UA-65882359-1

19/04/2017

Emma Morano, 117 ans referme le XIXème siècle

 C'est une surprise. Avec le décès des derniers poilus de la guerre 14-18, on avait oublié que la doyenne de l'humanité encore en vie  jusqu'au 15 avril dernier était née au XIXème siècle.

L'Italienne Emma Morano, dernière survivante connue du XIXe siècle et doyenne présumée de l'humanité, est donc décédée ce samedi 15 avril à son domicile de Verbania dans le nord du pays, à l'âge de 117 ans. Elle était née le 29  novembre 1899.

Elle referme la porte du siècle ouvert à feu et à sang par Napoléon qui se confronta à toute l'Europe. Elle vécu seule, s'étant séparée de son mari jugé violent.

Son régime alimentaire bizarre intriguait les médecins: toute sa vie, 3 oeufs par jour dont deux cuits, un cru. Un peu de viande et ....très peu de légumes et de fruits.

Le dernière poilu de la guerre 14-18 fut Claude Choules, un britannique décédé en Australie à 110 ans.

 Son régime à lui : un peu d'huile de foie de morue chaque jour, de l'exercice et de l'humour.

Claude Choules affirmait le plus sérieusement du monde que le secret d'une longue vie est de continuer à respirer ! So british. Lovely.

                                                                                Sylvie Neidinger

 

 Problème: selon certains le XIX ème siècle se terminerait en 1900 auquel cas je cite  "La Jamaicaine Violet Brown, née le 10 mars 1900 et Nabi Tajima, née le 4 août 1900, seraient les dernières personnes vivantes sur Terre à avoir connu le XIXe siècle  Moi j'aime bien la date symbolique de 1899...

 

Commentaires

Il doit sûrement rester une petite jeunette née encore avant le 31 décembre 1900..pour refermer le XIXe siècle, sans compter chênes, tilleuls et tortues

Écrit par : Pointsurlesi | 19/04/2017

Bien entendu. Cette annonce est basée sur les données officielles, établies sur des états-civils.

Il existe forcément dans le monde des centenaires non répertoriés car sans date de naissance certifiée.
Les cailloux battent largement les tortues , les chênes et les tilleuls. Ils ont quelques milliards d'années...

Écrit par : sylvie neidinger | 19/04/2017

- Vous n’êtes pas Dostoïevski, dit la citoyenne déroutée par les raisonnements de Koroviev.
- Hé, hé! Qui sait, qui sait? fit celui-ci.
- Dostoïevski est mort, dit la citoyenne, d’un ton qui déjà, manquait un peu de conviction.
- Je proteste! s’écria Béhémoth avec chaleur. Dostoïevski est immortel!

Mikhaïl Boulgakov, Le Maître et Marguerite, Robert Laffont, 1968.

Écrit par : Mario Jelmini | 19/04/2017

Les commentaires sont fermés.