UA-65882359-1

18/07/2016

Attentat de NICE en boomerang: la responsabilité des politiciens Sarkozy, Fabius et Hollande entre autres

COLERE. Visages.

Manuel VALLS est sifflé ce 18 juillet sur la promenade des Anglais...

La population commence à réclamer des comptes aux hommes politiques.

La colère monte.

Les politiciens s'étripent sur ce qui a ou  n'a pas été fait pour empêcher la venue d'un camion 19 tonnes à 70 km /h sur un lieu improbable, dans un acte  criminel inédit.

Sarkozy gonflé monte sur ses grands chevaux et "tape sur la table".

Hollande décalé qui s'auto-congratule  spécifiquement depuis son entrée en campagne se vantait encore dans son discours du 14 juillet.  Alors qu'il a les mains pleine de cambouis et qu'un attentat le soir même rendait son discours mensonger.

Les mémoires  sont courtes.

 Notamment sur le rôle de la France dans la montée de l'islamisme radical international.

                      MENSONGE D'ETAT SOCIALISTE PAR OMISSION

 

LA RESPONSABILITE de N. Sarkozy. En 2011, il dégomme le colonel Kadhafi, alliant la France  aux islamistes de Misrata, agissant au delà des résolutions de l'ONU à la demande de son ministre d'opérette bis des affaires étrangères BHL, poitrail poilu au vent.

Les services secrets hexagonaux étant même semble-t-il présents pour l'exécution.

La Libye entre dans un chaos indescriptible.

F Fillon l'ancien premier ministre certes antisarkoziste notoire, reconnait l'immense erreur du président de l'époque.

 Autre article: les contradictions occidentales en Libye

LA RESPONSABILITE gravissime de Laurent  Fabius qui ministre des affaires étrangères  a soutenu en 2013 Al Nosra, un groupe islamiste radical les qualifiant de "faire un bon travail" (=tuer, coupoer des têtes !) en lien avec les amis de la France type Qatar et autres pays du golfe qui comptent installer dans le pays de Cham multiconfessionnel un état islamique.

 LA RESPONSABILITE de François Hollande plus grande encore puisque supérieur hiérarchique de L Fabius. Le président   a envoyé en Syrie dès 2012 aux "groupes islamistes amis" des armes dites illégales qui se sont retrouvées dans les mains de l'EI.

Au point que le parlement européen ait demandé que cela cesse !

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2016/02/26/l...

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2016/03/05/u...

 Hollande fut un président va-t-en guerre: plusieurs conflits ouverts...au point de ne plus avoir assez de militaires....

Sous Hollande les mineurs ont pu franchir la frontière sans autorisation parentale, ce grand scandale.

La politique proche-orientale de la France  a été plus que trouble sous Hollande 

Avec un revirement spectaculaire: une veste tournée quand le scénario syrien a viré au noir. Le président se muant alors en ami des minorités,  lui qui a contribué à leurs exécutions par les alliances et la vente d'armes.

A Nice, la population commence à demander des comptes. Car la France est devenue un pays multi-ciblé par les actes de terreurs.

Les comptes sont à demander.....certes:

Non pas tant de savoir pourquoi un camion peut-il surgir ainsi et "qui est responsable de quoi "entre la mairie et le préfet...

Mais des comptes  réels sont à obtenir  sur la politique de la France et celle des pays occidentaux et leurs alliés type Qatar..

A commencer par l'invasion de l'Irak par la désastreuse action des Bush., un conflit que Jacques Chirac avait fermement refusé.

L'Hexagone sous Sarkozy dès 2011 et Hollande mène  un jeu international belliqueux, avec actions locales  des services secrets, ventes d'armes et  alliances improbables.

Une politique internationale qui revient en boomerang avec les réfugiés et les attentats.

La France paie sa politique étrangère à se mêler de tous ces conflits. Un niçois devant les caméras criait:"toutes ces guerres qui ne nous concernaient pas".

Surtout il s'agit de conflits dans lesquels la France- notamment en Syrie- n'est pas intervenue contre mais pour l'installation de cette idéologie mortifère radicale (cf le soutien de Fabius a un groupe lié à Al qaida).

A cette époque (dès 2012) les médias ( médias "nobles : reuters, AFP)  revenaient de ces zones avec des reportages systématiquement pro-rebelles islamistes et le fameux cri jihadiste entendu à chaque tir.

Aucune question par ces médias sur la présence les enfants soldats filmés en action dans ces zones anti-gouvernement local. (Tous ces reportages présents encore aujourd;hui sur You tube comme preuve.)

Jusqu'aux snippers,  qui tirent dans le dos qui devenaient des héros...

Ce qui en Europe ne semblait perturber personne....

A vomir.

C'est cette politique que les spécialistes du proche-orient critiquent.

Il est temps que le grand public ne se pose les mêmes questions.

 Ce blog depuis 2011 évoque ces sujets.

 

                                                                               Sylvie Neidinger

 

 INFO SUITE

Des militaires français envoyés en Libye en dehors de toute légalité en mode barbouze.

Les commentaires sont fermés.