#GiletsJaunes: trois mois aujourd'hui 17 février 2019

Imprimer

La revendication démarrait le 17 novembre 2018.

Peu voyaient alors les Gilets Jaunes comme durables. 

Ce blog ne prenait pas cette jacquerie à légère dès le début (1er article daté du 14/11/18)

Car par extraordinaire le vocabulaire employé était pile celui de la ...Révolution française de 1789 (cahiers de doléances). Pas le vocabulaire de mai 68....Capturedddd.PNG

Ils ne cherchent pas la plage sous les pavés mais à remplir le réservoir de la voiture ! Et vilipender le passage aux  80 km/H. La boîte s'est ouverte avec les pétitions en ligne, la communication 2.0, les réseaux sociaux.

Les raideurs aussi.

Un mouvement de type révolutionnaire contient dans son essence sa propre violence. 

Ceux qui glosèrent sur les Printemps d'autres peuples avec délectation devaient comprendre que les mêmes mécanismes créent les mêmes problématiques. 2.0 ou pas...

Le mouvement ne s'essouffle pas.Toujours là,  trois mois après, malgré les concessions financières de Emmanuel  Macron (en direction des salariés surtout)

Malgré un Grand Débat organisé par Macron autour de quatre thèmes choisis... par lui.

Ils défilent même aujourd'hui dimanche pour marquer le passage trimestriel. Acte XV.

Partout en France, pas seulement à Paris: Bordeaux...LaCiotat...Guise...Dax...etc.

Femmes bien représentées, ce qui n'est pas le cas un défilé  "classique".

Le mouvement porte en lui ses récupérations, ses excès, sa diversité. 

Parce qu'ils ne sont ni des syndicats ni des partis, cela semble destructuré.

Violent parfois. Comme tout mouvement de type révolutionnaire. 

Aujourd'hui Ingrid  Levasseur,  se voit expulsée de la manifestation de Paris. Exfiltrée car prise à partie.

Des péages d'autoroute incendiés ce jour.

Toute discussion avec les  "GJ" montre   qu'ils sont toujours sur leur même ligne: du lancinant "Macron démission" au RIC, en passant par le pouvoir d'achat.

Têtus comme des gaulois... hyper réfractaires.

 

                                                              Sylvie Neidinger

 

                           overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

Commentaires

  • En France il y a aujourd'hui près de 127 préfets (hors cadre!) sans affectation territoriales, il s'agit de postes honorifiques que tous les présidents depuis près de 30 ans donne à leurs proches amis, ces postes sont à vie, rien à faire pour plus de 6'000 à 12'000 euros par mois! l'ancien président giscard touche près de 3'3 millions d'euros pas an et chirac lui 2'6, on ne sait même pas pourquoi il y a une tel différence entrer les deux! Et tout va dans ce sens des salaires pour ne rien faire dans toutes les administrations, au sénat, à l'assemblée nationale ect etc etc! Voilà entre autre ce que les Gilets Jaunes ne veulent plus voir!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel