21/11/2016

FILLON pilote expérimenté et préparé à gouverner

Le 20 novembre 2016 aura été historique pour la droite française.

-Pour la première fois, elle organise  une primaire. Elle choisit son challenger, probable futur président , démentant tous les pronostics de commentateurs qui signalaient l'exercice impossible pour elle (en raison d'une supposée culture du  'chef ', un  chef bonapartiste s'imposant naturellement selon eux, regards tournés vers Sarkozy)

-Fillon hier gagne contre toute attente médiatique  à 44%, il écrase. 28% (Juppé) 20% (Sarkozy) En tête dans 87 départements! Un raz de marée.

Les militants et proches sentaient eux le terrain bouger.

Notamment quand ceux de  la droite dite "dure" du sud-est traditionnellement sarkoziste disaient vouloir se positionner pour Fillon à qui voulait bien l'entendre. .

Mais jamais ces signes n'annonçaient une victoire avec une telle avance!

Personne n'a prévu un tel écart, pas même lui.

-Sarkozy se retire très dignement. Et appelle à voter pour François Fillon. Fair play, bon joueur.

Oubliée la phrase vacharde sarkoziste "le premier ministre est un collaborateur, le patron c'est moi" qui rappelle toutefois que Fillon a  tenu la boutique Matignon cinq années durant contre vents et marées. Solide comme un roc, un menhir sarthois. Dans un gant de velours et toujours calme.

Il fut benjamin du parlement: plus jeune député de France à 27 ans.

 

                              4 millions de votants !

 

Le vrai patron de l'élection  primaire aura été... les Quatre millions de votants. Enorme chiffre. Totalement imprévu.

Les français  ont choisi nettement François Fillon en dépit des commentateurs qui se sont trompés et/ou qui avaient décidé par avance  du ticket Sarko-Juppé.

Juppé plus atlantiste et étatique  que Fillon,  n'a pas le courage de revenir aux 39 heures pour le service public, par exemple.

Le  sportif sarthois  a fait un travail préparatoire de fond.

Fillon, ce notable gaulliste social, proche du spinalien Philippe Seguin, parle économie, famille, territoires dans son programme, veut reformater le code du travail à 200 pages, compte ré-installer les "allocations familiales pour tous" supprimées par les socialistes.

Un traitement de choc à l'anglaise: il entend supprimer ...500 000 postes de fonctionnaires !

En politique internationale, il compte détricoter les errements hollandais et tenir la Russie comme un interlocuteur valable, sans insulte type  Fabius/Hollande.

S'éloigner diplomatiquement du Qatar et de l'Arabie saoudite.

 Les français ont choisi lors de ce premier tour François Fillon, ce candidat nettement à droite, au programme économique libéral (à la Thatcher, moins étatiste que Juppé ) et conservateur (il avait reçu le soutien de Sens Commun émanation de la Manif pour tous, lui, et non JF Poisson)

Il ne mâche pas ses mots. Il ne manipule pas la langue de bois.

Les français hier ont cantonné en 2ème position un  Juppé qui ratissait plus largement vers le centre.

Choisissant nettement  Fillon  ce gaulliste social, d'une droite certaine qui appelle aujourd'hui au rassemblement derrière lui,   centristes compris. Droites au pluriel plutôt, car  il réunit désormais  toutes les droites de France (cf René Rémond)

 

                               FILLON COMME JACKY ICKS

 

Pilote de course (son hobby dans le privé) sa première parole fut hier une comparaison.... avec le pilote belge Jacky Icks vainqueur au Mans (sa ville de naissance) en 1969  (rappel: ce belge  part mal mais lance une attaque fulgurante de dernière minute et gagne)

Pourtant lui, Fillon,  était bien parti ! Très tôt, avec un programme structuré.

Le Sarthois  a commencé avant tout le monde par un bon réglage du moteur.

Mais les médias l'avaient négligé. Tous béats devant un supposé effet Le Maire et tenant Fillon pour un "éternel second" de la course. En l'espèce ici un  "4ème de la course" avec  des sondages discutables.

                                            FAIRE

 

9782226318992-j.jpg

François Fillon annonce sa candidature dès 2013 (au Japon) puis confirme en avril 2015 avec un projet de rupture.

Il publie il y a un an son programme dans un ouvrage titré FAIRE. Puis récemment un essai sur le thème de "vaincre le totalitarisme islamique". Un livre sur les chrétiens d'orient publié en septembre.

Il nomme un chat un chat. Un engagement hyper ferme toujours dans un gant de velours, très policé, calme.

Il ne revient pas sur la mariage homosexuel mais bien sur l'adoption:  pas de GPA, pas d'adoption plénière.

Il lance officiellement  sa candidature cet été en signalant qu'un président de la république sans "casserole" judiciaire serait un mieux...

Les médias hurlent mais l'argument est reçu à 100% dans les chaumières...

Paradoxe, les médias ont snobé le sarthois  mais ce sont  les émissions Tv qui vont le révéler au plus grand nombre(débats+ l'émission people "Une ambition intime" de Karine Le Marchand)

Fillon   va crever l'écran lors des trois débats. Présidentiel, il recadre les journalistes dont l'innommable Elkabbach;  ce  papy de  79 ans qui sévit toujours...Le sarthois ne se laisse jamais emmener là où il ne veut pas.

Il parle avec douceur de ses positions fermes et affirmées. Libre jusque dans ses vêtements,  n'hésitant pas à porter des vestes à col Mao.

Sa femme Pénélope mère de ses cinq enfants, galloise,  est son inconditionnelle. Conseillère municipale de Solesmes, elle monte actuellement  en visibilité.

 

Fillon n'a rien d'un politicien distant. Il répondait personnellement aux courriels. (oui....)

Son temps maintenant est pris pour gagner la primaire la semaine prochaine. Et la présidentielle ensuite.

François Fillon  veut diriger la France et faire oublier l'épisode Hollande.

                                                                 Sylvie Neidinger

 Suite Fillon pilote de course

 

 Hollande a tout faux dans son analyse

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

21/10/2016

Carlos Ghosn met magistralement Hollande/Macron en échec et mat

Carlos Ghosn, ce grand patron d'envergure mondiale avait peu apprécié la façon dont l'exécutif français agissait autour de Renault.#japonais,#automobile,#hollande,#macron,loi florange,#florange,#nissan;#renault,#mitsubishi,#ghosn

Certes autour du débat autour de la limitation du revenu des grands patrons et le sien.

Mais surtout en terme de stratégie d'entreprise autour du poids de l'actionnariat.

  Le gouvernement socialiste Macron/Hollande a  effectivement commis une loi "impériale' dite Loi Florange.

Il s'est octroyé, gratuitement un vote double au sein des conseils d'administration de grandes entreprises dont il possédait des parts. Une bizarrerie  dont  l'étatisme français a le secret.

*Loi Florange du 29 mars 2014: l'Etat français bénéficie de vote double aux AG pour des actions détenues depuis plus de deux ans. De ce fait il fait passer sa part de 15% à 23 % ....sans débourser un sou....!

Macron se moque de Carlos Ghosn, en plus, par une lettre ironique où il indique que cela ne modifie pas le rapport Nissan-Renault...

 

     BIDOUILLAGE ETATO-CAPITALISTIQUE

 

*La presse de gauche applaudit le procédé en indiquant que l'Etat empocherait 16 milliards en revendant ensuite...Le Monde.

*Les japonais, estomaqués par le procédé soutiennent Ghosn

*Mai 2015 L'état impose sa loi au monde capitalistique " Le texte, qui accorde des droits de vote double à tout actionnaire présent au capital depuis plus de deux ans, a été avalisé. L’AG s’est prononcée à 60,53 % pour la fameuse résolution 12 qui aurait pu permettre de conserver le principe « une action, une voix » si elle avait obtenu les deux tiers des votes. L’Etat s’était assuré qu’il en serait ainsi. Jusque-là actionnaire à 15 % du constructeur, il avait fait grimper sa participation à 19,7 % (et 23 % des droits de vote) le 8 avril, dans le but de neutraliser les anti-Florange.

« C’est une bonne nouvelle […] c’est cohérent avec la volonté qui est la nôtre de défendre un capitalisme de long terme, qui valorise et favorise les actionnaires qui sont durablement installés. [Il est] important que l’Etat […] se voit reconnaître ces droits de vote double pour la participation qui est la sienne et en l’espèce les 15 % qu’il détient durablement », s’est félicité Emmanuel Macron, le ministre de l’économie, en déplacement à Rome."

Avriu

*Avril 2016 : la mesure est effectivement mise en oeuvre, au grand dam de Ghosn et de Nissan.

 Les règles capitalistiques semblent perturbées. Les entreprises concernées crient au hold-up.

                         COUP DE MAITRE DE CARLOS GHOSN

C'était sans compter sur l'intelligence stratégique du patron de Renault-Nissan.

Echec et mat pour l'Etat français.

Ghosn agit par la voie capitalistique. L'Alliance Nissan-Renault prend une participation chez Mitsubushi, pas cher en plus car ce constructeur était en difficulté. Participation qui ne concerne pas Renault mais l'étage supérieur.

Cela a pour effet ipso facto de redistribuer les cartes.

Et le bidouillage hexagonal imposé par voie législative.

(Challenge) Le double PDG de Renault et Nissan devrait reprendre prochainement la présidence de Mitsubishi Motors selon le Nikkei et l'agence Reuters. En faisant prendre par Nissan 34% de son compatriote en crise, Carlos Ghosn réduit de facto l'influence de l'Etat français, actionnaire de Renault, dans l'Alliance. Une sacrée revanche.

(Obs) "Nissan a pu racheter 34 % de son capital pour 237 milliards soit environ 2 milliards d'euros. Un vrai triomphe pour Carlos Ghosn mais pas forcément pour le principal actionnaire de Renault. L'Etat français qui détient 19,7% des parts"

Opération effectuée le 20 octobre.

 Incroyable réponse du berger à la bergère.

 

 

                                                                             Sylvie Neidinger

 

 

 crédit image issue du site web cité

 

 

Blog-Série n°13 du #BlogNeidinger sur Hollande-le spectre, Président de la République

 La série aborde le sujet sous divers angles d'approche apportant à chaque fois un éclairage.

n°1- Blog-série n°13 sur Hollande-Caton Président de la république

n°2-Hollande, décérébré insulte REELEMENT les pauvres "sans dents"

n°3-La France est gouvernée par un spectre

n°4-Sémiologie: la photo officielle du Président Hollande est bien...spectrale

n°5-Hollande, la chienne et le chien de sa chienne

n°6-Marianne: comment Hollande se joue et se moque de la symbolique républicaine

n°7-François Hollande, Président timbré, avec sa Mariannechenko !(reprise du 16/07/ 13)

n°8-Logorrhée Hollande: la France a besoin d'un médecin pas d'un malade

n°9- Conf"de presse elyséennes 100% surannées (reprise de septembre 2014)

n°10 Hollande rate la photo Obama: il parlait avec un journaliste

n°11-Carlos Ghosn met magistralement Hollande/Macron en échec et mat

n°12 Hollande; photo de dos (!)  de fin de mandat. Inverse exact de la photo officielle!

n°13-Hollande, "Caton" sous Mitterrand: grand et petit machiavel

n°14-Hollande (malade?) organise le voyeurisme de lui-même par médias et par morts interposés

n°15 Leonardo, bouffon (reprise du 19 10 2013 )

n°16 Hollande dit que "ses femmes lui coutent cher. (reprise du 28 01 14)

n°17 Hollande destitué? Listing de l'illégalité contenue dans les blablas du Président

n°18 Hollande "président-patron" de la gauche je cite " la plus bête du monde"...

n°19 Hollande livre lui, des "Secrets Défense" mais élimine brutalement le Général Piquemal de l'Armée

n°20 Gaspard Gantzer: la com' de l'Elysée à "4% Hollande-4% sex"

n°21 FRANCE; LE SECRET DEFENSE EST ATTEINT ...POUR L'AVENIR

n°22 Le 14 novembre 2016, Hollande ne sait toujours pas qui il est

n°23 La Justice ouvre bien une enquête contre François Hollande pour violation du secret défense!

n°24 La COLERE  tranquille et massive de la droite contre "Hollande-Deschanel" et sa politique de gribouille

n°25 Hollande commet son harakiri suite à la sidération autour des confidences

n°26 Le "Hollangate" de Davet/Lhomme: du journalisme de salon facile avec une "gorge profonde" bavarde 

 

02/08/2016

Comprendre les taux bancaires négatifs...

Les taux négatifs sont a priori une vue de l'esprit, un insensé économique.

Vous prêtez et en plus, vous devriez payer ??

De quelle catégorie d'investisseur s'agit-il?

Et de quel prêteur  s'agit-il ?

Lu sur Boursorama un article fort synthétique que je signale aux lecteurs qui souhaitent s'informer sur cette bizarrerie.

Justement intitulé "comprendre les taux négatifs"'1/2) par Jacques Tebeka, directeur de Markus AM

et l'article  suivant  "qui achète des obligations à taux négatifs et quelles conséquences 2/2)

 

 " Les banques centrales franchissent une nouvelle étape aujourd’hui en expérimentant de nouveaux outils pour relancer l’activité : le passage aux taux durablement négatifs. Occasionnellement en effet, les taux ont pu passer négatifs. Par exemple aux Etats-Unis dans les années 60 ou en Suisse dans les années 70.  Le mouvement est aujourd’hui plus global et plus durable semble-t-il."....

 

                                                             Compliqué !

                                                                               SN

              

16:17 Publié dans E-Economie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : économie, taux bancaire négatif, marché des obligations | |  Facebook | | | |

25/06/2016

"Gueule de bois" au ROYAUME-DESUNI

Lendemains d'ivresse "nationaliste" et de  victoire du camp  Brexit: la tête tourne pour les britanniques, désintégrés.

Les conséquences du Non à L'UE s'invitent immédiatement  avec la baisse de 10% de la livre en quelques heures, Ecosse (Nicola Sturgeon, 1er ministre)et Irlande qui évoquent leur  indépendance (unification de l'Irlande demandée par le Sinn Fein), Espagne qui veut récupérer les 7 km carrés  stratégiques de Gibraltar, les accords du Touquet remis en cause par les nordistes qui réclament que les anglais gèrent leur frontière chez eux et non sur le territoire français...

La boîte de Pandore des conséquences en cascades absolument non maîtrisées voire non apparentes  est ouverte.

Le  vote fut net pourtant, sans ambiguïté avec un écart de  plus de un million de voix.

Enorme problème sociologique: les villes et les jeunes (à 3/4) ont misé sur l'Europe, les campagnes, les retraités, les personnes âgées ont voté non.

Jeunesse en colère. Britanniques expatriés inquiet. City de Londres aux abois.

La campagne fut violente avec tout un raout anti européen, une haine  de fiel marqué par l'assassinat d'une jeune mère de famille, député (Jo COX) par un nationaliste d'extrême droite.

Ce, alors que la Grande -Bretagne bénéficiait d'un régime de faveur de l'UE et d"un" rabais" suivant le langage des boutiquiers!

 

                               POPULISME MENSONGES ET AMATEURISME

 

Incroyable. Sur les trending topics de google la recherche la plus forte au Royaume-Désuni au LENDEMAIN du vote est "qu'est ce que l'UE ?"

Question: ils ne pouvaient pas se renseigner AVANT???!!!!

(preuve qu'un référendum est faussement une bonne idée démocratique, c'est un choix  politique caricatural, en fait !)arguùent faux.PNG

A ce manque d'info, le N°1de Ukip Mickael Farage avoue hier un mensonge dans la campagne de son camp autour des 350 millions de livres/semaine que le Leave aurait soit-disant permis de rétrocéder au système social de la NHS.

Avec l'Europe, la Grande-Bretagne a  toujours eu cette relation de  boutiquier qui compte ses sous, de '"petite monnaie".

Comme au temps de Thatcher qui voulait sa monnaie "back"...

Les britanniques et leur vision de petits épiciers...

 

                             CAMERON A-T-IL EU RAISON ?OUI/NON

La démarche du référendum semble une voie démocratique.

En l'espèce, les enjeux étaient trop lourds pour une réponse par oui ou non, entre populismes, petits mensonges etc..

Le référendum est en réalité un piège démocratique.

Tous les excès furent permis ici.  Boris Johnson n'hésita pas à comparer l'UE à Hitler ....!

Bruxelles et les européens étaient lancés à la pâture publique comme le diable qui empêchait la Grande -Bretagne de redevenir le superbe Empire Britannique dans son superbe isolement mais toujours à la manette pour tout contrôler....chez les autres.

Un incroyable pêché d'orgueil qui se retourne magistralement  aujourd'hui.

Alors Cameron ???

Il entre dans l'histoire mais pas comme lui l'entendait. Avec le mauvais rôle.

Tous les problèmes à venir lui seront reprochés, c'est évident.

Il a fait prendre un risque inouï pour des petites questions de politique intérieure.

Les européens sont d'ailleurs actuellement  à nouveau étonnés, une fois  le vote OUT décidé, de voir Cameron vouloir décider du timing de sortie comme bon lui semble. C'est exactement cette attitude pénible  qui a marqué les relations GB-UE depuis l'origine. Boris Johnson dit ne pas être pressé lui non plus . Une façon de "tirer un max" des futures négociations ...

In c'est In, out c'est out.

Il  commence à  être demandé de rapidement mettre en oeuvre la sortie et de ne plus entrer dans les négociations de marchands de tapis!

Bruxelles s'agace.

JC Juncker est clair ( article du point) :"Sortir de l'Europe, "ce n'est pas un divorce à l'amiable, mais après tout, ce n'était pas non plus une grande relation amoureuse". C'ette sortie de Jean-Claude Juncker montre assez l'exaspération de Bruxelles devant l'attitude de Londres. Car après avoir signifié à l'Europe sa décision de rompre, la Grande-Bretagne se montre peu désireuse d'accélérer le départ effectif de la maison commune. Ce qui agace prodigieusement le président de la Commission européenne, qui a exigé que Londres dépose "immédiatement" sa demande de quitter l'UE. "Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement britannique a besoin d'attendre jusqu'au mois d'octobre pour décider si oui ou non il envoie la lettre de divorce à Bruxelles. J'aimerais l'avoir immédiatement", a-t-il déclaré."

Juncker remet les pendules à l'heure. Il critique directement David Cameron et son ambivalence:

"Quand on peste du lundi au samedi sur l'Europe, il est difficile de passer pour un Européen convaincu le dimanche", a accusé M. Juncker. Pour le président de la Commission européenne Bruxelles ne porte "aucune responsabilité" dans les résultats d'un scrutin voulu par M. Cameron "et non par le Parlement européen, la Commission ou le Conseil européen".

 

Le président du Parlement européen, Martin Schulz, avait jugé « scandaleux » le choix de M. Cameron de ne quitter ses fonctions qu’en octobre. « Tout un continent est pris en otage » par cette décision, a-t-il déclaré vendredi à la chaîne allemande ARD.


 

    La mise en réserve immédiate des députés et fonctionnaires européens britanniques est également réclamée. "Il ne faut pas leur faire de cadeau" est-il demandé !

                                SALUTAIRE  CLARIFICATION

Au sein de l'Union Européenne la sidération règne en ce premier jour de résultat.

Pour autant, certains affirment que ce vote a permis de clarifier les positions imbuvables des britanniques des dernières années ni dans l'euro, ni dans Schengen, avec avantages financiers mais voulant imposer leur vision et rythme.

Comme effectivement autour de l'euro.

Une monnaie qu'ils n'avaient pas adoptée mais qu'ils se plaisaient à  gérer impérativement depuis la City de Londres (Euribord)

Le Royaume-Désuni qui s'est endormi en se rêvant maître unique  de son destin et de ses petits sous, maître du monde de l'Empire sur lequel le soleil ne se couche jamais... se réveille face à une incertitude qui sape les fondements de son Etat, un premier ministre qui démissionne, en plus.

Grande-Bretagne: splendidement auto-isolée. royaume désuni,brexit,irlande,ecosse,gibraltat,ue,europe,orgueil,jo cox,cameron,thatcher,boris johnson

Pour l'Europe, le mérite de la clarification est puissant.

A la fois pour repenser l'Europe autour d'un noyau dur et au delà les autres (27 ) à réfléchir sur les éventuels élargissements.

La phrase du jour du ministre allemand des affaires étrangères FW Steinmeier évoque  la PAIX et la STABILITE.

"Les six membres fondateurs de l'Union se retrouvent aujourd'hui à Berlin pour des pourparlers post-Brexit. Je suis sûr que ces États vont envoyer comme message qu'on ne laissera personne nous prendre notre Europe, ce projet de paix et de stabilité".

                                                Sylvie Neidinger

 

royaume désuni,jo cox,brexit,irlande,ecosse,gibraltat,ue,europe,orgueil

L'Ecosse veut des négociations directes avec l'UE

 HUMOUR SUR LES RESEAUX SOCIAUX:

royaume désuni,brexit,irlande,ecosse,gibraltat,ue,europe,orgueil,jo cox,cameron,thatcher,boris johnson

....cherche de mariages blancs pour passeport !

 

crédit images capture d'écran sites web cités en lien

 

 

 

 

17/02/2016

Chiens acceptés, banquiers interdits

RIRE. Drôle de fait divers. Un  restaurateur se venge !

Un jeune chef d'entreprise de Rueil-Malmaison qui n'a pas obtenu de prêt bancaire pour financer sa seconde affaire a noté ceci sur l'ardoise d'accueil :"chiens acceptés, banquiers interdits" ! SN

chiens acceptés, alexandre callet,banquiers interdits

crédit images capture site web

08:12 Publié dans E-Economie, RIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chiens acceptés, alexandre callet, banquiers interdits | |  Facebook | | | |

09/11/2015

Chaude montagne, triste neige

Ce week-end du 7/8 novembre  a connu de fortes chaleurs. Jusqu'à 29° dans le sud de la France, à l'aise 25° dans nos contrées.

Ce, après un mois de juillet ayant battu les records historiques  de canicule: un 39,7° enregistré à Genève.

Avec des cigales que l'on entendait pour la première fois à ce niveau d'intensité, cet été chanter aux bords de l'Isère à Grenoble et en Savoie vers Albertville...

Difficile d'imaginer une saison de ski qui doit démarrer sous peu !

L'industrie du ski est quelque peu en souffrance avec des chiffres alarmistes en 30 ans les ventes de ski se sont effondrées.Le marché des articles de sport d’hiver décline donc cruellement en Suisse. A raison de 240 000 paires vendues durant l’hiver dernier, le marché suisse du ski porterait actuellement sur 150 millions de francs, selon l’institut de recherche nidwaldien Gfk Switzerland AG. Et le chiffre d’affaires annuel global des marchands d’articles de sports d’hiver (comprenant des skis, des chaussures, des textiles et de nombreux accessoires) se maintient en Suisse, depuis des années, à environ 400 millions."(TDG)

La faute à la location, à la baisse de fréquentation, au manque de neige.

Certes skier est hyper onéreux: argument de poids aussi !

Un public à reconquérir

Les phases de consolidation, restructurations voire de disparition d'industriels du secteur s'observent."La phase de consolidation touche aussi les plus grands fabricants de lattes. K2 Inc., pionnier des skis en fibres de verre domicilié dans l’Etat de Washington, absorbe ainsi en 2004 le numéro 4 mondial: l’Allemand Völkl. Puis, en automne 2007, le grand producteur américain de produits de consommation Jarden Corporation s’empare de cette grosse structure entièrement vouée aux équipements sportifs.

L’ex-manufacture de tabac finlandaise Amer Sports Oyi a pour sa part acquis le français Salomon en 2005. L’ex-leader de la clope finnoise avait en plus déjà mis la main en novembre 1994 sur Austria GmbH. Heureux sauvetage de l’actuel numéro 3 mondial du ski, au terme d’une douloureuse procédure de faillite."(TDG suite)

A Chambéry en Savoie on y croit encore avec la nouvelle manifestation du 26 novembre nommée Before Winter autour de l'économie de la neige, musique et digital.

Le CIO lui aussi a entériné le manque de neige puisqu'il accorde les JO de 2022 à la Chine qui ne dispose pas de tradition de ski.

Ni même de hautes-montagnes... enneigées !

                                                                           Sylvie Neidinger

07:22 Publié dans A-Helvetia, E-Economie, MONTAGNE' ALP' SKI' | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

07/07/2015

Le non de l'Eurogroupe en réponse au non de Tsipras ? Nein, c'est nein

Les membres de l'Eurogroupe se raidissent, ceux de l' Europe du nord, de l'est ceux proches de l'Allemagne évidemment  mais pas seulement  également les pays qui ont pris eux les mesures d'austérité tel le Portugal, les plus fragiles que le comportement  grec exaspère. La Lettonie: "la Grèce a voté sa sortie de l'euro"

Ils se raidissent face à l'attitude de la Grèce et son actuel circus politicus version Syriza qui danse face au gouffre imminent.

 

http://www.lefigaro.fr/international/2015/07/06/01003-20150706ARTFIG00359-l-europe-prete-a-dire-non-a-la-grece.php

La Commission aussi.

http://www.euractiv.fr/video/pour-la-commission-le-non-creuse-lecart-entre-la-grece-et-lue-316060

Ce non grec tend les positions. D'ailleurs, on n'a toujours pas compris à quoi ils disent non ! Non  à l'accord qui était de toutes façons caduc le 30 juin?

Dixit Tsipras il semble que ce non grec soit un oui à l'euro mais un non au remboursement: intenable.

Le grexit est tranquillement évoqué par beaucoup.

Exemple de Juppé mais aussi de Gircard d'Estaing au pouvoir lors de la création de l'euro et surtout de tous les  autres, dubitatifs et ne voulant aller plus loin dans les concessions.

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/referendum-en-grece-merkel-sur-la-retenue-le-president-de-l-eurogroupe-ouvertement-irrite-489711.html

La prise de position  du FMI sur l'effacement de la dette a été mal prise par les européens, vue comme une ingérence. Elle met en froid leur relation: FMI désavoué

http://www.lepoint.fr/economie/grece-desavoue-le-fmi-se-fait-tout-petit-07-07-2015-1942916_28.php

Angela Merkel rappelait hier à Paris que le choix en réponse, des membres de l'Eurogroupe est DEMOCRATIQUE lui aussi.

                                          NEIN, c'est NEIN

Son camp est clairement en colère: lire

"Andreas Scheuer, secrétaire général de la CSU, l’aile bavaroise et très conservatrice de la CDU d’Angela Merkel, n’a pas mâché ses mots : « La Grèce a dit non. Et un non cela veut aussi dire pour nous un non à la négociation autour d’une nouvelle tranche d’aide à la Grèce ! » Peter Ramsauer, chef de la commission de l’économie au Bundestag et lui aussi membre de la CSU, a rappelé que le résultat du référendum de dimanche signifiait « un non à toute forme d’aide nouvelle »

Deux jours après le référendum le non grec,  la volonté hellène de ne pas rembourser apparait bien comme la... victoire de l'échec de la méthode Tsipras.

La réunion de l 'Eurogroupe de ce mardi va être cruciale pour observer le sens de l'évolution en direction du durcissement ou non.

                                                                        SN

 

Réponse. Mercredi 8, l'Eurogroupe reste ferme et parle d'aide humanitaire en cas de grexit. Tsipras mis au pied du mur !

http://www.lesechos.fr/monde/europe/021194038840-les-europeens-mettent-tsipras-au-pied-du-mur-un-accord-ou-le-grexit-dimanche-1135552.php

 Jeudi 8 Tsipras accepte toutes les demandes CQFD 

Mais l'Eurogroupe doute de la sincérité de la Grèce.

 

08:28 Publié dans E-Economie, P-Politis International | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : grece, eurogroupe, fmi, tsipras, non, syriza | |  Facebook | | | |

03/07/2015

La fausse démocratie grecque, version M. Tsipras

Combien M. Tsipras se la  joue démocrate et joue du violon, de la flûte et du pipeau sur le thème.

Ivre allant jusqu'à  s'auto-légitimer  hyper démocrate sur le thème du remboursement de la dette. Jusqu'à donner des leçons aux autres.

Problème. Il joue une partie de poker- menteur, cela a été dit.

Démago, il lance l'idée d'un référendum, installé dans la précipitation (en 8 jours soit une campagne explicative impossible)  avec de sérieux doutes sur les conditions de réalisation, la fraude toujours possible autour du bourrage des urnes.

Parce que en fait, son recours au vote référendaire  était juste un jeu, un moyen de pression valable le  29 juin mais plus le 30. Puis remis sur le tapis le 1er juillet. Il jouait juste avec le... vote de ses concitoyens, ce super démocrate !

Une carte dans sa manche abattue puis retirée puis remise.

La démocratie grecque, la vraie  est effectivement prise en otage par un tel comportement.

L'ancien  commissaire européen Michel Barnier signale combien il est surréaliste pour le gouvernement grec de poser au peuple  une question oui/non, oxi/nai tout en indiquant ce que le gouvernement souhaite:  le non.....!?!

Pas très démocratique comme approche....

Les oukaz donnés aux autres Etats par  ce triste sire sont donc parfaitement imbuvables !

                DEMOCRATIE GRECQUE ANTIQUE ET ...L'ESCLAVAGE

Au fait, concernant la démocratie grecque antique, je me rappelle de basiques cours d'université qui signalaient que ce système politique fut  mis en place en Grèce, certes. 

Une avancée considérable à l'époque, avec tous ces débats d'idées et de philosophes.

Mais juste un démarrage, encore bien imparfait.

Car elle n'était valable que pour ses citoyens. De facto, elle excluait les non-citoyens dont les femmes, les esclaves etc.

Une démocratie antique valable juste pour une élite.

http://www.cndp.fr/archive-musagora/citoyennete/citoyennetefr/citoyens-non.htm

Le mythe de cette mirifique démocratie en prend juste un petit coup à l'aune de la réalité historique. Avant, comme maintenant.

Quand on examine les actes véritables et non plus les... discours.

                                                                            Sylvie Neidinger

 

Résultats dimanche 5 juillet: le non gagne  Et après ?

Le non gagne...la défaite, non?

Le non a gagné. Mais non à quoi ????? Problème de démocratie et de question posée au référendum. Non à un accord qui de toutes façons était caduc le 30 juin ?
Non à l'euro et à l'EU ?? Mais gag, Tsipras n'envisage pas de sortir du système. Au contraire il souhaite rester à l'intérieur pour mieux le démolir et Varoufakis de traiter les partenaires prêteurs de terroristes !!

Pour les seuls français, la dette grecque coûte 1000 euros par individu ( plus de 2000 si on divise par les seuls contribuable). Qui peut accepter le non remboursement. Trop facile. D'autres pays ont fait les efforts requis, eux, tel le Portugal.

Qu'a gagné hier la Grèce? L'incertitude la plus totale. C'est un échec complet   SN

 

 

 Suites. Lire:

*grece-l-art-de-faire-payer-son-impuissance-par-les-autres-

*L'église orthodoxe lâche Tsipras

*L'imposture Tsipras ou le national populisme (slate)

*Exaspération des voisins de la Grèce, Bulgarie, pays le plus pauvre de l'UE contre la Grèce :"Déjà, tout au début de la crise grecque, en 2010, l’éditorialiste d’un grand quotidien bulgare se déchaînait : "Je ne m’inquiète pas pour les Grecs : ils continueront à recevoir de l’argent de l’Union européenne, à jouer au backgammon et à boire de l’ouzo à longueur de journée alors que nous [les Bulgares], on ira cueillir leurs olives et leurs oranges pour une bouchée de pain".

Cinq ans plus tard, ce 25 juin 2015 à Bruxelles, le premier ministre bulgare, Boïko Borissov, du parti GERB (centre-droit), est à peine plus diplomate :Arrêtons de perdre du temps sur la Grèce, cela fait des années que cela dure. Et tout ce que j’entends est qu’ils veulent plus d’argent mais qu’ils rechignent à faire des réformes. Qu’ils fassent leurs réformes ou qu’ils en assument les conséquences !"

 

 

17:09 Publié dans E-Economie, P-Politis International | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : tsipras, grece, démocratie grecque, esclavage, non-citoyen, citoyen | |  Facebook | | | |

22/06/2015

Aéroports Cointrin-St Ex: future complémentarité transfrontalière

L'Etat français met en vente la part qu'il détient dans plusieurs aéroports notamment  celui de Lyon.

Dont l'entrée au capital semble intéresser les Aéroports de Genève.

Genève intéressee-par-le-rachat-des-aeroports-de-Lyon

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/aeroport-lyon-excite-lappetit-geneve/story/10099039

Lors d'une visite de la presse à Cointrin en 2013, Bertrand Stämpfli, porte parole avait souligné combien  l'arrivée du nouveau modèle économique  Easy Jet avait boosté la plateforme Genève laquelle était devenue "la" plate-forme régionale.

ST-Ex semblait en concurrence.

L'entrée au capital par les Aéroports genevois change la donne.

Une logique de complémentarité transfrontalière va alors s'installer.

1h30 de route pour 150 km les séparent. C'est peu. Intéressantes synergies à venir.

                                                   Sylvie Neidinger

 

aéroport.GIF

 

23/11/2014

Grenoble, 1ere ville européenne sans pub

Grenoble: Eric Piolle, premier maire écologiste d'une ville de cette importance (environ 160 000 habitants) a décidé de la suppression de la publicité affichée en ville.

Le contrat avec JCDecaux qui arrivait à échéance n'est pas renouvelé.

Restent les pubs des abris bus, programmées à ne pas être conduites lors de leur future échéance.

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/11/23/20005-20141123ARTFIG00079-grenoble-bannit-les-publicites-de-ses-rues.php

http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/grenoble-dit-stop-a-la-publicite-dans-ses-rues_752315.html

Les 326 panneaux en fait, changent d'affectation. Ils seront utilisés pour de ...l'affichage dit " culturel" , citoyen?!  A voir le résultat....

Ou à certains endroits, carrément supprimés pour être remplacés par des arbres. Acte symbolique.

Expérimentation urbaine à suivre.

                                              Sylvie Neidinger

15:15 Publié dans E-Economie, U-Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grenoble, #blogneidinger, publicité, piolle, écologistes | |  Facebook | | | |

22/11/2014

Si c'est gratuit, c'est toi le produit! If it's free that you're the product!

Toujours se rappeler  la maxime " si c'est gratuit c'est toi le produit" Dans la langue originelle: "if it's free that you're the product".adesisasprod,geek,journal du geek,produit,facebook

A l'heure où facebook rechange encore ses conditions pour toujours mieux  proposer -sinon imposer- des pubs lors des navigations.

Et il n'est pas le seul.

Combien d'opérateurs numériques veulent nous cerner pour mieux nous cibler pour déclencher un acte d'achat !

Une animation web trouvée sur le Journal du Geek  illustre la célèbre affirmation.

Idem une video de Adesisprod sur le thème.

Avec les fêtes de fin d'année, les cartes bleues vont chauffer. Les réseaux deviennent une immense base de donnée commerciale.

Savoir que le monde publicitaire par le numérique entre dans nos têtes puisque nos gestes digitaux  ( par nos clics, nos navigations...) nos comportements sont enregistrés.

Désormais, des pubs s'affichent pour devancer nos désirs.... même pas encore formulés!


                                                                          Sylvie Neidinger

08:09 Publié dans BLOG-#@WEB, E-Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : #blogneidinger, adesisasprod, geek, journal du geek, produit, facebook | |  Facebook | | | |

05/11/2014

Fort Mc Money en Alberta-Canada, comme si vous y étiez!

Fort Mc Money: croisement de l'actualité politique et de la gamisation !

Un webdoc de poids  pour visualiser les dommages environnementaux gigantesques liés à l'extraction-polluante- de schistes bitumineux dans  le nord de l'Alberta en Athabasca.giec,alberta,environnement,scistes biyumineux,fort mac money,fort mac murray

Sans dépenser un centime, allez vous rendre compte par vous-même.

http://www.fortmcmoney.com/#/fortmcmoney

Grâce au web voyage concocté par le journaliste  David Dufresne.

Un néo média interactif produit au Canada, d'ailleurs par ONF et Toxa associé à Arte.

Pour visualiser la masse de travail :

"Plus de 22 lieux différents de la ville,  55 interviews. Les recherches ont pris deux ans et 2000 heures d'images ont été tournées. Le coût total est estimé à 643 000 euros".

http://www.fortmcmoney.com/#/fortmcmoney

Le thème est d'actu. La visite officielle du président français, non pas à Ottawa mais  en Alberta, hier, fait jaser. Selon Usine Nouvelle:"Il y a là une contradiction fondamentale pour les députés à sensibilité écologiste. La socialiste giec,alberta,environnement,scistes biyumineux,fort mac money,fort mac murrayDelphine Batho, juge que le signal envoyé est mauvais. "C'est l'endroit où il y a une catastrophe écologique gigantesque, des destructions de la forêt boréale, des égouts à ciel ouvert et c'est le pétrole qui est le plus sale du monde", a-t-elle commenté sur Radio Classique et LCI. De plus, a-t-elle insisté, "j'ai trouvé ça franchement maladroit d'être en Alberta le jour où le Giec rend son rapport sur les menaces de réchauffement climatique et le nécessaire abandon des énergies fossiles".giec,alberta,pétrole,environnement,schistes biyumineux,fort mac money,fort mac murray

François Hollande fait effectivement  des déclarations "pro-pétrole nord canadien" alors que Paris va accueillir une réunion environnementale.

Le mieux n'est pas de trop rédiger ici pour décrire le webdocumentaire, ou l'info politique     mais vite de cliquer pour jouer.

Dépaysement garanti et problématique écolo-économique visualisée de l'intérieur.

Toute l'exploitation de l'Alaska est en jeu, également, derrière la glace.

Il va en produire combien David Dufresne, des webdocumentaires  de cette qualité, après Prison Valley et Fort Mc Money !? Magnifique.


                                                                                Sylvie Neidinger

 

giec,alberta,environnement,scistes biyumineux,fort mac money,fort mac murray


Crédit images : captures écran Mc Money et capture article figaro  cité


17/10/2014

Les circuits courts agricoles du Grand Genève, en court-circuit?

 La question précisément posée lors du petit-déjeuner débat de la MED74 de mercredi 15 octobre à Annemasse était la suivante: Circuits courts du Grand Genève phénomène de mode ou véritables leviers de développement économique? 

med74,sandra mollier,élofie marfico,grand geneve,grda,label grda,salève,estiveSandra Mollier, chef de projet nature au Département Présidentiel,med74,sandra mollier,élofie marfico,grand geneve,grda,label grda,salève,estive a présenté un état chiffré agricole dans la zone et des exemples concrets telle l'action Chez mon fermierJulien Cosme (Chambre d'agriculture Savoie Mont Blanc) a développé les enjeux du court, Elodie Marfico, adjointe scientifique à la direction Générale de l'Agriculture de l'Etat de Genève évoquait  le  label de proximité local: Genève Région Terre d'Avenir.med,grda,label grda,sitg,sandra mollier,grand genève,produitq

La zone géographique du bassin concerné comprend 2000 km2 , 1300 entreprises, 6000 emplois directs....

Les deux  sites webs regorgent de données, dont les cartographies  toujours didactiques issues du service dédié genevois SITG.

                                        LE SWISSNESS AU COEUR DE L'ACTU

La véritable problématique n'est pas tant celle inscrite dans l'intitulé:  "mode ou levier?" Mais plutôt les évolutions politiques... internationales.

Le court est  à la fois moderne et ultra séculaire :

1-Réalité géographique. Le circuit court est totalement tendance pour la fraîcheur des produits, la limitation de l'impact carbone, l'économie de proximité. D'où l'intérêt des actions  GRTA ou Chez mon fermier.

2-Réalité historique: le terroir ! Genève intra-muros est depuis les temps immémoriaux connectée à Genève extra-muros sur les terres agricoles de proximité. L'étymologie en porte trace entre "Genève" et le "genevois", son territoire lié.Comme toute véritable ville qui se respecte. Or, ici,  une frontière entre temps a séparé les deux entités.  Les zones franches, créées à cette occasion, purent régler ce problème. D 'où la particularité pour ces  produits du genevois français de   se voir commercialisés  en Suisse avec le label suisse.

Le sujet devient délicat à l'heure actuelle. 

En fin de rencontre,  Marc Favre, vice-président de la MED a posé "la" question  du projet Swissness, les risques  de voir supprimée cette pratique.

Réponse. L'affaire est d'actualité mais sans aucune indication  sur le résultat :

-Les politiciens français régionaux sont montés au créneau en faveur du maintien.

-Les conseillers d'état genevois doivent donner leur avis fin octobre.

-Pour une décision ultérieure confédérale. Laquelle sera cruciale.

L' avenir helvète des produits agricoles du genevois intégrés, lait, tomates....est incertain et lié à des problématiques qui les dépassent largement.


A QUELLE SAUCE SERONT MANGES LES FROMAGES GENEVOIS?

  Telles les bisbilles actuelles entre France et Suisse sur EuroAirport Bâle Mulhouse?  Le  gouvernement français a informé  cet été le  Conseil Fédéral de son intention unilatérale d' appliquer le principe de territorialité à compter du 1er janvier 2015 à cet aéroport binational, à la stupéfaction de la Suisse et des élus et ...salariés alsaciens.

Une modification sans concertation signe d' instabilité juridique, ce mal hexagonal.

Une remise en cause brutale et radicale d'un principe  qui accordait à cette zone alsacienne la législation helvète. Ceci bouleverse fondamentalement la donne de cette aéroport, 2ème employeur du Haut-Rhin. Autisme parisien.

Démarrent  les conséquences en cascade dont plusieurs financements suisses en France déjà programmés mais gelés, en stand by ( ex: des  liaisons de transport) . Des entreprises de fret envisagent de  quitter l'aéroport. Des chantiers de BTP français avec fonds suisses sont déprogrammés ou en attente.

Cela chauffe.

Un article des  DNA confirme que la suisse refuse de céder aux injonctions françaises  ni même d'entrer en négociation sur ce dossier aéroportuaire.

Tout ceci semble  loin des produits agricoles genevois. En apparence seulement. Tout est lié !

Preuve, cet été, les agriculteurs du canton de Genève n'ont pas eu le loisir de recevoir de subvention fédérale si leurs vaches  montaient en estive sur les flancs du Salève genevois comme de tradition. En circuit court écologique pourtant.

La Confédération a supprimé les aides accordées à l'alpage s'il se produit hors du territoire. Le Salève en est désormais exclu. Les agriculteurs du canton apprécient peu. Il leur semble difficile de louer des camions pour emporter le bétail vers des alpages valaisans ou autres.

  L'actuel gouvernement parisien semble mettre à mal des mécanismes trans-frontiers déjà huilés, en dépit des alertes des responsables politiques   des régions françaises concernées.

Les conséquences de tous ces dérèglements ne sont pas encore toutes identifiées.

Les pommes des zones franches ne veulent pas compter pour des prunes mais semblent déjà mixées en une drôle de compote bilatérale.

                  SIMPLE DEREGULATION OU DE-CONSTRUCTION POLITIQUE ?

L'air du temps est au suffixe privatif "dé-". La dernière livraison du Messager genevois (N°42 du 16 octobre 2014) est éloquente. En page 9 un article un peu provoc intitulé "Et si on changeait de nom du Grand Genève " la question posée aux politiciens des deux  côtés obtient en réponse un non évidemment. Mais on peut lire des avis divergents rapportés par le journaliste:" pas de P+R, Genève ne s'intéresse pas au Grand Genève. Il faut la nommer désormais "petit Genève"." D'un populisme, l'autre...

Plus sérieusement en page 7, la CCG, Communauté de (17) Communes du genevois, forte des nouveaux maires issus des dernière élections pour mettre en oeuvre de nouvelles idées, vient de déclasser 195 hectares ( soit 60 % des terres prévues pour l'extension de populations) passant par cette modification du Scot de constructibles à inconstructibles. Qui au passage vont redevenir...agricoles. Gel.

Le label GRTA avec son image d'excellence  fonctionne fort  bien actuellement avec une bonne visibilité des produits  de l'agriculture locale issus à la fois du  canton de Genève ou des zones franches.

Mais des enjeux plus vastes et plus difficilement maîtrisables par les responsables en charge du Grand Genève  interfèrent.

Surtout: une incertitude s'installe.

Sur leur devenir, les courts circuits genevois sont actuellement réellement  court-circuités par l'actu politique générale de la relation franco-suisse.

                                                                                          Sylvie Neidinger

 Les conférences de Mme Mollier et Marfico sont disponibles sur le site de la MED en lien dans l'article

crédits images/ captures sites webs évoqués

med,grda,label grda,sitg,sandra mollier,grand genève,produitq

 

 

 

 

 

med,grda,label grda,sitg,sandra mollier,grand genève,produitq

02/10/2014

Incroyable. Air France: les pilotes grévistes réclament leur salaire de grève !

 Des pilotes d'Air France osent demander un salaire pour les journées de grève. Celles volontairement non travaillées

 Ils viennent de planter la compagnie de plus de 300 millions d'euros pour une grève (on parle même de 400 millions de perte ) dure qui n'a abouti à rien.

Qui la plonge en grave fragilité économique.

Le modèle Easy Jet ( bien rodé à Genève) récupère la clientèle.  Avec une image catastrophique durable en interne et à l'international..

Ce, dans un contexte de crise générale et mettant en péril à la fois d'autres salariés ou entreprises indirectement touchés: petits aéroports, boutiques. Les non grévistes furent menacés.

Comment justifient-ils leur demande?

Par de petits calculs d'apothicaires sur le fait par exemple d'être en grève à l'aller seulement donc il leur  faudrait être payés pour l'escale et le retour non déclaré gréviste ?

Facile tour de passe passe.

Ceci dit, si ils osent demander ceci,  c'est que la pratique existe. Et pas seulement dans l'aérien...

Une fois les conflits terminés s'engagent souvent des discussions de fin de grève plus du tout médiatisées. Et pour cause: elles comportent souvent ce genre d'arrangements. cf Sncf,   grève payée Education article de 2012et autres cas nombreux.

Devant le refus - désormais évident !- de la direction d'Air France, les pilotes comptent désormais saisir les tribunaux. A suivre.

                                                   Sylvie Neidinger

 

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/11/05/20005-20141105ARTFIG00014-air-france-les-pilotes-exigent-le-paiement-des-jours-de-greve.php

http://www.europe1.fr/economie/air-france-les-pilotes-veulent-etre-payes-2245807

 http://www.lefigaro.fr/societes/2014/09/30/20005-20140930ARTFIG00223-comment-les-pilotes-d-air-france-cherchent-a-se-faire-payer-leurs-jours-de-greve.php

Toujours cette incroyable fracture entre catégories professionnelles en France

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/09/25/c-est-pas-une-fracture-sociale-mais-un-gouffre-260106.html



03/06/2014

Richard Stallman: libre n'est pas gratis !

Alexis Kauffmann, l'ancien  prof de maths qui a viré libre, co-créateur de la communauté Framasoft rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoft -et son annuaire des logiciels libres diffusés à des millions de francophons- s'exprimait  ainsi au rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftTEDxGeneva "aucun pays ne peut planter son drapeau sur le logiciel libre" affirmait-il.Vidéo

On le sentait ému en ce 7 avril Il y avait de quoi !

rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftIntervenir sur le même plateau que rms soi-même, Richard Matthew Stallman,  celui qui a... "ouvert l'Open"

..pouvait effectivement justifier cette émotion. Le new-yorkais -né à Manhattan-créateur en 1983 du système d'exploitation libre GNU, de la Free Software Foundation est en effet un véritable mythe...vivant.

                            LE COPY LEFT

A Genève, Carouge plus précisément, R. Stallman  a accepté -pour la première fois dans sa vie m' a-t-on dit verbalement - une collaboration avec de jeunes graphistes pour exprimer par la voie du dessin les synthèses de ce qu'il avait à exprimer.

Un internaute  a immédiatement développé une critique  de "rms à Genève". C'est un combat rms,#tedxgeneva,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftthéorique de spécialistes. Trop difficile à comprendre pour ceux qui tiennent  le langage de programmation comme hiéroglyphe.

Du Pape du Copy Left, j'ai compris que libre n'est pas gratuit.

Que la route du free est longue et qu'elle mérite de petits sacrifices.

C'est déjà pas si mal...

A SUIVREx!

                                                       Sylvie Neidinger

           

Blog-Série n°5/ TEDxGeneva 2014:                   

1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste

                           

rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoft
crédits images/ photos Neidinger sous licence Commons


 

rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoft
rms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftrms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoftrms,richard stallman,gnu,alexis kauffmann,framasoft

FREEDOM@digital age, à Carouge

 Le 7 avril dernier,  l’organisation TEDx Geneva déclinait la « liberté » autour du patrimoine commun avec les questions d’open source, free software etc.tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commons

tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commonsEn présence de « grosses pointures » tels Richard Stallman à l’origine de Creative Commons et Wikipédia,  Alexis Kauffmann co-créateur de la communauté Framasoft et autres intervenants divers et originaux.

WEB prédigéré....

Tristan Nitot, fondateur de Mozilla  donne à voir une extraordinaire diapo. D'un côté un mobile et ses applis. De l'autre un distributeur de bonbons et boissons!!!Même configuration.

freedom@digital age,mozilla,tedxgeneva,carouge,open source,richard stallman,creative commonsTriste évolution du web vers un consumérisme prédigéré. Plus un portail d'accès à l'illimité, à la   recherche mais un choix d'options déjà définies. Liberté super limitée. Le pire: auto limitée par l'usager !

Terrible store-isation programmée des esprits !

Intervention également de  la bien nommée Pryska Ducoeurjoli, "naturopathe-journaliste" qui réfléchissait aux process d'info dans un monde interconnecté. Son conseil: ne pas tout avaler!

Plusieurs voies s’offraient pour  rendre compte de la séance: 

÷La présentation journalistique, immédiate, le jour même avec les réponses aux  5 W « who ? when ? why ? what ? where? » Les 5W qui d’ailleurs devraient être 7 avec le how et le how much…

freedom@digital age,tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commons÷La méthode scientifique en plongeant dans la vie et l'oeuvre de Richard Stallman. Encore fallait-il beaucoup d'inconscience et orgueil pour se confronter par écrit à un  tel géant...spécialisé à  source de l'open. Et une évidente nécessité d'être informaticien(ne) sur les bords. Ce qui n'est pas le cas.

÷L’édition blog néo-média qui finalement permet à celui qui tient la souris d’organiser …d’éditer comme bon lui semble l’info dans le tempo et la forme qui lui conviennent.

 La troisième voie a été choisie avec un décalage certain dans le temps (désolée) mais qui tient aussi de la ...liberté pour le blogueur(se) de rédiger...quand bon lui semble !

ESPRIT COSY

freedom@digital age,tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commonsAutour du même thème de la "liberté"  TEDxGeneva fut tout de même plurielle, variée. D'où le choix de décliner par articles suivant la règle freedom@digital age,tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commonsjournalistique de base "un angle, un papier":

Blog-Série n°5 /TEDxGeneva 2014:

1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste 


A savoir, les vidéos des séances se trouvent désormais facilement en ligne..

                            A SUIVREx !

                                                                               Sylvie Neidinger


crédit images/photos Neidinger sous common creative

B to B ou bitoubi à Lausanne

Rappel: demain 4 et 5 juin 2014 s'ouvrent les portes du salon -sympathiquement nommé-bitoubi de  Lausanne autour des rencontres  romandes du business to business.

L'édition genevoise du "réseautage d'affaires" aura lieu  les 15 et 16 octobre prochains.

Bisiness...

                                     Sylvie Neidinger

suisse romande,rencontres d'affaires,b to b,bitoubi

11:06 Publié dans A-Helvetia, E-Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : suisse romande, business, rencontres d'affaires, b to b, bitoubi | |  Facebook | | | |

23/05/2014

Deals de justice, Crédit Suisse, USA, arbitrages commerciaux: drôle de justice internationale

Deals de justice, OMC ou arbitrages ? Délitement du rôle des Etats, inutilité des réglements par l'ONU, " totalitarisme outre atlantique" tel qu'évoqué infra ?deals de justice,crédit suisse,conflits commerciaux,usa

L'affaire du montant faramineux de l'amende du Crédit Suisse et ses conséquences soulève la problématique d'un phénomène  qui a pris  de l'ampleur ces dernières années sans que personne ne le remarque autour des deals américains si particuliers.

Autour du rôle des cabinets d'avocats, du gouvernement US dans sa politique globale.


Enfin ne se remarquait. Car ces deals si particuliers commencent à se médiatiser: livres et émission commencent à évoquer le sujet.

On signale ici une excellente émission de France Culture,  48 minutes avec, pour invité,  l'avocat aux barreaux de New-York et Paris, Pierre Servan-Schreiber, auteur avec Antoine Garapon de Deals de Justice, le marché américain de l'obéissance mondialisée (PUF, 2013).

L'émission évoque les  solutions de  résolution des conflits possibles: deal  de justice, OMC, arbitrage.

http://www.franceculture.fr/emission-culturesmonde-justice-internationale-vers-un-etat-de-droit-mondial-44-justice-et-arbitrage-

 La négociation est -elle....piégée?

 Un blogueur TDG,  Jean d'Hôteaux, pose les limites de ces deals avec le cas du Crédit suisse:

http://reveriesduncitoyenordinaire.blog.tdg.ch/archive/2014/05/22/le-bailli-americain-256244.html

                                 LE DEAL DE L'OBEISSANCE MONDIALISEE

 Pierre Servan-Schreiber en parle en connaissance de cause. Vu son job. Il évoque un problème qui tend à l'inflation des... conflits tellement la voie est lucrative. Voir  le montant énorme  des sommes récupérées par les USA au motif que les lois de ce pays sont violées. Ce, pour des affaires externes,  hors du territoire. Comme si un bon filon avait été ...trouvé.

Des procédures qui mènent à une drôle de cuisine peu ragoûtante telle la dénonciation malveillante de concurrents par ce biais, d'employés vis à vis de l'employeur avec millions à la clef, ou l'autodénonciation que l'auteur à la radio nommait  une conséquence ultime d'un  "totalitarisme" Carrément.

Le principe: pour éviter un vrai procès des deals sont négociés "en privé" devant un procureur. Le conception traditionnelle du droit et de la justice à l'intérieur des Etats s'efface au profit d'une globalisation d'une autre nature, de l'implication avec des règles du jeux particulières.

Avec  comme nouvelle  ligne directrice   la vision politique et morale  des USA de sa place dans le monde et de celle des autres.

Ce qui n'est pas en soit forcément négatif. Pas d'anti-américanisme primaire ! Mais au final il s'avère que le comportement dans ces litiges économiques - l'argent comme  nerf de la guerre !-peut en devenir  impérialiste.

Car lié au poids économique, politique et militaire  qui quelque part  profite dans ces deal issus d'une position dominante.

 Je ne vais  pas ici re -expliquer tous les raisonnements concernés forts clairs, clairement exprimés et intéressants

Lire en premier lieu l'article de Jean D'hoteaux qui souligne les soucis concrets liés  à ces deals avec le cas concret du Crédit suisse ( il délivre la réaction d'un citoyen)

Et la vision d'ensemble des problématiques induites dans l'excellente émission radio de Florian Delorme laquelle est le volet 4/4 de la série liée à la Justice Internationale

1/4.franceculture.fr/emission-culturesmonde-justice-internationale-vers-un-etat-de-droit-mondial-14-le-declin-des-tribunaux

2/4 La cour pénale en quête d'une nouvelle légitimité

3/4http://www.franceculture.fr/emission-culturesmonde-justice-internationale-vers-un-etat-de-droit-mondial-34-cour-internationale-d

 Attention, je ne sais combien de temps ces émissions resteront  disponibles à l'écoute.

                                                                            Sylvie Neidinger

Crédit images/capture d'écran/site web France culture


Suite: des procédure très politiques ! :

http://www.huffingtonpost.fr/2014/05/30/bnp-amende-paribas-iran-cuba-etats-unis_n_5414183.html?utm_hp_ref=france

http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20140530.AFP8490/les-deboires-judiciaires-de-bnp-paribas-prennent-une-tournure-politique.html

 

 

09/05/2014

FINANCE: les MOOC spécialisés

On signale ici des enseignements gratuits sur internet liés au monde de la finance. Par le biais des fameux MOOC,

Ces "cours en ligne ouverts et massif"  les  Massive Open Line Courses

First Business Mooc a déjà produit :

Marché de changes

Analyse financière

Wall Street Mooc

Financial Analysis

Il existe  un annuaire francophone des mooc. (recensement  tous secteurs. Mais à ce jour n'a pas intégré  le mooc sur le journalisme en cours ?)

Une superbe manière de se former !


                                                              Sylvie Neidinger


encore des moocs: http://www.challenges.fr/management/20140221.CHA0757/ces-moocs-vont-vous-permettre-d-en-savoir-autant-qu-un-jeune-diplome.html

28/02/2014

???????? Grand Genève, frontaliers: points d'interrogation en rafale.

La presse suisse (Tribune et autres) était bien représentée au petit-déjeuner de la MED (Maison Economie et Développement)  jeudi dernier le 19 février  sur le thème  suivant:  "l'âge d'or du frontalier est-il derrière nous ?"

Preuve d'une communauté d'intérêt.

genève,frontaliers,genevois,michel charrat,claude deffaugt,votation anti-immigration,jean-françois bessonDes statisticiens de Rhône-Alpes ont fourni leurs données chiffrées: 70 000 frontaliers résidant en genevois français  génèrent une économie  "présencielle". 8 000  nouveaux actifs par an dans la zone venus de Suisse (pour se loger) ou de Rhône-Alpes principalement par mobilité interne. 1/4 de frontaliers sont des cadres titulaires de diplômes universitaires.20 % d'emplois induits par leur seule présence, en genevois....etc.genève,frontaliers,genevois,michel charrat,claude deffaugt,votation anti-immigration,jean-françois besson

Michel Charrat, dans la salle  a tenu à relativiser l'intitulé du débat. L'âge d'or ?? Il en doute. Il  avait justement fondé le GTE (Groupement Transfrontalier Européen) face à l'immensité des problèmes de ces travailleurs pris en tenaille entre deux législations à l'époque.La seule période favorable selon lui fut justement celle qui s'ouvrait  avec la signature des accords bilatéraux au 1er juin 2002.  Pile celle que la votation Immigration historique du 9 février dernier remet en question.

genève,frontaliers,genevois,michel charrat,claude deffaugt,votation anti-immigration,jean-françois bessonJean-François Besson, secrétaire général du groupement a refusé d'imaginer l'avenir, trop incertain: le présent lui suffit dans sa complexité ! Il a démontré, chiffres à l'appui, la baisse de revenus programmée chez les frontaliers autour du passage obligatoire en  CMU par le ministère de la santé et des modifications intervenues dans  la fiscalité suisse vis à vis du conjoint salarié en France. Sur le genevois, elle s'évalue à 210 millions d'euros au minimum, selon ses analyses pragmatiques. Un sérieux manque à gagner localement.

genève,frontaliers,genevois,michel charrat,claude deffaugt,votation anti-immigration,jean-françois bessonOr,  ni l'économie ni les ménages n'aiment l'incertitude...

Cette instabilité est partagée dans le Grand Genève avec les voisins suisses. A Archamps ce jeudi, il fut souligné que le canton de Genève avait bien refusé cette votation anti-immigration aux conséquences inédites incalculables?

Dans la salle, Claude Deffaugt, ancien directeur de Migros France souligna combien, dans ce bassin de vie commun,"nous partageons les mêmes analyses mais les pressions viennent de l'extérieur"

Tous conscients que Genève et genevois sont dans le même bateau....Face à une météo peu favorable. Brouillard épais et vents contraires se sont abattus sur l'économie grand-genevoise.

A la fin de la présentation, l'écran a laissé place à des points d'interrogation.

Jamais interrogation n'aura été signifiante à ce point....

                                                           Sylvie Neidinger


Suite: le 6/03/14-Détente entre Paris et Berne : visite du Ministre Moscovici "en ami"Lire