UA-65882359-1

04/11/2013

Street Art n°9. Avenue Vibert. Lancy: cri social individuel

Rubrique Miroir de l'Urbain. Graph' N°9. Lieu: avenue Vibert.  Lancy.

Proche de Servette. Espace urbain interstitiel: un passage pédestre sous voie ferrée. Uniquement à la vue des dits piétons. D'où cette permanence dans le temps sans élimination par les autorités publiques? P1110113.JPG

P1110099.JPGCertains graphs semblent très anciens (datations lisibles: 1997, 2009) certains  délavés par les intempéries.

Aucun ne ressemble à l'autre: présence de  graphs  d'une esthétique évidente et   d'autres... sans grand intérêt de ce point de vue. Comme ces signatures au feutre qui très clairement polluent le mobilier urbain.

Avenue Vibert : aucune unité d'ensemble. Juste un espace physique partagé.

Certains graffiti sont signés. Plusieurs auteurs, mais pas en unité de groupe. En individuel côte à côte. 

Découverte sur place d'un curieux petit papier, tout fragile, collé sur le mur, à l'abri de la pluie. Il  indique:"Anonymous. clandestine 2013. Spray paint on wall. Looks like Leonardo, Michelangelo. Donatelo and Raphael decided to try something new. What Art?":          

Pas moins! Toutefois, l'ensemble ne fait pas très Michel Ange comme résultat...

Le Street art n'est d'ailleurs pas rangé dans la catégorie  peinture académique !

Ici on est plutôt face à du Street Art Brut de décoffrage.

Brut, "dur" au sens d'un résultat visuel général  "fouilli" sans visée esthétique d'ensemble.

Street Art Brut qui révèle des expressions libres, illégales (rappel: interdit de taguer !) mais rendues possibles dans cet interstice urbain (non visible depuis une voiture) de Lancy.

Quelquefois provoc', quelquefois en confidences: un "cri social individuel".

Comme ce très ancien message de vie qui, mine de rien, fait encore réfléchir le passant plusieurs années après sa rédaction: "sobre depuis onze jours" ... Et aujourd'hui ?

                                       Sylvie Neidinger

 

miroir de l'urbain,street art brut,cri social,lancy,graph

miroir de l'urbain,lancy,graph

miroir de l'urbain,lancy, graph

 

P1110101.JPGmiroir de l'urbain,lancy,graphP1110105.JPG

 



01/11/2013

23-05 degrés Calvinus: nouvelle rubrique "aéroport"

Il ne s'agit pas d'une nouvelle mesure genevoise. Encore moins une température.

Pas  un 37,2° le matin....

"23-05" correspond à l'angle précis de l'axe de l'unique piste de Genève.Capteeefe.GIF

C'est   également le titre du journal interne de la plate-forme (qui en est à son 76ème numéro)

A l'occasion de la  note du 30 octobre parue  sur le thème aérien est venue l'idée d'une nouvelle rubrique dénommée 23-05 degrés Calvinus.

L' aéroport est un acteur majeur du Grand Genève.

L'iconographie qui illustre cette note issue d' un   document GVA  certes ancien (daté de 2005) démontre l'importance des  3900 mètres de piste béton sur la région environnante.

Capsdsd.GIFUn véritable exercice de style journalistique en perspective: comment autour du thème "aéroport"rapporter  de l'info variée. Avec des ...angles d'approche aussi divers les uns des autres. Si possible !

Le   nouveau média Blog est d'ailleurs parfaitement adapté à  ce type de  traitement de l'information : pouvoir à la fois réagir à l'actu à la seconde près (info chaude)  et par ailleurs  proposer des articles type "magazine" (info froide)  déconnectés du temps réel.  Avec des éclairages ponctuels rapides, divers et que l'on espère quelquefois originaux.

Tout "Port de l'air" est, au delà de son importance  économique,  une véritable "unité de vie" avec ses voyageurs, ses règles, ses commerces, ses salariés, ses pompiers, ses pelouses, ses oiseaux  etc...

Suffisamment complexe, riche en tous cas, pour alimenter une chronique de temps en temps autour de  Genève Aéroport : 23-05 degrés Calvinus.

Embarquez..si vous le voulez bien !

                                                                                                        Sylvie Neidinger

 

Capturefdfddd.GIF

 

 

 

 

30/10/2013

Aéro-Club de Cointrin, fin d'époque demain jeudi 31 octobre?

Octobre 2013 se referme.

Emportera-t-il  avec ses feuilles mortes le départ du Groupe de vol à moteur de  l'Aéro-Club installé depuis plus d'un siècle (1909 exactement)  à Genève Cointrin ?aéroport de genève,ofac,cointrin,groupe de vol à moteur,aéro-club

L'application de la législation sur les turbulences de sillage telle qu'exigée par l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) entre en vigueur demain jeudi 31 octobre.

La piste en herbe n'est pas fermée à ce stade mais son utilisation en tout état de cause obligatoirement  restreinte par cette nouvelle réglementation.

aéroport de genève,turbulences de sillages,ofac,cointrin,groupe de vol à moteur,aéro-clubLa clôture définitive des activités de Club était  annoncée régulièrement...Plus d'écolage. Plus de décollage. Pour  cinquante d'avions privés, 350 membres actifs. Et quelques hélicoptères de Swift copters.

Une  bataille administrative engagée  jusqu'au bout des ailes.

tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Les-petits-avions-doivent-quitter-Cointrin-avant-cet-automne

.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/menace-petits-avions-cointrin-s-intensifie

Quatre recours en Appel devant le Tribunal administratif Fédéral contre la décision de l'OFAC n'ont pas abouti. 

En ultime recours, les dirigeants de l'Aéro-Club ont  interjeté appel le 23 octobre dernier devant le Tribunal Fédéral de....la dernière décision les déboutant. Mais il est bien difficile pour eux d'argumenter contre des règles de  sécurité !

La "der des der "des prises de position administrative est donc  attendue pour définitivement statuer.

BOUT DE PISTE JURIDIQUE

aéroport de genève,ofac,cointrin,groupe de vol à moteur,aéro-clubBerne a raisonné en termes de sécurité face ce double usage en voisinage désormais obsolète entre avions gros porteurs et le vol des petits coucous.

Une proximité identifiée comme potentiellement dangereuse. En mode aérien tout danger potentiel se doit d'être jugulé. Qui peut accepter le risque?

Inévitablement, on imagine que  les pistes  herbées réintégrées à l'organisation générale   permettront à  Genève Aéroport de moderniser sa plateforme aéroportuaire.

Nouvelle ère.           Sylvie Neidinger

 

autre actu aéroport: tdg.ch/geneve/actu-genevoise/La-fusion-des-pompiers-de-Cointrin-et-de-la-Ville-echoue/story

                           

29/10/2013

Joli SAC CABAS en rideau d'air d'OPERA !

RIDEAU  ! Et ensuite...BOBINE !

Une collaboration inédite entre le Grand Théâtre, place de Neuve  et l'association de réinsertion Label Bobine aboutit à la création  d'accessoires de mode.

[Nota-Tout à fait d'accord avec le leitmotiv de la saison 2013/2014: "emmène moi à l'opéra"!]

Deux planètes se sont bien rencontrées.

Chaque saison, l'Opéra de Genève  "consomme" environ 700 mètres carrés de bâches et oriflammes publicitaires...

CLabel Bobine, geneve, opéra, cas cabas, Grand théatre.ette matière première est recyclée avec élégance aux bons soin de celles qui vont laver, découper, assembler, coudre  et soigner les finitions.

Pour un produit totalement original. Vendu  à l'accueil du  Grand Théâtre exclusivement, en édition limitée, production 100 % genevoise .

UN OPERA SOUS LE BRAS !

Label Bobine, geneve, opéra, cas cabas, Grand théatre.Cette toile recyclée est toute emprunte des ut, des trémolos, des émotions,  des clés de sol, des pas de deux, des froufrous de costumes de la saison finie. En toute légèreté concrétisée en un joli sac : bonne idée maestro !

Excellente ouverture d'esprit que ce co-branding entre  deux  univers si éloignés qui partagent un projet commun.

 Dans cet échange de bons procédés,  les  couturières en réinsertion sociale ont-elles un jour  franchi la porte de l'Opéra pour assister à une séquence  musicale  ?

On le souhaite. EMMENE LES A L'OPERA !    Sylvie Neidinger

 

GTG. Grand Théâtre de Genève 5, place de Neuve. G.

Label Bobine aux Eaux Vives  27, rue du Nant  1207 Genève. Autres produits inventifs de l'atelier visibles en  boutique autour du recyclage créatif original "made in Geneva"Tél. 022 700 00 27

 *Ce blog est strictement non commercial. Cette note est rédigée autour d'un produit volontairement en toute indépendance  car liée à une info intéressante: cette  action sociale inédite dans un lieu nommé Opéra. Qui au départ est"vu" comme  art privilégié. Intérêt que la découverte d'une association, Label Bobine, qui concrétise sa démarche de réinsertion par des produits finis ultra valorisés car carrément  tendance !  SN

Label Bobine, geneve, opéra, cas cabas, Grand théatre.

                                                                                           

28/10/2013

Ils sont 3 fois malins les genevois avec leur jet d'eau !

Vous savez  à quoi il sert le jet d'eau ?geneve,jet d'eau,romme calviniste,jean calvin

A vous  poser l'identité de Genève comme une tour Eiffel aquatique ?

Une simple soupape de sécurité hydraulique ?

Un attrape-touriste sur tous les dépliants qui vantent la ville ?

Un sympathique monument éphémère?

Le jet  focalise effectivement tous les regards.

Le jet concentre toutes les attentions. Un symbole. Un drapeau. Un emblème. Une star.

Au centre du bout du Léman. Lui même centre urbain.

Précisément sur le lieu stratégique où un lac tranquille redevient Rhône furieux pour fuir vers d'autres cieux méditerranéens.

Où les eaux paresseuses qui se la sont un temps coulées douce doivent se remettre dare dare à la turbine...A leur plus grand regret.

Personne ne boude  son plaisir, par forte canicule, d'aller s'y rafraîchir.... Par là, de tester le bizarre micro climat auto généré sous le panache. Avec les vents issus des curieux déplacements de ses propres masses d'air.

INVENTION DU JET D'EAU  POUR... CALVIN ?

geneve,jet d'eau,romme calviniste,jean calvinMalins, les genevois ! Ils ont inventé  un jet d'eau totalement  centralisateur d'attention. Point de focale massif. Internationalement reconnu.

Comme pour mieux "protéger",  laisser tranquille ...l'essentiel de la Ville !

1-Protéger en premier lieu celui qui repose en paix au cimetière des Roi en sa dernière demeure: Jean Calvin, le "coeur battant" de Genève, la  Rome calviniste.

Pas de mausolée, ni de gros gâteau superfétatoire tout de marbre monté. Pas de panthéonisation architecturale. Pas de Chantilly de Carrare.

Pour dire vrai,  ce cimetière  également nommé de Plainpalais, panthéonise un peu tout de même. Puisqu'il reste dédié aux personnalités remarquables de Genève.geneve,jet d'eau,rochers du niton,interroge,rome calviniste,jean calvin

Mais dans la discrétion.

geneve,jet d'eau,romme calviniste,jean calvinL'extrême simplicité de l'extraordinaire  tombe... végétale -donc vivante- du réformateur n'empêche pas sa  présence certaine.

A l'accueil son nom est bien inscrit sur un listing à l'allure si contemporaine.

Bizarrement moderne: cela ressemble à  un listing d'entrée d'immeuble.. pour une date d'inhumation  ancienne d'un demi millénaire !

La  présence évidente de Jean Calvin est affirmée.

Jehan "Cauvin" du nom de ses parents est né à Noyon en Picardie un  10 juillet 1509 et décédé un 27 mai 1564. Il a lui même latinisé son nom en Calvinus.geneve,jet d'eau,romme calviniste,jean calvin

Il repose paisiblement et ne fait pas l'objet de visites intempestives.  Souvent solitaire quand on y passe.

Pas de barnum touristique telles  ces bizarres déambulations   au Père Lachaise à Paris, cimetière intégré dans les circuits de Tour Operators.

2-Malins, les genevois le sont une deuxième fois !

Ils indiquent un lieu précis de sépulture (707 E8)

Mais signalent ensuite que l'emplacement exact est... inconnu. Ou que la tombe serait vide.

Ces infos  non seulement  évasives mais contradictoires ne  sont pas dans les habitudes de la Cité ! Il y  a anguille sous roche (lémanique)...A découvrir.

Sachant que Genève est absolument la "patrie de la mesure précise voire exacte"( mesure horlogère  du temps, mesure des chiffres bancaires, mesure des rochers du Niton) cette imprécision étonne.  Pas logique de prime abord. Pas  local. Il faut comprendre !

3-On trouve finalement une  réponse acceptable.

Confirmée  sur le site InterroGe : pas de localisation pour éviter l'instauration d'un culte  mortuaire. Dans la logique de la simplicité de la Réforme.


"On peut lire dans « Le vrai visage de Calvin » de Jean Rilliet http://data.rero.ch/01-0436431 que « l’ensevelissement se déroula au milieu d’un grand concours de peuple, avec la simplicité souhaitée par le Réformateur. Le cercueil de bois fut porté au cimetière de Plainpalais [...] Aucun monument funèbre ne signala la place où reposaient les restes du serviteur de Dieu. ».

On ne sait donc pas exactement où dans le cimetière de Plainpalais (aujourd’hui cimetière des Rois), Jean Calvin fut enterré. Ceci a été décidé afin d’éviter tout culte à Jean Calvin (tel celui porté à un saint) et d’assister à un pèlerinage sur sa tombe. Le texte de Théodore de Bèze « L’histoire de la vie et mort de Calvin » le confirme : « Il faut cependant canaliser la piété spontanée de la foule, éviter les débordements de la multitude. La mort doit conserver son mystère. » et encore « Mais pour obvier à toute calomnie, il fut enseveli ... comme aussi il l’avait ordonné, au cimetière commun, appelé Plainpalais, sans pompe, ni appareil quelconque, là où il gît aujourd’hui ».

Comme on peut le lire dans « Une visite du cimetière de Plainpalais » de Patrice Rossel, au XIXe siècle, même si l’emplacement exact de la tombe de Jean Calvin est inconnu, une pierre tombale fut ajoutée pour marquer la tombe traditionnellement considérée comme étant la sienne http://data.rero.ch/01-1945054 ou http://bit.ly/19MmHvL."

Par ce texte se visualisent les raisons de l'imprécision totalement mesurée au micron près  de la part des autorités genevoises qui  décidèrent volontairement d'un lieu... indéterminé.

Pourquoi cette option?

geneve,jet d'eau,tour eiffel aquatique,rochers du niton,interroge,rome calviniste,jean calvinJe propose cette explication: si  ce geste  de discrétion  témoignait bien  de l'esprit de la Réforme (qui réfute tout  culte de la personnalité, toute sanctification)  il courait paradoxalement un autre risque.   Car, dans l'autre sens, cette "disparition du tombeau" faisait prendre à Jean Calvin carrément le risque d'une dimension gigantesquement ...christique !

Une orientation évidemment non souhaitée.

La voie médiane a été sagement retenue. Jean Calvin est peut-être là ou peut être pas.

Diplomatie !

                                           ESPRIT DE GENEVE

Trois fois malins, les genevois...En étant  là sans être là, Jean Calvin est finalement....partout dans la ville ! Sa pensée, son mode d'être.

Certes, il  ne compose pas à lui seul l' "Esprit de Genève...". Mais y participe amplement.

Et  je vais vous faire une confidence: cet esprit actif   bouge, virevolte....

Hier il montait la garde devant l'Opéra. Face  à l'Uni Bastions, le Mur de la  Réformation, aux pieds de l'Etat de Genève par la rampe de la Treille.

Bien vivant : il chantait à tue-tête !                                            

                                                                           Sylvie Neidinger

Crédit images photos Neidinger et capture écran site web pour le plan

geneve,jet d'eau,rochers du niton,interroge,rome calviniste,jean calvin

26/10/2013

Genèv'Opéra

P1100748.JPGLe Grand Théâtre de  Genève

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1100757.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'historique des théâtres antérieurs sur cette place est mouvementé puisque l'actuel bâtiment est le ....4ème construit. après destruction des précédents.
theatre.GIF

1-Théâtre de Rosimond. 1766, en bois.

Eclairé à la bougie de suif. Incendié

2-Théâtre de Neuve. 1783. En pierre. Démoli.

3-Grand Théâtre. 1880

4- Incendie de 1951/Reconstruction en1962       

reconstruction.GIFLe 1er mai 1951 à 12h08, lors de la préparation d'un tableau du troisième acte de La Walkyrie, un violent incendie éclata, détruisant la scène et toute sa machinerie, les installations mécaniques et électriques, cintres, grils, passerelles. Le rideau de fer s'effondra et le sinistre gagna la salle - du parterre à la troisième galerie -, la grande peinture décorative du plafond et toutes celles des médaillons et des cartouches du plafond d'avant-scène. Il restera, de la partie non-sinistrée du théâtre, le foyer, l'avant-foyer, l'entrée principale ainsi que les façades jusqu'au bâtiment de scène compris. Le théâtre dut fermer ses portes pour une décennie entière, période pendant laquelle les spectacles furent transférés à la salle du Grand Casino ou Kursaal.

Lire l'Historiquegeneve,opera,grand- théâtre,jonas kaufmann

 Le Grand Théâtre est accessible également par abonnement. Festival Wagner actuellement.

A savoir la séance -unique- du 30 mars 2014 19h30 qui accueillera la star internationale, le ténor  beau gosse Jonas Kaufmann  estkaufmann.GIF déjà ...complète.                   

Son site web est très  pro, avec des extraits.

Lisible uniquement en anglais ou en allemand.

En attendant d'accéder-ou non- à la séance future au Grand Théâtre..

  Sylvie Neidinger

                     

 

 P1100753.JPG

 

 

 

P1100763.JPGP1100765.JPG

00:47 Publié dans A-GeneVie, A-Helvetia | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : geneve, opera, grand- théâtre, jonas kaufmann | |  Facebook | | | |

22/10/2013

18 écrivains suisses à Moscou avec le Salon du livre de Genève

Communiqué de presse publié en intégral:

-  Le 28 ème  Salon du livre et de la presse de Genève  se tiendra à Palexpo du 30 avril au 4 mai 2014.

-  Dix huit écrivains suisses à Moscou avec le Salon du livre :

"La Suisse sera l’hôte d’honneur du 15e Salon du livre de Moscou, qui se tiendra du 27 novembre au 1er décembre 2013. Pro Helvetia, maître d’oeuvre de la présence suisse, a donné mandat au Salon du livre de Genève d’organiser le contenu de cette présence. Le Salon du livre de Genève invitera 18 auteurs suisses de toutes les régions linguistiques, romanche compris. A Moscou, ces écrivains participeront à des débats, des séances de dédicaces, des lectures publiques et des rencontres avec les médias, des étudiants et des artistes moscovites.  

Un pays, quatre langues : il n’existe pas une seule littérature suisse mais quatre traditions littéraires, chacune liée à l’une des langues officielle du pays – l’allemand, le français, l’italien et le romanche. C’est ce message que le Salon du livre de Genève va porter à Moscou, en y invitant sept auteurs alémaniques, autant de Romands, deux Tessinois et un Grison d’expression romanche.
 
Au nombre des auteurs invités, Metin Arditi, Anne Cuneo, Dominique de Rivaz et Corinne Desarzens, les écrivains alémaniques Charles Lewinski, Lukas Bärfuss ou le Russe établi en Suisse et écrivant en allemand et en russe, Mikhail Shishkin ; l’auteur romanche Arno Camenisch et l’écrivain tessinois Andrea Fazioli, ainsi que les auteurs pour la jeunesse Jürg Obrist et Haydé Ardalan. Le Salon du livre de Genève a cherché à inviter des auteurs traduits en russe ou ayant écrit sur la Russie.
 
Durant le salon de Moscou, débats avec des professionnels du livre et avec le grand public et dédicaces alterneront avec des lectures publiques au Centre Culturel de Tchaïkovski et au Tchékov Art Theatre, ainsi qu’avec des rencontres avec les médias, des étudiants et des artistes moscovites. Anne Cuneo, spécialiste du roman historique, réalisatrice de films et metteuse en scène, auteure de « Le trajet d’une rivière », « Le maître de Garamond » ou « La Tempête des heures », et Corinne Desarzens, grande voyageuse et amoureuse de la Russie (« Un roi », « Poisson-Tambour »), parleront de la place des femmes dans la littérature suisse. Avec Andrea Fazioli et Lukas Bärfuss, Anne Cuneo évoquera le fait d’écrire en italien, allemand ou français sans appartenir à la culture de ces pays.
 
Jürg Obrist, illustrateur de plusieurs volumes des « Enquêtes de Lenoir et Blanc », et Haydé Ardalan, créatrice du très populaire personnage Milton le chat, participeront chaque jour à des animations à l’intention du jeune public. L’identité suisse, traversée d’influences multiples, sera développée par Charles Lewinsky, auteur de « Melnitz » ou de « Retour indésirable », et Lukas Bärfuss, dramaturge et romancier, auteur notamment de « Hundert Tage » (Cent jours).
 
La présence suisse à Moscou sera mise sur orbite fin octobre à l’occasion de la visite en Suisse de cinq journalistes russes représentant d’importants médias de ce vaste pays, Kommersant FM, Kommersant Newspaper, RBK Daily Newspaper, Russia Newspaper et ITAR TASS. Accompagné de représentants du Salon du livre de Genève, ils passeront un jour à Zurich, à Bâle, à Lausanne et à Genève, rencontrant à chaque fois des auteurs suisses.
 
La présence suisse au salon du livre de Moscou s’inscrit dans le cadre du programme «Swiss Made in Russia. Contemporary Cultural Exchanges 2013-2015» mis sur pied par Pro Helvetia. Ce programme vise à accroître la notoriété de la scène littéraire suisse en Russie et à permettre la signature d’accords de traduction et de distribution, mais aussi à donner aux éditeurs suisses une meilleure connaissance de la scène littéraire russe et du marché du livre dans ce pays.
 

Le Salon du livre et de la presse de Genève se tient à Palexpo du 30 avril au 4 mai 2014.
Plus d’informations sur www.salondulivre.ch.

19/10/2013

La ligne éditoriale de ce blog est celle du "vieux couple-franco-suisse

 

                                     LA  LIGNE EDITORIALE DU BLOG


"dubordduboutdulac"...Ce blog désormais  nommé blog Neidinger par commodité a démarré  le 22 juin 2011 autour d'une réflexion ...transfrontalière.

Le bord du bout du lac est un lieu indéfin, à la fois en Suisse et en France.  Grand Genève avant l'heure.

Aujourd'hui, la ligne éditoriale reste la même et traite des deux cotés. Définitivement un blog grand genevois.

"Le vieux couple franco-suisse                        (article initial du blog)

Surprise à la lecture des Une de presse, lorsque vous arrivez en genevois. Avec un drôle d'objet médiatique "non identifié" bien  local, du cru : le frontalier, découvert à cette occasion. Jamais entendu parler avant ! Son  statut bizarre et convoité  "tombe" littéralement sur celui qui a l'idée de travailler à Genève. Comme une seconde peau qu'il lui faut endosser de force. Une image qui se plaque.

 Côté français, il est vu comme un chercheur d'or qui aurait trouvé le filon. Côté suisse, un mal à supporter avec patience, juste pour faire tourner l'économie, voire un envahisseur selon le parti politique qui s'exprime.

Je ne suis moi qu'une simple saute-frontière, une curieuse [donc pas une frontalière stricto senson] hyper observatrice, analytique..

Profitant de cette arrivée  à proximité  de  la fameuse ligne de séparation entre deux Etats,  je pris l'initiative d'un passe-temps favori nommé : " la chasse aux grand-mères". A savoir: remonter une branche généalogique locale du début XXème siècle.

Nous ignorions tout de cette Suzanne du cru. Sa réalité dépasse..... l'imagination transfrontalière.

Elle est fille d'un haut-savoyard de Samoëns et Mieussy ( Joseph Baudet 1820-1877) et d'une vaudoise né à  Morges ( Louise Adèle Dill 1837-1917)

Des Suisses  tailleurs de pierre venus de Berne, de Vinelz et Nidau précisément  . En fait  toute une lignée protestante  aux noms germaniques.

Cette ancêtre unit dans mon sang.... Berne,  pays de  Vaud et Haute-Savoie, Suisse et France, bord de lac et haute montagne, catholicisme et protestantisme. Elle fait plonger aux racines de l'Etat civil savoyard avec ses dates extrêmes du XVIème siècle.mcg,frontalier

Et fait partir l' ascendance du côté bernois vers des archives à  l'écriture gothique pour les recherches en langue suisse allemande.

Mais où donc vivait cette famille franco-suisse???

Pile.....à la frontière, bien sûr. Comme négociants d'étoffes à Etrembières, bien placés pour vendre à tout chaland qui franchissait le fameux axe de séparation.

Finalement, les magnifiques paysages locaux des deux bords  sont aussi mes paysages génétiques !

Appartenir par le sang aux deux côtés devient carrément une information pétillante d'humour pour une néo-saute-frontière qui l'ignorait....

Au fait : qu'est ce qu'une frontière sinon un insurmontable problème philosophique?

Cette ligne invisible relie aussi ce qu'elle sépare. Sépare ce qu'elle unit.

Oui, le no man's land imaginaire supposé frontal rassemble  côte à côte, ce qu'il différencie dans un rapport de proximité immédiate.

La meilleure option métaphysique serait de considérer les espaces franco-suisses issus de la coupure axiale comme ....un vieux couple sage.

Deux individualités qui par leur communauté de vie forment une entité juridique supérieure "pour le meilleur et pour le pire" suivant les termes du contrat conjugal privé.

Les enfants sont élevés, les disputes pimentent un peu la vie: place au mariage de raison devenu sérénité mature.

D'ailleurs le vocabulaire témoigne de la connivence : Genève (Suisse) pays... genevois (France).

Le lac sans le Salève serait comme un soleil sans chaleur...

Depuis des centaines d'années, la complémentarité territoriale et....mentale régit les inter-relations, au delà des bisbilles de forme.

De facto. Cette réalité là, personne ni aucun Parti politique ne peut la contester !

                                                              Sylvie Neidinger            juin 2011


                                                         

                                                                                        


11:33 Publié dans A-GeneVie, A-Grand Genève, A-Helvetia | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : frontalier, frontière franco-suisse, geneve | |  Facebook | | | |

16/10/2013

Le trajet huguenot... suite de l'enquête-blog

Après 1 et 2 ...3

Article n°1) - Visite du Fort-Barraux en Isère et la découverte du lien très fort de ce lieu  avec l'histoire du protestantisme par le passage des huguenots.http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/08/24/randos-huguenotes-245968.html

En Suisse : stiftung-via.ch/fort-barraux,isere,base kora,centre ionographique de geneve,rue fort-barreau,geneve

                                                               *************

Article n°2)- Lien établi avec la rue Fort Barreau à Genève  http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/tag/fort-barraux Le nom serait  lié à une auberge construite en 1663 et démolie en 1900.

                                                             **************

Article n°3)-Suite de l'enquête mémorielle autour de cette "auberge" dite le Fort de Barreau, lieu genevois que l'on va essayer d'analyser  en fonction du ...peu d'éléments dont on dispose.

En s'aidant du fonds du Centre iconographique de Genève par la base Kora.

fort-barraux,isere,rue fort-barreau,geneve

 a) La date de sa construction du lieu (1663) est légèrement antérieure à la révocation de l'Edit de Nantes (1685) Et correspond bien au   démarrage de l'exil huguenot.

b) Son usage dit d' "hôtel" signifie par définition un  lieu d'hébergement  pour gens de passage. Sur un trajet, en direction soit du nord vers l'Allemagne. Soit en entrant à Genève par la porte du Bastion Cornavin.

c) Son nom reprend bien celui du Fort-Barraux de France, distant de 110 à km. Logique. Ce fortin d'Isère correspond à une sorte de lieu de passage difficile. Une épreuve pour les huguenots. D'autres explications au choix du nom sont bien évidemment possibles.

Fort de Barreau. Le fait de porter le nom de la précédente étape permet de visualiser le trajet Fort-Barraux/Genève. Ce nom de lieu genevois  est fort ancien. Probablement dès sa construction. Il est déjà mentionné  sur un plan de 1715.fort-barraux,isere,rue fort-barreau,geneve

                                       Le Fort-Barreau de Genève :fort-barraux,isere,rue fort-barreau,geneve

fort-barraux,isere,rue fort-barreau,geneve

Observations: Fort de Barreau est une construction hors les murs. Unique bâtisse  dans un champ. Extraordinairement bien placée:

a) Pile face à la porte d'entrée de la ville de Genève  dite Cornavin

b) Et pile à la croisée de trois routes , celle qui vient du sud (Chambéry, Fort-Barraux) nommée "chemin de Peney à Genève." Celle nommée "chemin de France à Genève"(direction Gex, Jura)Enfin "chemin de Suisse à Genève"vers Lausanne.

fort-barraux,isere,rue fort-barreau,geneve

fort-barraux,isere,rue fort-barreau,geneve

Les plans suivants montrent  que le nom de Fort de Barreau est hyper valorisé, comme un nom de quartier pratiquement.

1851
fort-barraux,isere,base kora,centre ionographique de geneve,rue fort-barreau,geneve

fort-barraux,isere,base kora,centre ionographique de geneve,rue fort-barreau,genevefort-barraux,isere,base kora,centre ionographique de geneve,rue fort-barreau,geneve




et 1854
fort-barraux,isere,base kora,centre ionographique de geneve,rue fort-barreau,geneve


fort-barraux,isere,base kora,centre ionographique de geneve,rue fort-barreau,geneve







 

Toute info complémentaire sur l'hôtel Fort de Barreau est toujours la bienvenue.         

                                                                                                                          Sylvie Neidinger

                                         

 

 

 

15/10/2013

InterroGe.ch fonctionne bien! Testé sur "rue Fort-Barreau"

Ce blog avait signalé le nouveau service offert par les Bibliothèques genevoises-donc par la Ville de Genève:  répondre aux Interrogations émises par le public, par le biais d'un site numérique : InterroGe.ch

Le test s'est effectué sur la base d'un commentaire bâtisseur. C'est ainsi que je nomme les commentaires qui apportent de la matière à un article, qui l'enrichissent.

L'article en question est publié sur ce blog Neidinger le 24 août à propos de Fort-Barraux, place forte  isèroise aux porte de la Savoie. Dont la basique visite touristique en août avait montré combien ce site était lié à la Suisse. Une garnison de Neufchatel  l'ayant  même gardé.ville de genève,gresivaudan,rue fort-barreau,fort-barraux,barraux,isère,interroge.ch,blog neidinger

Ce fortin est désormais inscrit dans le parcours huguenot composé par l'association surlespasdeshuguenots.

Cette frontière ultra précise entre France et Savoie est très symbolique pour les protestants. S'ils étaient attrapés par le Duc de Savoie en la franchissant, ils étaient renvoyés côté France à Fort-Barraux justement. D'où ils partaient en exil pour les galères. Une mort assurée.

A la lecture de cet article sur Fort-Barraux,  Jean d'Hôteaux émet son commentaire avisé:

"Merci pour ce billet et les liens qui y sont assortis. Le tout fort intéressant !En découvrant Fort-Barraux (Isère) par le biais de votre blog, j'ai immédiatement pensé à la rue du Fort-Barreau à Genève, en me demandant si il pouvait y avoir une relation entre les deux, ceci malgré une orthographe différente ?
Je me suis parfois demandé d'où cette rue, qui se trouve derrière la Gare Cornavin, tirait son nom. Serait-ce une trace des Huguenots de passage à Genève ? Cordialement !

Le lien entre le Fort-Barraux lié au protestantisme et une rue de Genève nommée était très judicieux de la part du commentateur. Ce malgré la différence d'orthographe.

Personne n'ayant pû ensuite donner la moindre information en commentaire, j'ai décidé de tester justement InterrGe sur le sujet.

Le thème  correspond d'ailleurs parfaitement à la typologie de question à proposer à un service de bibliothèques. On peut comprendre qu'une question trop large du genre  : "pourquoi les oiseaux volent ?" ne conviendrait  pas trop à leur offre de service. Car les réponses dans ce cas partiraient en multiples directions : de histoire des espèces à  la portance de l'air. Soit plusieurs thèses universitaires avec bibliographies fournies...

Retrouver le lien historique entre  Fort-Barraux et rue Fort-Barreau  est, lui,  à 100 % coeur de cible de cette recherche en ligne sur InterroGE. Car les bibliothèques genevoises possèdent effectivement  à la fois les ouvrages locaux et le savoir-faire des bibliothécaires qui connaissent leur fonds.

Voici leur réponse :

"Bonjour, Nous vous remercions d'avoir fait appel au service InterroGE, voici le résultat de nos recherches :

La rue du Fort-Barreau, située dans le quartier des Grottes à Genève, nous est décrite dans "Le Dictionnaire des rues de Genève" de Jean-Paul Galland,
http://data.rero.ch/01-1071672, à la page 62 :
"Une auberge de ce nom était située dans cette rue. Elle existait depuis 1663 et fut démolie en 1900."

Nous avons également consulté l'ouvrage d'Eugène-Louis Dumont "La Genève des Grottes" où la rue du Fort-Barreau est citée à deux reprises, mais sans plus d'explication, http://data.rero.ch/01-0983942.

C'est le récit de Jean-Michel Olivier "Notre-Dame du Fort-Barreau" qui nous apprendra toute l'histoire, lisez à la p. 31 :
http://bit.ly/1edmweN
"... la rue du Fort-Barreau : Le nom est une réminiscence de l'occupation française : de 1798 à 1813, Genève devient un département de l'Empire napoléonien. Mais alors Fort-Barreau ? C'est le duc de Savoie, Charles Emmanuel 1er, vaincu par Lesdiguières, qui fait construire dès août 1597 un fort à Barraux, petit village de l'Isère sur la route qui mène de Chambéry à Grenoble. (...) Le Fort Barreau (ou Barraux) apparaît aussi dans les fameux "Voyages dans les Alpes" d'Horace-Bénédict de Saussure."

Il y a donc bien un lien entre cette rue genevoise et le village de Barraux et son fort, situés dans la vallée du Grésivaudan en Isère.

L'histoire de ce fort peut se découvrir à travers plusieurs sites web : http://www.fort-barraux.fr/ et http://barraux.reseaudescommunes.fr/fr/information/19159/fo
rt-barraux
et http://www.isere-annuaire.com/chateau/fort_barraux.htm.


Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.  Cordialement,

La Bibliothèque de Genève pour InterroGE

http://www.ville-ge.ch/bge
http://www.interroge.ch"

Cette réponse nous apprend que le nom de la rue Fort-Barreau est lié à une auberge genevoise construite dans cette rue en 1663 et démolie en 1900.

L'information InterroGe n'est pas complète. Il manque le rapport avec la protestantisme, avec le parcours huguenots, la montée de la Drôme, des Cévennes en direction de la Rome protestante !

ville de genève,gresivaudan,rue fort-barreau,fort-barraux,barraux,isère,interroge.ch,blog neidingerIl manque la liaison  entre deux histoires transnationales, celle d'un bâtiment en France, gardien de la croisée des vallées dont celle du  Grésivaudan [qui voit la montée des protestants de la Drôme et de plus loin encore en direction de Genève] et celle de cette rue proche de Cornavin en Suisse.

Les deux sites semblent liés par...la trace du passage des huguenots.

Info extraordinairement significative:  l'existence d'une AUBERGE dans cette rue  signale justement une problématique de voyage, de déplacements.

Des huguenots?

Et cette découverte du lien entre Fort-Barraux et le protestantisme est justement celui décrit  dans  ....l'article du blog Neidinger daté du 24 août.

La boucle est bouclée: l'info part du blog, se booste par un commentateur actif (merci à lui)   passe par InterroGe et revient au blog pour conclusion provisoire sous réserve de recherches plus approfondies

La "petite note d'un simple blog" vient d'aider à remettre en actualité numérique Fort-Barraux, perdu dans sa somnolence depuis la magnifique vallée du Grésivaudan qu'il domine.

Le fortin  que des passionnés essaient de sauver de l'outrage du temps, s'avère être un site majeur dans l'histoire mémorielle  du protestantisme dans sa version douloureuse.

 Dont l'histoire précise  est très certainement à découvrir plus amplement encore.

Par des recherches aux archives et ... dans les bibliothèques. De France et de Suisse.

Et par les "Enquêtes-Blog" !

                                                                                                                                                                                            Sylvie Neidinger

                                                                                   

ville de genève,rue fort-barreau,fort-barraux,barraux,isère,interroge.ch,blog neidinger

ville de genève,gresivaudan,rue fort-barreau,fort-barraux,barraux,isère,interroge.ch,blog neidinger




10/10/2013

Quand le talon d'Achille présente la fragilité de la coquille d'oeuf

Belle idée de Designer, un professionnel qui a toujours  l'oeil.

Il a détecté et amplifié une forme ovale parfaite  là où on ne l'attendait pas.

Mais où là où on l'attendait tout de même un peu ... Puisque l'oeuf semble niché là depuis toujours comme finition naturelle de la chaussure !

design oeuf 001.jpg

Cette pub date un peu: du printemps 2013.

Créée pour vanter l'existence d'un nouveau master dit "marketing du luxe" creageneve.com, sawi.com.

Devise sympa trouvée sur le site  "L'esprit tel un parachute ne fonctionne que s'il est ouvert " (H Ford)

Le visuel est une réalisation de la directrice artistique Gwendolyn Muller et du photographe Olivier Pasqual.

Créa+Sawi 

On comprend  alors la qualité de l'idée de la photo liée au thème.

 "  le Luxe avait besoin de trouver une chaussure à son pied".

Et l'oeuf qui va avec...

L'expression "marcher sur des oeufs" conviendra aussi !

                                                                                                               Sylvie Neidinger

20:33 Publié dans A-GeneVie, A-Helvetia, Art-Design, Galeries | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crea, geneve, sawi, lausanne, designer, master, marketing du luxe | |  Facebook | | | |

08/10/2013

Le billet vert...jaune de 100 dollars

Aujourd'hui mardi 8 octobre, lifting de la monnaie de référence. Pour une touche jaune coloréenouveau dollar, couleur.

"C'est notre billet le plus utilisé sur le plan mondial. Entre la moitié et les deux tiers des billets de 100 dollars circulent en dehors des États-Unis et c'est aussi le plus contrefait de tous, en dehors des États-Unis», vient d'indiquer Sonia Danburg de la Réserve Fédérale.

100% vrai: le billet de 100 dollars détient le record d'être le plus imité. Dans certaines zones du globe, il se dit que un billet sur dix est...vrai.

La monnaie nord-américaine fut à l'effigie d'un genevois en...1862: Albert Gallatin. Articles du blog sur l'histoire- un peu suisse -du dollar, ce thaler:
le dollar ce-thaler.

Gallatin, l'autre genevois

Si le "shutdown" US actuel continue, le billet vert va devenir rapidement ..monnaie de singe mondiale pour folle planche à billets sans valeur, liée à une économie sous perfusion !

                                                                                            Sylvie Neidinger

21:59 Publié dans A-GeneVie, A-Helvetia, E-Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nouveau dollar, couleur jaune, reserve federale, dollar, thaler, gallatin | |  Facebook | | | |

03/10/2013

Street Art n°8. Rue Pictet-Thellusson, Genève

Graph'Urbain N°8. Lieu: rue Pictet-Thellusson, Genève. Catégorie. Trompe-l'oeil autour d'une intégration architecturale parfaite avec les lignes liées aux  bâtiments adjacents et à la perspective de la rue.street art,graph 'urbain,rue pictet thélusson,geneve

Une manière d'avoir recréé une rue virtuelle en profondeur sur la base d'un mur plat. Par le simple fait du champ de lignes de perspectives du décor..

Il n'y  a pas d'art sans message.

Celui ci est très intéressant à décoder.

D'une part il exprime la "Genève-Mesure" précise, méticuleuse qui  dans le dessin coordonne les lignes.

D'autre part, la rue Pictet-Thelluson, perpendiculaire à la route des Acacias est celle de l'UBS.

Et ce miroir urbain du quartier Praille renvoie à la capitale mondiale de la finance  Wall-Street par son arrière-plan de gratte-ciel.

Enfin, ce gratte-ciel dessiné suggère les évolutions futures du quartier qui semble-t-il va pousser en hauteur dans les 20 années à venir.

Sylvie Neidinger

street art,graph 'urbain,rue pictet thélusson,geneve

 

 

 

 

 

 

                                                     Rue virtuelle à Genève ...street art,graph 'urbain,rue pictet thélusson,geneve

street art,graph 'urbain,rue pictet thélusson,geneve

 

                                         rubrique Miroirs  de l'Urbain/Graph'Urbain /Street Art

29/09/2013

Peau de mur n°5: la pierre comme vecteur marketing

La pierre est évoquée cette fois dans la rubrique Peau de Mur.praz sur léman,rubrique peau de mur,blog neidinger

Habiller un bâtiment de matière lithique n'a rien d'un exploit. Rien de plus banal. Un mur est normalement de pierre.

On est ici intéressé par  l'originalité du traitement ...marketing des murs, spécifique à ce  centre commercial rénové "Praz du Léman" à Annemasse.

On ne citera pas  l'enseigne commerciale précise en question.

La surprise est de découvrir qu'un matériau d'architecture basique a été inséré dans un dispositif marketing, un discours d'image.

 De prime abord est identifiée  une cohérence de proximité régionale. Au  nom de "praz" (le pré, le plat?) mais précisé... sur Léman s'ajoute le choix  des matériaux retenus, pierre à la base et bois au dessus. Exactement comme le code du chalet de montagne!praz sur léman,marketing,centre commercial,architecture,rubrique peau de mur,blog neidinger

Mais cela ne suffisait pas. Un visuel a été créé.

Le client est accueilli par une bizarre  profession de foi:

"Nos murs ont grandi dans la région"

Murs vivants, mobiles...?

Le texte proposé à un endroit stratégique, à l'entrée des lieux:

:"L'architecture et les matériau.l'Esprit voisin cela consiste d'abord à ne pas aller chercher ailleurs ce que l'on peut trouver ici. Donc pas de matériaux exotiques importés de l'autre bout de la planète. Des matériaux  voisins  vrais, authentiques qui ont grandi ici,  poussé ici. Comme nous. Comme vous"

La peau de pierre du mur est traitée par  le discours dans la logique du développement durable qui s'applique normalement  aux achats de produits à consommer renouvelables. Des achats éthiques comme pour l'huile de palme à éviter pour éviter la déforestation.

Ou, comme le bois dans le domaine du   BTP. 

Très original quand appliqué ...aux pierres !! Pour un résultat cherché de créer un rapport identitaire local, régional dans lequel le client  potentiel va s'identifier.

praz sur léman,marketing,centre commercial,architecture,rubrique peau de mur,blog neidinger

Le site internet du centre décline ensuite toute la logique autour de la notion qu'il fabrique d'Esprit voisin. Esprit local, économie locale etc..

On aura compris que le propos est d'installer la notion de commerce de proximité, à taille humaine. 

Une sorte d'anti-hypermarché (dans lequel le client serait  perdu car trop grand)

écolo jusque  dans sa présentation, son contenant: le bâtiment !

Le lien phatique de voisinage voulu est renforcé par un code terroir qui va jusqu'à la.... géologie d'une structure architecturale: les pierres des murs seraient donc locales.

Intéressant que cette cohérence complète marketing dans laquelle s'insère un basique élément d'architecture, le cailloux. 

Esprit voisin ? Esprit original surtout.

Sylvie Neidinger

* Les clientèles ciblées sont françaises et suisses.Au fait la pierre est-elle Grand Genevoise des... deux côtés de la frontière?

28/09/2013

Roms: l'énorme responsabilité de Bruxelles version Reding

Rédigé par Eric Conan, dans Marianne, un excellent article qui résume parfaitement les responsabilités qu'il identifie comme "folles " de la Commission de Bruxelles. Il servira de base initiale  à la présente  réflexion  sur le thème des populations roms.

Il  nomme "POLITICIENS HORS SOL" ces supra politiques qui imposent des orientations sans grande préoccupation de leurs résultats sur le terrain.

Dont la commissaire Viviane Reding est un parfait exemple.

http://www.marianne.net/Valls-et-les-Roms-apres-la-gauche-folle-l-Europe-folle_a232528.html


Extrait Eric Conan: "La responsabilité de l’Union européenne dans la situation catastrophique des Roms est énorme. Si les occupations illégales de citoyens roumains et bulgares posent de plus en plus de problèmes dans la plupart des pays d’Europe de l’ouest, c’est avant tout le résultat d’une maladie bruxelloise bien connue : un fonctionnement juridique et abstrait qui pratique le déni des réalités aussi bien avant les prises de décisions qu’après, lors de leur application désastreuse. C’est la langue de Viviane Reding : un monde, imaginaire, en apesanteur fait de « droits », de « valeurs communes » et de « principes européens ». Elle laisse le concret aux Etats. Quelque chose ne tourne pas rond dans cette conception procédurale de la construction européenne – le primat donné aux principes sur l’efficacité politique – et la question des Roms en constitue un beau cas de figure."

Interviewée la commissaire Reding indique que l'Europe met de l'argent sur la table pour régler le problème d'intégration roms et s'offusque de ne pas voir de résultats !

1- L'argent européen vient des Etats membres.

2-Moult questions se posent sur l'intégration des roms. Le ministre de l'intérieur français, Manuel Valls a donné des indications en ce sens. Les roms des anciens pays de l'est souhaitent  des.... immeubles complets et non des appartements. Pour pouvoir toujours  vivre suivant un mode de vie de familles élargies comme ils l'entendent !

Les clans sont  dirigés par des chefs qui peuvent s'avérer avoir des pratiques mafieuses voire esclavagistes (exemple réel attesté "clan des mendiants" issu de Barbulesti en activité sur le Grand Genève  par exemple) Les clans sont spécialisés. Sur Annecy, c'est plutôt la récupération de métal.

Nota: ces populations sont majoritairement des sédentaires et non des nomades du voyage. En Roumanie, ils vivent dans des villages. Bien évidemment lorsqu'ils sont expulsés, ils "bougent" à leur corps défendant.

Au centre ville de Grenoble, les commerçants avaient  émis des plaintes en 2012  car  les prostituées roms entraient carrément dans les magasins pour proposer la botte à des hommes totalement interloqués. Démontrant au passage que ces nouvelles populations cassent les codes sociaux des pays d'accueil et se moquent bien de choquer ou non.

L'autre jour à Plainpalais, Genève un jeune  couple rom certes en provocation a joué une scène obscène devant les trams. Puis a éclaté de rire bruyamment et hurlé. Une minute de folie devant quelques mères et leurs enfants au milieu de l'après-midi.

Autre extrait par Eric Conan "Nombreux furent ceux qui alertèrent en effet Bruxelles avant qu’il ne soit question d’intégrer la Roumanie et la Bulgarie. Depuis longtemps, le sort malheureux des Roms est essentiellement un problème roumain mais l’Europe n’a même pas cherché à faire de sa résolution une des conditions de l’adhésion de la Roumanie. Il y avait dans ce pays plusieurs millions de Roms maltraités et discriminés, véritables sous-citoyens dans ces contrées pauvres, et leur accorder la libre circulation ne pouvait que les pousser à fuir leur malheur et entraîner leurs déplacements, lesquels déboucheraient sur plus de problèmes que de solutions.

Depuis 2007 ces craintes sont confirmées. Bruxelles estime avoir la conscience tranquille en précisant que le Fonds social européen a mis à la disposition de la Roumanie près de 20 milliards d’euros de 2007 à 2013 pour « l’insertion des groupes vulnérables », mais ne se préoccupe pas de savoir que la Roumanie ne s’en sert pas ou mal, préfèrent se débarrasser des Roms en les poussant à aller voir ailleurs. Etrangement, le sort des Roms chez eux semble moins préoccuper Viviane Reding que le sort des Roms en France… "

L'argument développé dans Marianne  est excellent: Bruxelles ne demande pas de compte aux pays d'origine mais bizarrement uniquement à ceux qui subissent !!!!!

Des sociologues viennent devant les caméras (comme hier vendredi 27 à C dans l'air Martin Olivera Anthropologue, membre de l'Observatoire européen Urba-Rom)  évoquer les différentes vagues d'émigrations intra européennes.

Et  de citer les.....Portugais, Espagnols, Italiens, Polonais !!!Comme exemple de celles qui ont aussi vécu dans conditions précaires au départ. Pour démontrer  ensuite qu'elles se sont bien intégrées.

Or, comment oser une seule seconde comparer les immigrations de travail de célibataires au départ (années 30 pour les Italiens, années 60 pour les Portugais) de populations structurées à ces récents clans familiaux migrants et leurs bidonvilles à l'hygiène immonde, campements qui peuvent sentir le plastique brûlé des câbles volés et dans lequel les chefs mafieux peuvent faire  la loi ?

Au même titre que les Italiens, Portugais ...les gens du voyage et les gitans venus d'Espagne du sud ouest  de la France par exemple n'acceptent pas, à juste titre, d'être une seule seconde, d'être comparés aux populations  roms. Les histoires, les vécus, les modes de vie diffèrent.

Anecdote réelle de l'été 2013. Un agriculteur de la Drôme me disait avoir embauché cet été de jeunes roms entre autre main d'oeuvre difficile à trouver pour récolter des abricots. Ils ont pu entrer dans un circuit de travail, bonne nouvelle pour ces jeunes. Et preuve que les généralisations sur "roms=voleurs"sont abusives.

Tout s'est bien passé. Ils étaient hyper gentils, cherchant eux, à mieux connaître les autres avec qui ils travaillaient et qui habituellement sont supposés les rejeter. Et vice versa.

Une seule chose. Le jour de la paie, des types sont arrivés pour récupérer et les jeunes....et leurs salaires.

Autre exemple cette semaine : des enfants "dressés" à voler.

Ce blog Neidinger avait déjà traité de l'esclavage subi chez les roms par les "chefs".

Ceux de Barbulesti agissant sur Genève/ Ambilly par exemple ont fait l'objet de débats  animés à Genève entre pôles politiques différents.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/La-petition-contre-la-loi-antimendicite-penalisee-par-l-operation-Barbulesti-/story/24343461

Madame Reding, elle fait comment pour gérer ceci ? L'esclavage, c'est interdit !

                                                                                                                 Sylvie Neidinger

24/09/2013

La neutralité suisse est bien Armée!

Il me souvient avoir réuni autour d'une table, entre autres convives, un écrivain fribourgeois par ailleurs historien et un ...non suisse.

Et le second d'ironiser  lorsque la conversation a tourné autour de l'armée suisse.

Une armée, quelle armée?  Ce qui eut le don de mettre en pétards (au pluriel...) le premier.

 La remarque témoignait en effet d'une ignorance infinie sur les capacités martiales du pays:

1- Le plus vieux régiment du monde en activité est  helvète: la Garde Suisse du Pape. Juste un demi-millénaire !

-http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/tag/garde+suisse

-http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2012/07/06/x.html

2-Combien de  soldats mercenaires  helvètes ont-ils  combattu sur les champs de bataille européens?

-http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/04/03/berezina-2012-4200-morts-helvetes-relecture-suisse-avec-les.html

-http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/tag/b%C3%A9r%C3%A9zina

 3- La Suisse contemporaine détient un taux record européen de détention d'armes par habitant, Dans le droit fil de sa longue tradition guerrière?:

http://www.swissinfo.ch/fre/societe/Des_flingues_partout,_et_bien_plus_qu_on_ne_croit.html?cid=34878982

http://www.lefigaro.fr/international/2011/02/13/01003-20110213ARTFIG00192-les-suisses-refusent-de-deposer-leurs-armes.php

4- La conscription a été validée ce week-end:

 http://www.rfi.fr/europe/20130922-defense-nationale-suisse-conscription-service-militaire-armee-metier

"L'armée de milice constituée de citoyens-soldats est considérée comme l'un des piliers fondateurs de la nation suisse. Ses effectifs sont de 155 000 aujourd'hui. En Europe, la majorité des pays ont abandonné le service militaire au profit d'une armée de métier"in //www.lemonde.fr/europe/article/2013/09/29/un-exercice-militaire-suisse-simule-l-attaque-d-une-france-surendettee_3486756_3214.html

 Alors, d'où vient le problème  de cette non visibilité à l'extérieur?

Certes, due à  un manque de culture des "autres".

Explicable  aussi en raison de la...grande  discrétion suisse  qui n'étale pas son vecteur militaire.

Pourtant... ultra réel !                          Sylvie Neidinger

 

diaporama Géo

suisse,armée,conscription,neutralité,garde suisse du pape,régiment

 

 

 

19:57 Publié dans A-GeneVie, A-Helvetia | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : suisse, armée, conscription, neutralité, garde suisse du pape, régiment | |  Facebook | | | |

23/09/2013

Shan Sa chez Red Zone

" Et la lune descend sur le temple qui fut "

La surprise fut, en poussant la porte de Red Zone  au 40, rshan sa bnbnb.GIFue des Bains  le 12 septembre dernier pour la-dite  Nuit des Bains - et les vernissages- de rencontrer directement, en toute simplicité Shan Sa, l'artiste-peintre  invitée, cette jeune femme chinoise  avenante et  si féminine.

Dont on a senti immédiatement le caractère bien trempé, la suite dans les idées. Le ton juste. Entre ciel et terre, comme ses végétaux ligneux, elle incarne si bien son nom de plume, au vent de la brise qui caresse la montagne...

Shan Sa est en fait multi-créatrice: écrivain au départ, poétesse, peintre, musicienne. Tout s'enchaîne. Née à Pékin en Chine, issue d'une famille traditionnelle et lettrée, elle se fait littérairement remarquer dès son plus jeune âge, comme le souligne sa biographie :

" Elle a commencé à écrire et à publier des poèmes dès l'âge de 7 ans et aussi commencé à étudier la calligraphie chinoise et la peinture traditionnelle chinoise. Son premier recueil de poèmes a été publié à son âge de 10 ans et a été largement salué par des écrivains chinois les plus éminents du 20ème siècle, y compris le poète Ai Qing, le romancier Liu Xinwu, Yan Wenjin, et le critique littéraire Xie Mian. Quand elle avait 14 ans, elle est devenue la plus jeune membre de l'Association des écrivains de Pékin."

Pas moins....red zone,blog neidinger,chine,pékin,geneve,shan sa,fondation balthus

Elle vient étudier à Paris mais la Suisse intervient aussi dans son parcours

"En 1994, elle a rencontré le peintre Balthus et sa femme japonaise Setsuko en Suisse. Shan Sa est devenue leur assistante. Durant ces deux années, Shan Sa écrit son premier roman en français,  observe le travail du dernier grand maître de la peinture figurative du 20ème siècle. Pendant ce temps, elle participé également à l'organisation des expositions rétrospectives de Balthus à Taiwan, Hong Kong et Pékin"

Poète, musicienne, écrivain, peintre, elle  tire  plusieurs cordes de son arc de vie. Pour chanter son unique musique.

Perchée sur un socle solide: ce peintre contemporain part d'un savoir chinois traditionnel certain. Petite, elle s'exerçait à illustrer des poèmes chinois anciens classiques.

Surprise : lorsqu'elle se met à écrire en langue française, c'est tout de suite...bingo.

Sa Joueuse de go ( Folio) : roman paru en 2003  qui mêle Japon et Chine connait un succès littéraire immédiat (Prix de  lycéen).

Extrait:" La légende dit que le Japon est une île flottante posée sur e dos d'un poisson-chat dont le mouvement provoque des tremblements de terre"....

Une chose certaine, Shan Sa, solide comme la montagne, forte et souple comme la branche d'arbre posée entre ciel et terre, est bien une joueuse de go impérialement chinoise.

Impérieuse aussi  de sa stratégie....artistique personnelle.

"Sa silhouette s'incruste dans le ciel. Le vent effleure les branches chargées d'oiseaux particulièrement joyeuses..."                                                                

                                                                               Sylvie Neidinger


La galerie genevoise Red Zone continue son travail spécialisé de meilleure connaissance des artistes liés à l'Asie. Shan Sa est visible jusqu'au 31 octobre.

Quartier des Bains, Genève

Nuit des Bains, Genève.

red zone,blog neidinger,joueuse de go,chine,pékin,geneve,shan sa,fondation balthus


                   


InterroGe.ch ????????????????????

????????????????     Le site web InterroGe pourrait aussi  se nommer Interro-Genève.ch.interrog.GIF

Il fédère les Bibliothèques de la Ville qui unissent leurs compétences pour répondre à....vos questions individuelles. 

Les réponses ayant valeur générale et sont ensuite archivées pour tous.

Comme une encyclopédie en train de se construire.

Une sorte de mini wikipédia mais tournée vers des questions helvètes principalement et produite en interne. C'est un Gene-biblio-pédia en fait.

 Avec une hyper validation des sources puisque les réponses sont issues des....bases de données certaines contenues dans les dites bibliothèques de la Ville.

ville de g.GIFAinsi, le savoir se dépoussière. ????????????????????????????

L'idée est excellente. Elle unit les vénérables ouvrages, les compétences humaines des bibliothécaires genevois et les questionnements ...numériques ponctuels, précis des...internautes. Qui attendent leurs réponses .

Du type: est-ce que Guillaume Tell est seulement une légende  ?????????????????

Ou: pourquoi grenat est-elle la couleur du Servette     ?????????????????????????

Alors, allez-y: interrogez InterroGe....!

                                                                                                 Sylvie Neidinger

?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

ggg.GIF

20/09/2013

SITG: portail simplifié pour le voyage immobile

Ce blog avait déjà signalé l'excellent portail d'accès GRATUIT du Service cartographique de Genève et invitait le lecteur à pratiquer  le voyage immobile.sitg.GIF

 http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/tag/sig

  Le service géomatique de l'Etat de Genève (SITG Système d'Information du Territoire Genevois) a signalé mercredi 18 septembre une simplification.

Ci-joint le communiqué intégralement reproduit:

"18 septembre 2013  Chers utilisateurs,

 Le volume de données partagées au sein du SITG a fortement augmenté durant ces dernières années, tout comme le nombre de services en ligne qui rendent accessibles ces informations au plus grand nombre. Vous trouvez ainsi sur http://www.sitg.ch une multitude de guichets cartographiques permettant de visualiser, interroger, imprimer ou encore extraire les données du SITG.

Dans un souci de simplifier l’accès à ses données géographiques, le SITG a adapté ses outils afin de réduire le nombre de services en ligne en centralisant l'ensemble des guichets thématiques dans une application web unique. Le nouveau site cartographique unique du SITG, disponible dès aujourd’hui, rend ainsi accessible l'ensemble des données du SITG depuis une seule interface.

 Ce nouveau site cartographique, regroupant les cartes professionnelles du SITG, offre une nouvelle ergonomie, épurée, simplifiant l’utilisation des outils cartographiques. Parallèlement, vous découvrirez de nouvelles fonctionnalités telles la sauvegarde, le partage de carte ou encore la recherche dynamique.

 Des tutoriaux en ligne, sous la forme de vidéos et disponibles à l’adresse ci-dessous, vous aideront à découvrir les nouveautés offertes par ce site et vous guideront dans l’utilisation des fonctionnalités avancées :

 http://ge.ch/sitg/node/798

 Découvrez dès à présent les cartes professionnelles du SITG à l’adresse suivante :

http://ge.ch/carte/pro/

 Excellente navigation à tous ! Centre de compétence du SITG"


Excellente idée que cette optimisation ergonomique !

Pour tout dire, dans la pratique, j'avais trouvé l'ancienne version un peu difficile d'accès Mais n'avait pas signalé la chose. Car le service est en évolution et le travail des ingénieurs en amont: ultra respectable. Ce qui était proposé était déjà tellement intéressant.

[OFF: effectivement, si ce blog Neidinger a la dent extrêmement  dure et l'acidité maximale pour critiquer, décoder ...le fait politique, il est très respectueux du travail technique, économique quel qu'il soit.]

Le service géomatique de l'Etat de Genève, conscient de l'importance ergonomique propose désormais une version tout aussi complète mais dans un accès plus simple.

En l'occurrence: on ne peut qu'inciter le grand public à utiliser l'outil SITG comme un ...jeu d'enfants, à se l'approprier. Hyper professionnel au passage !

La simplicité est toujours l'état ultime du complexe, c'est connu...

                                                 Sylvie Neidinger


18/09/2013

Tram et patrimoine Grand Genevois

Journées européennes du  patrimoine suite.P1100551.JPG

Une expo photo devant la sous-préfecture de Saint-Ju donne à visualiser l'ancien tram du XIXème siècle.

P1100549.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Celui du XXIème siècle qui reliera la ville (Porte Sud) à Genève dans le cadre du Grand Genève est en gestation (CCG).                         

                                                              Sylvie Neidinger

tram,saint-julien-en-genevois,grand geneve,geneve,ccg,communauté de communes du genevois