouages,corto maltese,critique d'art,oeuvre d'art,geneve,tdg,bilanQui le fait éternuer, tousser suivant les emplacements lors des  longues séances.

Définition de tatouage sur wiki :

Le mot vient du tahitien tatau, qui signifie marquer, dessiner ou frapper et dérive de l'expression « Ta-atouas ». La racine du mot, ta signifie « dessin » et atua signifie « esprit, dieu ». Le docteur Berchon, traducteur du deuxième voyage de Cook vers Tahiti en 1772, employa pour la première fois le mot tattoo ; le mot sera francisé en « tatouage» à la fin des années 1700. Il est d'abord introduit dans le Dictionnaire de l'Académie française en 1798, puis dans la première édition du dictionnaire de Littré en 1863

Au Japon, le tatouage traditionnel pratiqué à la main est appelé irezumi (入れ墨 ou 入墨, irezumi?, littéralement « insertion d'encre ») le terme plus général pour désigner le tatouage est horimono (彫り物 ou 彫物, horimono, littéralement « sculpture »

(suite- A Giard)

"Il est recouvert d’encre de la tête au pied, à la seule exception des paupières, des parties génitales, de l’anus et de la paume des mains et des pieds. Etienne Dumont porte en outre, sous la lèvre, une sorte de hublot qui montre la racine de ses dents et ses gencives. etienne dumont,critique culturelle,social,hukuzai,irezumi,peau,formule de dubois,tatouages,corto maltese,critique d'art,oeuvre d'art,geneve,tdg,bilanSes oreilles sont ornées de gigantesques disques, pareilles à des décorations primitives. Il s’est fait implanter deux gros anneaux de métal qui apparaissent en relief sur le dos de ses mains. Au-dessus du front, un pédoncule semblable à un oeil globuleux d’extra-terrestre pointe comme une antenne. A l’origine, il avait deux “cornes” sur la tête. Une nécrose foudroyante l’a obligé à se débarrasser de celle de droite. Ce qui l’énerve : il aurait voulu être symétrique. Mais les lois du corps n’ont rien à voir avec l’ordre et la raison.

etienne dumont,social,hukuzai,irezumi,peau,formule de dubois,tatouages,corto maltese,critique d'art,oeuvre d'art,geneve,tdg,bilanJ’ai appris avec ces modifications qu’il ne fallait pas avoir de plan pré-établi, dit -il. C’est peut-être la principale leçon qu’il y a à retirer d’une telle démarche. Il faut accepter d’avoir la partie droite du corps moins bien irriguée (c’est le cas pour la majorité des gens), donc moins apte à subir des modifications extrêmes. Dans le lobe de mon oreille gauche, je porte un disque de 7 cm de diamètre. Le disque de droite fait seulement 4 cm. Sur le visage, je porte un tatouage qu’il a fallu rendre dissymétrique pour qu’il ait l’air symétrique : il y a plus de lignes d’un côté que de l’autre, mais ça ne se voit pas justement. Il faut donc tricher avec les parties droites et gauches du corps. Mettre au point des illusions d’optique. J’ai l’impression d’avoir passé des années à assembler un puzzle.

etienne dumont,social,hukuzai,irezumi,peau,formule de dubois,tatouages,corto maltese,critique d'art,oeuvre d'art,geneve,tdg,bilanVéritable oeuvre d'art que son corps puisque les tatouages sont pensés en ...illusion d'optique! En puzzle. Avec tous  ces accessoires : cornes,  piercings,  labret...

UNE TABLE DE NUIT IMAGINAIRE COMPOSEE

"Bien que son corps ne corresponde pas à un projet artistique global ni prémédité, Etienne Dumont en est plutôt heureux.Je l’ai fait comme quand on se promène dans un pâtisserie, explique-t-il. J’ai dit : “donnez-moi ça, et ça, et ça”. Il y a du tribal, du cyber, des estampes d’Hokusai (sur la cuisse droite, ça représente un viol, un monsieur agresse une dame, mais je l’ai choisi juste pour l’harmonie des couleurs et des volumes). Il y a aussi des crânes inspirés par des natures mortes hollandaises, des pivoines et des chrysanthèmes On a essayé d’harmoniser le tout. Je n’attache aucun sens particulier à ces images. Il n’y a pas de symbolisme. Je n’ai fait tout ça que pour le plaisir. Et je ne me croyais pas capable d’aller jusqu’au bout. Vous savez, quand on dit aux gens : “Ce corps, c’est 450 heures de tatouages répartis sur 15 ans”, ils reculent devant ce que cela représente. Moi aussi, j’aurais reculé.

Il se défend d’accorder à son corps une autre valeur que celle de simple support à des expériences, il  avoue quil y a quelque chose de la parade amoureuse dans ce déploiement de couleurs et de formes outrancières.Quand on est dans mon état, on n’entre plus quelque part, dit-il. On fait une entrée. Je ne peux plus la jouer modeste maintenant. Alors j’y vais. Et j’essaye d’avoir le bon mot."etienne dumont,social,hukuzai,irezumi,peau,formule de dubois,tatouages,corto maltese,critique d'art,oeuvre d'art,geneve,tdg,bilan

ETIENNE DUMONT DEVIENT  UN INCROYABLE CHAMPS D'EXPERIMENTATION DU LIEN SOCIAL.

Comme critique d'art et de culture il tire des observations de son état:

"Parfois, quand des hommes me regardent, je me demande s’ils ne sont pas intéressés par moi. Il y a une ambiguité. Mais souvent, non, ils ne me draguent pas. Ils sont juste curieux. Parfois, j’oublie mon apparence. Je n’y pense pas vraiment. Je vis avec. Parfois, j’ai l’impression d’être dédoublé. Il y a mon corps et moi derrière. C’est comme un jeu de cache-cache.” Dans la rue, ceux qui réagissent mal sont généralement des immigrés, des gens qui essayent de s’intégrer et qui trouvent choquant de vouloir sortir de la norme.En revanche, les vieilles personnes sont toujours complices. Elles approuvent. “Comme les vieux se sentent exclus, ils font preuve d’empathie avec ceux qu’ils pensent dans les marges, explique t-il.

Etienne Dumont induit par son apparence choisie des questionnements fondamentaux sur le normal et l'anormalité humaine. Le "choc culturel" proposé par  le journaliste tatoué est un acte de création, de réflexion théorique, sociologique  proprement extraordinaire.

Il se joue du social, sans visiblement en souffrir.

Plus intellectuelle comme action tu meures ! Ou plus inconsciente? etienne dumont,social,hukuzai,irezumi,peau,formule de dubois,tatouages,corto maltese,critique d'art,oeuvre d'art,geneve,tdg,bilan

A se demander même  si son intellect dirige réellement les opérations ?

Ou si cette orientation vers ce dédoublement entre l'interne- la peau frontière et le monde extérieur se fait à son corps défendant ou non....

Il a créé un  puzzle, un labyrinthe si compliqué. Déroutant, déstabilisant pour le "voyeur" par lui sollicité de facto. C'est à dire nous tous, le champs social.

Tatouage ultra sophistiqué. Probablement destiné à  perdre le regard de  celui ou celle qui ose poser son oeil sur lui pour l'introspecter. Dans un magistral mécanisme de défense ?  

Comme une peau-paratonnerre ?

Ou bien parade amoureuse du paon ou autre oiseau rare, en magnifique plumage rouge ? 

Ou les deux dans un "double-je" ?          

Double jeu avec le regard de l'Autre à qui il impose impérativement d'être en position de voyeur !

                                    Sylvie Neidinger

14/10/2013

Donnez-nous vos reins et vos foies !

Terrible témoignage du dernier naufrage en Méditerranée.naufrage,malte,lampedusa,reins,bandes criminelles,libye,foie

L'embarcation venue de Libye portant de 270 à 400 candidats à l'exil venus de Palestine, Syrie, Egypte a été attaquée par une bande criminelle concurrente qui a harcelé le bateau durant 5 heures et tiré sur le bateau, blessant des passagers et trouant le l'embarcation  qui a commencé à prendre l'eau.

Le fond du fond de la noirceur humaine est atteint dans ce dossier.

Des rescapés témoignent :

" le bateau a été suivi pendant quatre à cinq heures par "des miliciens" libyens qui "tout à coup" leur ont tiré dessus, blessant "deux passagers". Selon lui, "le bateau a commencé à prendre l'eau, s'est rempli très vite" et tout le monde s'est retrouvé à la mer.

Aisha, une Libanaise de 25 ans rescapée elle aussi du naufrage avec son mari syrien Alaa de 27 ans a corroboré à l'AFP cette description des circonstances du naufrage.

"Les miliciens nous ont suivis avec leurs bateaux pendant cinq heures puis ils ont pointé leurs armes sur nous, nous réclamant de l'argent, nos reins, nos foies. Comme personne ne donnait rien, ils ont commencé à nous tirer dessus et ont blessé deux d'entre nous", explique-t-elle, en soulignant que le canot pneumatique a été transpercé par des balles et a commencé alors à se dégonfler."

Ils témoignent ici  du fait que des bandes criminelles qui rançonnent exigent de l'argent et désormais des organes humains!

On imagine alors le sort ...médical  réservé à des réfugiés solitaires pris dans les rets de ces bandes criminelles.  En Libye et ailleurs. Car bien évidemment de genre d'opération se pratique en lieu type hospitalier et avec des  "médecins"dévoyés.

Passage obligatoire à la découpe chirurgicale.  Et mort à la clef très certainement.

Décidément,  plus on avance dans le temps- désormais 21ème siècle -plus la sauvagerie se révèle plus grave que jamais.

                                         Sylvie Neidinger

 http://videos.tf1.fr/jt-we/2013/naufrage-de-migrants-pres-de-malte-c-etait-dramatique-8290174.html


naufrage,malte,lampedusa,reins,bandes criminelles,libye,foieLe correspondant parisien de la presse italienne, Alberto Toscano avait  clairement posé le problème aux autorités françaises, avant qu'elles ne s'engagent  à vouloir débarrasser la Libye du système Khadafi lors d'une conférence de presse à Paris au Printemps 2012. Il avait tiré une sonnette d'alarme. Dans le plus grand silence en retour.

Arguments de type "lanceur d'alerte" par un journaliste italien évidemment  très bien informé sur Malte et Lampedusa, jamais repris par ses confrères hexagonaux, dont l'esprit critique se met en berne dès qu'une intervention militaire se profile à l'horizon...

Il évoquait ceci dans le + du Nouvel Obs du 4 octobre 2013:

"Après le discours du ministre Juppé, relatif surtout au cadre diplomatique de l’intervention militaire, je me permets de lui poser la question suivante :"Monsieur le ministre, êtes vous conscient que les opération militaires en Libye et la déstabilisation de ce pays, où vivent un grand nombre de travailleurs originaires d’autres Etats africains, vont provoquer une vague migratoire vers l’Italie et en particulier vers l’île de Lampedusa ? Êtes-vous prêts à aider l’Italie face à la probable crise humanitaire qui va se vérifier dans la Méditerranée ?"

 La réponse est en pure et simple langue de bois politicienne. On tourne la tête de l’autre côté. Comme si j’avais dit des banalités révélatrices de mon origine nationale, incapable d’apprécier les grands desseins stratégiques à la française, parrainés par le duo de tonnerre Sarko-BHL. D’ailleurs aucun journaliste français présent s’est montré sensible à mes arguments."

Dommage que l'on n'écoute jamais les gens raisonnables au profit des va-t-en-guerre bien nommés par M. Toscano  sous la vocable le"duo de tonnerre Sarko- BHL"...

                                                        MEDITERRANEE CIMETIERE

naufrage,malte,lampedusa,reins,bandes criminelles,libye,foie

15/09/2013

Semaine 38/Syrie: les médias occidentaux changent radicalement leur fusils d'épaule.

Est-ce un  effet de l'attaque de Maaloula- ville chrétienne ultra symbolique,  par les coupeurs de têtes d'al Nosrah, la branche syrienne d'Al Qaida, véritables talibans  qui se meuvent dans la partie rebelle ?

Ou de l'échec cette semaine des ambitions guerrières Us et français?

Des négociations à Genève américano-russes ?

On constate en tous cas  cette semaine un changement majeur dans le mode d'informer occidental.

Depuis 2 ans et demi, les reportages se succédaient toujours coté rebelles, celui  des islamistes avec, à chaque tir, les retentissants cris du jihad.

Voire, avec des reportages tournés côté tireurs de l'ombre.  Le  sniper valorisé pour la première fois dans l'histoire du reportage de guerre.

Les snipers, ces tireurs de la lâcheté, bien planqués derrière leurs murs et qui tirent dans le dos, présentés comme des héros...Le prix Pultizer 2013 a même été accordé à une photo prise cotés tueurs planqués.

 INFORMATION ENFIN PLURALISTE!

Ce semaine, 38ème de l'année 2013, voit  enfin des reportages  dans la Syrie ordinaire, non rebelle.

On ne va pas les citer tous. Toutes les chaînes présentent ce week-end leurs reportages tournés dans la Syrie non rebelle : Homs, à Jeramana (BFM TV) etc...

On quitte la propagande. On entre dans l'info car enfin toutes les expressions et réalités du terrain réel sont présentées.

                                                                                            Sylvie Neidinger

 

 

 

                                             RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

12/09/2013

En zone rebelle...

 Le récit ...édifiant du journaliste italien Domenico Quirico enlevé par les rebelles jihadistes, ceux que l'occident et les pays du golfe arment.

http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2013/09/10/j-ai-rencontre-le-pays-du-mal_3473937_3208.html?google_editors_picks=true

Toujours aucune nouvelle des 2 évêques  enlevés il y a trois mois

http://www.aleteia.org/fr/international/actualites/syrie-toujours-sans-nouvelles-des-deux-eveques-orthodoxes-dalep-2884003domenico quirico,7 à 8 tf1,tribunaux islamiques,alep

Document sidérant de TF1  7 à 8 sur le fonctionnement d'un des quatre tribunaux islamistes d'Alep qui se mettent en place. Replay émission du 8 septembre 2013:

 http://videos.tf1.fr/sept-a-huit/syrie-les-tribunaux-islamiques-8260075.html

Les USA qui  arment ces profils de combattants de type Al Qaida. Sidérant :

 http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/09/12/premieres-armes-americaines-aux-rebelles-syriens_3476221_3218.html

                            domenico quirico,7 à 8 tf1,tribunaux islamiques,alep                               

                                          

    

 

 

 

 

 

 

                                           RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

04/09/2013

Merchet: les socialistes français seraient néo-conservateurs !

Le spécialiste des questions de Défense nationale, journaliste originaire de Besançon, auteur d'un blog Secret Défense, Jean-Dominique Merchet pose une intéressante question.

A savoir si François Hollande ne serait-il  pas en fait un néo-conservateur !

Sur le dossier syrien, lui et Laurent Fabius sont en effet depuis de début très offensifs.Ils soutiennent ouvertement la rébellion islamiste.

Selon Mermet, les diplomates professionnels s'arrachent les cheveux.....

Voici le résultat de la "diplomatie Fabius"martiale ayant quelquefois employé l'insulte.

http://www.lopinion.fr/1-septembre-2013/francois-hollande-est-il-neoconservateur-3505

Extrait :"Les faits - Sur la Syrie ou le Mali, l’interventionnisme du chef de l’Etat trouve ses racines dans l’histoire de la SFIO. Si on nous avait dit ça avant la présidentielle… » Le diplomate français qui, vendredi, ironisait ainsi venait d’apprendre la décision du président de la République de maintenir l’engagement français en Syrie, malgré le lâchage britannique. « C’est l’Irak à l’envers », constatait un autre, convaincu de vivre une journée qui ferait date dans l’histoire diplomatique de notre pays. Comme si les cartes du jeu venaient d’être soudainement rebattues : voici la France, isolée en Europe, plaidant pour une action militaire contre un pays arabe, aux côtés des Etats-Unis et en dehors de tout mandat des Nations Unies. De quoi donner le tournis aux diplomates les plus chevronnés…" (JD Merchet)

L'IRAK A L'ENVERS

On se rappellera que F.Mitterand (néo-conservateur lui aussi ?) fut  en faveur de la première guerre du Golfe et que son Ministre de la Défense de l'époque le franc-comtois Chevènement avait démissionné pour incompatibilité idéologique : fait proprement extraordinaire.

                                                     SN

neo cons.GIF

RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

19/07/2013

Blogueur versus journaliste

Bloguer n'est pas "journaler". Mais peut-être ...jouer un petit peu au reporter ? Sans les contraintes déontologiques.

Ecrire pour blog peut supposer d'utiliser toutes les techniques de la presse: de produire un véritable article aux sources vérifiées. En réalité, pas obligatoirement ! Là est le souci.blog,tdg,post,5 millions de pages vues,presse,48h de la pige,5w

La différence se fait à la phase finalel: le blogueur ne rend de compte à personne. Ses limites sont celles de la loi (ne pas diffamer) car au-delà...qui vérifie?

La communauté des commentateurs vient apporter son grain de sel. Or, elle n'est pas rédac'chef !

Les fautes d'orthographe sont rarement signalées.

Le blogueur reste donc  dans sa liberté absolue, humaine, à commencer par son choix de thème. 

Au sein d'une rédaction, le journaliste, lui, écrit le plus souvent sur ce qu'on lui demande de rédiger.

 Résultat : la blogosphère- cela se remarque sur Tribune de Genève- peut publier effectivement des articles originaux qui sortent des sentiers battus. Moins aseptisés.

Sur TDG,du très pro-palestinien par exemple  cotoie du très pro-israelien. Actuellement  la thématique religieuse fait "causer" ( voile etc.) . Cela débat sec. Avec des éclairages forts intéressants, engagés, vécus etc.

Problème: avec aussi du contenu plus aléaloire également généré. Agressif vis à vis de groupes précis. Les débats d'idée sur blog frisent certaines frontières que l'article de presse, qualibré, n'atteint jamais.

Comme un équilibriste sur son fil: le danger guette à un souffle.

On va citer ici un  post de la blogueuse  Catherine Armand sur TDG sur cette thématique: blogueuse vs journaliste: le face à face

On complète son  info  car elle semble plus écrivain que journaliste. pige.GIF

La technique professionnelle de ce métier va bien au delà de la sur-vérification, qui n'est qu'un aspect des compétences précises requises.

Un article de journaliste bien entendu est:

1-vérifié.

2-applique si possible  la règle des 5 W dans l'introduction  ( who, why, when,where,what)

3-bon titre informatif, original et court

4-une accroche, une chute

5-structure en pyramide inversée

6-papier "anglé" et s'y tenir.

Des questions très précises de vocabulaire se posent: sur blog, on parle  d'un "article" ou d'un "post"??

Une centaine de journalistes pigistes se sont réunis récemment à Aix-en-Provence lors des 48h de la pige.  Un des thèmes de fut justement le lien journalisme/blog. Et les inquiétudes sur l'avenir de la profession. Surtout  si tous les citoyens se muent en professionnels de presse sur blog....

Furent abordés les problème de la réduction drastique du travail dans cette branche professionnelle qui attire les étudiants comme les mouches pour au final  du peu payé, du mal payé, du pas payé du tout. Qu'est un blogueur-journaliste, en fait ?

Pas de franche conclusion. Juste à dire que le nouveau monde numérique fait évoluer en continu le mode d'informer, sous nos yeux. Mutation en cours....

Dans son message aux blogueurs, TDG signale ce chiffre ENORME : 5 millions de pages vues en 2012 sur les blogs maison !!! Or, ceux qui viennent lire les blogs passsent-ils par la case lecture du site de  presse TDG ? Evolution en cours....

Face à face blogosphère/presse:   concurrence ou complément?

                                                                                                      Sylvie Neidinger

blog,presse,48h de la pige,5w

Nota : ce post est le N°200 du blog qui a démarré en juin 2011

Les besoins en journalistes se réduisent, au Québec comme ailleurs...

 

 

RUBRIQUE BLOGOSPHERE WEB@SPHERE




05/06/2013

Antoine Lumière, homme de presse à Annemasse

 La récente rubrique « Journaliste à la Une» ouverte à propos de ceux qui fabriquent l’info traite aujourd’hui d’un Improbable : Antoine Lumière, le père. Car il n’est absolument pas connu en tant... qu’homme de presse !

2, rue du Parc à  Annemasse, une plaque dédicatoire attire l’attention :

antoine lumière,pierre louis lumière,haue-savoie,granchamp

« Cette maison et cette imprimerie ont été construites en 1898

Par Antoine LUMIERE, le père de Louis et Auguste

Qui inventèrent le cinéma en 1895 .

Antoine LUMIERE fut à l’origine de la création

Du journal républicain et laïque « Le Progrès de la Haute-Savoie ».

Il installa comme directeur un maître imprimeur Pierre GRANCHAMP

qui publia le 1er numéro de ce journal le 26 mars 1898

et racheta l’imprimerie et la maison en 1909.

Albert GRANCHAMP son fils, puis Pierre GRANCHAMP son petit-fils

poursuivirent jusqu’en 1976 la publication du « Progrès de la Haute-Savoie »

dont la parution avait été suspendue sous Vichy.

C’est également ici que furent imprimés clandestinement

des numéros du journal de la Résistance  Combat. »

 

           Le 18 novembre 1995.

 

On apprend que celui qui …inventa ceux  qui …inventèrent le cinéma, à savoir Antoine père de Louis et Auguste, fondait  un journal haut-savoyard en 1898.

Dans la mouvance des libre -penseurs. Il a soigneusement choisi de revendre l'hebdo  radical( la maison, le jardin etc;)  à Pierre Granchamp.antoine lumière,pierre louis lumière,haue-savoie,granchamp

antoine lumière,pierre louis lumière,haue-savoie,granchampSurprenant car même sa page wikipedia  est muette sur cette création. Et pour cause l'Institut Lumière de Lyon n'était pas informé (lire, en bas)

Ceci dit, que le peintre et photographe franc-comtois d’origine ait voulu créer un média papier n’est pas si surprenant. Un journal se doit d’une bonne dose d’illustrations (dessins, photos...) autour d’un texte.

En 1898 tout  comme en 2013.

antoine lumière,pierre louis lumière,haue-savoie,granchamp

 Comme il fait bon d'être curieux et de lever le nez pour lire les plaques de rue ...

                                                                             Sylvie Neidinger

 Villa Lumière Musée à Lyon. Palais Lumière à Evian.

http://www.institut-lumiere.org/francais/patrimoinelumiere/villalumiere.html

 Journalistes à la Une:

N°1- Albert Londres

N°2- Antoine Lumière

                                                              

 Ici un extrait d'actualité du village de Pers-Jussy qui décrit la presse locale à l'époque :"

"En 1914, Pers-Jussy est une commune totalement axée sur l'agriculture. Environ 75% des chefs de familles sont agriculteurs. Beaucoup ne possèdent que quelques vaches. On n'achète que les denrées que l'on ne peut pas produire. Les jeunes sont tentés de partir, définitivement ou non, pour aller gagner leur vie en ville (à Genève surtout).(...)En 1914, il n'y a évidemment ni radio ni télévision. Les nouvelles du monde extérieur arrivent par les hebdomadaires auxquels certains sont abonnés. Deux sont très marqués politiquement : "La Croix de la Haute-Savoie", proche de la hiérarchie catholique, et "Le Progrès de la Haute-Savoie" qui appartient au camp "d'en face". Deux autres, "Le Messager agricole" (ancêtre du "Messager" actuel) et "Le Cultivateur savoyard", affectent une certaine neutralité. On lit aussi "Le Rochois" qui donne des informations plus locales. Mais c'est surtout à la fruitière, au café, au marché de La Roche et éventuellement aux enterrements qu'on apprend les nouvelles."

 SUIVI SUITE A PUBLICATION:

*L'Institut Lumière à Lyon n'avait pas connaissance de l'activité de presse d'Antoine. C'est suite à cet article de blog  que l'info leur est donnée pour la première fois, ce mercredi 6 mai. Sympathique accueil.

*Reste à découvrir, tous ensemble,  pourquoi Antoine Lumière s'intéresse précisément à la zone genevoise: une imprimerie à Annemasse et achat de ce qui va devenir le Palais Lumière à Evian. Enquête non close....

*Un livre consacré à l'histoire d'Annemasse par Guy Gavard donne un début d'explication :" Grâce à ses relations maçonniques à Genève, on choix se porte sur Pierre Grandchamp maître imprimeur à Genève au journal le Genevois" Genève: piste à suivre!

                                                               rubrique Journaliste à la Une

24/05/2013

Journaliste à la Une: Albert Londres

Une nouvelle rubrique s'ouvre sur ce blog, intitulée JOURNALISTE A  LA UNE.

Pour mieux connaître ceux qui, en amont, donnent de l'info avec leurs spécificités, leurs spécialités et  leurs styles.

albert londres.GIF

A tout seigneur tout honneur: Albert Londres, le vichyssois disparu.

S'ouvrent actuellement dans sa ville d'origine les Rencontres Albert Londres pour une durée de 3 jours.

Un PDF de .....25 pages est en lien sur le site dédié.

Thème 2013 : la grande boucle, le tour de France cycliste qui fête cette année son centenaire.

Ce blog avait déjà traité du projet de la ville des bords l'Allier de sauver la maison natale dudit "pape du journalisme":

Albert Londres et Vichy en co-branding.

                          Il y a suffisamment à lire, je n'en écrirai pas plus...                                                                                        Sylvie Neidinger

20/03/2013

Albert Londres et Vichy en co-branding

albert londres,vichy,illya,pigistes Les bords de l’Allier sont   propices à l’écriture…

albert londres,vichy,illya,pigistes

Vichy compte parmi ses citoyens d’honneur le pape du journalisme Albert Londres (1884-1932) – Nota : le prix Albert Londres récompense chaque année le meilleur journaliste francophone. Et le poète Valéry Larbaud.

La conséquence d’un certain bien-être local ? La  ville présente une qualité environnementale visible par ses nombreux parcs, son eau pétillante qui coule en bordure-aménagée-  du fleuve.

 Non seulement les écrivains mais aussi les hommes politiques s’y sont intéressés.

Les politiciens- c’est connu- aiment à boire…

Localement, une image hyper valorisée   se dégage à la  Belle Epoque quand  Napoléon III y prend les eaux. Et ses quartiers, puisqu'il  aménage la rive en promenade. La cité est alors précurseur par sa refonte urbanistique autour de la mode des thermes. Thermalisme du XIXème siècle, très probable ancêtre de l’écologie politique  moderne..

Mais une image discutée et problématique pour le temps présent liée à son historique de "capitale de la France occupée", sous le régime dit de "Vichy".

Cet héritage encombrant agace au plus haut point  les vichyssois du XXIème siècle qui habitent leur agglomération pimpante et rénovée.

La vraie vie, réelle se confronte  à son image médiatique quelque  peu décalée, contaminée. Passée, surtout. Comment tourner la page ?

LE FOND ET LA FORME

 Avec  Albert Londres, la ville peut sortir  de cette logique mémorielle subie.

Par le fond et par la forme...tout comme en journalisme.albert londres,vichy,illya,pigistes

La forme, c’est redonner corps à Albert Londres autour de sa maison natale. Une souscription est lancée pour sauver ce lieu qui vit naître le père du journalisme moderne. Réhabilitée, elle deviendrait un lieu de rencontres et d'échanges autour du métier et du grand reportage.

 Le fond, c’est  organiser toutes les manifestations dédiées: Rencontres Albert Londres  (2010-2011-2012) Avec la présence d’une école de journalisme vichyssoise orientée presse  de proximité ( la locale de la Presse Quotidienne Régionale)

Le site universitaire d’enseignement vient, par exemple, d’accueillir un séminaire de réflexion/formation organisé par la coopérative Illya  autour  du métier de pigiste professionnel (texte, image, son)  et des évolutions juridiques, digitales en cours.

L'occasion de réaffimer avec force -dixit la blogueuse !- qu'un journaliste web est aussi très très proche de son lecteur tout autant qu'un localier de PQR.

IMAGE COHERENTE DONC MIEUX REFERENCEE AUTOUR DU JOURNALISME

La ville des bords de l'Allier pratique en fait la technique de référencement sur moteur de recherche en développant son pôle journalistique !

Exactement comme celui qui, découvrant  à la Une de google une info dévalorisante sur lui même - à cause d'un lien  passé à  effacer ou d'un  homonyme  qui  parasite-  va  ré-injecter de l’info nouvelle positive afin de  regrimper à l’échelle du référencementalbert londres,vichy,illya,pigistes

Ainsi, Vichy modernise progressivement  son look médiatique. Elle (re) construit son  image  par la technique la plus moderne du co-branding.

 Fond et forme, web, référencement, presse, crowfunding: Albert Londres sur son bateau perdu  au milieu du détroit des Dardanelles s’en frisote les moustaches avec délectation. Il apprécie.

                                               Sylvie Neidinger

 

 Fonds de dotation "Sauvons la maison natale d'Albert Londres"  1, rue Besse F-03200 VICHY

maisonnatale.albertlondres@laposte.net

 Prochain rv pigiste: 1er juillet à Aix-en-Provence aux 48 heures  par Profession Pigiste.

Suite : Ulule, le site de crowfunding a permis de réunir 12 000 euros pour l'achat de la maison d'Albert Londres.

  .

                                             

                                                                                                   Rubrique: Presse, journalisme