UA-65882359-1

19/02/2017

Macron vautour de l'Histoire (1/2)

Le candidat improbable Macron joue avec le feu juste pour faire monter sa sauce personnelle. 

La bulle de savon Macron explose cette semaine car il déraille.

Et surtout parce que les médias qui le soutiennent largement commencent enfin à signaler les critiques du système Macron qui se font jour.

En pleine campagne électorale,  le conseiller de François Hollande (son dernier poste) rallume  la division par des expressions inappropriées autour de la guerre d'Algérie dans une France actuellement à cran.

L'Hexagone  n'a pas besoin des diatribes de  ce gamin verbeux qui -en s'écoutant articuler comme au théâtre-  attaque tout azimut sans grande logique.

Dans un amateurisme verbal certain car sans conscience de l'impact des paroles publiques autour de thématiques clivantes.

Il convoque des données idéologiques passées, historiques dans une campagne électorale destinée à sélectionner le futur président des futures actions du futur de l'Etat.

Juste pour faire du buzz et récupérer des voix.

Il démontre par là sa difficulté à diriger la France qui n'avait strictement pas besoin de cette polémique marketing, destinée juste à provoquer le Front National pour en sembler le meilleur contradicteur.

    PILLEUR DE TOMBES, PILLEUR DE PHRASES, PILLEUR D'HISTOIRE

Il dérape et s'enfonce.

Macron n'a pas  encore de programme sinon son "nini  bayrouiste", un peu court  et des ciblages marketings  catégoriels qu'il déroule.

Il vient de jouer le vautour pilleur de tombe en allant fleurir la dernière demeure  de l'acteur Roger Hanin en Algérie, reprenant à bon compte l'aura du beau-frère de François Mitterand et par là ciblant -toujours à bon compte !-la catégorie des français représentée par l'ancien acteur. De la com.

Vautour pilleur de phrases. A Toulon il indique vendredi "Parce que  je veux être président, je vous ai compris je vous aime". C'est en partie la phrase du général de Gaulle qu'il reprend gratuitement.

Le ridicule ne tue plus....

Racolage. Il "aime" ....parce qu'il veut être président ? Trois fois "je", une phrase digne d'un gourou..

La colère des harkis et pieds-noirs et bien au delà persiste..

Il drague dans la même semaine la manif pour tous et  le mariage pour tous.

Typiquement une attitude "nini"

Politiquement, il se dit ni de droite ni de gauche mais fait surtout une OPA sur le Parti socialiste et se voit classé à gauche.

Ses meetings sont  organisés suivant des règles de téléréalité et du show business. Jusqu'au temps des applaudissements qui sont réglés par des chauffeurs de salles.

Le blogueur Homme Libre signale dans un excellent article son organisation artificielle du "chauffage de salle"

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2017/02/17/emmanuel-macron-et-ses-cohortes-ovines-282151.html#more

 Suite au 2/2....

                                                         Sylvie Neidinger

 

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2017/02/19/m...

 

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

     

Commentaires

" dans une salle à moitié vide (2000 sur 4000) "
Mauvais signe, il n'a plus d'argent pour payer des figurants!
Enfin quand je dis "mauvais" signe...
Une baudruche finit toujours pas se dégonfler. Pffffff...
"Il est crédité de 20%"
On n'est pas obligé de croire les sondages publiés par les journaux corrompus qui le soutiennent.

Écrit par : Charles | 19/02/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.