Stupéfiante proximité temporelle entre le discours haineux de Zemmour et le passage à l'acte du policier terroriste

Imprimer

Les policiers  sont sidérés. Sept minutes d'un passage à l'acte terroriste au coeur de la Préfecture de police de Paris. Quatre décès dont des égorgements. La France est sidérée.

Hommage aux quatre policiers victimes.

Quatre familles, des enfants endeuillés.

Fait ultra  surprenant: le terroriste est  un membre du personnel... policier handicapé que l'enquête révèle comme radicalisé. On parle tout de même,  d'un fonctionnaire informaticien au sein de la Direction du... Renseignement !

L'individu habilité secret défense avait accès aux adresses  des fonctionnaires soit-dit en passant ! Sidérant.

L'opposition LR réclame une commission d'enquête et stigmatise le ministre de l'Intérieur Castaner qui a parlé trop vite sur la nature de l'individu (Castaner parle souvent  trop vite et sans poser de réserve. Il commet des "fake news" parfois..)  Marine Le Pen monte aussi au créneau sur le même registre. 

Ces politiciens professionnels doivent porter plus loin leur analyse et surtout balayer devant leur porte ! 

Le terroriste serait un converti à l'islam, voire même proche de salafistes (sous réserve de l'enquête) 

On ne peut que signaler le temps très court entre l'acte criminel et  le  discours haineux de Zemmour  lors de  la  Convention dite faussement "de la droite" de Marion Maréchal, véritable réunion  de l'extrême-droite.

Le CSA,  la Justice se sont saisis des récents propos haineux dont certains à l'encontre d'une religion prise dans son intégralité.  Ce discours a profondément choqué en république française et largement au delà de ceux dont c'est la religion. Selon  l'historien Gérard  Noiriel: cela fut un véritable appel à la guerre civile. 

Le discours nauséabond  est passé en intégral sur LCI. Une  provocation majeure inutile, dans le contexte français déjà tendu autour de cette religion dans son extrémisme.

Le terroriste Harpon a été fort heureusement abattu rapidement  par un jeune policier. Mais, on ne saura dès lors jamais le mécanisme précis de son  passage à l'acte.

Le  lien avec Zemmour comme facteur déclencheur  reste donc ... de l'ordre du probable. Pourtant le timing interroge. Le dit Harpon, avait hurlé le cri jihadiste dans les nuits précédentes chez lui selon un voisin policier également (selon les infos récentes).

Bien évidemment le policier terroriste islamiste  habilité secret défense pouvait passer à l'acte indépendamment du discours  du "polémiste". Sauf que le passage à l'acte a bien lieu peu de jours  après le discours extrémiste de Eric Zemmour lors de la Convention Maréchal-Le Pen. 

                        ZEMMOUR A TABLE OUVERTE POUR DEVERSER SON FIEL!

L'affaire Zemmour  est un scandale dans son ensemble car il  a table médiatique massivement  ouverte.

Cette chimère parisienne  joue sur deux tableaux:

1-Il s'exprime comme acteur politique d'extrême-droite. 2- Il s'exprime comme journaliste donc disposant d'une incroyable exposition dans plusieurs émissions. 

Eric Zemmour  vient d'être condamné en appel pour provocation à la haine religieuse. Il continue ses tribunes pour autant. 

Les médias ont créé ce "monstre" (dixit)

La  Société des Journalistes du Figaro un des employeurs de Zemmour réclame des comptes. Colère.

Pour revenir au terroriste Harpon, ses collègues directs avaient -semble-il- signalé son comportement difficile. Ils ne furent pas  écoutés car l'homme était  en catégorie professionnelle handicapé (surdité). La hiérarchie aurait traîné des pieds à écouter ces avis pour ce motif  "politiquement correct" assez légitime car lié au handicap.

Tout ceci ...selon les dernières infos. Car le profil de l'agent  tueur change chaque jour: on est passé de coup de folie au départ  à islamiste radicalisé aujourd'hui. C'est peut être les deux, d'ailleurs.

Choc.

En résumé c'est assez inadmissible que pour Marine Le Pen, Dupont-Aignant, certains LR et  autres de cibler à fond la responsabilité du  ministre de l'Intérieur Castaner et d'oublier l'impact des paroles de Eric Zemmour chez... Marion Maréchal Le Pen.

Selon l'historien Gérard Noiriel, l'histoire de l'antisémitisme, du racisme, de la xénophobie montre que cela mène à la guerre".

 

                                                                                        Sylvie Neidinger

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel