UA-65882359-1

19/09/2015

Droits de l'homme: les intouchables

La session d'automne du Conseil des droits de l'homme est en cours à Genève.

Cette institution pose problème.

La justice internationale est basée sur le Droit, normalement.

Or un listing "politique " fait échapper de  cette justice plusieurs pays dits "intouchables".

On lit sur la Tribune le 9/9/2015 "les clivages persistent entre le Nord et le Sud. La liste des «intouchables» est toujours aussi longue, du Pakistan à l'Arabie Saoudite..."

http://www.tdg.ch/news/standard/clivages-persistent-conseil-droits-homme/story/18924150

http://www.tdg.ch/monde/proche-orient/israel-interdit-venue-enqueteur-lonu/story/19594230

Un peu comme le Tribunal de La Haye qui ne coince que des leaders... africains en indélicatesse, au grand dam de ces pays qui protestent contre cette focalisation.

Pourquoi un tel et pas l'autre?

Celui qui est l'ami des occidentaux, qui mènent la danse mondiale actuellement, peut donc aisément échapper ?

De facto, toute la démarche de l'action de la Commission des droits de l'homme,  politisée à la base-bien qu'elle s'en défende- perd son sens, sa logique interne.

Comment désigner le Droit en étant soit même bancal ou à géométrie variable?

Le risque de cette attitude : devenir plus " droit de l'hommiste" (position politique) que "justicier juriste neutre".

Pas étonnant que de graves clivages type nord/sud affectent frontalement cet organisme onusien. C'est un problème carrément structurel.

                                                                                    Sylvie Neidinger

 

Décapitation et crucifixion !

La concomitance actuelle de la nomination de l'Arabie Saoudite à la tête d'une instance du Conseil des Droits de l'homme de l'ONU à Genève et la volonté dudit pays de décapiter un xième citoyen,  fait réagir.

Citoyens en colère ....le système onusien perdure mais...100% .décrédibilisé.

http://info.arte.tv/fr/larabie-saoudite-ce-pays-qui-decapite-les-droits-de-lhomme

 http://www.lexpress.fr/actualite/arabie-saoudite-onu-le-triomphe-moderne-du-simulacre-remplace-la-realite-elle-meme-par-la-simulation-du-reel_1718256.html*

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150923.OBS6391/comment-l-arabie-saoudite-instrumentalise-les-droits-de-l-homme.html

Les Anonymous réagissent !

http://www.directmatin.fr/monde/2015-09-28/condamnation-la-crucifixion-anonymous-attaque-larabie-saoudite-712039

 

 

                                       

 

Commentaires

Le résultat est que plus aucune déclaration de politique internationale n'est crédible. Mais qu'importe, après tout. Le monde a toujours appartenu à ceux qui savent le manipuler.

Écrit par : Mère-Grand | 19/09/2015

Et oui que voulez-vous, lorsqu'il se heurte à des intérêts de politique nationale, le Droit international n'a aucune chance de s'imposer, sauf naturellement dans les pays faibles, sans intérêt stratégique, ceux qui sont privés d'appuis auprès des ténors majeurs de la scène politique internationale.

Il suffit de relire la fable de La Fontaine "Les animaux malades de la peste" pour comprendre :

"...
Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir"

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 19/09/2015

Eh oui !
En particulier l'Arabie Saoudite grand client de l'industrie des armes occidentales en tout genre et grand pourvoyeur de pétrole à ce même occident et qui arme sans vergogne Daeche et tous les terroristes pour éradiquer tout ce qui n'est pas sunnite.
Le double jeu et le double langage qui ne gênent apparemment personne. Sauf Poutine. C'est un comble !

Écrit par : Lambert | 19/09/2015

Les commentaires sont fermés.