L'argent du foot recyclé en armes à la.... frontière syro-turque !

Imprimer

Rubrique Série-Surya

Jusqu'où vont les vautours qui s'abattent sur la Syrie ?  Et qui sont-ils, en vrai?

Jusqu'au ...football international, ses fonds d'investissement  et les transferts de joueurs...

Lu dans Libération du 15 octobre 2015 . Article de Mathieu Grégoire et Grégory Schneider cité en page 18:

"L'argent du foot sert aujourd'hui à blanchir celui du trafic d'armes à la frontière turco-syrienne"

Voilà pour la version dure en OFF, que l'on s'est fait raconter par les instances, un conseiller  sportif auprès des clubs de la Ligue 1 ou des spécialistes en intelligence économique. Le président de l'Union européenne de football (UEFA), Michel Platini dit ça différemment:" Dans les transferts de foot, tout le monde gagne de l'argent. Mais ça va dans les poches d'on ne sait pas qui et on ne sait pas où. Il est temps que le monde du football se réveille et que cet argent qui rentre dans le football reste dans le football sans partir à droite à gauche"

Dans le viseur du français: les fonds d'investissement spécialisés dans le foot, comme Doyen Sports Investments Limited ou Fair Play Capital mastodontes ayant récupéré environ un milliard d'euros des 3,6 milliards générés, selon la Fédération Internationale de football, par les mouvements de joueurs sur la période 2013-2014.

Bureaux à Londres, siège social à Malte ou au Luxembourg, influence exponentielle dans un monde du foot laminé (où les dirigeants des clubs les supplient presque de venir à leur secours) et opacité, sinon de la structure elle-même, du moins de la holding (ou de la multitude de holdings) qui les coiffe(nt): bienvenue dans le foot des années 2000".(....)

 

Sans commentaire. L'extrait est ...édifiant.              

                                           Sylvie Neidinger

 

Platini conforté par l'UEFA ce même 15 octobre.

Les commentaires sont fermés.