BLOG-#@WEB - Page 4

  • No woman no drive: le buzz à 5 millions de vues !

    Les saoudiens refusent toujours que la moitié de leur humanité-les femmes- conduisent.

    Position intransigeante  liée au rigorisme absolu wahhabite. Et pas en l'occurrence à l'islam car dans le pays voisin, le Koweit, les femmes conduisent.femmes au volant,arabie saoudite

    Un jeune saoudien, Hisham Fageeh vient de  parodier la chanson de Bob Marley pour l'intérêt de son titre. Il se présente comme artiste et activiste (social activist)

    S'ensuit un petit délire en chanson.

    Mais masculin. Trop masculin.

    Aucune femme sinon une paire d'ovaires affichée au mur!

    Seul le chanteur en scène comme auto clooné..

    Son clip  pro en matière de réalisation, humoristique  a dépassé les 5 millions de vues en deux jours de démarrage. Plus encore  depuis sa mise en ligne le 26 octobre dernier.

    CRITIQUE PAR LA DERISION

    Le Marley du désert -sans  dreadlock mais en keffieh-  a  surtout parodié le discours réellement tenu par  d'un dignitaire religieux.

    Lequel venait de confirmer en vrai et sans rire l'interdiction pour les femmes de se mettre au volant au motif que  "la conduite abîme les ovaires des femmes" et "provoque des troubles cliniques aux enfants à naître" !

    Etonnant détournement de l'univers jamaicain en saoudien par les  paroles d'une chanson.

    /international/arabie-saoudite-femmes-toujours-interdites-conduite-

    You tube: No woman no drive

    Effectivement les femmes n'ont toujours pas le droit de conduire en Arabie Saoudite. Et sont toujours  chaperonnées.  Seul pays au monde.

    Sans qu'aucune démocratie amie ne fasse la moindre remarque...

    Hisham Fageeh  a posté son clip le 26 octobre, jour où elles devaient manifester. Peu d'entre elles ont osé conduire dans les rues. Elles se faisaient arrêter par  la police .

    Lui s'est lancé... à sa manière. Le comédien engagé dans  cette voie de l'humour- que l'on peut trouver  lourd - mais original dans le contexte hyper  conservateur de son pays. Il ne pensait probablement pas atteindre de tels scores.

    L'humour  dérange aussi. On est toujours sans nouvelle d'un twitteur saoudien qui avait blasphémé par  un seul petit SMS....

    Il est effectivement gênant  qu'un clip pour une avancée sociale de la femme n'en présente aucune.  Juste un chanteur sous  mille facettes, très satisfait de lui-même.

    Seul un homme peut-il porter publiquement les revendications féminines dans ce pays ?

    Au final ce clip, certes pas finaud, a le mérite de remettre au coeur de l'info internationale  cette interdiction de conduire saoudienne pour raison... d'ovaires à protéger.

    Quelle vision de la femme...

                                                                                                                         Sylvie Neidinger

    SMS de contrôle général  des femmes :

    Quand l'Arabie saoudite traque les femmes par smsfemmes au volant,hisham fageeh,arabie saoudite

     

    Conduite :

    .liberation.fr/monde/2013/10/25/pour-conduire-en-arabie-saoudite-il-faut-beaucoup-de-courage_

    arabie-saoudite-les-femmes-continuent-leurs-actions-pour-reclamer-le-droit-de-conduire.html


    no-roman-no-drive-la-parodie-qui-defend-les-saoudiennes-au-volant

  • Blème: toujours pas de statistique de blogs TDG. Explications talkSpirit?

    Désolée. Encore de la cuisine interne numérique qui n'intéresse pas le lecteur.

    Désolée. Mais j'ai le mental 1000/100% enquêteur. Jusqu'à  obtenir résultat, sans jamais lâcher prise. statistiques blog,tamedia,talkspirit,cusine interne

    Toujours pas de réponse au problème déja signalé ici il y  a deux jours:

    2013/10/31/blogeurs-de-tdg-vous-avez-vos-statistiques ?

    Nous sommes le 3 novembre, matin. Toujours pas de statistique du 01/11 ni du 02/11. Alors qu'auparavant elles tombaient dans la nuit du jour qui suivait.

    Pour le blogueur cette mesure mathématique est importante.

    Il sait quel article, quelle thématique a le vent en poupe ou non.

     C'est un tableau de pilotage. Qui motive pour rédiger l'article suivant. Car le bloging est une activité hyper chronophage non rémunérée.  Soucis largement compensés par la satisfaction d'un lectorat qui suit, qui réagit à sa manière par ses clics, son volume.

    Lectorat que le blogueur couve comme le lait sur le feu....

    Les haloweeneurs grimés ont-ils eu raison des stats de la Tribune?

    statistiques blog,tamedia,talkspirit,cusine interneUn commentateur @Pacha dont le blog était hier  à la une des blogs  les plus lus de 24H confirmait dans les commentaires. Pas de stat chez lui non plus depuis Haloween sur cet autre portail numérique du groupe Tamedia.

    Il faut cesser de chercher des explications à droite à gauche. La question est désormais posée à l'hébergeur des blogs Tribune de Genève et  son gestionnaire.

     TALKSPIRIT HEBERGEUR PARISIEN DU SITE FRANCOPHONE TRIBUNE DE GENEVE

    Y-a-t-il  un changement de  politique? Les stats vont-elles tomber à un autre rythme ?

    C'est volontaire de la part de TDG ou subi ?

    Les organismes fournisseurs des stats à TDG modifient-ils leurs contrats?

    Ont-ils une panne ?

    La croissance des blogs est-elle lourde à gérer et physiquement (moyens informatiques) et financièrement ? Ce qui peut se comprendre-

    Au passage : MERCI  TDG d'héberger autant de blogs et de pages lues.

    Veut-on individualiser le suivi ? Pousser le blogueur à s'abonner lui-même à des organismes qui produisent l'analyse de fréquentation?

    L'obliger à aller vers Facebook et ses stats, option déjà possible?? 

    Nombreuses sont les sociétés présentes au Salon Swiss ecom pour le référencement payant  qui proposent le  suivi ad words et compagnie...

    On lit en bas de page  qu'un certain organisme talkSpirit supporte les blogs de TDG .

    statistiques blog,talkspirit,cusine interne

    Basé en région parisienne. Son credo sur site :

     Depuis 2004, talkSpirit apporte aux entreprises et aux organisations des média sociaux, plateformes collaboratives, des réseaux sociaux pour gagner en compétitivité. Les plateformes collaboratives développées par talkSpirit permettent de travailler plus efficacement à l’échelle de l’écosystème de l’organisation. Plus de collaboration, c’est plus d’idées et savoirs échangés, plus d’intelligence collective, plus de performance, tout simplement. La plateforme collaborative permet ainsi de réunir toutes les parties prenantes au sein de différents espaces de travail ou communautés pour partager des contenus, partager les connaissances, innover, travailler ensemble au sein d’un projet. Utilisées pour l’animation de réseaux, de communautés d’intérêts, de communautés de pratique… la plateforme collaborative talkSpirit permet de renforcer la relation avec vos publics, partenaires et clients. Déclinée sous la forme d’un réseau social pour les employés, la plateforme collaborative talkSpirit améliore la communication interne, fluidifie et dynamise l’échange d’informations, facilite la gestion des connaissances, stimule le partage et la veille collaborative, stimule l’innovation ouverte ou open innovation.

    Je vais essayer de comprendre demain lundi  en me rapprochant de cet organisme.

    C'est un réseau pour entreprises visiblement. Ils ne tiennent pas un langage presse. Ils  parlent de clients, d'employés...De plate forme collaborative client, outils social CRM : univers professionnels complètement différents !

    BLOGS DE PRESSE: LES MEDIAS DANS LE MEDIA

     Tribune de Genève porte  le poids  de ses " clients blogueurs" sur sa plate-forme probablement immensément plus lourd que la normale d'une entreprise  basique et son petit réseau social de clientèle, indéniablement.

    Puisque c'est lui même un média !

    Question fondamentale: le néo-micro-média nommé blog de presse prend-il une extension difficile à gérer pour le média nommé TDG qui la propose effectivement gracieusement ? 

    Le nombre de blogs commence-t-il  à peser en gigas octets pour Tamedia?

    Autre constatation autour de la planète blogosphère en train de se construire sous nos yeux: le lectorat entre par le portail TDG mais pas toujours ! Le cliqueur entre aussi par référencement direct google par exemple. De facto le blog devient autonome vis à vis de son hébergeur TDG! Un micro-média dans le média TDG qui pourtant  doit financer la l'infrastructure logistique informatique ...

    Nous sommes  là dans les "terra incognita", les territoires nouveaux  de l'information, de la révolution numérique.

    Et un casse-tête de plus du modèle économique de la presse en  gravissime crise mutation.

     A noter, TDG n'impose pas de page de pub sur les blogs.

    Quel est le modèle économique de cet hébergement ??

    A tâtons...TDG avait à un moment donné une hyper visibilité aux blogs qui étaient placés en time line à gauche du site numérique d'info. Ils furent ensuite  mis à part dans un onglet blog difficile d'accès, comme cachés. Puis un onglet blog plus visible est revenu. Tout ceci en 2 ans !

    La blogosphère, elle, est têtue, elle vit sa vie. Et sa croissance.

     Les articles référencés sur google sont lisibles par un clic direct. Sans même  passer par le portail TDG ! Là est  peut-être le problème de l'hébergeur-financeur Tribune ? Chaque blog devenant son propre petit média autonome.

    Hypothèse : les blogs deviennent-ils si   lourds à gérer...  au point de ne plus être suivi en statistiques ?

     TDG pourrait peut-être expliquer le changement /stats?

                

                                                                                                    Sylvie Neidinger


    8 novembre 2013 : les statistiques reviennent bien le lendemain matin. Merci TDG.

  • Question aux autres Blogueurs de TDG: avez-vous vos statistiques d'hier 30 octobre?

    31/10/13-17:59.Bonjour. Ceci n'est pas un article de blog mais une demande "technique" auprès des autres blogueurs de TDG.

    Avez vous eu aujourd'hui vos statistiques de hier, le 30 octobre ?

    Moi non.

    C'est la première fois que cela se  produit. Elles tombent normalement aux premières heures du jour.

    Je ne les ai pas vues et cherche à comprendre pourquoi.

    Qui a de l'info sur ce thème? Merci pour votre aimable retour.

    Sylvie Neidinger

                                         ********

    31/10/13-20h Merci des premiers retours : 2 blogueurs signalent la même chose.

    Ce qui signifie un problème collectif et non sur un blog particulier.

    Ce matin j'ai écrit un courriel à TDG pour signaler la chose, sans réponse  à cette heure. Tout va peut-être se rétablir demain. A suivre ...

    Un blogueur sans ses statistiques...carrément pas possible !

                                             **********

    31/10/2013-20H29: le problème est réglé pour le 30. Tout est ok .

    01/11/2013-8H28:  pas de statistiques de la veille à l'heure habituelle. TDG a t-il juste changé l'heure de production de ces chiffres ?

    01/11/2013: elles sont tombées dans l'après-midi.  Horaires variables !


    02/11/2013: pas de states de la veille à 18H17 ....

    Lien permanent Catégories : BLOG-#@WEB 13 commentaires
  • NSA: le problème des "alliés d'espionnage" !

    Rapporté: Selon  l'ancien agent de la Centrale américaine du renseignement (CIA) Joseph Wippl, l'Allemagne devrait même se sentir honorée d'avoir été espionnée par les Etats-Unis !!!!

    joseph wippl,nsa,gchq,duncan campbellallemagne,merkel,espionnage,snowden"La chancelière Merkel est quelqu'un d'important (...) Comment la NSA ne voudrait-elle pas écouter la personne la plus puissante au monde après le président Obama?", s'interroge-t-il.joseph wippl,nsa,merkel,espionnage,snowden

    Commentaire: Outre que cette phrase est méprisante pour la Chancelière- qui devrait selon ce monsieur s'estimer heureuse...d'être visée en traitre par les USA jusque dans sa vie privée !!-

    ....Elle est fausse !

    Nous sommes tous espionnés par la NSA . La moindre recherche sur google est tracée.

    La ficelle commence à devenir un peu ...grosse.        

    On signale une excellente émission tv qui a synthétisé toute la problématique de l'espionnage US dans nos vie à nous. C Dans l'Air du mercredi 23 octobre.

    L'usage de  ces nouveaux produits technologiques: tablettes, iphones et par   les nouvelles formes numériques facebook, twitter...porte  conséquence sur nos vie.

    Un scénario  qui dépasse même l'imaginaire de Georges Orwell.

     Le problème majeur généré par la collecte massives d'infos personnelles stockées sur des gros serveurs répartis dans des déserts américains et aussi en Europe (ah les anglais.....) est l'absence d'oubli numérique.

    joseph wippl,nsa,allemagne,merkel,espionnage,snowdenUne position terrible pour la démocratie. Qui peut avoir des retombées multiples sur  les libertés individuelles basiques  (ex les systèmes de santé  et autres)

    Cet espionnage généralisé pose le problème massif de la relation des américains aux non américains.

    Comme ils ont pris Madame Merkel pour une idiote  notamment par le commentaire de ce Jospeph Wippl, totalement inconnu, ils nous prennent  pour des idiots ! Et ça, c'est juste une position intenable pour eux sur le long terme.

    Le Brésil et le Mexique ont déjà réagi avec fermeté. L'Europe semble aujourd'hui pour fois unie  sur une position commune.

    Se pose toujours pour les Européens  le problème du Royaume Uni, Etat membre comptabilisé comme était du 2ème cercle par la NSA ( avec le Canada+Australie +Nelle Zélande) qui met à disposition des USA pour espionner: ses terres historiques et celles sises autour du globe,    dont une base grandes oreilles à Chypre. Son GCHQ. Leur surveillance satellite Echelon était dévoilée en 1988.

    Problème plus grave. Il semblerait que le 3ème cercle des alliés d'espionnage soient...l'Allemagne et la France!       

                                                                       Sylvie Neidinger

    Post: la réunion des chefs d'Etats européens-sous réserve des infos connues- n'a pas abouti à grand chose: juste de programmer  de construire un cloud européen. Plutôt nuageux comme réponse. Question : dans la stratosphère...avec les britanniques???

    joseph wippl,nsa,gchq,duncan campbellallemagne,merkel,espionnage,snowden

    Complément d'infos :

    lemonde.fr/technologies/article/2013/10/28/la-carte-des-pays-surveilles-par-la-nsa_

    Le 4ème pouvoir a fonctionné : la presse !

    -angela-merkel-veut-un-accord-de-non-espionnage-au-sein-de-l-ue

    Espionnage-les-europeens-tancent-les-americains-mais-sans-mesures-de-retorsion-25-10-2013-

    Le Royaume Uni Maître espion. Article de Duncan Campbell, spécialiste GB du droit civil et de la surveillance électronique

    L'agence britannique de renseignement craint un débat public sur ses activités

    .leparisien.fr/high-tech/la-nsa-a-aussi-pirate-des-ordinateurs-non-connectes-15-01-2014-

    .rts.ch/info/monde/5535405-la-nsa-recupererait-des-millions-de-sms-quotidiennement.

    les-applications-pour-smartphones-surveillees-par-la-nsa-[les_applications_pour_smartphones_surveillees_par_la_nsa

                                                          **************

    lemonde.fr/international/article/2013/10/31/keith-alexander-l-empereur-de-la-nsa_3506281_3210.html

    Le rôle du Général Keith Alexander mieux identifié

    joseph wippl,nsa,gchq,duncan campbellallemagne,merkel,espionnage,snowden

    Suivi

    .europe1.fr/International/La-vie-privee-est-fondamentale-previent-Edward-Snowden-pour-Noel-

    2013/12/30/la-nsa-a-pirate-orange-pour-acceder-aux-donnees-d-un-cable-sous-marin

  • Facebook ré-autorise les vidéos de décapitation:efFACEr ! Alerte aux parents de mineurs.

    RUBRIQUE LANCEUR D'ALERTE. On a les valeurs que l'on peut...

    Facebook, entreprise prude qui cache tout sein qui dépasserait, vient  de re-autoriser officiellement de poster des vidéos ultras violentes.

    Notamment celles de décapitations, activité  favorite  dans  certaines parties du monde qui  se délectent à les  produire. Leurs exploits immondes sont désormais  starifiés  grâce à l'entreprise américaine.

    La course  est lancée à la vidéo la plus insoutenable, dégoûtante.

    La BBC a levé le lièvre d'une vidéo exceptionnellement  trash dont la censure demandée par des parents   a été refusée. Elle est visible accompagnée de ce message «Défi: est-ce que quelqu'un arrivera à regarder cette vidéo?»,

     Facebook se comporte  sur ce sujet comme  une entreprise immorale et irresponsable !

    une-video-de-decapitation-sur-facebook-cree-la-polemique.

    Le communiqué Facebook :
    "Facebook a toujours été un endroit où les gens partagent leurs expériences, surtout quand ils sont concernés par des événements graves, comme des atteintes aux droits de l'homme, des actes de terrorisme ou d'autres actes violents. Les gens partagent des vidéos de ces événements pour les condamner"

    David Cameron a cru bon de réagir tellement l'info est choquante . Une réaction de très haut niveau.

    cameron.GIF

    On peut lire qu'une la photo d'une mère qui allaite a été retirée sur Facebook. Considérée comme choquante !

    Problème: l'entreprise fait -elle ce business salement morbide juste pour le buzz, pour qu'on parle d'elle ???   Encore plus irresponsable.

     

    Au fait, commençons, si nous ne sommes pas d'accord, par fermer nos propres  comptes !

                                                                                   
    EfFACEr !

                                                                               Sylvie Neidinger

     

       TOUTE LA DIFFERENCE AVEC LE CINEMA, MÊME VIOLENT, DONT ON SAIT QUE...C'EST DU CINEMA !



    Cet article d'alerte connait  des commentaires intéressants ! Qui alimentent la réflexion commune en construction. Effectivement je l'ai rédigé à chaud dès l'info connue.

    Les  chers @Commentateurs signalent l'aspect culturel de la violence aux USA. Où régulièrement des fusillades ont lieu dans les écoles.

    Que dire effectivement de  l'impact de vidéos de  décapitation réelle vues plusieurs fois en accès illimité  sur un ado en mal être dans ses problème scolaires, familiaux etc...? Dramatique.

    On parlait de l'impact de l'univers mortifère de certains jeux vidéos de guerre où de jeunes geeks s'enferment psychologiquement et décrochent du réel.

    Alors que signifie  celui des images immondes que l'on sait réelles.

    Que penser de ces sociétés américaines privées  côtées en bourse qui probablement s'amusent à cela pour faire monter la valeur de l'action

    Qui considèrent comme choquante, à éliminer, une photo de mère allaitante et en même temps  une décapitation comme... bienvenue en tant que test de résistance à l'horreur !!!!!!

    Torture mentale. Torture morale.

    Et qui nous espionnent par la NSA -jusqu'aux messageries privées- pour savoir ce que nous pensons, nous !

    Qui en postant ce type de video vont alimenter le marché de l'horreur avec les fous qui vont gagner leur médaille si leurs folies passent sur le réseau social mondial  et produire de la vidéo à la tonne pour ce marché trash ignoble.

    Et qui veulent imposer leurs standards, leurs critères, leurs valeurs violentes "à côté de la plaque" au monde entier !


    Question de fond. Les entreprises commerciales qui utilisent désormais énormément Facebook pour gérer leur image commerciale par la voie des réseaux sociaux vont -elles accepter que dans le même espace numérique -  où on peut lire leur promo- on puisse accéder aux portes de l'enfer, au meurtre réel et  à la torture.

    facebook,david cameron,usa,nsa,allaitement,geek,video de decapitation,attention aux enfants,comptes

    On va comptabiliser les "jaime" de  l'horreur" ????

    Idem:  les actionnaires de cette société privée valident-ils cette avancée vers le danger social que représente cette nouvelle option trash de  Facebook?

    oui                            EfFACEr !           SN.                                                                                       

     Dernière minute : la firme de Palo Alto recule et retire cette video qui fut vraisemblablement  tournée au Mexique. Mais le problème de videos violentes reste entier. Certes à un niveau inférieur à une décapitation qui fort heureusement disparait de cette disposition publique.

                                                                             **
    Et autre problème:/facebook-google-ou-apple-apres-la-mort-des-donnees-difficiles-a-recuperer/

    Les ados semblent privilégier Twitter à Facebook, aux USA et en ....Europe: confirmé!

    facebook-reconnait-qu-il-attire-moins-les-jeunes-internautes.


                                                                                                   

  • InterroGe.ch fonctionne bien! Testé sur "rue Fort-Barreau"

    Ce blog avait signalé le nouveau service offert par les Bibliothèques genevoises-donc par la Ville de Genève:  répondre aux Interrogations émises par le public, par le biais d'un site numérique : InterroGe.ch

    Le test s'est effectué sur la base d'un commentaire bâtisseur. C'est ainsi que je nomme les commentaires qui apportent de la matière à un article, qui l'enrichissent.

    L'article en question est publié sur ce blog Neidinger le 24 août à propos de Fort-Barraux, place forte  isèroise aux porte de la Savoie. Dont la basique visite touristique en août avait montré combien ce site était lié à la Suisse. Une garnison de Neufchatel  l'ayant  même gardé.ville de genève,gresivaudan,rue fort-barreau,fort-barraux,barraux,isère,interroge.ch,blog neidinger

    Ce fortin est désormais inscrit dans le parcours huguenot composé par l'association surlespasdeshuguenots.

    Cette frontière ultra précise entre France et Savoie est très symbolique pour les protestants. S'ils étaient attrapés par le Duc de Savoie en la franchissant, ils étaient renvoyés côté France à Fort-Barraux justement. D'où ils partaient en exil pour les galères. Une mort assurée.

    A la lecture de cet article sur Fort-Barraux,  Jean d'Hôteaux émet son commentaire avisé:

    "Merci pour ce billet et les liens qui y sont assortis. Le tout fort intéressant !En découvrant Fort-Barraux (Isère) par le biais de votre blog, j'ai immédiatement pensé à la rue du Fort-Barreau à Genève, en me demandant si il pouvait y avoir une relation entre les deux, ceci malgré une orthographe différente ?
    Je me suis parfois demandé d'où cette rue, qui se trouve derrière la Gare Cornavin, tirait son nom. Serait-ce une trace des Huguenots de passage à Genève ? Cordialement !

    Le lien entre le Fort-Barraux lié au protestantisme et une rue de Genève nommée était très judicieux de la part du commentateur. Ce malgré la différence d'orthographe.

    Personne n'ayant pû ensuite donner la moindre information en commentaire, j'ai décidé de tester justement InterrGe sur le sujet.

    Le thème  correspond d'ailleurs parfaitement à la typologie de question à proposer à un service de bibliothèques. On peut comprendre qu'une question trop large du genre  : "pourquoi les oiseaux volent ?" ne conviendrait  pas trop à leur offre de service. Car les réponses dans ce cas partiraient en multiples directions : de histoire des espèces à  la portance de l'air. Soit plusieurs thèses universitaires avec bibliographies fournies...

    Retrouver le lien historique entre  Fort-Barraux et rue Fort-Barreau  est, lui,  à 100 % coeur de cible de cette recherche en ligne sur InterroGE. Car les bibliothèques genevoises possèdent effectivement  à la fois les ouvrages locaux et le savoir-faire des bibliothécaires qui connaissent leur fonds.

    Voici leur réponse :

    "Bonjour, Nous vous remercions d'avoir fait appel au service InterroGE, voici le résultat de nos recherches :

    La rue du Fort-Barreau, située dans le quartier des Grottes à Genève, nous est décrite dans "Le Dictionnaire des rues de Genève" de Jean-Paul Galland,
    http://data.rero.ch/01-1071672, à la page 62 :
    "Une auberge de ce nom était située dans cette rue. Elle existait depuis 1663 et fut démolie en 1900."

    Nous avons également consulté l'ouvrage d'Eugène-Louis Dumont "La Genève des Grottes" où la rue du Fort-Barreau est citée à deux reprises, mais sans plus d'explication, http://data.rero.ch/01-0983942.

    C'est le récit de Jean-Michel Olivier "Notre-Dame du Fort-Barreau" qui nous apprendra toute l'histoire, lisez à la p. 31 :
    http://bit.ly/1edmweN
    "... la rue du Fort-Barreau : Le nom est une réminiscence de l'occupation française : de 1798 à 1813, Genève devient un département de l'Empire napoléonien. Mais alors Fort-Barreau ? C'est le duc de Savoie, Charles Emmanuel 1er, vaincu par Lesdiguières, qui fait construire dès août 1597 un fort à Barraux, petit village de l'Isère sur la route qui mène de Chambéry à Grenoble. (...) Le Fort Barreau (ou Barraux) apparaît aussi dans les fameux "Voyages dans les Alpes" d'Horace-Bénédict de Saussure."

    Il y a donc bien un lien entre cette rue genevoise et le village de Barraux et son fort, situés dans la vallée du Grésivaudan en Isère.

    L'histoire de ce fort peut se découvrir à travers plusieurs sites web : http://www.fort-barraux.fr/ et http://barraux.reseaudescommunes.fr/fr/information/19159/fo
    rt-barraux
    et http://www.isere-annuaire.com/chateau/fort_barraux.htm.


    Nous espérons que ces éléments vous aideront dans votre recherche. N'hésitez pas à nous recontacter pour tout complément d'information ou toute autre question.  Cordialement,

    La Bibliothèque de Genève pour InterroGE

    http://www.ville-ge.ch/bge
    http://www.interroge.ch"

    Cette réponse nous apprend que le nom de la rue Fort-Barreau est lié à une auberge genevoise construite dans cette rue en 1663 et démolie en 1900.

    L'information InterroGe n'est pas complète. Il manque le rapport avec la protestantisme, avec le parcours huguenots, la montée de la Drôme, des Cévennes en direction de la Rome protestante !

    ville de genève,gresivaudan,rue fort-barreau,fort-barraux,barraux,isère,interroge.ch,blog neidingerIl manque la liaison  entre deux histoires transnationales, celle d'un bâtiment en France, gardien de la croisée des vallées dont celle du  Grésivaudan [qui voit la montée des protestants de la Drôme et de plus loin encore en direction de Genève] et celle de cette rue proche de Cornavin en Suisse.

    Les deux sites semblent liés par...la trace du passage des huguenots.

    Info extraordinairement significative:  l'existence d'une AUBERGE dans cette rue  signale justement une problématique de voyage, de déplacements.

    Des huguenots?

    Et cette découverte du lien entre Fort-Barraux et le protestantisme est justement celui décrit  dans  ....l'article du blog Neidinger daté du 24 août.

    La boucle est bouclée: l'info part du blog, se booste par un commentateur actif (merci à lui)   passe par InterroGe et revient au blog pour conclusion provisoire sous réserve de recherches plus approfondies

    La "petite note d'un simple blog" vient d'aider à remettre en actualité numérique Fort-Barraux, perdu dans sa somnolence depuis la magnifique vallée du Grésivaudan qu'il domine.

    Le fortin  que des passionnés essaient de sauver de l'outrage du temps, s'avère être un site majeur dans l'histoire mémorielle  du protestantisme dans sa version douloureuse.

     Dont l'histoire précise  est très certainement à découvrir plus amplement encore.

    Par des recherches aux archives et ... dans les bibliothèques. De France et de Suisse.

    Et par les "Enquêtes-Blog" !

                                                                                                                                                                                                Sylvie Neidinger

                                                                                       

    ville de genève,rue fort-barreau,fort-barraux,barraux,isère,interroge.ch,blog neidinger

    ville de genève,gresivaudan,rue fort-barreau,fort-barraux,barraux,isère,interroge.ch,blog neidinger

    Rubrique #Protestantisme

     

     

     

  • Tutoriel pour Twitter

    Trouvé sur le web, un blog didactique rhône-alpin rédigé par une journaliste passionnée de réseaux: Fabienne Combier, elle-même grande twitteuse, suivie.twitter,tutoriel,fabienne combier

    Un Twittos qui se respecte programme même ses tweets de la journée ....

    Comme un blogueur, il construit son identité numérique éditoriale.

    http://questionweb.fr/


    http://cultureweb20.wordpress.com/

    http://cultureweb20.wordpress.com/comment-debuter-sur-twitter/

    Pour mieux hashtaguer sur 140 signes.

    Twitter, très en vogue chez les politiques, les journalistes.

    Mais aussi chez les ados qui semblent aujourd'hui préférer majoritairement  le petit oiseau à Facebook

    Normal: Twitt twitt adore chanter, gazouiller depuis les téléphones mobiles.

    Que tout le monde -ou presque - possède  dans sa poche.


                                                                                          Sylvie Neidinger

          

                                         

  • Twitter réagit par le rire à B. Netanyahou mal informé sur le... jeans iranien !

    Pas de jeans en Iran selon B Netanyahou ? Résultat: un buzz de la blogosphère.

    Comment une prise de parole publique, médiatique du premier ministre israélien (mais  mal informé car son assertion se  base sur des préjugés très réducteurs) .

    Donc comment une parole rapide, simpliste  mène à une réaction humoristique  en retour sur Twitter et Facebook :

    http://www.courrierinternational.com/article/2013/10/08/revolte-en-jeans-contre-netanyahou

    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/iran-netanyahu-rhabille-pour-l-hiver-par-les-tweetos-pour-ses-propos-sur-le-jean_1288648.html

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/10/07/97001-20131007FILWWW00680-iran-des-jeans-contre-netanyahou.php

    http://www.lesoir.be/334878/article/actualite/monde/2013-10-07/iran-manifestation-des-jeans-se-moque-netanyahou

    http://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/201310/07/01-4697334-des-jeans-iraniens-pour-netanyahou.php

    Multiple  autres dizaines articles...

    Il est étonnant -voire un peu  orgueilleux- effectivement en terme d'intérêt, pour un homme politique de premier plan, d'aller faire des commentaires sur les tenues vestimentaires de populations. La sienne ou ici, celle des autres. En se trompant en plus !netanyahou,iran,twitter,geo-stratégie du rire,blogosphère,facebook,onu,assemblée générale,jeans,mode

    C'est un peu :"de quoi je me mêle?"

    Cette vision à gros sabots   s'ajoute, en plus, à l'affaire du schéma  qui avait déjà  écorné l'image du responsable israélien  à New-York en septembre 2012 avec son dessin là encore simpliste présenté   à  l'Assemblée générale de l'ONU, cette tribune de la représentation mondiale.

    Image comme sortie d'une Bd pour moins de 8 ans, un peu Bibi Fricotin bricoleur.

    Ce croquis pour école maternelle avait vivement fait réagir les membres de l'Assemblée pris un peu pour des.... idiots ce jour là.netanyahou,iran,twitter,jeans,mode

    http://www.bfmtv.com/international/dessiner-une-bombe-iranienne-nest-pas-un-metier-facile-345958.html

    Les politiciens internationaux, responsables de premier plan n'avaient pas tweeté, eux,  en retour.

    Silence gêné plutôt, dans ces assemblées de politiciens professionnels.

      En revanche, les dommages collatéraux sont directement visibles l'année qui suit: B Netanyahou vient de tenir son discours le 1er octobre  2013 à la Tribune de l'Assemblée Générale devant une salle..très  clairsemée.

    "L'assistance clairsemée présente dans l'hémicycle a montré éloquemment que, pour la plupart des Etats membres de l'ONU, la tonalité belliciste – sans surprise – du discours de M. Nétanyahou n'était pas, pour cette année au moins, pertinent" (le Monde)

    GEO-STRATEGIE DU RIRE DE LA BLOGOSPHERE

    Vue l'éminence de sa position politique,  M. Netanyahou  pose surtout problème  par ce genre de sortie  médiatique mal informée...à ses services secrets.

    L'attitude du responsable  montre surtout qu' il y a du pain sur la planche au Proche-orient pour une meilleure inter-connaissance. L'ignorance de l'Autre est abyssale. Inquiétante. 

    Visiblement, elle n'empêche pas  de prendre  la parole. Quitte à  se ridiculiser car en 2013, la monnaie de la pièce arrive immédiatement en boomerang d'humour par voie de  la ....géo-stratégie du rire de la blogosphère.

    Ceci dit,  il n'est pas si banal en ce moment, de rire au Proche-Orient, en dangereuse surchauffe...

                                                                                                             Sylvie Neidinger

     

     

     

     

  • InterroGe.ch ????????????????????

    ????????????????     Le site web InterroGe pourrait aussi  se nommer Interro-Genève.ch.interrog.GIF

    Il fédère les Bibliothèques de la Ville qui unissent leurs compétences pour répondre à....vos questions individuelles. 

    Les réponses ayant valeur générale et sont ensuite archivées pour tous.

    Comme une encyclopédie en train de se construire.

    Une sorte de mini wikipédia mais tournée vers des questions helvètes principalement et produite en interne. C'est un Gene-biblio-pédia en fait.

     Avec une hyper validation des sources puisque les réponses sont issues des....bases de données certaines contenues dans les dites bibliothèques de la Ville.

    ville de g.GIFAinsi, le savoir se dépoussière. ????????????????????????????

    L'idée est excellente. Elle unit les vénérables ouvrages, les compétences humaines des bibliothécaires genevois et les questionnements ...numériques ponctuels, précis des...internautes. Qui attendent leurs réponses .

    Du type: est-ce que Guillaume Tell est seulement une légende  ?????????????????

    Ou: pourquoi grenat est-elle la couleur du Servette     ?????????????????????????

    Alors, allez-y: interrogez InterroGe....!

                                                                                                     Sylvie Neidinger

    ?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

    ggg.GIF

  • SITG: portail simplifié pour le voyage immobile

    Ce blog avait déjà signalé l'excellent portail d'accès GRATUIT du Service cartographique de Genève et invitait le lecteur à pratiquer  le voyage immobile.sitg.GIF

     http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/tag/sig

      Le service géomatique de l'Etat de Genève (SITG Système d'Information du Territoire Genevois) a signalé mercredi 18 septembre une simplification.

    Ci-joint le communiqué intégralement reproduit:

    "18 septembre 2013  Chers utilisateurs,

     Le volume de données partagées au sein du SITG a fortement augmenté durant ces dernières années, tout comme le nombre de services en ligne qui rendent accessibles ces informations au plus grand nombre. Vous trouvez ainsi sur http://www.sitg.ch une multitude de guichets cartographiques permettant de visualiser, interroger, imprimer ou encore extraire les données du SITG.

    Dans un souci de simplifier l’accès à ses données géographiques, le SITG a adapté ses outils afin de réduire le nombre de services en ligne en centralisant l'ensemble des guichets thématiques dans une application web unique. Le nouveau site cartographique unique du SITG, disponible dès aujourd’hui, rend ainsi accessible l'ensemble des données du SITG depuis une seule interface.

     Ce nouveau site cartographique, regroupant les cartes professionnelles du SITG, offre une nouvelle ergonomie, épurée, simplifiant l’utilisation des outils cartographiques. Parallèlement, vous découvrirez de nouvelles fonctionnalités telles la sauvegarde, le partage de carte ou encore la recherche dynamique.

     Des tutoriaux en ligne, sous la forme de vidéos et disponibles à l’adresse ci-dessous, vous aideront à découvrir les nouveautés offertes par ce site et vous guideront dans l’utilisation des fonctionnalités avancées :

     http://ge.ch/sitg/node/798

     Découvrez dès à présent les cartes professionnelles du SITG à l’adresse suivante :

    http://ge.ch/carte/pro/

     Excellente navigation à tous ! Centre de compétence du SITG"


    Excellente idée que cette optimisation ergonomique !

    Pour tout dire, dans la pratique, j'avais trouvé l'ancienne version un peu difficile d'accès Mais n'avait pas signalé la chose. Car le service est en évolution et le travail des ingénieurs en amont: ultra respectable. Ce qui était proposé était déjà tellement intéressant.

    [OFF: effectivement, si ce blog Neidinger a la dent extrêmement  dure et l'acidité maximale pour critiquer, décoder ...le fait politique, il est très respectueux du travail technique, économique quel qu'il soit.]

    Le service géomatique de l'Etat de Genève, conscient de l'importance ergonomique propose désormais une version tout aussi complète mais dans un accès plus simple.

    En l'occurrence: on ne peut qu'inciter le grand public à utiliser l'outil SITG comme un ...jeu d'enfants, à se l'approprier. Hyper professionnel au passage !

    La simplicité est toujours l'état ultime du complexe, c'est connu...

                                                     Sylvie Neidinger


  • Spleen médiatique

    Le week-end fut pluvieux. Comme d'ordinaire, la litanie des faits divers se déroule sur le fil d'info de nos sites préférés.

    Violences de guerres, violences routières... Echos numériques des sombres sursauts de monde.

    Un seul décès est toujours en trop. Mais cela est lointain. On ne prend pas ces infos en pleine face, habituellement-sinon on ne s'en sort pas.

    Or, ce dimanche, deux affaires ont marqué:  Adeline Morel, la jeune socio-thérapeute genevoise assassinée. Une mère de famille que le travail a mis en contact direct et solitaire avec un déjà-double-violeur. Il a ainsi commis plus fort encore que ce  pourquoi il était enfermé en passant à  la tuerie. Et ce  dans le cadre légal  puisque sous "contrôle" de la Justice.

    L'autre est cette jeune étudiante de Querrien, Perrine Halper décédée, fauchée par un véhicule de police sur un passage piétons. Elle avait réussi brillamment  son concours de médecine -extrêmement difficile-. Elle était en seconde année. Tout  s'arrête. Le chauffeur n'avait rien vu.

    L'empathie  que  l'on ressent ne sert pas à grand chose. Mais elle est là. Pour ces deux  femmes injustement disparues.

    Et au delà. "Tristeza"

                                                                                                                    Sylvie Neidinger

  • "allo": problème de titraille!

    Un commentateur met son grain de sel dans le choix du titre du précédent article:

    " Non mais allo quoi Y Z'enquèt'pas sur Vie et Lumière"? 

    Le 24 juillet, Grindsel écrit:  "Non mais alors quoi, quand va t'on arrêter de se servir de cette phrase débile, surtout pour appuyer une cause juste, à mon avis cela ne sert pas votre article."

    Il a raison sur le fond. Mais pour la forme,  c'est encore l'auteur du blog qui  choisit ses écrits !

    Et le commentateur libre de commenter aussi !

    Ma réponse à sa remarque en commentaire :

    " Vous avez probablement raison d'y mettre votre grain de sel.

    Or,  j'ai nommé carrément une nouvelle rubrique "non mais allo quoi Y Z'enquet'pas" pour souligner en tant que blog des domaines ou des sujets que les médias officiels omettent complètement comme ici  Vie et Lumière qui guide les rassemblements sans responsabilité.

     Effectivement: la phrase est débile, la dite "bimbo" qui a prononcé les paroles impérissables  l'est tout autant certainement. Mais ce n'est que du détail en fait.

    Le plus important: le fonctionnement des médias qui sont grégaires, comme des mouches (par exemple à Londres des centaines de caméras en attente de  la sortie du bébé pour enregistrer ...la même image. Idem pour Mandela )  Alors que certaines thématiques ne sont jamais abordées !!! Vous avez totalement raison sur ce que signifie un bon titre, court,  percutant , informatif. " Allo quoi" c'est effectivement débile ...tout comme les gaps des médias officiels le sont ! "                               Sylvie N


    Effectivement une demoiselle bien tournée de la facade prononce une phrase débile et vlan! la voila vedette internationale francophone par la grâce des dits médias ! Qui nous flanquent une over-dose de Nabilla, raz le bol dont témoigne le commentateur Grindsel. Médias qui au passage ne font pas toujours  leur travail sur des thématiques plus gênantes. 

    D'où mon choix très  volontaire- au second degré évidemment- de  reprise de la phrase bêtasse pour souligner justement des sujets d'actu avec des angles négligés par la "grande presse"

    Ajoutons que le premier article de cette rubrique au titre neuneu fut :

    "Non mais allo quoi t'es la presse et t'enquet'pas sur la gaz syrien " Il était consacré aux véritables enjeux stratégiques de la crise syrienne.... les immense réserves de gaz off shore en Méditerranée que l'occident entend contrôler. 

    Allo? Allo? Qui en parle?

    Oui, je confirme et maintiens:  l'intitulé de la  rubrique se justifie même sur la base d'un humour effectivement totalement bidon et lourdingue !

    L'important est surtout de ne pas bidonner journalistiquement  les sujets et de ne pas limiter les thématiques.

    Vive la blogosphère lorsqu'elle chercher ses sujets plus loin que le bout de son  nez.

    La titraille n'est alors que détail. Allo? Entendu?

                                             Sylvie Neidinger

  • Sur blog, on parle d'article, de post, note ou billet ?

    Blogueur versus journaliste  Dans la logique du récent article consacré à la différence entre contenu blog et contenu rédactionnel, on constate que le vocabulaire affecté à chaque exercice n'est pas bien balisé. Lequel doit-on employer précisémement ?blog,article,post,note ou billet

    Sur un blog, doit-on parler d'un post, d'une note, d'un billet ou d'un article ?

    Les étymologies de chaque terme sont toutes différentes:

    Un "Post", vient de l'usage anglo-saxon du web. Le mot est issu d'un vocabulaire similaire au lexique de   Poste/ Postal. De l'italien "posta". Il est  lié au monde de la logistique: "place destinée à un cheval dans une écurie". Notamment pour les relais du temps passé qui transmettaient par les chevaux les infos remises "en main propre" au bon destinataire. La temporalité est précise. Ecrire un post, c'est effectivement envoyer, poster "à la bonne place" une missive numérique à un temps T très précis et identifié. Elle va bien prendre sa place.

    Un billet: une étymologie proche de billard, billot, bille: le bois...Court message qui peut être  billet de banque, billet doux. En fait un doc de petite taille en matière papier. Elle même ligneuse, à base  de bois. Un billet est limite un écriteau, un écritoire. De l'ancien français billette"petit écriteau pour avertir les passants", au moyen-âge.

    L'écriture d'un billet est un exercice de style  journalistique. On compte de célèbres billettistes. Une sorte de Haiku non pas poétique mais de presse. Court, relevé, brillant. Billet d'humeur, d'humour ou d'indignation. Du très classique.

    Une note: Nota est une marque distinctive. Celle que l'on peut aussi imprimer à fer chaud . Elle suppose un acte identificatoire commis sur un endroit physique précis.  En positif ou non.

    Afin de  conserver l'info dans le temps .La note est liée à la mémoire. Un évènement notable doit être archivé: il devient note. Par dérivation, il note une prestation.

    Un article est l'unité minimale d'un rendu Presse. Un journal, un hebdo, un média écrit comporte un ensemble d'articles organisés entre eux suivant des thématiques sous rubriques.(en média audio on parle de reportage jamais d'article)

    Son étymologie est..médicale et vient de l'os ( on retrouve la déclinaison lexicale dans arthrose) Elle vient de "phalange" au sens.... articulatoire. Les articles écrits s'articulent entre eux.


    Conclusion:

    -L'article est une unité de base écrite d'un supra ensemble complexe d'information organisée autour de rubriques (vocabulaire de presse)

    -La note est faite pour le souvenir (vocabulaire d'imprimerie; ex: note en bas de page)

    -Le billet est court et percutant, bien visible et simple comme message bien transmis (vocabulaire de presse)

    -Le post est une info qui prend bien sa place au bon moment (vocabulaire du transport, de la diffusion à un temps précis )

    Alors, question: sur ce blog , qu'est-ce que j'écris ???

    Un peu tout cela, en fait !

    C'est court ( pas toujours *) fait pour durer , percutant, et, organisé dans un cadre de catégories.

    *Il est communément admis qu'il faut écrire court pour le web. C'est la parfaite fausse bonne idée!  Les blogueurs savent combien certains articles hyper longs sont parmi les plus lus.....

    L'important est donc un contenu hyper varié, en style, longueur, thématique.
    Cela porte un nom : le..... "Blog-article-post-billet-note"!!!

                                                                                    Sylvie Neidinger

     

                             RUBRIQUE BLOGOSPHERE WEB@SPHERE

    Lien permanent Catégories : BLOG-#@WEB 0 commentaire
  • Blogueur versus journaliste

    Bloguer n'est pas "journaler". Mais peut-être ...jouer un petit peu au reporter ? Sans les contraintes déontologiques.

    Ecrire pour blog peut supposer d'utiliser toutes les techniques de la presse: de produire un véritable article aux sources vérifiées. En réalité, pas obligatoirement ! Là est le souci.blog,tdg,post,5 millions de pages vues,presse,48h de la pige,5w

    La différence se fait à la phase finalel: le blogueur ne rend de compte à personne. Ses limites sont celles de la loi (ne pas diffamer) car au-delà...qui vérifie?

    La communauté des commentateurs vient apporter son grain de sel. Or, elle n'est pas rédac'chef !

    Les fautes d'orthographe sont rarement signalées.

    Le blogueur reste donc  dans sa liberté absolue, humaine, à commencer par son choix de thème. 

    Au sein d'une rédaction, le journaliste, lui, écrit le plus souvent sur ce qu'on lui demande de rédiger.

     Résultat : la blogosphère- cela se remarque sur Tribune de Genève- peut publier effectivement des articles originaux qui sortent des sentiers battus. Moins aseptisés.

    Sur TDG,du très pro-palestinien par exemple  cotoie du très pro-israelien. Actuellement  la thématique religieuse fait "causer" ( voile etc.) . Cela débat sec. Avec des éclairages forts intéressants, engagés, vécus etc.

    Problème: avec aussi du contenu plus aléaloire également généré. Agressif vis à vis de groupes précis. Les débats d'idée sur blog frisent certaines frontières que l'article de presse, qualibré, n'atteint jamais.

    Comme un équilibriste sur son fil: le danger guette à un souffle.

    On va citer ici un  post de la blogueuse  Catherine Armand sur TDG sur cette thématique: blogueuse vs journaliste: le face à face

    On complète son  info  car elle semble plus écrivain que journaliste. pige.GIF

    La technique professionnelle de ce métier va bien au delà de la sur-vérification, qui n'est qu'un aspect des compétences précises requises.

    Un article de journaliste bien entendu est:

    1-vérifié.

    2-applique si possible  la règle des 5 W dans l'introduction  ( who, why, when,where,what)

    3-bon titre informatif, original et court

    4-une accroche, une chute

    5-structure en pyramide inversée

    6-papier "anglé" et s'y tenir.

    Des questions très précises de vocabulaire se posent: sur blog, on parle  d'un "article" ou d'un "post"??

    Une centaine de journalistes pigistes se sont réunis récemment à Aix-en-Provence lors des 48h de la pige.  Un des thèmes de fut justement le lien journalisme/blog. Et les inquiétudes sur l'avenir de la profession. Surtout  si tous les citoyens se muent en professionnels de presse sur blog....

    Furent abordés les problème de la réduction drastique du travail dans cette branche professionnelle qui attire les étudiants comme les mouches pour au final  du peu payé, du mal payé, du pas payé du tout. Qu'est un blogueur-journaliste, en fait ?

    Pas de franche conclusion. Juste à dire que le nouveau monde numérique fait évoluer en continu le mode d'informer, sous nos yeux. Mutation en cours....

    Dans son message aux blogueurs, TDG signale ce chiffre ENORME : 5 millions de pages vues en 2012 sur les blogs maison !!! Or, ceux qui viennent lire les blogs passsent-ils par la case lecture du site de  presse TDG ? Evolution en cours....

    Face à face blogosphère/presse:   concurrence ou complément?

                                                                                                          Sylvie Neidinger

    blog,presse,48h de la pige,5w

    Nota : ce post est le N°200 du blog qui a démarré en juin 2011

    Les besoins en journalistes se réduisent, au Québec comme ailleurs...

     

     

    RUBRIQUE BLOGOSPHERE WEB@SPHERE




  • Supprimer son compte viadeo

     Le monde moderne pousse à s’auto-numériser. Pour faire comme tout le monde.

    Du  préhistorique réseau social perso  MSN (récemment disparu) on a ensuite ouvert nos comptes (gratuits) Facebook, Twitter, Tumblr…

    Avec désormais des sites spécialisés  dans la visibilité professionnelle : Viadeo pour le monde francophone, Linked’In plus anglo-saxon au départ. N’oublions pas Job up,  Rezonance pour la Suisse lémanique etc.

    Nota : Rezonance, à la différence des deux premiers est un véritable réseau social au sens où il organise des rencontres thématiques gratuites. Les First par exemple se concrétisent par de réelles rencontres et échanges de cartes de visites pour créer du lien, du vrai. Dans le vrai monde.

    De fantastiques outils de visibilité qu’il ne s’agit pas de dénigrer. Mais qui posent tout de même plusieurs problèmes :

    *Il s’agit de construire par ces intermédiaires une image numérique pro, cohérente, publique. Et en même temps de gérer la confidentialité. Comme un yin par rapport au yan, le plein par rapport au vide.

    *En dire suffisamment mais pas trop...La lecture de certains profils est effrayante. Untel, en recherche d’emploi, était cadre. Dans une volonté perfectionniste de bien faire- il est dans l'urgence- il doit retravailler!-  il décrit avec minutie ses anciennes fonctions avec le nom de l’entreprise... Un véritable repoussoir ! Tout employeur sérieux va éliminer d’entrée celui qui est capable d'annoncer  sur un réseau social tout le détail  d'une organisation professionnelle privée, sans aucun recul !!

    *Une activité chronophage. Nous nous levons le matin. Nous buvons notre café et si nous devions entrer complètement dans le jeu de la visibilité sociale numérique, nous n’aurions pas assez de la matinée pour « jouer » à ce petit jeu social qui sert surtout à   calmer les egos inquiets!

    On calculait le temps passé devant une tv. Désormais le temps réseau social doit être compté dans nos vies ?

    Et alors, quel temps nous reste –il pour vivre ??

    Pour mener à bien notre vie personnelle, familiale, sociale, essentielle et primordiale.

    Les journées sont de 24 H. Même en réalité augmentée: 24h c’est 24 heures!

    *On se plaint d’une évolution de la société à la Orwell avec les Google etc. ces mega-conglomérats américains  qui viennent jusqu’à venir filmer (google street) les maisons privées et au passage enregistrer toutes les adresses internet de la rue . Pourquoi entrer dans leurs jeux de l'exposition publique? Les jeunes générations y sont à fond, sans recul.

    Le signe d’une étonnante évolution sociétale où au nom évidement de la « liberté » toujours mise en avant, le contrôle de plus en plus accru, mondialisé, des  consciences individuelles se met en place jour après jours.

    CHANTAGE FINANCIER 

    Sur ces réseaux sociaux pro, j’avais donc comme un mouton suivi le troupeau. Et ouvert un compte dans la version gratuite, chez Viadeo  Sans grande conviction. Pas spécifiquement pour trouver un job.

    Juste pour exister sur ces sites spécialisés "comme tout le monde" en  service minimal.

    2 millions de Suisses sont sur Linkend'In c'est énorme : un adulte sur 2.

    Or, même cette pré-inscription   génère de toutes façons son lot de conséquences négatives :

    *S’inscrire, déposer un cv et ne plus rien faire en attendant le réseautage, le contact intéressant ou le job comme le messie ne sert strictement à rien. Car, ironie du système : si vous n'y intervenez pas, chaque jour, en expert de votre secteur sur les forums de discussion, vous mettez-vous -même- en scène publique votre attitudestatique. Sinon passive.

    Démarche parfaitement improductive !

    *Le coût. Les réseaux pro viadeo, Linked'in et Rezonance proposent  une offre minimale gratuite. Mais ne vivent  pas que de la manne publicitaire. Ils sont payants dans leur fonctionnement réel.

    C'est leur choix de modèle économique: il n'y a rien à commenter. Ce sont des entreprises privées.

    Ceci dit, l'usager peut ressentir comme un chantage exercé vis à vis de celui qui reste dans l’option gratuite car le deal proposé par ces entreprises commerciales est :" Monsieur x a consulté votre profil : pour entrer en contact avec lui il faut passer par la case tiroir-caisse."

     Ce système qui monnaie la ...relation humaine n’étant pas du tout fait pour mon éthique, en 2013, j’ai donc supprimé  le même jour mon compte  viadeo, entre autres.

    Quelle n’est pas ma surprise du suivi de l’affaire !

    Rien à dire chez Linked’In. Ces  véritables pros  annoncent  que la page n’existe plus: les faits, pas les commentaires. Très à l'anglo-saxonne. Notre choix personnel est respecté. Nickel.

     Il en va tout autrement pour viadeo qui organise sa ...vengeance à l’encontre de celui ou celle qui a osé se passer de ses services !!

    Voici la page qui remplace votre profil :

    viadeo.GIF

    Celui qui a osé quitter viadeo devient gratifié d’une fatale  erreur 404 avec en gros les termes «n'existe pas »et « problème »

    Petite analyse sémiologique de l'image.

    L’individu- vous !-  identifié par un prénom et un nom a osé "ne plus exister" dans leur base de donnée. Gros problème pour eux de perdre un profil : ILS SE VENGENT !

    Ils installent cette photo à la place de votre profil.  Où l’on voit une salle professionnelle en désordre avec un  homme en désordre, sa blouse de travail blanche déboutonnée qui laisse apparaitre une bizarre masse jaune érigée entre ses jambes ! [le code couleur symbolique  du jaune est négatif et fait référence à l'échec, la traîtrise]

    L’individu barbe fournie,grisonnante, senior est tête baissée, mal coiffé : un véritable looser!

    Le mobilier de la pièce est en totale instabilité: tout est sur roulettes. Dans un univers géométrique en déconstruction, avec au mur des croquis devenus papiers-avions  dont certains froissés voués à la poubelle!!

    On remarque au passage  combien viadeo instrumentalise l'image du senior en....looser en une stigmatisation inadmissible de cette catégorie d'âge.

     En résumé l’homme- la femme-  qui a osé quitter  devient un moteur dézingué comme cette hélice  inutile posée contre le mur. Il  n’est plus « avion » en action mais devenu cocotte en papier inutile, au nez dirigé vers le sol puis  froissée, prête au rebus !!

    Nota : en observant comment viadeo se venge  de celle ou celui qui quitte son réseau social, par une image décaléeon ne peut qu’apprécier Linked’In qui respecte le choix individuel jusqu'au bout.

    viadeo conclue en incitant celui qui voulait  s'informer sur ce profil  d'aller ...."boire un café" !

    viadeo 12.GIF

     

    A bien réfléchir, faut-il s'en prendre à viadeo? Probablement pas. On ne peut que s’en prendre à soi-même.

    Par quel effet de mode allons nous nous ranger volontairement comme de bons petits soldats bien dressés dans ces cases numériques publiques en déclinant tout : nos biographies, nos choix, nos activités ?

    Par quel effet de mode allons nous nous inscrire comme des moutons suiveurs sur toutes ces bases de données ??

    Dont celles qui ne respectent même  pas le libre choix individuel de.... s’en retirer éventuellement !

     

                                                                                                              Sylvie Neidinger

     

    rubrique blogosphère#web@com

     

                                      

     

  • Genève, Grand Genève: voyage immobile avec SITG

    C'est à un autre type de graphisme urbain que convie ce blog: la visite du site Cartographique SITG  de l'Etat de Genève, chez soi depuis son ordinateur.

    A conseiller : la 3D .geneve,sig,cartographie,3d,grand genève

    Ces guichets d'accès du Service de la Mensuration Officielle SEMO sont gratuits. Pour visualiser les multiples plans de la ville, ceux du canton.

    Autant d'entrées que de centres d'intérêt :  historique avec les anciennes cartes ( les bastions...) entrées géologiques, touristiques. Arrondissements électoraux, analyse des sols , données fiscales...Jusqu'à l'atlas des oiseaux nicheurs !

      http://www.sitg.ch

    Guichet cartographique 3D

     

    geneve,sig,cartographie,3d,grand genève


     Sympathique usage pratique : par exemple, le soir visualiser sur plan tridimentionnel avec ses enfants un parcours de rando  effectué dans la journée...geneve,sig,cartographie,3d,grand genève

    Le site internet SITG a été rénové fin 2012 pour un site plus ergonomique, accessible.

    Pari tenu: le voyage immobile est des plus intéressants!

     PLAN DE VILLE ET PLAN DE CANTON 2013 DISPONIBLES.

    Nota: des extractions sont possibles partielles ou totales, en format "raster"geneve,sig,cartographie,3d,grand genève

    Le Centre de compétence du STIG  communique sa dernière actu   "Si la couverture du plan de canton n’a pas changé par rapport à la version 2012, celle du plan de ville a,quant à elle, augmenté son étendue en adéquation avec la zone délimitant le Grand Genève.Il couvre donc maintenant une zone allant de Nyon au Petit-Bornand et de Thonon-les-Bains à Bellegarde-sur-Valserine. Des extraits du plan de ville à jour personnalisés ou au format vecteur peuvent être commandés auprès du Service de la mensuration officielle (SEMO) pour réaliser des projets particuliers de carte, par exemple : Plan de commune, Plan de localisation, etc.Prestation qui ne concerne que le canton de Genève.

    Des session de formation ouvertes à tous sont organisées rue des Gazomètres pour utiliser au mieux le fantastique potentiel de cet outil, notamment la 3D. Prochaine session, le 22 mai.

    Gratuites car ce service numérique très sophistiqué  a déjà été "payé" par l'impôt, affirme-t-on au SITG.

    D'où l'intérêt pour la population de l'utiliser sans limites.

    De se muer en  albatros qui plane des heures, ailes déployées,  au dessus du Grand Genève.

    En multi-focales.

                                                                                   Sylvie Neidinger


    Service des Systèmes d'Information et de Géomatique 
    7 rue des Gazomètres
    Case postale 36 - 1211 Genève 8
    Tel : +41 22 546 7271



                                                                                                         

     

     

                                                                   Rubrique Genevie

     

     

     

     

     
  • La complainte du Geek

    Blogbloguer ..

    Aujourd’hui, je suis bien embédé(e). Un peu geek sur les bords...blog.GIF

     Ne peux plus vivre sans e-printer,

    sans twitter, hashtager, scroller.

    En stream line, toujours.

    Blogueur, blogueuse

    Addict  e-learner.

     Se prendre pour un(e) community manager.  Qui se mail de tout…

     Se « web.2.zoner »...

    Tumbleurer, instant-gramé.

    Très hangouté(e).

    Devenir  carrément pure -playeur  en ligne.

    Animer le commentaire,

    Sans  (trop) débloguer

    Un auto-MEDIA , soi-même tout seul…

    Une bulle interactive quoi !

    Désormais baptisé(e) blogblog 

    Lol.

    web planète, web addict.  @+!

                                                                               Sylvie Neidinger


    crédit images/capture d'écran/site web TDG

    Lien permanent Catégories : BLOG-#@WEB 0 commentaire
  • Le salut du journalisme : hyper-local ou en hyper-web-proximité?

    La chaire "Convergences, Laboratoire du journalisme numérique" basée à Grenoble P1080091.JPG(Sciences-Po, GEM et Supcréa) proposait récemment un Forum de réflexion sur le thème de la mutation médiatique face à la digitalisation.

    Quelques suisses invités n'avaient pu faire le déplacement.

    Réponse, docteur ?

    Article disponible sur le site du Club de la Presse 38

    Dont ma  conclusion suite aux diverses interventions :

    "Il ne s’agit  pas pour les médias d’aller conquérir la niche géographique locale la plus infime....

    Hyper local n’est   pas un stade infra du local,  lui-même supposé  placé  sous le régional.

    Avec la webosphère, les anciens codes  hiérarchiques sont cassés.

     L’info est consommée par un « consommateur en proximité médiatique » qui de ce fait se sent « en communauté d’intérêt, de sujet, de thématique »

    Qu’il habite à 2 km ou à l’autre bout de la terre, il ressent une grande  proximité phatique, empathique.

    En fait l’hyper local, c’est juste de l’hyper  lointain connecté !"

    C'est en tous cas ce que les blogs TDG nous enseignent ! Au nombre de 400, ils sont normalement en référence avec la région lémanique franco-suisse. Leurs thématiques retenues tournent autour du genevois pour partie et de grands thèmes à la Une. Elles montrent en tous cas une réelle  communauté locale de lecteurs.

    Mais pour une part seulement !dijonscope,sabine,torres,chaire convergences,journalisme

    Les blogueurs sont surpris de recevoir des courriers de l'autre bout de la planète issus de personnes qui se sentent tout autant en ...proximité !

                     Sylvie Neidinger

     

     

     

    sur la photo:Sabine Torres, unique actionnaire de Dijonscope, une pure"pure-playeuse", véritable "patronne de presse"localisée en région Bourgogne.

    Elle réclame non pas des subventions mais une égalité de traitement par les pouvoirs publics: une TVA à 2,1 % comme la presse et non à 19,6 %pour son site en ligne.

    A 18 ans, cette journaliste ...pure et dure(qui ne participe ni aux cocktails-presse ni aux voyages de presse invités, ni au journalisme de communiqués)  avait déjà lancé son  premier site internet...

    Après avoir adopté pour Dijonscope la formule gratuite puis l'abonnement payant, elle affirme aujourd'hui que "si le lecteur ne me suit pas, je ferme" Réaliste et courageuse ! SN

    Rubriques du blog Neidinger concernées : Journalisme, journalistes /Blogosphère#web@com

  • Oubli numérique ? « Google/Face » et...Geneanet contre Bruxelles.

    Des acteurs a priori antinomiques se retrouvent dans le même camp face à l'Europe.

    Geneanet, le célèbre portail-gratuit- de généalogie lance une pétition contre le projet d'oubli numérique qui pose le problème du traitement des données donc des...Archives, notre mémoire collective.

    Il rejoint en cela les poids lourds que sont Google et Facebook.

    Le dossier est compliqué. La Commissaire européenne Viviane Reding  veut protéger les données personnelles des internautes qui relèvent de sa compétence territoriale.

    Au printemps, le Parlement de Strasbourg se saisit de la question avec, déjà  plus de 3000 amendements  déposés,  signe d’un intérêt politique.

    La précédente Directive date de l'âge préhistorique du net, en  1995.

    L'actualisation en cours consisterait à  poser le même cadre juridique à  tous les pays européens concernés. Aucun problème sur ce point.

    La polémique enfle avec le projet spécifique du " droit à l'oubli numérique" réclamé aux multinationales du net Google et Facebook.

     

    Selon  un site en ligne  "il s'agit pour la commissaire européenne qui défend son adoption depuis 2010 d'obliger les réseaux sociaux et moteurs de recherche à supprimer les données personnelles ou photographies d'une personne lorsqu'elle en fera la demande."

    Un contenu publié par la personne et qui ensuite  ne veut plus. Ou mis en ligne par un tiers et que la personne veut voir supprimer :

    "par ailleurs les entreprises qui éditent des sites internet devront recruter des responsables chargés du respect des données personnelles. La portabilité des données privées (images, listes de contacts) d'une plate- forme sur le web est incluse aux propositons de révision de la législation européenne sur la protection des données"


    Ce droit  à l’oubli part d'une bonne idée. Et semble une évidence pour tous ceux qui veulent encore croire que l’on puisse un peu maîtriser sa web-vie.

     En réalité, elle suscite une controverse là où on ne l’attendait  pas. Puisque le monde des chercheurs du passé, les généalogistes archivistes monte également au créneau .

     

    HISTORIENS EGALEMENT CONTRE LE PROJET DE LOI REDING !!!

    Le grand portail gratuitde la genealogie  Geneanet  n’y voit que du mal également :oubli numerique,web- vie, viviane reding,commission européenne,geneanet,google,facebook

    "Une nouvelle pétition vient de voir le jour, et non des moindres : en effet, il s'agit d'un projet de règlement, à l'échelle de l'Europe, visant à "supprimer ou ano­ny­mi­ser les don­nées per­son­nel­les". Si le cadre de ce projet est établi dans le but de respecter le "droit à l’oubli", il engendre cependant une aberration : la fin des archives telles que nous les connaissons. Plus d'archives, cela signifie tout simplement des livres d'histoire aux pages blanches : plus de souvenirs, plus de traces de nos ancêtres, plus rien de ce qui constitue, tout simplement, la mémoire de l'Humanité, avec ce qu'elle a de négatif, certes, mais aussi avec ce qu'elle a de beau.Ce projet absurde doit être dénoncé, et GeneaNet s'associe pour cela à l'Association des Archivistes Français qui a lancé une une péti­tion citoyenne : « Citoyens contre le pro­jet de règle­ment euro­péen sur les don­nées per­son­nel­les ».

     

    Le monde du Passé, des Historiens rejoint les geeks de la net économie !

    Tout ceci pour comprendre que nos données personnelles , individuelles, très convoitées... valent de l'or !                                                                  

                                                                      Sylvie Neidinger


    Geneanet.org

    Nos données mobiles intéressent.


    Rubriques du blog Neidinger concernées : Journalisme, journalistes /Blogosphère#web@com


  • Mesdames: alors, votre Amour 2013 au Salon Swiss eCom?

    Amour du digital, s'entend. Web.2.0 plus exactement.palexpo,geneve,salon swiss ecom2013,femmes

    La question de votre faible participation au salon genevois de la nouvelle communication avait été posée en 2012 dans mon article de blog du 1er mai 2012   -ici partiellement reproduit pour illustrer:

    geneve,salon swiss ecom2013

                                                                        @@@@@@@@@@

    En résumé : aucune intervenante féminine aux conférences  à l'édition  2012 du Salon de la Suisse romande ! D'où le ton humoristique retenu pour  l'article.

    Mesdames. Allez vous enfin vous investir dans les NTIC en 2013  au Salon du e Commerce, webmarketing,  digital le  30 avril à Palexpo Genève?

    En attendant, vous pouvez vous inscrire au Salon  en avant-première gratuitement.

    Info pratique Sans pré-inscription préalable, l'entrée sera payante ensuite !

    Vous...féminines et masculins, évidemment.

                                                                                                                                                  Sylvie Neidinger

          e COM Genève 2013 : programme et inscription gratuitepalexpo,geneve,salon swiss ecom2013,femmes