Coronavirus: la soupe de...chauve-souris provisoirement interdite !

La Chine a posé une interdiction provisoire du  commerce d'animaux sauvages.

Donc indirectement de la fabrication et  commercialisation de soupe de chauve-souris, puisque son ingrédient sauvage en est interdit

Formellement  le lien entre le breuvage et l'actuelle épidémie n'est pas scientifiquement établi à ce jour. Un autre animal est suspecté : le serpent. Mais la chauve-souris reste une piste dite "privilégiée" à ce jour.

"Alors que la piste animale semble aujourd’hui être au cœur des recherches, un autre animal est aussi suspecté. Un article publié dans le Journal of Medical Virology a récemment avancé que le serpent pourrait également avoir servi d’intermédiaire entre le volatile et l’être humain."

En tous cas la ville épicentre  du virus, Wuhan est connue pour un marché illégal d'animaux sauvages vivants ou congelés dont les rats, crocodiles, renards, viande de chameau et donc serpents, chauves-souris, nids d'hirondelles.... Ceux qui ont visité apportent des témoignages édifiants.

Pas très ragoûtant tout cela.

Ces consommations ne sont pas représentatives que ce qui se mange globalement. Mais ...elles existent en Chine, à  Wuhan et ailleurs.

Détail. L'impact sur la restauration chinoise dans le monde va probablement et malheureusement  se faire sentir par pur amalgame inapproprié. Sans compter sur la paralysie économique que cette épidémie va induire, de même que l'affectation des échanges internationaux.

Certaines images ont une force certaine. Sans commentaire.

                                                                                         Sylvie Neidinger

20 01 chine.JPG

chauve.JPG

RUBRIQUE #CORONAVIRUS 2020 Covid-19

Commentaires

  • La civette avait été incriminée lors de la précédente épidémie. Cet attrait pour la gastronomie sauvage est particulier au sud de la Chine et reste lié à quelques groupes de migrants à l'intérieur du pays. Des moeurs agrestes, certes, mais mal vues du reste de l'empire. Choses que l'on rencontre aussi dans nos régions, où bien des barbarismes échappent encore à la censure du (bon) goût. Si je vous disais à quoi l'odeur de la fondue fait penser un Chinois, vous n'en mangeriez plus.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel