UA-65882359-1

08/04/2016

Vincent Gontier, sculpteur de... papier journal !

Passage de la presse écrite au numérique.vincent gonier,sculpteur,papier journal,voiron

Presse écrite en régression. C'est un constat de mutation.

Le journal peut aussi avoir une autre destinée, moins attendue....

vincent gonier,sculpteur,papier journal,voironVincent Gontier travaille depuis plus de 30 ans  en Isère avec ce matériau, qu'il valorise à sa manière.

Son atelier est à Voiron en  Isère.

Il a passé un accord avec le  quotidien local de la PQR, le D L pour  utiliser des kilos de  papier journal  pour ses...sculptures. A la condition que les feuilles ne soient surtout pas... ouvertes !

Pas de lecture.

Le secret d'usage en  sculpture de cette matière hyper fragile par définition: le papier ? vincent gonier,sculpteur,papier journal,voiron

Une compression par le métal dont Vincent Gontier est un redoutable façonnier aussi.

Résultat: de très étonnantes plastiques  aérodynamiques.

Quand j'ai fait part à l'artiste, qui fut exposé au Musée Hébert jusqu'au 4 avril de mon ressenti -à savoir que chaque oeuvre semble correspondre à une équation mathématique incarnée- il répondait qu'un mathématicien lui avait  fait à peu près  la même remarque.

Cela relèverait même, a-t-il appris du spécialiste, d'une catégorie complexe des mathématiques...

Calculs qui toutefois  lui restent inconnus. Lui reste un poète !

                 LE PAPIER JOURNAL DEVENU  DESIGN

L'artiste créé des formes extraordinaires  avec  un  fort contraste de matières: le solide du métal et le papier si fragile des  journaux   qu'il rend fermes. Qu'il enferme.

vincent gonier,sculpteur,papier journal,voironVincent Gontier semble aussi avoir la côte dans l'univers local  des chaudronniers, soudeurs et métalos qui saluent la prouesse...

Les journalistes en visite sont eux  étonnés par  l'incroyable forme donnée à du simple papier journal que personne n'imaginait matière si design

"Vincent Gontier a fait des journaux, imprimés éphémères qui accompagnent notre quotidien, sa marque de fabrique. Depuis presque trente ans, le sculpteur les assemble, pliant et dépliant, mettant en volume les oppositions : fragilité-solidité, souplesse-rigidité, papier et acier. Il contraint ou libère ces matériaux, les façonne dans une dimension tant esthétique que poétique. Les « Compactus », qui associent liasses de journaux et acier, avec les « Croquis sculptures », qui sont leurs versions réduites, puis les « Synapses » et les « Origami », où la seule feuille de papier est finement rouleautée ou pliée, témoignent de son intérêt quasi obsessionnel pour les imprimés. La série des barques, issue d’un voyage en Nouvelle Zélande, associe acier et verbe alors que les récents « Dessins brûlés » redonnent toute leur place aux signes et à l’image." (lire sur  site Musée Hébert)vincent gonier,sculpteur,papier journal,voiron

L'expo grenobloise et le livre publié sur ce sculpteur à cette occasion  eurent le mérite de  faire découvrir un talent, une oeuvre  de maturité accumulée depuis  trente ans.

Des sculptures  jusqu'alors assez méconnues pourtant hyper intéressantes autant par  le discours structuré que l'auteur tient sur la philosophie de sa démarche  que par  la qualité de sa production hyper structurée.

Carrément mathématique: des équations rendues solides.

Bizarrement: resserré, enserré, le papier redevient ...bois nervuré !

                                                                          Sylvie Neidinger

vincent gonier,sculpteur,papier journal,voiron

 crédit images : photos neidinger

                                           

 

08:12 Publié dans Art-Sculpture, peinture, J-Journalisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vincent gonier, sculpteur, papier journal, voiron, artiste | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.