28/12/2017

Peau de Mur N°7: les moucharabiehs en métal de l'IMA

L'Institut du Monde Arabe inauguré en 1987 par François Mitterrand fête ses trente ans.

Le bâtiment de Jean Nouvel étonne toujours par la véracité du choix de sa façade pour sa "peau de mur "(=titre de la rubrique dédiée  de ce blog)#rubriquepeaudemur,#blogneidinger,ima,jean nouvel,moucharabieh

Véracité au sens d'un accord entre la forme et le fond, un accord "identitaire".

C'était alors une petite révolution en architecture que de conformer un bâtiment à un thème en négligeant la tradition de l'environnement retenu. Ici, les quais.

[ Cette architecture de contraste, sur le mythique front de Seine rive gauche  avait fait scandale à l'époque. Exactement comme pour Beaubourg.]

L'architecte Nouvel a recréé au coeur de Paris et par une technologie neuve le principe des moucharabiehs orientaux en ..bois qui permettent à la lumière de diffuser à l'intérieur également de voir sans être vu.

"Orientaux" est pris  au sens plus  large que le monde arabe: ne pas oublier que l'instrument du jeu de lumière se nomme aussi  ..."persiennes" ![ on ne va pas enter ici dans le conflit sunnites/chiites!]

                  MURS PORTEURS D'UN CODE "IDENTITE"

Le code ancestral repris ici transpose alors  la notion d'un orient urbain à un bâtiment du XXème siècle du coeur parisien.

 Plus qu'une technique architecturale avec calculs de résistance de matériaux, c'est une transposition identitaire culturelle intégrée dans ce qui normalement n'en est pas porteur: la façade !

Malheureusement, ces "yeux mobiles métalliques " tels les yeux qui ornent un visage (tiens...une façade, aussi!) étaient fragiles.

Très rapidement ces structure mobiles se sont grippées.

Elles viennent de subir une restauration à l'occasion des 30 ans de l'IMA.

                                                                                      Sylvie Neidinger

 

#rubriquepeaudemur,#blogneidinger,ima,jean nouvel,moucharabieh

                                            #PeaudeMur

 crédit images: capture de site web cité en lien

06:57 Publié dans U-Architecte, U-Peau de mur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : #blogneidinger, ima, jean nouvel, moucharabieh, #peaudemur | |  Facebook | | | |

27/12/2017

La rubrique Nativité du Blog Neidinger

Noël au soir du 24 décembre est en termes journalistiques un "marronnier".

Une récurrence. La plus forte de l'année probablement.

Ce blog Neidinger illustre chaque saison par une caricature de Nativité depuis son lancement en 2011.

Six dessins déjà depuis l'origine (avec tout de même  un gap en 2013)  désormais réunis sous la rubrique Caricatures Nativité.

Les caricatures sont volontairement fabriquées à la main, artisanales, brutes de décoffrage, pleines de défaut.

Le contraire d'un rendu léché, numérisé.

Car elles sont volontairement cuisinées à la hâte strictement  chaque 24 décembre,  jour de préparation de réveillon, à toute vitesse.

Volontairement le Couple mis en scène  ne change pas d'attitude. C'est récurrent, chaque 24: une histoire d 'enfantement à Bethléem.

Seule change l'actualité et donc le contenu des messages que s'échangent @Marie et @Josephcharpentier sur WhatsApp.

C'est mièvre car les airs se chargent de pleins de petits coeurs: l'Amour entre les deux personnages sature l'ambiance.

Le contenu de leur message en revanche est relativement acide et sombre.

Normal. Il traite chaque 24 de l'actualité politique de Bethléem. La vraie.

 

                                                                                    Sylvie Neidinger

 

 

 

 

22/12/2017

Le "brexit means brexit"...réaliste de Michel Barnier aux Anglais, en retour

Le Royaume-Uni a mis un temps fou, 18 mois, pour valider le premier volet des négociations avec l'UE.

Et finalement a tout accepté en deux jours face à l'ultimatum européen de décembre.

La PM May avait passé l'année à  prononcer une phrase sibylline quand on lui demandait ce qu'elle concoctait "brexit means brexit". Parole qui n'éclairait pas beaucoup de ses intentions...

Les observateurs étrangers  furent alors stupéfaits des débats internes du pays (parlement, presse, les europhobes type Johnson etc..) assez violents* et en total déni avec le réel de la situation.

Diatribes en complet déni de ce qu'un vote mal présenté à l'origine (les mensonges des brexiteurs)  allait entrainer pour le pays.

Le Royaume -Uni organisa, seul dans son coin pendant de longs mois, le contour de son DESIR de quitter l'UE.

Vouloir le  beurre et l'argent du beurre. Le retrait de l'UE pour ses inconvénients mais y rester pour ce qui intéresse (dont le passeport européen de la City)

...Ils ont même voté pour l'heure exacte de sortie !

Enfin en décembre cette première étape a été franchie après tout cette longue phase de dénégation. Theresa May a finalement accepté de monter  les trois premières marches de la porte de sortie. Elles se nomment Irlande+facture+ traitement des européens localement.

Désormais Michel Barnier que la presse anglais populiste  connue pour sa modération légendaire avait nommé un jour l'idiot des alpes (il est savoyard....) lance la phase deux.

Il porte la voix des 27 autres, contre le Royaume -Uni qui  demande  le divorce.

C'est juridiquement un processus de "dés-adhésion".

A ce stade le commissaire européen rappelle en fait ce que signifie exactement le brexit par eux engagés suite à  un vote populiste sans étude d'impact sérieuse, dans le plus grand amateurisme.

Barnier vient  rappeler:

-Remarque  basique de bon sens "être en dehors de l'UE signifiera  pour le Royaume-Uni moins d'avantages qu'être dedans".

-Que la période de transition va être courte, limitée au 31 décembre 2020. Contrairement aux britanniques qui pensaient prolonger sans date. Sinon, ils repassent à la caisse pour la contribution.  Les britanniques paient ici leur âpreté au gain autour du règlement de la facture de sortie. La philosophie européenne c'est désormais "ils trainent à sortir, ils paient". Chat échaudé..

-Que les règles de l'UE s'appliquent durant la période de transition (libre circulation et cour de justice européenne)

-Qu'il n'y a pas de choix à la carte d'une Angleterre qui ne garderait que  ce qui l'intéresse (pas de City de Londres qui commercerait comme avant avec l'UE)

-Que l'accord final dépendra aussi de  la  position de l'Espagne sur Gibraltar.

-Cerise sur le gâteau: que le retour en arrière éventuel  ne dépendra pas des anglais ! Les débats internes au Royaume-Uni genre " quand on voudra on reviendra en arrière" sont de facto surréalistes.

Tout retour en arrière ne peut venir que par acceptation des 27 parlements ! Et non du caprice anglais qui sortirait de l'UE et reviendrait comme dans un moulin. 

Michel Barnier remet juste les pendules à l'heure.

Cela souligne le contraste entre un désir nationaliste en complet refus de voir de la situation réelle du Royaume -Uni  et la  réalité JURIDIQUE d'un processus d'adhésion/dés-adhésion en cours et lancé.

Brexit means brexit !

Stupéfiant: la réaction de certains britanniques reste  toujours dans le déni à la petite semaine. 

Alors qu'ils chamboulent leur économie pour des lendemains largement  inconnus.

Alors qu'ils quittent l'UE qui est actuellement leur premier partenaire commercial (on rêve sur l'intérêt de cette démarche ...) certains britanniques  n 'oublient pas, petits boutiquiers matérialistes à réclamer leur part du ....vin des caves de l'UE.

Question:  pour se saoûler et   mieux ....oublier la galère dans laquelle ils ont volontairement plongé leur pays? 

 

                                                            Sylvie Neidinger

 

 

Débats violents : à savoir, des députés conservateurs anti- brexit viennent encore récemment de recevoir des menaces de mort! On se souvient de l'assassinat de la Député anti-brexit...

 

 

 

21/12/2017

Trump, selon les ambassades: "comme un pigeon se pavanant sur un jeu d'échec"

La dernière blague à la mode dans les ambassades qui synthétise finalement  une année de relations internationales trumpesques:

"La diplomatie à la Trump, c’est comme jouer aux échecs contre un pigeon. Quel que soit votre niveau, le volatile arrive, renverse les pièces, défèque sur l’échiquier, et repart en se pavanant comme s’il avait gagné" (source : L'obs)

Aujourd'hui, en grande solitude, lui et son pays, sur le dossier de Jérusalem [dossier que soit dit en passant, il a ré-animé, lui ] le président américain menace le monde pour influencer le prochain vote de  l'Assemblée Générale de l'ONU.

C'est de  l'anti-diplomatie. La sortie du colt du shérif.

Mais le monde n'est ni le far-west ni le jardin personnel de Donald Trump.

Il est évidemment MULTILATERAL. Et pas simplement de couleur orangée.

                                                                               Sylvie Neidinger

 

Amérique d'abord. Mais de plus en plus seule.

20/12/2017

France: selon que tu es puissant ou faible, Edouard ou Geneviève...tu profites ou tu paies!

Deux infos se télescopent.

La dépense de transport du gouvernement de Edouard Philippe pour affréter un avion privée 350 000 euros juste parce que l'avion militaire dédié était  supposé inconfortable.

Lequel avion militaire est rentré à vide !!! 

En ajoutant les frais de cet avion bis, on arrive à 500 000 euros. Pour rendre confortable deux heures de trajet. C'est scandaleux.

Surtout pour les pères la morale qui démolirent Fillon consciencieusement.

L'autre anecdote, c'est Geneviève, vauclusienne, de 90 ans vient qui vient de se voir infliger une amende de 15 euros pour avoir payé ses impôts en temps voulu mais par ...chèque et non par la voie numérique. A 90 ans !

(Rappel: Etat champion du monde du prélèvement des impôts.+augmentation)

Je ne rapproche pas les deux faits divers par populisme.

On se souvient  juste du discours macroniste qui voulait laver plus blanc que blanc.

Chantre moralisant d'une nouvelle voie politique soit disant plus morale.

Donneur de leçon alors que sa gouvernance a démarré par les démissions des Bayrou et compagnie pour problème judiciaro-financier.

Au fait, le maquillage de Macron a lui, juste coûté 30 00 euros au premier  trimestre.  A ce stade, le prix de la poudre est bien Louis Quatorzien!

Dans l'hexagone, rien de bouge...comme dans  le Guépard de Tomasi de Lampedusa: que cela  change un peu (  cela  se nomme la "révolution macroniste") pour surtout ...rien de change!

En attendant l'indignation est à son comble.

 

                                                                      Sylvie Neidinger

 

 

Milton le Chat, invité de la BGE pour les 30 ans des Editions La Joie de Lire

Attention: derniers jours d'expo à la bibliothèque jusqu'au 23 décembre autour de l'anniversaire des Editions La Joie de Lire.

genève,bge,editions la joie de lire,le chat milton

La trentaine.

J'ai un petit faible à Genève pour ce couloir stratégique de la BGE Bastions .

Stratégique car celui où l'on commande ses livres et où on les rend.

ô LIVRES....

Son étroitesse  n'empêche pas la culture ! Peu de mètres carrés pour des expos photos toujours intéressantes...genève,bge,editions la joie de lire,le chat milton

Actuellement c'est un grand MIAOU qui va vous accueillir. Celui du chat Milton.

Il y est en vacances.

Comme un coq en pâte.

Il joue, roupille, ronronne...

Mais alors, pourquoi va-il quitter cette intéressante demeure qui le nourrit, le chauffe, le protège, le distrait, l'éduque le 23 décembre prochain??

...Pour suivre le Père Noël dans sa tournée, pardi !

                                                                       Sylvie Neidinger

crédit images sylvie neidinger

genève,bge,editions la joie de lire,le chat miltongenève,bge,editions la joie de lire,le chat milton

                                                                                genève,bge,editions la joie de lire,le chat milton

 

00:02 Publié dans A-GeneVie, Art-Bande Dessinée, C-C'est chat, LIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, bge, editions la joie de lire, le chat milton | |  Facebook | | | |

18/12/2017

Image puissante de photo-journalisme: Ibrahim Abou Thouraya handicapé devient symbole palestinien

C'est  une photo d'école de photo-journalisme.

Parce que le sujet est un cas d'école.

Ibrahim Abou Thouraya palestinien qui continuait son combat malgré son handicap lié à son ...combat pour son pays la Palestine vient d'être abattu d'une balle dans la tête.

Du coup, son décès démultiplie son action. Car il devient symbole d'un pays qui lutte sans relâche, même jambes coupées.

La diffusion mondiale de la photo est massive. La puissance d'un simple cliché, ici  redoutable.

Sa puissance virale me fait penser à celle sur le Vietnam de Kim Phuc petite fille  par Nick Ut. Elle avait lourdement secoué les consciences autour de la guerre du Vietnam  en 1972.

                              PALESTINE HANDICAPEE

Sa mort le rend célèbre.

 Cette photo " de guerre" du handicapé qui continue à lutter sur ses moignons est tout simplement stupéfiante.  La première du genre. Car un handicapé suite à blessure de guerre n'est, normalement, plus au front.

Ce cliché  est puissant comme pour la fillette napalmée, car il a valeur de symbole pour la situation générale de la Palestine, non reconnue comme Etat en 2017 (malgré les résolutions de l'ONU), handicapée d'être coupée d'une partie d'elle même depuis 1948.

Lourd dossier pour lequel  Trump vient de mettre de l'huile sur le feu en quittant les sentiers du droit international. L'éloigner de la solution à deux Etats. En grande solitude mondiale.

Et faire entrer Thouraya en colère. Pour la postérité.

 

                                                                         Sylvie Neidinger

Un haut commissaire  de l'ONU se dit "choqué"

L'adolescente Ahed Tamimi à la vidéo virale arrêtée par l'armée israélienne

(crédit image capture La photo tirée de l'Express est très pixelisée)

photo journalisme,photo de guerre,kim phuc,kim ut,vietnam 72,handicap,handicapé,jambes coupées,palestine,israel

photo journalisme,photo de guerre,kim phuc,kim ut,vietnam 72,handicap,handicapé,jambes coupées,palestine,israel

 

 

17/12/2017

May(re) Theresa au centre des "pro" et des "anti" brexit finalement applaudie par l'UE

Les applaudissements lors d'une réunion de l'UE à Theresa May montrent combien les négociateurs comprennent la difficulté de sa situation.

Elle est à la croisée d'un Royaume-Uni qui a perdu la tête entre tous ses désirs contradictoires, ses intérêts économiques contradictoires, le beurre et l'argent du beurre, le regret mégalomaniaque  de son empire que le Royaume-Désuni croit retrouver après le brexit...

C'est concrètement difficile pour elle d'avancer à, de négocier la rupture face à tous les vents contraires et les douches écossaises, les "hard",  les "soft", les anti brexiteurs .

Elle fait face avec un vaillance certaine. Après tout de même une période d'arrogance certaine.

Sans compter qu'elle subit elle aussi les tweets agressifs de Twito-Trump..Certes elle avait fait son paon devant lui lors de son élection.

Son image initiale de femme  revêche est en train de se  bonifier. 

Dire qu'elle devient une mère Teresa britannique serait un peu exagéré. Mais dans un pays... si chic où le débat public peut devenir  rapidement  vulgairement  agressif et trivial ...cette dame devient une cible facile.Notamment quand  la presse anglaise tabloïd qui attaque ad hominem s'en mêle. Ou lors des  prises de paroles  sans politesse des Farage ou Johnson et consorts.

[A propos,  Nigel Farage après avoir "mis le feu" à son pays vient pleurer aujourd'hui devant les médias que le brexit l'a ruiné et qu'il ne peut même plus se promener à Londres sans risque de comportements agressifs à son encontre et qu'il est criblé de dette. U n pantin !]

D'un autre côté la "Premier Ministre " est  la cible des brexiteurs extrêmes.

De l'autre, elle est applaudie pour son courage. Par qui ? Par ses supposés"adversaires" européens...des gentlemen finalement ces continentaux!

May en mère courage. Voire en May(re) courage pour le jeu de mots facile.

L'Histoire commence  à retrouver ses petits et trier le bon grain de l'ivraie...

                                                              Sylvie Neidinger

 

  A noter : quand elle se fatigue Theresa May va se reposer en ...Suisse, comme cet été.

16/12/2017

LES RH suisses, le licenciement "guillotine" et l’entreprise… « guillotineuse »

 La guillotine n’est pas du tout un instrument  culturel suisse. L’exemplaire historique que possède la maison Tavel (Genève) fut en usage au bout du lac lorsque la France installait un Département  du Léman à la période révolutionnaire.

Pour autant il est un domaine où la guillotine s’abat régulièrement sur les têtes en Suisse : le secteur professionnel !

 Ce que je nomme « guillotiner » c’est basiquement  le fait 1) de dire à un employé qui arrive le matin que d’une part il ne fait plus partie des employés, ce qui arrive... cela se nomme un licenciement !

...mais  en plus 2)  de lui demander de quitter les lieux  dans la journée, qu’il ait 10 20 ou 30 ans d’ancienneté.

Une méthode fort  cavalière ! Autre terminologie: la  "mise à pied". Ce vocabulaire est d'ailleurs issu de la cavalerie...quand il était demandé au cavalier de descendre du cheval. C'est à dire de vaquer aux tâches basiques.

Une expérience potentiellement traumatisante telle que décrite par une employée de Globus partie dans la journée « comme une voleuse » et ce après dénigrement -selon elle- "vous êtes nulle".

Cas rapporté, un employé  ayant subi un tel licenciement est aujourd'hui déclaré "disparu" par sa famille. Toutes les hypothèses sombres le concernant sont permises.

La méthode est potentiellement traumatisante.

 Toutefois certain choisissent  d'en rire. « Si une entreprise tombe si bas à employer ce genre de méthode injustifiée par rapport au dossier,  qu’est-ce que je faisais à bosser pour elle ? ». Pas une minute de plus pour cet employeur indélicat....

 

LE LICENCIEMENT PARTICIPE  AUSSI DE LA SOUPLESSE DU MARCHE DU TRAVAIL

 Sur le mode de licencier en général: dans tous les cas de figure l’annonce d’un licenciement n’est jamais agréable à entendre. Les médias suisses évoquent régulièrement des cas d’une inhumanité particulière, pas seulement dans le fait de licencier mais dans la procédure, par une mise en oeuvre problématique.

Toujours chez Globus : une employée mise à pied  déplore de l'avoir appris dans le couloir ….devant ses collègues.

Il y a plus fort. Dans certaines entreprises mal ficelées, tout le personnel peut même être  informé.... avant la personne concernée ! C’est une claire atteinte à la dignité. Une méthode sauvage, de pratique courante.

                      DROIT DU TRAVAIL SUISSE: FAIBLE RECOURS

Le marché du travail est comme son nom un ...marché. Donc une croisée de chemins entre une offre et une demande.

Sur le fond, il n’y a pas à remettre en cause le licenciement,  le parfait droit de l’entreprise. Il rend  le marché du travail hyper souple. Et la souplesse profite à tous.

 On débauche, on embauche facilement. L’employé peut lui aussi aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte !

Il y a bien un  droit du travail mais évidemment pas de droit obligatoire au travail.

 En Suisse,  le droit du travail   est relativement  peu développé au regard de l’hypertrophie du voisin  français (juste comparer le volume des textes juridiques) On peut même licencier à Genève  sur une argutie juridique légère et vague appliquée à toutes les sauces "la rupture du lien de confiance".

Attention. Le problème se pose  tout de même quand on se débarrasse si facilement au passage des employés  âgés.   Comme le cas récent ABB Sécheron.

Cette attitude  du jetable (quand âge mûr) n’est certes  pas propre à la Suisse. Le doux gag pour les individus de  s’entendre dire « à trente ans ne pas être assez expérimenté mais à 45 déjà trop vieux ! » est finalement international.

Toutefois, le fait de licencier facilement à la journée et pour motifs relativement futile semble hyper courant en Suisse.

 

LE LICENCIEMENT GUILLOTINE POUR HUMILIER HUMILIE AUSSI… L’ENTREPRISE QUI PROCEDE DE LA SORTE

 

Attention à l'effet boomerang facilement détectable en termes de communication : le mauvais retour d’image de l'employeur.

 Cette méthode qui consiste à   demander à un employé au matin de son arrivée de quitter les lieux immédiatement est une pratique sauvage.

A y réfléchir, l’employeur gagne-t-il à exercer cette violence interne publique (publique au sens « devant tous les employés ») ?

Probablement pas car son image sociale est en jeu !

On ne parle pas spécialement ici de l’image évidemment négative issue des éventuels articles de presse consécutifs type Globus ABB Sécheron   cités. Car tous les licenciements ne sont pas médiatisés.

On évoque ici les entreprises qui en catimini sans tambour ni trompette procèdent de la sorte.

Quand ce genre de demande de départ immédiat  se produit ( et pour un motif non lié à une « faute grave » sur laquelle le consensus ..moral est de mise et accepté par tous comme  pour un  vol par exemple)  la société qui procède ainsi se met dans de sales draps.

                                      EMPLOYES KLEENEX

Tous les autres salariés dès lors  face à ce qui est vraiment une "mise en scène couperet" de l’employeur se disent qu’ils peuvent eux aussi devenir un jour  cet employé kleenex littéralement jeté dans la journée.

Cela jette un froid.

Celui qui bosse à outrance  le week-end pour sa boîte, qui répond tard le soir à ses courriels depuis son domicile peut finalement réduire son activisme, sachant à quel point l’employé est une brindille jetable.

 Pour analyser l'image retenue et conclure,  quand il y a exécution, en Suisse, par  guillotine sur le lieu de travail, devant collègues:

-Il y a du sang : ici le malaise interne qui suit.

-Il y a des spectateurs : les salariés devant le spectacle de cette mise à mort immédiate.

-Il y a surtout un bourreau. Et l’entreprise de se coltiner malgré elle l’image de « guillotineur »....

 Son choix. En toute "souplesse" du droit du travail suisse.

                                                                                     Sylvie Neidinger

suisse,rh; licenciement guillotine,mise à pied

 

 

 

(Blog Série n°15)

Ma petite boîte genevoise RH 2.0"

Dérive RH sur Genève: question de Röstigraben ou...autres explications?

Le chef de service, son fils et les mots doux

Quand le chef de service exerce en cachette un second job

Quand le chien du chef mord les pantalons d'employés

Suisse à l'heure des RH de Grand-mère Eugénie

LES RH suisses, le licenciement "guillotine" et l’entreprise… «guillotineuse»

                             RUBRIQUE RH

12/12/2017

Fouilles de St Antoine à la SHAG

Une conférence est organisée jeudi  prochain à la SHAG par Jean Terrier, archéologue cantonal pour donner le bilan des fouilles de St Antoine,  fort riches en production.

Et pour présenter les projets d'architectes liés à la réhabilitation du site en intégrant les découvertes. Un musée archéologique pourquoi pas.

 

http://ge.ch/archives/actualites/conference-shag-jeudi-14...

 

                                                                                            SN

archéologie,shag,terrier,geneve,saint -antoine

 

 

 

 

10/12/2017

Escalade évoquée par le Connetable Lesdiguières avec les syndics de Genève

A l'heure des cérémonies de l'Escalade, qui remémorent entre autres, les hauts faits devenus légendaires (peut être un peu exagérés?) de deux femmes, la Mère Royaume , Dame Piaget pour lutter contre les assaillants savoyards
...j'ai retrouvé un nouvel éclairage historique de l'évènement aux pages  180-183 et suivantes du récent livre Lesdiguières prince des Alpes et connétable de France  (une somme historique éditée aux PUG) .gzal.JPG
 
Stéphane Gal, spécialiste en histoire moderne (basé à Lyon et Grenoble)  a mis l'accent sur ce personnage protestant, dernier connétable de France (rôle militaire suprême )  trop méconnu au regard de son rôle historique.
 
Dans sa  Correspondance avec les syndics de Genève,  François de Bonne  donne son expertise militaire sur l'épisode de l'Escalade.(NDLR éléments plus précis à venir)
 
Il inspecte les défenses de Genève en septembre 1602, lors d'un retour de sa Seigneurie de Coppet.
( in  Actes et correspondances du Connétable de Lesdiguières, volume 1, p 439-440 entre autres.)
 
L'universitaire-chercheur Stéphane Gal en bon historien donne la précision des sources et revient sur l'évènement..
 
A découvrir: ce seigneur protestant qui a fortement marqué l'histoire du protestantisme en général, le dauphinois et  français en particulier [ce que la recherche scientifique redécouvre].
 
Il  a toutefois abjuré vers la fin non pas pour Paris "qui vaudrait une messe" mais pour le poste de... Connétable, soit le ministre de la Défense de l'époque !
Rousseau avait agi de la sorte, abjurer pour une femme.
Ah le pouvoir ou les femmes font bien valser  têtes..
 
                                                                       Sylvie Neidinger
 

"Issu de la petite noblesse du Champsaur, François de Bonne (1543 - 1626), duc de Lesdiguières, connaît une ascension fulgurante. Chef de guerre des protestants du Dauphiné au temps des guerres de Religion, il contribue à la toute fin du XVIe siècle à la pacification de la province et à l'application de l'édit de Nantes. Militaire, fin politique, proche d'Henri IV, il concentre les
pouvoirs au début du XVIIe siècle tel un « prince » dans la capitale dauphinoise. Bâtisseur, il
modifie considérablement la physionomie urbaine de Grenoble à cette époque. Sensible aux arts et aux lettres, il fait appel à des artistes français et étrangers pour ses propriétés dauphinoises et son hôtel particulier à Paris.

Au soir d'une longue existence, il obtient en 1622, contre sa conversion au catholicisme, la charge suprême des armées avec le titre de connétable de France, dont il sera le dernier
titulaire. Il laisse un patrimoine considérable à sa descendance, dont les premiers héritiers mâles jouissent du titre de duc de Lesdiguières."

 

(Suite) L'édition 2017 de l'Escalade semble...rock'n roll :des incidents dans le défilé des collégiens

 

                                                             Rubrique #Protestantisme

09/12/2017

Les obsèques POPULAIRES de Tennessee-Johnny (rappel 100 millions de disques vendus!) s'annoncent hors-normes

Paris, 9 décembre 2017, 10 heures.

Adieu physique et populaire au rocker.

Des Belges, des Suisses aussi sur place ...

Un jeune Thomas a pris l'avion depuis Hong Kong pour en être. Il repart ce soir.

La ferveur monte, la foule se masse. Chante.

Les clubs Harley Davidson sur place  (sacrée pub pour la marque !).

Il semble qu'une communion populaire exceptionnelle s'annonce.

Un concert naturel  géant, de la bouche du public.

Malgré le froid. "Heureux d'être là pour lui dire Merci" selon un témoignage.

Sur place,  une foule importante.

Le Belge Raymond Devos fut le  premier à soutenir, dans les années 60 le jeune gamin Johnny qui s'essayait sur scène et que le patron  de la salle voulait virer tellement il détonnait. Devos a dit "vous le virez et je pars "

On a certainement  tous quelque chose de Tennessee-Johnny.

Monument international du rock'n roll.

Sa vie. de musicien, de biker, toujours à lutter contre ses démons intérieurs et rechercher toujours, l'Amour. Celui que son père lui a refusé.

Le tournant des années 2000 il devient une icône....générale : un million de spectateurs au concert gratuit du 14 juillet 2009 au pied de la tour Eiffel.

Les autres pays ont enfin pris conscience,  par cette émotion autour du chanteur aux 100 millions de disques, de   l'importance musicale de cette idole des jeunes et des moins jeunes.

 Soixante ans de carrière, 50 albums, 1000 chansons, 30 films...Tout est superlatif.

                                                      Sylvie Neidinger

 http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2017/12/07/d...

 

La gauche extrême non raccord avec les obsèques du chanteur classé à droite et clairement catholique.

Philippe Labro, dans  sa nullité évoque Johnny" deux fois père"Il oublie les 2 enfants adoptés. Triple nul.

 

                                         Rubrique PEOPLE Hallyday Johnny

08/12/2017

Suisse à l'heure des RH de grand-mère Eugénie

L'édito de Stéphane Haefliger, directeur RH, CBH Compagnie bancaire helvétique, pour la newsletter  du Salon RH  de Genève version 2017 soulignait avec humour un certain passéisme des ressources humaines locales qui côtoie le plus avancé.

 En fait, le plus avancé côtoie le plus ringard.

 "Notre communauté RH se trouve  propulsée dans le nouveau monde: internationalisation, recrutement 3.0, « ubérisation », digitalisation, robotisation, big data, e-leadership, management intergénérationnel, MOOC, et j’en passe.

Que de perspectives stimulantes et fascinantes! Mais que de défis...
Entre nous, sommes-nous réellement capables de les relever?
 
Et lui de constater les blocages pour imposer un nouveau visage des RH : 
"mais nos efforts semblent encore contrecarrés par les logiques
conservatrices des organisations, par des conceptions métiers obsolètes (ah!
le temps bénis des chefs de personnel), par des logiques budgétaires castratrices
ou pire par une conception moyenâgeuse du design organisationnel"
 
L'expert en appelle même à sa grand-mère Eugénie  !!!! Laquelle lui rappelait sans cesse que "l'échelon du haut ne vaut que par celui du bas."
Dans un même système hiérarchique, il ne peut effectivement y avoir de la gestion RH 3.0 pour les cadres et du ringard pour les "échelons inférieurs".
 
Mais ce qui étonne le plus en Suisse : des lieux de travail encore au XIXème siècle.
 
Je connais une entreprise  où le chef vient avec son toutou. Lequel a déjà "bouffé" deux bas de pantalons d'employés.
Le chien du chef ? On est prié d'en rire et de ne pas se plaindre !
Rien que du très normal dans cette "boîte".
Ses supérieurs ne sanctionnent pas  ...
Bizarroïdes, les "Ressources Humaines  suisses de papa", ou plutôt de ...mamie Eugénie.
 

TRUMP allume le feu au Proche-Orient

Le cirque mortifère du clown Trump,  président grotesque d'une Amérique en totale  déperdition continue.

Il lance une bombe dans un contexte enflammé.

Réprobation internationale.

Jérusalem, trois fois sainte, universelle et sacrée. Ville des Trois monothéismes.

Les USA à force de trumperies  sont en passe de perdre toute crédibilité internationale dans leur volonté d'être un acteur "peace maker"incontournable.

Et probablement perdre le crédit de "pays négociateur".

Un négociateur international doit toujours être garant du droit international par principe.

Sur le terrain, des morts prévisibles. 

Si une intifada démarre, des morts palestiniens et israéliens directement imputables à ce Donald.

Une décision qui va à l'encontre du droit international ds résolutions onusiennes.

 

                                                            Sylvie Neidinger

                                                        

07/12/2017

D'Ormesson et Halliday quittent la vie...en même temps

Le monde francophone vient de perdre deux artistes majeurs. L'écrivain Jean d'Ormesson et Johnny (15 juin 1943-6 décembre 1917)  décédé le lendemain. L'écrivain et le chanteur.

Dans un bizarre timing. Puisque se reproduit exactement le schéma de  la disparition -également simultanée- de deux autres artistes importants  à leur époque Edith Piaf et Jean Cocteau : la chanteuse et l'écrivain (octobre 1963).

Aznavour en a fait la juste remarque.  C'est troublant.

Et une troublante proximité. Les deux se revendiquent clairement de droite, bien qu'appartement évidemment à tous.

Ils semble que les deux , Hallyday-Smet et d'Ormesson partagent un même ancêtre de Namur au XVème siècle.

Hommage immédiat également de Céline Dion, cet alter ego féminine en terme de "monstres sacrés "à ces chanteurs totalement hors normes.

La québécoise Céline Dion dit "pleurer une légende ".

La "famille" de la chanson francophone en tristesse.

Les médias sont actuellement submergés par les hommages.

Point n'est besoin d'en rajouter. Ici, sa biographie.

Autre bio sous forme web doc sur Johnny.

                               JOHNNY HALLIDAY: LEGENDE POPULAIRE

Johnny a surfé sur la mode rockabilly dans les années 60 et la mode "yéyé" (terminologie garantie vintage...)

Il a   vendu un certain rêve américain: le grand ouest, les native indians, la moto, James Dean...

Le sien. Celui d'un... européen qui adore l'Amérique. Son Amérique mythique à lui.

Aux USA,  le chanteur belge nommé Jean-Philippe Smet était inconnu. Il avait toutefois réussi à organiser sur place des concerts originaux  car  faisant venir ses fans d'Europe par avions rebaptisés pour l'occasion du nom de ses chansons.

Intelligent, il a su se renouveler et ne pas sombrer dans le has been quand la mode rockabilly années 50/60 s'est trouvée ultra démodée.

Il aimait également jouer l'acteur. 30 films au compteur et une dizaine de documentaires. (figurant en 1959 dans les Diaboliques de Clouzot).Il aurait aimé jouer plus. Il dira que bizarrement son public tendait à le vouloir chanteur et rien d'autre!

Johnny a su sortir de la ringardise et du 'beauf". Restant toutefois un brin kitch.

Son spectacle "Allumer le feu" fut le plus grand organisé en France. Par un sexagénaire en pleine forme mais sexagénaire tout de même.

Johnny Halliday est qualifié de "bête de scène" et capable de TOUS les excès.

Cela vous pose un mythe...

 SA VOIX DE BARYTON S'EST BONIFIEE ET AMPLIFIEE AVEC L 'AGE!

Curieusement, sa voix  forte  s'est amplifiée avec l'âge !

Je trouvais qu'à l'âge  Papy, c'est un peu inconvenant de jouer au Djeune. Ce décalage pouvait irriter.

Un peu poulbot en raison de son enfance difficile ( un père Léon, en complète indifférence ) . Disruptif. Energétique. Il était timide -dit-on - dans la vie privée mais tellement magnétique sur scène.

Dommage qu'il ait dérapé dans un livre récent en chargeant sa double ancienne femme, Adeline Blondieau en termes diffamatoires. Elle a gagné son procès avec un euro symbolique. Ce règlement de compte à ok corral médiatique fut totalement inutile. Grossière  erreur car les histoires personnelles ne se règlent pas devant le ...Public !

Petite ombre dans cet océan dithyrambique.

                      100 MILLIONS D'ALBUMS VENDUS EN 60 ANS !!

Le monde est un peu interloqué de la réaction française face au décès de ce chanteur relativement inconnu ailleurs.

Sauf que 60 millions d'albums vendus en 60 ans de carrière, cela vous pose votre "monstre sacré" de la chanson.

Les "non informés" ont, par le fait des chiffres qui parlent d'eux-mêmes  un certain rattrapage à faire...

La Suisse connait "son" Johnny francophone. La première personne qu'une tv interwievait au Mont Valérien, proche de la dépouille fut une suissesse justement Elle avait  sauté dans le train pour s'en approcher...

On a forcément tous un peu de "Tennessee Johnny" que l'on apprécie ou non ce chanteur.  Petit détail : je me nomme Sylvie probablement parce qu'une certaine femme du chanteur se nommait ainsi et que le prénom fut largement à la mode à partir des années 60/70.

En attendant la descente des Champs-Elysées demain samedi du cercueil entouré de 600 bikers prévus avec en tête la Harley de Johnny rachetée par un annécien, les fans prient en l'église parisienne des artistes, St Roch.

ô Marie, si tu savais.... 

                                                                          Sylvie Neidinger

 

* Sociologie de Johnny. Par l'historien  Alexandre Devecchio

* info TDG, Jean-Philippe Smet était genevois à 13 ans.

johnnu halliday,jean d'ormesson,piad,aznavour,cocteau,chanson française,adeline blondieau,#blogneidinger

crédit images capture du site web cité en lien dans l'article

                                            Rubrique PEOPLE Hallyday Johnny

06/12/2017

Macron tout comme Trump charge violement les médias du pays dirigé !

Les deux récents dirigeants partagent de nombreux points communs dont le narcissisme exacerbé.

Macron vient de rejoindre le dirigeant américain dans la violence de la critique adressée aux médias du pays qu'il dirige !

Devant les députés de la Commission audiovisuel, il a utilisé récemment une anaphore d'une violence extrême. 

Le président de la république  a dit clairement par  "trois fois"avoir  "honte" de l'audiovisuel public.

Emmanuel Macron a la mémoire courte.

Les médias français - les people et les autres -ont dans leur majorité concouru  à booster la candidature de celui qui était alors un jeune ministre relativement inconnu, précédemment conseiller et fait connaître par la même occasion  sa femme Brigitte  à coup de Unes people insistantes.Ce dès 2016.

Médias qui ont concouru dans le même temps à démolir Fillon le candidat issu de la primaire de droite.

Là, effectivement c'était  une véritable...honte.

Aujourd'hui, que l 'audiovisuel public soit en crise est une chose.  Que le président de la république soit si violent à son  encontre est juste...une macrono-trumpisterie  supplémentaire.

La dernière étant lors du récent voyage officiel en Afrique. Il s'est moqué devant auditoire du président du Burkina-Faso soit disant parti "réparer la clim".

Habituellement, les présidents, hyper clivants pendant la campagne, rassemblent une fois élu. Car dès lors ils représentent...tout le monde.

Les deux néo-présidents  continuent à cliver d'une façon agressive. Ils  sont en roue libre ...

 

                                                                                        Sylvie Neidinger

                                        

03/12/2017

Décès de David Poisson: le monde français du ski en sourde colère

Au delà d'une légitime tristesse liée  à la perte du skieur David Poisson, membre de l'équipe nationale hexagonale qui s'est tué en entraînement de pré-compétition au Canada le 13 novembre dernier, une colère sourde semble s'être emparée autour du décès du champion.

annecien.JPG

 Certes, des questions sont posées sur la sécurisation de la piste dans cette station canadienne. Tout de même, il se serait "pris" un arbre....

Ah bon un arbre sur une  piste de haute-compétition?

Mais personne ne doute que le ski de haute compétition est un sport de vitesse dangereux.

On se rappelle du décès de la freerideuse valaisanne Estelle Balet.

L'émotion  est donc forte autour de la soudaine disparition du  champion au franc sourire, jeune père de famille, médaillé de bronze aux Mondiaux 2013...

Mais aussi pour raisons..."politiques".

 

ABSENCE SCANDALEUSE  DE REPRESENTANT DE L 'ETAT AUX OBSEQUES DE DAVID POISSON

En réalité la polémique entendue en Savoie porte sur la réaction... ou plutôt l'absence de réaction gouvernementale/

Dans une totale IMPOLITESSE, le gouvernement Macron, tout occupé à faire de la com' pour son auto-promotion a, dans sa parfaite superficialité parisienne et soit-disant jupitérienne,  carrément omis d'envoyer un représentant. Pas le moindre ministre,  secrétaire d 'Etat ni sous-secrétaire d'Etat ni sous-fifre.

Alors qu'une des fonctions d'un gouvernement est justement d'assurer une "catharsis" symbolique en   "parlant" au nom de l'Etat". Donc de tout le monde.

Un seul représentant aux obsèques et le monde du ski aurait eu le sentiment de la France, avec eux , lors de  ce deuil.

Il n'est pas réclamé ici à la tête de l'état, au sommet de la pyramide de s'occupant de tout. Mais d'avoir nommé un gouvernement professionnel et capable de gérer un pays. Hommage aux disparus compris.

Si la pratique d'un sport tient du registre privé, ce débat n'aurait pas lieu.

C'est ici un exercice publique dans le cadre d'une équipe nationale.

Personne pour rendre hommage à un sportif de haut niveau, jeune père de famille décédé en entraînement au sein de l'équipe des Bleus.

Colère sourde des montagnards, des habitants de Peisey Nancroix.

Des nombreuses personnes de l'univers du ski, de la FFS aux sportifs. Colère du citoyen de base également.

        IMPOLITESSE

On se souvient d'un Emmanuel Macron venu à Lausanne au siège du Comité Olympique faire du militantisme médiatique pro-JO, jouant avec ses doigts comme un uluberlu.

Président de la République aujourd'hui à la tête d'un gouvernement sans humanité.

Les sportifs de haut niveau ?? Des individus détectés très jeunes, qui passent leur vie, des heures,  à un entrainement difficile pour ensuite représenter les couleurs d'un Etat. Lequel en cas de victoire va largement en profiter au niveau de sa communication pour s'en accaparer l'aura de la "gagne".

Quand le sportif malheureusement décède  le ministre ou sous ministre ne rend même pas hommage. Cet épisode est minable.

Le sportif est finalement chair à canon pour promotion d'Etat, pour  sponsoring de supermarché autour de la  promotion de boissons sucrées et autres.

Politiciens minables.

                                                 COLERE

Chapeau bas à David Poisson et tous les sportifs qui passent leur vie à s'entraîner durement pour atteindre l'excellence.

A représenter un pays autour du rêve collectif d'identification  lors de compétitions.

HOMMAGE A DAVID POISSON.

 

                                                           Sylvie Neidinger

 

Post. Laura Flessel, ministre des sports absente aux obsèques de David Poisson ( ou d'un représentant) Mais bien présente à Paris à la réunion people pour aller écouter Obama.

 

david poisson,bleus,laura flessel,savoie,macron,deces brutal,deces,naviska,peisey-nancroix

                                 

crédit image capture  site web cité en lien