UA-65882359-1

09/04/2017

La guerre de TRUMP en 140 signes. Avec 59 tomahawks

TRUMP vient d'agir en Syrie, hors des clous de l'ONU et sans en référer  à son Congrès.

Avant toute enquête internationale.

Un média belge signale que le président américain invente la guerre impulsive.

Bazooka-Trump guerroie  comme il tweete: en saillie, court et impulsif.

La guerre en 140 signes. Avec 59 tomahawks.

 Il semble que 19 seulement aient atteint leur cible.

Que sont devenus les 36 missiles qui n'ont pas atteint leur cible. Il se murmure qu'ils ont été interceptés. Par qui ? Par les Russes?

Poutine tout comme la Bolivie et d'autres nations   fustigent cette attaque contre la souveraineté d'un pays et contraire au droit international.

Le Président russe a dit ne plus coopérer à l'avenir dans la zone avec les USA et envisage des représailles.

 

 Mélenchon fustige l'alignement de François Hollande et de Merkel à Trump et sa politique du pire.

SYR USA 7 -04 melenchon sur holland emerkel.GIF

Au fait, qui a déstabilisé le moyen-orient par une invasion de l'Irak?

Les américains, clairement.

 

 

       LES  ENJEUX GAZIERS  EXPLIQUENT LA GUERRE des OCCIDENTAUX CONTRE LA SYRIE

 

 

Très tôt en 2013, ce blog Neidinger avait signalé les enjeux gaziers du conflit syrien. Alors que personne n'évoquait encore cette problématique de géostratégie.

Médias alors tournée vers les "gentils rebelles" financ"s par le Qatar et l'Arabie Saoudite.

A la fois ceux off shore que l'on a découverts en 2009/10 et les enjeux de la sortie gazière du Qatar et de l'Arabie Saoudite qui comme tout enfant  peut le voir sur une carte passe, comme par hasard par...la Syrie.

Je cite l'excellent article récent du blogueur Homme Libre sur le même  thème du gaz.  et sur l' esthétisme déplacé par le journal Libération autour de cadavres d'enfants.

 

                                            Sylvie Neidinger

 

 

 

Bombarder la Syrie est plus facile que régler les problèmes intérieurs dont celui de la sécurité sociale, dit Obama Care

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.