Vous les gueux, sans dents et gens qui ne sont rien, classes laborieuses, foules haineuses...

Imprimer

 Analphabètes, déconneurs, fainéants, complotistes, conspirationistes, pauvres, chômeurs, haineux...Tu traverses la route et tu bosses ô toi rien du tout.

Lors de la réunion de Souilhac, à la rencontre des maires négligés jusqu'alors Macron a reçu une allocution  cinglante (qui eut le mérite d'une large  diffusion puisque intégrée à la logorrhée présidentielle personnelle du Grand Débat ) par Christian Venries, maire de Saint-Cirgues.

Celui qui est également Président des maires ruraux du Lot a rappelé le Président à une meilleure tenue langagière.

            ARRETEZ DE STIGMATISER, D'OPPOSER, DE MEPRISER

(SUD OUEST )"Après avoir dénoncé la mesure du 80 km/h sur une partie du réseau secondaire – "On n’a pas de métro, pas de tramway et encore moins de jet pour se déplacer." -, celui qui est aussi le président des maires ruraux du Lot a énuméré: "Les salariés de Gad, ces illettrées ; une gare, c’est un lieu où l’on croise des gens qui réussissent et ceux qui ne sont rien ; vous traitez ceux qui ne sont pas d’accord avec vous de fainéants, de cyniques et d’extrêmes. Et cette semaine : les gens en difficulté, on va les responsabiliser parce qu’il y a ceux qui font bien et ceux qui « déconnent »."Et de conclure :

"En fait, monsieur le président, il faut vraiment arrêter de jeter en pâture les précaires et les plus démunis. Il est temps que vous portiez un autre regard sur ces invisibles." Christian Venries

 Le comparant à ses prédécesseurs, il poursuit ainsi : "Nous avons eu Monsieur Sarkozy, « casse-toi pauvre con » ; nous avons eu Monsieur Hollande, les « sans dents » et vous maintenant."

 (L'allusion du jet présidentiel pris pour quelques dizaines de kms n'est pas oubliée dans le discours de l'élu en plus du problème des insultes)

Cette intervention est remarquée.

En réponse le président de la république botte en touche : " je n'ai stigmatisé qui que ce soit "dit-il . Ce qui est parfaitement inexact.

Sociologues et psychologues s'agitent sur son "inconscient de classe".

Il a une vision très normative, centrée sur l'argent comme mesure de l'échelle sociale.

Surtout il insulte.

La population n'oublie rien. Tout se retrouve au dos des #GiletsJaunes. Sur les panneaux.

Quel est ce système politique qui laisse un président de la république insulter la population???

N Sarkozy avait commis quelques dérapages ( 2 ou 3)  catégorie "réaction sanguine à situation impromptue: casse-toi-pov-con

F Hollande homme de gauche fut d'un redoutable mépris pour les pauvres, les "sans-dent". Mais c'était dans le registre de ses blagounettes vaseuses qui agitaient son esprit. Celle -ci toutefois donnée dans la sphère privée. Son expression est révelée par V Trierweiler dans un esprit de vengeance.

Macron PASSE SON TEMPS à insulter. Le nombre de dérapages est phénoménal et pose question sur sa présidentialité.

Il assume complètement de gouverner par l'insulte puisque le porte  parole du gouvernement Benjamin Griveaux en fait de même. Méprisant sur la France du diesel et de la clope , de la foule haineuse...

C'est la Rem. Juste méprisant.

La  lettre ouverte citoyenne du 14 janvier  adressée à Emmanuel Macron par un collectif de gilets jaunes conduit par Priscillia Ludosky  'la France en colère: « La colère va se transformer en haine si vous continuez, de votre piédestal, vous et vos semblables, à considérer le petit peuple comme des gueux, des sans-dents, des gens qui ne sont rien. »

Le langage de Emmanuel Macron pose problème, car en plus de stigmatiser par insultes , il recourt régulièrement aux expressions et insultes  à connotation sexuelle.

Emmanuel Macron n’hésiterait pas à user des "plein le cul", "couillon " et tout simplement "merde". Pour ses collaborateurs, le président s'engage aussi sur du "ma poule". Et puis parfois, ces habitudes transparaissent en public et deviennent des "petites phrases".

Dernièrement: " c'est de la pipe".

Il semble que les français n'acceptent PLUS DU TOUT ce ...style de gouvernance macroniste qui donne dans la  vulgarité verbale...  agressive.

Pipeau.

                                              Sylvie Neidinger

 

 

Encore un signe de "violence politicienne" et de non démocratie: un traité franco-allemand est signé aujourd'hui entre E Macron et A Merkel  (Traité d'Aix la Chapelle)  sans que l'on en ait bien informé la population ni débattu. Sans demander aucun avis ! Que  le traité  soit positif ou négatif, peu importe  il fallait débattre !  En Suisse l'avis aurait été demandé. Le pouvoir exécutif français  s'autoproclame à tout gérer sans communiquer. #GiletsJaunes en colère.

 

#giletsjaunes,#blogneidinger,#macron,#griveaux,gouvernenr par insulte,insultes sexuelles,saint-cirgues,christian venries #maire,#venries

crédit image: capture site web cité sud ouest

 

                              overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

Commentaires

  • Les politiciens ne mentent jamais, ils ont des lapsus.

  • Ils disent aussi soit que les médias ont déformé, ou que le contexte d'origine n'est pas pris en compte.... ( comme ici Macron)

  • Des enfants de mai 68... Regardez le compte tweeter du représentant des français de Suisse. Consternant.

  • Votre billet sonne juste. Ces défauts, il est indéniable qu'ils font partie de la personnalité de Macron. Le problème, c'est que depuis bien avant la Révolution, c'est cette attitude qu'ont toujours eu tous les leaders de la France, dans tous les domaines. Le Français est arrogant et nous Suisses sommes plutôt bien placés pour le savoir. J'ai personnellement bossé pour les Allemands, pour les Français et pour les Suisses. Les Français ? Très grandes exigences intellectuelles, aucun pragmatisme.
    A partir de là, que faire ? Ressortir la guillotine ne me paraît pas être une solution très souhaitable, n'en déplaise à quelques individus assez sinistres qui hantent la plateforme TdG...

  • @Géo ok-C'est tout le problème de l'actuelle période, passionnante à observer, à analyser (sur blog...) ! #GiletsJaunes =tout le vocabulaire de la Révolution française ressort. Ces drapeaux partout.

    Inoui. Les historiens se frottent les yeux. Ils voient même des similitudes entre les cahiers de doléances 1789 et les actuels !!! Ce qui signifie au passage que les problèmes pour certaines catégories de population seraient identiques.
    Même verticalité en tous cas. Même mépris. Paris contre province. Enarques partout.

    Certes... mais tout de même comme vous le dites, on ne ressort pas la guillotine, on ne met pas la tête du président monarque sur une pique en 2019!

  • D'un de vos liens:
    "Face cachée d’Emmanuel Macron : "Ce n’est pas le gendre idéal, loin de là""
    Ben oui et non, vu qu'il a épousé l'équivalent de sa belle-mère.

    Comment faire confiance à quelqu'un qui n'a pas d'enfant? Le futur de la planète, il s'en fout complètement. Tout ce qui l'intéresse, c'est sa gloire personnelle et devenir le président de l'ue.

  • Dans le journal de 18 heures de ce mardi, sur France Culture on apprend que les multinationales présentes en Europe devraient payer en moyenne 29% d'impôts, au Luxembourg où elles devraient payer 29% elles arrivent à n'en payer que le 2%!!!!! En France elles devraient payer 33% mais arrivent très facile à ne payer que le 11%! Ce n'est donc pas demain que les impôt vont baisser pour les Gilets Jaunes qui eux payent plein pot! Impossible pour l'instant de changer la loi puisque ni l'Irlande ni le Luxembourg accepteront de signer de nouvelles directives permettant une harmonisation de la fiscalité dans toute la communauté européenne! C'est donc aux citoyens européens de faire pressions sur toutes les multinationales, au travers de boycottes! Plus les entreprises sont grandes moins elles payent d'impôts, résultat les petites et moyennes entreprises sont presque toutes en danger!

  • "Il n y a qu à traverser la route la route et tu vas depuis "ton" trottoir sur l autre trottoir et tu trouves du boulot!" disait M. Macron à un jeune chômeur comme mentionné par Mme Sylvie Neidinger dans son article-chapeau.


    Le premier et grand problème est que sur cet autre trottoir, il y en a plein qui attendent aussi pour traverser la route et venir chercher du boulot sur "ton" trottoir où tu n as pas trouvé de boulot...

    Le 2ème problème est d étiqueter ces chômeurs de traverser la rue vers l autre trottoir comme on dit vulgairement aux putes (=femmes et hommes de joie)!

    Comme quoi, on n est pas sorti de l auberge...Les jeunes passent un temps fou dans les institutions publiques de la République Française de A à Z.
    C est à dire, tout d abord l école Maternelle puis l école primaire puis le Collège et le lycée puis l Université pour se trouver toujours dans les institutions publiques dont l ANPE dite Pôle emploi...

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Ce que ressort une étude est que la fracture est moins entre les "riches" et "pauvres", mais entre les moins "éduqués" et le reste de la France.
    Ce qui complexifie le problème.
    C'est toute la stratégie de l'éducation nationale et la mentalité des française qui sont en cause. L'apprentissage est vu comme un échec, il y a peut-être un sentiment d'être un citoyen de seconde zone.

    La comparaison avec la Révolution n'a pas lieu. Les révolutions ont toujours été encadré par des intellectuels ou des gens ayant un certain bagage. La révolution française, c'est le remplacement de la monarchie par une élite bourgeoise qui s'est appuyée sur le peuple. Les "révolutions" se gagnent avec de bons stratèges.

    Les GJ de par sa nature va perdurer sous une forme ou une autre, mais il restera limité à une frange de la population. Sa force restera chez les moins "éduqués" mais le soutien des autres s'effilochera.

    Apparemment, c'est plus le fonctionnement de la société française qui est en cause que le système politique. Le RIC et une proportionnel permettraient d'améliorer les choses, mais pas fondamentalement. Etre visible ce n'est pas avoir la majorité.
    La vénération des intellectuels intégrée dans l'identité nationale, ne peut que donner un sentiment de mépris à d'autres, moins armés, même si dans les faits il n'y a pas de mépris.

    La France doit changer de mentalité, mais ça ne se fait pas dans un claquement de doigts.

  • @Motus

    1- Oui la révolution française de 1789 a été récupérée par Bonaparte pour commencer et au final par l'élite bourgeoise. Mais globalement les standards démocratiques ont évolué par cette révolution.

    2-Par sa généralisation votre fin de commentaire est abusive : (cf ils seraient moins éduqués). Je connais des #GJ ou soutiens évidemment super diplômés à bac+++++++
    11% de cadres sups se disent GJ
    http://www.lefigaro.fr/politique/2019/01/22/01002-20190122ARTFIG00260-gilets-jaunes-radiographie-sociologique-et-culturelle-d-un-mouvement.php

    Et cette façon de présenter les GJ comme des incultes (et séditieux) est tout à fait une stratégie des macronistes

    Pour autant sur les ronds points effectivement en discutant avec eux ( je m'arrête quand j'en vois pour prendre les photos de leurs campements qui disparaissent assez vite) ils sont des gens "ordinaire" "normaux" . Comme la normalité de chaque population d'un spays européen( infirmières, petits entrepreneurs, artisans, chômeurs...)

    Et là je vous rejoins à 100% . Le France est malade du cinéma qu'elle entretien avec sa soi disant élite républicaine; Pour aboutir à un nec plus ultra selon ses standards: la fabrique à haut fonctionnaires, l'ENA. Une élite administrative qui se place, se donne les avantages.
    La sélection scolaire française participe de ce délire soit disant "républicain". Au final la France a le système scolaire le plus INEGALITAIRE qui soit.
    Macron représente le symbole absolu de cette déviance: énarque, il place les énarques et s'est posé en caricature de monarque républicains

  • Un article certes issu de la droite de la droite, un certain Dominique Monthus, Montréal porte une analyse intéressante sur le profil divers des Gilets Jaunes et la permanence du mouvement

    http://www.bvoltaire.fr/pourquoi-le-mouvement-des-gilets-jaunes-va-durer-tant-quil-ny-aura-pas-de-retour-aux-urnes/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel