UA-65882359-1

20/05/2015

TEDxGeneva 2015: reconstruire après un tremblement de terre.

L'architecte Corine Mermillod donnait une conférence le 16 avril dernier dans le cadre du TEDxGeneva 2015 à l'auditorium Arditi.tedxgeneva,tremblement de terre

Elle évoquait l'architecture spécifique d'urgence pour reconstruire après séisme.

Neuf jours plus tard, le 25 avril, le Nepal se réveillait détruit par un très fort tremblement de terre.

7.9 sur l'échelle de Richter.

A Genève, Plainpalais, la  professionnelle signalait justement  un aspect méconnu de la reconstruction rapide en évoquant la nécessité absolue de s'adapter aux conditions culturelles locales, quelquefois en dépit des critères  internationaux pré-établis.

Explications: des agences internationales  organisent les collectes de dons pour reconstruction suivant des cahiers des charges précis concoctés  pour... rassurer les donateurs du bon usage de leur argent. 

Certes.

Mais les critères "occidentaux" type "reconstruire des pavillons individuels" aptes à séduire.... ceux qui donnent  ne correspondent pas forcément aux besoins locaux!

Quand les absolues bonnes volontés peuvent se heurter aux réalités: intéressant dilemme.

 Voir les vidéos 2015 dont cette intervention C Mermillod sur site...

Make it work !tedxgeneva,tremblement de terre

                             Sylvie Neidinger

 

Succès du format TEDx en Suisse et ailleurs

TEDx Geneva, sous l'organisation de Théo Bondolfi.

 

 

 

 

 

17/05/2015

Suissses, neutres et ...armés jusqu'aux dents

C'est le titre d'un diaporama Géo ici signalé.

SNsuisses,armes

http://www.geo.fr/photos/reportages-geo/les-suisses-neutr...

suisse neutre.GIF

crédits photos= captures d'écran du site cité

22:13 Publié dans A-Helvetia, U-Miroir de l'urbain-Graph'-Street Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : suisses, armes | |  Facebook | | | |

14/05/2015

Gen'Eva, Genua, la fondatrice

J'aime les musées, Genève et donc les musées de Genève.genève,archéologie,mah,genova,statue,rhône

On ne peut comprendre le présent sans l'épaisseur de l'histoire. Nous sommes forgés par le passé.

Dans la salle du MAH -musée gratuit- dédiée à l'archéologie régionale, le visiteur a rendez-vous avec une genevoise parmi les plus charmantes et girondes.

LA GENEVOISE, Genua?

En fait une tête dite de "déesse au diadème" [et boucles d'oreilles ma chère] surgie des eaux sur le bras gauche du Rhône près de l'île, lors des travaux des Forces Motrices en 1884.

Elle date d'un atelier gallo-romain, conçue en marbre de marmara.

Certains voudraient qu'elle fût la déesse locale Genova ou Genua.

Mais la mystérieuse reste de marbre. Bouche fermée. Muette sur son identité.

Historiquement l'artefact archéologique sauvé des eaux -par miracle !- est non informatif. Aucune dédicace, rien.


Elle a même subi décapitation et nez disparu, dégradations dues à  l'immense orgueil humain qui croit faire table rase du passé en détruisant des objets sans défense.( Cela produit actuellement au Proche-orient au marteau piqueur et à la dynamite par des ignorants....)

Toutefois, la symbolique de cette dame si bien coiffée malgré quelques siècles d'immersion est ultra puissante, comme ...pour signifier qu'elle est importante pour la ville. Voire fondatrice.

Car la  naïade revoit le jour,  trouvée non seulement au coeur du système urbain local mais au fond du Rhône - lequel est lui même identificatoire de la ville qui se créé en confluence du lac, du fleuve et de l'Arve.

L'endroit effectivement le plus symbolique de la ville. La statue  prend de facto sa  dimension mythique en tout état de cause.

Qu'elle soit la statue vénérée au IIIème siècle au titre de la déesse attestée nommée Genua/Genova ou... sa parèdre.

Son long baptême aquatique  permet de proposer de la nommer... Gen'Eva !??

                                                                         Sylvie Neidinger

Musée d'Art et d'Histoire  MAH de Genève

genève,archéologie,mah,genova,statue,rhône

 crédit photos Neidinger

04/05/2015

Recrutement par cooptation: les limites du marché caché

Le "marché caché" de l'emploi à Genève est estimé à 70%.

Au coeur d'une fourchette allant de 60 % à 80% car par définition, il est difficile d'estimer ce qui est ...fermé !

On pourrait tout aussi bien renommer ceci le "marché interne" ou le "marché de cooptation".

En effet il s'agit de postes à pourvoir qui ne sont pas annoncés sur le marché ouvert, des offres souvent même pas rédigées et qui se transmettent à l'oral.

L'avantage du système est un recrutement peu onéreux qui ne passe pas par les agences de placement, les chasseurs de têtes  et tout le tralala.

Si un employé recommande chaudement un individu qu'il connait, on peut penser qu'il engage son image, sa responsabilité et que, de fait il recommande une personne bien  adaptée au poste.

Le système a pourtant ses travers.

J'ai exemple d'une petite structure professionnelle [volontairement non citée] composée de huit  individus (10 depuis), actuellement  fortement impactée en négatif au coeur d'une crise  justement pour ces raisons.

Par recrutement caché, l'un des huit récemment arrivé a fait ensuite engager deux nouveaux. Ils ont été embauchés, dont l'un à un poste de responsabilité.

Résultat au bout de une année....la catastrophe totale !

Car les deux nouveaux et le n°8 avaient travaillé ensemble dans le passé et se connaissaient. Il y a même un lien familial entre deux des trois;

Ils ont donc  spontanément formé un bloc d'autant plus puissant que à trois sur dix, cela représente un tiers de l'effectif total: c'est beaucoup.

Le problème justement est que les nouveaux entrants  sont arrivés avec leurs liens pré-existants, dont  la culture d'entreprise de leur ancienne boîte qui de facto s'est plaquée sur  l'entreprise recruteuse.

Créant justement cette crise en interne tellement les règles de fonctionnement furent modifiées...

           LES LIMITES DU RECRUTEMENT PAR ...COPINAGE

Le problème s'accentue avec la particularité si fréquente à Genève d'une direction située en suisse germanophone, un peu lointaine, qui laisse souvent le local genevois travailler en solo et qui va mettre un temps fou à comprendre la véritable situation. Elle en sera bien  consciente lorsque la relation client sera dégradée... donc un peu tard.

Le marché de l'emploi caché prend le risque du copinage.

Avec un recrutement classique, externe [de personnes non connues en interne] ce risque d'importation et de prise de pouvoir par  une culture d'entreprise autre est exclu.

Rien n'est simple....

                                                                              Sylvie Neidinger

 

 

01/05/2015

Arménie à Genève. Comment reconstruire la mémoire "diasporisée" et "désanatolisée"

Les objets, rien de tel pour retrouver la mémoire des hommes !penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

Penthes accueille jusqu’au 20 septembre prochain de précieux reliquats de la culture arménienne que la famille Kalfayan avait amoureusement et compulsivement glanés.

Et continue encore à la génération suivante, depuis Londres, Athènes ou Thessalonique.

penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser Garabed et Anahid, parents initiateurs, ont  tenu à rechercher, rassembler, retrouver, découvrir partout dans le monde, du petit marché de brocante  installé à   Miami aux galeries,  ces biens divers, des œuvres d’art, objets de culte jusqu’ à une basique assiette  usuelle.penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

 Comme pour reconstruire, recoller, re-scotcher, retrouver, rebâtir  l’univers arménien.

Comme pour réunir à nouveau une famille détruite en 1915.

penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliserCelle d’une Arménie d’Asie mineure  « diasporisée » -oui verbe ici créé pour exprimer cette dispersion humaine et culturelle forcée.

Celle de  familles entières  « désanatolisées »-oui néologisme ici créé.

Désanatolisées  car vaporisées dans les miasmes des vents mauvais de l’histoire, évanouies sur place ou déplacées.

Besoin de forger des mots. Mieux.. des verbes nouveaux pour exprimer l'indicible. On parle de 1,2 millions de morts.

 Quand on   tient dans la main ces artefacts en 3 D, réels et solides, quand le visiteur les voit dans leur vitrine,  il se met en lien direct avec les disparus qui  les avaient eux même utilisés.

                         NIER LES NIEURS POUR SOIGNER L 'AME COMMUNE

Des objets comme preuve tangible de leur existence humaine et  leur  consistance historique.

Des objets qui nient les nieurs de la présence pluri-millénaire arménienne sur les terres d'Asie mineure sur  lesquelles « entre temps » cette population autochtone est devenue poussière.

 A défaut de pouvoir faire  revivre les personnes disparues, le couple Kalfayan  a très tôt songé à sauver de l’oubli et surtout REUNIR ! quelques  biens de ces   familles entières passées à la moulinette de l’histoire.

 Pour recoller les artefacts  culturels d’un peuple vidé de sa substance géographique millénaire pile il y a un siècle.

Pour soigner l’âme. penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

Pour retrouver l'âme, les âmes  telles ces boules cultuelles en céramiques si symboliques...

Ou réunir les khachkars apotropaïques.

Pour cicatriser une blessure pas si refermée que cela...

 M.Roupen Kalfayan,  son frère Arsen et Veronica  continuent la  quête  initiée par leurs parents.

Ils ont mis à disposition du Musée de Penthes environ un tiers de leur collection.

 Ils étaient d’ailleurs  présents à Genève  le jeudi 16 avril dernier pour le vernissage de ces  pièces évidemment très orientales.

 C’est à dire le « fruit du mélange du savoir-faire arménien, perse, syrien ou byzantin » tel que ne l’indique S.E. Charles Aznavour dans sa préface au document d’expo.

Savoir faire arménien, fruit de  cet incroyable Proche-orient si riche de ses diversités originelles.penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

SALON DU LIVRE DE GENEVE

L’Arménie est également visible au Salon du Livre de Genève avec toutes les informations écrites complémentaires sur toutes  les Arménies:

Toutes ? Oui : l'Arménie de  l’Etat contemporain, celle historique, celle annihilée,  celle mythique et celle réelle dont témoignent les oeuvres exposées à Penthes...  sauvées de l'oubli par le sérieux travail de collectionneur de la famille Kalfayan.

                                                                                   Sylvie Neidinger

Suisse Arménie La collection Kalfayan, sur le chemin de la mémoirepenthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

Switzerland-Armenia The Kalfyan Collection, on the Path of Memory

 Musée des Suisses dans le Monde

Château de Penthes

18, chemin de l’Impératrice

CH-1292 Pregny-Chambésy

Fondation Diran et Charles Philipossian

Fondation Armenia Genève

crédit images/photos Neidinger

26/04/2015

Mythique Via Romana suisse sur Arte+7

La chaîne franco-allemande rediffusera vendredi 1er mai prochain à 11h40 et le jeudi 7 mai à 18h15  un documentaire de 44' intéressant vu hier samedi 27 avril 2015.émission tv,ziert glocke,absinthe,avenches,val de travers,automates,arte+7,tupin,sainte-croix,pré-giroud,via romana,route mythique,jules cesar,suisse,arte,rediffusion

Il s'inscrit dans le cadre d'une série sur les voies mythiques antiques en Europe (Via Julia, Aquitania, Cassia, Publicae) 85 000 km en Europe.

 Dont la Via Romana helvète.

Rigolo de trouver sur le trajet  de "Jules César" entre Gallia Belgica et Gallia Narbonensis le port antique de "Lousonna", certes mais aussi les toupins  aux 25 sons différents,  fromages et vaches, le fort de Pré-Giroud, Sainte-Croix, les automates, l'absinthe, le Val démission tv,ziert glocke,absinthe,avenches,val de travers,automates,arte+7,tupin,sainte-croix,pré-giroud,via romana,route mythique,jules cesar,suisse,arte,rediffusione Travers, Avenches,  la Ziert Glocke de Berne, son impressionnante salle de l'horloge et surtout son horloger, les jeux de rôle de mercenaires bien en chair, "par amour pour ce qui est militaire et romain" l'équipement, le ravitaillement, les armures. Augst, Augusta Raraurica.

Une Suisse bien contemporaine vit autour de l'antique trajet !! 

         Sylvie Neidinger    via romana,route mythique,jules cesar,suisse,arte,rediffusion

Citation "La Via Romana avait un intérêt hautement stratégique car elle reliait Genève (Genava) à Augst (Augusta Raurica). César en fit améliorer la qualité durant la guerre des Gaules. À Bière, près de Genève, se trouvait une forteresse romaine. Plus loin sur les bords du Lac Léman, la Via Francigena passait par Vidy, où a été mis au jour le site archéologique de Vicus Lousonna (devenu Lausanne). via romana,route mythique,jules cesar,suisse,arte,rediffusionLa campagne de César le mena jusque dans le Jura et le village de Sainte-Croix. Depuis 1995, Boveresse y distille l’absinthe, qui vient du nom latin de la plante artemisia absinthium. Le réalisateur a poursuivi son périple dans le canton d’Argovie, où il a rencontré, près de l’ancien camp romain de Vindonissa, le groupe de la Vex Leg XI CPF. Celui-ci reprend très sérieusement les formes d’entraînement militaire et le mode de vie de l’ancienne XIe légion romaine. Pour finir, cap sur Augusta Raurica, près de Bâle, qui fut une très importante cité romaine habitée par 15 000 personnes."

 

émission tv,ziert glocke,absinthe,avenches,val de travers,automates,arte+7,tupin,sainte-croix,pré-giroud,via romana,route mythique,jules cesar,suisse,arte,rediffusion

via romana,route mythique,jules cesar,suisse,arte,rediffusion

crédits photos=capture d'écran site émission

22/02/2015

Something Devine: femme rock flamboyante

ROCK GENEVOIS

Premier clip video du  groupe de Genève Ciel à Vendre.

 Something Devine fut  tourné en janvier 2015 à Plainpalaissomethnig devine,ciel à vendre,geneve,plainpalais,femme aux cheveux rouges

https://www.youtube.com/watch?v=rFKovGeCpmw&feature=youtu.be

4minutes 04 à chercher le divin par tous les regards croisés.

Des solitudes qui se jaugent ?

                           Sylvie Neidinger

femme rouge.GIF

 

something devine,rock genevois,ciel à vendre,geneve,plainpalais,femme aux cheveux rouges

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

 

 

crédit images capture du clip

20/02/2015

Madame le Sautier du Grand Conseil

Parmi les genevoises qui comptent, Maria Anna Hutter, seconde femme à exercer la fonction demi millénaire de Sautier.maria anna hutter,sautier,geneve,grand conseil,traditon,maronnier

Une activité bien masculine s'il en est puisqu'au XVème siècle, le sautier est le chef des guets, gardien de la Maison de Ville.

Avec la mission de  veiller à la bonne exécution des ordres issus du Grand Conseil.

Depuis 1996 et Myriam Boussina Mercile le terme  se décline au féminin, avec ensuite en 1999 Madame Hutter.

"Sautière" peut être également employé pour désigner la titulaire mais le terme version femina n'a pas que des fans...

                          L'ANNONCE DU PRINTEMPS GENEVOIS

Décidément  Genève se vit toujours en autonomie sinon autarcie et ne se contente pas que d'autres lui signalent l'arrivée du printemps!

C'est bien son Marronnier officiel de la Treille qui donne le la du...printemps genevois.

Cette mission originale est dévolue au "guetteur" ou à "la guetteuse en chef" extrêmement attentive en cette fin février 2015. Maria Anna Hutter fait bien  le guet de la venue de la première  feuille: magnifique tradition vivante.

               PREPARER MINUTIEUSEMENT LES SEANCES

Mais pas seulement....

Madame le Sautier est un "rouage" institutionnel de première importance;

Elle gère en fait une équipe de 23 personnes comme secrétaire général du Grand Conseil et Directeur de Service.

"Dans les bureaux, qui surplombent la rampe pavée en colimaçon de l'Hôtel de Ville, on enregistre et transmet les documents à l'intention du Grand Conseil, on établit l'ordre du jour du parlement et on prépare les séances de commissions. L’équipe du secrétariat général du Grand Conseil transmet aussi à la chancellerie les textes des lois adoptées par le législatif pour qu'elles soient publiées.  Nous sommes l'état-major du Grand Conseil, au même titre que la chancellerie, avec qui nous collaborons, l'est pour le Conseil d'Etat", assure Madame le sautier (site web Etat de Genève).

Maria Anna Hutter, personnage de premier plan de l'Etat de Genève garde sourire, humanité et simplicité. J'ai aimé la rencontrer.

                                                                      Sylvie Neidinger

maria anna hutter,sautier,geneve,grand conseil,traditon,maronnier

 Le printemps genevois 2015 est annoncé le 13 mars par Madame le Sautier

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/enfin-printemps-a...

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

 

 

 

crédit images site web du Grand Conseil

15/02/2015

Genève: 10 000 roses pour une valentine

L'anecdote est marrante. Une genevoise a reçu 10 000 roses écarlates, preuve d'Amour jusque dans son hall d'immeuble puisque l'appart ne suffisait pas à les contenir.

"IL" a fait fort ! La flamme de cet Amour pouvait difficilement rester discrète...                                       SN

saint valentin, geneve, 10 000 roses

crédit image capture d'écran

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

14/02/2015

Robert Montgomery pour la Saint-Valentin de Barbara

Analix Forever Geneva, la galerie d'art de Barbara Polla inaugure pile à cette heure ci,  14 h sonnantes son expo dédiée à un artiste des lettres néon ou flamme. Vernissage.

Robert Montgomery fait dans le happening. Il produit dans les endroits les plus surprenants ses messages lumineux.

Conseiller culturel: Paul Ardenne.


LOVE IS THE REVOLUTIONARY ENERGY! Message très très GPS- grand plan social pour les initiés....Un peu ...religion de l'Amour!

A suivre.

                                                       Sylvie Neidinger

Crédits image : capture d'écran

roert montgomery,néon,barbara polla,geneve,analix forever

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

12/02/2015

Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

 Dans cette Blog-série  intitulée "Pulsion de Genevie: la femme", il est important d’évoquer Bruno Toffano.

 L’artiste qui vit en zone lémanique –blogueur  sur TDG. - est des plus intéressants à suivre sur le thème de la représentation de la femme.

Il nomme  son site.... Aphrodite Pix Art.

 L’homme  est un mixeur de rêve pour mieux capter un instant fugace, l’indicible voire le délétère.

Style inimitable avec son grand chapeau de cuir, une matière qu’il affectionne.

Code cuir vintage.

Une histoire de peau en fait. De sens en éveil, surtout de seconde peau: celle du photographe qui « rend compte", qui externalise.photographe,geneve,bruno toffano,femme onirique

Cuir du rockeur aussi. Le mélange détonne.

L'homme est également  très proche de la scène rock underground genevoise dont Ciel à vendre groupe de pop/rock industriel et son Something Divine enregistré à Cendres-Ville Studios.

Il voyage et rapporte ses clins d'oeil, comme  son livre "Emotions sur Venise" avec son vieil appareil photo volontairement choisi et datant de ...1936!

Ou sa future  collaboration avec une romancière dont il va illustrer un ouvrage sur le thème des mondes parallèles.

Il apprécie ce qui bouge, le train, les gares (photographiées évidemment)

Il intervient localement depuis les années 80 comme sa biographie le montre (Prix de l'Escalade, Prix européen de la photo décerné à Genève etc.)

                                  PHOTOGRAPHE DE L'INTERSTICE

 Bruno Toffano mixe le réel. Il capte des scènes  où des corps de femmes agissent dans des décors improbables qu’il a l’originalité de chercher, de « provoquer ». Des univers  riches, mystérieux souvent délétères.

Voilà sa base de travail. Ensuite, dans le mystère de son processus de création perso,  il superpose, il invente ses mondes étranges où le féminin se meut. Au final les créatures proposées sont uniques et lui appartiennent.photographe,geneve,bruno toffano,femme onirique

Ce n'est pas un hasard: suite à un récent voyage à Cadaquès, il a composé sur ...Dali, ce chantre de "l'onirique recomposé".

Univers rendus en Noir et Blanc tout comme est duelle la relation homme/femme. Car se pose sérieusement la question des gris, des ombres, du clair et du flou. Rien n'est tranché définitivement. Quelle est la part de masculin dans le féminin dans ses montages. Et vice-versa?

Les univers oniriques de Bruno Toffano  sont artistiquement  situés dans un interlude argentique, un inter-monde, parfois interlope,  des interstices dont l'artiste ouvre les portes.

Mais en silence. Il ne dit rien. Il montre.  La photo se suffit à elle-même. Lumière.

Bruno Toffano sera l'invité d'honneur de la biennale de photographie de Versonnex, du 16 au 26 avril prochain.

                                                                Sylvie Neidinger

 

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

 

 

 Rubrique PHOTOGRAPHES A LA UNE, célèbres ou non:

1-MARCO D'ANNA

2-DAVID DUNCAN

3-ERIC DESSERT

4-RENE BURRI

5-PIERRE VALLET

6-PETER KNAPP

7-BRUNO TOFFANO

10/02/2015

Anecdote sur les rayures de "L' Avenir de Genève"

L'Avenir de Genève n'est pas un nouveau parti politique.

Juste le titre du cliché monumental  que Peter Knapp, célèbre photographe suisse a spécifiquement produit pour Genève à l'occasion de son expo   2014  à Penthes intitulé "101 regards sur les femmes" : un mural de huit futures mères, enceintes aux derniers mois de grossesse.

Son 101 ème regard en fait, posé  sur la femme lémanique. blog-série n°10,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevieCar dernier hommage en date de la part de cet artiste inclassable dont la vision a accompagné le siècle: 50 ans de créations ici exposées.

Le fameux  directeur artistique de Elle dans les années 50  participa à structurer par l'image une  femme libre en gestation de modernité. Graphiste au départ, il fut proche du mouvement Bauhaus lors de ses études de design à la Kunstgewerbeschule de Zurich. Il introduisit la typographie suisse à Paris

blog-série n°10,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevieKnapp  a  fait entrer la "seconde moitié de l'humanité"dans son objectif sous toutes les coutures. Elle est  carrément une Femme Design-ée dans ses années Courrèges, Mugler, Cardin,  Ungaro, Alaïa...Désormais dévêtue et démaquillée.


A la question que j’eus la chance de pouvoir lui poser  directement le 11 octobre dernier " de toutes ces propositions, quel type de femme il préférait ?" sa réponse  fut directe sans un seconde d’hésitation: assurément les dernières photographiées, les  femmes naturelles, sans artifice, sans habit, dans le plus simple appareil.

Puisque pour son expo du bord du lac, il   réussit à convaincre huit genevoises au ventre déjà très bedonnant de poser ...nues !

La démarche est un même  happening artistique puisque  les prénoms des enfants-tous nés entre temps évidemment - furent affichés.

                                      PETIT CAILLOU....

Mais patatras...un petit caillou s'est glissé dans cette mécanique créative.

Elles ne sont pas toutes venues lors du vernissage, bébé dans les bras pour poser sous l'immense photo à taille humaine. Ce qui n'est pas grave du tout.

Le gros caillou, c'est le fait que trois sur huit ont refusé tout usage de cette photo en reproduction. Elles ont accepté de poser  un"one shot"  qui  leur suffisait. Leur choix absolu. On peut imaginer la difficulté du regard social suite à ce dévoilement de nudité...

Mais difficile à gérer, visiblement pour l'artiste !?

Le maître- photographe, tout content tout de même d'avoir réuni huit  représentations de corps en gestation n'avait probablement pas fait signer des contrats précis d'engagement de parutions ?

Résultat : l'Avenir de Genève est imprimé, rayé de grandes verticales noires  dans sa forme publiée dans  le catalogue d'expo (isbn 9782884746830) pour éliminer les réfractaires de la reproduction papier.101 regars sur les femmes,femme-oiseau,femme encagée,peter knapp,kunstgewerbeschule,zurich,typographie suisse,blog-série n°10,bauhaus,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevie
Le résultat  bizarrement ...enferme  les cinq femmes nues  et volontaires derrière de lourds barreaux  de lignes verticales qui cachent trois mères ayant refusé que leur image soit publiée.

Ceci dit, à observer plus profondément, il semble que la rayure, la griffure soit  un leitmotiv de cette oeuvre artistique. Un fondamental. Que se cache-t-il derrière ces lignes certes élégantes?

                              FEMMES OISEAUX ...ENCAGES !

blog-série n°10,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevieLa première réaction est de comparer les rayures si visibles de L'Avenir - si rageuses et si noires !- à la série  Knappienne dite des "femmes griffées" des années 90 baptisée les "Ex-Photos."

Exit les femmes, Peter Knapp rature les clichés: une période de sa vie.

Le seconde réaction est de dire qu'une autre solution graphique pouvait être choisie respectant le refus féminin. [Il en faut du courage social pour poser nue dans sa bonne ville !]

Point de vue de simple blogueuse: j'aurais, moi,  totalement intégré le fait que trois femmes  aient choisi de ne pas continuer l'aventure sur un mode démultiplié de papier glacé dans un livre. Et positivé.

J'aurais fait une découpe des silhouettes et choisi le blanc à la place pour marquer le choix de l'absence fait en toute liberté par ces genevoises. Leur corps leur appartient. Leur image aussi.

Mais il s'agit bien de Knapp un géant de la représentation de la Femme.

Qu'a-t-il voulu exprimer par ces sombres colonnes qui masquent  ?

blog-série n°10,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevieA bien regarder le catalogue de son oeuvre complète,  on constate que la thématique de la rayure noir/blanc est  omni-présente.

Voire par moments de la griffure rageuse qui efface la femme.

Dans  le passé avec  la série OpArt (1965-1969) ou autres au présent:  la  constante graphique du catalogue 2014 avec  des.... rayures à tout bout de champ.
blog-série n°10,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevie

En fait l'idéal de l'idéal de la femme "knappienne" ne  serait -il pas  une pluralité de femmes simples, naturelles, nues dans un cliché coloré mais rayées de noir. En d'autres termes, des genevoises libres de leur mouvement et libres de leur corps... tendance Courrèges ?

 

              REFLECHIR SUR LES RAYURES DE KNAPP

                                                               

blog-série n°10,courrèges,l'avenir de geneve,penthes,elle,femme,geneve,knapp,pulsion de genevie,rubrique genevieL'historien de l'art, dans ses futures études ne pourra faire l'impasse du lien entre la femme et la rayure chez Knapp, l'imperfectionniste perfectionniste.

Comme ici, des  femmes libres en mouvement...dans une carène de bateau !

Paradoxalement libres de mouvement mais enfermées derrière des barreaux, des griffures, des rayures.

La femme de Knapp finalement est un oiseau, colibri dans sa cage désormais libre,  légère comme l'air. Elle vole....Enfermée dans l'imaginaire de l'artiste.

Comme à Genève où  bizarrement sur le papier du livre d'expo, les ventres arrondis sont bien soit rayés soit encagés...

La femme de Peter Knapp est finalement un peu sa prisonnière !

                                         Sylvie Neidinger

 http://www.leparisien.fr/cergy-95800/cergy-les-oeuvres-de-peter-knapp-vendues-aux-encheres-19-03-2015-4618503.php

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

 

crédit photos/ copies de photos, extraits; Droit de  citation

 

 

 

 

08/02/2015

Gen'Eve

 Elle reste de marbre. Dispo par tous les temps.geneve,gen'eve,henri könig,sculpteur,quai gustav ador

Eve de Genève.

Vigie des quais tournée vers la Bise nordique et froide. Noire.

 Elle assume sans plainte, sous le soleil ou la glace.

Madone des intempéries.

Madone du beau temps et de la tempête.

 Par erreur, souvent  nommée  Statue de la Brise.

Même sur certains panneaux ou plans... officiels.

 Ceci dit, Gen’Eve  est assurément un brise-cœurs !

 Les genevois- c’est certain…- ont bien l’envie de lui claquer deux bises de temps en temps.

Elle reste donc une secrète amie.

 Je ne manque  jamais, en passant, de saluer cette fort Belle genevoise, gironde et dynamique qui emporte notre regard direction Jura, dans un souffle d’énergie humide  lémanique.

                                                                      Sylvie Neidinger

 

 

( Suite)                                   TROU D’AIR... INFORMATIONNEL

La Statue de la Bise, qui loge au 61 du quai Gustav Ador est née   des mains du sculpteur Alfred Henri König, professeur à l’école des Beaux-Arts dans les années 60.

geneve,gen'eve,henri könig,sculpteur,quai gustav adorBien en chair: du muscle et pas un poil de de  graisse.

Curieusement l'oeuvre lithique porte  l’optimisme des femmes solides du style ...« réalisme socialiste » Les signes ostentatoires en moins évidemment. Et beaucoup moins habillée...


 Peu d’éléments de biographie attestés sur Henri König sont disponibles. Genève est souvent  trop modeste sur elle-même, c'est-à-dire ses   personnalités. Il y a un gap ici. Un trou d’air ! En googelisant cet artiste, peu de documents pertinents. Pas même un wikipédia.Et  beaucoup de contradictions autour des dates de naissance et décès différentes, des noms d’œuvres pas exacts (bise/brise)

Si ….quelques notes tout de même dans le Répertoire des artistes et créateurs suisses:  http://www.notrehistoire.ch/group/artistes-suisses/albums/#3215

 Finalement ce #BlogNeidinger  s'ouvre, dans les commentaires infra pour recueillir tout témoignage à caractère public évidement à propos de König,  cet artiste local disparu.

Il a fait naître  cette sympathique genevoise altière qui affronte courageusement au nom de tous,  les caprices météos pour le bonheur des promeneurs.

Un joli  paratonnerre de  fantasmes de GeneVie ! SN

 

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

 


06/02/2015

Pulsion de GeneVie: série sur la Femme à Genève

L'air du temps est à la pulsion de mort: récession, attentats, foyers de conflits.

La modernité victorieuse de la seconde moitié du 20ème siècle- les 30 glorieuses, après deux guerres mondiales qui ont tué à millions- semble désormais  une utopie puisque le 21ème siècle est abordé dans la plus effroyable barbarie.

Aujourd'hui à quelques heures d'avion des enfants sont crucifiés, décapités, enterrés vivants en Irak/Syrie.

Une parturiante  est exécutée par les Boko Haram au Nigéria. Résultat : un cadavre d'accouchée avec un enfant  à moitié sorti.

Nausée.

Dans ce contexte le #BlogNeidinger va ouvrir une Série de blog liée à la Pulsion de GeneVie intitulée "Pulsion  de GeneVie: la femme".

Genève porte dans son étymologie... l'étymon "gen" de la  naissance.

La ville entre dans l'histoire  en 58 av. J.-C., lorsque Jules César mentionne  Genava dans son commentaire De Bello Gallico (I, 6 et 7).

Elle occupe les rives de la naissance du fleuve Rhône.

Elle est génitrice du fleuve.

A suivre...

                                                                  Sylvie Neidinger

 

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

 

 

 

#GeneVie est le nom d'une rubrique. J'ai aimé ranger l'actualité genevoise sous cette dénomination que j'ai imaginée.

03/02/2015

Open Cultural Data Hackathon 2015: avec les Archives de l'Etat de Genève

Les développeurs en informatique, wikipédiens et autres spécialistes du patrimoine vont s'en donner à coeur joie lors du prochain Hackathon, un workshop de deux jours sur des appli informatiques en open data.zz.GIF

Cela se passe à Berne les 27 et 28 février prochains. Les Archives d'Etat de Genève y participent.  Elles publient l'info sur leur site.

Je cite:"Le premier  Hackathon culturel suisse  est organisé par le groupe de travail  OpenGLAM en collaboration avec la Bibliothèque nationale suisse et d'autres institutions dont infoclio.ch. Il fournira  l'occasion à des chercheurs, acteurs culturels, programmeurs, wikipédiens, ainsi qu'à des institutions patrimoniales, de travailler avec des données du monde de la culture. Par le biais d'exemples concrets à inventer ensemble, les participants s'interrogeront sur l'utilisation des données culturelles en humanités numériques, sur la manière de rendre (re-)utilisables les données culturelles pour la création et  la recherche et sur l'intégration de ces données dans Wikipédia/Wikimédia.

Les AEG participent à cet événement et fournissent des jeux de données (libres de droits) en open data, téléchargeables ici:  http://make.opendata.ch/wiki/data:glam_ch

Pour réfléchir à une culture partagée libre et inventer les outils informatiques adéquats.Cliquer sur le lien supra: quel voyage dans  l'Histoire!

                                                  Sylvie Neidinger                                                                                                   

open data, wikipediens,open data hachathon 2015, berne, suisse, archives d'etat de geneve

 

23/12/2014

Expo de diplomatie russo-suisse: la double vue

L'expo "La Suisse par les Russes, regards artistiques et historiques 1814-2014  à Penthes, Musée de la diplomatie helvète fête le bicentenaire des relations diplomatiques entre les deux pays.expo,penthes,suisse par les russses,russie,catalogue d'expo

Diplomatie. Double vue, étymologiquement. Double focale.

Autant il est agréable de découvrir des paysages helvètes peints par les artistes russes, avec un petit brin de narcissisme bien placé,  autant il est intéressant de découvrir à cette occasion des brins de la culture russe.

L'échange, le voyage,  cette  définition pragmatique de la diplomatie.

Les musées russes et organismes ont largement contribué:

*Ministère de la culture de la Fédération de Russie

*Centre Rosizo des Musées d'Etat

*Musée Russe. Saint-Pétersbourg Trois paysannes suisses dans un canot du côté du lac de Brienz. Evgraf Reutern 1849.

*Archives d'Etat de la Fédération de Russie, Moscou

*Archives de la politique extérieure de l'empire de Russie, Moscou

*Galerie Tretiakov, Moscou

*Musée des Beaux-Arts M.A.Vroubel, Omsk

*Musée des Beaux-Arts Pouchkine, Moscou

*Musée des Beaux-Arts de la région de Kaluga

*Musée des Beaux-Arts de la république de Tatarstan, Kazan

*Musée communal d'art moderne, Ascona

*Musée de l'ermitage,Saint-Pétersbourgexpo,penthes,suisse par les russses,russie,catalogue d'expo

*Musée historique d'Etat, Moscou,

*Musée d'histoire et d'étude régionale, Omsk

*Musée littéraire d'Etat, Moscou

*Maison-Musée de Tchaïkovski, Kline,

*Musée national d'histoire contemporaine de la Russie, Moscou

*Musée Vladimir-Nabokov, Université de Saint-Pétersbourg

*Réunion nationale des musées de la culture musicale Glinka, Moscou.


Des collections publiques et privées genevoises ont pu être mobilisées avec pARTnership&business development.

Après l'expo, c'est toujours l'expo !

Original, le catalogue est édité en trois versions: les   langues  française, russe et anglaise.

                                                                           Sylvie Neidinger

http://www.tdg.ch/culture/culture/La-Suisse-vue-par-les-Russes/story/27909664


http://artcorusse.org/la-suisse-par-les-russes-regards-artistiques-et-historiques-1814-2014/

partnership&business development,expo,penthes,suisse par les russses,russie,catalogue d'expo

Crédit images photo neidinger+ scan de couverture+capture d'écran site web cité

20/12/2014

Une quinzaine de directeurs(rices) de musées russes réunis à Genève-Penthes cette semaine !

L'évènement culturel principal de  Genève cette semaine était assurément russe!diplomatie,bicentenaire,suisse,russie,musée tchaïkovsky,klin,belonovich,arcorusse,penthes

Avec la présence à Penthes ce mardi 15 décembre 2014  de 13 responsables de musées de ce pays pour la conférence de presse, à l'occasion du vernissage de l'exposition La Suisse par les Russes.

Ce qui en terme d'attrait culturel des institutions représentées est énorme.

Il n'en fallait pas moins pour fêter le bicentenaire des relations diplomatiques entre les deux pays démarrées donc en 1814. Deux siècles en représentation donnent à cette expo au Domaine de Penthes  un poids historique certain.

Une sympathique photo  a été prise dans l'escalier tout de  fer forgé lors d'une présentation inédite, impromptue de ces responsables des dites institutions.diplomatie,russie,suisse,arcorusse,penthes

J'ai demandé à Madame Galina Ivanovna Belonovich, directrice du Musée Tchaïkovsky de Kline-en Russie visiblement les responsables de musées sont majoritairement féminines! - de me montrer  ce que son propre organisme avait prêté.

Elle me conduisit dans une salle qui donne sur le lac.

Extraordinaire que d'être en contact physique avec le musicien par les objets-la malle de voyage !- lui ayant appartenu, jusqu'à son guide de voyage. Dans son édition  suisse évidemment.

L'étiquette informative résume les lieux du  voyage d'agrément  "classique"  de l'époque : "la Suisse et les parties limitrophes de l'Italie, de la Savoie, du Tyrol. Manuel de voyage par K Baedecker ayant appartenu à Piotr Tchaïkovsky. Leipzig 1881 Editions Karl Baedecker. Faux cuir, tissu et crayon. Maison  Musée Tchaïkovsky Kline."


diplomatie,bicentenaire,suisse,russie,musée tchaïkovsky,klin,belonovich,arcorusse,penthesEt je vis ensuite cette Directrice prendre en photo le lac, sans ciel bleu ce jour là, malheureusement.diplomatie,russie,suisse,arcorusse,penthes

Comme un échange de visions.

Car nous voici précisément  au coeur de la relation diplomatique dans le cadre de cette expo: la double vue (=étymologie de diplomatie)  pour mieux  connaître l'autre!

Pour tout autant parler des  russes qui pour leurs humanités voyageaient en Suisse/France/Italie au XIXème siècle et ramenaient des peintures et croquis que parler des suisses en contact avec cet immense pays aux racines à la fois ancrées en europe et en asie.

Monsieur et Madame tout le monde n'est pas diplomate et n'a pas forcément les moyens de visiter tous ces musées lointains.

Alors l'expo russe de Penthes est bienvenue pour un voyage culturel à l'intérêt certain.

                                                      Sylvie Neidinger


Liste des Musées russes représentés à Penthes: dans le prochain article.

diplomatie,bicentenaire,suisse,russie,musée tchaïkovsky,klin,belonovich,arcorusse,penthes

 

diplomatie,bicentenaire,suisse,russie,musée tchaïkovsky,klin,belonovich,arcorusse,penthes


 

La Suisse par les Russes, Musée des Suisses dans le monde, château de Penthes, ch. de l’Impératrice, Pregny-Chambésy (GE). Ma-di 10h-17h, du 17 décembre au 22 mars. www.penthes.ch

http://www.letemps.ch/

http://artcorusse.org/la-suisse-par-les-russes-regards-artistiques-et-historiques-1814-2014/

crédit images photos neidinger 

14/12/2014

Description de Genève ancienne et moderne

Document numérisé accessible.Description de Genève ancienne et moderne par Henri Mallet

                                                                        Sylvie Neidinger



geneve, henri mallet

geneve, henri mallet

13/12/2014

Les Burgondes, c'est un peu comme les Phéniciens....

Les Burgondes ont en commun avec Phéniciens de la côte syro-libanaise (Ugarit= alphabet, religion ) d'avoir marqué l'histoire mais de n'avoir pas laissé de grandes traces archéologiques. Ce qui minimise leurs apports vis à vis de leur réel historique.lyon,dictionnaire historique de la suisse,geneve,suisse burgonde,gondebaud,bourgogne

Ce peuple d'origine germanique qui a essaimé dans ce qui va se nommer( grâce à eux) la Bourgogne, avait également la Sapaudia, Genève, Lyon dans leur escarcelle. Jusqu'à Apt voire en méditerranée.

Les toponymes spécifiquement de langue "burgonde" n'ont pu être scientifiquement  identifiés. En effet les modes d'introduction de la langue germanique peuvent provenir d'autres germains et d'autres formes de cet idiome (alamans, francs...)

Un pan de l'histoire helvète, allemande et française du Vème siècle est  à consulter sur le Dictionnaire historique de la Suisse :

"Lors du partage entre les quatre fils[ de Chilpéric], Gondebaud reçut la royauté principale avec Lyon pour capitale, tandis que Godégisel, Chilpéric II et Godomar, établis à Genève et probablement Valence et Vienne, héritaient de royautés secondaires. A la fin du Ve s., les Burgondes subirent la pression croissante des Francs au nord et des Wisigoths et Ostrogoths au sud. Gondebaud chercha à se protéger par une double alliance matrimoniale: son fils Sigismond épousa en 492/494 Ariagne, fille de Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths, tandis que Clotilde, fille de Chilpéric II s'unissait en 492/493 à Clovis Ier, roi des Francs. Mais en 500, lors du conflit qui opposa les rois de Lyon et de Genève, les Francs prirent le parti de Godégisel et les Wisigoths celui de Gondebaud. Malgré la victoire qu'il remporta près de Dijon (500), Godégisel dut finalement se soumettre à Gondebaud, qui recouvra son royaume avec l'aide des Wisigoths, puis en 506/507 conclut une alliance avec Clovis, son ancien adversaire, contre les Alamans et les Wisigoths protégés par Théodoric le Grand."

Genève ou  Lyon, pôles d'attractivité  à l'époque déjà...

 "L'effectif de la population burgonde établie en Sapaudia en 443 a fait l'objet d'estimations très divergentes. A partir des quelque 80 000 Burgondes qui auraient prêté main forte aux Romains sur le Rhin en 370, des 20 000 qui seraient tombés en 436 et des 3000 qui auraient défait les Huns sur la rive droite du Rhin, on a autrefois déduit une population extrêmement nombreuse et forgé l'image d'une vague d'immigration massive. La comparaison établie avec d'autres ethnies barbares installées comme fédérés dans l'Empire et avec d'autres peuples germaniques donne des estimations beaucoup plus basses, comprises entre 25 000 (dont 5000 guerriers) et 5000 à 10 000 (dont 1000 à 2000 guerriers). De son côté, l'étude démographique des cimetières a fait évaluer l'ensemble de la population du royaume burgonde entre 300 000 et 500 000 habitants (dont environ 80 000 à 10 0000 pour la Suisse occidentale), répartis sur un territoire d'environ 50 000 à 60 000 km2. Les Burgondes représentaient, selon les auteurs, entre un tiers et un dixième de la population en Sapaudia, mais 5-10%, voire moins de 1%, dans l'ensemble du royaume.

Lors de leur établissement en Sapaudia en 443 et dans la province de Lyonnaise en 457, les troupes burgondes reçurent probablement le statut d'hospites ("hôtes"), aux termes des dispositions légales relatives au cantonnement des troupes romaines. Ce système semble ensuite avoir fait place à l'octroi d'une partie des revenus fiscaux, sans modification de la propriété foncière, puis à une cession de biens immobiliers, dont on trouve le reflet dans le mode de partage défini par la lex Burgundionum (Loi Gombette). Cette répartition laissait aux Burgondes deux tiers de la terre cultivable, un tiers des esclaves et la moitié des maisons, fermes, jardins, forêts et pâturages.

L'intégration extrêmement rapide des Burgondes et l'absence d'un artisanat spécifique font qu'il est difficile de les identifier sur la base de critères archéologiques. Il faut distinguer le territoire où s'exerçait leur souveraineté et qui finit par couvrir trente-deux cités, l'aire culturelle, que manifestent, surtout à l'époque mérovingienne, des particularités d'habillement propres au milieu romano-burgonde, et enfin les établissements burgondes au sens strict, lieu d'implantation de groupes immigrés. Les preuves archéologiques de ces établissements se rencontrent surtout dans la région genevoise et sur le territoire de la Sapaudia. Les éléments les plus caractéristiques du costume sont des fibules germaniques anciennes (fibules à tête d'oiseau, fibules arquées), des colliers en fer, des boucles d'oreille "à petite corbeille"; à cela s'ajoutent des miroirs métalliques d'origine orientale et les crânes déformés artificiellement, dont on attribue l'origine aux contacts que les Burgondes eurent avec les Huns. L'étude des cimetières de Sézegnin et de Monnet-la-Ville (Jura) a montré que les Burgondes partageaient leurs lieux d'inhumation avec la population romane. Le mobilier archéologique, telle la boucle-reliquaire de Monnet-la-Ville, ne peut être qualifié de spécifiquement burgonde, mais présente les éléments de costume que l'on trouve généralement à l'époque franque dans la Burgondie septentrionale, c'est-à-dire sur l'ouest du Plateau suisse, dans le Jura, la vallée de la Saône et la Franche-Comté, comme les boucles de ceinture en bronze à décor figuré (Daniel dans la fosse aux lions). Ces objets ont probablement été fabriqués dans des ateliers exploités par des indigènes gallo-romains, ce qui permet de définir une aire de culture matérielle romane dans la Burgondie septentrionale. Des inscriptions datées de l'époque de la souveraineté burgonde et portant des noms germaniques, souvent burgondes, indiquent également la présence de foyers de population burgonde."

HABITS BURGONDES TENDANCE ...CULTURE DU FER!

Ce dictionnaire helvète trilingue (français, allemand, italien) indique que le vêtement est un marqueur culturel de cette civilisation burgonde dont les boucles de ceintures.

Mes observations : ces pièces métalliques sont très tendance Culture du Fer,Tène,  en apparence. *                      

   L'habit fait bien  le moine ou le burgonde.
  Affaire à suivre...

                                                                       Sylvie Neidinger


* La période ici évoquée n'est pas la même (la Tène, c'est 1000 ans avant) la zone géographique oui.

Lire: l'héritage des Burgondes  dans Archéothéma

ou Genève capitale burgonde

crédit images/ capture d'écran/ site archéothema

01/12/2014

Narcisse le Suisse qui slame "Cliquez sur j'aime"

Narcisse le Suisse slame depuis 2006 à l'endroit et à l'envers.narcisse,slam,editions d'en bas,lausanne,vaud

Le vaudois remporte moult tournois dont celui 2013  de la ligue hexagonale.

Ceci lui confère le titre de champion de France.

 Comme il vaut mieux s'adresser au bon dieu qu'à ses saints.... l'artiste va déclamer, clamer son slam directement à Chicago auprès de Marc Smith, celui qui  inventa cette poésie de type urbain. 

 Le nouveau maître francophone à la rencontre du maître anglophone

 En 2014 Narcisse créé "cliquez sur j'aime", un concept pluriel; spectacle + CD+livre et clips.

 Le mieux ? Se taire. Ecouter en extraits sur  le "CDlivre"...

 IVRE DE LIVRES

 c'était il y a tout juste 317 ans

 que cette fille de 17 ans

 m'a donné un petit coup

 de dents

 dans le cou

 et du coup la belle

 a fait de moi un immortel

 tel que le sont tous les vampires

 dans l'empire de l'éternel(..)

 je suis ivre des livres

 je suis mordu des mots

 et un vampire mordu

 c'est rigolo.(..)

                                                                    Sylvie Neidinger

 Narcisse le slameur : écouter

rghjkjhg.GIF

"cliquez sur j'aime" isbn 9782829004681   Editions d'en Bas

 rue des Côtes-de-Montebenon 30

 CH-1003 Lausanne

 Coédition  Universlam Editions pour la France.

 

Série de #BlogNeidinger slam

 Narcisse le Suisse slame "cliquez sur j'aime"

SLAM,30 ans: aujourd'hui anniversaire mondial à @SLAAMMausanne"

Flam' du slam' à Lausann'

 

 

                  

08:01 Publié dans A-Helvetia, Art-Slam, LIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : #blogneidinger, narcisse le slameur, lausanne, vaudois, slam, chicago slam | |  Facebook | | | |