UA-65882359-1

02/05/2017

Morte pour photographier du Street Art à Paris le bronx

Le fait divers date d'avril 2917, un bail.

Mais il me reste en mémoire. Par identification.

Une  américaine, venue voir sa fille vient photographier une fresque  de street art à Montreuil est morte sur place.

Cette dame  a été tout simplement poignardée dans le dos alors qu'elle photographiait tranquillement une fresque rue Marcel Dufriche par un déséquilibré.

Rue, street devenue violente.

Tout autre qu'elle pouvait venir photographier. J'ai photographié du street art...dans les rues de Paris et ailleurs.

 

Il y a trente ans, le prototype de la rue dangereuse était représenté par New-York, Bronx....

On disait à l'époque qu'une voiture arrêtée au feu rouge pouvait même subir un car jaking.

Une américaine photographiait des fresques de street-art à Montreuil.

Elle en est décédée, poignardée par un SDF migrant sans abri de Gambie visiblement en délire psychiatrique. Il a été immédiatement arrêté. Il est interné.

La photographe n'a pas survécu.

A Lyon un autre fait divers devenu banal: tué pour avoir refusé une cigarette.

Dans les années 80 on disait " c'est le Bronx"un quartier précis de  pour exprimer la violence urbaine gratuite exacerbée.

Aujourd'hui le vrai Bronx semble aller mieux.

Mais la vieille Europe a plongé.

 

Se rappeler des touristes chinois agressés...

On fait quoi ?? On continue à marcher dans les rues et admirer le street-art?

                                                   Sylvie Neidinger

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.