UA-65882359-1

04/02/2017

Fillon doit tenir bon !!!!

François Fillon vainqueur de la primaire à droite subit une curée médiatique.

Les médias tonnent  sur son cas en continu depuis 10 jours, laissant au passage Macron largement tranquille alors que ce dernier n' a  pas franchement répondu aux questions de la presse sur ses frais de représentation pro-présidentiels à Bercy.

Personne ne  vient chercher de poux à l'ancien locataire de Bercy  "chouchou des médias" au programme encore imprécis et qui a ....sous évalué son patrimoine personnel (ni au ministre Le Guen/Qatar, ni à S Royal/gestion de Poitou-Charentes)

Contrairement à Fillon, qui lui entend diminuer sensiblement le poids de la fonction publique française. Ceci explique probablement cela...

Les français certes sidérés par l'affaire Pénélope commencent à trouver l'hallali médiatique largement exagéré.

Les sondages le disent. Un ras-le bol se fait jour.françois fillon,tenir bon,hallali médiatique,les républicainsinsa,caquetages,canard enchaîné,#lr

           DESINFORMATION: BARJON

Encore hier  ( vendredi 3/02 ) sur "C dans l'air" les journalistes.....de gauche (Express, Nouvel Obs...)  ont tiré les plans sur la comète  jusqu'à déjà donner... eux (!)  les noms des remplaçants qui... conviendraient pour LR.

Ils dézinguent à tout va.

En illustration Carole Barjon chef du service politique intérieure au Nouvel obs, hebdo de gauche très hollandiste qui affirme sans rire connaître les plans secrets (dits plans B) du parti de droite LR ! Une parmi d'autres.

La base du journalisme étant la preuve. Il n'y en a pas ici. Elle est donc dans la manipulation de l'info ou a minima dans l'exagération. BFM étant lui,  un  média en continu c'est de la manipulation à ....grande échelle.

Par eux et  tous les autres dont  Médiapart (extrême gauche)  le Canard enchaîné,   animal  grassouillet car bien alimenté  en caquetages par le pouvoir en place.

 

  UNE  VIOLENCE MEDIATIQUE A CHARGE

 

Les médias votent ...Macron et démolissent Fillon avec délectation.

Et les mêmes de dire ce qu'il convient pour les Républicains et leur parti de faire face à la crise actuelle (on se pince!).

Dans le même temps, certains  sarkozistes montrent des dents, prêts à la curée eux aussi (le lyonnais Georges Fenech déjà en train de mordre)

Des prétendants du camp sarkoziste s'imaginent  déjà à la place du vainqueur de la primaire !

Sans oublier l'inénarrable Bayrou, homme seul au parti en berne et sans militant, mégalo qui se la joue faiseur de rois,  qui vient, dans cette affaire demander le départ de celui que le parti LR s'est choisi par le vote primaire à deux tours.

LR qui n'a rien à voir avec lui.

            RESPECTER LES PRIMAIRES DE LA DROITE!

Pour les électeurs  qui se sont déplacés aux primaires, qui  ont donné 2x2 euros pour choisir  LE PROGRAMME DE FRANCOIS FILLON, il est hors de question de le voir évacué si facilement et/ou par une cooptation  de parti qui nommerait un  tiers.

 Le reniement de  la primaire serait  la démolition de la droite sur le long terme, ce    qui coûterait cher aux républicains sur plusieurs années.

Réaction de l'électeur des primaires de la droite en cas d'élimination :

" J'ai voté et choisi Fillon.   Sauf mise en examen-  pas du tout avérée à ce stade ...si on   force Fillon  à se retirer ( les médias ou les sarkozistes)  acte anti-démocratique au regard de la Primaire :

Alors soit :

1) je ne vais plus jamais voter

2) je vote n'importe quoi et limite pour l'extrême-droite.

3) je déconsidère Les Républicains définitivement

 

François Fillon doit tenir la barre. Les présidentielles sont dans 80 jours.

Cette affaire politico-médiatique arrive pile dans un timing ultra proche des élections.

Ce qui accrédite la thèse de la manoeuvre politique de la part d'opposants.

Le Fol,  porte parole de François Hollande, a démenti.

 

                                                                                  Sylvie Neidinger

 

Suite  au 6 février: les journalistes du Monde ( de gauche) ont accès aux pièces du dossier, carrément aux déclarations devant la justice des époux Fillon et s'en vantent: une instrumentalisation claire et nette.

françois fillon,tenir bon,hallali médiatique,les républicainsinsa,caquetages,canard enchaîné,#lr,manipulation de l'info,carole barjon

 

 Le Monde accède au dossier de justice et là tout est normal ???!

françois fillon,tenir bon,hallali médiatique,les républicainsinsa,caquetages,canard enchaîné,#lr,manipulation de l'info,carole barjon

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

Commentaires

"François Fillon doit tenir bon ! ?"

Il a détourné près d'un million d'euro en 20 ans. (Pour des salaires fictifs)
Il s'est servi dans la caisse de l'état français en mentant.
C'est les faits.

"Les médias tonnent sur son cas". C'est lui même qui s'est enfoncé tout seul par ses déclarations à la TV.
En Suède un ministre a dû démissionner car il a utilisé une carte du gouvernement pour des dépenses privées inférieurs à CHF. 100.

Il s'agit d'une question d'honnêteté de moral et d'étique.

Un employé qui utilise les outils de l'entreprise de son employeur à des fins privés et dans le but de s'enrichir, ça s'appelle du vol.

C'est ce que M. Fillon a fait. L’état français ne lui appartient pas.

Franchement, je ne comprends par votre blog qui essaye de défendre le vol.

Écrit par : Boccard | 04/02/2017

Vous allez ,vous, plus vite que la justice française qui ne s'est pas prononcée encore.
Vous semblez tout savoir du dossier comme si vous étiez , vous, assistant du juge enquêteur.
Vous appartenez au tribunal médiatique qui dans un état de droit n'est pas il me semble celui qui tire les conclusions. La terminologie de vol dans cette enquête en cours relève de votre opinion.
J'ai parfaitement le droit de ne pas vous suivre !
Et parfaitement le droit de vouloir que le vote de la primaire soit respecté. Point barre. SN

Écrit par : Sylvie Neidinger | 04/02/2017

Madame,

Je ne comprends pas votre réaction. (Sans fondement).
Je n'ai aucune intention de me substituer à la justice française, mais les faits sont ce qu'ils sont et on ne peut pas les nier.

Mme Pénélope Fillon a reçu un salaire (provenant de fonds publique) pour lequel elle n'a exercé aucune activité. Ce n'est pas moi qui le dit mais elle même.

La terminologie de vol ne relève pas de mon opinion mais percevoir un salaire provenant de fonds publique sans contre prestation ça s'appelle simplement du vol.
Il ne me semble pas que vous arriviez à me démontrer que c'est erroné.

Quant à votre conclusion "point barre", elle me fait sourire et c'est un peu court. (Surtout pour quelqu'un qui veut se prétendre journaliste).

Écrit par : boccard | 05/02/2017

Sylvie,
vous avez raison de vouloir que Fillon tienne bon.
Je n'aime pas Fillon pour son projet politique ni pour son radicalisme moral et financier mais je défends, comme vous, le droit à Fillon de bénéficier de la régularité des procédures et des procédés comme à n'importe quel candidat de quelque bord qu'il soit.

On sait que l'élite française est corrompue et hypocrite depuis longtemps. Ce que j'aurais aimé entendre et lire de la part de ces journalistes faussement d'investigation, c'est qu'il fassent, une fois, pour de bon et de vrai, le procès public de cette élite qui enrichit les plus riches d'entre eux dont eux-même et qui ose moraliser un pauvre agriculteur en détresse pour son cri de colère dans le vocabulaire de ses terres.
Avoir descendu en flamme un individu, un candidat détesté des petites gens désespérées n'est même pas de la justice rendue à leur cause, c'est encore moins d'avoir changé quelque chose dans cette République Monarchique pour les libérer de la tyrannie de la nomenclature. C'est juste de la jubilation - la sienne et celle de ses commanditaires - dans sa capacité de manipuler les masses.

Si vous allez sur le site de Contribuables Associés, une sorte d'observatoire officieux des dépenses du denier public par l'état, vous trouverez un nombre appréciable de documents qui, par ailleurs, sont accessibles sur le site du Gouv.fr.
On y trouve les montants, les bénéficiaires, les indemnités, les avantages en nature, les rétributions etc. pour chaque élu pour sa représentation et pour son soutien dans son travail. Mais vous ne trouverez jamais un cahier des charges nulle part, pour aucune fonction. Donc l'interprétation est très libre. A tel point qu'on peut en faire un délit si on l'y décide.

Pour ma part, je trouve très regrettable que le peuple français - pas seulement les partisans de M. Fillon - soit privé des débats sur le fond avec le candidat Fillon. Je pense que le Français ordinaire comme moi, aurait aimé, lui aussi, capter ce que chaque candidat a dans le ventre et comment chacun défend sa vision et ses propositions. pour cela, il eût fallu rendre possibles rassemblements et débats contradictoires avec les autres candidats.
Y-a-t-il eu quelque événement tel qui m'aurait échappé?

Manifestement, cette presse d"voyée vient de saboter ce moment exceptionnel tout en faisant croire qu'elle défend l'intérêt général.
Cet unique espace politique sur cinq ans vient de nous être confisqué.

Lorsqu'une journaliste d'investigation, à la mine fort sympathique du reste, clame impérieusement que le journalisme doit reprendre le pouvoir (veut-elle dire sur le politique?), je me dis que l'élite incestueuse a enfanté un monstre et le monstre veut faire de la politique à sa place.
Imagine-t-on les politiques devenir des proxies, des mercenaires à la solde des journalistes?

Bien! Aux indignés des présumés abus du candidat Fillon, je leur dis je les comprends, bien sûr, je soutiens l'idée d'un examen judiciaire et suis même favorable à une sanction significative si les faits s'avèrent vrais et irréfutables, mais que l'examen se fasse après la campagne électorale. On avait eu largement le temps d'appréhender M. Fillon depuis plusieurs années déjà et on ne l'avait pas fait. Il n'y a donc plus rien d'urgent.
La presse à sensation disait, par ailleurs, posséder des documents depuis longtemps!
Par ces propos de vantardise, elle a fait derechef aveu de son désir de nuire et elle a effectivement nui. Sous nos yeux. Pas qu'au candidat Fillon et à sa famille. Elle a subtilisé au peuple les moyens de connaître toutes les offres politiques et la liberté de choix.

Écrit par : Beatrix | 05/02/2017

@Beatrix. Merci pour votre longue analyse partagée.
Comme vous j'observe que, en France lors des campagnes électorales la presse parle peu du fond ni des problèmes du pays (silencieuse par exemple sur le scandale du RSI qui touche les indépendants, de la fonction publique pléthore, des retraites de fonctionnaires calculées sur les dernières années les plus fortes créant une inégalité avec d'autres catégories..)
Contrairement au système suisse qui pose les questions de fond, précises.
La monarchie républicaine est évidemment à réformer à 100%.
Mais la devant, immédiatement ce sont les élections présidentielles, clef de voûte du système politique hexagonal, dans moins de trois mois...

Sur l'enveloppe des indemnités parlementaires c'est tout le système de la députation qui est à réformer à commencer par diminuer le nombre de députés!
L'enveloppe jusqu'à présent était d'usage libre. Ceux qui le veulent actuellement achètent une permanence parlementaire et en fin de mandat l'intègrent dans leur patrimoine. Le système parlementaire est pourri d'avantages pour TOUS les députés qui en profitent ( de gauche comme de droite. Des communistes ont leur famille aussi en assistance parlementaire)..)
Mélenchon, sénateur qui cumule, a des revenus hyper élevés. Lui comme d'autres.

L' indignation et le feuilleton médiatique focalisant sur Fillon d'une manière outrée.

C'est d'une autre nature que de l'information. C'est une campagne de destabilisation de la droite juste . La 'fuite" du canard est positionnée au niveau du temps après les primaires de droite et avant les élections.

Écrit par : Sylvie Neidinger | 05/02/2017

Le Français détestent ces politiciens qui leur demandent de se serrer la ceinture, pendant qu'ils s'en mettent plein les fouilles.

Fillon est cuit !

Écrit par : G. Blanc | 05/02/2017

« Vous allez ,vous, plus vite que la justice française qui ne s'est pas prononcée encore. »

Justice française ou pas, les Français ont tous vus et entendus les aveux de madame Fillon, c'est suffisant. Et les sommes avancées sont avérées et incontestables. Pour l'opinion c'est packeté !

Écrit par : G. Blanc | 05/02/2017

Les commentaires sont fermés.