UA-65882359-1

10/12/2017

Escalade évoquée par le Connetable Lesdiguières avec les syndics de Genève

A l'heure des cérémonies de l'Escalade, qui remémorent entre autres, les hauts faits devenus légendaires (peut être un peu exagérés?) de deux femmes, la Mère Royaume , Dame Piaget pour lutter contre les assaillants savoyards
...j'ai retrouvé un nouvel éclairage historique de l'évènement aux pages  180-183 et suivantes du récent livre Lesdiguières prince des Alpes et connétable de France  (une somme historique éditée aux PUG) .gzal.JPG
 
Stéphane Gal, spécialiste en histoire moderne (basé à Lyon et Grenoble)  a mis l'accent sur ce personnage protestant, dernier connétable de France (rôle militaire suprême )  trop méconnu au regard de son rôle historique.
 
Dans sa  Correspondance avec les syndics de Genève,  François de Bonne  donne son expertise militaire sur l'épisode de l'Escalade.(NDLR éléments plus précis à venir)
 
Il inspecte les défenses de Genève en septembre 1602, lors d'un retour de sa Seigneurie de Coppet.
( in  Actes et correspondances du Connétable de Lesdiguières, volume 1, p 439-440 entre autres.)
 
L'universitaire-chercheur Stéphane Gal en bon historien donne la précision des sources et revient sur l'évènement..
 
A découvrir: ce seigneur protestant qui a fortement marqué l'histoire du protestantisme en général, le dauphinois et  français en particulier [ce que la recherche scientifique redécouvre].
 
Il  a toutefois abjuré vers la fin non pas pour Paris "qui vaudrait une messe" mais pour le poste de... Connétable, soit le ministre de la Défense de l'époque !
Rousseau avait agi de la sorte, abjurer pour une femme.
Ah le pouvoir ou les femmes font bien valser  têtes..
 
                                                                       Sylvie Neidinger
 

"Issu de la petite noblesse du Champsaur, François de Bonne (1543 - 1626), duc de Lesdiguières, connaît une ascension fulgurante. Chef de guerre des protestants du Dauphiné au temps des guerres de Religion, il contribue à la toute fin du XVIe siècle à la pacification de la province et à l'application de l'édit de Nantes. Militaire, fin politique, proche d'Henri IV, il concentre les
pouvoirs au début du XVIIe siècle tel un « prince » dans la capitale dauphinoise. Bâtisseur, il
modifie considérablement la physionomie urbaine de Grenoble à cette époque. Sensible aux arts et aux lettres, il fait appel à des artistes français et étrangers pour ses propriétés dauphinoises et son hôtel particulier à Paris.

Au soir d'une longue existence, il obtient en 1622, contre sa conversion au catholicisme, la charge suprême des armées avec le titre de connétable de France, dont il sera le dernier
titulaire. Il laisse un patrimoine considérable à sa descendance, dont les premiers héritiers mâles jouissent du titre de duc de Lesdiguières."

 

(Suite) L'édition 2017 de l'Escalade semble...rock'n roll :des incidents dans le défilé des collégiens

09/12/2017

Les obsèques POPULAIRES de Tennessee-Johnny (rappel 100 millions de disques vendus!) s'annoncent hors-normes

Paris, 9 décembre 2017, 10 heures.

Adieu physique et populaire au rocker.

Des Belges, des Suisses aussi sur place ...

Un jeune Thomas a pris l'avion depuis Hong Kong pour en être. Il repart ce soir.

La ferveur monte, la foule se masse. Chante.

Les clubs Harley Davidson sur place  (sacrée pub pour la marque !).

Il semble qu'une communion populaire exceptionnelle s'annonce.

Un concert naturel  géant, de la bouche du public.

Malgré le froid. "Heureux d'être là pour lui dire Merci" selon un témoignage.

Sur place,  une foule importante.

Le Belge Raymond Devos fut le  premier à soutenir, dans les années 60 le jeune gamin Johnny qui s'essayait sur scène et que le patron  de la salle voulait virer tellement il détonnait. Devos a dit "vous le virez et je pars "

On a certainement  tous quelque chose de Tennessee-Johnny.

Monument international du rock'n roll.

Sa vie. de musicien, de biker, toujours à lutter contre ses démons intérieurs et rechercher toujours, l'Amour. Celui que son père lui a refusé.

Le tournant des années 2000 il devient une icône....générale : un million de spectateurs au concert gratuit du 14 juillet 2009 au pied de la tour Eiffel.

Les autres pays ont enfin pris conscience,  par cette émotion autour du chanteur aux 100 millions de disques, de   l'importance musicale de cette idole des jeunes et des moins jeunes.

 Soixante ans de carrière, 50 albums, 1000 chansons...

                                                      Sylvie Neidinger

 http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2017/12/07/d...

 

La gauche extrême non raccord avec les obsèques du chanteur classé à droite et clairement catholique.

Philippe Labro, dans  sa nullité évoque Johnny" deux fois père"Il oublie les 2 enfants adoptés. Triple nul.

10:13 Publié dans Art-Musique, P-Politis France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : #paris, #johnny, #obsèque, rock'n roll, raymond devos, philippe labro nul | |  Facebook | | | |

08/12/2017

Suisse à l'heure des RH de grand-mère Eugénie

L'édito de Stéphane Haefliger, directeur RH, CBH Compagnie bancaire helvétique, pour la newsletter  du Salon RH  de Genève version 2017 soulignait avec humour un certain passéisme des ressources humaines locales qui côtoie le plus avancé.

 En fait, le plus avancé côtoie le plus ringard.

 "Notre communauté RH se trouve  propulsée dans le nouveau monde: internationalisation, recrutement 3.0, « ubérisation », digitalisation, robotisation, big data, e-leadership, management intergénérationnel, MOOC, et j’en passe.

Que de perspectives stimulantes et fascinantes! Mais que de défis...
Entre nous, sommes-nous réellement capables de les relever?
 
Et lui de constater les blocages pour imposer un nouveau visage des RH : 
"mais nos efforts semblent encore contrecarrés par les logiques
conservatrices des organisations, par des conceptions métiers obsolètes (ah!
le temps bénis des chefs de personnel), par des logiques budgétaires castratrices
ou pire par une conception moyenâgeuse du design organisationnel"
 
L'expert en appelle même à sa grand-mère Eugénie  !!!! Laquelle lui rappelait sans cesse que "l'échelon du haut ne vaut que par celui du bas."
Dans un même système hiérarchique, il ne peut effectivement y avoir de la gestion RH 3.0 pour les cadres et du ringard pour les "échelons inférieurs".
 
Mais ce qui étonne le plus en Suisse : des lieux de travail encore au XIX ème siècle.
 
Je connais une entreprise  où le chef vient avec son toutou. Lequel a déjà "bouffé" deux bas de pantalons d'employés.
Le chien du chef ? On est prié d'en rire et de ne pas se plaindre !
Rien que du très normal dans cette "boîte".
Ses supérieurs ne sanctionnent pas  ...
Bizarroïdes, les "Ressources Humaines  suisses de papa", ou plutôt de ...mamie Eugénie.
 
                                                                             Sylvie Neidinger

TRUMP allume le feu au Proche-Orient

Le cirque mortifère du clown Trump,  président grotesque d'une Amérique en totale  déperdition continue.

Il lance une bombe dans un contexte enflammé.

Réprobation internationale.

Jérusalem, trois fois sainte, universelle et sacrée. Ville des Trois monothéismes.

Les USA à force de trumperies  sont en passe de perdre toute crédibilité internationale dans leur volonté d'être un acteur "peace maker"incontournable.

Et probablement perdre le crédit de "pays négociateur".

Un négociateur international doit toujours être garant du droit international par principe.

Sur le terrain, des morts prévisibles. 

Si une intifada démarre, des morts palestiniens et israéliens directement imputables à ce Donald.

Une décision qui va à l'encontre du droit international ds résolutions onusiennes.

 

                                                            Sylvie Neidinger

                                                        

07/12/2017

D'Ormesson et Halliday quittent la vie...en même temps

Le monde francophone vient de perdre deux artistes majeurs. L'écrivain Jean d'Ormesson et Johnny (15 juin 1943-6 décembre 1917)  décédé le lendemain. L'écrivain et le chanteur.

Dans un bizarre timing. Puisque se reproduit exactement le schéma de  la disparition -également simultanée- de deux autres artistes importants  à leur époque Edith Piaf et Jean Cocteau : la chanteuse et l'écrivain (octobre 1963).

Aznavour en a fait la juste remarque.  C'est troublant.

Et une troublante proximité. Les deux se revendiquent clairement de droite, bien qu'appartement évidemment à tous.

Hommage immédiat également de Céline Dion, cet alter ego féminine en terme de "monstres sacrés "à ces chanteurs totalement hors normes.

La québécoise Céline Dion dit "pleurer une légende ".

La "famille" de la chanson francophone en tristesse.

Les médias sont actuellement submergés par les hommages.

Point n'est besoin d'en rajouter. Ici, sa biographie.

Autre bio sous forme web doc sur Johnny.

                               JOHNNY HALLIDAY: LEGENDE POPULAIRE

Johnny a surfé sur la mode rockabilly dans les années 60 et la mode "yéyé" (terminologie garantie vintage...)

Il a   vendu un certain rêve américain: le grand ouest, les native indians, la moto, James Dean...

Le sien. Celui d'un... européen qui adore l'Amérique. Son Amérique mythique à lui.

Aux USA,  le chanteur belge nommé Jean-Philippe Smet était inconnu. Il avait toutefois réussi à organiser sur place des concerts originaux  car  faisant venir ses fans d'Europe par avions rebaptisés pour l'occasion du nom de ses chansons.

Intelligent, il a su se renouveler et ne pas sombrer dans le has been quand la mode rockabilly années 50/60 s'est trouvée ultra démodée. Il aimait également jouer l'acteur. Il aurait aimé jouer plus.

Il dira que bizarrement son public tendait à le vouloir chanteur et rien d'autre!

Johnny a su sortir de la ringardise et du 'beauf". Restant toutefois un brin kitch.

Son spectacle "Allumer le feu" fut le plus grand organisé en France. Par un sexagénaire en pleine forme mais sexagénaire tout de même.

Johnny Halliday est qualifié de "bête de scène" et capable de TOUS les excès.

Cela vous pose un mythe...

 SA VOIX DE BARYTON S'EST BONIFIEE ET AMPLIFIEE AVEC L 'AGE!

Curieusement, sa voix  forte  s'est amplifiée avec l'âge !

Je trouvais qu'à l'âge  Papy, c'est un peu inconvenant de jouer au Djeune. Ce décalage pouvait irriter.

Un peu poulbot en raison de son enfance difficile ( un père Léon, en complète indifférence ) . Disruptif. Energétique. Il était timide -dit-on - dans la vie privée mais tellement magnétique sur scène.

Dommage qu'il ait dérapé dans un livre récent en chargeant sa double ancienne femme, Adeline Blondieau en termes diffamatoires. Elle a gagné son procès avec un euro symbolique. Ce règlement de compte à ok corral médiatique fut totalement inutile. Grossière  erreur car les histoires personnelles ne se règlent pas devant le ...Public !

Petite ombre dans cet océan dithyrambique.

                      100 MILLIONS D'ALBUMS VENDUS EN 60 ANS !!

Le monde est un peu interloqué de la réaction française face au décès de ce chanteur relativement inconnu ailleurs.

Sauf que 60 millions d'albums vendus en 60 ans de carrière, cela vous pose votre "monstre sacré" de la chanson.

Les "non informés" ont, par le fait des chiffres qui parlent d'eux-mêmes  un certain rattrapage à faire...

La Suisse connait "son" Johnny francophone. La première personne qu'une tv interwievait au Mont Valérien, proche de la dépouille fut une suissesse justement Elle avait  sauté dans le train pour s'en approcher...

On a forcément tous un peu de "Tennessee Johnny" que l'on apprécie ou non ce chanteur.  Petit détail : je me nomme Sylvie probablement parce qu'une certaine femme du chanteur se nommait ainsi et que le prénom fut largement à la mode à partir des années 60/70.

En attendant la descente des Champs-Elysées demain samedi du cercueil entouré de 600 bikers prévus avec en tête la Harley de Johnny rachetée par un annécien, les fans prient en l'église parisienne des artistes, St Roch.

ô Marie, si tu savais.... 

                                                                          Sylvie Neidinger

 

* Sociologie de Johnny. Par l'historien  Alexandre Devecchio

* info TDG, Jean-Philippe Smet était genevois à 13 ans.

johnnu halliday,jean d'ormesson,piad,aznavour,cocteau,chanson française,adeline blondieau,#blogneidinger

crédit images capture du site web cité en lien dans l'article

                                                           

06/12/2017

Macron tout comme Trump charge violement les médias du pays dirigé !

Les deux récents dirigeants partagent de nombreux points communs dont le narcissisme exacerbé.

Macron vient de rejoindre le dirigeant américain dans la violence de la critique adressée aux médias du pays qu'il dirige !

Devant les députés de la Commission audiovisuel, il a utilisé récemment une anaphore d'une violence extrême. 

Le président de la république  a dit clairement par  "trois fois"avoir  "honte" de l'audiovisuel public.

Emmanuel Macron a la mémoire courte.

Les médias français - les people et les autres -ont dans leur majorité concouru  à booster la candidature de celui qui était alors un jeune ministre relativement inconnu, précédemment conseiller et fait connaître par la même occasion  sa femme Brigitte  à coup de Unes people insistantes.Ce dès 2016.

Médias qui ont concouru dans le même temps à démolir Fillon le candidat issu de la primaire de droite.

Là, effectivement c'était  une véritable...honte.

Aujourd'hui, que l 'audiovisuel public soit en crise est une chose.  Que le président de la république soit si violent à son  encontre est juste...une macrono-trumpisterie  supplémentaire.

La dernière étant lors du récent voyage officiel en Afrique. Il s'est moqué devant auditoire du président du Burkina-Faso soit disant parti "réparer la clim".

Habituellement, les présidents, hyper clivants pendant la campagne, rassemblent une fois élu. Car dès lors ils représentent...tout le monde.

Les deux néo-présidents  continuent à cliver d'une façon agressive. Ils  sont en roue libre ...

 

                                                                                        Sylvie Neidinger

                                        

03/12/2017

Décès de David Poisson: le monde français du ski en sourde colère

Au delà d'une légitime tristesse liée  à la perte du skieur David Poisson, membre de l'équipe nationale hexagonale qui s'est tué en entraînement de pré-compétition au Canada le 13 novembre dernier, une colère sourde semble s'être emparée autour du décès du champion.

annecien.JPG

 Certes, des questions sont posées sur la sécurisation de la piste dans cette station canadienne. Tout de même, il se serait "pris" un arbre....

Ah bon un arbre sur une  piste de haute-compétition?

Mais personne ne doute que le ski de haute compétition est un sport de vitesse dangereux.

On se rappelle du décès de la freerideuse valaisanne Estelle Balet.

L'émotion  est donc forte autour de la soudaine disparition du  champion au franc sourire, jeune père de famille, médaillé de bronze aux Mondiaux 2013...

Mais aussi pour raisons..."politiques".

 

ABSENCE SCANDALEUSE  DE REPRESENTANT DE L 'ETAT AUX OBSEQUES DE DAVID POISSON

En réalité la polémique entendue en Savoie porte sur la réaction... ou plutôt l'absence de réaction gouvernementale/

Dans une totale IMPOLITESSE, le gouvernement Macron, tout occupé à faire de la com' pour son auto-promotion a, dans sa parfaite superficialité parisienne et soit-disant jupitérienne,  carrément omis d'envoyer un représentant. Pas le moindre ministre,  secrétaire d 'Etat ni sous-secrétaire d'Etat ni sous-fifre.

Alors qu'une des fonctions d'un gouvernement est justement d'assurer une "catharsis" symbolique en   "parlant" au nom de l'Etat". Donc de tout le monde.

Un seul représentant aux obsèques et le monde du ski aurait eu le sentiment de la France, avec eux , lors de  ce deuil.

Il n'est pas réclamé ici à la tête de l'état, au sommet de la pyramide de s'occupant de tout. Mais d'avoir nommé un gouvernement professionnel et capable de gérer un pays. Hommage aux disparus compris.

Si la pratique d'un sport tient du registre privé, ce débat n'aurait pas lieu.

C'est ici un exercice publique dans le cadre d'une équipe nationale.

Personne pour rendre hommage à un sportif de haut niveau, jeune père de famille décédé en entraînement au sein de l'équipe des Bleus.

Colère sourde des montagnards, des habitants de Peisey Nancroix.

Des nombreuses personnes de l'univers du ski, de la FFS aux sportifs. Colère du citoyen de base également.

        IMPOLITESSE

On se souvient d'un Emmanuel Macron venu à Lausanne au siège du Comité Olympique faire du militantisme médiatique pro-JO, jouant avec ses doigts comme un uluberlu.

Président de la République aujourd'hui à la tête d'un gouvernement sans humanité.

Les sportifs de haut niveau ?? Des individus détectés très jeunes, qui passent leur vie, des heures,  à un entrainement difficile pour ensuite représenter les couleurs d'un Etat. Lequel en cas de victoire va largement en profiter au niveau de sa communication pour s'en accaparer l'aura de la "gagne".

Quand le sportif malheureusement décède  le ministre ou sous ministre ne rend même pas hommage. Cet épisode est minable.

Le sportif est finalement chair à canon pour promotion d'Etat, pour  sponsoring de supermarché autour de la  promotion de boissons sucrées et autres.

Politiciens minables.

                                                 COLERE

Chapeau bas à David Poisson et tous les sportifs qui passent leur vie à s'entraîner durement pour atteindre l'excellence.

A représenter un pays autour du rêve collectif d'identification  lors de compétitions.

HOMMAGE A DAVID POISSON.

 

                                                           Sylvie Neidinger

 

Post. Laura Flessel, ministre des sports absente aux obsèques de David Poisson ( ou d'un représentant) Mais bien présente à Paris à la réunion people pour aller écouter Obama.

 

david poisson,bleus,laura flessel,savoie,macron,deces brutal,deces,naviska,peisey-nancroix

                                 

crédit image capture  site web cité en lien