14/04/2018

Syrie: violation du droit international par les anciennes puissances coloniales

Les anciennes puissances coloniales et la nouvelle (dite  néo-cons pour  néo-conservateurs avec le faucon John Bolton qui arrive à la Maison Blanche) vexées de voir les zones rebelles islamistes reprises viennent de frapper la Syrie.

Pays de Sham qui  échappe  à leur  scénario dit de "prise de possession du pays" par le biais  des  groupes islamistes radicaux  liés à l'Arabie Saoudite, au Qatar, à la Turquie.

Groupes rebelles dont Jaich el Islam, celui qui met en cage les individus femmes et enfants sur les places publiques.

Les occidentaux ont  perdu la main sur le destin de la région. La persistance étant une donnée qu'ils n'avait pas intégré à leur scénario de départ en 2011.

Les acteurs  du bombardement  du jour  se nomment "coalition internationale". Ils sont trois en fait. Dont deux , la France et le Royaume-Uni nostalgiques de leur période coloniale. Et les USA nostalgiques d'une Pax Americana mondiale qui ne fonctionne pas.

Bis repetita. Aucune preuve n'a été apportée comme pour l'invasion de l'Irak par le président Bush, toujours  illégale au plan juridique.

Du coup, les acteurs  commettent un acte de guerre  illégal au plan du droit  en dehors de l'ONU. Ils  viennent de procéder à des bombardements  comme un acte de communication. "Communication"pour peu de résultats selon Frédéric Pichon, géopolitologue spécialiste de la Syrie.

Une goutte d'eau dans l'ensemble du conflit et dont plusieurs missiles semblent avoir été interceptés mais goutte d'eau qui se tient en dehors du droit international et a statut de facto d'acte de guerre.

Rien n'a donc changé depuis le début du conflit. Voir  cet article de ...2011, 2013, 2014.

Le printemps néo-colonial arabe

La France a l'habitude de bombarder Damas

Le printemps n'est pas arabe (2014)

Très tôt, au démarrage du conflit, ce blog avait signalé le processus de prédation-découpage pour le gaz et le pétrole  de la Syrie et la captation territoriale par les occidentaux et leurs alliés islamistes.

. Les russes prennent cet acte de ce  casus belli.

 Macron qui vantait le multilatéralisme apparaît versatile (en même temps) et fait entrer son pays dans la guerre. 

Macron fait entrer la France dans le suivisme unilatéral qui est une rupture avec toute la politique française indépendante depuis De Gaulle. Quel intérêt?

Certes la France est le troisième vendeur d'armes au monde  après les #USA et la #Russie. Armes qui tuent des milliers de civils. Au Yémen notamment.

 

                                                            Sylvie Neidinger

 

  Bombardement 1925

La Syrie sous mandat français

Incendie  de  Damas (photo d'époque collection particulière) .

mandat français,bombardement,damas

 

Commentaires

Merci d'être la première à ouvrir une discussion sur cette acte d'agression caractérisée!

Où on voit que les trois dictatures occidentales (le parlement ne sert à RIEN) apportent leur soutien aux terroristes, aux égorgeurs et autres criminels dans cette guerre qui n'est pas civile, mais par procuration et qui a été dès le début voulue, financée et armée par les dictatures occidentales et leurs valets locaux, le qatar et l'arabie.

Et le cessez le feu au Yémen? La preuve qu'ils se contrefoutent du sort des civils.

Écrit par : Daniel | 14/04/2018

Pour info ce blog traite du sujet depuis ...2011. A une époque où ce conflit démarrait

Écrit par : Sylvie Neidinger | 14/04/2018

Un "pogrom" en vue pour les intérêts américains et leurs alliés, politique colonialiste qui n'en a cure du peuple syrien comme s'ils n'avaient pas assez soufferts. Que la France et la GB ne se plaignent plus et ne soient pas surpris quand des bombes leur pètent à la figure, ce n'est que la monnaie de leur pièce, ce sont les peuples qui subissent et pleurent ensuite leurs mots tandis que quelques nantis se font du business sur leur dos.

Écrit par : Bertrand | 14/04/2018

Merci Mme S. Neidinger pour votre article ci dessus.

Pauvre Syrie qui a subi l Hiver arabe puis Daech et les autres Coupeurs de tête puis cette nuit l attaque du Trio France/GB/USA et dès demain le retour de Daech de nouveau. Retour de Daech, oui, "grâce" à Trump le Chef des manoeuvres et aux deux vassalisés exécutants Macron l inexpérimenté et Theresa May qui ne sait plus où mettre la tête sauf se mêler en ce qui ne la regarde pas...Jouer au gangster semble être à la mode. L Otan et les USA savent bien comment mener la carotte et le bâton avec leurs vassalisés: Si tu n obéis pas, je ne te protège pas contre le terrorisme et si tu t entêtes trop, je t envoie les terroristes moi-même.

Écrit par : Charles 05 | 14/04/2018

"Pogrom" est un terme historiquement connoté que je ne partage pas ici avec vous pour ce contexte. Mais je laisse votre commentaire qui montre que contrairement à ce que l"opération de com politique le suggère comme suivi du dossier, ceux qui ne sont pas d'accord sont nombreux.

Écrit par : Sylvie Neidinger | 14/04/2018

Les commentaires sont fermés.