17/10/2018

Définition de "Consulat": pour protéger le ressortissant (pas pour le découper vivant)

L'affaire Shashoggi a un retentissement mondial.

Au départ, les médias turcs et  arabes évoquaient plus ce dossier car le journaliste y est hyper connu. Il intervenait régulièrement pour représenter l'opinion de son pays, développant   une opinion critique après la gouvernance autoritaire Salmane/Ben Salman.

Puis, une dizaine de jours après,  devant l'énormité  inédite de l'assassinat, un questionnement médiatique international croissant se fait jour.

Résonance assez rare quand il s'agit de la mort d'un seul homme, au regard des conflits iniques  qui tuent  des milliers sans que le monde ne s'en émeuve: le cas du Yémen.

La tuerie du  2 octobre au Consulat d'Istanbul rappelle au monde TOUTES les disparitions et jugements extra judiciaires commis par l'Arabie Saoudite et particulièrement sous M Ben Salman. Des atteintes gravissimes aux droits de l'homme et de la femme.

L'assassinat du journaliste-opposant ( qui se sentait tellement en danger qu'il avait quitté son pays pour les USA)  a lieu dans un CONSULAT, lieu dédié à la protection d'un ressortissant en pays étranger !! (voir infra définition wiki)

Lieu diplomatique au statut fixé par la convention de Vienne (1963) On y porte assistance aux ressortissants.

Ici Jamal Khashoggi meurt peu de temps après son entrée. Il subit une piqûre (enquête) et sera découpé . Une équipe de 15 individus proche de MBS étant arrivée d'Arabie Saoudite avec une scie, dans le cadre du guet-apens.

 

MBS PRINCE HéRITIER INCONTROLé : SES ALLIES SOUS PRESSION

 

Des sources non  vérifiées signalent que la tête du journaliste aurait  été remise à MBS

Plusieurs membres de la famille royale quittent actuellement le pays effrayés.

Le prince despote avait déjà fait parler de lui en retenant en otage plusieurs hauts dignitaires contre rançon. En retenant en otage le premier ministre en exercice  du Liban en exercice Hariri, premier scandale diplomatique de MBS.

Sa guerre au Yémen, les disparitions, ..Cauupture.PNG

 Soutenir ce despote devient difficile. La directrice du FMI vient de renoncer au prochain Davos du désert après avoir tergiversé. Trump n'est pas clair actuellement. Le quotidien britannique The  Daily Mail met en cause le gendre Jared Kushner d'avoir donné des listes CIA d'opposants à éliminer !!! ( à suivre...)

Les Etats-Unis sont les premiers soutiens de ce régime ( avec le Royaume-Uni et la France) 

A noter la réaction forte  du sénateur conservateur républicain  Lindsey Graham contre toute tergiversation sur la nature de la tuerie et du commanditaire.

L'Onu demande la levée de l'immunité diplomatique des responsables impliqués dans l'assassinat.

                                                            Sylvie Neidinger

 

(wiki) Un consulat est le service d'un État chargé des relations avec les ressortissants de l'État accréditant (l'État qui dirige le service) au sein de l'État accréditaire (l'État où est situé le service) et son rôle est avant tout la protection de sa communauté. Il est dirigé par un consul, qui ne doit pas être confondu avec un ambassadeur, ce dernier étant le représentant de son État dans l'État d'accueil.

Le statut international des consulats et des consuls est fixé par la convention de Vienne sur les relations consulaires de 1963. L'établissement de relations consulaires entre deux États se fait par consentement mutuel mais n'est pas obligatoirement lié aux relations diplomatiques. L'ouverture d'un poste consulaire, qu'il soit principal (consulat ou section consulaire d'une ambassade) ou secondaire (vice-consulat ou agence consulaire) est toujours liée au consentement de l'État accréditaire (ou d'accueil).

Le consul est nommé par le chef de l'État d'envoi et ne peut exercer sa mission qu'après avoir reçu l'exequatur du pays d'accueil, procédure comparable à la remise des lettres de créance d'un ambassadeur.

À l'inverse d'une ambassade, qui est presque systématiquement implantée dans la capitale de l'État accueillant, il peut y avoir plusieurs consulats (ou agences consulaires) installés dans les plus grandes villes du pays. Les compétences consulaires peuvent être exercées dans les capitales au sein d'une section consulaire par l'autorité diplomatique (ambassade). En conséquence, les consulats sont souvent situés hors de la capitale, plutôt dans les principales villes de province.

Le consulat est chargé de recenser et de porter assistance à tous les ressortissants du pays que l’ambassade représente, dans le respect de la légalité et de l'ordre public local. Il remplit également les fonctions de mairie et de notaire pour les expatriés. Il tient l'état-civil, délivre des pièces d'identité et des passeports à ces ressortissants et des visas aux nationaux ou résidents du pays d'accueil, dresse des actes notariés et organise les élections. Il peut aussi porter assistance à ses ressortissants en cas de difficultés avec les autorités locales, y compris dans le cadre de procédures judiciaires, notamment pour vérifier que le déroulement des procédures est bien respecté. Il peut être amené à organiser l'évacuation de ses concitoyens. Il a le droit d'intervenir auprès des navires et aéronefs immatriculés dans le pays accréditant, dans le cadre de contrôle ou d'assistance. Il est, plus généralement, le lien entre le pays d'origine et le pays d'accueil.

Depuis la création de la charge, le consul est habilité à recueillir des informations commerciales et à favoriser le développement de relations commerciales, économiques, culturelles et scientifiques entre les deux États.

Commentaires

Bravo Mme Sylvie Neidinger en disant:"Définition de "Consulat": pour protéger le ressortissant (pas pour le découper)"

Surtout quand un ressortissant arrive le jour où tous les employés du consulat ont eu la joie et le plaisir d avoir un jour de congé, bande d ingrats!

Et surtout si 2-3 commandos sont venus ce même jour, par hasard toujours, du pays de ce consulat, un pays égal à un havre de paix, pays civilisé où les femmes peuvent prendre le volant sous certaine condition (femme au voaln mort au tournant :)) ce qui est une première mondiale, pays dit la Saoudie Salafiste (Salafiste est égal à des coupeurs de mains et de têtes, rien que ça).

Et in fine, quand Trump dit ne pas vouloir trop taper sur son allié, le havre de paix sus-cité car dit-il"Je n ai pas l envie de perdre deux gros contrats d armement avec la Saoudie" Bullshit alors...

Il y a un très fameux "quand-même" à ne pas oublier. Ce quand-même a été prononcé en septembre 2012 à Marakech par Sieur Fabius:"Al Qayda/Al Nosra fait, quand même, du bon boulot en Syrie". Ce quand même s applique sur notre sujet car ces doux-commandos sus cités étaient, QUAND-MÈME, gentils car ils n ont pas fait ni un meshwi ni du kebab à l intérieur du consulat, suivez mon regard... Alors, ça suffit arrêtons nos salades...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 17/10/2018

Répondre à ce commentaire

Les médias arabes ont un temps d'avance sur l'info .

Ils disent ce jour que Khashoggi a été découpé étant encore vivant après son empoisonnement!
Un média (mais lui seul le dit ce n'est donc pas du tout confirmé !!!!!)que la tête du journaliste a été rapportée à MBS.

Il semblerait de Mme Largarde (FMI)qui avait dit " je suis horrifiée "mais maintenait sa présence au prochain "davos du désert"ait renoncé à cette prochaine réunion économique. Logique!

Écrit par : Sylvie Neidinger | 17/10/2018

Répondre à ce commentaire

Enfin, nous savons un peu plus de la "vérité" sur la mort de M. Khashoggi selon Trump et la Saoudie.

--3 ou 33 commandos sont venus de Riyad pour l interroger et l entretien a tourné mal alors il est mort accidentellement quand ils étaient entrain de le découper, ce n est pas chic de sa part. Zut alors...

Écrit par : Charles 05 | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

Les réseaux arabophones regorgent de plaisanteries dont on n'a pas idée ici.
Une plaisanterie s'y lisait récemment quand l'Arabie Saoudite après avoir nié la tuerie au consulat a ensuite dit que Khashoggi était mort ....suite à des coup de poings. e,core un mensonge. Ils ne font que cela.

Un internaute a dit " Est-ce que vous croyez que Khashoggi était Mohamed Ali; Il a fallu 15 pour se battre avec lui...

Écrit par : Sylvie Neidinger | 21/10/2018

Répondre à ce commentaire

Petit rappel : se souvenir du dirigeant Ben Barka - Maroc - disparu sans laisser de trace en 1965 à Paris. Il s'opposait au Roi du Maroc.

Son corps n'a jamais été retrouvé. Il y a eu procès quelques mois plus tard et personne n'aurait parlé, en tout cas pas les deux policiers. Ces derniers l'avaient prié de les suivre alors que Ben Barka se trouvait dans une brasserie de la capitale française.

Écrit par : M.A. | 22/10/2018

Répondre à ce commentaire

Je valide totalement ce point de vue C'est une affaire Ben Barka bis !J'avais même programmé un futur article sur cette affaire

Écrit par : Sylvie Neidinger | 22/10/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.