21/10/2018

Laetitia Dosch: force et cassure 100% borderline

Laetitia Dosch, actrice comédienne, auteur, metteur en scène est un personnage à la filmographie déjà conséquente.

 Dans le film "Jeune Femme", caméra d'Or à Cannes 2017  issu d'un de ses scénarios elle tient le rôle de Paula.laetitia dosch,cours florent,la manufacture,actrice

Issue du Cours Florent puis de la Manufacture de Lausanne, la jeune femme est une intéressante rebelle. La comparaison à ...Patrick Dewaere et Gena Rowlands émise par la réalisatrice du film Léonore Serraille lui convient.

Dewaere à l'enfance déglinguée, qui a "joué"l'acteur pour supporter son mal de vivre.

Laetitia Dosch assume parfaitement ses deux piliers antinomiques a priori: force et cassure. 

Elle est décrite en "Reine des paumés" voire en  givrée magnifique, siphonnée.

Elle osa tout de même uriner sur scène, s'y vautrer puis  aller saluer le public. Juste pour faire ressortir, matérialiser les limites de l'in-acceptable!

Son anti-conformisme en fait une tête chercheuse, tête pensante du détricotage des petites habitudes sociales.

" Laetitia "fait péter", punkette de la scène théâtrale.

Surtout, elle mesure par son art  les limites exactes du conformisme. Jusqu'où peut-elle aller trop loin !? Et dans la foulée : jusqu'où peut-on aller trop loin collectivement. La définition exacte de l'être borderline !

On ne peut pas la qualifier de Dewaere  en jupon", car la jupe n'y est pas! Son dernier spectacle: un duo équestre qu'elle présente... dénudée !

Elle provoque aimablement dans cette mise en scène originale. Hate est un original  duo à égalité femme-cheval. Provocatrice, Laetitia annonce que cet animal est un excellent partenaire.... en tout bien tout honneur (sans zoophilie aucune)

Pour la valse d'une valseuse...

Animaux vivants sur scène. Dont les corbeaux. Corvidés pour ...corps vidés.

Elle admet sa bizarrerie héréditaire."Laetitia a de qui tenir. Dans l’appartement parisien où elle a grandi, son grand-père collectionnait les œufs d’oiseaux chipés dans les arbres de la cité. Il les ramassait, les vidait et les conservait dans des boîtes. Dix mille pièces rien que pour lui. «Et aussi, chez nous, des animaux morts ornaient les murs. Clouer était notre manière d’aimer», se souvient, pensive, cette Franco-Suisse née en 1980."

Le journal le Temps la présente comme artiste fêlée.

Laetitia Bosch a l'instinct vital de choisir les animaux plutôt vivants que cloués aux murs. On lui souhaite de limiter sa comparaison avec Dewaere ( qui s'est suicidé).

Il semble que la Joyeuse Valseuse amie des Bêtes ait décidé fermement que l'HUMOUR, même trash reste le sel de la vie à manger à toutes les sauces (théâtre, film, action )

Tout le monde  n'apprécie pas son exposition intime. Son Corazon de  cheval pas forcément !

La dame semble certes piquée mais en même temps ...vaccinée.

Assurément sa joyeuse fêlure est créative!  Tellement originale...              

                                                                   Sylvie Neidinger

laetitia dosch,cours florent,la manufacture,actrice

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.