UA-65882359-1

30/01/2017

Trump la pagaille

Une semaine après son investiture,  Donald Trump mène son pays au chaos.

Pagaille dans les aéroports, pagaille dans l'image du pays qui se brouille.

Son agressivité de tous ordres amplifie une colère en interne et dans le monde.

Il menace de tous côtés: le Mexique (qui réagit), la Chine, l'UE, Merkel, les femmes, le climat , le recours à la torture; la presse traditionnelle etc.

Violent. Raciste. Rapidement brutal. Vulgaire.

Il gouverne par la menace, et ses analyse à l'emporte pièce dignes du café du commerc .

Il gère "dictatorialement".

L'ONU - c'est peu ordinaire  pour cet organisme juridique- évoque aujourd'hui dans un communiqué sa "méchanceté"(!!!)

"L'ONU dénonce le décret du président étasunien Donald Trump qui interdit l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays musulmans. Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme cible une mesure «méchante» et contreproductive dans la lutte contre le terrorisme.

«La discrimination fondée sur la nationalité est interdite en vertu des droits humains», a estimé sur Twitter Zeid Raad al-Hussein. Il ajoute par ailleurs que ce dispositif prive la lutte contre le terrorisme des ressources adaptées."

L'homme menace tout azimut, jusqu'aux diplomates US  qui constatent les dégâts dans le monde et l'alertent.

Il menace jusqu'aux Républicains  type Mc Cain qui ne suivent pas sa folie, ses décrets, sa mise en scène de pacotille dans le bureau ovale.trump.JPG

Un sociopathe  narcissique a pris le pouvoir.

Il transforme ses alliés en ennemis et les  étrangers en terroristes potentiels.

Il discrimine sur une base confessionnelle et d'origine.

Déjà on ne lit plus ses tweets rangés dans la catégorie "inepties" , chaque tweet contredisant le précédent ! Exemple : son décret anti musulman ne serait pas anti musulman suivant ses explications ultérieures, ce sont les gens qui ne comprennent rien ...selon lui.

 

                  UN PSYCHOPATHE AU POUVOIR. VOILA LE TRAVAIL !

Les psychiatres avaient prévenu du cas pathologique.

Le mental de Trump  fait qu'il ne se remet jamais en cause. Et ne se remettra jamais en cause.

Il fonce et ne recule pas.

Le monde entier a tort et lui seul aurait raison, se disant victime des autres au besoin.

Des actes qui s'apparentent à des sautes d'humeur.

Une semaine d'exercice du pouvoir depuis l'investitureet déjà l'Amérique tremble sur ses bases.

Des manifestations jamais vues en interne.

En externe le risque de voir l'anti-américanisme virulent des années vietnam ressurgir.

On observe que les politiciens qui  louent Trump se brûlent les ailes, ce dans un processus immédiat

 Tout ce qui soutient Trump est vilipendé : Netanyahu laudatif par Twiter du mur a immédiatement des problèmes avec le Mexique. Theresa May est prise a partie pour sa relation spéciale avec Trump. Une pétition de 1,5 millions d'unités (!) lui demande de renoncer à l'invitation officielle chez la reine et de respecter la valeur droit de l''homme.

Wall Street est dans l'expectative, les chiffres baissent. Problème du monde économique: le mental.... du président. Et l'isolement réel du pays qui arrive à grands pas.

Un dingo  a pris le pouvoir. Il sera destitué.

Mais quand ? A après combien de dégâts ?

                                                                                                      Sylvie Neidinger

Des manifestations dans le monde entier ici à Bruxelles (crédit photos captures des sites cités)

trump,sociopathe,folie; mc cain,usa

                                                               

22:43 Publié dans L-Scandale, P-Pays-USA, P-Politis.BAZOOKA-TRUMP | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : trump, sociopathe, folie; mc cain, usa | |  Facebook | | | |

Commentaires

bonsoir Madame Neidinger vous pourriez écrire pagaille aussi au niveau informations .On peut lire sur Romandie .ch : Trump va punir ceux qui combattent le terrorisme !
C'est le carnaval des informations

Écrit par : lovejoie | 31/01/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.