UA-65882359-1

19/04/2017

Marine Le Pen stigmatise les protestants et ouvre "sa" guerre de religion

Les présidentielles 2017 réservent encore de -mauvaises- surprises.

Après Macron [ qui joua avec la guerre d'Algérie pour gagner quelques voix et stigmatisa en évoquant des crimes contre d'humanité, selon lui] Marine le Pen  s'en prend elle aux ....protestants.

Carrément.

Décidément cette campagne est trash. Au lieu de parler chômage et économie, ces candidats jouent avec l'Histoire. Et entendent diviser.

Hier mardi, sur TF1 le leader du front nation récupère -après  la "Jeanne d'Arc "de son papa- le cardinal Richelieu, évoqué à plusieurs reprises et dont le portrait orne le bureau.

Provocatrice.

 Je cite l'article France Info.

M le Pen cite Richelieu à plusieurs reprises et stigmatise les protestants.

Mardi 18 avril, Marine Le Pen est invitée dans l'émission "Demain président..." sur TF1. Au cours de l'interview, le journaliste Gilles Bouleau lui demande qui elle verrait bien dans son panthéon politique, "un homme ou une femme qui vous serve de modèle, d’inspiration". La candidate frontiste se lance : "En ce moment, Richelieu. Le promoteur d’un Etat moderne, qui a refusé justement, peut-être, qu’une religion [le protestantisme] prenne le pas sur la France, oui sûrement." Gilles Bouleau lui rappelle alors que le ministre de Louis XIII a mené une politique de répression violente contre les protestants avec le siège de La Rochelle, en 1627 et 1628. "Sur les 28 000 habitants de la ville, 5 400 ont survécu", rappelle Padre Pio, le blogueur-historien. 

Mais Marine Le Pen maintient son choix : "Qu’est-ce que vous voulez ? C'est peut-être les protestants qui avaient des revendications qui allaient à l'encontre de la nation."  Peut-être une façon détournée pour Marine Le Pen de faire un parrallèle avec l'islam, en comparant les musulmans d'aujourd'hui aux protestants du XVIIe siècle.

La frontiste commet une erreur historique. A l'époque de Richelieu,  la nation française n'est pas formée. Elle émerge au XIXème siècle.

On note également que Madame Le Pen qui instrumentalise  politiquement  le catholicisme semble ne pas fréquenter les églises. Elle l'a avoué à Pâques 2017.

Mauvaise paroissienne, la guêpe.

Elle ré-ouvre le dossier des guerres de religions.

C'est gravissime et globalement les réactions médiatiques  sur ce point sont faibles aujourd'hui dans l'hexagone.

Le Front National est totalement disqualifié. En Marche aussi.

C'est ignoble que l'aller réveiller de si profondes et anciennes divisions de l'histoire .

                                                     Sylvie Neidinger

                     

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

 

Commentaires

Le dossier est ouvert depuis longtemps, pas contre les protestants mais bien contre tous les chrétiens et pas par Mme Le Pen mais par les islamistes. Faut vraiment être de mauvaise foi pour s'en prendre à Mme Le Pen qui est la seule à dénoncer vraiment la seule vraie guerre de religion qui sème la mort jusque dans nos villes.

Écrit par : norbert maendly | 19/04/2017

Les commentaires sont fermés.