UA-65882359-1

20/07/2016

Syrie: un enfant décapité par des rebelles islamistes alliés des occidentaux qui les financent

Proche-Orient. L'hypocrisie des dirigeants occidentaux, Hollande, Merkel, Obama et les autres va durer jusqu'à quand?

 Un enfant vient d'être décapité par l'un des groupes de la nébuleuse fondamentaliste dite "rebelle" soutenue par l'Occident, le Qatar, l'Arabie Saoudite et autres. Et la vidéo balancée sur les réseaux sociaux.

 http://www.lepoint.fr/monde/syrie-indignation-apres-la-de...

"Le meurtre brutal, filmé et diffusé ce mardi sur les réseaux sociaux a été perpétré par des rebelles islamistes qui ont accusé le garçon de se battre auprès des troupes du régime syrien de Bachar el-Assad. « Comment peuvent-ils massacrer un enfant de cette façon ? » se demande Bassel Zein, un coiffeur de 25 ans habitant dans le quartier d'al-Kalassé d'Alep tenu par les insurgés. La deuxième ville de Syrie est divisée entre quartiers rebelles à l'est et zones contrôlées par le régime à l'ouest. « Il aurait dû être jugé d'une manière juste et peut-être échangé contre des rebelles détenus par le régime au lieu de (subir) cet acte haineux », ajoute-t-il.

"Le groupe Noureddine Zinki, largement présent dans la province septentrionale d'Alep, avait à un moment donné reçu des missiles anti-tank américains, même si ces aides militaires semblent s'être arrêtées en 2015. Le mouvement rebelle avait déjà été taxé d'abus, notamment en début de mois quand Amnesty International a accusé des rebelles islamistes et djihadistes actifs en Syrie d'être coupables de crimes de guerre et responsables « d'une effrayante vague d'enlèvements, de tortures et d'exécutions sommaires ».

À Washington, le département d'État a indiqué avoir été informé de l'« horrible » incident et a fait savoir que son soutien au groupe rebelle pourrait être reconsidéré.(!!!!!!!!!!!!!) « Nous enquêtons pour avoir plus d'informations », a affirmé mardi son porte-parole, Mark Toner. « Si ces allégations s'avèrent fondées, nous réexaminerons tout lien ou coopération que nous pourrions avoir avec ce groupe, a-t-il ajouté. Dans les quartiers est de la ville d'Alep, assiégés par les forces gouvernementales, les habitants ont accusé Noureddine Zinki de ternir l'image de la rébellion luttant depuis cinq ans contre le régime de Bachar el-Assad. Pour Mohammad Mansour, un habitant du quartier d'Al-Machad où l'exécution a eu lieu, « c'est une erreur majeure et ça va nuire à tous les groupes rebelles de l'Armée syrienne libre »,

 

Comment François Hollande ( et les autres,  ...) peut-il pleurer les morts de Nice et en même temps continuer à soutenir l'insoutenable en Syrie?

Comment peut-il ne pas remettre en cause sa politique internationale depuis 2012 dans ce pays ?

Comment Laurent Fabius qui a ouvertement soutenu des groupes terroristes syriens   relevant d'al qaida peut-il avoir pris tranquillement  la tête du Conseil Constitutionnel sans qu'aucune question sur ce thème ne lui ait été posée lors de son audition prélable?

On lit de l'article du Point de source AFP que les américains vont peut être "reconsidérer" leur soutien à ce genre de groupe.

C'est donc qu'il y a soutien....

Jusqu'à quand cette hypocrisie complète?

Il est temps de demander des comptes à ces "dirigeants", non?

                                                                                      Sylvie Neidinger

                                                                    

 

19:36 Publié dans L-Scandale, P-Politis International, P-Proche-Orient.Surya | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Et les médias aux bottes des mêmes dirigeants ne diffuseront pas la photo de ce gamin qu'on égorge comme ils l'ont fait d'un autre noyé sur une plage.

Écrit par : norbert maendly | 20/07/2016

C'est de toutes façons le genre d'image qui ne doit pas être diffusée de par son contenu violent ! mais qui l'a été sur les réseaux sociaux/

Écrit par : S | 21/07/2016

Vous avez mis le doigt là où il fallait, Sylvie, et vous avez fait le point sur l'hypocrisie de nos gouvernements occidentaux qui ont importé les violences sanglantes sur leurs propres sols contre leurs propres peuples.

Cette atroce exhibition de la décapitation d'un enfant (contraire à l'Islam) soulève une émotion nauséeuse dans le public mondial, c'est l'agneau sacrificiel qui est adressé aux gouvernements occidentaux alliés des combattants de l'Islam salafiste en déclinaison multiple et guerrière. Cet acte est à prendre comme une menace plus éloquente que les mots, un chantage abject du fait que d'un côté, les Chancelleries occidentales les instrumentalisent pour leurs guerres de conquête et d'occupation, ce, dans la course-même de leurs armement et financement avec l'argent public, et de l'autre côté, ces mêmes Chancelleries font de la publicité tapageuse sur lesdites coordinations internationales qu'elles organisent pour éradiquer le terrorisme...

Il faut entendre de par cette formulation qu'elles récusent le terrorisme mais pas les terroristes, car ce terme est réservé aux déviants détachés de leurs troupes qui torturent et tuent sur scènes de guerre - Ceux sont de bons employés. Ces déviant qui sévissent sur à domicile en Occident, eux sont qualifiés de "terroristes".
Les combattants qualifiés de modérés à leur service l'ont-il compris? Ont-ils compris qu'on les divise et qu'on les subdivise? Je pense que non! Autrement ils n'auraient pas commis ces crimes inutiles. Les rivalités ravageuses entre les diverses et multiples factions réputés combattre le gouvernement légitime et légal de Bachar AlAssad ne leur permettent plus de faire les distinctions nécessaires pour bénéficier de la confiance et de la gratitude de ces gouvernements sans scrupule qui ont ouvertement relancé, pour chacun, leurs guerres coloniales. En version moderne. Parce que technologique et technocratique.

L'idéologie aujourd'hui ne s'embarrasse plus de programmes politiques et de promesses de bonheur. Elle confectionne le tissu de la peur et cisèle la toile de l'insécurité... Nos dirigeants s'y abonnent impunément. Le Premier Ministre Français a promis à ses citoyens:"Il faut que les Français s'habituent aux violences qui vont s'abattre sur la France..." et le Président de la République François Hollande appuie et donne la réplique en guise de réponse: " son pays est déterminé à lutter contre le terrorisme, il va personnellement demander d'intensifier les frappes sur la Libye et l'Irak... (et sur la Syrie?)

Inconscience ou cynisme?

Tous deux ont, par leur stupéfiants discours, promis d'importer les violences de représailles sur leur sol. Mais aussi ils attendent l'assentiment populaire pour une plus grande liberté de répression. Malheureusement aveugle de leur part et presque systématique.

En effet, les peuples sur le Continent européen vont devoir affronter leur entrée en guerre communautaire, puisqu'ils ne savent et ne peuvent gérer toutes les communautés qu'ils ont accueillies et favorisées par une espèce de bonté niaise et irresponsable.

Les attentats ici et là semblent signer l'amorce, le prélude des dissensions plus profondes à venir dans les populations, ils ont la fonction première de déstabiliser. C'est exactement ce qu'a fait la CIA depuis cinquante ans et tous les autres service d'in-"Sécurité" et de renseignements européens contre les autres nations du Moyen Orient, de l'Asie Centrale, de toute l'Amérique latine et maintenant de l'Asie du Sud-Est.

Il ne reste plus qu'une seule chose à faire: se lever et demander le silence de toutes les armes et la dissolution de l'OTAN. Mais cela, les promus au Parlement Européen en premier, et la Sainte Commission de l'Union Européenne en tête, n'y tiennent pas du tout, l'OTAN étant la mamelle des nations qui fabriquent des armes légères et lourdes, elle est en cela pourvoyeuse d'emplois, fondant et structurant nos sociétés. Ils sont ses serviteurs!

Écrit par : Beatrix | 23/07/2016

Les commentaires sont fermés.