Rappel: quand E Macron demandait de "l'indulgence" pour A Benalla...

Imprimer

Le terme d'indulgence fait bondir. Il est historiquement très lourd.

La querelle des Indulgences est à l'origine du schisme catholique/protestant.

Un effacement du péché qui va prendre des proportions carrément commerciales ! Une monétarisation du pardon divin...Qui sera combattue.

Relire les discours de Macron sur l'affaire Benalla ne manque pas d'intérêt.

"L'indulgence est obtenue en contrepartie d'un acte de piété (pèlerinage, prière, mortification) effectué à cette fin dans un esprit de repentir — elle s'adresse à ceux qui sont vere penitentibus et confessis, selon la formule en usage à partir du XIIe siècle.

Théoriquement, il n'existe pas de proportion entre la faute et cet acte de piété : l'indulgence est réputée être l'effet de la communion des saints. En pratique, il en va bien autrement, en partie sous l'influence des peuples germaniques, dont la législation est en fait un barème de réparations, et qui tarifient chaque faute. Les indulgences se calquent alors sur les pénitentiels, ces manuels venus d'Irlande qui fixent pour chaque type de faute tant de jours de mortification. Moins longue, l'indulgence tend à se substituer à la pénitence physique en particulier pour les mourants.

Dès cette époque, on enregistre les premiers abus, principalement la simonie : les fidèles marchandent auprès du prêtre un acte de charité, souvent sonnant et trébuchant. Les conciles du Xe et du XIe siècle s'efforcent donc de limiter la part d'appréciation du prêtre en fixant des barèmes généraux"

Le 24 juillet à la Maison de l'Amérique Latine,  Macron dans un discours violent alexandre #benalla,emmanuel #macron,philippe #bas,indulgence,indulgences,médiapart,contrescarpe,edwy #plenel,amin arfifustige la presse, se dit le "responsable qu'il faut aller chercher", dézingue les deux seuls députés LREM  qui se posent publiquement des questions saines sur l'affaire Benalla(Sonia Krimi, Paul Molac)

Dès lors la demande du Président de la République du 6 novembre 2018 semble extravagante. (Marianne) :

"Interviewé sur Europe 1 ce mardi 6 novembre, le Président est revenu sur l'affaire qui a empoisonné son été. Jugeant qu'il y a eu un "emballement" autour des faits, il a estimé qu'Alexandre Benalla ne méritait pas d'être "traité comme le plus grand criminel en liberté. "Vous en avez beaucoup parlé, il y a eu une excitation collective", juge le Président au micro de Nikos Aliagas. Reconnaissant qu'il a "eu confiance" en Alexandre Benalla et qu'il lui a "confié des responsabilités", Emmanuel Macron estime que ce "qu'[il] considère comme une faute" - les coups portés par Alexandre Benalla à un manifestant place de la Contrescarpe le 1er mai - n'est "pas acceptable". Et c'est à peu près tout."

Macron parle d'excitation collective !

Bon les excités collectifs que sont les médias dont #Médiapart ont enquêté.

L'affaire #Benalla est excitante, effectivement, comme affaire d'Etat.

Ce depuis l'origine...

Edwy Plenel le 27 décembre dernier dit combien on doit s'interroger sur l'indulgence de E Macron pour A Benalla.

En février les rebondissements du dossier atteignent Matignon !

Dont la responsable de la sécurité démissionne.L'affaire  Benalla s'étend, comme un incendie.

On ne sait toujours pas pourquoi cet individu a bénéficié d'une absolue mansuétude et indulgence de la part de Emmannuel Macron. Ni de sa   multiplicité de passeports diplomatiques.

Sans indulgence pour l'actuel président de la république, beaucoup d'encre va encore couler sur cette affaire par le travail journalistique de professionnels aguerris ( Amin Arfi, Edwy Plenel).

La commission macroniste de l'Assemblée Nationale avait enterré l'affaire.

Le Sénat de Philppe Bas va produire ses conclusions fort attendues.

Cette affaire a une odeur d'égout dira Guillaume Larrivée de LR.

 Sans indulgence pour l'actuel président de la république, beaucoup d'encre va encore couler sur cette affaire par le travail journalistique de professionnels avertis.

                                                                Sylvie Neidinger

Selon la journaliste Ariane Chemin, Macron s'est encanaillé avec Benalla qui connait de fait beaucoup de "secrets" de la république

Selon Castaner, Benalla serait une affaire de  "corneculs". Le terme...convient !

Emmanuel Macron estime que la presse s'est emballée avec excès au sujet de l'affaire Benalla.
Emmanuel Macron estime que la presse s'est emballée avec excès au sujet de l'affaire Benalla. - Michel Euler/AP/SIPA capture Marianne 06/11/18
 
 

Commentaires

  • Voyons les choses en face: Macron n'a aucun passé politique d'élu local, toutes ses tentatives dans ce sens ont foiré.

    En 2016 "il" crée la France en marche supposément sorti de rien et en 2017 est élu président, avant tout par le jeu du 2eme tour comme seul alternative au FN il faut le dire. Donc un type dont personne ne voulait dans sa commune ou son département se retrouve soudain a la tête de l'état, c'est quand même extraordinaire.

    C'est clairement un échec préoccupant des institutions démocratiques françaises, mais au delà de ça il serait intéressant de préciser de qui Macron est réellement la façade et le pantin.

    Parce que faut pas rêver, il ne s'est pas fait tout seul avec le soutien de maman Brigitte, c'est clairement la marionnette d'un intérêt supérieur qui ne veut pas se montrer au grand jour! Reste a prouver lequel exactement.

  • Les clefs d'un Etat ont été données à un débutant, haut fonctionnaire, conseiller devenu ministre de Bercy,jamais élu.
    Une météore.
    Fillon a été laminé par des infos de source fiscale bien informée. Les médias people y sont allés à coups de Unes. etc....
    Ceux qui avaient intérêt à sa venue ? C'est à lire dans les premiers mois de gouvernance et les.... rapports est-ouest. Fillon et une partie de la droite considéraient USA et Russie comme des partenaires, les deux utiles à l'Europe. Macron est clairement pour l'Ouest.
    Il clashe sec avec plusieurs pays depuis son arrivée , Italie, Russie, Serbie etc...

  • La leçon que les macron ont retenu des fillion c'est qu'il ne faut jamais se faire offrir de vêtements mais se les faire prêter! Comme ils sont amis de bernard arnault, madame macron est devenue (le porte manteau) de vuitton, comme catherine deneuve qui est passée de saint laurent à jean paul gaultier, mais qui a aussi vuitton pour les sacs! En ce moment les fillon se gaussent tous les jours que dieu fait! Si on mis au pilori les fillion, les tibéri et les balkani eux sont toujours intouchables!

  • L'entourage politique de macron a un peu fonctionné comme dans "Les liaisons dangereuses"! Des gens comme attali/mink et d'autres, ont oeuvrés pour le faire élire. Mais ensuite ils sont resté sur le pas de la porte en observateurs! Soit parce que macron n'en avait plus besoin, macron jette dés que la personne ne lui est plus utile, soit parce que certains ont bien senti que les choses allaient très vite mal tourner! On ne voit que (benala le profiteur) dans cette affaire, mais macron en l'engageant connaissait son passé professionnel! Il ne pouvait pas avoir de doute sur la personnalité vénal, pétrie d'ambition et dénuée de scrupule qu'il avait à côté de lui en permanence! Difficile après ça de nous dire qu'il ne savait pas!!! Pour moi il a surtout tenté de se protéger lui même des risques de dérapage de cette affaire qui est aujourd'hui une vraie affaire d'état! macron est un businessman qui ne pense qu'à lui, le peuple, comment dire, il ne le voit pas, ne l'entend pas!!!

  • Selon le sénateur #Grosdidier : "E #Macron et A #Benalla = des gamins sans limite animés par un sentiment de surpuissance."

    Donc Macron serait encore en crise d'adolescence ...
    Bonne analyse du sénateur car effectivement ce président adore provoquer. C'est une caractéristique de cet âge ado!

    https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/agression-d-un-manifestant-par-un-collaborateur-de-l-elysee/macron-et-benalla-des-gamins-sans-limites-animes-par-un-sentiment-de-surpuissance-pour-le-senateur-grosdidier_3169881.html

  • Macron jeune imposteur en exercice de perfectionnement.
    Sa formation en imposture professionnelle, c'est nous tous qui la payons. Et très chèrement.

    Je l'avais dit quelque part sur cette plateforme que Macron est immature, pas seulement en tant que politique et président mais aussi en tant qu'homme - je devrais dire en tant que post-adolescent.
    Certains pourraient penser que j'outre-passe le raisonnablement-penser. C'est au fil de ses déclarations qu'on s'aperçoit qu'il vit dans un univers clos de théories jamais mises à l'épreuve du réel et de moralisme de pacotille, d'où ses injures et ses condamnations tous azimuts, son mépris permanent et sa fausse candeur ne peuvent cependant éloigner la justesse des sentiments des gens qui l'observent. Certains, expérimentés et fins observateurs qui ont suivi sa récente trajectoire jusqu'à la présidence, ne se sont pas trompés: Il est inapte à la gouvernance d'un pays comme d'une grande société ou entreprise. Vendre une entreprise ne signifie pas savoir en diriger une.

    Son réel niveau intellectuel? Bac+3 avec talent oratoire d'une vendeur de camelots sur une place de marché.
    Ses acquis sont très relatifs: éloquence d'un vendeur de voiture d'une agence de n'importe quelle marque: il vante et vend le design, le confort, le visuel tape-à-l’œil d'une carrosserie. Par contre il est incapable de renseigner sur les caractéristiques techniques de ce qu'il vend mais, comme à son naturel, il peut en inventer avec ses accents de persuasion).
    Face aux questions qui réclament le factuel, il répond par une anecdote et il glisse sur ses leitmotivs ou il oppose une autre question: L'ESQUIVE
    Oui! Macron c'est l'art de l'esquive! L'art du faux!

    Lorsque le grand débat national aura pris fin, les gens auront eu le temps de le déshabiller et de le connaître mieux. De se mettre en colère, car ce gain de temps mis au profit de sa campagne aux Européennes aura été payé avec le denier public. Avec leur argent.Ce qui n'apparaitra pas dans les comptes de campagne dit politique. Alors qu'il fait poursuivre et perquisitionner à postériori même s'il y a eu validation de régularité. Et puis quelle méthode pour humilier et salir ses adversaires. On peut dire qu'il fait la chasse systématique aux honnêtes gens pour apparaître plus propre qu'eux.

    Quand ces petits tours mesquins et ses agissements fascistoïdes seront tous sortis de ses manches, il nous restera un petit monsieur insignifiant: ses yeux qui sont censés hypnotiser, séduire et fasciner les électeurs, n'ont eu en vérité que les écarquillements d'un appétit d'ambitions irrépressible et prédateur.
    Macron ne crée rien, il prend, il vend, il liquide... Même ce qui lui donnerait une éventuelle épaisseur à ses cérébralités. Il est Homme de Rien. Il le sait si bien pour n'avoir pas hésité à le dire publiquement. Homme de rien c'est bien lui! Imbus de lui-même, Imbus d'orgueil! Homme piégé dans sa bulle depuis l'adolescence.

    Pour nous, citoyens, c'est une leçon d'une psychanalyse loupée ou qui n'a jamais eu lieu: une étiologie d'un cas particulier de psychiatrie. C'est pourquoi, connaître un candidat sur une longue distance est nécessaire pour se commettre un mal moindre.

  • J'ai même l'impression que Edwy Plenel a encore quelques balles dans son chargeurs, et ça ne doit même pas être les moins explosives! "médiapart" avec toute cette affaire a dû faire le plein d'abonnés, après tout le plus important c'est d'informer correctement ses lecteurs!

  • Je complète l'article Ce jour
    1- Ariane Chemin journaliste dit que Macron s'est "encanaillé"avec Benalla. Que celui ci se sent fort car il sait beaucoup de choses sur Macron
    2-Castaner parle de l'affaire Benalla ce jour comme une affaire de "corneculs !!"On valide !

    https://www.20minutes.fr/politique/2447991-20190210-enregistrements-benalla-affaire-cornecul-christophe-castaner

Les commentaires sont fermés.