Marion Maréchal 100% extrême-droite, se ridiculise avec son OPA ratée sur la Droite

Imprimer

On allait voir ce qu'on allait voir.  Le titre était ronflant. La petite fille de Jean-Marie Le Pen organisait une "Convention de la droite" avec une américaine trumpiste en vedette du show.

Bigre.

La jeune lionne voulait manger dans d'autres rateliers que le sien pour voir si la barbaque y est meilleure.

Marion Maréchal rêve de puiser ses forces politique au delà de son cercle  d'origine.

C'est un ratage complet !

Bien évidemment la droite classique  dont LR a  décliné l'invitation.

Le très chiraquien Christian  Jacob suggère d'ailleurs  à Marion Maréchal d'oser se  confronter ...électoralement plutôt que de bavarder.

La  supposée convention a sombré dans un relent nauséabond d'extrême-droite.

Notamment autour de  l' affaire Eric  Zemmour: le Parquet ouvre une enquête pour provocation à la haine raciale.

A l'heure des obsèques de Jacques Chirac, on se souvient de la ligne totalement assumée du Corrézien. Aux Présidentielles de 2002 comme à d'autres moments: JAMAIS D'ALLIANCE AVEC L'EXTREME-DROITE.

                                                               Sylvie Neidinger

Commentaires

  • Le mépris et les procès d'une justice a la botte du pouvoir ne suffiront pas a stopper une vague de fond. Pour reprendre vos références, si Chirac était président aujourd'hui l'extrême droite serait embryonnaire, mais voilà Macron ou le PS c'est autre chose, ils se sont déconnecté des attentes de la base.

    D'ailleurs si Chirac était président aujourd'hui, et qu'il sortait son fameux discours sur l’arrosoir social avec le bruit et l'odeur, il se ferait tout comme Trump crucifier par la bienpensance.

    ABS

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel