UA-65882359-1

27/06/2017

Certains anglais, radins au risque de l'arnaque.

Le titre évoque  "certains" car  il ne s'agit pas de mettre tous les britanniques dans le même panier. Ce qui serait injuste et  stigmatisant.

D'un autre côté, l'article se justifie car ce sont majoritairement des anglais qui commettent ces pratiques à l'étranger!

D'autant que deux arnaques sont clairement identifiées à l'étranger :

1- Un litige actuel entre l'industrie du tourisme espagnole et ces ressortissants qui ont faculté de porter plainte au retour, sans certificat médical pour "perturbation gastrique". Et ainsi se faire rembourser le séjour s'il était en pension complète.

Magic system....

Le problème est que le manque à gagner des hôteliers ibères est évalué à 60 millions d'euros pour cette année.

Le nombre de faux malades explose. Car tout un business d'officines juridiques et avocats est en place au Royaume-Uni pour réclamer le "remboursement" suite à la ...simulation d'intoxication alimentaire.

Racket a l'anglaise en Espagne

 

2-Cette affaire est à mettre en direct avec l'arnaque au vol de ski signalée en hiver dans les Alpes. Nombreux britanniques - et uniquement eux - louent leurs skis en station.

Ils prennent une assurance anti-vol.  Et en forte majorité se "font voler leurs skis"

Uniquement eux!

Un peu facile.

                           IMAGE NEGATIVE A L INTERNATIONAL

 

En réalité, ils se tirent une balle dans le pied avec ces comportements déviants !

Car globalement l'image des anglais dans les zones où ces compatriotes indélicats sévissent est négative.

Il y a une limite à cette sorte d'organisation hyper pro qui s'installe autour de l'arnaque (avocats etc.): le refus des victimes de continuer à se faire plumer.

Car plusieurs hôteliers espagnols REFUSENT désormais toute clientèle anglaise sans exception.

De même qu'en station de ski, l'assurance vol  est souvent refusée à ceux dont l'arnaque trouble bizarrement les statistiques.

Pas chouette.

Les britanniques ont un  rapport  certain à l'argent.

L'UE en sait quelque chose. On se souvient de Thatcher et son " I want my money back" 

L'actuel  Brexit est aussi lié à l'argent. Il a été vendu par les populistes comme "pouvant redonner de l'argent au service de santé"!

Et la procédure de divorce  qui démarre ce lundi devrait être gratuite du point de vue de nombreux citoyens britanniques ...(L'UE refuse fermement évidemment)

Partir à l'anglaise, sans payer les dettes ou réclamer un remboursement indu  ....semble avoir le vent en poupe au Royaume-Uni.

Money is money !

A Madrid, la presse titre sur "l'Espagne qui donne la diarrhée aux anglais"

Les autres observent avec ironie et stupéfaction. Les prendre pour des idiots va jusqu'à la limite de leur patience. Et surtout, de leur refus.

                                             Sylvie Neidinger

                                         

Autre domaine où la radinerie a eu de ..?lourdes conséquences: la tour Grenfell

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.