UA-65882359-1

15/02/2017

Bannon, WHITE vador

Steeve Bannon l'éminence grise de Donald Trump se fait volontiers appeler "dark vador".

https://www.letemps.ch/monde/2017/02/01/stephen-bannon-da...

"Le nouveau pilier de la Maison-Blanche semble avoir une attraction particulière pour la noirceur. «J’aime l’obscurité. Dark Vador, Satan… C’est le pouvoir», affirmait-il encore l’année dernière, après avoir été nommé par Trump. Une référence au «côté obscur de la force» qui, selon lui, permet d’aveugler ses ennemis «en leur cachant ce que sommes en train de faire». Dans la même interview, Stephen Bannon s’en prenait une fois de plus à la «bulle métrosexuelle» (merci Seinfeld!) mais aussi à «l’élite» de manière générale, qu’elle soit libérale (au sens américain) ou conservatrice. L’ennemi à abattre: c’est ce qu’il appelle le «parti de Davos», en référence au forum du même nom.

Il n’est pas étonnant que son entrée au sein de CSN alarme aujourd’hui bien au-delà des cercles démocrates. En 2013, lors d’une autre interview, le Dark Vador de la Maison-Blanche avouait une autre admiration: «Lénine voulait détruire l’État, et c’est aussi mon but. Je veux que tout s’effondre et que soit détruit l’ensemble de l’establishment actuel.» Il n’était alors que le propagandiste de Breitnews. Une plateforme dont la fréquentation du site internet a doublé ces derniers mois: 16 millions de visiteurs par mois."

Il faudrait plutôt parler de..."white vador" !

Bannon est l'idole des suprémacistes blancs. Lui se signale uniquement comme "nationaliste".

Il semble être le maître à penser voire celui qui tire les ficelles du nouveau président américain. Il entend diffuser largement son idéologie. Sa nomination au NSC lui en donne le pouvoir. Un analyste évoque "la limite d'un coup d'état"avec cette nomination à un poste clef..

Les étudiants de Berkeley viennent de refuser une intervention liée à son site d'extrême droite Breitbart (ouvertement raciste et sexiste) sur leur campus.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/02/02/les-et...

Le site avait annoncé en novembre vouloir s'implanter en France et en Allemagne. Ce projet semble actuellement en attente aujourd'hui.

                       MISE EN GARDE DE L'UE

Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne vient de faire le voyage à Washington.

Mogherini  a rencontré il y a quatre jours l'administration Trump pour une claire mise en garde: lui demander de ne pas s'ingérer dans les affaires européennes  (dont le brexit, les élections françaises et allemandes.)

Ce après les violentes attaques verbales et twittesques de Trump contre l'UE.

Son diagnostic suite à la visite.

 

                                                Sylvie Neidinger

05:45 Publié dans P-Pays-USA, P-Politis. Tweeto-Bazooka-TRUMP | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : steeve bannon, donald trump, ue, federica mogherini | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.