Grenoble: les anarchistes incendient à tout va et.. revendiquent!

Ce dossier est relativement silencieux au regard de la gravité des faits signalés. 

Cela se passe en Rhône-Alpes, à Grenoble.

Les milieux libertaires anarchiques (et "féministes"!)  locaux ne se contentent pas de prôner leurs idées (souvent par des tags muraux). Ils commettent depuis DEUX  ANS des  ACTES DE DEVASTATION multiples.

Et revendiquent tranquillement... leurs actes criminels! 

*Une douzaine de véhicule de la société  Enedis cette semaine.

* 16 juin 2019, huit  véhicules techniques  EDF. Une revendication "ridicule" sur un site anarchiste.

*La ...mairie incendiée en septembre 2019.

Cela a démarré en mars 2017 :

*21 nov 2017, le Fab Lab La Casemate (Centre CCSTI, scientifique et technique qui  accueille de nombreux jeunes en formation) est incendié ! Revendication sur le site anarchiste Indymedia: "détruire une institution notoirement néfaste par sa diffusion de la culture numérique”.  

*8 octobre 2018, 2000 mètres carré de l'entrepôt Eiffage (BTP) partent en fumée. Les activistes libertaires revendiquent l’incendie le lendemain. Ils justifient leur acte ainsi : "l’entreprise fournit “la structure matérielle nécessaire à l’industrie de la punition” comme des centres de rétention et de détention." 

*17 janvier 2019, une église (Saint Jacques, détruite à 100%) 

*28 janvier 2019, une radio  incendiée (locaux rendus inutilisables): France Bleu Isère.

Cerise sur le gâteau, les militaires sont attaqués: rien ne les arrête !

* 21 septembre 2017une trentaine de véhicules à l'intérieur d'un entrepôt de la gendarmerie ( = militaire!) partent en fumée !! L’acte est revendiqué le jour même  par un groupe qui se dit “solidaire  avec les prévenus du procès de la voiture de police incendiée Quai de Valmy à Paris".

* 26 octobre 2017, les anarchistes  ont brûlé les véhicules personnels des gendarmes à l'intérieur de la gendarmerie de Meylan. Rappel c'est un lieu MILITAIRE ! Revendiqué par un groupe féministe "pour prendre une revanche sur la société"

On observe certains blogs anars  revendiquer tranquillement ces faits inouïs.

On sait Grenoble  ville rebelle, qui  lança la révolution de 1789 lors de la journée des Tuiles. La ville engendra la convocation des Etats Généraux (Vizille).

Mais là... depuis deux ans la provocation dépasse la rebellion. Elle est MAJEURE car criminelle. On le répète: dans un relatif silence général au regard de la gravité des faits commis par la mouvance anarcho-libertaire.

Les services d'enquête bien évidemment ne chôment pas mais sans  arrestation à ce jour. La piste de l'ultra gauche reste évidemment privilégiée.

Grenoble, c'est CHAUD !

 

                                         Sylvie Neidinger

 

Sans compter  d'autres incendies non revendiqués (supermarché Lidl, magasin Euromaster, cabinet d'une pédiatre etc..)

 

#grenoble,#anarchistes,france bleu isère,violence,incendies volontaires

 

#grenoble,#anarchistes,violence,incendies volontaires,france bleu isère

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel