UA-65882359-1

14/05/2012

Le dollar, ce thaler

gallatin dollar 001.jpgLe billet de 500 US dollars émis le 10 mars 1862 par le Trésor américain  portait l'effigie du genevois Albert Gallatin.

Ce dernier militait pour une monnaie stable garantie par de réelles réserves en métaux précieux des banques émettrices. Il justifiera sa position en publiant dès 1830 un essai intitulé «  Considérations of the Currency and Banking System of the United States. »

Le premier dollar est mis en circulation en 1794, introduit par Alexandre Hamilton suite au Mint Act de 1792 -Coinage Act of 1792 : création d'un Hôtel des Monnaies baptisé United States Mint.

Le terme provient du «  dollar espagnol » largement diffusé sur le continent nord américain au 18ème siècle) issu lui-même d'une vieille appellation européenne :  le thaler ou taler.

L'Espagne, puissance majeure  colonisatrice du continent américain frappe largement monnaie en puisant dans les mines locales. Une de ses pièces argentées valait 8 reals, d'où, également l'origine historique probable  du  sigle de l'USD « $ » : un 8 !

La dénomination dollar est de souche européenne. Le joachimsthaler  ou jochenthaler fut une pièce de monnaie d'argent allemande fondue  sur la base d'un métal tiré des mines de Sankt-Joachimsthal en Bohème- argent usité  dès la fin du moyen-âge dans ce qui est devenu aujourd'hui  la République Tchèque.

Plusieurs versions équipent les circuits monétaires  des divers Etats allemands. Le thaler   va devenir "la" monnaie d'échanges par excellence (thal signifie vallée en français.)

Le célèbre thaler Marie-Thérèse 1er frappé en Autriche dès 1780 circulera jusqu' 1960...au Yémen et dans les souks orientaux !

Dans certains  cantons suissses, les deux orthographes se retrouvent: taler et thaler pour nommer certaines  pièces   antérieures au franc ( avant 1850)

En installant le Suisse Gallatin  sur un dollar américain, lequel vient du dollar espagnol, lequel provient du thaler germanique, lequel  dénommait également les monnaies de certains cantons helvètes ( entre autres batzen, kreutzer etc.) la boucle se boucle.

Le dollar  part de l'Europe et l'on s'en souvient.

Sylvie Neidinger

 

lire article Gallatin sur ce blog

visiter le Musée des Suisses dans le Monde, Pregny qui publie la collection spécialisée du même nom.(Editions de Penthes)

 

Tags : dollar,dollar US, dollar espagnol, monnaie, Albert Gallatin, musée des Suisses dans le Monde

rubrique la genevie.png

 

16/02/2012

Protestantisme rhénan contre orthodoxie grecque

On signale l'excellent article paru sous la plume de Sophia Mappa intitulé « la Grèce tragique et ottomane expliquée à l'Allemagne luthérienne » (Rue89, rubrique  Tribune du 4/02/2002) qui décrypte les incompréhensions fondamentales entre l'éthique protestante(cf son lien avec le capitalisme, Max Weber) et l'absence profonde d'adhésion à ces valeurs de la part de la Grèce. Rue 89 (lire) Il évoque la Grèce byzantine et ottomane.

Nous pouvons remonter  plus loin encore dans l'histoire. Un grec sur "C dans l'air France 5" hier soir évoquait «  les occidentaux » en parlant de l'Allemagne, la Hollande, la France....La remarque lui a été faite. Il assume. Son pays est en transition entre deux mondes.

Effectivement, Docteur Economie doit comprendre aujourd'hui que son malade est aussi oriental. Il partage avec toute la zone levantine  le poids de la religion comme squelette constitutif " réel  "de l'Etat, le poids  de l'absence d' instruments de mesure fiables (peu de comptabilités publiques et privées normalisées ) le poids d'éventuels comportement clientélistes claniques « antiques »

C'est un autre fonctionnement ...politique parfaitement accepté, assumé par les populations de   l'est méditerranéen.

En  Israel , le fait religieux déborde souvent sur l'espace public. En Palestine aussi.

L'Etat syrien laïc et socialiste fonctionne  également sur la base des lois  spécifiques à chaque religion en matière d'Etat civil et de transmission de patrimoine - par exemple, seul le mariage religieux y est reconnu.

Au Liban, l'exercice est porté à son comble puisque les fonctions régaliennes de l'Etat sont constitutionnellement partagées entre cultes : un président toujours maronite, un premier ministre toujours sunnite et un président de l'Assemblée toujours chiite.

L'EUROPE DE L'EURO SIDEREE OUBLIE SES PROPRES CHOIX INITIAUX CATASTROPHIQUES

« L'Europe de l'euro » découvre avec stupéfaction les rapports incestueux entre l'Etat grec et  l'Eglise  orthodoxe, premier propriétaire terrien du pays (130 000 hectares) sans cadastre ni impôt foncier.

« L'Etat autonome orthodoxe »  ne paie aucun impôt mais peut vendre très cher des parts du littoral, ne paie pas toujours les cotisations sociales de son personnel. Les popes quant à eux sont des fonctionnaires rémunérés par l'Etat  laic.

Constatation :  la Grèce semble  aimer fonctionner ainsi ! La question est :  pourquoi avoir fait entrer dans la zone euro un pays visiblement non préparé ?

Parce que le capitalisme libéral l'y a poussé !! On veut encore aujourd'hui faire entrer la Turquie dans l'Europe pour élargir le « marché commun » si cher aux Anglais.

Les fondateurs de la monnaie unique ont pêché par optimisme et naïveté en pensant régler  avec l'euro devenu une  sorte de « dénominateur commun unificateur »  les problèmes par automatisme, par régulation ...naturelle du marché en quelque sorte.

Ils ont parié. Ils ont perdu.

Le capitalisme protestant rhénan doit, avant de fustiger  «  les menteurs grecs » , reconnaître qu'il a cru aux.... Miracles de Saint Optimisme et Saint Libéralisme sans règle du jeu préalable.

Accuser  aujourd'hui la Grèce de  tonneau des danaïdes a des limites déontologiques. Quand on choisit de bâtir l'immeuble EUROLAND pour mieux faire vivre ensemble les   co-propriétaires,  le comité des architectes se devait de ne  pas accepter dès le départ la présence à la fois  de  piliers solides  aux normes sismiques  et de piliers au béton pourri car saturé de sable.

Aujourd'hui, des pans entiers du bâtiment Europe s'écroulent sous les yeux médusés de tous.

Cette  sidération globale paralyse les prises de décision.

Le pire dans cette affaire sera de bouc- émissairiser la Grèce !

Certes , ne pas payer ce que l'on doit ruine la confiance et semble évidemment trop facile...

Pour autant les prêteurs doivent balayer devant leur porte et réfléchir à cette construction d'une Europe monétaire sans structure politique sérieuse à l'origine parce que l'on a cru que les « lois du marché » allaient d'elles-mêmes réguler les aspérités par enchantement.

La baguette ...magique pour transformer la Grèce en profondeur n'est même pas encore inventée.

Le mythe d'une Economie qui tournerait  seule indépendamment  du poids des cultures, des histoires, des pensées, des peuples est la principale erreur du capitalisme libéral qu'il soit rhénan, anglo-saxon ou capitalisme tout court.

Le cadre de la régulation politique semble évident. Cette constatation basiquement réaliste aurait coûté moins cher si elle avait été faite au départ de la construction et non quand l'immeuble s'écroule !

Sylvie Neidinger

Tags : capitalisme rhénan, Grèce, Allemagne, Liban,Syrie, économie, Sophia Mappa, rue 89, euro, europe

rubrique eco techno blanc.png

 

09:15 Publié dans E-Economie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : capitalisme rhénan, euroland, neidinger, sophia mappa, euro, europe, rue89, liban, syrie, économie, grèce, allemagne | |  Facebook | | | |

17/01/2012

La Finance expliquée aux nuls: Finanbulles

Je signale l’existence du blog didactique FINANBULLES rédigé par Catherine Le Gall, une journaliste à la fibre sociale au départ.

Elle aborde avec professionnalisme le monde de la finance, du trading qu’elle découvre et fait découvrir sous des angles inédits, inhabituels, décalés quant aux sujets. Tout en utilisant, pour la forme toute la palette du web.20, diaporamas, vidéos etc.

Certes, elle observe la finance en chaussant ses lunettes d’habits noirs et de critiques induites - pas forcément la tasse de thé des traders stricto sensu de la place de Genève  qui ne voient pas leur métier de cet oeil...

Mais Catherine Le Gall a la rigueur de développer son argumentaire par un travail approfondi de blogueuse-journaliste (enquêtes, interviews etc.)

A l’heure des grands bouleversements économiques, financiers et des triple A accordés ou non : un superbe travail de décryptage grand public !

Sylvie Neidinger

Finanbulles.fr/blog/