UA-65882359-1

06/12/2017

Macron tout comme Trump charge violement les médias du pays dirigé !

Les deux récents dirigeants partagent de nombreux points communs dont le narcissisme exacerbé.

Macron vient de rejoindre le dirigeant américain dans la violence de la critique adressée aux médias du pays qu'il dirige !

Devant les députés de la Commission audiovisuel, il a utilisé récemment une anaphore d'une violence extrême. 

Le président de la république  a dit clairement par  "trois fois"avoir  "honte" de l'audiovisuel public.

Emmanuel Macron a la mémoire courte.

Les médias français - les people et les autres -ont dans leur majorité concouru  à booster la candidature de celui qui était alors un jeune ministre relativement inconnu, précédemment conseiller et fait connaître par la même occasion  sa femme Brigitte  à coup de Unes people insistantes.Ce dès 2016.

Médias qui ont concouru dans le même temps à démolir Fillon le candidat issu de la primaire de droite.

Là, effectivement c'était  une véritable...honte.

Aujourd'hui, que l 'audiovisuel public soit en crise est une chose.  Que le président de la république soit si violent à son  encontre est juste...une macrono-trumpisterie  supplémentaire.

La dernière étant lors du récent voyage officiel en Afrique. Il s'est moqué devant auditoire du président du Burkina-Faso soit disant parti "réparer la clim".

Habituellement, les présidents, hyper clivants pendant la campagne, rassemblent une fois élu. Car dès lors ils représentent...tout le monde.

Les deux néo-présidents  continuent à cliver d'une façon agressive. Ils  sont en roue libre ...

 

                                                                                        Sylvie Neidinger

                                        

Commentaires

@Sylvie
Avez-vous remarqué que Macron est plutôt un humanoïde?
L'enfant immature en politique ne peut que devenir tyrannique. Il savait que les médias, propriété achetée bon marché avec des emprunts à l'état, n'était bonne qu'à asservir. Tout le monde avait remarqué que,unanimement, les journalistes obéissaient aux ordres des sponsors de Macron dans son adoubement?
Lui, Macron, Jupiter qui ne faisait que réceptionner ces offrandes qu'on voulaient lui faire. Il est naturel qu'il ne se sente nullement redevable auprès de quiconque. Il n'avait rien quémandé, rien désiré. Il était apparition devant les Français, sauveur inattendu...
Ce sont les journalistes papier et audio-visuel qui avaient trop bu pendant trop longtemps, drogués jusqu'à leur perte. Ou alors avaient-ils tout simplement manqué d'éthique et de déontologie? Ou encore oublié leur métier?
Pourquoi s'étonnent-ils aujourd'hui? Ils devaient s'attendre à ce qui se passe actuellement. C'était visible et prévisible: Ils avaient tous participé à la genèse d'un phénomène Macron-Président. Avec le recul, ils en savent trop. Ils risquent de se retourner contre lui et contre sa bande. Il faut donc qu'ils disparaissent. Comme il est difficile de faire disparaître physiquement autant de personnes, on en vient donc à désirer leur discrédit. Quoi de mieux que de la maltraitance en tous genres! Heureux encore qu'on ne leur flanque pas une plainte pénale, pour calomnie sur le dos, à la moindre critique. Un autre troupeau viendra effacer leurs traces, le nouveau décor médiatique les aura complètement occultés.

Autre question: un des patrons de Macron, Patrick Drahi, n'accumule-t-il pas des dettes qui l'acculent à se délester de certaines affaires? Bientôt de son journal et de ses petites mains?

Autre feuilleton de dynastie à suivre.

Cela ne m'étonne pas et ne me gêne pas. C'est une suite tout à fait préméditée et logique. On espère seulement que Macron tombe tout seul de son piédestal. Il n'en tombera pas. Il n'y a que la toute puissante commission européenne et Mme Merkel qui pourront le faire chuter puisque Jupiter ne jure que par eux et par sa germanolâtrie. Pour l'instant, ils l'utilisent.

Les Français, désarmés, attendront patiemment ce moment là.
L'état des lieux post Macron sera pour eux un moment fort de vérité.

Écrit par : Beatrix | 07/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.