UA-65882359-1

20/12/2016

"Ich bin ein Berliner" Le terrible boomerang de la nébuleuse islamiste dans sa globalité

Encore un carnage.

Honte bue aux responsables directs du massacre évidemment.

Honte bue à "nos" responsables politiques et médias occidentaux qui hier encore  lançaient une campagne hystérique contre la Russie et le gouvernement syrien parce qu'ils éliminent d'Alep les derniers jihadistes rebelles, "amis" ...des occidentaux.

Dans un mythe entretenu  du méchant EI mais du gentil rebelle.... Alors que tous les groupes éliminés  d'Alep partagent la même idéologie mortifère. Et sont qualifiés localement de terroristes par le gouvernement syrien.

Un article du Point (10/12/16) par Armin Arefi fait... le point sur la nébuleuse islamiste rebelle syrienne décryptant en fait  le rapport US Lister.

Je ne partage pas son  point de vue mais cet article est en même temps une superbe synthèse de la "joyeuseté idéologique" des "Amis"que l'on s'est choisis. Une synthèse noire sur blanc. CQFD.

Je ne partage pas car le journaliste laisse à penser qu'il fallait encore plus aider ces rebelles!!Toujours cette propension des médias à décrire les rebelles comme des bisounours au départ selon lui....

Le délire occidental est total.

Et l'occident subit en boomerang ces raisonnements erronés d'apprentis sorciers qui sont allés  vouloir redessiner le moyen-orient à leur convenance, dans une ambiance post-colonialiste erratique.

On rappelle que Laurent Fabius, alors chef de la diplomatie hexagonale,  a osé soutenir en 2012   le Front Al Nosra, nébuleuse d'al Qaida. Bien lui en a pris .... Il a été promu  le 8 mars dernier Président du Conseil constitutionnel, sans aucun commentaire de la classe politique française, ni des médias ! Et malgré son devoir de réserve il continue à commenter l'actu pour laquelle il a lui mis de l'essence sur le feu.

Les responsables politiques occidentaux (Obama, Hollande, Merkel etc) continuaient hier encore à hurler au loup contre le format "Syrie+Russie+Iran"et  soutenir des Amis dont on peut dire avec avec de tels amis pas besoin d'ennemis !!!!

Ils continuent leurs amitiés diplomatiques  avec les états cités dans l'article comme financiers non officiels par des voies détournées des groupes jihadistes locaux et de l'EI à son apparition: AS, Qatar, Turquie. Ce dès 2011.

 

Les populations civiles trinquent en Syrie, en Irak, au Yémen  en France et hier à Berlin.

 

                                              Sylvie Neidinger

Commentaires

Au delà de cela, il y a aussi le silence assourdissant des communautés musulmanes. Je pense que, ne serait-ce que pour éviter d'être montrés du doigt, ils devraient s'organiser pour faire entendre leur profonde animadversion à ce genre des événements et aussi pour œuvrer en amont dans la prévention de ces extrémismes chez des gens qui se réclament de leur confession.

Écrit par : Kasperle | 20/12/2016

N'oublions pas que c'est l'UESA, aidé par l'Arabie Saoudite et le Quatar, c'est à dire nos gouvernements, et le suisse y participent également "à l'insu de son plein gré" et à l'encontre de notre neutralité, qui a créé le terrorisme en voulant imposer à tout prix notre façon de vivre, bien sûr pour des raisons financières et stratégiques, en Iraq, en Lybie, au Yemen et ailleurs. Résultat: le plongeon de ces pays dans l'obscurantisme, l'intolérance, la violence et la pauvreté. Comparez des photos de de ces pays avant l'intervention de l'UESA et après! Mais heureusement il y a des Trump, des Fillon, des Mélanchon, des Poutines, des El Assad et d'autres qui font ou qui vont faire rempart contre cet obscurantisme galopant alimentés par nos gouvernements. Merci à eux.

Écrit par : Mescolles | 21/12/2016

Au delà des CONSEQUENCES historiques dont les blogs rendent compte il y a la thėorie , la PHILOSOPHIE pOLITIQUE sous-jacente .Il est extraordinaire de voir combien les occidentaux qui ont initialement utilisė"à fond la caisse"l argument de la dėmocratie dans le cadre des "révolutions de couleur" et "révolutions de saisons"(le dit" printemps en fait un hiver) n acceptent absolument pas un monde pluraliste et d opinion différente. Melanchon [mélenchon...]a racontė l'hystérie qui s abat sur lui. Tient cela sera le thême de ma future note de blog

Écrit par : Sylvie Neidinger | 21/12/2016

Alors écrivez correctement son nom : Mélenchon. C'est la moindre des politesses...
Qu'est-ce que c'est, l'UESA ?

Écrit par : Géo | 21/12/2016

Cher @géo : ce n'est pas une question de politesse!! En déplacement, j'ai utilisé un ipad avec correction automatique qui transformait systématiquement Mélanchon en "mélancolique" !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
J'ai corrigé dès que j'ai eu un pc en main.


Concernant le terme "l'UESA "du contributeur @ Mescolles, je ne corrige pas les commentaires. Soit ils passent tels quels soit non. J'ai imaginé qu'il s'agit du terme usa (mais alors: un pluriel).

C'est vrai que habituellement les commentaires que je laisse passer sont plus précis que ce terme "l'UESA"....


Votre phrase Géo est également assez sèche dans son manque de politesse.
Mais c'est le signe que vous suivez bien le blog et ses commentaires !! ( merci....) et que vous avez une exigence de bonne compréhension et c'est tout à votre honneur.

Bonne suite et Bonnes fêtes SN.

Écrit par : Sylvie Neidinger | 21/12/2016

Bonjour,

Je vois qu'une précision est nécessaire !

UESA est la contraction habituelle de USA (United States of América) et de UE (Union européenne) pour dire que, dans les faits, ces deux entités n’en sont qu'une seule. L’UE à la botte des USA (et notre gouvernement suisse à la botte de l'UE!), concernant de nombreux domaines, notamment dans le domaine Syrien pour faire passer Russes et Syriens comme criminels de guerre par exemple. Alors que ce sont les seuls à lutter efficacement contre le terrorisme et l'islamisme. Marrant à Mossoul qui est bientôt pire qu'Alep, ceux qui bombardent, l'UESA entres autres, deviennent des héros ! Et le Front Al-Nostra en Syrie fait du bon travail selon le Français L. Fabius et est aidé directement ou pas par l’UESA, particulièrement la France ! Et pendant ce temps Al-Nostra et ses petits copains de Daesh décapitent allégrement, et dans l’impunité de l’UESA, tout ce qui est chrétiens, d’une part et chiites ou alaouites d’autre part.

On voit déjà le résultat de l’UESA en Lybie et en Irak après avoir « libéré » les bons peuples sous de pieux mensonges, cette fois avec plutôt l’aide de la Gande-Bretagne, qui a reconnu ses erreurs depuis, pour l’Irak et encore de la France pour la Lybie.

Écrit par : Mescolles | 22/12/2016

@Mescolles J'ai absolument bien fait -évidemment de laisser votre commentaire dans son intégrité. Cela manquait d'explication: la voilà merci!!!. "UESA 'est un acronyme "néologique "!De fait je pourrai l'employer moi aussi dans l'avenir avec guillemets. J'aime infiniment toute évolution de la langue. J'aurais écrit format UE+USA .Vous écrivez "UESA" c'est plus direct! mais il fallait expliquer. @Géo avait raison de demander l'explication ! C'est fait.

Écrit par : Sylvie Neidinger | 22/12/2016

"Votre phrase Géo est également assez sèche dans son manque de politesse."
En effet, j'ai cru remarquer que les commentaires des blogs n'étaient pas un haut lieu de recherche en civilité et respect de l'opinion des autres. J'ai pris le pli, il faut bien s'adapter...
Et il est vrai que la plupart des billetistes de la plateforme TdG écrivent Mélanchon au lieu de Mélenchon, et qu'ils continuent même après avoir été averti de leur erreur. Peut-être par allitération de "méchant con", le surnom donné par ses admirateurs à Jean-Luc...

Écrit par : Géo | 22/12/2016

@Géo

oui, je n'avais pas corrigé "melanchon" en Mélenchon après avoir subi la correction automatique "mélancolique". ...
Une probable confusion de ma part avec le terme "merlan" ou mélancolique après tout.

"Méchant con" je n'avais pas pensé car a priori, les gros mots ne sont pas ma tasse de thé. Ceci dit quand il agresse méchamment son interlocuteur en interview, il entre de facto dans cette catégorie.
Il faut dire qu'il s'est canalisé dernièrement sur ce point. Cela le déservait.

La langue française possède naturellement des séries lexicales "mélAn", et pas "mélen" Comme...mélanger.
...Je ne corrige pas mon commentaire litigieux. Il faut bien garder trace de ce qui motive ces échanges !
Belle journée

Écrit par : Sylvie Neidinger | 22/12/2016

"De là cette posture de rupture si prisée de Montebourg et Mélanchon."
La preuve dans le dernier billet de Homme Libre, auquel j'avais déjà fait remarquer son erreur. Cette obstination à faire toujours la même faute a qqch de remarquable. Lacanien.

Écrit par : Géo | 22/12/2016

Les commentaires sont fermés.